Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/07/2013 17h10 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour à tous,

à l’occasion d’une émission de radio (business accadem* pour ne pas la citer) , j’ai entendu parlé d’une entreprise innovante dans mon domaine de compétence et j’ai souhaité en savoir plus.

J’ai donc pris contact, reçu un business plan et signé un engagement de confidentialité puis après avoir épluché tout ça, j’ai investi un mois de salaire sans rien négocier du tout.

Je ne savais ni quoi ni comment négocier, bien qu’un gros participant aurait négocié un pacte d’actionnaire.

Cela s’est passé à l’occasion d’une opération Love Monney (ça veut dire l’argent des proches et fous, ceux qui croient dans le business alors qu’il n’y a pas encore grand chose de tangible, donc très risquée) pour financer un prototype.

Aujourd’hui, l’entreprise vit toujours et devrait démarrer la phase de commercialisation, mais depuis mon entrée au capital, les échanges ont été très sommaires alors que j’aurais souhaité avoir des comptes rendus plus suivis des évolutions, freins rencontrés et sur la manière dont ils sont levés.

Je ne regrette rien, cela a été et est toujours une expérience enrichissante. A ceux qui m’ont dit "ouah, mais tu es pas un peu ouf de mettre ton fric la dedans", j’ai répondu que cela représentait l’équivalent d’une formation de quelques jours et que si je ne retrouvais pas mes billes, au moins j’aurais gagné en expérience!

Donc, avez vous des expériences similaires à partager, des approches bien plus pro sur la question, comment analyser un business plan, comment se positionner en tant qu’actionnaire…???

J’ai par ailleurs cherché à m’entourer de compétences pour investir plus localement via un système de Cigale, mais n’est pas trouvé de solution ni eu le courage d’en créer une. Avez vous participer à ce genre d’initiative? Qu’y avez vous appris?

Cordialement.

@ la modération: Je dévie un peu de l’aspect création d’entreprise en propre, n’hésitez pas à déplacer ce message si une section est mieux appropriée.

Dernière modification par Pruls (22/09/2013 13h56)

Mots-clés : entreprise, investir, économie réelle


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#2 25/08/2013 09h10 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Vous avez deux façons de gérer le volet "love money" :
- soit il y a effectivement un côté affectif, vous donnez un coup de main en fonction de vos possibilités, mais si ça fonctionne, c’est une bonne surprise.
- soit dans une approche de business angel, avec une logiquement quasiment de fonds.

La CIGALE peut être intéressante pour développer votre culture et avoir autour de vous une communauté pour partager vos analyses. Ensuite, il faut mettre en rapport la "lourdeur" de l’animation par rapport au gain attendu.

Dans tous les cas, investir en amorçage est extrêmement spéculatif : le taux de transformation reste, hélas assez faible. Il faut avoir une surface financière très substantielle pour pouvoir vous diversifier avec le bon niveau de risque et avec des tickets assez intéressants pour "compter" auprès des créateurs.

Quand vous êtes de "l’autre côté", vous êtes davantage soucieux du développement de votre prototype et de votre entreprise que de la gestion des relations avec les micro-investisseurs - sauf si vous prévoyez une nouvelle levée de fonds. Au-delà des obligations légales de communication, vous vous concentrez souvent sur le vital.

En outre, vous évoquiez le pacte d’actionnaires, ces entreprises sont des entreprises de croissance. Elles ne distribuent pas de dividendes à brèves échéances. Votre principale perspectives de sortie est le rachat des minoritaires, lors de l’entrée d’un nouveau partenaire financier.

Vous aurez compris ma sensibilité (j’ai été des deux côtés du dispositif), si vous n’avez pas la possibilité de multiplier les prises de participation significatives pour diversifier votre risque, le risque est trop important par rapport au rendement. Maintenant la dimension humaine est intéressante.

Dans cette logique, vous pouvez consulter "meilleurinvestisseur" qui développe le concept d’actisseur (acteur/investisseur) : une prise de participation significative ainsi qu’une mobilisation de ses savoir-faire pour l’entreprise (Devenez Actisseur - MeilleurInvestisseur.com).

Bonne journée,

Hors ligne

 

#3 25/08/2013 10h24 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   96 

Bonjour,

c.f ma présentation j’ai commencé en début de carrière pro. a investir dans l’économie réelle en créant avec d’autres un fonds pour investir dans des Jeunes entreprises innovantes. A aujourd’hui nous pesons environ 0.5 mE. (ce qui n’est pas énorme mais pas mal pour des "particuliers")

La particularité est que nous accompagnons les pme dans les phases délicates d’amorçage et de développement, comme cela nous avons plus l’impression d’avoir "la main" dans la destiné des boites.

L’autre avantage est que notre risque est plus faible car nous diversifions les participations.

Pour l’instant ca ne se passe pas trop mal mais je dois dire que c’est un métier extrêmement difficile et qu’il ne faut pas négliger l’humain et la capacité du management (en dehors de l’idée).

Pour moi plusieurs positionnements possibles en tant qu’actionnaire :

- passif, souvent quand votre participation est faible et pas de conditions/pacte d’actionnaire
- actif, qd vous avez des conditions bien établies au départ à t0 souvent dans un pacte d’actionnaires

De mon expérience nous sommes plutôt actifs dans le sens ou nous ne prenons une participation qu’après avoir signé un pacte d’actionnaires (stipulant : comment doit être utilisé l’argent, les contraintes, les conditions de sortie en cas de cession ou sortie du management, en cas de sortie de la ligne stratégique, en cas d’entrée d’un autre actionnaire, dilution etc…. etc…).

Le positionnement d’un actionnaire est assez délicat mais sachez que c’est surtout au moment de l’investissement que vous fixez les règles, la lecture de votre expérience me fait penser que vous êtes un actionnaire passif (pas parce-que vous le voulez mais parce-que les faits font que…)

Hors ligne

 

#4 25/08/2013 10h46 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour Pruls,

J’ai moi-même investi dans des sociétés présentées par Love Money. Certaines sont décédées, mais certaines existent encore.

A l’époque, c’était pour aider des entreprises en création, et les avantages fiscaux, qui étaient beaucoup plus conséquents qu’actuellement, encourageaient cette solidarité.

De plus, je confirme ce qui est indiqué ci-dessus par les différents intervenants en ce qui concerne le taux de réussite de ces sociétés.

Par ailleurs en ce qui concerne le business plan.
- la première étape est d’apprendre à lire un bilan:
Analyse financière - Leçon 5 - La lecture du bilan (1/3)
- les business plans sont souvent très attractifs, mais comme vous avez pu le constatez, pour moi et cela n’engage que moi, le suivi mensuel du chiffres d’affaires et de la trésorerie de la société devraient être des impératifs.

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#5 25/08/2013 13h35 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour et merci pour ces retours!

Je cherche effectivement à avoir un rôle actif d’investisseur pour essayer de limiter le risque.

Vous avez compris que j’ai commencé très modestement dans le domaine, et que je me suis plutôt loupé… Mais j’ai notamment appris qu’un pacte d’actionnaire pouvait exister!

Si il est possible de relater des exemples concrets de votre expérience d’investisseur acteur, je pense que cela serait très intéressant. Dans la limite de la confidentialité, évidemment cela peu complexifier nos échanges.

En fait, j’essaye de me soigner de l’idée que seul l’investissement immobilier permet d’utiliser l’effet de levier du crédit.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#6 22/09/2013 14h08 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour à tous,

cela fait 1an et demi que je suis devenu actionnaire de l’entreprise et j’ai été à une journée porte ouverte pour voir le prototype hier.

Pas mal de boulot effectué depuis tout ce temps, de grosses difficultés rencontrées (faillite d’un partenaire clé, refus des assurances de couvrir l’activité trop innovante…) qui ont notamment engendré un retard conséquent sur le lancement de la commercialisation, mais aussi sur la manière approcher le marché.

Le CIC a accepté de financer le projet, OSEO accepte de garantir le prêt du CIC et de mettre la même somme sur la table si l’entreprise retrouve des liquidités.
3 manières de faire:
1) Optimiser la compta
2) Vendre
3) Ouvrir le capital

Aujourd’hui à sec, l’entreprise va jouer sur les solutions 1 et 3 pour relancer la machine.

Je sais donc que je vais être sollicité à court terme pour participer à cette ouverture de capital. Je suis intéressé pour le faire mais je souhaiterais envisager de monter un pacte d’actionnaire.

Pouvez vous m’aider dans cette démarche, avez vous une trame que je pourrais adapter?

Merci d’avance.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#7 22/09/2013 14h54 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour

je ne comprends pas trop la notion d’optimisation de la compta….s’il s’agit de simples jeux d’écritures, aucun flux financier ne sortira de tout ça.
Difficile de définir une trame tant les situations de chacun sont différentes.

Interrogez vous sur vos propres objectifs tout d’abord.
pourquoi êtes vous entré au capital de cette entreprise?
pourquoi envisagez vous de souscrire à une nouvelle augmentation des fonds propres?
attendez vous des dividendes? de la plus value?
Quel est votre horizon d’investissement?

A mon avis le point crucial est de définir les modalités de sortie. En tant que minoritaire, vous risquez de vous retrouver coincé dans une structure dont vous ne maitrisez rien.
Il est important donc à mes yeux de rencontrer les dirigeants et d’aborder vos conditions de sortie: ce peut être en terme de temps (combien de temps resterez vous?), en terme de relations acheteur/ vendeur (qui rachètera vos titres? se méfier des soit disants nouveaux entrants qui n’existeront peut être jamais) et bien entendu en terme financier (prix fixe défini à l’avance ou estimation basée sur des indicateurs pertinents).

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#8 24/10/2013 16h24 → Love money : investir dans l'économie réelle... (entreprise, investir, économie réelle)

Membre
Réputation :   20 

Bonjour,

la gestion de la trésorerie est un élément important de la vie de l’entreprise
souvent ce point est négligé car il ne semble pas primordiale.

Le trésorier va "surveiller" les flux financier et grâce à cela détecter les signaux et se prémunir des problème d’argent disponible (notamment)
Par exemple; Augmenter son nombre de clients c’est aussi augmenter la somme d’argent nécessaire au bon fonctionnement de l’entreprise

Imaginez que vous fabriquez des lits,
Un nouveau gros client vous contacte et vous commande 10000 lits Youpi
il faut commander la matière première auprès de vos fournisseurs et si vous êtes un peu court, il va peut être falloir "emprunter" l’argent
Si vous ne gérez pas votre trésorerie vous commandez votre matière première et vous vous mettez à la fabrication

viens l’heure de payer votre fournisseur (vous pouvez avoir livré ou pas encore vos lits)
mais il est possible voir probable qu’il vous manque de l’argent donc direction votre banque pour emprunter la somme
--> Si la banque refuse votre boite fait faillite (C’est déjà arrivé, surtout si le banquier ne comprends pas ou qu’il ne veut pas comprendre ou qu’il n’a pas confiance)

Si dès l’avant signature du contrat vous aviez mis votre trésorier dans la boucle,
il fait son job et calcul le montant qui sera nécessaire et la durée (date de valeur entre la paiement du fournisseur, date de paiement de votre client)
vous négociez avec votre banque et en fonction de cela vous allez prendre le contrat en totalité ou en partie (peut être cherché une autre source de financement,…)
En tout les cas vous allez prévoir votre flux d’argent et le gérer/négocier en amont et pas arriver au dernier moment en priant pour qu’une seule personne prenne la bonne décision

Au contraire, si vous aviez un paquet d’argent disponible, ne faudrait-il pas le placer entre maintenant et le paiement de votre fournisseur

Je vous invite à vous documenter  sur le métier de Trésorier.
Le travail de l’ombre qui peut avoir une grosse importance

PS: je ne suis pas trésorier moi même et cette description
1- n’est pas exhaustive
2- peut dépendre de l’entreprise
3- peut comporter des erreurs
Ceci avait plus valeur d’exemple et de mise en perspective concernant la nécessité de bien gérer sa "compta" (changer 3 lignes dans un outils quelconque)  qui peut se transformer en bien "négocier avec son banquier" et avoir une visibilité sur l’avenir financier de l’entreprise

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech