Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 18/08/2011 22h28 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

xxx

Dernière modification par jaidelachance (26/10/2012 12h20)

Hors ligne

 

#27 18/08/2011 22h57 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   36 

je me suis marié le 9 juillet, le mois dernier en fait
j’ai voulu faire un contrat de mariage avant - régime séparation de biens

Pourquoi ? Notre principal projet à terme est l’achat d’une résidence à la campagne, avec du terrain. C’est le projet d’une vie, et je suis le seul à pouvoir épargner mensuellement avec mes revenus.

Supposons que nous soyons sous le régime de la communauté de biens, en couple dans notre baraque, dans une quinzaine d’années. Pour une raison X ou Y, nous décidons de nous séparer. C’est du 50/50. Je suis donc obligé de revendre la baraque pour laquelle j’aurais apporté le fruit de mes propres salaires et traitements sur X années, avec une participation à hauteur de 90 ou 95% sur l’achat initial de la maison. Madame fait une plus-value intéressante en signant le divorce…et je me retrouve, avec 50% de la valeur de la revente, astreint à vivre dans un quelconque HLM avec vue sur le périph nord ou le parking de Carrouf…

N’en déplaise à la gent féminine, je trouve ce genre de cas de figure empreint d’une certaine injustice.
Mais ne vous en faites pas, mon épouse a très bien compris et accepté cette façon d’appréhender les choses… Tant que les choses sont clarifiées dès le départ, tout ne peut que bien se passer.

Hors ligne

 

#28 19/08/2011 16h45 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

ILLUSIONS !!
Ce n’est pas parce que vous êtes en séparation de biens qu’il n’y aura pas de prestation compensatoire, d’attribution du logement familial à la femme et autres joyeusetés.
Si votre épouse a bien accepté votre façon d’appréhender les choses, c’est qu’elle le sait.
Signé: un divorcé désabusé

Hors ligne

 

#29 22/08/2011 12h00 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   82 

stephane a écrit :

Je connais des couples qui économisent 1 salaire entier sur les deux salaires perçus. Un tel niveau d’épargne est proprement impossible lorsque l’on vit seul (50%)…

C’est mon cas : emprunt + quotidien + épargne lourde prévu (mariage & voiture) ça correspond à 1 salaire.

InvestisseurHeureux a écrit :

Hum… C’est surtout vrai quand les revenus sont proches.

Dans mon entourage, plusieurs personnes gagnent 2-3 fois ce que gagnent leur conjointe. Au final, ils payent tout seul un appartement + grand que ce qu’il aurait loué s’il était seul. Chaque sortie coute aussi le double, etc.

Quand l’écart de revenu est élevé, vous n’avez pas le choix : soit vous ne faites rien, soit vous devez "financer" l’autre.

Le conjoint devient alors "un centre de coût", comme on dit à mon travail en faisant fi de toutes autres considérations. :-)

Effectivement si les charges ne sont pas réparti, il y a désiquilibre de l’avantage.
Dans le cas que vous présentez, monsieur paye logement ET nourriture, madame peux donc épargner (hors loisirs) près de 100% de son salaire.
C’est une répartition très désavantageuse pour monsieur.

christian a écrit :

Supposons que nous soyons sous le régime de la communauté de biens, en couple dans notre baraque, dans une quinzaine d’années. Pour une raison X ou Y, nous décidons de nous séparer. C’est du 50/50. Je suis donc obligé de revendre la baraque pour laquelle j’aurais apporté le fruit de mes propres salaires et traitements sur X années, avec une participation à hauteur de 90 ou 95% sur l’achat initial de la maison. Madame fait une plus-value intéressante en signant le divorce…et je me retrouve, avec 50% de la valeur de la revente, astreint à vivre dans un quelconque HLM avec vue sur le périph nord ou le parking de Carrouf…

Allant me marier dans un peu plus d’un an, nous sommes tombé d’accord sur le régime de participation aux acquêts.
Ce régime créé en 1965 est peu utilisé en France mais très utilisé en Allemagne.
Ce régime présente 2 avantages : celui de la séparation des biens, et celui de la communauté. En clair chacun est libre et reste propriétaire de son salaire, mais en cas de dissolution, les plus value réalisés durant la vie conjointe sont réparti entre les 2 personnes.
Et clairement il y a des avantages à la vie conjointe, rien qu’avec les impôts (je suis déjà pacsé) on a économisé de jolie somme. Et ensuite, le principe des économies d’échelles s’applique à fond!

En ligne

 

#30 22/08/2011 19h17 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   151 

En pratique, il y a également quelques désavantages à ce régime matrimonial, "très sympa" sur le papier !

Le régime de la participation aux acquêts n’est pas un régime matrimonial assimilable à une communauté "après coup", qui vous rendrait propriétaire d’une partie des avoirs du conjoint.

Avec ce régime matrimonial, vous n’êtes que créancier d’une créance de participation, si vous arrivez à prouver que votre enrichissement, pendant le mariage, est moins important que celui de votre conjoint.

Il y a donc une double difficulté, en pratique, en cas de divorce "contentieux" :

1°/ Une très grande difficulté probatoire : il faut pouvoir prouver que le conjoint a bénéficié d’un certain niveau d’enrichissement. L’administration de cette preuve porte sur des biens qui ne vous appartiennent pas et que vous n’avez jamais eu l’occasion de gérer, puisqu’il y a, par définition, une totale liberté de gestion des avoirs personnels de chaque conjoint !

2°/ Une difficulté en terme de recouvrement. A supposer que cette preuve soit faite, il faut encore arriver à se faire payer, et l’organisation de l’insolvabilité est très facile lorsque l’on dispose de tous les pouvoirs d’administration et de disposition sur son patrimoine personnel (sous réserve de qq rares exceptions et de la possibilité de faire inscrire une hypothèque légale pour garantir la créance de participation, sous certaines conditions).

A l’inverse, en régime de communauté légale, il est très difficile d’organiser cette insolvabilité,  car la communauté vous rend "copropriétaires" de tous les acquêts des deux époux, et pose des gardes-fou plus solides (par exemple : art 1424 cc ou 1415 cc).

Il y a bien, également, une troisième difficulté : c’est un régime matrimonial assez mal connu, car assez peu pratiqué.

Les liquidations sont donc parfois un peu fastidieuses et les notaires parfois un peu réticents à le conseiller, par manque d’habitude.

Dernière modification par stephane (22/08/2011 20h13)

Hors ligne

 

#31 09/03/2012 08h51 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

Bonjour,

un petit up, cela fait pas de mal : le forum est aussi l’occasion de se réjouir du bonheur d’autrui : à celles et ceux qui y songent pour cette année, bienvenue au club, avec comme première réjouissance, avoir à remplir plusieurs déclarations aux impôts !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#32 09/03/2012 08h57 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   48 

Semirentier a écrit :

ILLUSIONS !!
Ce n’est pas parce que vous êtes en séparation de biens qu’il n’y aura pas de prestation compensatoire, d’attribution du logement familial à la femme et autres joyeusetés.
Si votre épouse a bien accepté votre façon d’appréhender les choses, c’est qu’elle le sait.
Signé: un divorcé désabusé

Juste par curiosité, la prestation compensatoire c’est une forme de dédommagement "one shot" contrairement à ne pension alimentaire? Le logement peut être attribué à l’épouse même si celui ci ne lui appartient pas dans le cadre de la séparation de biens???

Hors ligne

 

#33 09/03/2012 09h33 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   19 

Job a écrit :

… avec comme première réjouissance, avoir à remplir plusieurs déclarations aux impôts !

Fini le bon temps des doubles déclarations l’année du mariage! L’espérance d’être exonéré a été abrogé l’an dernier! Impots.gouv.fr

- Revenus de l’année du mariage


Si ca continue, on va finir par se marier uniquement par amour smile


Celui qui meurt de honte meurt de faim _ mon blog

Hors ligne

 

#34 09/03/2012 10h25 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   82 

Quelle honte lol !

Hors ligne

 

#35 18/03/2012 12h19 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   17 

Je ne suis juridiquement pas qualifié pour vous présenter les différentes arcanes possibles en cas de séparation :
Mais il me semble que certains participants font parts de situations de base erronées :
- Le régime légal qui prévaut en cas de mariages sans contrat depuis plusieurs dizaines d années est celui de la Communauté réduite aux acquets :
- Chacun des époux reste propriétaire de ses biens propres qu il a pu acquérir avant son mariage , et de biens propres reçus en héritage après son mariage ,
en général une succession matérialisée par un acte notarié pour le reste  les biens   acquis pendant le mariage c est du 50-50 %

- Mariage en séparation de biens :
Une évaluation attestée par un acte  notarié prouve l origine et la propriété de vos biens propres et comme pour la Communauté réduite aux acquets  que vous pouvez être seuls propriétaires ce certains biens reçu pendant la durée de votre mariage

Souvent ignoré , sauf erreur :
Si vous voulez prouver parce que vous avez un revenu très supérieur à votre conjoint  que des biens acquis pendant le mariage sont toujours des biens qui n appartiennent qu à vous , il faut que vous puissiez le justifier avec des factures à votre nom seul, ainsi que son paiement
_ Genre vous avez acheté une batterie de cuisine à usage commun , mais la facture est uniquement à votre nom, sinon les biens acquis pendant le mariage quelque soit le niveau de revenu de chacun est partagé 50 -50 %  sinon vous devrez vous partager les casseroles
- Si vous êtes inconscient vous pouvez choisir la Communauté Universelle :
mais ce serait parfait  pour un général à la retraite qui pour laisser des biens à sa femme de ménage l épouse - Elle recevra en plus une retraite de veuve
Plutôt que vous déchirer , réfléchissez-bien : un  divorce  est toujours un crêve coeur ,  et vérifiez l aspect juridique de la solution suivante qui doit respecter maintenant des règles plus strictes :
ne vaudrait il pas mieux   faire un voyage en amoureux pour divorcer à RENO et vous remarier avant la fin de vos vacances à LAS VEGAS   ??

Hors ligne

 

#36 21/03/2012 12h29 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   82 

Swx a écrit :

Souvent ignoré , sauf erreur :
Si vous voulez prouver parce que vous avez un revenu très supérieur à votre conjoint  que des biens acquis pendant le mariage sont toujours des biens qui n appartiennent qu à vous , il faut que vous puissiez le justifier avec des factures à votre nom seul, ainsi que son paiement

Si vous êtes en communauté, logiquement, le revenu est considéré comme commun, donc divisible à 50/50.
Si vous comptez investir en votre nom propre sans que le conjoint puisse récupérer quoi que ce soit, envisagez plutôt un contrat sous séparation.

En ligne

 

#37 28/04/2012 08h17 → Devenir rentier... en se mariant ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Désolé pour l’humour du samedi matin, mais ci-dessous me semble mieux correspondre à la réalité, que le titre de ce topic ! :-)

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_coq.jpg

Hors ligne

 

#38 28/04/2012 14h34 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

Excellent le storyboard !


+/- Buy&Hold depuis Juillet 2011. Répartition Cible: Actions  60% - Immo. (REIT) 30% - Obligations 10% - Monétaire 6 mois de salaire. Devises : 10% € - 35% £ - 55% $ (CAD/USD)

Hors ligne

 

#39 28/04/2012 15h11 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   29 

InvestisseurHeureux a écrit :

Dans mon entourage, plusieurs personnes gagnent 2-3 fois ce que gagnent leur conjointe. Au final, ils payent tout seul un appartement + grand que ce qu’il aurait loué s’il était seul. Chaque sortie coute aussi le double, etc.

Je n’ai pas de statistiques à fournir, mais il me semble que ce cas de figure n’est pas la norme. Autant, il est fréquent que l’homme gagne plus que la femme, autant un mari gagnant 2 ou 3 fois plus que la femme n’est pas non plus un scénario habituel.

Les couples se faisant souvent par niveaux de revenus (un médecin se plaçant avec un autre médecin, par exemple).

En tout cas, il est amusant de constater que les hommes sont bien heureux d’avoir une femme lorsque ça les arrange (avoir une boniche gratuite qui élève les enfants, ne cotise pas pour sa propre retraite pendant toutes ces années là, entre autres), mais pas lorsqu’il s’agit de perdre le moindre denier. Drôle de mentalité, mais qui explique le célibat ou l’échec de couple de certains, les femmes valables n’aimant pas trop la radinerie.

Dernière modification par Myrtilles (28/04/2012 15h12)

Hors ligne

 

#40 28/04/2012 15h24 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   29 

Je suis moi aussi de l’avis de Job.

Etre en couple permet d’affronter la vie en étant plus fort, aussi bien financièrement, qu’en cas d’accident de la vie. Chaque élément a ses forces et ses faiblesses naturelles. La femme n’est pas forcément un boulet, mais peut être doté d’un cerveau également, et cela peut aider à fructifier son patrimoine dans le bon sens.

Même avec un revenu de 3250 euros net par mois, pour mon mari, avec mon salaire de 2160 euros net/mois en plus, cela fait une nette différence.

Je suis la financière du couple (ou du moins l’apprentie-financière, je ne saurais me comparer à certaines pointures que l’on trouve sur ce forum), les placements que j’ai pris la peine de penser et exécuter, leur plue value future, profiteront à l’ensemble du couple. Placements qui seraient inexistants sans moi, mon conjoint se désintéressant totalement du sujet, ses maigres économies seraient au mieux sur un livret A ou un fond euro d’une AV bancaire surtaxée et peu rémunérée.

Nous somme mariés sous le régime de la communauté universelle.

Hors ligne

 

#41 30/04/2012 10h48 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   82 

Myrtilles a écrit :

Je n’ai pas de statistiques à fournir, mais il me semble que ce cas de figure n’est pas la norme. Autant, il est fréquent que l’homme gagne plus que la femme, autant un mari gagnant 2 ou 3 fois plus que la femme n’est pas non plus un scénario habituel.

Qu’est ce qu’une scénario habituel?
Et effectivement le cas conjoint gagnant plus que l’autre (2 à 3 fois plus) n’est pas vraiment rare (du moins en RP).

Myrtilles a écrit :

En tout cas, il est amusant de constater que les hommes sont bien heureux d’avoir une femme lorsque ça les arrange (avoir une boniche gratuite qui élève les enfants, ne cotise pas pour sa propre retraite pendant toutes ces années là, entre autres), mais pas lorsqu’il s’agit de perdre le moindre denier.

Pour les enfants, je suppose qu’il n’y a aucune lieu, à que jusque récemment  : seul les femmes pouvaient toucher les trimestres (8 dans le privée) de retraite pour l’arrivée d’un enfant. Le père lui n’avait aucun droit au niveau de la retraite.
La loi a changé récemment sur ce point.

De plus, merci également de ne pas utiliser des termes génériques du type homme.
Car il y autant de profil que d’homme vivant sur terre

Dernière modification par gunday (30/04/2012 10h48)

En ligne

 

#42 30/04/2012 14h22 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

gunday a écrit :

De plus, merci également de ne pas utiliser des termes génériques du type homme.
Car il y autant de profil que d’homme vivant sur terre

allez… pour ce forum, ok pour gentleman et gentlewoman


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#43 30/04/2012 15h54 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   25 

Plutôt que le mariage (risques importants de divorce), habiter sous le même toit que sa moitié est source d’économies significatives.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#44 30/04/2012 17h14 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   39 

Je trouve pathétique (je sais que je serai à la merci de critiques voire notes négatives mais peu importe) d’aborder le mariage comme un "problème" financier à résoudre voire optimiser.

D’aucuns me traiteront de naïf, de jeune idiot voire pire, mais avez-vous vraiment une opinion financière sur tout ? La communauté de bien existe, non pas pour voler un conjoint qui gagne + que vous car vous avez prévu de le plumant en divorçant après 15ans de mariage mais bien de protéger le conjoint en cas de décès de celui qui apporte significativement + des revenus du foyer.
Mais tout est question de point de vue.

Si vous voulez diminuer vos impôts, pourquoi ne pas investir dans des enfants ? C’est vrai quoi, ils permettent d’avoir + de parts, d’ouvrir de nouveaux livrets A et vous pourrez même les faire travailler au noir pour en tirer le meilleur revenu possible sans les déclarer aux Assedic ! Génial non ?

J’ai déjà posté ailleurs (Les métiers pour devenir rentier avant 40 ans ! (3/4)) une vision personnelle (et donc pas forcément partagée) comme quoi certaines choses ont aussi de la valeur et que le rendement réel n’est pas toujours celui que l’on croit. Si certains pensaient à faire en sorte de réussir leur union plutôt qu’à protéger leur petite personne si jamais cela tournait mal, peut être que l’on ne verrai moins le mariage comme la 1ère pierre posée sur le chemin du divorce.

Si vous avez peur de l’autre, passez votre chemin, restez seul et soyez heureux (chacun à le droit de l’être).
Mais personnellement (et pour rejoindre Myrtilles), deux cyclistes avancent toujours plus vite ensemble que séparés… surtout avec vent de face.


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#45 30/04/2012 17h54 → Devenir rentier... en se mariant ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Il y avait un tantinet d’humour dans toute la file Lemouz. :-)

Pour le mariage, d’après l’INSEE, en 2006 :

Durée du mariage :
    5 ans : 18,86 %
    5 ans à 9 ans : 27,041 %
    10 ans à 14 ans : 19,42 %
    15 ans à 19 ans : 14,2 %
    20 ans à 24 ans : 10,76 %
    25 ans à 29 ans : 6,94 %

Donc vous avez déjà 46% des mariages qui durent - de 9 ans et 65% moins de 14 ans.

Et ça doit être pire en 2012.

Donc chacun voit midi à sa porte, mais pour moi ces statistiques plaident pour une séparation des biens. :-)

Hors ligne

 

#46 30/04/2012 19h11 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   174 

Encore 6 mois et je passe dans la catégorie des 35% qui dépasse 14 ans.

Si vous avez la chance de rencontrer la femme de votre vie, l’aspect financier ne représente plus rien par rapport au bonheur de sa présence….


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#47 30/04/2012 19h21 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   39 

InvestisseurHeureux a écrit :

Il y avait un tantinet d’humour dans toute la file Lemouz. :-)

Donc chacun voit midi à sa porte, mais pour moi ces statistiques plaident pour une séparation des biens. :-)

Je me doute bien que certains dans la file forçaient le trait par humour. Mais je suis tout aussi convaincu que ce n’est pas le cas pour d’autres.

Quant aux statistiques, je considère que si on se pose la question de savoir qui "volera" l’autre en cas de divorce sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, autant ne pas se marier et simplement vivre en concubinage. Le seul intérêt à mes yeux de se marier sous un régime non communautaire est pour moi quand l’un des 2 conjoints au moins exerce en libéral et est susceptible de se planter et d’avoir nombre de dettes. Quand il n’y a pas de "communauté" de richesses, il n’y a pas non plus de "communauté" de dettes…

Bref, je reste quand même convaincu que ce n’est pas un hasard si on vit de + en + longtemps en couple avant de se marier ET qu’il y a de + en + de divorces. L’individualisation de la société depuis 25-30 ans n’y est pas étrangère…. mais c’est un autre débat qui n’a pas sa place ici…


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#48 30/04/2012 20h28 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

lemouz a écrit :

Mais personnellement, deux cyclistes avancent toujours plus vite ensemble que séparés… surtout avec vent de face.

bien vu, un tandem !


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#49 30/04/2012 22h40 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

lemouz a écrit :

Quant aux statistiques, je considère que si on se pose la question de savoir qui "volera" l’autre en cas de divorce sous le régime de la communauté réduite aux acquêts, autant ne pas se marier et simplement vivre en concubinage. .

Erreur, le concubinage n’apporte pas du tout la même protection pour les enfants en cas de décès par exemple (tout comme le PACS d’ailleurs…), d’où l’intérêt des différentes régimes matrimoniaux

carpediem a écrit :

Si vous avez la chance de rencontrer la femme de votre vie, l’aspect financier ne représente plus rien par rapport au bonheur de sa présence….

Tout à fait, mais ce n’est pas pour sa présence que le contrat est important, mais plutot pour soon (éventuelle) future absence !!

Dernière modification par 0l1v (30/04/2012 22h41)


+/- Buy&Hold depuis Juillet 2011. Répartition Cible: Actions  60% - Immo. (REIT) 30% - Obligations 10% - Monétaire 6 mois de salaire. Devises : 10% € - 35% £ - 55% $ (CAD/USD)

Hors ligne

 

#50 26/10/2012 12h08 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   88 

InvestisseurHeureux a écrit :

Quand l’écart de revenu est élevé, vous n’avez pas le choix : soit vous ne faites rien, soit vous devez "financer" l’autre.
Le conjoint devient alors "un centre de coût", comme on dit à mon travail en faisant fi de toutes autres considérations. :-)

J’adore la tournure de post, trop fun..
Je suis dans le cas 1 à 5.5, effectivement, mon épouse pourait être considéré comme un centre de cout. mais a l’occasion, travaillant a mi-temps, je devrait calculer le gain de sous-traitance qu’elle m’apporte gratuitement.

En effet, je dois dire que je peux me concentrer à 100% sur mon travail, n’ayant pas a ma soucier
des points annexes, chronophage, et surtout perturbateur d’agenda
quelques exemples à la volée : Déposer et aller chercher les enfants chez la nounou / réunion liés a l’école / transport pour les activités sportives des enfants / Logisitiques de la maisons ( faire les courses /emmener les voitures en révision au controle technique / acheter du matos pour mon bricolage du WE… La liste est longue.

Mais je reconnais volonté que si j’etais célibataire et surtout sans enfants ( qui sont aussi un centre de cout), la situation serait meilleure d’un point de vue indépendance financière.

:-)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech