Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#551 23/05/2016 17h47 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   36 

Agressé. Le mot est un peu fort. L’expression visait moins la fumée proprement dite que l’action de fumer juste sous le panneau prônant l’interdiction. C’était une incivilité assez flagrante. Surtout quand on revient d’un pays où les voitures s’arrêtent pour laisser passer les piétons.

Je note néanmoins que peu de gens croyaient que l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants seraient respectés, car la France était un pays latin.

Au final ce pays inréformable a très rapidement obtempéré.

Il ne faut pas désespérer de la France : les réformes y sont possibles. Bien sûr quand il y a la CGT, c’est plus compliqué.


A la bourse, un mec achète, un autre vend, les deux pensent faire une affaire. Jean Yanne.

Hors ligne

 

#552 23/05/2016 17h59 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   22 

Regardez le respect des limitations de vitesse.
Il y a 15/20 ans, en respectant les limitations, il n’était pas rare de dépasser/se faire dépasser avec plus de 50km/h de différentiel .
Aujourd’hui, c’est très rare, même sur autoroute.
Je me faisait la remarque récemment, même les motos sportives se "traînent".
Le français est respectueux de la règlementation après s’être fait taper plusieurs fois sur les doigts smile

Hors ligne

 

#553 01/06/2016 14h00 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   162 

Une question presque en dehors des clous mais proche de la même thématique : quelqu’un sait-il quelle résidence fiscale se choisissent les navigateurs, ceux par hypothèse qui ne sont pas à quai toute l’année ?

Ou pour poser la question de manière plus historico-juridique, existe-t-il des apatrides fiscaux ? Et sinon se voient-ils imposer leur patrie fiscale ? Et sinon comment en choissisent-ils une ?

Mes premières recherches sur internet ne donnent rien jusqu’ici.

Hors ligne

 

#554 01/06/2016 14h10 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Administrateur
Réputation :   1307 

sat a écrit :

Ou pour poser la question de manière plus historico-juridique, existe-t-il des apatrides fiscaux ? Et sinon se voient-ils imposer leur patrie fiscale ? Et sinon comment en choissisent-ils une ?

Pour un français, par défaut votre nationalité EST votre lieu de résidence fiscale (donc la France).

Pour être non résident, il faut apporter des preuves tangibles significatives (impôts, quittance, électricité…) que vous vivez au moins six mois par an à l’étranger ET que votre activité économique est à l’étranger.

Le "rêve" de ne pas payer d’impôt en étant "mobile", c’est comme quitter la sécu, bcp en parle, mais dans les faits…

Hors ligne

 

#555 01/06/2016 14h53 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   246 

sat a écrit :

Une question presque en dehors des clous mais proche de la même thématique : quelqu’un sait-il quelle résidence fiscale se choisissent les navigateurs, ceux par hypothèse qui ne sont pas à quai toute l’année ?

Ou pour poser la question de manière plus historico-juridique, existe-t-il des apatrides fiscaux ? Et sinon se voient-ils imposer leur patrie fiscale ? Et sinon comment en choissisent-ils une ?

Mes premières recherches sur internet ne donnent rien jusqu’ici.

Sat si vous etes déjà non-résident français …c’est moins complique … car si vous étiez navigateur "liveaboard"…vous pourriez avoir votre port d’attache aux Bahamas ou autre ile ou dans un pays ou l’adresse de votre bateau en marina suffit …style Amerique centrale ou en "retraite-financierement indépendant" vous n’avez pas d’impôts a payer sur ce que vous touchez a l’extérieur - un peu comme le ’non-dom" de Malte ou autre…
Est ce encore aussi "simple" aujourd’hui que dans les années 2000 a 2012 ?? a voir …

Ca ne m’étonne pas que vous ne trouviez pas grand-chose sur le net …

Liveaboard
From Wikipedia, the free encyclopedia

Someone who makes a boat, typically a small yacht in a marina, their primary residence. Powerboats and cruising sailboats are commonly used for living aboard, as well as houseboats which are designed primarily as a residence.[2]
A boat designed for people to live aboard it.[3] The liveaboard lifestyle has many attractions and many downsides. Most boats are much smaller than nearly all shoreside residences, they are more exposed to bad weather, and require special maintenance skills. However, they are mobile, provide inexpensive water access, and allow for integrated recreational, transportation, and housing costs. With the high cost of housing, a liveaboard lifestyle is becoming more popular with people around the world. Although it is generally regarded as being a cheaper way to live this is not always the case. Liveaboard boats can be luxury vessels moored in expensive marinas or small vessels in need of restoration. One attraction of the lifestyle is there is something to suit everyone. Because of this you find that liveaboards are very diverse people coming from many different backgrounds.[4]

Dernière modification par sissi (01/06/2016 15h13)

Hors ligne

 

#556 01/06/2016 14h55 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   147 

Pour ceux qui naviguent dans le cadre de leur travail ou qui travaillent sur les plateformes pétrolières 

RSA - Exonération et régimes territoriaux - Salariés détachés à l’étranger par leur employeur - Conditions spécifiques aux exonérations totales

Hors ligne

 

#557 01/06/2016 17h29 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   162 

IH je dois préciser : bien que Français j’ai passé avec succès l’examen de sortie du territoire fiscal français pour mes biens meubles hmm. Voilà une dizaine d’années déjà, pas de conditions spéciales alors, donc plus de problèmes de ce côté là. Je garde un dossier chez les Non-résidents en France pour mes vignes.

Je rentre donc en effet dans la catégorie décrite par Sissi, merci pour les bonnes idées (liveaboard ou vivre sur un bateau donne un peu plus de résultats). Les Bahamas sur un bateau ce n’est certainement pas désagréable mais il y a selon moi un caveat / un "mais" que j’ai évoqué plus haut dans ce sujet : les coupons versés aux résidents de ce genre de paradis sont généralement taxés à la source de 30%, par manque de conventions bilatérales. Sans compter les soupçons qui pèsent immédiatement sur vous en votre qualité de résident fiscal paradisiaque. Un ancrage au Mexique est sans doute déjà plus neutre fiscalement et bancairement, tant que vous n’avez pas une tête de baron de la drogue, ce qui je l’espère est mon cas.

Je n’ai malheureusement plus l’âge de m’engager sur un bateau Zebonder mais je crois reconnaître là une de ces niches fiscales dont l’administration française a le génie. Heureux ceux qui en profitent.

Hors ligne

 

#558 01/06/2016 18h43 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   246 

Sat …vous etes jeune compare a bien des navigateurs des Caraibes … et vous auriez bien de la compagnie au Mexique! ou qui sait a Cuba bientôt??

Hors ligne

 

#559 01/06/2016 21h12 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   195 

Investisseur Heureux a écrit :

Pour un français, par défaut votre nationalité EST votre lieu de résidence fiscale (donc la France).

Pour être non résident, il faut apporter des preuves tangibles significatives (impôts, quittance, électricité…) que vous vivez au moins six mois par an à l’étranger ET que votre activité économique est à l’étranger.


Je suis né de parents Français a l’étranger; Je suis donc né français et bien qu’étant français, les seize premieres années de ma vie j’étais résident dans le pays ou je suis né, hors de france, ce qui n’empêche pas d’étre Français.
J’ai ensuite été résident ailleurs qu’en France  jusqu’a l’âge de 29 ans.
La France est devenue ma résidence principale pour la première fois à 29 ans
de 29 ans a 53 ans j’ai été résident physique et fiscal en France.
Depuis je vis a nouveau à l’étranger pas rééllement pour des raisons fiscales mais parce que j’aime le pays ou je vis, pays que je l’ai découvert avant d’avoir 20 ans et j’ai choisi ce pays pour y passer mes vieux jours.
Il se trouve que ma femme qui n’est pas française, aussi adore ce pays, le Mexique.

Je n’ai pas d’activité économique au Mexique --- j’y vis et je profite du bon climat et de la mer, c’est tout.
Et croyez moi c’est bien agréable.

sat a écrit :

Un ancrage au Mexique est sans doute déjà plus neutre fiscalement et bancairement, tant que vous n’avez pas une tête de baron de la drogue, ce qui je l’espère est mon cas.

Je suis non résident en France car je n’y suis présent que quelques mois tous les 4 ou 5 ans.
Depuis 13 ans je suis allé en France 2 fois en 2004  et 2005 pour vendre de notre résidence principale finaliser la vente de notre affaire (commerce),  payer les impôts, sur plus value de vente du commerce et faire le démenagement envoyer les meubles au Mexique etc .
Par contre je suis résident fiscal en France pour ce qui est des loyers perçus et retraite perçues en France, et naturellement les impôts fonciers qui vont avec, et a ce titre je paie des impôts en France.
Par contre je suis taxé a 15 % sur les dividendes d’actions françaises etc

Convention Fiscale France -Mexique. Le sujet a déja été abordé en détail.
pour ce qui est de l’ISF je ne suis pas assujeti car mon patimoine imposable gobal qui etait devenue imposable a la vente de mon affaire, est re-devenu inférieur au seuil de déclanchement, le jour ou j’ai vendu ma résidense principale et un autre apartement.

Oui sat le Mexique est probablement un bon pays pour y etre Expatrié. Mais pas d’investissement en pesos mexicains.
Mais chacun fait son choix.

@ Sissi --- je souhaitais aller a Cuba, pour visiter seulement car je suis trop bien où je suis: au Mexique .


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#560 01/06/2016 21h30 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   71 

Bonsoir

@Miguel

Quelque chose m’échappe.
Vous dites que vous n’êtes pas résident en France car vous n’y venez quasiment plus.
Mais vous ajoutez que vous êtes toujours résident fiscal en France pour ce qui concerne les loyers et retraites perçues en France.
Comment est-ce possible ?
Je croyais que l’on payait tous ses impôts dans son pays de résidence, donc pour vous le Mexique ?
Je peux encore comprendre pour les loyers (et encore), mais pour les retraites ?
C’est la règle ou y-a-t-il un accord particulier ?

Hors ligne

 

#561 01/06/2016 21h42 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   80 

Si Miguel perçoit une pension publique française mais vit au Mexique, cette pension reste imposable en France.

Hors ligne

 

#562 01/06/2016 21h52 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   195 

@Durun,
Pour les retraites
je ne sais pas si je serai imposé en France ou pas
Il s’agit pour moi de ma première déclaration d’impôts avec des revenus de retraite .

En effet je suis devenu retraité en 2015 a partir du 4 eme trimestre-- 65 ans.
Les versements en 2015 ont été faibles car je n’ai touché que 3 mois de retraite en 2016 et même pas sur l’ensemble des retraites .
Deux caisses de retraite ont versé rétro activement en Janvier 2016.

Donc sur ma déclaration 2015 il n’y a eu qu’environ 2500 € de versés en 2015.

Je viens de proceder a ma déclaration de revenu et le montant des retraites payées en 2015 apparaissaient déja en pré-rempli.

Lorsque j’aurai l’avis d’imposition j’en saurai un peu plus.
et a partir de 2016 ma retraite sera entierement versée soit un peu plus de 19 K€ annuel.

@ Strokes,
merci de votre intervention et je pense que vous avez raison car on dit bien  que tous les revenus de sources françaises sont taxés en France …

Mais je ferai un intervention dés que j’en saurai plus.

Dernière modification par Miguel (01/06/2016 21h57)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#563 01/06/2016 21h53 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   16 

En ce qui concerne les retraites, je suppose que ça dépends des ententes de chaque pays.

Je perçois une retraite Française et vis au Canada.

Selon l’entente avec le Canada, la France ne perçoit pas d’impot sur la retraite (la France prétends que c’est au pays ou on réside a percevoir la retraite).

Le Canada de son coté dit que c’est au pays emetteur a percevoir les impôts sur la retraite donc ne la perçoit pas.

En résumé une retraite Française n’est pas imposable au Canada.

Au Mexique je l’ignore.

Une question me taraude Miguel, au niveau des assurances vous êtes couvert comment  ??

Un des avantages de la retraite Française est qu’elle nous donne droit a la carte vitale valide aussi dans les pays européens, le hic est que je passe 2 mois d’hiver en Thailande et pays voisins, la il faut s’assurer et avec l’âge la facture augmente substantiellement.

Hors ligne

 

#564 01/06/2016 23h07 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   195 

Silicon a écrit :

…/…

Au Mexique je l’ignore.

Une question me taraude Miguel, au niveau des assurances vous êtes couvert comment  ??

Un des avantages de la retraite Française est qu’elle nous donne droit a la carte vitale valide aussi dans les pays européens, le hic est que je passe 2 mois d’hiver en Thailande et pays voisins, la il faut s’assurer et avec l’âge la facture augmente substantiellement.

Silicon,
Pour ce qui est de la couverture sociale MALADIE,  c’est nettement plus compliqué.
C’est loin d’être clair il y a plusieurs intérprétations, des delais avoir une residence en France, une facture d’élelectricité et un compte en banque, mais théoriquement nous avons droit a la sécu en France .

Il faut aussi savoir se débrouiller, avoir téléphone,  une adresse tout comme si nous étions un résident en France. Faire toute sorte de démarche rester cool et s’armer de patience.

Nous sommes des "ayant droits" a la sécurité sociale en France,  [/b] le problème c’est d’arriver prouver que nous sommes des "ayant-droits".
Ce serait quand même un comble d’avoir payé lorsque nous étions en activité en France de 79 a 2003 sur nos salaires, payer encore lorsque nous sommes en retraite (il y a des charges de sécurité sociale sur nos retraites), de payer encore sur les loyers que nous encaissons,  de payers sur les plus-values de cession d’un bien immobilier* et de ne pas être couverts.
* J’ai payé un peu plus de 10.000 euros en charge sociale sur la vente de deux de mes appartements en Décembre.

L’an dernier mon épouse a eu un problème de santé durant nos vacances en France et a été opérée en France.
C’est la raison pour laquelle nous avons passé presque 5 mois en France, et avons été rapatrié par notre assurance voyage (Europ Assistance).
Sans même parler des démarches  administratives que j’ai eu a faire --- ces cinq mois passés en France, l’opération du cerveau et les séances de réhabilitation furent une épreuve.

Pour faire reconnaitre la couverture CPAM de mon épouse, ce fut pour moi un travail a plein temps. (j’ai fait 3 mois de démarches a temps plein plus de 40 heures/semaine).

En effet mon épouse (qui n’a pas a nationalité française) n’existait plus en France.
Elle avait été radié
de France ---
Elle n’existait plus en France,  alors qu’elle est propriétaire foncier et toujours gérante de SCI en France, alors qu’elle bénéficie de la retraite CNAV et de deux complémentaires ARCCO et AGIRC (ça représente moins de 200 euros/mois et c’est déclaré aux impôts en France) depuis qu’elle bénéficie de cette retraite.

Apparemment non imposable (1800 euros par an au total). Par contre les loyers encaissés sont imposés a 20% + 15.5% de cotisations sociales.

La CPAM ne lui a pas remis la sécurité sociale en place lorsqu’elle a fait valoir ses droits a la retraite.
C’est pour cela que son Numéro de Sécurité social etait pas reconnu.
Nous nous en sommes aperçus de cela que lorsqu’il n’y avait pas/plus d’ambulances disponibles
pour la transporter de de la Ville d’Orange a la ville de Nice.
L’ambulance qui avait fait le transport de nuit a #h du matin,  de l’hôtel ou nous étions, a l’hôpital n’a pas été réglé par la sécu: raison No de sécurité social inexistant (muet).
Mais nous ne le savions pas car nous avons eu la chance toujours etre en bonne santé jusqu’a ce jour.

J’ai dû transporter mon épouse,  du CHU  Orange au CHU  Nice, sur le siège incliné de ma Clio de location.
A Nice elle A été hospitalisée et opéree un mois plus tard.
Suite a mes démarches, par lasuite, le numéro de sécurité sociale de mon épouse a été réactivé entre temps et toute les factures ont été payées, soit par la sécu et par moi-même pour la partie non prise en charge.

Depuis mes interventions mon épouse est maintenant a nouveau couverte et a reçu sa nouvelle "Carte Vitale" en Décembre 2015.

Quant a moi je n’étais plus assuré --- depuis que je ne cotisais plus.
j’aurais du être "pris en charge" par (l’inexistante) carte vitale de mon épouse qui elle, bénéficiait d’une retraite sécu depuis 5 ans, ayant été gérante de SaRL en France.
Depuis Novembre, je suis moi-même officiellemet retraité  j’ai une carte vitale RSI
(mes deux dernières années d’activité j’étais assimilé commerçant) mais je n’ai jamais utilisé cette carte,elle a depuis été réactivée.

Au Mexique nous sommes affiliés volontaires a la sécurité sociale mexicaine.
Nous payons une prime annuelle depuis maintenant plus de douze ans --- mais il n’y a aucun accord de réciprocité entre la France et le Mexique niveau sécurité sociale et couverture maladie..

Aujourd’hui mon épouse va bien elle repasse un IRM de contrôle en Aout  pour voir si la tumeur n’a pas progressé.
Si la tumeur a progressé il faudra l’éliminer en faisant de la radiothérapie ---

Si c’est le cas, je pense que nous  enverrons le CD en France au Professeur qui a opéré et ferons la radiothérapie au Mexique si cela est faisable.
En fait l’avenir et le médecin dicteront ce que nous ferons.

Dernière modification par Miguel (04/06/2016 01h30)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#565 07/06/2016 22h24 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   

Bonsoir à tous,

Je reviens vers ce forum malheureusement assez tardivement, ayant dû faire face à des problèmes de santé récurrents…
Ayant parcouru avec attention le présent sujet et les commentaires des uns et des autres (beaucoup ayant apporté leur pierre à "l’édifice"), j’aurai plaisir à lire vos avis sur l’hypothèse suivante :

Pourquoi ne pas imaginer :
- Etre résident fiscal en Belgique (qui apparaît comme taxant peu les revenus du patrimoine, donc les "rentes"),
- Passer un certain temps dans un pays où le climat est agréable (Espagne, Portugal, Thaïlande…) et le coût de la vie raisonnable,
- Garder un petit pied à terre en France pour y passer un ou deux mois (famille, amis, etc…).

Qu’en pensez-vous ?
Commentaires et réflexions bienvenus. :-)

Au passage, (en PS) je souhaite bon courage à Miguel pour traverser ses épreuves (et merci pour son intéressante participation).

Hors ligne

 

#566 08/06/2016 08h40 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Administrateur
Réputation :   1307 

Aymz a écrit :

Pourquoi ne pas imaginer :
- Etre résident fiscal en Belgique (qui apparaît comme taxant peu les revenus du patrimoine, donc les "rentes"),
- Passer un certain temps dans un pays où le climat est agréable (Espagne, Portugal, Thaïlande…) et le coût de la vie raisonnable,
- Garder un petit pied à terre en France pour y passer un ou deux mois (famille, amis, etc…).

C’est sûrement très bien, encore faut-il avoir le patrimoine nécessaire pour avoir deux résidences (Belgique + France avec toutes les taxes associées) + les voyages à l’étranger !

Le coût de la vie en Espagne, etc. est raisonnable… quand il n’y a pas des frais en sus dans le pays d’origine.

Mais sur le modèle, c’est assez proche de ma vie actuelle (alternance pays du Sud + France + voyages en Europe). Si je dois acheter un pied à terre (AirBnb et les locations saisonnières en tout genre finissent par avoir un coût non négligeable), ce sera plutôt en Espagne toutefois. En France, je conserverai une adresse de domiciliation pour rester résident fiscal français.

Hors ligne

 

#567 08/06/2016 10h36 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   147 

Aymz a écrit :

- Etre résident fiscal en Belgique (qui apparaît comme taxant peu les revenus du patrimoine, donc les "rentes"),

Les revenus fonciers de provenance Française restent taxés en France même si vous déménagez en Belgique, les salaire/retraites sont hyper taxés là-bas, les dividendes Français subiront une double taxation ( retenue à la source + précompte mobilier ), il ne reste que quelques niches ( immobilier Belge, pas d’impôt sur la plus-value dans certains cas ) mais qui vont disparaitre petit à petit, ne restera que les niches réservées à ceux qui ont un patrimoine conséquent et de bons fiscalistes.

Hors ligne

 

#568 08/06/2016 10h58 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   26 

InvestisseurHeureux a écrit :

Mais sur le modèle, c’est assez proche de ma vie actuelle (alternance pays du Sud + France + voyages en Europe). Si je dois acheter un pied à terre (AirBnb et les locations saisonnières en tout genre finissent par avoir un coût non négligeable), ce sera plutôt en Espagne toutefois. En France, je conserverai une adresse de domiciliation pour rester résident fiscal français.

Il faut veiller à ne pas passer plus de 183 jours par an en Espagne, au delà vous êtes considéré d’office comme résident fiscal en Espagne. Il y a déjà pas mal de cas de retraités belges qui ont souhaité adopter ce schéma (vivre en Espagne et conserver une adresse dans le pays d’origine pour la résidence fiscale) mais qui se sont fait rattraper par l’administration fiscale espagnole.

Hors ligne

 

#569 08/06/2016 12h58 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Aymz a écrit :

Pourquoi ne pas imaginer :
- Etre résident fiscal en Belgique (qui apparaît comme taxant peu les revenus du patrimoine, donc les "rentes"),
- Passer un certain temps dans un pays où le climat est agréable (Espagne, Portugal, Thaïlande…) et le coût de la vie raisonnable,
- Garder un petit pied à terre en France pour y passer un ou deux mois (famille, amis, etc…).

C’est sûrement très bien, encore faut-il avoir le patrimoine nécessaire pour avoir deux résidences (Belgique + France avec toutes les taxes associées) + les voyages à l’étranger !

Le coût de la vie en Espagne, etc. est raisonnable… quand il n’y a pas des frais en sus dans le pays d’origine.

Mais sur le modèle, c’est assez proche de ma vie actuelle (alternance pays du Sud + France + voyages en Europe). Si je dois acheter un pied à terre (AirBnb et les locations saisonnières en tout genre finissent par avoir un coût non négligeable), ce sera plutôt en Espagne toutefois. En France, je conserverai une adresse de domiciliation pour rester résident fiscal français.

Excellente analyse…qui a le mérite de s’appuyer sur votre expérience actualisée.
Par contre, je ne souhaite pas rester résident fiscal français, le moindre revenu du patrimoine étant taxé indécemment (la palme revenant quand même à notre CSG+RDS). Ce n’est plus tenable…et insupportable. Beaucoup d’entre nous ont certainement travaillé dur pour arriver à ce stade, et il y en a ras le bol de devoir sans arrêt être "amputé", alors que les prélèvements ont déjà été bien effectués à la source et aussi régulièrement par la suite…
Sans parler de la cerise sur le gâteau, les droits de succession pour des parents qui ont économisé durement toute une vie (et évidemment taxés comme il se doit), qui s’élèvent à un petit billet de 20% pour les héritiers en ligne directe (Ne parlons pas des autres)…Un peu écoeurant, non ?
Aaaah, désolé…mais un petit "coup de gueule", ça fait du bien….:-)
Mais cher Investisseur heureux, si vous restez résident fiscal français, c’est que vous devez "limiter la casse" dans ce shéma…Comment avez-vous dans ce cas procédé au niveau de vos revenus/rentes ?

Mais revenons au sujet : :-)
Si on va plus loin dans le précédent schéma, on peut imaginer :
- Résidence fiscal en Belgique (Location vs Achat, quelle serait la meilleure solution ?)
Revenus du patrimoine faiblement ou pas du tout taxés
Revenus sur le territoire français, taxés par le Fisc français
- Passer plusieurs mois par an dans un pays au climat agréable (Espagne ou autre)
Location vs Achat, à étudier…mais j’aurais tendance à privilégier la location peut être, vu les sommes minimum à investir…
- Garder un pied à terre en France
Payer la taxe foncière et considérer l’entretien minimum à effectuer.

@Zebonder

Excellente remarque… :-)
Je pense que cela ne reste valable que pour les revenus du patrimoine…et effectivement si l’on souhaite se lancer dans l’immobilier belge.
En gros, aussi aberrant que cela pourrait paraître (je caricature volontairement), un profil avec très peu de revenus types salaires (compris retraites ou pensions), et des revenus du patrimoine honorables, voire conséquents…

@DanGarcia
Info intéressante…merci.
Mais comment l’Etat espagnol peut-il savoir que vous résidez + de 180 jours/an en Espagne ?

Dernière modification par Aymz (08/06/2016 13h14)

Hors ligne

 

#570 08/06/2016 13h35 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   246 

Bonjour Aymz

Pourquoi la Belgique? ou la taxation est en train de changer aussi?
Et si déjà vous etes prêt a supporter un climat pluvieux autant aller au Luxembourg … ou la fiscalité est douce et l’immo en pleine évolution positive - ou les proprios sont tres proteges par la loi … les loyers ajustes a la valeur du bien etc…
Donc vous pourriez effectivement investir dans l’immo et vendre en France au fur et a mesure … vous assurer que votre centre économique est bien hors de France et meme ouvrir une assurance-vie luxembourgeoise (pas taxee au Lux) … voir les files existantes sur le forum et l’expérience de membres qui vivent au Lux.

Et plein de vols directs depuis l’aéroport Findel vers le sud !

Par contre le"pied-a-terre" ou résidence secondaire meme si légal pourra éventuellement jouer contre vous si c’était votre résidence principale avant…

Les pros conseillent de prévoir … et prévenir … vu que la France essaye de changer les conventions en mettant le centre d’intérêts économiques en numéro 1 devant la résidence principale …

Bonne réflexion!

Hors ligne

 

#571 08/06/2016 15h30 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   33 

Que voulez vous dire par "les loyers ajustes a la valeur du bien etc…"?

Au Luxembourg:
- Les loyers résidentiels ne sont pas indexés.  L’augmentation en cours de bail doit résulter d’une négociation locataire/propriétaire.  Et si le locataire campe sur ses positions et refuse toute augmentation de loyer, il faut réaliser des démarches devant la commission des loyers pour l’augmenter.  Cela coute en temps et le résultat est incertain.
- Le fait de vendre un bien ne donne pas le droit de mettre fin au bail même à échéance de celui-ci.
- Les loyers sont plafonnés à 5% de rendement locatif.  Aucune chance qu’un rendement locatif supérieur soit accepté par la commission.
- Si un locataire accepte un loyer supérieur à 5% et se rend compte qu’il s’est fait avoir, il peut demander un remboursement rétroactif du trop payé à la commission des loyers.

Dernière modification par Narzould (08/06/2016 15h47)

Hors ligne

 

#572 08/06/2016 15h59 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   246 

Narzould

5% de rendement locatif …pas si mal vu toutes les déductions et amortissement permis … plus gain de capital conséquent car meme dans une petite ville les prix augmentent de 5 a 10%/an -

Vous n’avez pas achète? et profite de l’exemption des frais d’enregistrement au 1er achat de nouvel arrivant? 20k/personne donc 40k/couple. Faut garder 2 ans et apres on peut vendre ou louer
Ceci bien sur pour une résidence principale.

Je vois les gens autour de moi… et on parle d’une petite ville … Mon voisin de palier a fait 22 % de plus-value nette sur a peine plus de 2 ans soit 50k sur un appart 2 chambres a coucher de 83 m2

Votre dernière phrase me surprend … il ne me viendrait jamais a l’esprit d’essayer de figurer le rendement du proprio !!! Le marche est tres serre - les prix eleves mais dans le meme "brcket" ex un appartement de 80m2 se loue au minimum a 1200/mois plus charges, plutôt 1300 en moyenne et davantage si garage, si neuf etc …D’ailleurs mes copains qui louent des biens n’ont jamais eu le genre de problème que vous suggérez …

De toute façon le sujet ici est "le meilleur pays pour s’expatrier" alors… vous ne pensez pas que le Luxembourg est une suggestion valable pour quelqu’un dans l’immo ??

Cordialement

Hors ligne

 

#573 08/06/2016 16h32 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   38 

Pour avoir un peu étudié le cas de la Belgique, je ne suis pas persuadé qu’une expatriation soit un bon calcul à long terme.

La taxation et les impôts progressent fortement, comme en France.

Pour rappel si besoin, la Belgique est plus endettée que la France relativement à son PIB. la fiscalité mobilière vient d’augmenter.

La Belgique garde un grand intérêt pour les cessions d’entreprise, l’absence d’ISF, et l’impôt sur les successions par rapport à la France. Mais pour combien de temps?

Mettez-vous un instant dans la peau de Philippe Proudhon, qui ne paye quasiment plus d’impôt sur le revenu, et vous verrez que la France n’est pas un enfer fiscal pour tous les particuliers.

Hors ligne

 

#574 08/06/2016 18h54 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   

Bonjour Sissi wink

Merci pour votre analyse.
Pourquoi la Belgique ?
- Pas d’ISF
- Une taxation faible voire nulle sur les revenus du patrimoine (mais je ne maîtrise pas complètement dans le détail, "débutant" mes investigations).
Prenons une hypothèse : 300.000 euros placés sur une assurance vie avec un rendement de 4%, ne subiront pas (ou peu) de taxation…non ?
Quand vous dites "la Belgique, où la taxation est en train de changer…", qu’entendez-vous par là ?

Concernant le Luxembourg, j’avoue que l’idée m’a traversé l’esprit…:-)
Mais le coût de l’immobilier n’y est-il pas apparemment très élevé, voire prohibitif ?
Si on met de côté l’aspect immobilier locatif, s’il faut débourser 300.000 euros pour un studio en tant que résidence fiscale, cela prête à réfléchir…mais je n’ai pas assez de données probantes donc je suis preneur de toute expérience avérée…smile
Concernant le temps, c’est effectivement bonnet blanc et blanc bonnet, je pense…smile

@Trahcoh
Merci pour votre commentaire.
Concrètement, pour la Belgique, pouvez-vous développer "la fiscalité mobilière vient d’augmenter" ?
Je veux bien avec plaisir me mettre dans la peau de Philippe Proudhon (que je n’ai pas le plaisir de connaître smile ), mais j’aimerai bien savoir comment il ne paye plus d’impôt sur le(s) revenu(s) en France…
Chaque cas est bien sûr différent, mais à mon humble avis, quelle que soit la source des revenus considérés, on passe forcément par la case taxation (sans parler du double effet Kiss Cool CSG+RDS smile )….

@Narzould
Merci d’avoir apporté quelques commentaires supplémentaires à l’eau du moulin du Luxembourg…wink

Ce qui serait bien, (pour le Luxembourg entre autres), c’est de connaître vos statuts à chacun et votre expérience dans le(s) domaines(s), car chacun amène des réflexions intéressantes sur le sujet.
Afin de commencer, je tombe donc le voile…smile
-Résident fiscal français
-"Rentier" très modeste
-Revenus principalement fonciers

A vous lire…avec plaisir. wink

Hors ligne

 

#575 08/06/2016 20h11 → Expatriation du rentier : les meilleurs pays pour vivre rentier ? (expatriation, pays, rentier, retraite, retraité)

Membre
Réputation :   246 

Aymz

Je suis residente fiscale au Lux avec revenus mobiliers seulement (j’ai vendu tout mon immo ailleurs il y a quelques années déjà). J’ai considère le Portugal comme RNH mais prefere rester la ou la fiscalité est "claire" … Je verrai en 2018 -19…
Longtemps mon portefeuille ne consistait qu’en obligations internationales mais récemment j’ai ajoute une bonne vingtaine d’actions sur lesquelles je trade activement pour dividendes et gains de capital.

Je resume…mais vous trouvera les détails sur les files concernant le Lux et les assurance-vie…
Pas d’ISF au Luxembourg, choix de taxe libératoire ou barème - ou un mélange des 2 selon ce qui vous convient le mieux Pour l’assurance-vie pas de taxation non plus au Lux… En compte-titres apres 6 mois de detention pas de taxe sur la plus-value. Les premiers 11250/personne sont exempts .

Pas de taxe foncière ni d’habitation. Au premier achat 20k/personne pour payer les frais d’enregistrement. Vous pouvez vendre apres 2 ans -

Pour 300k vous trouverez un 85m2 - j’ai vu un 100m2 a 265k près de chez moi … pour un studio faut être rapide car les 40 a 50 m2 partent tres vite dans les 150k a 175k dans du neuf - ça se loue a 800/mois dans le sud. Il y’a toujours moins cher mais avec travaux a faire ou dans un gros immeuble ou sans ascenseur.

Evidemment si vous voulez vivre a Lux-ville … le m2 autour de l’école française se paye de 9500 a 12000 au m2 …mais 20 minutes plus loin on trouve a 3500 au m2, bien situe, belle qualité de vie…
On vous dira que la vie est chere … mais si vous n’avez pas d’enfants a l’école privée … et vivez en couple …pas tellement cher … vous pourrez faire vos courses majeures chez Auchan ou Leclerc … pas loin en voiture … En fait de chez moi la zone commerciale de Thionville est moins loin que Lux -ville en kms et en temps… vous ne serez meme pas dépayse… haha!

Et la cote belge …la mer et les bateaux …n’est qu’a 3 heures d’autoroute si vous aimez…
Plus beau que la Moselle bien sur! Idem le Touquet a 4heures pour l’avoir fait!

Mes amis belges se plaignent des changements de fiscalité a venir… Quelqu’un pourra surement élaborer…

Dernière modification par sissi (08/06/2016 20h15)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech