Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

Sondage 

Consulteriez-vous un conseiller en gestion de patrimoine?


Oui, quelque soit son profil

4% - 6
Oui, si il est indépendant

29% - 37
Oui, si il dépend d'un réseau (banque, assurance, assoc

0% - 0
Oui, si il ne fait que l'audit et ne vend aucun produit

20% - 26
Oui, si il fait audit + vente produits

8% - 10
Oui, si l'audit est gratuit

14% - 18
Non, se sont tous des charlots

16% - 21
Pas Carpediem car il est déjà rentier

4% - 6
Nombre de votants : 115

#1 21/06/2013 08h40 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   174 

Bonjour,

Je termine ma formation de CGP, j’hésite à m’installer (pour rappel voir mon profil  Info).

Le but de cet activité serait de m’obliger un garder un minimum de vie sociale mais je ne sais pas trop comment les gens qui s’intéressent à leur finances perçoivent les CGPI.

D’où ce sondage, un grand merci pour votre participation.

Note: Plusieurs réponses sont possibles

Carpediem

Dernière modification par carpediem (23/06/2013 11h34)

Mots-clés : conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#2 21/06/2013 09h29 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   27 

Bonjour CarpeDiem,

Je vais vous répondre en qualité de Conseil en Gestion de Patrimoine (je suis salarié d’un Cabinet Indépendant). Naturellement, mon discours sera peut être un peu orienté, mais je tenterais de rester le plus neutre possible.

D’abord, comme vous le démontrez très bien avec ce sondage, il existe autant d’activités différentes, que de Cabinets de Gestion de Patrimoine.

Il y a ceux qui sont simplement des "commerçants" / "proposants" (75 % du marché je pense) :
Vendant exclusivement des produits financiers standards, d’autres spécialisés dans les produits structurés, d’autres ne vantant que les mérites de l’immobilier…

A l’inverse, il y a les "conseillers purs" (15 % du marché) :
Audit, analyse de la situation civile et/ou économique et/ou fiscale et/ou successoral… Mais sans concrétiser, c’est à dire sans proposer les solutions aux clients ensuite.

Enfin, les derniers (10 % du marché je pense) proposeront dans un premier temps une analyse complète, mais ensuite, proposerons des solutions à leurs clients, et si le client le souhaite, son gestionnaire l’accompagnera dans la mise en œuvre de ces solutions, aussi bien juridique (contrat de mariage, testaments, statuts sociaux, …), professionnelle (structuration de la rémunération, constitution d’une holding, mise en place de plan d’épargne salariale, …), économique et financière (placements, investissements, arbitrage, …).

Personnellement, je m’identifie à la dernière catégorie. Nous nous refusons strictement au sein du Cabinet à proposer un investissement à un client, si on ne réalise pas au préalable un audit privé (facturé aux alentours de 2 000 €) et/ou un audit professionnel (environ 2 200 €). Généralement les clients trouvent la démarche tout à fait justifiée et ne s’opposent pas à la réalisation de cette prestation. Ils sont d’ailleurs impatients de recevoir le fruit de notre analyse.

Autant être clair, quand j’entends un CGP qui me dit : "moi je ne facture pas les audits", alors deux alternatives :
   - soit son audit c’est de la "merde" c’est à dire non personnalisé et qui retranscrit tout simplement un audit BIG EXPERT (logiciel des CGP qui permet de générer des audits types);
   - soit il va proposer un investissement aux clients par la suite, pas forcément adapté aux besoins de ce dernier (avec une allocation plus risquée que la volatilité maximale qu’est en mesure d’accepter le client), et qui sera extrêmement rémunérateur pour le Conseiller.

En matière de Gestion de Patrimoine, le sur-mesure se doit d’être une priorité : il faut répondre aux objectifs personnels et précis des clients…

Pour répondre plus directement à votre question : d’abord, le métier de CGP quelque soit la forme sous laquelle vous l’exercez est réellement passionnant. Selon votre personnalité (plutôt sociable, plutôt fermé, plutôt favorable à l’interprofessionnalité, plutôt seul, plutôt RDV physique ou plutôt informatique, …) vous pourrez réellement construire un réseau de professionnels et de clients, qui vous permettra au quotidien d’être en relation avec du "monde". Ce qui, je pense, permet de conserver une vie sociale, même si elle est professionnelle.

Je ne souhaite pas me prononcer sur la manière dont nos clients perçoivent notre activité ; je pense simplement qu’ils ont conscience que le corollaire de l’indépendance passe par les honoraires de conseils (ce qui évite de proposer des produits sans intérêts pour le client mais très rémunérateur pour le conseiller). Et si nos clients nous sont fidèles depuis des années et nous confient la quasi-totalité de leur patrimoine financier (à l’exception de l’épargne bancaire naturellement) et/ou immobiliers (hors résidences principales et/ou secondaires), je pense que c’est parce qu’ils ont confiance en nous et par voie de conséquence, ont une vision positive de notre activité.

A l’inverse, ce que je sais, c’est que nos clients (environ 250 à ce jour) n’apprécient guère les banquiers, qu’ils soient conseillers en gestion de patrimoine ou non. D’ailleurs certains de nos clients ont dans un premier temps été voir leur banque, puis déçus (par un audit gratuit, et une proposition standardisé : "assurance-vie aussi bien avant qu’après 70 ans") ils se sont tournés vers nous. D’autres de nos clients sont venus à nous car déçus de leur ancien CGP "indépendant" qui ne proposait que des produits financiers, sans dispensez aucun conseil, et sans considération pour le JURIDIQUE, qui à mon sens (et là ça n’engage que moi) est l’élément primordial de la gestion de patrimoine !

Despe

P.S : j’ai fort logiquement voté "oui, s’il est indépendant"

Dernière modification par Despe44 (23/06/2013 19h23)


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#3 21/06/2013 09h52 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour,

votre question étant relative à l’hésitation à la décision de s’installer, je n’évoquerai que deux éléments fondamentaux pour bien débuter: a) être capable de répondre aux besoins des premiers clients qui viendront vous voir ? Quand on est seul, on ne peut pas faire ce qu’un cabinet structuré peut proposer. Un exemple : si vous avez un client en SCI IS et que vous avez estimé par exemple qu’il devrait acquérir de l’usufruit de SCPI, avez vous le réseau pour lui trouver l’enveloppe d’investissements ? Donc ma première question serait : Est ce que techniquement quand j’aurai un client en face de mois, pourrai je lui proposer une réelle solution pour lui ?
b) et enfin, bien entendu, le choix du lieu d’installation. La France n’est pas homogène loin de là et la qualité de l’emplacement, surtout pour la recherche d’une clientèle haut de gamme, est absolument fondamentale.

Je ne suis pas exactement dans le même métier que vous, je suis expert comptable indépendant en milieu rural, mais je vois bien vos problématiques de démarrage. Et effectivement, au delà de l’aspect financier, les relations humaines ( clients et confrères) sont très valorisantes. Probablement, ce qui restera du métier quand nous seront en retraite.

Hors ligne

 

#4 21/06/2013 10h00 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour,

je n’ai pas voté car je ne sais pas vraiment comment me positionner. Les tarifs évoqués plus haut sont trop élevés pour moi, ma situation étant très simple.

Pour des chefs d’entreprises ou des patrimoine plus conséquents/diversifiés, ce tarif doit se justifier plus facilement.

Sinon, je souhaitais vous indiquer une discussion qui a eu lieu sur le forum immobilier. Même si ce n’est pas le sujet, il me semble que cela s’en rapproche.

Cordialement.

Dernière modification par Pruls (21/06/2013 10h02)


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#5 22/06/2013 13h49 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   174 

Merci pour vos retours d’expériences.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#6 22/06/2013 14h55 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Pour ma part, je n’ai - pour l’instant - pas l’usage de ce genre de service mais je trouve le sujet et les réponses intéressantes : j’ai voté "Indépendant" et "audit + vente produits".

Mais pour la partie "vente produits", je le nuancerais volontiers par les deux descriptions pertinentes proposées dans les réponses :

Despe44 a écrit :

les derniers (10 % du marché je pense) proposeront dans un premier temps une analyse complète, mais ensuite, proposerons des solutions à leurs clients

patrick a écrit :

avez vous le réseau pour lui trouver l’enveloppe d’investissements

En résumé, je pense qu’il est important d’être le plus indépendant et professionnel possible sur l’audit, et par la suite, de proposer des services et des produits correspondant à son résultat.

Cordialement.

Hors ligne

 

#7 22/06/2013 18h12 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   29 

C’est toujours curieux ces sondages qui ne prévoient pas la réponse "None of the above". Telle est la mienne en tous cas.

Disons que ma réponse est "Non" mais pas du tout motivée par "C’est tous des charlots". Avez-vous envisagé qu’on puisse ne pas avoir envie de faire appel à vos services sans vous mépriser, pour les mêmes raisons qu’on n’a pas envie de faire appel aux services d’un professeur de violoncelle ou d’un éclairagiste ? Tous ces métiers sont très honorables, il y a sûrement des gens pas charlots du tout qui les pratiquent, mais je n’envisage pas pour autant de faire appel à eux, aussi compétents soient-ils.

Hors ligne

 

#8 23/06/2013 11h41 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   174 

@ GillesDeNantes

Vous avez raison, j’ai oublié de proposer cette solution. Je viens de tenter une modification du sondage mais il est impossible de rajouter une proposition.

Toutes mes excuses pour cette omission.

@ Olivier78

J’ai le sentiment que de nombreuses personnes estiment ne pas avoir le patrimoine suffisant pour consulter un CGP. Je pense que le problème n’est pas la taille du patrimoine mais plus l’intérêt que l’on y porte et l’envie de bénéficier d’un conseil extérieur qui peut souligner quelques défauts dans la construction du patrimoine ou au contraire conforter dans ses choix.

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#9 23/06/2013 14h32 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   29 

carpediem a écrit :

(…)

J’ai le sentiment que de nombreuses personnes estiment ne pas avoir le patrimoine suffisant pour consulter un CGP. Je pense que le problème n’est pas la taille du patrimoine (…)

Ben pourtant je suis assez d’accord sur ce point avec Olivier. Je suis intervenu plus haut pour dire que je n’envisageais pas de faire appel à un CGP, mais si je gagne 180 mililions à l’Euromillions mardi, je me mettrai à être intéressé.

Pour un patrimoine de l’ordre du seuil ISF comme le mien, je ne vois en effet pas l’intérêt de s’adresser à un CGP - compte tenu bien sûr de ma personnalité. Je me considère comme suffisamment informé (par les canals banals de tout le monde : presse et internet) pour avoir des avis très tranchés sur ce qui convient à mon profil. Un CGP qui m’expliquerait que non pas du tout il faudrait chambouler ça, je le prendrais (à tort ou à raison) pour un charlot qui n’est pas à l’écoute de mes préférences personnelles et vend une formule stéréotypée ; un CGP qui me proposerait des remaniements à la marge, ça ne justifierait pas l’investissement en rémunération et aussi en temps passé avec lui ; un CGP qui me confirmerait de l’excellence de mes choix, je ne pourrais qu’apprécier son immense compétence :-), mais vaut-ce la peine de payer pour recevoir un encouragement à persévérer exactement dans la même voie ?

Au-delà d’une certain patrimoine, disons 10 millions d’euros à la louche, je commencerais à me poser des questions dont la réponse n’est pas évidente à trouver sur le net ("comment changer des devises sans payer des frais prohibitifs ?" "Peut-on aisément obtenir des passeports étrangers, genre monténégrin, combien ça coûte et est-ce vraiment utile ?" "Comment se protéger contre un hypothétique effondrement général du système économique mondial ?") qui justifieraient sans doute de payer pour recevoir des conseils. Mais pour un peu plus d’1 million, à quoi bon ?

Dernière modification par GillesDeNantes (23/06/2013 14h33)

Hors ligne

 

#10 23/06/2013 16h58 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Je rejoins totalement Gilles sur sa réponse. Quand on a 100 millions on doit se poser la question: Comment puis-je rester très riche même si il y a des guerres un peu partout, du vol des dépôts organisé légalement par des états en cas d’effondrement ….etc

Si vous avez un million, dans le même genre de situation (guerres un peu partout), vous serez de toute façon essoré car vous n’avez pas suffisamment de volume d’argent pour diversifier sans qu’il vous en coûte trop (mettre 100 000 euros à Singapour coûte trop en frais fixes/billets d’avion).

Si vous avez que 100 000 euros, ben là, franchement, ce n’est même pas la peine.

Dernière modification par marindodouce (23/06/2013 16h55)

Hors ligne

 

#11 23/06/2013 19h42 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   27 

carpediem a écrit :

J’ai le sentiment que de nombreuses personnes estiment ne pas avoir le patrimoine suffisant pour consulter un CGP.

Carpediem

J’ai pour habitude de dire à mon entourage et également à mes clients que "L’essentiel en matière de patrimoine, ce n’est pas tant l’avoir, mais le pouvoir".
Autrement dit, rien ne sert de disposer d’un patrimoine économiquement important, si la personne qui en est titulaire n’a pas les moyens d’en jouir librement, sans demander l’accord de telle ou telle autre personne !

Vous me direz, ce sont des cas rarissimes ?

Détrompez-vous, dès lors qu’une succession est traitée, de telles situations de blocage, frustrantes par essence, surviennent !

Certains de nos clients, au patrimoine moins important que d’autres, viennent avant tout nous voir pour améliorer la protection octroyée au conjoint survivant. Cet objectif, se devrait d’être à mon sens, l’un des points analysés d’office par tout conseiller patrimonial, quel qu’il soit ! Cette observation est d’autant plus vrai pour les familles recomposées (avec enfants non communs).

Il ne faut pas croire qu’un contrat de mariage et/ou une donation entre époux sont à tous les coups suffisants pour protéger efficacement le survivant. Loin de là ! *
Créance entre époux,  action en retranchement, indivision post-successorale, démembrement…
Les exemples sont légions.

Prenons un cas précis :

La fameuse DDV (donation au dernier vivant = donation entre époux **).
Beaucoup pense que cet acte permet de donner l’universalité du patrimoine au survivant : d’abord, sachez que cette affirmation est fausse, archi-fausse !
Ensuite, quant on pousse un peu la réflexion, une DDV permet au survivant d’opter pour certaines options successorales plus favorables que le régime légal issu du Code civil.
A ce titre, l’option la plus avantageuse est l’option du 1/4 en pleine propriété + 3/4 en usufruit.
Qui dit usufruit, dit démembrement, dit régime précaire !
Pourquoi ? Tout simplement parce que le survivant, une fois qu’il choisi cette option (la plus favorable de toutes je le rappelle), ne sera pas autonome sur les biens reçus en héritage.

En effet, s’il reçoit par exemple la résidence secondaire en héritage selon l’option 1/4 PP + 3/4 UF, alors au jour de la vente, il ne pourra prétendre à la perception de 100 % du fruit de vente. Autrement dit, si le survivant souhaite racheter un bien de même standing, adapté à ses besoins, il ne pourra racheter un bien de même valeur car il aura été contraint de partager le fruit de la vente avec les autres héritiers (enfants).

Comprenez bien que ma mission n’est pas de priver les enfants de leur part d’héritage, loin de là ! Mais des solutions existent pour assurer aux enfants une part importante du patrimoine des parents à terme, avec une fiscalité avantageuse sous réserve de prendre les dispositions adaptées, tout en assurant au survivant l’autonomie de gestion (pouvoir de gérer, administrer, disposer) sur une très large partie du patrimoine, en lui laissant ainsi toute liberté quand à l’utilisation de ses biens, leur vente éventuelle, et aussi la réutilisation du fruit de la vente.

Bref, recourir à un CGP ne dépend pas uniquement du montant de votre patrimoine. Mais également de l’intérêt porté à la gestion patrimoniale comme l’a très bien souligné CarpeDiem. La gestion patrimoniale, ne peut se résumer à disposer d’un patrimoine le plus important qui soit.

L’avoir importe, mais pas autant que le pouvoir !

Bien cordialement,

Despe

* Du moins, les rédactions souvent mises en œuvre par les Notaires sont loin d’être optimales, et encore moins personnalisées. Mais certaines rédactions spécifiques permettent tout de même protéger le survivant, il suffit simplement que le conseiller (Notaire, CGPI) ait judicieusement conseillé le client sur la manière de rédiger ces actes de manières efficientes, en intégrant le projet de vie personnel des époux.

** Une donation entre époux équivaut juridiquement à des dispositions testamentaires. Le recours à un Notaire n’est pas impératif en la matière. Certains Cabinets de CGP dotés d’un pôle juridique structuré sont tout à fait en mesure de vous éclairer sur les règles de prudences à respecter en matière de rédaction de vos donations entre époux. D’un point de vue plus personnel, nous proposons à nos clients de leur rédiger des modèles adatpés à leurs besoins et objectifs, qu’ils recopient manuscritement, puis nous nous chargeons de l’enregistrement desdits testaments au Fichier Central des Dispositions de Dernières Volontés.

Dernière modification par Despe44 (25/06/2013 10h52)


A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire….

Hors ligne

 

#12 23/09/2013 13h42 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je suis dans la même situation que vous. Il semble difficile de s’installer et de commencer à gagner un revenue rapidement.
C’est pourquoi j’envisage d’exercer seulement en ligne pour économiser sur les frais immobilier.
Avez-vous pu avancer sur votre projet et avez-vous réussit à vous installer.

[edit modérateur : spam vers un site supprimé]

Dernière modification par isa58632 (07/10/2013 10h55)

Hors ligne

 

#13 24/02/2014 15h49 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Quels seraient vos conseils pour trouver un conseiller fiscaliste de confiance ?

Merci

Cédric

Hors ligne

 

#14 23/03/2015 21h36 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous les heureux investisseurs,

Je dispose d’un certain capital (400K) placé sur des AV qui ne me rapporte que très peu chaque année (3,5%).

J’aimerais optimiser mon rendement sachant que je n’ai aucune connaissance des marchés financiers, actions…

Dans ce sens, je pensais éventuellement passé par un CGP. La semaine dernière, j’ai vu un conseiller de net-investissement (WAST) qui m’assurait pouvoir m’obtenir des performances annuelles de l’ordre de 6 à 7%.

Que pensez-vous des GCP ? Ce rendement vous semble crédible ?

Cdl,

Hors ligne

 

#15 23/03/2015 21h45 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Pour être dans le milieu vous trouverez de tout.
Le schéma classique est que le CGP bancaire va chercher à vous vendre ses produits alors que le CGP en cabinet indépendant vous expliquera que contrairement aux banquiers il est indépendant donc à votre service (et vous vendra ses produits au final).

Toutefois vous trouverez en banque comme chez les indépendants des personnes honnêtes et ayant réellement l’envie de vous accompagner dans votre projet et non pas de voir uniquement la commission qu’il peut tirer de vous. Pour cela c’est simple, vous devez démarcher plusieurs établissements et vous verrez vous même le comportement de la personne en face de vous.

Sachez également qu’un rendement de 6-7% dans le contexte actuel présente un risque certain de perte en capital, reste à savoir si pour vous perdre une partie de votre patrimoine est envisageable (profil de risque à établir).

Bien à vous,
JBourne

Hors ligne

 

#16 23/03/2015 21h50 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   146 

Le rendement me parait élevé ou alors il s’agit d’un investissement à risque ( perte de capital … ).
Il faut être vigilant parce que certains se sont faits avoir avec Aritophil, d’autres avec de la défiscalisation …

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce produit "miracle" ?

Hors ligne

 

#17 23/03/2015 22h09 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   223 

6-7% c’est le rendement moyen de long terme pour un placement en actions.
Je pense qu’il s’agit de cela tout simplement.

Quand on dit risqué, un placement en actions est certes plus risqué qu’un placement sans risque (lapalissade) mais n’est ce pas le risque minimum qu’il faut prendre pour un rendement supérieur au sans risque?

Si vous avez un horizon de placement de 8 ans ou plus tout le monde vous conseillera d’avoir une partie significative de votre patrimoine en bourse, soit sous mandat de gestion si vous n’y connaissez rien, soit sur des trackers, soit des SICAV et FCD (unité de comptes) dans des contrats d’assurance vie.

Sur quantalys.com vous avez des propositions de portefeuilles de FCP et SICAV en fonction du contrat d’assurance vie et des performances de plus de 20% sur un an (il est sûr que la bourse est en forme en ce moment).

Les trackers AMUNDI et LYXOR MSCI WORLD font plus de 20% par an depuis 3 ans.

Il faut donc prendre un peu de risque et mettre des actions dans votre patrimoine. Je pense que n’importe quel CGI vous le conseillera.
Sinon sur le forum vous avez Carpediem qui est un CGI réglo et a de nombreuses louanges sur son approche conseil.

Enfin, si vous vous présentez en détail (patrimoine, flux revenus, objectifs, imposition), vous aurez les retours des membres dont le réputé GoodByLenine qui vaut les meilleurs CGI!


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#18 23/03/2015 23h01 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   146 

Jef56 a écrit :

6-7% c’est le rendement moyen de long terme pour un placement en actions.
Je pense qu’il s’agit de cela tout simplement.

Ceux qui ont acheté de l’alcatel ou FT quand ça cotait au dessus de 100 euros ne sont pas près de revoir leur argent sad

Dernière modification par ZeBonder (23/03/2015 23h16)

Hors ligne

 

#19 23/03/2015 23h16 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   224 

3.5% en ce moment c’est pas moche quand même. Vous comptez avoir combien en Bourse?  Ca a pris plus de 20% depuis janvier, faut pas croire que ca va durer. S’il y a bien une chose à faire en ce moment à mon avis, c’est de ne rien faire. Vous dites rien n’y connaitre, alors soyez prudent! Vous pourrez faire du +6-7% par an oui, mais si la Bourse corrige de 25% en quelques semaines, vous ferez vos 6-7% sur 300k€, pas sur 400k€….


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#20 23/03/2015 23h26 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   554 

Si vous avez un peu de temps, formez-vous : on n’est jamais mieux servi que par soi-même (au moins comprendrez-vous ce que le CGP essaiera de vous vendre).

Quant au rendement, il n’a rien de mirobolant en soi (il me paraît même très faible pour un professionnel au vu du contexte des dernières années - à ne pas extrapoler dans le futur), mais tout dépend de la manière dont il est obtenu.
Ce qui compte pour l’avenir à long terme est plus le processus et sa qualité plutôt que les résultats passés.

Hors ligne

 

#21 24/03/2015 00h04 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   56 

Bonsoir,

Etant en train de "finaliser" une formation de CGP pour débuter une "nouvelle vie" (j’y suis encore cette semaine) j’en ai côtoyé plusieurs dizaines (différentes générations) au cours des 3 dernières années, et comme évoqué dans le mail de Jbourne : il y a de tout.

A mon avis le plus important :
1) Le feeling, la confiance réciproque (réellement il y en a pas mal qui ont une "éthique" qui me parait tout a fait réelle), après cela dépend des réseaux sur lesquels ils s’appuient (ou pas).

2) La compétence : il y a de grands écarts, là encore. Beaucoup de CGPI se forment de plus en plus;
J’imagine à la louche qu’il y a quelque chose comme
- un bon 40% dont la valeur ajoutée est modérée par manque de compétences ou par ce qu’ils ne veulent pas s’en donner la peine (vendeurs purs)
- un autre 40% de compétents (mais attention ce domaine est tellement vaste que vous en trouverez un très bon pour optimiser la transmission via assurance vie avec démembrement des clauses bénéficiaires, optimisation des créances de restitution etc… mais par contre il sera peut être moins pointu pour un "montage" en SCI en conjuguant le dimensionnement du capital social, démembrement et compte courant d’associés par exemple)
- 10 à 20% sans doute de très bons.

3) par contre une remarque qui me parait importante : beaucoup de CGP ont certes accès à pas mal d’informations mais ce ne sont pas des experts financiers. J’imagine que sur ce forum GBL et Parisien sont beaucoup plus pointus que la grande majorité d’entre eux sur ce domaine.

CGP c’est notamment une approche juridique, une vision globale du patrimoine et de la transmission, une optimisation fiscale, la protection du conjoint, la recherche de sécurisation de la retraite etc (et je pense que cette fonction est vraiment utile dans un pays où la culture patrimoniale est quand même bien faible)…. mais il ne faut pas se voiler la face pour sélectionner des SCPI, des actions de rendement ou des obligations etc… tel que discuter tous les jours sur ce forum rien ne vaudra d’associer à votre approche CGP, votre fréquentation de ce forum et  votre formation personnelle comme Sergi8000 le suggère.

Crown

Dernière modification par Crown (24/03/2015 00h16)

Hors ligne

 

#22 24/03/2015 00h50 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   

Je vous remercie pour toutes vos réponses !

Le CGP m’a parlé de beaucoup de solutions (AV, PEA, SCPI, PINEL….). Sa spécialité était plus les marchés boursiers. Il me semble que le rendement indiqué était dans le cadre d’une AV.

Comme certains me l’ont suggéré, je pense également qu’il faut que je me forme.

Toujours est-il que si vous avez des références à me communiquer, je suis preneur.

Cdl,

Hors ligne

 

#23 23/09/2015 21h44 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   223 

Allez, je reçois ce message de Quantalys alors que je ne suis pas CGP, je me dis que peut-être certains CGP du forum auraient pu passer à côté?

A vos marques pour le titre de meilleur CGP Quantalys / Magazine Investir!

Concours Quantalys


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#24 26/09/2015 18h50 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   174 

Je me suis inscrit à ce concours juste pour voir ce que je pouvais faire vs mes confrères sur un contrat que je privilégie en conseil pour le nombre de SCPI (plus que pour les UC présentes) et le fait que le fonds euros est interdit pour le concours ce qui promet d’être sport dans le marché des prochains mois.

Cela me permettra d’avoir un back-test réel sur un 100% OPCVM sur un an avec une volatilité max de 10%.

Cela sera instructif et j’espère finir dans le premier quart (il faut bien un peu d’ambition dans la vie).

Ne me jetez pas trop de tomates si je me ramasse sur une autre méthode de travail que ma méthode habituelle. smile

Carpediem


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#25 26/09/2015 20h51 → Conseiller en gestion de patrimoine : vos avis sur les CGP ? (conseiller en gestion de patrimoine, conseiller, gestion, patrimoine)

Membre
Réputation :   223 

On espère surtout vous voir en photo dans Investir et que vous nous le disiez!


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech