Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#226 14/04/2016 11h10 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   10 

Bonjour,

Ce rapprochement avec la FNAC fait sens au niveau de la billetterie, des spectacles, de la musique : Digitick n’a pas la taille critique, Universal doit placer ses artistes.

Hors ligne

 

#227 27/04/2016 10h11 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   34 

Laborde a écrit :

Darty est surtout parti chez Conforama !

Alors ??  :-)

Fnac décroche Darty par KO
"Steinhoff a très officiellement renoncé à surenchérir sur la proposition à 170 pence par action déposée par la Fnac sur Darty."


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#228 27/04/2016 16h19 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   

Effectivement, je suis allé un peu vite en besogne ! Je tâcherai d’être moins affirmatif la prochaine fois.
Mea culpa.

Hors ligne

 

#229 04/06/2016 16h45 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   103 

Vivendi n’a rien à faire au capital de la FNAC , c’est une entreprise en détresse qui surpaye une acquisition (Darty) pour tenter de survivre .

C’est un arrangement entre Bolloré , Pinault et les banquiers Lazard .

J’ais acheté des actions TELECOM ITALIA car je pense que l’entreprise à des atouts importants et qu’elle peut être une proie intéressante en cas de fusion .

Lorsque Vivendi à vendu GVT et Numericable-SFR assez chère les dirigeants ont fait je le pense du bon travail .

Une possible fusion entre Vivendi et Havas devrait inquiéter les actionnaires car ce serait un moyen pour Bolloré de se renforcer au capital de vivendi en échange de ses actions Havas que je considère nettement survalorisées .

J’estime beaucoup Bolloré mais il ne faut pas lui faire une confiance aveugle surtout lorsqu’il peut y’avoir un conflit d’intérêt  .

Dernière modification par vbvaleur (04/06/2016 16h49)

Hors ligne

 

#230 22/06/2016 18h13 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   320 

Bolloré défend sa vision de l’avenir de Canal au Sénat :

PARIS (Reuters) a écrit :

Pris à partie par les sénateurs sur l’avenir de Canal+, numéro un de la télévision payante dans la tourmente, son propriétaire Vincent Bolloré a défendu mercredi le traitement de choc imposé depuis un an à la chaîne cryptée, assurant qu’il commençait à porter ses fruits.

Face à l’érosion du parc d’abonnés et à l’accélération des pertes financières, le président du conseil de surveillance de Vivendi, maison mère de Canal+, a remanié en quasi-totalité l’état-major de Canal+, imposé une cure d’austérité à tous les étages et engagé une refonte des offres tarifaires.

Les mauvaises audiences d’émissions phares comme "Le Grand Journal", les départs en série d’animateurs et de dirigeants clés et le veto de l’Autorité de la concurrence à un partenariat présenté comme vital avec beIN Sports ont toutefois jeté le doute sur la stratégie du milliardaire breton, principal actionnaire de Vivendi avec plus de 15% du capital.

"Je pense qu’en réalité Canal est redressé. Les résultats seront assez visibles assez rapidement", a expliqué Vincent Bolloré lors de sa première audition devant la commission de la Culture, de l’Education et de la Communication du Sénat.

Il a notamment évoqué une hausse importante des recrutements d’abonnés en juin à la faveur du succès d’une offre couplée avec les chaînes qataries de beIN Sports.

CHAMPION NATIONAL

Le directeur général de Canal+ Maxime Saada a toutefois prévenu lors de la même audition que Canal+ pourrait descendre sous la barre des 4 millions d’abonnés à la fin de l’année.

Canal+, dont le sport et le cinéma sont les deux vitrines, investit chaque année 200 millions d’euros dans le cinéma français dont il est le principal financeur.

La chaîne cryptée doit cependant faire face à l’émergence de nouveaux concurrents puissants et aux poches pleines, à l’image de Netflix et Amazon pour le cinéma et les séries, et beIN Sports et Altice dans le sport.

"Vous avez d’abord un problème numéro un qui est : est-ce que vous voulez un champion national ? Ça, les parlementaires ont à se prononcer là-dessus", a expliqué Vincent Bolloré.

"Si vous voulez en effet qu’il n’y ait pas de champion national, c’est relativement facile. Vous mettez des mesures anti-concentration et vous aurez ce que vous avez aujourd’hui, c’est-à-dire aucun groupe français qui essaye de porter la culture française à l’extérieur et donc mourront petit à petit tous ceux qui seront dans ce secteur", a-t-il prévenu.

Il a à nouveau défendu son projet de bâtir un groupe français de contenus à ambition mondiale, qui s’appuierait sur la richesse de la culture française et latine pour produire des contenus et les distribuer via des partenariats ou prise de participations minoritaires avec des opérateurs télécoms.

"ENTRE-SOI"

Il a en revanche pris ses distances avec la stratégie du magnat des télécoms Patrick Drahi, propriétaire d’Altice, consistant à rassembler dans un même groupe télécoms et médias.

"Il est évident que le lien entre les contenus et les tuyaux est en train de se faire partout dans le monde. Moi, en tant qu’actionnaire de référence, je pense qu’il n’est pas souhaitable de faire à la fois le téléphone et les contenus parce que je crois que c’est quasiment impossible", a-t-il dit.

Longtemps à l’abri de l’attention des médias jusqu’à son entrée au capital de Vivendi, le dirigeant du groupe Bolloré doit aujourd’hui faire face à des accusations d’intervention dans les programmes, notamment après la déprogrammation d’un documentaire sur le Crédit mutuel, ou d’interférence entre ses différentes casquettes d’actionnaire de Vivendi, dirigeant du groupe Bolloré et propriétaire du publicitaire Havas.

Mis sur le grill pendant plus de deux heures, Vincent Bolloré a rejeté en bloc les critiques.

"Je pense que tout cela ce sont des blagues qui ont été mises en avant pour éviter la diète, parce que ce n’est pas agréable quand on a été un groupe tout puissant, qu’on faisait beaucoup d’entre-soi, de se retrouver tout d’un coup comme les autres à faire un peu attention à ce qu’on dépense", a-t-il dit.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#231 28/06/2016 18h17 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   167 

Hello,
Grâce à l’annulation de 86,9 millions d’actions, Bolloré passe à 15,33% du capital. On voit l’intérêt de cette approche qui permet d’augmenter sa participation à moindre coût.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions de la galaxie Bolloré.

Hors ligne

 

#232 13/07/2016 17h59 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   51 

Vivendi fait même fuir ses employés:
Le blues des salariés de Dailymotion, délaissés du groupe de Vincent Bolloré

Sachant que dans ces situations là (pour le vivre en ce moment dans une grosse boite je vous assure que c’est vrai) que ce sont les bons éléments qui partent en premier, ceux qui pensent retrouver très facilement du travail dans de meilleurs condition.

Toujours une confiance aveugle en la méthode de VB? Autant commencer à l’appeller Jean-Marie Bolloré car il est en train de couler ce qu’il a racheter cher!

Hors ligne

 

#233 22/07/2016 21h26 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   103 

Stibbons a écrit :

Sachant que dans ces situations là (pour le vivre en ce moment dans une grosse boite je vous assure que c’est vrai) que ce sont les bons éléments qui partent en premier, ceux qui pensent retrouver très facilement du travail dans de meilleurs condition.

Peut-être que vous avez tord et que certains d’entre eux aussi . Il y’a très peu d’indispensables et beaucoup de personnes souffrant d’excès de confiance .

Stibbons a écrit :

Toujours une confiance aveugle en la méthode de VB? Autant commencer à l’appeller Jean-Marie Bolloré car il est en train de couler ce qu’il a racheter cher!

Il me semble que le groupe HAVAS à plutôt bien supporté l’arrivé de Bolloré en 2004/2005 :

Resultats d’HAVAS
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/8922_havas.png

Ce qui me pose problème chez Vivendi c’est que Bolloré s’en sert pour arranger les affaires (Pub gratuite pour ses copains politiques ,Organisations d’événements gratuits etc) du groupe Bolloré là ou il détient le plus de pourcentage du capital .
Il faut surveiller sa gestion et s’assurer qu’il ne fait pas ça de façon trop importante .

Dernière modification par vbvaleur (22/07/2016 21h39)

Hors ligne

 

#234 25/07/2016 16h32 → Vivendi : une pure valeur de rendement

Membre
Réputation :   

Actionnaire de Vivendi depuis un bout de temps, je suis très satisfait de l’arrivée de Bolloré.
Enfin quelqu’un regarde de près ce qui se passe dans le groupe.

Par exemple: Vivendi ferme Watchever, le concurrent allemand de Netflix, Médias

Une boite qui perd 70M€ pour un CA de 12M€.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech