Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 16/06/2013 11h29 → Alon USA Partners LP : raffineur US indépendant (oil & gas operations)

Membre
Réputation :   

Bonjour

"Alon USA Partners, LP (Alon USA) owns and operates refining and petroleum products marketing business. Its integrated downstream business operates primarily in the South Central and Southwestern regions of the United States" FT

Valeur:
Le résultats 2012 sont de 382M.
Si j’utilise en multiple de 10 qui me semble plus que conservateur j’obtiens 3820M
J’ajoute 190M de Cash et je retire 296M de Dept
Je trouve une VCB de 3,7B
La Market Cap est actuellement de de 1.57b
Ce qui fait 50% de marge de sécurité.

Rentabilité:
Très élevée si on se base les résultats courant
Pre-Tax Return on Tangible Capital: 67%

J ’ai du mal à estimer les résultats normalisés pour évaluer ma VCB et je me demande si je peux utiliser les 382M comme résultats normalisés. Résultats moyen sur 5 ans ?
Comment estimé les Résultats normalisés?
Le flottant faible et le statut LP est-il problématique ?

Qu’en pensez vous ?
Merci

Je ne possède pas d’actions à ce jour

Mots-clés : oil & gas operations

Hors ligne

 

#2 16/06/2013 13h31 → Alon USA Partners LP : raffineur US indépendant (oil & gas operations)

Membre
Réputation :   85 

Je me suis intéressé a ce secteur dernièrement. Les opportunités y sont nombreuses actuellement sur le marché US. Voici ce que j’ai compris, je précise que je ne suis pas du tout un expert de ce secteur:
- la grande inconnue est la marge de raffinage. Les produits finis par les raffineurs sont standardisés (bien que très variés) et le cours est un cours mondial qui s’établit sur les marchés internationaux. En clair, le raffineur ne maîtrise absolument pas son prix de vente.
- le raffineur ne maîtrise pas non plus son prix d’achat. En revanche, le prix des matières pétrolières brutes est sensiblement moins cher en Amérique du Nord que dans le reste du monde (effet gaz de schistes et autre énergies non conventionnelles). Du coup, la marge de rafinage est bien plus élevée aux USA qu’en Europe actuellement, et cela devrait encore durer quelques temps.
- la raffinerie européenne est surcapacitaire et ne répond pas aux besoins du marché européen (nos raffineries datent des années 60 et produisent de l’essence alors que l’on consomme surtout du diesel, ce qui est d’ailleurs surtout le cas en France). Du coup l’Europe exporte de l’essence vers les USA et importe du diesel.
- en définitive : business ultra cyclique. Aucune maîtrise des coûts d’approvisionnement, ni des coûts de vente, soumis aux aléas de la matière première qui est sans doute la plus géostratégique : le pétrole.
On rajoute une forte dépendance par rapport aux producteurs (grandes majors pétrolières) et aussi aux entreprises de tuyaux (sociétés de pipelines). Je ne parle même pas de la fiscalité des MLP qui m’échappe complètement. Bref, il me semble difficile d’avoir un coup d’avance sur le marché.
On trouve de tout actuellement : de l’opération HYPER-spéculative avec PBF Energy, qui a racheté a vil prix une raffinerie qui a déposé le bilan il y a dix ans, au superbe spin-off que constitue Phillips66 (Qui a annoncé dernièrement se séparer d’une rafinnerie … en Europe: la seule raffinerie irlandaise). A moins de prendre un grand leader comme PSX, c’est amha lancer des fléchettes sur une cible pour trouver le bon cheval.

Dernière modification par Motus (16/06/2013 13h32)


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#3 16/06/2013 21h23 → Alon USA Partners LP : raffineur US indépendant (oil & gas operations)

Membre
Réputation :   104 

Le prix du pétrole n’est pas le même partout aux USA, dans les régions productrice de pétrole non conventionnelle, il est moins cher, ce qui permet aux raffineries situées dans ces même régions d’avoir de meilleurs marges. De nouvelles raffineries sont construites dans les régions productrices ce qui fera baisser les marges.
Il faut donc viser les raffineries et leur réseaux de distribution avec peu de concurrence locale dans des zones rurales.

Hors ligne

 

#4 17/06/2013 00h53 → Alon USA Partners LP : raffineur US indépendant (oil & gas operations)

Membre
Réputation :   554 

Ce que je peux dire sur ce business est que la source principale d’avantage concurrentiel lorsqu’il existe est d’avoir un accès privilégié à des ressources cheap (cas de PSX et Marathon Petroleum en particulier) et d’avoir des coûts de transport minimaux.

Je ne connais pas cette entreprise en particulier. Cela dit, quand je vise du MLP, je préfère avoir les pipelines sans les raffineries (cash flow plus prévisible).
Le statut de MLP est très bien dans la mesure où il ne permet pas de payer de taxes (donc ces business, lorsque leur cash flow est prévisible, vont se négocier à de gros multiples -> cf. les MLP de Marathon ou de Tesoro). Le problème reste en effet de prévoir le CF : pour cela, il faut étudier le business et les contrats entre le MLP et les clients (généralement donnés dans le prospectus d’IPO).

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech