Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 08/10/2013 07h35 → Investissement locatif dans des murs de boulangerie (boulangerie, immobilier, investissement locatif, murs commerciaux)

Membre
Réputation :   18 

GoodbyLenine a écrit :

Oui, mais c’est exactement pareil si on possède le bien en propre… et on perd l’avantage (indiqué par Miguel) de pouvoir payer (un petit peu) moins de droit lors de la vente en vendant les parts de la SCI. Alors pourquoi utiliser une SCI dans un tel cas ?

parce que l’on a fait un investissement à plusieurs. Et là, il vaut mieux investir avec une SCI qu’en biens propres.


Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre du blog Construire sa retraite | Auteurs de Immobilier : Investir malin pour préparer l'avenir

Hors ligne

 

#52 08/10/2013 07h40 → Investissement locatif dans des murs de boulangerie (boulangerie, immobilier, investissement locatif, murs commerciaux)

Membre
Réputation :   18 

Bien en phase avec vous et avec la remarque de Pruls. Être connu et montrer par ses questions que ll’on maîtrise son sujet est le meilleur filet anti arnaque.


Alexandre Bruney et Gaetan Lefebvre du blog Construire sa retraite | Auteurs de Immobilier : Investir malin pour préparer l'avenir

Hors ligne

 

#53 14/09/2015 15h15 → Investissement locatif dans des murs de boulangerie (boulangerie, immobilier, investissement locatif, murs commerciaux)

Membre
Réputation :   65 

Bonjour à tous,

Je viens vers vous pour des avis car j’étudie la possibilité d’acquérir des murs de boulangerie :

Emplacement : axe principal d’une ville de 16 000 habitant, dans une agglomération de 85 000 habitants. Il passe 9 000 véhicules par jour devant la vitrine.
Loyer annuel hors charges : 20 000€
Taxe foncière : à la charge du locataire en totalité, elle est de 2 000€.
Exploitant : en place depuis 9 ans. Il a terminé de rembourser ses prêts il y a deux ans.
Ancienneté : boulangerie présente depuis 70ans.
Nombre de salariés : 2 (une vendeuse et un boulanger)
Bail : notarié tous les travaux sont à la charge du preneur sauf ceux de l’article 606 du code civil.
Stationnement à proximité dont quelques places en zone bleue.
Clientèle : familiale et locale me dit la boulangère (beaucoup d’habitations dans le secteur)

Disposition : petite boutique (totalement refaite, moderne), deux grandes pièces à usage de labo, un vestiaire, un garage, un grand bureau administratif, chambre à farine de 4m3.
A l’étage 3 chambres, cuisine, salle de bains.

L’exploitant actuel me disait en vivre correctement (une épouse + deux enfants), il vient de faire construire et ne semble pas en mesure de souscrire de nouveau un prêt.
N’ayant plus de prêts en cours sur son commerce, il vient de refaire la boutique pour valoriser son fonds. Son épouse me disait qu’étant donné qu’ils sont là depuis 9 ans ils envisagent de céder mais aucune décision n’est encore prise.

Le propriétaire actuel des murs est également boulanger et m’indique avoir besoins de fonds rapidement pour racheter un autre fonds de commerce dans l’agglomération.

Niveau travaux je vois que la boutique est neuve. Quant au bâtiment, il a été procédé au changement des huisseries, reprise de cheminée, vérification des toitures. Une partie de la couverture a été refaite sauf 60m² de couverture en fibre amiante. (ça ne m’inquiète pas que je fais moi-même le désamiantage donc ce point ne m’inquiète pas).

Initialement, il y a 2 mois, lors de la mise en vente, il en demandait 12 ans de loyers net de foncier, soit 245 000€.
Je lui avais indiqué que ça ne m’intéresserai qu’en dessous de 200 000€ net vendeur car j’avais certains critères de rentabilité, en contrepartie je pouvais lui acquérir sans condition suspensive de financement pour le tranquiliser.

Actuellement, le vendeur semble très pressé de conclure la transaction, il dit qu’il lui faut du cash rapidement (ce qui m’a été confirmé par une personne de confiance, le monde est petit…)
Il me propose désormais les murs à 185 000€ net vendeur à condition de signer rapidement.

A ce prix là c’est nettement plus intéressant puisque le rendement est de 10,80% net de taxe foncière. Je compte financer ça sur 12 ans dans une structure à l’IS, en apportant 15% de l’investissement je vais avoir des mensualités de 1350€.

Le fait de devoir rafraichir et/ou rénover la partie d’habitation et de devoir refaire 60m² de toiture actuellement en amiante ne m’inquiète pas car j’ai une certaine habitude de ce type de chose.

Ce qui m’inquiète ou du moins qui fait que je me pose des questions c’est : ‘’que contrôler au niveau du laboratoire’’ ?
Le matériel appartient à l’exploitant mais au niveau agencement je ne sais pas s’il y a une foule de normes à respecter pour le local ?

La boulangerie est rentable, je n’ai pas d’inquiétude sur l’exploitant actuel, il est là depuis bientôt 10 ans, il a réussi à rembourser ses prêts alors que les 8 dernières années n’ont pas été fastes au plan économique.

La boutique est propre, l’emplacement me semble bien car passant et stationnement à proximité ; ce qui m’inquiète plus c’est sur l’acquéreur potentiel du fonds.
Si dans 1, 2 ou 3 ans l’exploitant actuel cède son fonds et que l’acquéreur se révèle être un bras cassé et que la boutique ferme provisoirement (je sais je la joue scénario catastrophe), je n’aimerai pas avoir la désagréable surprise d’apprendre ensuite que le local n’est pas à telle ou telle norme très importante.
L’accessibilité de la boutique pour les personnes à mobilité réduite est ok, je n’ai pas de soucis là-dessus.

Par contre, pour la partie ‘’labo’’ de la boulangerie je n’ai pas connaissances de normes particulières et je ne voudrai pas passer à coté de quelque chose.

En fait, pour ne rien vous cacher, j’envisage l’achat en marchand de biens, ce qui doit faire acte en mains 190 000€. L’idée est de capitaliser des loyers 1 ou 2 ans puis de revendre en prenant une plus value de quelques pourcents. Je n’envisage pas de conserver le bien très longtemps mais je veux étudier le scénario ‘’catastrophe’’ si le bien devait me rester sur les bras un certain temps.

Merci d’avance pour vos retours d’expérience !

Maxime

Hors ligne

 

#54 14/09/2015 15h54 → Investissement locatif dans des murs de boulangerie (boulangerie, immobilier, investissement locatif, murs commerciaux)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour,

au premier abord, l’ancienneté du gestionnaire de la boulangerie sur place pouvait laisser penser qu’il serait sur le départ. Mais son engagement local (maison) peut laisser entendre une période de stabilité.

Mon père a été AI quelques temps, et sur la fin spécialisé dans la transaction de boulangeries. Il m’indiquait alors que les business plans sont montés sur 7 ou 8 ans, et qu’une certaine rotation existait.

L’une des clefs de ce marché est tenue par les minotiers (farines) qui participent au financement des installations et veillent à la bonne santé de leur client.

Vous pouvez sonder le terrain par là :
+ Est ce que son outil de travail est pertinent,
+ Est ce qu’il paye ses factures,
+ Est ce qu’il cherche un nouvel emplacement…

Cordialement.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech