Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 10/02/2011 09h40 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

bonjour,

au-delà de l’ironie supposée du titre, je suis frappé du fait que la quasi totalité des raisonnements développés sur le forum ne concerne que des stratégies INDIVIDUELLES. (ou de célibataire)

Même si les statistiques sont douloureuses sur les divorces, qui entrainent à leur tour des décisions difficiles en matière de patrimoine, de débours à assumer (pensions…) fiscalité qui change etc…

Je constate, à la lumière de ma modeste expérience, qu’en plus des progrès dans ma vie professionnelle, j’ai commencé aussi à m’enrichir à partir du moment où je n’étais plus célibataire ! Même l’arrivée des enfants n’est pas un obstacle…

Quand un couple d’actifs tient dans la durée, son potentiel patrimonial augmente également !

Même si les juristes nous conseillent plus souvent de rester "séparés de biens", en termes de contrats matrimoniaux, je suis, contre vents et marées, un prosélyte du mariage !

Dernière modification par JOB (10/02/2011 09h42)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#2 10/02/2011 10h37 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

J’ai pris ma décision de devenir libre financièrement grâce à mes enfants. Voyant que ma carrière d’employé ne ressemblait à rien, je n’avais pas envie de regarder devant moi et voir la même chose que ce que je voyais derrière moi.

J’ai estimé que ma famille méritait ce qu’il y avait de mieux et je ne fait rien pour moi uniquement. Je suis persuadé que sans ma vie de couple (et donc sans mes enfants) je me serais satisfais uniquement de mon emploi avec quelques expériences d’investissement de temps en temps.

C’est vrai que j’aimerais savoir si je suis seul dans le cas… mais cela m’étonnerait. Quel est votre moteur???


www.Blog-Invest.com pour l'investisseur avisé

Hors ligne

 

#3 10/02/2011 12h07 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   104 

Messieurs,

Je partage tout à fait votre point de vue sur le sujet.

Si je n’avais pas ma famille et les yeux pétillants de mon fils, je ne verrais pas forcément l’interêt d’investir,  et de suivre cela de très prêt.

Donc si je travaille mes investissements, c’est certe aussi par plaisir personnel, mais la finalité est aussi et certainement avant tout d’en faire bénéficier ma famille.

Le bénéfice pour les enfants, et déjà d’avoir des parents qui seraient financièrement indépendants lorsque viendra l’heure de la dépendance.

En effet, offrir une éducation, un niveau d’instruction important afin que mes enfants puissent avoir les meilleurs chances pour débuter dans la vie est une chose, mais leur retirer le poids de la dépendance des parents est également un objectif très important.

Bref, chacun mène sa barque comme il l’entends, et il est très interessant de constater que les "outils" de l’investisseur servent des philosophies de vie qui peuvent être differentes, mais toujours enrichissantes de partager.

Merci Job pour ce message.

A+
Zeb

Dernière modification par zeb (10/02/2011 12h08)

Hors ligne

 

#4 10/02/2011 12h29 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   128 

Je vais m’inscrire à contre-courant :-)

Pour moi c’est exactement l’inverse, une "vie de famille" avec ses soucis et ses joies quotidiennes m’auraient incité à exercer mon métier plus tranquillement, en tant que salarié d’une société "gros bateau qui avance, on ne sait où, mais qui avance" type France Télécom.

Ne pas avoir d’attache ou d’impératifs financiers autre que les miens me donnent l’impression de mieux exploiter mon potentiel. Jusqu’ici cela m’a bien réussi.

Je ne suis pas un adepte du mariage … J’aurai plutôt tendance à faire le prosélytisme inverse.

D’ailleurs le terme de "patrimoine des ménages" m’irrite, pour moi le patrimoine, c’est celui des épargnants en tant que personnes ! Ce qui n’empêche en rien les synergies financières dans un couple, après tout les sociétés sont des synergies financières de leurs investisseurs. Néanmoins, actionnaires de sociétés ou membres d’un couple n’ont pas de raison d’être considérés de manière différente en ce qui concerne leurs actifs.

Dans le même ordre d’idée, je suis pour une "individualisation" de l’impôt.

Hors ligne

 

#5 10/02/2011 13h36 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

Je te comprends tout à fait, la majorité de mes collègues n’oseraient jamais investir jugeant cela trop risqué. Quand à se lancer en tant qu’entrepreneur, la plupart n’oseraient jamais de peur de tout perdre.

Comme dit plus haut: chacun mène sa barque comme il l’entend.


www.Blog-Invest.com pour l'investisseur avisé

Hors ligne

 

#6 10/02/2011 14h30 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

Merci pour toutes ces réponses variées;

si je voulais poursuivre dans l’ironie, j’encouragerais tous les célibataires à épouser de riches héritiers/héritières, devenant de facto rentiers…

bon, on s’égare…

Question juridique : pourquoi la séparation de biens a-t-elle autant de succès dans les contrats de mariage ? 
Les patrimoines, comme l’eau et l’huile, ne devraient donc jamais se mélanger ?
Moins mauvaise protection des conjoints face aux aléas pouvant survenir ?
Cela changerait quelque chose lors des héritages ?

Toutes les questions sur l’héritage mériteraient d’ailleurs leur place sur ce forum, c’est - après tout  - une stratégie patrimoniale à mûrir longuement et qui doit rester adaptée à chaque étape de nos vies !

Dernière modification par JOB (10/02/2011 14h31)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#7 10/02/2011 14h42 → Devenir rentier... en se mariant ?

Administrateur
Réputation :   1307 

JOB a écrit :

Question juridique : pourquoi la séparation de biens a-t-elle autant de succès dans les contrats de mariage ?

Avez-vous une stat ou vous le supposez ?

Peut-être parce qu’un mariage sur trois fini par un divorce, qui trois fois sur quatre est à l’initiative de la femme. Donc quand même une bonne probabilité pour un monsieur d’y laisser des plumes… :-)

Hors ligne

 

#8 10/02/2011 14h54 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

Lu dans un des nombreux articles consacré au patrimoine qui sort régulièrement dans les media


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#9 10/02/2011 15h26 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Peut-être parce qu’un mariage sur trois fini par un divorce, qui trois fois sur quatre est à l’initiative de la femme. Donc quand même une bonne probabilité pour un monsieur d’y laisser des plumes… :-)

Ca résume bien le problème. Surtout qu’on peut monter à 1 mariage sur 2 qui fini en divorce en région parisienne et que l’initiative de cette demande reste comme d’habitude la femme.

Hors ligne

 

#10 10/02/2011 15h36 → Devenir rentier... en se mariant ?

Modérateur
Réputation :   1084 

En ce qui concerne le régime associé au mariage, je crois que
- une majorité de mariages sont "sans contrat", donc sous le régime légal (communauté réduite aux acquêts en France).
- pour les mariages avec contrat, le régime dominant dépend un peu de la région…. même si les régimes de séparation de biens sont sans doute assez populaires (quand on veux faire un contrat, c’est déjà pour ne pas avoir le même régime que sans contrat, sinon à quoi bon… enfin il reste les clauses matrimoniales, et plein d’autres subtilités).   
- quand il y a changement de régime, c’est souvent pour adopter la "communauté universelle" (quand le couple a déjà tenu longtemps, et a toutes les chances de tenir jusqu’au bout, c’est souvent celui qui offre la meilleure protection du conjoint survivant).

Par ailleurs, il y a aussi le PACS, qui ressemble un peu à un mariage (il y a pas mal de différences qd même) avec un contrat de séparation de biens…

Dernière modification par GoodbyLenine (10/02/2011 15h38)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

En ligne

 

#11 10/02/2011 16h30 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   48 

L’optimisation de l’objectif n’est possible que si les deux conjoints partagent cet objectif.  Et ça c’est loin d’être gagné. Tout le monde n’a pas envie de devenir rentier ou du moins n’est pas en mesure de comprendre de quoi il s’agit réellement.
D’autre part, les femmes gagnent moins que les hommes lorsque celles ci travaillent. Et je doute qu’elle "verse" une partie de son salaire à l’homme du foyer quisyconnaitdansleschosessérieuses pour acheter des actions  Air liquide qui la feront rêver : )  . D’ailleurs, il serait intéressant de voir le nombre de femmes inactives ou au foyer.

Enfin pour faire gros cliché et je présente mes excuses si cela en offensera certain(e)s, l’immense majorité des femmes est tout de même très dépensière (source: mon entourage : ) ).

Sinon la séparation des biens a peut être également plus de succès afin d’épargner le calvaire au conjoint des dettes et crédits contractés et non remboursés en cas de faillite, d’accident de la vie aussi. Je n’en sais rien à vrai dire…

Dernière modification par swantonbomb (10/02/2011 16h30)

Hors ligne

 

#12 10/02/2011 17h37 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   15 

Je considère également que l’accumulation de capital est bien plus rapide lorsque l’on est en couple. Je suis marié, en couple depuis un petit moment et au-delà de la satisfaction personnelle de partager la vie de quelqu’un, être en couple est franchement rentable. Les dépenses étant mutualisées (logement, nourriture, loisirs…), la capacité d’épargne de chacun est fortement augmentée.

Mon épouse et moi-même pouvons ainsi mettre une part significative de nos revenus de côté. Et pour information, chacun a son patrimoine puisque nous n’avons aucun compte en commun.


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#13 10/02/2011 18h03 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

En ne parlant que de l’aspect financier, et en s’en tenant juste à la question du mariage, je vois deux choses :
- L’ISF : en étant en concubinage on a deux fois le plafond de 800ke.
- Un autre aspect que j’ai découvert lors de ma recherche de nounou, on peut cumuler le plafond de 12Ke pour les employés à domicile et faire deux contrats de travail chacun : bon ca ne concerne que certains qui sont en Ile de France et où le salaire de la nounou dépasse allégrement les 12Ke annuels.

Il y a surement d’autres niches fiscales dans ce cas…

Maintenant en vivant à deux, on améliore sa qualité de vie au moins sur le logement mais en tous cas pour moi, on dépense plus en voyages, sorties etc…

Hors ligne

 

#14 11/02/2011 08h54 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   116 

faux, l’ISF est le seul impôt qui reconnaisse le concubinage !!!!

Hors ligne

 

#15 11/02/2011 11h59 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

Ok, je ne savais pas.
Il n’y a vraiment rien d’intéressant dans ce statut, ou un truc m’échappe, mieux vaut rester en union libre pour l’ISF. J’imagine que le Fisc peut trouver à redire si on partage le même toit ?

Hors ligne

 

#16 11/02/2011 14h06 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   151 

Je constate qu’il y a beaucoup de "futurs rentiers" sur ce blog qui roulent ou raisonnent perso… Pourtant, je ne partage les avis qu’ils expriment.

Le mariage est une chance pour la constitution de patrimoine, à condition de s’entendre dans la durée, et de partager un objectif commun d’enrichissement.

Dans cette mesure, tout devient VRAIMENT plus facile : plus de rentrées financières (2 revenus), moins de risques (2 emplois différents), plus de solidarité (pour financer des études, en période de chômage, en cas de maladie), plus de capacité d’endettement (un meilleur reste à vivre), moins d’impôt (2 parts + celles des enfants), moins de dépenses (une seule habitation, un seul agencement, un seul mobilier, un seul électroménager, un seul loyer moins cher rapporté au nombre de m², une seule voiture, des vacances dans la famille ET dans la belle famille, etc…).

C’est ce que les économistes appellent les économies d’échelle !

Je connais des couples qui économisent 1 salaire entier sur les deux salaires perçus. Un tel niveau d’épargne est proprement impossible lorsque l’on vit seul (50%)…

Il n’y a pas d’équivalent dans le célibat, à part, peut-être la co-location !

On peut donc devenir plus facilement rentier en se mariant, même si l’on ne marie pas une grande fortune…

Dernière modification par stephane (11/02/2011 14h07)

Hors ligne

 

#17 11/02/2011 14h56 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   116 

Tout à fait d’accord avec Stephane.

Avec juste une petite remarque complementaire : tout ceci est faisable aussi avec un PACS au lieu d’un mariage. Il suffit juste de completer le "trou juridique" de la transmission de son patrimoine au conjoint, si c’est la volonté des 2 pacsés bien sur.

Hors ligne

 

#18 11/02/2011 15h20 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

Rodolphe a écrit :

Tout à fait d’accord avec Stephane.

+ 1, je n’aurais pas mieux dit smile


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#19 11/02/2011 15h48 → Devenir rentier... en se mariant ?

Modérateur
Réputation :   171 

Stephane a écrit :

On peut donc devenir plus facilement rentier en se mariant, même si l’on ne marie pas une grande fortune…

+ 1 j’adhère complètement

Mais au fait c’est quoi le code ISIN du conjoint idéal ? à partir de quel seuil de bêta est-il judicieux d’investir dans le conjoint ? :lol


Peu de choses sont impossibles !  … mais à quel prix !

Hors ligne

 

#20 11/02/2011 15h54 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

Dès le moment où le conjoint passe le filtre de l’analyse fondamentale, il suffit d’étudier les courbes!

Ne pas hésiter à diversifier!


www.Blog-Invest.com pour l'investisseur avisé

Hors ligne

 

#21 11/02/2011 16h00 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

Joel a écrit :

il suffit d’étudier les courbes!

Arte hier soir 22 h 20 …


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#22 11/02/2011 16h00 → Devenir rentier... en se mariant ?

Administrateur
Réputation :   1307 

Hum… C’est surtout vrai quand les revenus sont proches.

Dans mon entourage, plusieurs personnes gagnent 2-3 fois ce que gagnent leur conjointe. Au final, ils payent tout seul un appartement + grand que ce qu’il aurait loué s’il était seul. Chaque sortie coute aussi le double, etc.

Quand l’écart de revenu est élevé, vous n’avez pas le choix : soit vous ne faites rien, soit vous devez "financer" l’autre.

Le conjoint devient alors "un centre de coût", comme on dit à mon travail en faisant fi de toutes autres considérations. :-)

Hors ligne

 

#23 11/02/2011 16h30 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   69 

(Surtout ne pas prendre mon cas pour une généralité)

l’addition des patrimoines hérités des parents ET des beaux-parents est censée procurer à un couple une meilleure situation patrimoniale que celle d’un individu seul !

"mariez-vous" qu’ils disaient…


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#24 11/02/2011 17h08 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

Je n’ai pas du compter sur mes parents pour recevoir une éducation financière… encore moins pour un héritage. Quand à mes beaux-parents, c’est à peu près la même situation.

Et ce n’est pas plus mal, en fait. Au moins, personne ne pourra me dire que j’ai réussi uniquement parce que j’ai eu de la chance: question de fierté personnelle et de crédibilité.


www.Blog-Invest.com pour l'investisseur avisé

Hors ligne

 

#25 11/02/2011 17h46 → Devenir rentier... en se mariant ?

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Hum… C’est surtout vrai quand les revenus sont proches.

Dans mon entourage, plusieurs personnes gagnent 2-3 fois ce que gagnent leur conjointe. Au final, ils payent tout seul un appartement + grand que ce qu’il aurait loué s’il était seul. Chaque sortie coute aussi le double, etc.

Quand l’écart de revenu est élevé, vous n’avez pas le choix : soit vous ne faites rien, soit vous devez "financer" l’autre.

Le conjoint devient alors "un centre de coût", comme on dit à mon travail en faisant fi de toutes autres considérations. :-)

C’est exactement mon cas (avec un ratio proche de 1 pour 5 minimum) et je me demandais justement comment vous gériez ça pour ceux qui sont également concernés.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech