Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 18/01/2012 19h34 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Très intéressant.
Vous laissez donc entendre qu’on enseigne des choses obsolètes en école de finance ? Et qu’entendez-vous par "mais ce n’est pas la finance qui fonctionne…", pourquoi paye-t-on si cher des gens qui ne font pas de la finance qui fonctionne ? Et si cela ne fonctionne pas, alors comment les grands groupes et leurs traders font-ils de l’argent ?

Maintenant, pour revenir au petit épargnant que je suis souhaitant un "lazy portfolio", je suis preneur de vos conseils, car j’apprécie votre expérience et la façon dont vous voyez les choses. Les ETFs RAFI, le modèle de Faber sont des pistes à étudier…
Si vous avez un moment, n’hésitez pas à répondre à mes questions sur les ETFs RAFI et sur la diversification géographique, restées sans réponse.
Merci encore de partager votre expérience avec nous.

Dernière modification par Golliwogg (18/01/2012 19h36)

Hors ligne

 

#27 18/01/2012 22h41 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   33 

Golliwogg a écrit :

Vous laissez donc entendre qu’on enseigne des choses obsolètes en école de finance ?

Oui. Enfin, on enseigne une finance qui ne fonctionne pas.

Golliwogg a écrit :

Et qu’entendez-vous par "mais ce n’est pas la finance qui fonctionne…", pourquoi paye-t-on si cher des gens qui ne font pas de la finance qui fonctionne ? Et si cela ne fonctionne pas, alors comment les grands groupes et leurs traders font-ils de l’argent ?

En fait, c’est une question politique. Si la finance telle qu’elle est pratiquée fonctionnait, nous ne serions pas au milieu de crises financières en cascade. Les grands groupes qui font de l’argent organisent en fait un transfert de l’argent public vers leurs intérêts privés.

Par exemple, les produits structurés font gagner beaucoup d’argent aux vendeurs et à tous les intermédiaires impliqués. Les produits structurés ne font pas gagner d’argent aux acheteurs. Il y a donc transfert d’argent.

C’est l’idée. Je ne souhaite pas développer car je n’ai pas vocation à parler politique sur un forum de ladies et de gentlemen.

Hors ligne

 

#28 19/01/2012 10h40 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Administrateur
Réputation :   1309 

Candide a écrit :

Mais, j’attire votre attention sur le fait que les théories, y compris les plus belles comme les modèles d’arbitrage MEDAF ou APT ne fonctionnent pas en pratique !

Aussi, dans la même veine, les apôtres des marchés efficients que sont Fama et French n’ont pas réussi à expliquer pourquoi leur modèle à 3 facteurs fonctionne pour expliquer la performance. C’est juste une constatation. Comme cela fonctionne, c’est que soit ils se sont trompés et le modèle n’est qu’un coup de bol, soit que les facteurs sont de nouveaux risques, selon eux.

Enfin, le bêta est un paramètre fort utile en pratique pour évaluer la sensibilité d’un titre au marché. Mais, il n’est quasiment jamais valide statistiquement : il est trop instable. En fait, les praticiens l’utilisent sachant pertinemment que son estimation est fausse mais ils ne peuvent s’en passer !

C’est même pire que ça si on regarde ce graph, le modèle ne fonctionnerait même pas :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_capm_1.gif
Source : http://www.brandes.com/Institute/Docume … k_0409.pdf

Cf. aussi une autre étude qui montre que les actions à faible beta surperforment au-delà du modèle.

Candide a écrit :

La beauté du modèle de Faber est qu’il marche. Ce devrait le premier souci de tout le monde !

Peut-être un topic dédié au modèle de Faber pourrait être utile, éventuellement en consolidant des extraits de vos messages !

Hors ligne

 

#29 19/01/2012 14h33 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Je cherche ce que donnerait une transposition de la méthode Faber dans un PEA. Via des trackers synthétiques, on peut représenter toutes les classes d’actifs.

Actions US
AMUNDI ETF S&P 500 - A
Frais : 0.15%
ou
EasyETF S&P 500 (EUR)
Frais : 0.20%
note : préférer EasyETF pour diversifier le risque de contrepartie (les autres classes sont toutes Amundi)

Actions "reste du monde"
AMUNDI ETF MSCI WORLD EX EMU
Frais : 0.35%

Obligations souveraines
Rien de bien convaincant, en PEA.

Immobilier
AMUNDI ETF REAL ESTATE REIT IEIF
Frais : 0.35%
note : immobilier européen seulement

Matières premières
Pas possible dans un PEA.

Dernière modification par Golliwogg (22/01/2012 23h38)

Hors ligne

 

#30 19/01/2012 15h00 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   33 

InvestisseurHeureux a écrit :

Peut-être un topic dédié au modèle de Faber pourrait être utile, éventuellement en consolidant des extraits de vos messages !

En fait, cette file a pour origine un message de Nikki à propos du modèle de Faber wink

Hors ligne

 

#31 19/01/2012 19h38 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Candide, vos arguments tendent à me laisser tenter par le modèle de Faber sur une partie de mon capital.
Néanmoins, quelques objections :

1) Le blog de Faber donne l’historique des signaux d’achat/vente à jour mais pas le tracking du résultat, et ce depuis la mise à jour de 2009 !
2) Nulle part sur Internet je n’arrive à trouver un tracking à jour de ce modèle pourtant simple à mettre en oeuvre…
3) La courbe de son fond n’a pas une bonne gueule (quelques mois, c’est pas beaucoup, certes). Victime de son succès, il propose d’ailleurs une tripotée de fonds moins transparents les uns que les autres…

J’ai lu avec intérêt le contenu de votre blog cette nuit, Candide, je vous en félicite pour son concept. Puisque vous vous intéressez au suivi des modèles et que le modèle Faber vous intéresse, que pouvez-vous nous dire de sa performance récente et de l’absence de cette information sur Internet ? Vous pourriez en faire un sujet de votre blog.

Hors ligne

 

#32 21/01/2012 22h02 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Sur SSRN, parmi les articles récents tentant d’améliorer le modèle de Faber, les suivants ont retenu mon attention :

Papailias & Thomakos, septembre 2011 ; avec un "add-on" en novembre 2011.
En gros, un autre signal "sell" est émis quand on retombe au prix du dernier signal "buy".

Colucci & Brandolini, novembre 2011.
Utilise l’indicateur "Expected Shortfall", plutôt qu’une moyenne mobile, tous les 5 jours.

Pensez-vous que ces modèles améliorent vraiment les choses de façon robuste et non arbitrable par le marché ?

Hors ligne

 

#33 22/01/2012 01h06 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   16 

je ne sais pas si vous connaissez ce site qui propose une mise à jour du modèle de Faber :

Measuring the Performance of the Ivy Portfolio - dshort - Advisor Perspectives

Moving Averages: January Month-End Update - dshort - Advisor Perspectives

Pour un tracker matières premières éligibles au Pea, d’après mes recherces le seul tracker "approchant" serait le tracker Lyxor Basic Ressouces (BRE)

http://www.amf-france.org/BIO/BIO_PDFS/ … 144244.pdf

Pour l’immobilier vous avez aussi le tracker EEE :

http://www.easyetf.com/doc/fact/FACTSHE … 422201.pdf

Pour l’amélioration du modèle de Faber, Faber lui-même a proposé une stratégie de rotations des classes d’actifs :

http://papers.ssrn.com/sol3/papers.cfm? … id=1585517

l’idée étant de rester investis tous les mois sur les 2 ou 3 classes d’actifs ayant la meilleur performance  avec toujours les mêmes signaux d’achat vente basés sur des moyennes mobiles 10 mois.

Dernière modification par tellib (22/01/2012 01h48)

Hors ligne

 

#34 22/01/2012 15h56 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Merci tellib pour l’update du modèle de Faber. Comment pensez-vous combiner les deux méthodes "market timing" et "rotation de secteurs" dans la pratique ? Supprimer les 2 poches "actions US" et "actions internationales" pour en faire une poche de 40% d’actions à rotation de secteur (et quand désinvestir ?).

Encore quelques problèmes subsistent pour intégrer cela à un PEA :

Le tracker "obligations" que j’avais proposé n’est en fait pas éligible au PEA, le seul qui le soit est celui-ci ; mais 1% de frais à la souscription et en gestion, c’est beaucoup trop.
Pareil pour les matières premières ; votre tracker "matériaux de base" s’en rapproche mais n’offre pas autant de décorrélation par rapport aux actions.
Ce n’est pas un problème majeur car il est toujours possible que les poches "obligataires" et "matières premières" soient sur un compte titre, en dehors du PEA. Encore mieux, Faber indique dans l’update qu’on peut se passer de la poche obligataire, dans la mesure où l’on place les liquidités non investies dans des obligations courtes, ce qui nous amène au problème suivant :

Pour placer les liquidités (disponibles souvent de longs mois, selon la stratégie de Faber), il faut un fond d’obligations court terme. Le seuls choses trouvables en PEA sont des fonds monétaires à frais exorbitants et rendements ridicules, avec les frais de courtage, aucun intérêt. Donc que faire de l’argent bloqué sur le PEA en période de non investissement ? Impossible de le sortir du PEA pour le placer sur le compte titre…

La question est donc soit de tout mettre sur compte-titre et de perdre le bénéfice fiscal, soit de mettre le plus possible sur le PEA et de laisser les sommes liquides hors investissement.
L’assurance-vie n’est peut-être pas une mauvaise idée pour certaines classes d’actifs, comme cela été suggéré : gratuité de l’arbitrage, et fond euro pour la phase "liquide" (par contre, 0.6% de frais).

Hors ligne

 

#35 22/01/2012 19h06 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   16 

Transposer complètement la méthode de Faber sur un Pea me parait aussi à premère vue difficile en effet vu les contraintes que vous soulignez parfaitement sur le choix des fonds.

L’idéal est bien sûr le compte titres, après je ne suis pas capable de vous dire si le supplément de performance espéré va compenser l’impact fiscal par rapport à un Pea

La solution de l’assurance-vie pourrait être une piste intéressante intermédiaire en effet
- fiscalité plus favorable que le compte titres mais moins favorable que le Pea
- diversification des titres plus favorable que le Pea mais moins favorable que le compte titres.

pour transposer la méthode de Faber pour un résident français il n’y a pas vraiment de solution totalement satisfaisante dans tous les cas il faudra faire des compromis

Après la méthode de Faber je pense que ce n’est pas quelque chose marqué dans le marbre dans le choix des fonds
ce qu’il faut retenir c’est
1) la diversification des fonds retenus dans les grandes classes d’actifs
2) le système d’achat/vente basé sur la moyenne mobile 10 mois

remarque : je n’utilise pour l’instant pas la méthode de Faber pour mon portefeuille, je suis comme vous en état de réflexion et de test sur le sujet…

Hors ligne

 

#36 22/01/2012 20h31 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   33 

Golliwogg a écrit :

J’ai lu avec intérêt le contenu de votre blog cette nuit, Candide, je vous en félicite pour son concept.

Merci, c’est très gentil.
smile

Golliwogg a écrit :

Puisque vous vous intéressez au suivi des modèles et que le modèle Faber vous intéresse, que pouvez-vous nous dire de sa performance récente et de l’absence de cette information sur Internet ? Vous pourriez en faire un sujet de votre blog.

Oui. C’est prévu. Je note votre remarque dans ma liste des choses à présenter.

J’ai commencé par les modèles avec mise à jour annuelle : ce sont les plus simples. Par définition, ils demandent peu de temps de travail aux investisseurs intéressés.

Après les modèles annuels viendront les modèles mensuels et je mets le modèle de Mebane Faber en priorité. Mais ce n’est pas pour tout de suite.

Golliwogg a écrit :

La courbe de son fond n’a pas une bonne gueule (quelques mois, c’est pas beaucoup, certes).

Oui, le fonds GTAA n’a pas fait d’étincelles. Mais, c’est un fonds de suivi de tendance et il est nécessaire d’attendre un cycle boursier complet avant de tirer des conclusions.

J’ai une toute petite ligne de GTAA en portefeuille afin de suivre la performance du modèle de Faber, géré par Faber.
wink

Golliwogg a écrit :

Victime de son succès, il propose d’ailleurs une tripotée de fonds moins transparents les uns que les autres…

Non ! AdvisorShares n’est pas Cambria. Cambria est la boîte de Mebane Faber. AdvisorShares propose des service de création et de maintenance d’ETF pour d’autres. Les fonds du site d’AdvisorShares sont ceux de tous les clients. Seul GTAA est lié à Cambria. Cambria va lancer d’autres ETF prochainement mais je suis prêt à parier qu’ils seront transparents et clairement identifiés comme l’est GTAA :
GTAA Cambria Global Tactical Asset Allocation ETF

Golliwogg a écrit :

Pensez-vous que ces modèles améliorent vraiment les choses de façon robuste et non arbitrable par le marché ?

Je ne suis pas fan de ces améliorations. Je suis un adepte de la simplicité, dans la vie, dans l’investissement et dans les modèles quantitatifs. Bien sûr, il est possible d’améliorer le modèle de Faber mais j’éviterais tant que possible d’ajouter des paramètres et des facteurs : cela devient vite de l’optimisation.

Quitte à améliorer, je préfère le modèle de Faber, pointé par tellib :
Relative Strength Strategies for Investing

Euh, en ce qui concerne le PEA, je n’y connais rien. Désolé de ne pas pouvoir aider.

tellib a écrit :

Après la méthode de Faber je pense que ce n’est pas quelque chose marqué dans le marbre dans le choix des fonds ce qu’il faut retenir c’est
1) la diversification des fonds retenus dans les grandes classes d’actifs
2) le système d’achat/vente basé sur la moyenne mobile 10 mois

Tout à fait d’accord avec vous. Je relâcherai même le deuxième point en disant « 2) le système d’achat/vente basé sur la tendance à long terme ».

En fait, les points à retenir, selon moi :
-    diversifier… vraiment c’est-à-dire trouver des supports qui ne sont pas corrélés
-    suivre les tendances à long terme
-    appliquer un modèle dont les règles sont parfaitement définies

Hors ligne

 

#37 22/01/2012 22h52 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Golliwogg a écrit :

1) Le blog de Faber donne l’historique des signaux d’achat/vente à jour mais pas le tracking du résultat, et ce depuis la mise à jour de 2009 !

Golliwogg, il y a 2 ans, je m’étais amusé à faire ce tracking entre juin 1950 et dec 2009 sur le SP 500.

L’indice est passé de 17,69 à 1052, soit une multiplication par 60,54 pour quelqu’un qui serait resté buy and hold.

En suivant la moyenne 10 mois on ne trouve que 30.64 hmm ce qui est assez décevant .

par curiosité, j’ai fait le calcul sur 6 mois , 8mois et 12 mois  …. ce n’est guère mieux on trouve respectivement 30.13, 31.04 et 25.58

Si quelqu’un est intéressé, je peux mettre à dispo ce fichier .

Dernière modification par stef (22/01/2012 22h53)

Hors ligne

 

#38 22/01/2012 23h23 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Merci de cette synthèse, tellib & Candide.

stef a écrit :

Golliwogg, il y a 2 ans, je m’étais amusé à faire ce tracking entre juin 1950 et dec 2009 sur le SP 500.

L’indice est passé de 17,69 à 1052, soit une multiplication par 60,54 pour quelqu’un qui serait resté buy and hold.

En suivant la moyenne 10 mois on ne trouve que 30.64 hmm ce qui est assez décevant .

Assez étonnant, regardez donc l’analyse de Faber, p.11, la lecture graphique ne correspond pas du tout à votre résultat…
Peut-être la différence vient-elle des placements en T-bills durant les phases de non-investissement ou/et du non ré-investissement des dividendes.

Pour l’approche PEA, je pense procéder ainsi : j’utiliserai le PEA pour la poche action (éventuellement sectoriellement) et immobilier, compte-titre (voire AV) pour le reste. Je ne rémunèrerai pas les liquidités du PEA (au taux actuel du monétaire, ça ne me compenserait même pas l’aller-retour en courtage).
Si les taux monétaires remontent, il sera toujours temps de clôturer mon PEA (qui est à terme).

Faber propose une combinaison du système de rotation et de timing ici : Combining Rotation and Timing Systems - Meb Faber Research - Stock Market and Investing Blog Meb Faber Research – Stock Market and Investing Blog

J’ai finalement fait un projet d’investissement basé sur tout ce dont on a parlé ici.
Portefeuille financier momentum de Golliwogg

N’hésitez-pas à commenter.

Dernière modification par Golliwogg (23/01/2012 17h01)

Hors ligne

 

#39 23/01/2012 23h01 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Golliwogg a écrit :

Assez étonnant, regardez donc l’analyse de Faber, p.11, la lecture graphique ne correspond pas du tout à votre résultat…
Peut-être la différence vient-elle des placements en T-bills durant les phases de non-investissement ou/et du non ré-investissement des dividendes.

Il est vrai que je me suis concentré uniquement sur le SP 500 et je n’ai pas intégré les T-Bills durant les phases de non investissement. Sur les 712 mois d’analyse, j’ai 225 mois en cash, ce qui est loin d’être négligeable.
Une autre explication est le point de départ de la base 100 . On sait l’importance du point de départ sur un tracking .
Si vous êtes intéressé, je peux vous envoyer mon petit fichier (dans ce cas, laissez moi une adresse sur ma messagerie), vous pourrez le compléter avec les T bills durant les phases de non investissement et nous faire un retour.

Dernière modification par stef (23/01/2012 23h12)

Hors ligne

 

#40 29/01/2012 20h09 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Pour revenir à la question "est-ce que le modèle de Faber est arbitrable ou non ?", je vous propose la lecture de ce récent article Morningstar sur la difficulté de diversifier actuellement. On peut quasiment laisser tomber l’immobilier…
Extrait :

Morningstar a écrit :

Recently, correlations across virtually all assets have increased. This means that diversification benefits are far sparser than they were in previous years.

Cerait-ce justement l’accès à des moyens de diversification extrêmes pour le plus grand nombre, comme les ETFs, qui tend à corréler de plus en plus toutes les classes d’actifs ?
[edit : j’ai ma réponse plus loin dans l’article : ]

Morningstar a écrit :

In the case of commodities, increasing correlations are likely to be due in large part to the increased accessibility that ETFs have introduced.

Dernière modification par Golliwogg (29/01/2012 20h23)

Hors ligne

 

#41 09/02/2012 21h14 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   33 

Je viens de trouver sur le blog de Mebane Faber un lien vers une publication de recherche de JP Morgan que je trouve très intéressante, en particulier concernant l’allocation d’actif :

Home - J.P. Morgan Asset Management
fichier PDF de 1.5 Mo

C’est en anglais et il y a beaucoup d’informations (65 pages).

Par ailleurs, quand on lit les données a posteriori sur l’immobilier étasunien, il semble évident désormais qu’il y avait une bulle en 2007. Aujourd’hui, l’immobilier étasunien me paraît bon marché au vu des mêmes données. Mais je suis un piètre pronostiqueur directionnel (market-timer).

Hors ligne

 

#42 09/02/2012 22h05 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Candide a écrit :

Aujourd’hui, l’immobilier étasunien me paraît bon marché au vu des mêmes données. Mais je suis un piètre pronostiqueur directionnel (market-timer).

Bulle ou pas, l’immobilier US est maintenant complètement corrélé aux actions, comme l’a montré Morningstar récemment (nécessite une connexion).
Je vais lire votre article. Je suis de toutes façons le blog de Faber, je serais tombé dessus. Je suis votre blog, également smile

Hors ligne

 

#43 31/03/2012 19h24 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Dans le cadre d’une allocation "à la Faber" dans une assurance-vie, comme je le fais pour une partie de mon portefeuille, il m’est venu l’idée suivante pour exploiter l’un des intérêts de cette enveloppe, soit l’absence de frais de transaction :
- utiliser le "momentum" en pondérant les titres en fonction de leur performance passée, plutôt qu’en choisissant n titres équipondérés (la mesure de perf. sera la moyenne 1/3/6/12 mois)
- définir un % maximal qui peut être alloué à un titre
- tout titre sous sa MM200 sera écarté
- toute somme non allouée par les règles ci-dessus sera mise sur le fond Euro
- rebalancer chaque mois

Cela permet d’être plus souple qu’une allocation "top n", qui exclue le titre "n+1" même s’il performe quasiment aussi bien que le titre "n". Les frais générés par une telle stratégie (qui nécessite un rebalancement mensuel de CHAQUE ligne) sont nuls dans le cadre d’une AV à arbitrage gratuits. Le % maximal défini par ligne peut être, mettons, de 30 à 50%, si on veut garder la même agressivité qu’une stratégie "top 3" ou "top 2".

J’ai intégré cela pour la poche assurance-vie de mon portefeuille, à partir de ce mois d’avril. N’hésitez pas à commenter cette idée. Il est vrai que je n’ai fait aucun backtest ; cependant on ne s’éloigne pas des grandes idées générales du momentum et des tendances longues, je ne vois aucune raison pour que ça ne soit pas possible.

Dernière modification par Golliwogg (31/03/2012 19h28)

Hors ligne

 

#44 30/04/2012 21h41 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je suis en train d’étudier la mise en place d’une partie de mon portefeuille en "Lazy portfolio + MM200" et regardant les préconisations simples des modèles Mebane Faber.

J’ai lu plusieurs de ses articles pointés dans cette file. J’ai aussi vu qu’il avait écrit le livre http://www.theivyportfolio.com/. Une personne l’aurait-il lu et saurait dire s’il apporte des informations par rapport aux articles ou si ce n’est qu’une redite ?

Cordialement,

JMF

Hors ligne

 

#45 30/04/2012 22h20 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   

En relisant l’article de Mebane Faber: Page Cannot be Found … _id=962461, je n’identifie pas clairement, dans la partie où il considère, dans la partie "SYSTEMATIC TACTICAL ASSET ALLOCATION" p23, comment il gère l’allocation entre actifs.

Tous les mois, n’applique-t-il que le crithère buy/sell sur la classe d’actif ? Ou doit-il aussi opérer un arbitrage pour ramener les proportions de chaque classe d’actif à 20% ?

Je me demande aussi comment gérer dans cette stratégie un flux de liquidités mensuelles à investir: acheter en maintenant les 20% de chaque classe quand > MM200, et ajouter au liquide si on est liquide sur la classe d’actif ?

Cordialement,

JMF

Hors ligne

 

#46 01/05/2012 09h40 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Bonjour JMF, et bienvenue !

J’ai lu le Ivy Portfolio, il y a 3 parties :
- comment investir passivement (buy & hold) comme Yale et Harvard, qui ont des profits record à long terme
- comment investir dynamiquement (là, il est redondant par rapport à ses papiers de recherche)
- comment investir en copiant les meilleurs hedge funds
En gros, c’est intéressant mais vous pouvez zapper cette lecture, la partie la plus intéressante (la 2e) est disponible dans ses papiers et videos. A ce propos, assurez-vous d’avoir vu ses videos, qui sont plus récentes que ses papiers, et où il détaille encore davantage son système.

Pour ce qui est du rebalancement, je pense que sa philosophie est de ne le faire qu’occasionnellement, à l’occasion de l’achat-vente de la ligne, ou à la rigueur tous les 6 mois ou quand ça a trop divergé par rapport au quota. Bien que son modèle calcule (je crois) avec un rebalancement mensuel, il montre dans l’une de ses études que le rebalancement est important de temps en temps mais que la fréquence n’a presque pas d’impact (même une fois par an est suffisant), or puisque le principe même de son modèle est d’avoir quelque chose d’applicable par n’importe quel particulier, il n’est pas du tout nécessaire de rebalancer à chaque fois au risque d’être plombé par les frais.
Par contre pour la partie assurance-vie de mon portefeuille, je rebalance mensuellement puisque les frais sont nuls. C’est à chacun d’adapter le modèle en fonction des circonstances particulières.

Dernière modification par Golliwogg (01/05/2012 18h19)

Hors ligne

 

#47 01/05/2012 20h40 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   

Merci Golliwogg de ces réponses.

Le fait que la fréquence des rebalencements ai été étudiée et n’ai que peu d’impact est rassurante dans une optique Lazy.

Merci du pointeur sur les vidéos. Je vais essayer de les regarder.

Il me reste à déterminer si je m’oriente vers la "v1" avec allocation sur 5 poches d’actifs avec arbitrages pour chaque poche "investit/liquide" par rapport à la MM200, ou la version "v2" avec investissement seulement sur les N poches à meilleur momentum.

La v2 est séduisante sur le papier, mais j’avoue que l’allocation fixe me semble avoir plus fait ses preuves. Peut-être que les vidéos apportent des éléments de choix.

Cordialement,

JMF

Hors ligne

 

#48 02/05/2012 11h01 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   231 

Je pense que le principal problème de la méthode n’est pas de savoir s’il faut une moyenne mobile 200 jours ou 210 jours, s’il faut rebalancer tous les 3 ou 6 mois ou autres détails…

Le problème est de réfléchir différemment. Si on est convaincu que le marché se trompe parfois, qu’il existe des entreprises sous évaluées et des entreprises surévaluées, alors autant investir avec méthode, comme le fait Investisseur Heureux, avec des critères de valorisation faible (PER, Dividende, FCF, book value, etc.). Ca marche, la progression de la VL d’IH en est la preuve. Et même en marché baissier ou "tôle ondulée" on peut y trouver son compte. Je suis admiratif de la performance d’IH big_smile

A l’opposé, le suivi de tendance nécessite un état d’esprit particulier : il faut censurer les idées de décote, de rendement élevé, de PER bas, et d’analyse en général.
Un modèle de suivi de tendance fera acheter aujourd’hui Apple à 600$, du Bund 10 ans à 1,56% et de l’or à 1600$, et restera à l’écart de Total.

Si on a la capacité de débrancher le cerveau rationnel pour faire le suivi de tendance, il paraît que ca marche. Peut-être même que ca marche parce que les investisseurs ont peur de le faire, ou ont des crises de confiance sur le modèle au bout de quelques mois ou années.

La majorité restera sur le bord de la route après avoir coupé dix fois de suite des pertes en ayant acheté du Bund à 1,56% et revendu à 2% en rationnalisant "C’était vraiment pas rationnel, c’était évident que le taux ne pouvait pas rester aussi bas et qu’il n’y avait plus aucune progression à la hausse !".
Ou en achetant le CAC à 3600 (passage au dessus de la moyenne mobile) et en le revendant à 3000 parce qu’on repasse en dessous (juste dans la zone où les investisseurs value et GARP vont pêcher). En gardant espoir qu’on arrivera un jour à acheter à 3600 pour prendre l’ascenseur grande vitesse jusqu’à 7000.

Au final, quelle est la différence entre le suivi de tendance présenté par un institutionnel dans un pdf trouvé sur ssrn et l’AT qu’on a appris quand on était débutant ? smile
Et avec une stratégie d’achat de calls sur indices avec une infime partie du portefeuille, le reste étant en obligs, les coupons remboursant les calls échus à 0 ?

Rhalala, c’est pas facile la bourse !

(Mon avis du matin, ça vaut ce que ça vaut, j’ai envie d’un café mais je n’en ai plus !)

Hors ligne

 

#49 02/05/2012 13h48 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   43 

Merci Nikki pour cette prise de recul !

Ces stratégies de suivi de tendance, dites aussi de "momentum" semblent toujours profitables même depuis qu’on "sait que ça marche" (quels que soit les détails de leur mise en pratique). La difficulté va effectivement être de s’y tenir.
En ce qui me concerne, j’opte pour ce genre de stratégie car je pense que ça correspond davantage à ma personnalité qu’une approche discrétionnaire, "value" (du moins pour l’instant) :

- Je m’intéresse beaucoup à l’économie, l’histoire de la pensée économique (bien que débutant) mais très peu à la comptabilité d’entreprise. Je n’ai pas envie de passer un temps déraisonnable à chercher les entreprises intéressante et à les suivre, d’autant que j’investis des sommes faibles. Ce point changera probablement avec le temps et l’augmentation de ma culture financière, j’y consacrerai alors une partie de mon capital.

- Au contraire de ce que dit Nikki (tout de même légèrement partisan) quand il parle de "débrancher le cerveau rationnel", j’ai justement la rationalité de long terme d’ancien joueur de poker. J’ai appris à déconnecter la prise de décision du résultat de court terme : je suis content de ma main parce que je l’ai jouée au mieux, non parce que je l’ai gagnée (et je suis mécontent d’une main mal jouée MEME si elle est gagnée au final). Je mentirais en disant que je suis devenu indifférent au fait de gagner ou perdre mais j’ai probablement une capacité supérieure à la moyenne de prendre une décision rationnelle tout en me fichant de son résultat.

Nikki a écrit :

Et avec une stratégie d’achat de calls sur indices avec une infime partie du portefeuille, le reste étant en obligs, les coupons remboursant les calls échus à 0 ?

C’est une stratégie à connaître ou justement à oublier ? Peux-tu nous en dire davantage ?

Dernière modification par Golliwogg (02/05/2012 13h52)

Hors ligne

 

#50 02/05/2012 15h52 → Ivy Porfolio de Mebane Faber : allocation d'actifs tactique quantitative (ivy porfolio, mebane faber)

Membre
Réputation :   231 

J’étais un peu provocateur en effet !
L’analogie avec le joueur de poker me semble bonne : jouer le mieux possible avec sa main, jouer pour la "loi des grands nombres" et non ce résultat précis.
Avec des bémols quand même : il me semble qu’au poker, les payoff dépendent des autres joueurs, tandis qu’en bourse ce sont les courbes de distribution qui ne sont pas stables dans le temps !

Concernant mon dernier point : le couple "obligation zéro coupon + call" est la "solution mathématique" au problème consistant à capter le plus possible de hausse du marché actions tout en préservant le capital en cas de baisse.

C’est la base de quasiment tous les produits structurés bancaires indexés sur les actions.

C’est à connaître comme un truc théorique, rien de plus.
Une application long terme peut être par exemple un couple 80% fonds en Euros / 20% UC très volatiles. Au terme de 8 ans, le fonds en Euros aura monté jusqu’au capital initial et les UC auront créé la performance globale (qui sera donc de +20% si elles restent stables, 0 si elles font -100%, +40% si elles font +100%, etc.)

Certes, on préserve le capital seulement en nominal mais quand on créé des produits structurés dans un banque, on laisse les gens du marketing enrober tout ça avec un nom genre "Baobab Sécurité Tonique 2020" !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech