Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 20/08/2013 23h56 → Protection contre l'inflation avc la souscription d'un crédit immobilier... (crédit, inflation)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

En prévision d’une éventuelle inflation, il me semble qu’il soit intéressant d’avoir une partie de son patrimoine qui "soit du crédit", puisque cette partie dûe ne va plus représenter grand chose en cas de forte inflation.
N’ayant pas de prêt en cours, j’envisage de faire l’acquisition de SCPI à crédit afin d’avoir "une part" de ce placement en crédit. Le but du crédit n’est alors pas de faire un achat impossible autrement ou de faire un effet de levier, mais une "diversification".
(ça n’est pas spécifique aux SCPI, mais il m’a semblé que c’était la meilleure section disponible pour mettre ce sujet)
SCPI ou pas, que pensez-vous de cette notion de "diversification et placement partiel sur de l’inflation" ?

Mots-clés : crédit, inflation

Hors ligne

 

#2 21/08/2013 00h51 → Protection contre l'inflation avc la souscription d'un crédit immobilier... (crédit, inflation)

Membre
Réputation :   11 

Bonsoir,

Je pense que ce type de raisonnement doit s’inscrire dans une démarche plus large : quelle est votre patrimoine ? quelle est votre répartition sectorielle entre actions, monétaire, obligation et immo ?

A ce titre, le livre de notre hôte est riche en information pour avoir des pistes de réponses à ces questions.

Par ailleurs, l’histoire nous montre que les deux piliers qui permettent à long terme (en tout cas par le passé) de perdre le moins d’argent en période d’inflation sont : l’immobilier et surtout les actions.

A partir de là, investir en immobilier à crédit sur les SCPI peut être une bonne approche. Mais d’autres questions peuvent se poser : est-ce le moment d’investir sur des SCPI en France ?…

Si vous avez peu d’immo dans votre patrimoine, pas de crédit, et que vous n’avez pas besoin d’avoir de capacité d’emprunt élevé à court terme (futur RP ?), alors oui pourquoi pas si vous sélectionnez attentivement une SCPI.

Hors ligne

 

#3 21/08/2013 00h53 → Protection contre l'inflation avc la souscription d'un crédit immobilier... (crédit, inflation)

Modérateur
Réputation :   1083 

Je vois différents "soucis" potentiels avec cette stratégie :

(a) Je ne suis pas du tout convaincu qu’on ait de l’inflation prochainement, car il existe de multiples facteurs qui militent en sens inverse (surcapacités de production un peu partout, réservoir de main-d’oeuvre disponible et bon marché, mondialisation et faible coût des transports permettant une concurrence générale, vieillissement des populations dans les pays développés, faible croissance, intention -voire même "mission" explicite- des banques centrales de limiter l’inflation, etc.), et ils semblent bien plus forts que les les facteurs favorisant l’inflation. En fait, peut-être faudrait-il plutôt craindre la déflation (dont il est très difficile de sortir) que l’inflation….

(b) Si jamais il y avait effectivement de l’inflation, en ayant emprunté (à taux fixe) pour acheter des parts de SCPI, il y aurait toutes les chances de voir la valeur des parts de SCPI diminuer (car le rendement exigé par le marché pour de tels biens -et pour des biens immobiliers en général- devrait augmenter en cas d’inflation), ce qui ferait re-perdre ce qu’un emprunt à bas taux aurait rapporté. Il faudrait placer les fonds empruntés (à taux fixe) dans un actif dont la valeur ne serait pas négativement impactée par une hausse de l’inflation. Un exemple typique serait les obligations indexées sur l’inflation, mais, outre que la fiscalité pénalise beaucoup de tels placement pour un résident fiscal en France, ce type d’actif offre actuellement un rendement très faible (ce qui est assez logique d’ailleurs !), et en l’absence d’inflation une telle stratégie serait perdante.

(c) Si vous anticipez vraiment une hausse de l’inflation, ou plutôt une hausse des taux d’intérêts, vous pourriez envisager de shorter les taux (plus ou moins) longs. Mais si votre anticipation s’avère erronée, vous pourrez perdre pas mal avec une telle stratégie…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech