Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 24/07/2013 10h11 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

Bonjour nirina,

En ce qui concerne les frais d’agence c’est effectivement 1 mois de loyer (à la charge du locataire) et 7% de frais de gestion dans le cadre de la location étudiante.

Pour ce qui est de la location saisonnière, c’est plus compliqué.
La logistique entourant les arrivées, les départs, le ménage, etc… est très lourde.

Personnellement, je passe par un couple d’auto entrepreneurs qui a monté une société de type conciergerie.
Les rôles sont bien définis, je m’occupe de trouver les clients, ils s’occupent du reste.

Le reste c’est, dans l’ordre :
- Préparation de l’appartement avant arrivée des locataires
- Accueil (présentation de l’appartement + conseils de visite, de sorties)
- Disponibilité 24/7 en cas de pépin pendant le séjour
- Départ du locataire
- Ménage
- Lavage du linge de lit et des serviettes
Le + : si j’ai besoin de quoi que ce soit, ils le font pour moi (acheter un ventilateur par exemple pour citer le cas le plus récent)

Pour tout ça, ils me facturent 25% des loyers perçus avec un minimum de perception de 100 euros.
Alors évidemment, ça implique une totale transparence au niveau des prix pratiqués et une totale confiance sur la gestion du bien.

J’imagine que 25% ça fait peur à beaucoup de gens mais c’est le prix à payer.
Même en étant sur place, il est impossible d’assumer seul une gestion aussi lourde. Entre les arrivées et les départs de locataires très réguliers et à toutes les heures de la journée, la gestion du ménage, etc… sachant que tout doit parfois être fait en quelques heures entre 2 locataires, c’est ingérable quand on travaille.

Par ailleurs, si on calcule bien :
900 euros par mois aux étudiants pendant 9 mois = 8 100 euros
8 100 euros - 7% de frais d’agence = 7 533 de revenus locatifs nets
900 euros par semaine pendant 12 semaines = 10 800 euros
10 800 euros - 25% de conciergerie = 8 100 euros de revenus locatifs nets

En 12 semaines de location saisonnière, on gagne plus qu’en 9 mois de location étudiante.
Sachant que si l’appartement est bien placé et attractif, la vacance est quasi nulle pendant l’été.
Même avec 25% de frais, l’opération reste très rentable…

Hors ligne

 

#27 24/07/2013 11h11 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   218 

Construiresaretraite a écrit :

DDtee a écrit :

Votre expérience dans les biens commerciaux parait fort intéressante, et intéresserait sans doute de nombreux lecteurs de ce forum, d’autant que ce sujet n’est pas souvent abordé…
Si cela vous convient, vous pourriez peut-être ouvrir un nouveau sujet ou sur votre présentation nous parler de votre expérience, de la façon dont vous procédez dans ce type d’investissement ou encore des différences avec vos autres expériences immobilières…

Ok, nous allons y réfléchir !

Formidable, merci d’avance big_smile


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#28 30/04/2016 11h44 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   16 

Bonjour à tous,

Je lis ce forum depuis pas mal de temps maintenant et notamment les sujets liés à l’immobilier.

Je crois comprendre que des investisseurs sautent le pas dans des régions différentes de la location de leur RP. L’idée est effectivement de trouver la meilleure rentabilité avec un bien doté d’une bonne localisation. En ajoutant d’autres critères personnels à chacun bien entendu.

J’aimerai savoir si vous avez des liens avec ces localisations (région, département) ou si vous investissez après avoir bien étudié le marché sans forcément y avoir d’attache (hors des biens après achat).

Pour ma part j’ai investi dans ma région d’origine et je n’ai aucun cash flow positif sur les biens que j’ai acquis. Si j’ai opté pour ce coin c’est que je connais le marché  (du moins de ma commune) mais à vrai dire les opportunités exceptionnelles sont quasi inexistantes (je n’en ai pas encore vu mais rien n’est impossible).
Si je veux obtenir une bonne rentabilité je dois m’éloigner de la grande ville et le risque de vacance est énorme (peu de transports, logement trop petit pour une campagne puisque si l’on quitte la ville c’est pour plus de confort ou encore des immeubles hors de prix diminuant la rentabilité). Je ne suis donc pas enthousiaste à l’idée de sauter le pas.

Je veux bien expatrier mon patrimoine locatif mais comment choisir le bon coin sans attache ? (Je ne parle des connaissances immobilières liées à la localisation puisque là il y aura un travail de fond ensuite).

Comment avez-vous procédez ?

Pour ma part je vise un prochain achat dans 5/6 ans. J’ai du temps devant moi pour remédier au problème de la connaissance du lieu géographique si je ne retourne pas dans ma commune.

Je vous remercie pour vos éclairages !


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#29 30/04/2016 12h56 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

bonjour,

En ce qui me concerne, c’est moi qui habite en retrait de la ville (Saint-Etienne), je suis à 15 minutes. Si j’ai décidé d’investir là bas c’est simplement parce que les personnes que je vise sont principalement des étudiants et que Saint-Etienne est fait pour ça.

Dans ma petite ville (9000 habitants), les rendements sont bien moins intéressants c’est pourquoi je n’ai pas tenté l’expérience.

Pour recentrer un peu le sujet, je pense qu’il faut un minimum connaitre l’endroit pour y investir, tout en étant pas trop loin si l’on veut gérer tout en direct.

Aujourd’hui, il ne me viendrait pas à l’idée de m’éloigner de plus 30kms de mon domicile.

Hors ligne

 

#30 30/04/2016 13h41 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   67 

Pour ma part, j’ai commencé par considérer que les bonnes affaires commençaient par acheter pas cher.

Donc dès 1970 je me suis attaché a consulter de manière exhaustive ce qui constituait alors, à ma connaissance, le vecteur le moins cher : les ventes sur adjudication.

Peu importaient le bien et  l’endroit, si c’était " Pas Cher" j’achetais
( dans les limites de l’Ile de France quand même…… ) Quoi Que…. smile

Je ne m’étendrais pas sur les méthodes de recherche de l’époque
( où j’étais pourtant alors TRES performant)
Elles feraient HURLER de rire aujourd’hui.

Puis avec le temps, j’ai pris conscience du temps  et de l’argent  perdus à gérer loin de chez soi
Je me suis mis à étudier les différentes rentabilités  sur une même région et de préférence à ma porte.

Dans les années 80, les studios étaient plus rentables que les 3 pièces.
( c’est d’ailleurs toujours  le cas)
J’ai infléchi mes critères d’achat vers les studios. De préférence  " Pas trop loin".

Puis j’ai découvert que les murs de  boutiques rapportaient plus que les studios.
Puis que les locaux d’activité rapportaient plus que les murs de  boutiques
Et enfin que les Bureaux rapportaient plus que les locaux d’activité.
Là je me suis fortement brûlé les doigts sur un Marché qui ne me convenait pas et suis revenu hâtivement en arrière.

Je vis actuellement uniquement sur des locaux d’activité depuis 15 ans.


CyberPapy ou pour faire court CP

Hors ligne

 

#31 30/04/2016 14h11 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   337 

Je n’ai pas la longue expérience et la sagesse de Cyberpapy. Je peux vous apporter les quelques réflexions suivantes :

- lorsque le bien est loin, on risque d’avoir des soucis liés à la distance : des aller-retours pour faire visiter, pour de petits travaux, etc.

- mettre en agence coûte cher. On va être tenté de prendre le "package" complet avec la garantie de loyers impayés. Suivant les agences et les endroits, ça bouffe entre 8 et 12 % des loyers. Alors que gérer en direct + demander une caution solidaire donne quasiment le même niveau de sécurité en économisant ces 8 à 12 %.
Ce n’est pas la seule différence de tarif. Si c’est géré par une agence, pour une petite réparation, vous risque de voir arriver une facture d’artisan bien élevée. Plus la réparation est petite, plus il est rageant de ne pas être sur place pour faire soi-même. Prenons le cas d’un petit immeuble locatif : la porte d’entrée qui coince, une ampoule grillée dans l’escalier. C’est le genre de truc qui se répare en un tournemain si on est sur place, mais qui se transforme en problème et en intervention coûteuse si on n’est pas sur place. En gros, il faut être à moins d’une demi-heure de voiture du bien que l’on compte gérer en direct.

- il faut toujours vérifier la profondeur du marché, c’est à dire s’assurer qu’il y ait suffisamment de demande locative. Quand on va "trop loin" à la campagne, on trouve des trucs pas chers, mais dans des zones où il y a beaucoup de logements vacants. Si je prends l’exemple de Toulouse que je connais bien, l’hyper-centre est très demandé mais très cher. On peut s’éloigner jusqu’à 30 à 40 km maxi, à condition d’être le long des grands axes (train, route). De jeunes familles par exemple vont être attirées par un bien "à la campagne", dans une commune où il y a commerce, école, etc., mais où l’un des parents pourra éventuellement travailler à Toulouse en prenant le train ou la voiture tous les jours.
Par contre, quand on dépasse ces 40 km, on se retrouve dans la cambrousse, où la demande locative va être beaucoup plus incertaine. Au sud sud-est, quand on dépasse Villefranche du Lauragais, c’est râpé. Au sud-sud-ouest, pareil quand on dépasse Muret. Etc.

Quant aux astuces pour trouver un bien pas cher à l’achat, il faut bien lire le forum et voir les astuces citées par les foreumeurs qui y sont arrivés. Certaines solutions sont très imaginatives. L’un a publié une annonce "cherche petit immeuble à rénover, même avec beaucoup de travaux". Ca peut permettre de trouver un bien qui n’est pas encore sur le marché, donc de ne pas être en concurrence avec d’autres acheteurs. L’autre fait des recherches sur les mots-clés "divorce" "décès" "besoin d’argent" etc. Les ventes aux enchères étaient attractives, mais il semble que c’est désormais souvent très couru et qu’on ne trouve pas facilement une bonne affaire. On peut aussi essayer d’entretenir un réseau auprès des agents immobiliers, notaires… Les artisans spécialisés en rénovation peuvent aussi avoir des tuyaux parfois. J’ai aussi entendu parler de quelqu’un qui écrit régulièrement aux notaires de son département pour connaître les biens en indivision… Bref, il n’y a pas une seule bonne méthode, il faut être à la fois imaginatif et opiniâtre.

Dernière modification par Bernard2K (30/04/2016 16h21)

Hors ligne

 

#32 30/04/2016 14h54 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   16 

Merci Shakaiolos, Cyberpapy et Bernard2K pour vos réponses qui me rassure.

Je ne suis donc pas un OVNI (enfin si mais quelques années seulement). Si j’ai visé le sud c’est pour du long terme car j’y retournerai avant la fin des crédits (donc gestion en direct à ce moment-là) et j’y descend plusieurs fois par an (en vacances).
Mais j’appréhende les prochains investissements puisque la ville est peu intéressante en terme de rentabilité (comme sur Paris où je vis actuellement).

En lisant certains profils je vois des biens locatifs assez loin du lieu d’habitation pour certains membres d’où mon sujet pour en savoir plus.

Mais je vais élargir mes recherches au département voisin comme Cyberpapy l’a expliqué et me renseigner sur les mots clés cités par Bernard2K.

Par contre je garde le cap sur les logements d’habitation car les petits commerces ferment vers chez moi. Je vais éviter de m’y engouffrer sur le court terme.


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#33 02/05/2016 17h07 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   119 

Pour rejoindre un peu ce qui a été dit avant.
Je m’étais dit que j’allais investir pour mon prochain bien dans une autre ville un peu + éloignée de mon domicile, et ce, afin de diversifier.

Mais finalement je l’ai acheté dans ma ville. Tout simplement, parce que c’est là que j’ai trouvé une affaire, un bien vendu à prix sensiblement inférieur à sa valeur de marché actuelle.

Et en fait, ça, je m’aperçois que ça aurait été impossible dans une autre ville. Cela s’est en effet passé de la façon suivante : un agent avec qui j’avais déjà fait affaire l’an dernier, et à qui j’avais précisé récemment que j’étais en veille active, m’appelle.

"Lui : Je pensais avoir vendu un bien, le vendeur avait accepté l’offre, mais le mec vient d’hésiter et de se désister. Il était très bien positionné niveau prix (sous-entendu : bien mieux que ceux que je vous avais montrés le mois dernier et que vous m’avez retoqué), on avait même pas commencé à engager de frais de publicité dessus. Il peut vous intéresser ? " Moi : oui", "Lui : par contre, faudrait visiter vite".

Du coup, je vais visiter le jour-même, je fais l’offre le soir même. J’ai compris que l’agent voulait garder la confiance du vendeur (qui avait potentiellement d’autres bien à lui confier), et pouvoir lui dire rapidement que son bien était "toujours" vendu malgré la perte du 1er acheteur présenté.

Or, tout cela aurait en fait été impossible dans une autre ville que la mienne :
  -Ni la visite le jour même,
  -Ni ma capacité de faire une offre le soir même qui nécessite une bonne connaissance du marché, des emplacements et des prix pour avoir assez confiance de se décider aussi rapidement (exemple : là, savoir que la place de parking prise séparément valait à elle seule 10-12 k€ aidait sensiblement pour évaluer correctement la décote de l’appartement et voir qu’elle était sympa),
  -Ni un agent qui grâce à l’historique m’appelait moi plutôt que le voisin car il présupposait déjà que j’étais un acheteur fiable, finançable, et qui n’allait pas le planter (je pense qu’il n’avait pas envie que ça lui arrivé 2 fois sur ce bien, pour des raisons de crédibilité vis-à-vs du vendeur)

Dernière modification par julien (02/05/2016 17h15)

Hors ligne

 

#34 02/05/2016 18h48 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   67 

1) La localisation

Une boutade  d’un "vieux" marchand de biens en région parisienne me revient
( Il devait alors avoir au moins 60 ans et moi 40)

"Si on me propose une excellente affaire et que je dois prendre ma voiture pour y aller , c’est que c’est trop loin"

J’ai à l’époque beaucoup ri de cette  affirmation, moi qui courait toute l’Ile de France.
Je dois bien avouer qu’aujourd’hui, alors que j’ai presque 70 ans, je dois reconnaitre qu’il n’avait pas tort.

Les TRES bonnes affaires sont TOUJOURS sur un marché que l’on MAITRISE.
Au delà , c’est le hasard qui vous aura guidé.
Certains gagnent au LOTO. On en parle beaucoup.
La quasi totalité perd dans l’anonymat total. Cela n’empêche pas les perdants de rejouer.

2) La diversification
Etant à 90% investi dans l’immobilier j’ai (trop) souvent entendu parler par les " Conseillers en Gestion de Patrimoine" de la parabole des oeufs et du panier.

Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier

Plus doué à l’écrit qu’à l’oral, j’ai fini par trouver de quoi leur clouer le bec:

"Combien de mains avez vous pour tenir tous vos paniers?"

Je préfère un gros panier que je surveille, que je tiens bien, que je cajole  à un jonglage hasardeux  sur des fonds que je ne maîtrise pas.

Attention!
Ceci n’est pas un dogme,
Je connais la théorie de l’efficience
Je sais qui est Markowitz. J’ai travaillé le MEDAF
C’est simplement MA vision des choses.

3) Le financement
Tant que j’ai été salarié, j’obtenais tous les prêts que je sollicitais
( dans les limites de l’endettement admis alors : 80% du loyer  couvraient les mensualités de l’emprunt.)

Dès que j’ai été Marchand de Biens,  il ne fut plus possible d’avoir aucun prêt http://illiweb.com/fa/i/smiles/icon_evil.gif
A début l’excuse fut

" Vous venez de vous installer
Attendez un an"

Puis le temps passa:

" Vous n’avez pas beaucoup d’ancienneté .
C’est un Marché difficile
Attendez encore un an"

Plusieurs demandes à la BNP  furent refusées.
Pourtant le directeur de la très grosse agence de Niort était… mon oncle
Celles faites dans les autres banques aussi

Au bout de quatre ans, j’ai abandonné ce statut et me suis inscrit comme SCI.
Ce ne fut pas simple mais  j’ai enfin pu obtenir quelques crédits.

Dernière modification par CyberPapy (02/05/2016 19h57)


CyberPapy ou pour faire court CP

Hors ligne

 

#35 03/05/2016 09h27 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   82 

Dans mon cas, j’ai investi à 1h30 de route de chez moi.
Mais j’avais le projet de me rapprocher.
Je suis finalement à 35/40 minutes de route, ce qui correspond à ma limite haute.

Plus loin aurait été compliqué, car pas mal de turn over, et pas mal de petits travaux.

Un autre bien que je possède est dans le même secteur (20 minutes de voiture).

Au delà, surtout quand on fait un peu de rénovation, ça fait loin!
Donc je reste à cette limite max.
Je fais juste une exception pour un bien que j’ai repéré à 1h de route, mais bien plus rentable! wink

Hors ligne

 

#36 03/05/2016 09h55 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   16 

Merci à vous pour vos posts !

Je vais donc rester sur le secteur que je maîtrise et que je vais retrouver dans 10 ans max (sauf si excellente opportunité professionnelle et dans ce cas je serai en mesure d’investir de nouveau avant la date limite de péremption de ma vie pro). Quoiqu’il arrive j’y retournerai car le soleil m’appelle ! :-D


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#37 03/05/2016 10h07 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

Pour ma part j’ai investi dans ma petite ville d’origine, à 150 km de là oùj’habite (1h30 en voiture)

J’y retourne souvent et j’ai de la famille / amis qui peuvent s’occuper des biens. En bientôt 2 ans en tant que bailleur, je n’ai pas eu le moindre problème (un dégât des eaux gérés à distance, rien à faire à part envoyer les papiers par email au syndic).

Après je pense qu’il faut acheter dans une zone que l’on connais et où l’on maitrise parfaitement au niveau prix & emplacement.

Investir plus loin me parait compliqué, sauf si énorme rendement à la clé…

Hors ligne

 

#38 03/05/2016 10h23 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   37 

Bonjour,

j’investi dans ma ville, mon appartement locatif est à 5 min à pied de chez moi. Le seul écart concédé pour le moment a été pour les murs dans mon second établissement d’entreprise. Mais le locataire étant moi même pour le moment, cela limite les risques…

Setanta

Hors ligne

 

#39 05/05/2016 10h45 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Pour ma petite expérience, j’ai décidé d’investir à 1h15 de chez moi et vu que j’ai fait une partie des travaux moi-mêmes j’ai passé 2 mois tous les week-end. Pas facile.
Si c’était à refaire… je le referais avec plaisir!

Pour moi cela oblige à trouver des méthodes pour être plus efficace.
Je veux garder le contrôle, mais j’ai déjà fait la sélection de plusieurs artisans que je peux solliciter quand il y a un problème.

Pour l’entrée d’un nouveau locataire je fais toute la sélection par internet et viens 2 fois. Une fois pour des visites (groupées) et une fois pour la remise des clés. Je pense déléguer les visites.

Cependant je me suis permis de faire cela pour 2 principales raisons:
- C’est un immeuble de 4 appartements donc à chaque déplacement je m’occupe de 4 biens
- La rentabilité est pas mal (12%)

L’idée est de refaire l’acquisition d’un immeuble donc je suis prêt à refaire une opération à distance.
Si je devais investir dans un studio, je ferais plutôt à proximité cependant.

Après, en fait, je dirais que ça dépend de la sensibilité de chacun.
Du temps disponible, des chiffres de l’affaire en question, de la sensibilité à déléguer, etc.

Bruno

Dernière modification par BrunoIIC (05/05/2016 10h48)


Partage d'expériences de multiples investisseurs immo sur le Podcast Invest Immo Club.

Hors ligne

 

#40 25/05/2016 21h59 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

pour partager mon expérience, j’habite Paris et ai acheté, il y a 5 ans deux lots de 5 et 6 appartements (11 en tout) à Angers. C’est une des premières villes étudiantes de l’ouest de la France.
La rentabilité est proche de 9%. J’ai peu de vacances locatives.
Je gère tout à distance grâce à un service de conciergerie.
Cela abaisse un peu le rendement global mais est beaucoup plus avantageux qu’une agence ou un administrateur de biens.
Je compte bien renouveler ce type d’achats dans les prochaines années.

Gérer des biens à distance est au regard de mon expérience tout à fait possible à condition de trouver le bon service.

Hors ligne

 

#41 26/05/2016 09h02 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   82 

Garo a écrit :

Gérer des biens à distance est au regard de mon expérience tout à fait possible à condition de trouver le bon service.

C’est exactement ce que nous disons ici.
Sauf que je pense (et je crois ne pas être le seul) qu’il est plus facile de trouver un investissement rentable qu’un gestionnaire compétent !

Edit : Garo, pensez à vous présenter!

Dernière modification par gunday (26/05/2016 09h02)

Hors ligne

 

#42 27/05/2016 17h03 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   119 

Dans cette thématique de choix de la ville où investir, je viens de découvrir ce site :

http://www.tourdefrance-immobilier.fr qui permet de faire jouer des "matchs" entre 2 villes de votre choix, avec un algorithme qui les départage selon 20 critères pour désigner la ville victorieuse :
- La demande locative
- La population (taille, répartition détaillée)
- La population en unité urbaine
- L’évolution démographique de la ville
- L’évolution démographique de la région
- Le taux de chômage
- Le dynamisme économique
- Le PIB/Habitant
- La rentabilité locative
- Le prix moyen de l’immobilier
- La facilité de déplacement et la qualité des accès à la ville
- Les atouts culturels et patrimoniaux
- Le plafond Pinel
- Les atouts liés à l’environnement naturel local
- L’évolution du prix de l’immobilier
- Secteur sauvegardé
- Patrimoine mondial de l’UNESCO
- Classement des villes de France ou il fait bon vivre
- Bassin d’emplois
- Pourcentage de locataires.

Gadget ou site utile ? A voir à l’usage…

Dernière modification par julien (27/05/2016 17h04)

Hors ligne

 

#43 27/05/2016 17h31 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   16 

Merci Julien pour le site.
Je viens d’aller y faire un tour mais il ne s’agit seulement que des grandes villes françaises. Lorsque nous cherchons à connaître le détail du résultat, il est possible ensuite de cliquer sur un onglet "je veux investir à …" (villes choisies pour le test). Nous tombons sur une page de proposition pour du Pinel. L’idée est bonne mais je ne me base que sur la ville (coup de cœur) cochée car je ne connais pas le marché de la ville en concurrence pour le test.


Parrainage possible de ma part chez : Boursorama (80€) et Bourse direct (50€)

Hors ligne

 

#44 27/05/2016 17h38 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   25 

J’ai découvert ce site ce matin, spécialisé dans la recherche de biens immobiliers loués, où l’on peut trouver de jolis rendements bruts, même si certains rendements exceptionnels sont dans des zones "difficiles".

Pas directement intéressé, mais je me dis que ça pourrait très certainement intéresser des gens ici.

La Bonne Pierre - Celle qui vous rapporte

Hors ligne

 

#45 30/05/2016 08h48 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

J’ai aussi découvert le site "Le Tour France de l’Immobilier"

Les éléments comparés sont plutôt pertinents.
La présentation du site est belle.

Après pour moi, "comparer" les villes n’est pas très pertinent.
Surtout des villes situées à l’opposé de la France.

Ensuite, malheureusement, ce site est manifestement un site de promotion pour des produits Pinel… Et c’est son plus gros inconvénient je pense.

Mais en tout cas merci de l’avoir partagé ici!

Bruno


Partage d'expériences de multiples investisseurs immo sur le Podcast Invest Immo Club.

Hors ligne

 

#46 30/05/2016 10h55 → Investissement locatif en province : comment choisir la ville ? (immobilier, investissement, province)

Membre
Réputation :   

je viens de regarder les 2 sites proposés et voici mon avis:

tour de france immobilier: Intéressant mais un peu trop généraliste. Les données se présentent sous forme de synthèse mais on a pas accès aux données brutes. Après savoir que Orléans obtient 11,7 de moyenne vs 11,2 pour Le Mans n’est pas d’une folle utilité…

La bonne pierre: Jamais entendu parlé mais vraiment pas mal du tout pour le coup. On rentre ses critères de choix et l’on a accès a pas mal de propositions (appartements, garages, etc..) Je trouve que cela donne une bonne idée des régions/villes ou le rendement brut est intéressant.

Pour le fun j’ai obtenu 20% de rentabilité brut pour un appartement situé a Grigny dans une copropriété en faillite avec 300€ charges/mois. avis aux amateurs smile


you can't climb the ladders of success with your hands in your pockets

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech