Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 14/08/2013 17h18 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Je mets à jour.

32 000 GNFT à 5.75.
20 000 IPH à 6.95

mais non, je ne suis pas trop investi sur des biotechs…

Pour ceux qui veulent de l’action, résultats phase IIb de Genfit en mars. Quitte ou double même si le double a beaucoup plus de chances.

Dernière modification par azertya1234 (12/01/2015 15h13)

Mots-clés : bancaires, biotechs, bourse

Hors ligne

 

#2 14/08/2013 18h52 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

bonsoir !
et c’est quoi la balance réelle?


sauvez un arbre ,tuez un castor !

Hors ligne

 

#3 15/08/2013 07h29 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Bonjour, quelle balance ?

Hors ligne

 

#4 15/08/2013 09h22 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   96 

Bonjour,

Vous avez perdu 200k ?! Il vous demande le montant total de votre portefeuille car les pv/mv sknt enormes pour une seule ligne de titres

Hors ligne

 

#5 15/08/2013 09h25 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Bonjour, le montant total ? Aucune idée, j’ai trois comptes différents (4 mais je ne l’utilise plus).
Il suffit de faire l’addition des titres, ça doit faire dans les 400 k.
Sinon, j’ai perdu 200 k mais j’en ai gagné dans les 400 k au cours des 5 dernières années, ça équilibre bien je trouve…

Hors ligne

 

#6 15/08/2013 10h29 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   96 

Cela s’équilibre bien mais avoir une VaR (xx %??) horizon 2 ans a 200k sur un portefeuille de 400 me parait très risqué !

Votre portefeuille si il fait 400 k semble loin d’être diversifié, mais peut être que ce n’est pas ce que vous recherchez

Hors ligne

 

#7 15/08/2013 14h31 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

C’est vrai que je ne suis pas vraiment diversifié vu que je suis beaucoup investi sur une biotech mais j’ai vraiment bien étudié la société et elle devrait faire x10 dans les 2 ans si tout va bien évidemment…

En dehors de cette biotech, j’essaie de faire 0,5-1% par jour, bon c’est l’objectif théorique mais ça m’arrive de ne pas passer d’ordres pendant une semaine…
A une époque c’était 10-15 ordres par jour, mais  d’une part c’est stressant et pas particulièrement enrichissant.

Hors ligne

 

#8 15/08/2013 15h58 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   96 

si cela vous convient.

Sauf si c’est indiscret quelle est la biotech sur laquelle vous êtes massivement investi ?

Hors ligne

 

#9 15/08/2013 15h59 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

ALGFT comme décrit plus haut.

Hors ligne

 

#10 15/08/2013 17h20 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   104 

Pouvez-vous préciser ce qui vous rend positif sur Genfit.

Hors ligne

 

#11 18/08/2013 10h18 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Un C/C du forum bourso

GFT505 EST UN CANDIDAT MEDICAMENT DE NOUVELLE GENERATION POUR LE TRAITEMENT DU RISQUE CARDIOMETABOLIQUE GLOBAL ASSOCIE AU PREDIABETE ET AU DIABETE
Le GFT505 est le composé le plus avancé d’un ensemble de candidats médicaments développés par GENFIT pour la prise en charge du risque cardiométabolique global associé au prédiabète et au diabète.

Le GFT505 cible en particulier plusieurs facteurs de risques du prédiabète et du diabète : l’hyperglycémie et la résistance à l’insuline, la dyslipidémie athérogène (faible taux de « Bon Cholestérol » HDL-C, taux élevé de triglycérides) et l’inflammation ainsi que certaines atteintes hépatiques souvent associées aux états prédiabétiques et diabétiques : la stéatose hépatique non alcoolique (Non-Alcoholic Fatty Liver Disease ou NAFLD) et l’hépatite stéatosique (Non- Alcoholic Steato-Hepatitis ou NASH).

L’efficacité thérapeutique sur ces différents éléments et la sécurité d’emploi du GFT505 ont été établies dans plusieurs études cliniques de phase I et IIa, dans lesquelles le GFT505 démontre les effets suivants :

Amélioration du métabolisme du glucose chez des patients prédiabétiques
Baisse significative de la glycémie à jeun, du taux d’insuline à jeun, et une amélioration significative du score clinique de résistance à l’insuline (HOMA)
Amélioration du métabolisme du glucose chez des patients prédiabétiques et diabétiques, avec une baisse significative de la glycémie à jeun, du taux d’insuline à jeun, et une amélioration significative du score clinique de résistance à l’insuline (HOMA)
Amélioration de la sensibilité à l’insuline du foie et des tissus périphériques, mesurée par la technique de « glucose clamp »
Amélioration des deux composants plasmatiques de la dyslipidémie athérogène, avec une réduction des triglycérides et une augmentation du taux de HDL-C
Effets anti-inflammatoires, avec une réduction significative du fibrinogène et de l’haptoglobine
Effet bénéfique sur deux marqueurs de dysfonctionnement hépatique associés au diabète, avec une baisse significative de l’activité plasmatique de l’ALAT et des γGT
Un très bon profil de sécurité, avec absence d’effet secondaire non désiré lors des études de phase I et II, et absence d’effet sur l’homocystéine plasmatique et autres marqueurs de sécurité relatifs aux PPARs
Zoom sur les études cliniques
Phase I : Etude GFT505-1084
Cette étude de Phase I réalisée en double aveugle vs placebo en administrant quotidiennement par voie orale pendant 14 jours des doses croissantes de GFT505 a d’abord fait apparaître l’excellente tolérance du GFT505. En effet, jusqu’à la plus forte dose, aucun effet secondaire clairement imputable au traitement n’a été rapporté et les marqueurs de sécurité (hématologie, biochimie) restaient parfaitement normaux.
Dans cette étude, le GFT505 a révélé des effets favorables importants sur les lipides plasmatiques. Après 14 jours de traitement, le GFT505 réduit de façon significative les taux de triglycérides. Dès la dose de 60 mg/j, une réduction de 35% est obtenu vs placebo (p<0,05) ; elle est de 45% vs placebo (p<0,01) à la dose de 100 mg/j. Parallèlement, une augmentation de 11% du HDL-Cholestérol (HDL-C) est mesurée vs placebo (p=0.07) dans le groupe à 100 mg/j.

Phase I : Etude GFT505-1095
Une étude ouverte de phase I conduite dans deux groupes parallèles de volontaires sains recherchait une interaction pharmacocinétique potentielle entre le GFT505 et la Simvastatine. Les résultats montrent qu’un traitement de 14 jours avec le GFT505 (80 mg/j) n’augmente pas la concentration plasmatique de simvastatine native et d’un de ses métabolites actifs (beta-hydroxyacide-simvastatine). Inversement, un traitement de 14 jours avec simvastatine (20 mg/j) ne modifie pas la concentration circulante de GFT505 (80 mg) et de son principal métabolite actif (GFT1007). Ainsi, contrairement à ce qui a été rapporté avec certains de ses compétiteurs, le GFT505 peut être co-prescrit avec une statine sans risque d’effets secondaires musculaires liés à une interaction médicamenteuse d’origine pharmacocinétique.

Phase I : Etude GFT505-1096
L’étude clinique (GFT505-1096) démontre que le GFT505 potentialise l’action de l’insuline sur le tissu adipeux lors d’un repas. Cette forte augmentation de la sensibilité à l’insuline des tissus périphériques est essentielle au mécanisme d’action du GFT505 et confirme son potentiel dans le traitement du diabète.
L’étude effectuée chez des volontaires sains normo-glycémiques, démontre qu’après seulement 14 jours de traitement à une dose de 100 mg/j, le GFT505 potentialise l’action de l’insuline produite lors d’un repas test sur la concentration plasmatique en acides gras libres. Dans le groupe traité par le GFT505, la concentration en acides gras libres à jeun avant le repas test était significativement diminuée (-14±6%, p=0,012 vs baseline) alors qu’elle restait inchangée dans le groupe placébo (-1,6%, p=0,655 vs baseline). Plus important, la baisse de la concentration plasmatique en acides gras libres consécutive à la prise de nourriture (aire sous la courbe entre 0 et 6 heures au cours du repas test) était très significativement potentialisée dans le groupe GFT505 (+22%, p<0,001 vs avant-traitement) alors que cette réponse restait inchangée dans le groupe placebo (+4%, p=0,852 vs baseline). Par rapport au groupe placébo, la potentialisation de la réponse observée en fin de traitement dans le groupe GFT505 est significative (p=0,05).
Ces effets sur la réponse au repas test résulteraient d’une augmentation de l’effet de l’insuline sur la lipolyse du tissu adipeux. En effet, dans les deux groupes, les pics d’insuline et de c-peptide plasmatiques n’étaient pas modifiés par le traitement.
Par ailleurs, après 14 jours de traitement, des baisses significatives des taux à jeun de triglycérides (-25%, p<0,001), de cholestérol total (-7%, p=0,006) et de LDL-C (-12%, p=0,006) étaient observées dans le groupe traité par GFT505 mais pas dans le groupe placebo. La baisse observée dans le groupe GFT505 sur le taux de triglycérides persistait lors du repas test, se traduisant par une exposition plasmatique entre 0-6 heures lors du repas test très significativement diminuée de 20%(p<0,001 vs baseline).

Phase II : Etude GFT505-2083
Cette étude pilote de phase II incluait 97 patients présentant une dyslipidémie athérogène (Plasma Triglycérides > 150 mg/dL and HDL-Cholestérol <40 mg/dL pour les hommes et <45 mg/dL pour les femmes) ainsi qu’une obésité abdominale (respectivement >102 cm et >88 cm). L’étude, randomisée en double aveugle et contrôlée par placebo évaluait la sécurité et l’efficacité du GFT505 administré oralement durant 28 jours à la dose de 80 mg/j. L’activité a été évaluée en comparant les changements dans les triglycérides du plasma et le HDL-Cholestérol par le traitement du GFT505 (63 patients) vs le traitement placebo (31 patients).
L’analyse des résultats de cette étude clinique a montré que GFT505 est très bien toléré à la dose de 80mg/j et présente une très bonne sécurité d’emploi. Il n’y a pas eu d’effet indésirable spécifique dans le groupe GFT505 par rapport au groupe placebo et l’efficacité thérapeutique de GFT505 a été clairement démontrée. Ainsi, par rapport au groupe placebo, les patients traités par GFT505 présentaient une réduction statistiquement significative de 21% (p=0,0027) des triglycérides et une augmentation sensible de 9% (p=0,003) du taux de bon cholestérol (HDL-C). Soit des effets métaboliques comparables à ceux publiés dans la même population cible avec les meilleurs compétiteurs de GFT505.
L’analyse des données a en outre révélé une absence remarquable d’impact de GFT505 sur un marqueur de risque cardiovasculaire, l’homocystéine plasmatique (+5% vs +40 à 50% rapportés avec le compétiteur). Ces données suggèrent une sécurité d’emploi et des propriétés protectrices renforcées du GFT505 dans un traitement de long terme.
GFT505 a également démontré des effets significatifs sur des critères d’évaluation secondaires liés à l’inflammation. Ainsi, chez les patients traités, GFT505 a réduit de manière significative des marqueurs de l’inflammation comme le fibrinogène (p=0,045) et l’haptoglobine (p=0,009). Par ailleurs, une action bénéfique de GFT505 a été très clairement observée sur deux marqueurs hépatiques clés associés au développement des stéatoses hépatiques et des hépatites stéatosiques associées au diabète : l’activité alanine amino transferase (ALAT : baisse de 15% par rapport au groupe placebo, p=0,02) et les Gamma glutamyl transpeptidase (gGT : baisse de 20% par rapport au groupe placebo, p<0,0001), tandis que le niveau d’aspartate amino transferase (ASAT) restait inchangé.

Phase II : Etude GFT505-2094
Cet essai pilote de phase II incluait 47 patients pré-diabétiques présentant une hyperglycémie modérée (glycémie à jeun entre 110 et 126 mg/dL), une intolérance au glucose lors d’une HGPO (glycémie à 2 heures entre 140 mg/dL et 200 mg/dL) et une obésité abdominale (tour de taille >94 cm pour les hommes et >80 cm pour les femmes). L’étude, randomisée en double aveugle et contrôlée vs placebo évaluait la sécurité et l’efficacité du GFT505 prescrit oralement durant 35 jours à la dose de 80 mg/j. L’activité a été évaluée en comparant les changements induits sur le métabolisme du glucose (glycémie à jeun, insulinémie, peptide C, index de résistance à l’insuline…), sur les lipides plasmatiques (triglycérides, HDL-Cholestérol, LDL-C, apolipoprotéines…) et sur des marqueurs de l’inflammation dans le groupe traité avec GFT505 (23 patients) et dans le groupe placebo (24 patients).
Après un mois de traitement avec 80 mg/j de GFT505, les objectifs principaux d’évaluation des effets du GFT505 sur le métabolisme du glucose ont été atteints. L’efficacité de GFT505 a en particulier été démontrée par une baisse significative de la glycémie à jeun dans le groupe traité avec le GFT505 par rapport au groupe placebo (-5% vs placebo, p=0,03). En parallèle, des baisses significatives du taux d’insuline (-25% vs placebo, p=0,009) et du taux de peptide-C à jeun (-11% vs placebo, p=0,03) étaient observées. L’amélioration de la sensibilité des organes à l’action hypoglycémiante de l’insuline était objectivée par une baisse hautement significative du score clinique de résistance à l’insuline (HOMA : -31% vs placebo, p=0,0027).
Outre la démonstration des effets de GFT505 sur la glycémie, l’étude GFT505-2094 confirme et étend les effets bénéfiques du traitement sur les lipides plasmatiques déjà observés dans l’étude GFT505-2083. En effet, les patients sous GFT505 présentaient une réduction significative du taux de mauvais cholestérol (LDL-C, -11% vs placebo, p=0,0049) en parallèle des effets sur le taux de triglycérides (-25%, p=0,0003) et sur le taux de bon cholestérol (+9% vs placebo, p=0,003). Enfin les patients sous GFT505 ont vu leur taux plasmatique de marqueurs inflammatoires baisser significativement (Fibrinogène -10%, p=0,0128 ; Haptoglobine -16%, p=0,007).
Collectivement, ces effets sur le glucose, sur les lipides et sur l’inflammation réduisent très fortement le risque d’affections micro- et macro-vasculaires graves chez ces patients pré-diabétiques. Le rapport efficacité/sécurité du GFT505 reste excellent puisque aucun effet secondaire spécifique n’a été observé dans le groupe GFT505 par rapport au groupe contrôle. De plus, l’étude GFT505-2094 confirme l’innocuité du GFT505 sur le taux circulant d’homocystéine.

Phase II : Etude GFT505-210-5
L’étude GFT505-210-5 menée auprès de 97 patients diabétiques naïfs de tout traitement, et traités pendant 3 mois par le GFT505 (80 mg/j) ou placebo, s’inscrit dans le programme mis en place par GENFIT pour l’évaluation du potentiel thérapeutique de GFT505 dans différentes populations cibles. Les résultats confirment et renforcent le caractère pluripotent du GFT505 sur de nombreux paramètres métaboliques :
- Dans le groupe traité par GFT505, l’homéostasie du glucose était améliorée. Par rapport aux valeurs de base, il y avait une baisse significative (p=0,01) du taux de HbA1c (-0,4%), de la glycémie à 2 heures lors d’un test HGPO (-38 mg/dL ; p<0,001) et de l’aire sous la courbe du glucose lors d’un test HGPO (-39 mg/dL*h ; p<0,001). Il y avait aussi une baisse de la glycémie à jeun dans le groupe GFT505 (-8.01 mg/dL, p=0,08) alors qu’elle n’était pas modifiée dans le groupe placebo. Une amélioration non significative était observée sur les autres paramètres glycémiques du groupe placebo, ce qui limite la significativité intergroupe.
- Le GFT505 a réduit fortement le taux de triglycérides (-34% vs placebo, p<0,0001). Il a aussi réduit de façon significative le non-HDL-C (-12%, p<0,001), le LDL-C (-8%, p<0,05) et le cholestérol total (-8%, p<0,01). Le taux de HDL-C était augmenté de +15% (p<0,0001) par rapport à la valeur de base mais un effet était aussi observé dans le groupe placebo (+11%, p<0,01).
- Les marqueurs de fonction hépatique étaient améliorés par le GFT505, avec en particulier une baisse hautement significative du taux de Gamma GT (-28% vs placebo, p<0,0001).
- La très bonne sécurité d’emploi du GFT505 était par ailleurs confirmée sur une période prolongée de 3 mois. GFT505 n’a eu aucun effet délétère sur la pression artérielle ou le rythme cardiaque. Aucune prise de poids, aucun œdème ni hémodilution n’ont été observés.

Phase II : Etude GFT505-210-6
L’étude GFT505-210-6 était basée sur la technique de référence dite de « clamp euglycémique hyperinsulinémique à deux paliers d’insuline utilisant un traceur deutéré pour la mesure de la production hépatique de glucose ». Cette étude en simple aveugle a inclus au total 22 patients insulino-résistants (HOMA>3) dans un design spécifique en « cross-over » optimisant la puissance statistique et la portée de l’étude. Chaque patient respectait deux périodes successives de traitement d’une durée de 2 mois (Groupe 1 : GFT505 80 mg/j puis Placebo, Groupe 2 : Placebo puis GFT505 80 mg/j) espacées d’une période de 4 semaines sans traitement. Les procédures de « clamp » ont été réalisées chez tous les patients à la fin de chaque période de traitement. Les mesures effectuées après GFT505 et après placebo étaient comparées. Par ailleurs, les marqueurs de dysfonction hépatique, les lipides plasmatiques et les marqueurs d’inflammation étaient mesurés au début et la fin de chaque période de traitement.
Les résultats ont démontré que GFT505 augmente très significativement la réponse du foie à l’action de l’insuline : en fin de période de traitement, la diminution de la production de glucose par le foie (hepatic glucose production, HGP) induite par l’insuline était de -51±5% après GFT505 vs -34±4% après placebo (p=0,0014). La sensibilité des muscles et autres tissus périphériques à l’insuline était elle aussi augmentée de 30% avec un effet significatif sur la vitesse de perfusion de glucose (glucose infusion rate, GIR, 3,71±0,3 mg/kg/min après GFT505 vs 3,2±0,3 mg/kg/min après placebo, p=0,025).
Les effets bénéfiques de GFT505 sur le foie, déjà observés dans les études antérieures, étaient par ailleurs confirmés, avec une diminution très significative des marqueurs de dysfonction hépatique. Les diminutions observées sur les taux circulant de GT (-35±4% après GFT505 vs +3±4% après placebo, p<0,001) et des ALAT (-17±5% après GFT505 vs +7±6% après placebo, p<0,001) étaient particulièrement notables, sans modification des ASAT (-1±4% après GFT505 vs +6±4% après placebo, p=0,16).

En conclusion, un excellent profil de sécurité et la démonstration de ses effets bénéfiques sur de multiples facteurs de risque cardiométabolique positionne le GFT505 comme un candidat médicament d’une nouvelle génération pour la prise en charge de NAFLD/NASH et du risque cardiovasculaire des patients diabétiques et prédiabétiques atteints de NAFLD/NASH.

Hors ligne

 

#12 18/08/2013 10h46 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Sur les lipides, l’action sur les TG est inferieure aux fenofibrate, et sur le LDL on est loin des statines, sur l’etude comparative de phase 3 versus feno ou statine, ca va etre leger. Un produit de niche, le marche statines / fibrates est sature et generique, ils ont 20 ans de retard. Peut être que l’agence du médicament sera sympa pour une boite francaise mais ils en ont marre de payer pour des médicaments au SMR (Service Medical Rendu) insuffisant.

La niche ca serait en combo avec une statine pour booster le HDL, dans le cas de medecins qui auraient peur de prescrire une combo statine / fenofibrate.

Ce qui est interessant, c’est l’effet sur le foie. GSK avait essaye de developper un produit similaire mais qui etait cancerogene, le GW501516. La le produit a l’air a cheval entre un fenofibrate et un GW501516, maintenant est ce que ca suffira, est ce que l’on detectera un effet secondaire grave en passant en phase 3.

J’avais rencontre Mr Mouney il y a 12 ans de ca, ils en sont toujours au meme point… Les biotechs, c’est toujours aussi déprimant. En tout cas, ca me parait leger pour investir massivement dessus. Un petit pari pourquoi pas mais la, ca me parait un peu court.

Dernière modification par Wawawoom (18/08/2013 11h17)

Hors ligne

 

#13 18/08/2013 11h17 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Au même point quand même pas, le GFT505 est quand même en phase IIb avec pour l’instant aucun effet secondaire. Il y aura en septembre/octobre un rapport intermédiaire sur l’innocuité du GFT505, donc logiquement grosse spécu avant et si le rapport est bon, grosse spécu après.
Après, c’est une biotech et les chances de devenir un blockbuster sont faibles, mais j’aime bien les paris, sinon je m’ennuie comme un rat mort en bourse.
Je ne suis pas vraiment du style à acheter Air Liquide.

Et les effets sur le LDL, c’est apparu dernièrement, ce n’est vraiment pas le but recherché par le GFT505 qui a pour but la NASH initialement.

Dernière modification par azertya1234 (18/08/2013 11h18)

Hors ligne

 

#14 18/08/2013 11h21 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Ca, vous n’allez pas vous ennuyez c’est sur, il va y avoir du mouvement. Mais c’est vrai que je suis biaise anti-biotech, j’en ai vu tellement ramer pour rien sortir sur 20 ans que le secteur me déprime. C’est peut-etre le fait d’avoir bosse dedans et d’avoir vu les cuisines. L’avantage, c’est que si beaucoup d’acteurs sont comme moi, deprimes par la biotech, cela peut présenter une opportunité d’achat.

Je dois egalement avouer que je suis un peu biaise contre ce genre de traitement aussi, car on a tendance a souvent prescrire un medicament alors que la base est vraiment un changement des habitudes du patient, une meilleure hygiene de vie, faire du sport, manger plus equilibre, mais c’est un autre debat, je ne vais pas changer la societe.

Au final, le produit est pharma classique en fait, il n’a rien de biotech, c’est une bonne vieille molecule chimique.

Dernière modification par Wawawoom (18/08/2013 11h53)

Hors ligne

 

#15 18/08/2013 11h50 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Surtout que j’ai vécu le refus de la FDA concernant Nicox, paf 20 k (ou 30 je ne sais plus) perdu à l’ouverture.
Mais bon, sur le GFT505, pas de mauvaise news pour l’instant…

Hors ligne

 

#16 18/08/2013 14h33 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Wawawoom a écrit :

Ca, vous n’allez pas vous ennuyez c’est sur, il va y avoir du mouvement. Mais c’est vrai que je suis biaise anti-biotech, j’en ai vu tellement ramer pour rien sortir sur 20 ans que le secteur me déprime. C’est peut-etre le fait d’avoir bosse dedans et d’avoir vu les cuisines. L’avantage, c’est que si beaucoup d’acteurs sont comme moi, deprimes par la biotech, cela peut présenter une opportunité d’achat.

Je dois egalement avouer que je suis un peu biaise contre ce genre de traitement aussi, car on a tendance a souvent prescrire un medicament alors que la base est vraiment un changement des habitudes du patient, une meilleure hygiene de vie, faire du sport, manger plus equilibre, mais c’est un autre debat, je ne vais pas changer la societe.

Au final, le produit est pharma classique en fait, il n’a rien de biotech, c’est une bonne vieille molecule chimique.

Tout à fait mon cas d’ailleurs, 52 ans, 119 kilos pour 1m87, aucun sport à part du piano…
Et encore j’ai arrêté de fumer l’an dernier, ce qui explique les kilos d’ailleurs.

Hors ligne

 

#17 23/09/2013 12h40 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   213 

Dites donc, c’est la fete en ce moment sur Genfit! D’apres ce que j’ai compris, vous etes long terme sur le dossier, mais etes-vous tente par une petite prise de benefice?

Hors ligne

 

#18 23/09/2013 12h56 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Je ne suis pas non plus très emballée par Genfit et la poudre aux yeux lancée par Monsieur Mouney.
C’est une biotech qui vivote  au CHR de Lille et qui parvient par effet d’annonces à s’envoler de temps en temps…
Il y a eu une grosse purge du personnel depuis 2009; l’ entreprise semble retenir son souffle dans l’attente des futurs et hypothétiques indications du GFT 505.

PS : Peut-être que l’avenir vous donnera raison mais ce n’est pas dans mon tempérament de jouer en bourse comme au poker, je préfère étudier des bilans et miser sur des entrepreneurs qui ont déjà leurs produits.


On apprend de chacune de ses erreurs

Hors ligne

 

#19 23/09/2013 15h31 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Wawawoum a écrit :

Dites donc, c’est la fete en ce moment sur Genfit! D’apres ce que j’ai compris, vous etes long terme sur le dossier, mais etes-vous tente par une petite prise de benefice?

A priori  non, j’ai déjà ma dose de PV pour l’année avec les impôts qui vont avec…
En fait comme je suis sur un compte-titres et non un PEA, j’essaie d’attendre le plus possible pour avoir quelques exonérations fiscales. Je pense que je vendrais quand JFM vendra sa société si tout se passe bien évidemment, ça reste une biotech…

Hors ligne

 

#20 23/09/2013 15h37 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

azertya1234 a écrit :

Au même point quand même pas, le GFT505 est quand même en phase IIb avec pour l’instant aucun effet secondaire. Il y aura en septembre/octobre un rapport intermédiaire sur l’innocuité du GFT505, donc logiquement grosse spécu avant et si le rapport est bon, grosse spécu après.
Après, c’est une biotech et les chances de devenir un blockbuster sont faibles, mais j’aime bien les paris, sinon je m’ennuie comme un rat mort en bourse.
Je ne suis pas vraiment du style à acheter Air Liquide.

Et les effets sur le LDL, c’est apparu dernièrement, ce n’est vraiment pas le but recherché par le GFT505 qui a pour but la NASH initialement.

J’aime quand mes prévisions se réalisent… smile

Hors ligne

 

#21 23/09/2013 15h42 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

caro62 a écrit :

Je ne suis pas non plus très emballée par Genfit et la poudre aux yeux lancée par Monsieur Mouney.
C’est une biotech qui vivote  au CHR de Lille et qui parvient par effet d’annonces à s’envoler de temps en temps…
Il y a eu une grosse purge du personnel depuis 2009; l’ entreprise semble retenir son souffle dans l’attente des futurs et hypothétiques indications du GFT 505.

PS : Peut-être que l’avenir vous donnera raison mais ce n’est pas dans mon tempérament de jouer en bourse comme au poker, je préfère étudier des bilans et miser sur des entrepreneurs qui ont déjà leurs produits.

La spécu actuelle est mathématique. Si le rapport d’octobre est bon et comme la FDA a parlé d’une procédure accélérée et augmenté fortement le nombre de patients (de 5% à 15%) possible, l’estimation de 590 millions en fin de phase 2 va sûrement être augmentée…

Maintenant, si le rapport safety n’est pas bon, adieu, veau, vache, cochon, couvée…

Hors ligne

 

#22 02/10/2013 11h43 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Pour l’instant, tout se passe comme prévu (je déteste cette phrase, en bourse on ne peut rien prévoir…).
Mais là ça marche bien.

Hors ligne

 

#23 02/10/2013 17h00 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   213 

Oui effectivement, au moindre hic, c’est la chute. Vous dites "590 millions en fin de phase 2 va sûrement être augmentée." De quoi s’agit-il?

@Caro: la, ca n’est meme plus du poker, c’est plus de la roulette. Rouge pair, rien ne va plus.

Dernière modification par Wawawoum (02/10/2013 17h05)

Hors ligne

 

#24 02/10/2013 18h03 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Wawawoum a écrit :

Oui effectivement, au moindre hic, c’est la chute. Vous dites "590 millions en fin de phase 2 va sûrement être augmentée." De quoi s’agit-il?

@Caro: la, ca n’est meme plus du poker, c’est plus de la roulette. Rouge pair, rien ne va plus.

Initialement, il était prévu, vu le marché de la NASH, une valorisation en fin de phase II de 590 millions. D’après la FDA, qui prévoit d’ailleurs une accélération de la mise sur le marché, le potentiel thérapeutique est passé de 5 % à 15 %…

De la roulette, si vous voulez, mais en comparant ce qui est comparable, par exemple avec Intercept, candidat médicament sur le cancer du foie, la valorisation d’ALGFT est bien inférieure tout en ayant pour l’instant aucun effet secondaire.

Pour les PV, faudra que j’attende 1 an et quelques pour profiter du nouvel abattement de 50 %. Merci FH.

Hors ligne

 

#25 18/10/2013 09h43 → Portefeuille d'actions d'Azertya1234 (bancaires, biotechs, bourse)

Membre
Réputation :   

Première étape franchie…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech