Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 20/06/2013 13h39 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Je viens d’arriver sur ce forum à force d’aller à la pêche aux infos sur internet.

Je suis au tout début des démarches et de ce projet, pardonnez donc le manque d’expérience me concernant….

J’ai 31 ans, je souhaite avec un ami du même age investir dans le locatif.

Le but n’est pas de dégager un revenu rapide des investissements que nous aimerions faire mais de constituer un patrimoine pour nos enfants (moi j’en ai 2, lui 1) et pourquoi pas une rente pour la retraite.

Nous nous interrogeons tout d’abord sur le régime de la société à créer SCI par exemple?
Pour ce qui est de la fiscalité, nous allons prendre conseil auprès d’un professionnel….
- Ma première question est la suivante, qui est le plus à même à me répondre: Comptable / cabinet d’expertise, conseil fiscal / notaire…?

Tout cela risque de prendre un peu de temps et le problème est que c’est la mise en vente d’un bien qui nous semble intéressant qui nous a fait accélérer notre projet, qui germait déjà mais doucement.

- Comment faire pour le bloquer? Faut il faire une proposition au vendeur dans l’attente de l’obtention du prêt bancaire? Si nous le contractons à hauteur de 50% chacun pouvons nous le céder ensuite à la SCI si toutefois ce mode de gestion nous semblait avantageux et intéressant?

Nous avons déjà effectuer une simulation auprès de la banque et de ce coté là, nous avons eu un accord de principe quant au montant emprunté….

Ce projet d’investissement dans la pierre, je l’ai toujours eu en vue, mon idée d’association avec "mon ami" est due à 2 critères: Il travaille dans le bâtiment ( et à ce projet également en tête), est capable de rénover des biens, à une capacité d’emprunt plus importante que moi (revenus moyens d’environ 1400€ nets mais pas de crédits en cours). Lui y trouve son compte puisqu’il déléguera volontiers la paperasse que tout cela engendre.

Pour ma part, je suis en acquisition à la propriété avec des revenus confortables (3000€ nets avec 750€ de remboursement pour ma résidence principale avec 2 enfants que j’élève seule sans aide ou pension).
Toute seule, je ne peux rien faire, je ne souhaite pas louer ma maison pour des raisons personnelles.
- Quel régime ou fonctionnement semble idéal si un jour nous souhaitons continuer ces investissement chacun de notre coté?

Les autres questions qui se posent, si nous achetons ce bien [il s’agit d’un appartement F1 bis situé dans Rouen, ville étudiante, à 2 pas de la faculté de médecine, mais également du CHU (je pense entre autre au personnel médical qui aurait besoin de se loger), proche des transports en commun dans un cadre de verdure. Bâtiment de 2 étages)],
- devons nous le louer meublé ou non?

Après la lecture de certains post sur ce forum, il semblerait qu’il y ait plusieurs critères à prendre en compte:
Le turn-over: j’étais à la base plutôt partante pour qu’il soit le moins important possible mais fige le montant des loyers dans le temps
Changer de locataires implique de passer du temps à la gestion de ces mouvements

- Louer meublé est il compatible avec une SCI
- sinon quel régime choisir?

L’idée du meublé me plait bien car la superficie du bien, étant de 34M2, ne permet pas de placer bcp de meubles et mon associé saura faire qqe chose de très sympa. Notre idée, louer un appartement qui se démarque des autres et fonctionnel…

- Si nous abandonnons l’idée de la SCI (ou autre?) et que nous achetons ce bien à nos 2 noms comment ça se passe pour notre imposition sur le revenu?
- Faut il prévoir un loyer qui ne dépasse pas la mensualité?
Ou vaut mieux t-il essayer d’avoir justement un "trop perçu" (le terme n’est surement pas adapté) pour pouvoir soit l’épargner pour rembourser le prêt de manière anticipée ou l’injecter dans l’achat suivant, comme un apport? Ou tout simplement se prémunir contre des impayés, période non louées etc….

Au sujet des impayés, les avis semblent diverger sur le forum, les procédures d’expulsion sont elles plus rapides en meublées (il semblerait que ce ne soit plus le cas)?
Y’a t-il des restrictions en fonction des villes (j’ai lu ça mais ne me souviens plus exactement dans quelles conditions)?

Voici les interrogations pour lesquelles j’ai du mal à trouver des réponses.
J’espère que certains d’entre vous pourront m’éclairer….

Merci par avance pour votre aide.

Mots-clés : fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci

Hors ligne

 

#2 20/06/2013 13h46 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   127 

reponses courtes.

Vous pouvez faire une proposition d’achat à vos deux noms en indivision avec une clause de session à une SCI dont vous êtes actionnaires. Ceci laisse un peu le temps de voir.

Une SCI ne peut louer meublé.

SCI à deux (50/50) ou indivision c’est quasiment pareil. Maintenant dans les détails fins, il y a des subtilités. Par exemple, dans une SCI vous pouvez passer de 2 à 3 facilement (cession des parts sous sein privé) alors qu’en indivision ce n’est pas possible.

Voilà ce qui me semble structurant.

bonne chance.

Hors ligne

 

#3 20/06/2013 14h36 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   25 

Une SCI peut tout à fait louer en meublé, mais elle sera soumise au régime de l’impôt sur les sociétés.

Hors ligne

 

#4 20/06/2013 15h22 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour,

plein de questions pertinentes dans votre réflexion.

Dans l’immédiat, votre soucis est de ne pas louper une bonne affaire. Il y a un adage qui dit qu’il vaut mieux laisser filer une bonne affaire qu’en faire une mauvaise. Attention donc à ne pas aller plus vite que la musique, surtout en ce moment où le marché immobilier est soumis à de fortes tensions, notamment politiques.

Je vous propose donc de nous décrire votre opportunité de manière précise (prix, cout des travaux, loyer estimé, charges de copropriété, modalité de financement…).

Une fois fixé votre prix d’acquisition limite, vous pourrez faire une offre avec possibilité de substitution comme évoqué précédemment. Votre notaire ou une agence immobilière saura vous conseillé sur ce point.

Toutes les questions de statut, de partage de propriété, de succession en cas de décès, de modalité de séparation des associés pourront vous être décortiquées par votre notaire.

Toutes les questions fiscales pourront l’être avec un expert comptable.

Les aspects gestions ne sont pas à négliger mais le forum n’est pas forcément très fourni sur le sujet, ou en tous cas, il manque une synthèse (GRL, GLI, compte dédié, entrée sortie de locataires, bail et documents obligatoires, entretien…). Les intervenants pourront cependant partager leurs expériences sur des points précis.

En tous cas faites nous des retours sur vos démarches, cela sera enrichissant pour tout le monde!

Cordialement.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#5 20/06/2013 16h27 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

isra a écrit :

Bonjour à tous,
- Faut il prévoir un loyer qui ne dépasse pas la mensualité?
Ou vaut mieux t-il essayer d’avoir justement un "trop perçu" (le terme n’est surement pas adapté) pour pouvoir soit l’épargner pour rembourser le prêt de manière anticipée ou l’injecter dans l’achat suivant, comme un apport? Ou tout simplement se prémunir contre des impayés, période non louées etc….

Bonjour. Peux être vous êtes vous mal exprimée et que ma réponse vous paraitra inappropriée mais je tenais à préciser qu’on ne fixe pas son loyer en fonction de sa mensualité mais en fonction du marché. Sinon je vous répondrai de façon un peu stupide qu’il est préférable d’avoir un loyer supérieur à la mensualité (sans ajouter un gros apport pour la faire diminuer "artificiellement")

Hors ligne

 

#6 20/06/2013 20h17 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Modérateur
Réputation :   1078 

Bienvenue isra

Une bonne démarche de votre part est sans doute de commencer par vous former (en lisant ce forum, d’autres forums et sites www, des livres, etc.) jusqu’à ce que vous soyez en mesure d’avoir une réponse à vos questions en laquelle vous aurez confiance (si vous lisez juste une info à un endroit, sans justifications, méfiez-vous : l’info peut être erronée, ou obsolète, et ce n’est pas celui qui l’a donnée qui engage sa responsabilité, sauf si c’est un pro du conseil rémunéré pour cette mission). 2changer avec des comptable / cabinet d’expertise, conseil fiscal / notaire, … complètera cette formation, mais ne la remplacera pas.

Vous pouvez faire une proposition au vendeur, en indiquant bien que c’est conditionné à l’obtention d’un prêt, et que l’acquéreur pourra être substitué. Ce n’est que si le vendeur vous consent une promesse de vente (en général en échange du blocage d’une petite partie du prix d’achat) que le bien sera "bloqué"…  (voyez La promesse de vente et le compromis de vente | Notaires de France ou Immobilier : différences entre promesse et compromis de vente…). Il se passe environ 3 mois avant ce premier engagement et la vente chez le notaire (donc un peu de temps pour se retourner, mais pas trop, et se rétracter aura souvent un coût…).

Pour acquérir avec votre ami, soit vous le faites en indivision (ce qui défini les droits de chacun, mais présente pas mal de rigidités et d’inconvénients), soit via une société (la plupart du temps: SCI pour activité civile comme la location nue, SNC pour location meublée, si vous voulez déclarer ces revenus à l’IR). Faites très attention à la rédaction des statuts de la société qui servira à acquérir ce bien, car c’est ce qui défini les rapports entre vous et votre actuel "ami" pour de nombreuses années (et bien des événements peuvent advenir dans 5, 10 ou 20 ans). Ces statuts servent à expliciter vos intentions, et évitent d’avoir à définir la règle du jeu lorsque les intentions ou les intérêts divergent…

Avec le type de bien que vous visez, une location meublée peut être un choix intéressant (sachant qu’il vous faudra acheter les meubles en plus, et les renouveler), car il y a sans doute de la demande pour ce type de bien (à vous de le vérifier), et ça devrait présenter quelques avantages (la lecture du forum vous en apprendra plus , mais en particulier ça permet bien souvent de bénéficier d’un rendement venu meilleur après fiscalité).
 
Il vous faut prévoir un loyer en relation avec le marché, la demande, ce que les candidats locataires seront disposés à payer…. Même si le loyer dépasse la mensualité de crédit que vous aurez à payer, n’oubliez pas qu’il vous restera d’autres charges à financer (impôts fonciers, charges de copro non récupérables, travaux, renouvellement des meubles, impôts sur le revenu qui augmenteront quand l’emprunt se rapprochera de son échéance car il y aura de moins en moins d’intérêts à déduire, etc.).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#7 26/06/2013 13h43 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous,

Tout d’abord je tiens à vous remercier pour vos réponses enrichissantes.
Je suis venue lire vos réponses mais n’ai pu répondre qu’aujourd’hui, étant posée sur un pc et non sur un smart-phone, trop inconfortable pour répondre de façon correcte.

GoodbyLenine_CITATION a écrit :

Une bonne démarche de votre part est sans doute de commencer par vous former (en lisant ce forum, d’autres forums et sites www, des livres, etc.) jusqu’à ce que vous soyez en mesure d’avoir une réponse à vos questions en laquelle vous aurez confiance (si vous lisez juste une info à un endroit, sans justifications, méfiez-vous : l’info peut être erronée, ou obsolète, et ce n’est pas celui qui l’a donnée qui engage sa responsabilité, sauf si c’est un pro du conseil rémunéré pour cette mission). 2changer avec des comptable / cabinet d’expertise, conseil fiscal / notaire, … complètera cette formation, mais ne la remplacera pas. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.s50IQxS9.dpuf

]Info[/url]
J’ai commencé la lecture d’ouvrages sur le sujet mais évidemment, ça prend pas mal de temps, et j’en dispose de peu…..
Je vais éplucher bien évidemment le forum à la recherche de réponses, c’est d’ailleurs comme cela que j’ai trouvé ce site…

Je n’en suis qu’au tout début de mes démarches, et ai contacté entre temps, et depuis mon dernier message mon notaire que je dois rencontrer prochainement.

Avant toute chose et avant toutes dépenses, je cherche déjà à savoir si mon projet peut être fiable ou non….

Hors ligne

 

#8 26/06/2013 14h13 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

(Je faisais un essai pour ma citation!! :-p ça fonctionne donc je poursuis….!)

andreas a écrit :

Bonjour. Peux être vous êtes vous mal exprimée et que ma réponse vous paraitra inappropriée mais je tenais à préciser qu’on ne fixe pas son loyer en fonction de sa mensualité mais en fonction du marché. Sinon je vous répondrai de façon un peu stupide qu’il est préférable d’avoir un loyer supérieur à la mensualité (sans ajouter un gros apport pour la faire diminuer "artificiellement") - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.HA5oyfl1.dpuf

]Info[/url]
Andreas, évidemment, il s’agit de fixer un loyer décent et en adéquation avec le marché.
Je me suis peut être mal exprimé en effet….
Je dois malgré tout tenir compte, dans ma recherche de biens, du montant du loyer à encaisser pour savoir si je suis dans les "clous" ou non. C’est ce qui fera que ce projet vois le jour ou non….

D’ailleurs à ce sujet, j’ai vu certains post où l’on parlait de déficit…. Est ce dans le but de réduire l’imposition lorsqu’on a plusieurs biens? Sinon je ne vois pas l’intérêt où du moins ne comprend pas le mécanisme…..

pruls a écrit :

Dans l’immédiat, votre soucis est de ne pas louper une bonne affaire. Il y a un adage qui dit qu’il vaut mieux laisser filer une bonne affaire qu’en faire une mauvaise. Attention donc à ne pas aller plus vite que la musique, surtout en ce moment où le marché immobilier est soumis à de fortes tensions, notamment politiques. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.HA5oyfl1.dpuf

]Info[/url]
En effet, ce n’est pas le but…. Le projet était en tête mais c’est la découverte d’un bien qui nous a fait nous pencher plus précisément sur ce projet.
Le premier vu à été abandonné suite à une petite étude que nous avons mené auprès des locataires présents dans le même type de biens à proximité. Le prix de vente n’a pas pu être négocié et bien au dessus de ce qu’il valait réellement.

Mais nous poursuivons nos recherches. Même si nous laissons "filer" un bien intéressant, je pense que cette expérience acquise (visite, négociation…) sera dans tous les cas utile pour des personnes novices dans ce domaine… Nous apprenons aussi à connaitre les prix du marché. Je détaillerai ensuite le bien qui a retenu notre attention pour recueillir vos avis…. wink

pruls a écrit :

Les aspects gestions ne sont pas à négliger mais le forum n’est pas forcément très fourni sur le sujet, ou en tous cas, il manque une synthèse (GRL, GLI, compte dédié, entrée sortie de locataires, bail et documents obligatoires, entretien…). Les intervenants pourront cependant partager leurs expériences sur des points précis. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.HA5oyfl1.dpuf

]Info[/url]
Que signifie GRL, GLI?

goodbyLenine a écrit :

Pour acquérir avec votre ami, soit vous le faites en indivision (ce qui défini les droits de chacun, mais présente pas mal de rigidités et d’inconvénients), soit via une société (la plupart du temps: SCI pour activité civile comme la location nue, SNC pour location meublée, si vous voulez déclarer ces revenus à l’IR). Faites très attention à la rédaction des statuts de la société qui servira à acquérir ce bien, car c’est ce qui défini les rapports entre vous et votre actuel "ami" pour de nombreuses années (et bien des événements peuvent advenir dans 5, 10 ou 20 ans). Ces statuts servent à expliciter vos intentions, et évitent d’avoir à définir la règle du jeu lorsque les intentions ou les intérêts divergent… - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.HA5oyfl1.dpuf

]Info[/url]
Que signifie SNC?
SCI je vois bien mais là, je sèche…..

Je garde bien en tête la possibilité de divergences avec mon associé futur et nous souhaitons en effet, lui comme moi que tout soit clairement défini en cas de désaccord…..

C’est un des points que j’aborderai avec le notaire….

Pruls a écrit :

Je vous propose donc de nous décrire votre opportunité de manière précise (prix, cout des travaux, loyer estimé, charges de copropriété, modalité de financement…).

Une fois fixé votre prix d’acquisition limite, vous pourrez faire une offre avec possibilité de substitution comme évoqué précédemment. Votre notaire ou une agence immobilière saura vous conseillé sur ce point. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.HA5oyfl1.dpuf

]Info[/url]
Nous avons vu un appartement relativement proche du centre ville de Rouen, surface 34m2, F1bis. Prix de mise en vente 64.000€ avec une vente urgente souhaitée par la propriétaire. Nous l’avons vu sur plusieurs agences à 62.000€ et 59.000€ (et 60.000€ annonce directe proprio)
Il est en bon état général, a prévoir qqes petits travaux d’embellissement de la SDB et cuisine.
Ca ne devrait pas chiffrer bien haut, on compte 4000€ si nous devions le louer meublé. C’est un grand maximum.
Nous savons que la propriétaire l’avait acheté 54.000€ il y a je pense environ 5 ans.
L’immeuble est sur 3 étages et entouré de verdure.

Nous avons fait plusieurs simulations, dont une à 59000€ frais de notaire inclus (donc 54000€ a peu près aquisition frais d’agence inclus).
La mensualité dépasse alors le loyer espéré puisque l’agence nous a donné en prix indicatif 340€ non meublé avec +20% sur une location meublée. 80€ de charge dont une 15aine non récupérable pour les frais de copro.

Mensualité (attention une seule banque vue, la mienne juste pour consultation et pour voir sur quel montant on peut partir) 433€
L’impôt foncier avoisine les 500€

J’avais calculé un taux de rentabilité de 6% en cas d’acquissition à 52000€ en direct (sans passer par l’agence) dans mon idéal…. Cependant, ça ne s’équilibre pas.

En consultant d’autres offres et en faisant une estimation des loyers espérés auprès d’agences, jamais je ne parviens à équilibrer….

Comment faire?
Mon approche est elle totalement fausse??

J’avoue que je ne parviens pas trop à y voir clair….

Nous avons visité exactement le même bien dans le même immeuble en vraiment moins bon état à 55000€ (avec la quasi certitude selon les dires de l’agence) qu’il partirait à 50.000€ (ce ce qui me laisse penser une proposition à 52000 sur l’autre).
Le hic, qui en est un je pense, c’est qu’il est occupé par un locataire, nous devons donc reprendre le bail 3/6/9 (2 ans qu’il est en place à ce jour) qui est sous Curatel. Cela nous assure le bon paiement des loyers mais il risque de rester en place un moment donc:

- Pas de possibilité de réévaluer les loyers si besoin
- Pas de possibilité de faire les travaux dès maintenant et de l’inclure dans le prêt (je pense)

Nous avons regardé sur internet le prix du mètre carré sur rouen dans cette zone avoisinerait les 2000€
J’ai des doutes malgré tout ….

Méfiance également car la première agence qui nous a fait visité ce bien, nous a annoncé des loyers à 550€ alors que la deuxième agence elle, qui gère le syndic, parle de 290€ sur le bien en moins bon état et 330 / 340 sur le premier visité (sans locataire)

J’éspère avoir été à peu près clair….

Qu’en pensez vous???

Merci par avance…..

Hors ligne

 

#9 26/06/2013 14h28 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   69 

Compte tenu des taux bancaires actuel, il faut viser une rentabilité brute de 10% pour que le bien s’autofinance.

en nu : 340*120= 40800

en meublé : 340*1.2*120= 48960

Voici donc vos objectifs de prix frais de notaire et travaux inclus.

J’ai repris le chiffre de l’agence, mais vous devez être en mesure de fixer vous même le loyer. Ce paramètre est trop important pour avoir une incertitude forte dessus.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#10 26/06/2013 14h55 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

Merci je note cette information….
Alors je confirme que ça ne va pas être simple à trouver….

Hors ligne

 

#11 26/06/2013 21h00 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

Pruls a écrit :

Compte tenu des taux bancaires actuel, il faut viser une rentabilité brute de 10% pour que le bien s’autofinance.

en nu : 340*120= 40800

en meublé : 340*1.2*120= 48960

Voici donc vos objectifs de prix frais de notaire et travaux inclus.

J’ai repris le chiffre de l’agence, mais vous devez être en mesure de fixer vous même le loyer. Ce paramètre est trop important pour avoir une incertitude forte dessus. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.RSGQSTvm.dpuf

]Info[/url]
Je reviens sur ce que vous m’indiquez… Ça veut dire dans e cas trouver un bien qui soit vraiment au dessous du prix du marche…. Ça amene à un prix au mètre carré à environ 1200€ … Ça me parait indécent de proposer ça à un proprio vendeur dans le sens où on est à côté de la plaque…. Comment on trouve ce genre de biens??
J’en fais appel à votre connaissance et votre expérience, là j’avoue que je ne sais pas où chercher, comment faire pour permettre à mon projet d’aboutir…

J’ai reverifié sur l’ensemble des biens approchés jusqu’alors et on et bien loin des 10% de rentabilite. On avoisine sans trop de difficultés les 6% mais pas plus….

Merci pour votre aide…

Hors ligne

 

#12 26/06/2013 21h39 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   69 

Pour l’instant je parle comme un livre en répétant ce que d’autres ont raconté sur le forum.

Certains secteurs sont moins propices aux fortes rentabilités que d’autres.

L’une des pistes est de s’orienter vers des immeubles pour acheter au prix de gros.

Une autre est de s’orienter vers l’achat de murs commerciaux, avec les risques actuels dus à la conjonctures.

Le dernier levier est la négociation. Il y a peu d’acheteur, malgré l’impression que peu donner le forum, donc peu de concurrence et les biens qui restent en vente longtemps n’ont pas forcément de problème particulier, mais présente une marge de négo plus forte.

Vous parlez d’acheter en dessous du prix du marché. Attention à ne pas confondre prix affiché et prix chez le notaire. C’est bien le second, celui qui est signé qui est intéressant. Enfin, la tendance est plutôt à la baisse, donc pourquoi acheter au prix d’aujourd’hui si demain on sera perdant en vendant?


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#13 26/06/2013 23h46 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Modérateur
Réputation :   1078 

Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#14 27/06/2013 19h34 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   218 

Une des réponses est sans doute de trouver un vendeur, qui pour une raison quelconque, souhaite vendre assurément, et rapidement… c’est difficile à trouver, il faut obtenir l’info avant les autres acheteurs sur le marché… après intervient le négociation, mais de mon point vue le plus important reste de trouver un vendeur pressé.


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#15 27/06/2013 20h24 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   

DDtee a écrit :

Une des réponses est sans doute de trouver un vendeur, qui pour une raison quelconque, souhaite vendre assurément, et rapidement… c’est difficile à trouver, il faut obtenir l’info avant les autres acheteurs sur le marché… après intervient le négociation, mais de mon point vue le plus important reste de trouver un vendeur pressé. - See more at: [url=http://www.devenir-rentier.fr/post.php?tid=4331#sthash.cGdQsD3B.dpuf

]Info[/url]
En effet ça parait logique mais comment être premier sur le coup lorsqu’on n’est pas de métier??!
Pas simple…
L’idée serait d’indiquer cela à une agence mais qui
Dit agence, dit frais supplémentaires….

Merci wink

Hors ligne

 

#16 28/06/2013 10h39 → Isra : présentation (fiscalité, imposition, investissement locatif, location meublée, régime à choisir, sci)

Membre
Réputation :   218 

L’agent immobilier est tout aussi intéressé que vous à la réalisation rapide d’une affaire. Sa rémunération peut-être très largement gommée par la pression qu’il effectue sur le vendeur.
Les particuliers ont souvent des prétentions pas raisonnables sur le prix de leurs biens, l’agence est aussi là pour les appeler à la réalité du terrain.
Cela dit, les agences sont de moins en moins présente sur le marché, le nombre de transactions entre particuliers augmentant… La construction de la relation se fait bien entendu au fil du temps, par une présence régulière auprès de l’agent, pour avoir l’info sur le bien avant même sa mise en vente.

Ce n’est qu’un canal de recherche parmi d’autres, le bouche à oreille peut par exemple, aussi bien fonctionner. Si vous faites savoir autour de vous que vous êtes acheteur, vous aurez sans doute, à un moment ou à un autre, un vendeur qui viendra vers vous avant toute autre démarche.

Personne n’a effectivement dit qu’il était simple de trouver un bien avec une bonne rentabilité, il faut souvent des mois de recherche…

(votre lien "see more" ne semble pas fonctionner ?)


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech