Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 30/04/2013 10h27 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Bonjour,

Au fil de mes lectures et des discussions sur ce forum, je me dis que ma pratique devenue très prudente de l’investissement (ce n’est pas ce que pense ma douce moitié) pourrait ne pas être la meilleure à conseiller à un jeune investisseur… pas la pire non plus, n’exagérons rien big_smile.
Plutôt protecteur, j’essaie de proposer à mon fils aîné (19 ans) des pistes de réflexion même si, pour l’heure, la priorité (pour moi… pour lui, je me demande…) est aux études.

Alors voilà le tableau : imaginons, nous les quadras et quinquas triomphants, que nous souhaitions faciliter le passage à un statut de rentier pour nos enfants sans nous démunir (je tiens à mes petites affaires), que ferions nous ?
Je pense que c’est plus difficile que de conseiller un individu lambda qui ne nous est rien, de multiples considérations affectives voire morales pouvant entrer en considération (évitons les vacheries sur les enfants gâtés ou pas etc, le fait est que les miens ont des parents qui ont un patrimoine).

Alors, je lui dis quoi à mon grand garçon ? Que nous pouvons faire de lui un rentier à 40 ans ? Si oui, concrètement, comment ? Quels risques ? Lui prêtera-t-on sans l’aide de papa et maman même avec un beau tableau Excel plein de cash flow positif ?

Petit exercice pratique… Merci par avance de vos contributions pour nos petits chéris chéris, de préférence dans la courtoisie et la bonne humeur.

Ce que je proposerais (on ne se refait pas) : je lui présenterais le marché sur lequel il pourrait intervenir, l’orienterais vers ce qui est porteur dans sa ville (vous m’avez compris, immeuble pas décrépi de moins de 30 ans, très bien situé, avec un parking, ou facilités de stationnement, T1 minimum voire T2, de préférence avec travaux etc en jetant un oeil sur le prix et la rentabilité).
Objectif pour lui (pas pour moi) : financer cette opération en autofinancement sur 15 ans…

Mots-clés : locatif ; rentier

Hors ligne

 

#2 30/04/2013 11h26 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   221 

Comme dit Confucius "Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson"
Commencer avec l’aide matérielle de ses parents n’est peut-être pas la meilleure chose pour lui, il me semble d’ailleurs important que ce soit lui qui ait l’envie (la faim) et pas vous.

En cherchant des appartements je suis tombé à plusieurs occasions sur des biens vendus par les parents qui avaient ras le bol de gérer ceux de leurs enfants (qui en avaient rien à faire) depuis des années alors qu’ils leur avaient offert…

Peut-être que pour commencer, sans apport, votre fils devra faire un emprunt sur du très long terme. Peut-être trouvera t-il cela plus intéressant ! (je vous taquine wink)

Dernière modification par DDtee (30/04/2013 11h28)


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

En ligne

 

#3 30/04/2013 12h58 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

DDtee a écrit :

Comme dit Confucius "Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson"

Vous avez bien compris qu’il s’agit de le faire réfléchir, pas de faire ou décider à sa place et encore moins de financer.
Parlons d’aide intellectuelle plutôt que matérielle.

Hors ligne

 

#4 30/04/2013 13h17 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   113 

Je crois qu’avant de lui parler de rente, il faut savoir éduquer ses enfants à la gestion d’un compte en banque, leur apprendre les bases des LA, LDD, PEL, AV, PEA. Je tombe toujours de ma chaise quand je vois des personnes absolument ignares en la matière (surtout quand certaines d’entre elles ont des patrimoines conséquents).

N’y voyez-là aucun dénigrement de ma part, il y a des tas et des tas de sujets sur lesquels je suis un parfait ignare. Cependant le sujet de l’argent, de l’épargne, des produits bancaires, est un sujet "quotidien" et, à mes yeux, aussi important que de savoir cuisiner, faire le ménage, repasser ses chemises …

Si votre fils est sensible à ces problématiques, qu’il s’y intéresse, nul doute qu’il sera réceptif à tous les bons conseils ultérieurs que vous serez en mesure de lui prodiguer.

Je rejoins DDtee sur un point : laissez-le d’abord gérer son propre argent, faire ses expériences (je ne suis pas certain que l’achat immobilier ou l’objectif de rente soit quelque chose de prépondérant aux yeux d’un jeune homme de 19 ans), apprendre à épargner un certain %age de son salaire …

A la rigueur, conseillez-lui la lecture du livre de IH, ce pourrait être un excellent support pédagogique.

Dernière modification par espenlind13 (30/04/2013 13h19)


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#5 30/04/2013 17h29 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Je dois reconnaître à ma question un caractère espiègle en la présentant  comme un cas un peu naïf (volontairement).

Que conseiller au candide investisseur qui aurait 2 mains et une tête dont il sait à peu près se servir… et qui serait notre enfant ?

Espenlind13 : entièrement d’accord avec vos propos sur le minimum à maîtriser et sur la lecture du livre de IH… et quelques autres.

Hors ligne

 

#6 30/04/2013 19h42 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   317 

C’est une bonne question Range19.
Vous avez eu des réponses de bons sens , sur les poissons , la pêche etc…

1°)
Vous avez des réserves financières probablement, je vous conseille de lui expliquer comment cela fonctionne et l’inciter à prendre un studio à rénover ( pour maximiser la plus value ) pour le louer ensuite.
Dans quelques années , il en fait sa RP et le revend sans plus value imposable , cela lui fait un petit cash de disponible.

2°)
Pour  revenir  à vos réserves financières , vous montez une SCI en l’intégrant avec une partie des parts sociales , faites un démembrement des parts vous appartenant en conservant l’usufruit et achetez un immeuble avec apport , vous vous  remboursez votre apport et le bien s’autofinance , il s’agit d’une SCI IS.
Regardez bien les implications de ce type de structure.

3°)
Autre option , vous montez une SCI , vous prenez le minimum de parts sociales , vous lui laissez 80 % des parts et vous achetez un bien en auto financement dans 15 à 20 ans il sera rentier

Les SCI s’entendent à l’IS sinon vous allez plonger dans la fiscalité intensive

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#7 01/05/2013 17h43 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Merci Philippe, je vais potasser ces pistes;
Il s’agit bien d’apprendre à pêcher, pas de donner le poisson… encore moins celui qui est dans mon assiette :d

Hors ligne

 

#8 01/05/2013 22h08 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   69 

Mon père m’a "offert" un PEL pour mes 17ans. Il l’a abondé au minimum le temps que je puisse prendre le relais de moi même.

Je mets "offert" entre guillemets car ca m’a tout de suite fait chauffer le ciboulot.

Résultat, j’ai acheté ma RP avec des mensualités à peine plus élevées que mon ancien loyer pour une surface 2 fois supérieures, une qualité de logement incomparable.

Au delà de l’opportunité qui n’a durée que 6 mois et de la chance qu’il fallait pour réunir tous les critères permettant de la saisir dans cette fenêtre, c’est bien la réflexion sur le PEL engagée quelques années plus tôt qui m’a permis d’être prêt à monter le dossier, convaincre ma moitié et à prendre la décision au meilleur moment.

Ma sœur qui n’avait pas la fibre "thune" comme je peux l’avoir a également eu droit à son PEL qui lui a permis de pas débarquer d’une autre planète quand elle a eu l’occasion d’acheter.

Donc voilà une piste.

Après, la question de la rente demande une réflexion qui me semble relativement aboutie et quand on est jeune, c’est pas vraiment un sujet de conversation… Pire, vis à vis des copains, ca peut jeter un froid.
Et même, à la limite, si on aime son travail, elle est relativement hors sujet.

Donc la discussion à aborder avec votre fils serait plutôt ce qu’il veut faire, ce qu’il aime vraiment, ce qu’il n’aime pas, ce qu’il ne veut pas faire. Mais vous n’êtes peut être pas le mieux placer pour aborder ce sujet avec lui! Encourager le à faire des jobs d’été, des stages…

Dur dur d’être parent!


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#9 02/05/2013 09h15 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Pruls a écrit :

Après, la question de la rente demande une réflexion qui me semble relativement aboutie et quand on est jeune, c’est pas vraiment un sujet de conversation… Pire, vis à vis des copains, ca peut jeter un froid.
Et même, à la limite, si on aime son travail, elle est relativement hors sujet.

Merci pour votre contribution.
J’observe à la lecture des réponses que la formulation de ma question suscite des conseils "éducatifs".
Sur les points "encouragements au travail" et tout ce qui touche de près ou de loin à la morale, occultons.

Je vais donc reformuler. Parlons non pas de rente mais de complément de salaire.
Pour une foultitude de raisons, je pense que la génération de mes enfants pourrait ne pas connaître les rémunérations et facilités de carrière que d’autres ont connu.

Donc, comment envisager de compléter son revenu à terme par l’investissement immobilier lorsqu’on a 19 ou 20 ans ?

Hors ligne

 

#10 02/05/2013 10h37 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   69 

Bonjour,

1) l’immobilier est un choix
je comprends que vous souhaitiez aborder la question d’une manière technique, mais le sujet ne l’est pas dans la mesure où un complément de revenu par l’immobilier demande un certain nombres de compétences (financier, bricolage, gestion, commercial, développer un réseau…) que tout le monde n’a pas et ne veut pas utiliser/développer.

Dans la mesure où on accepte que l’acquisition de compétences se fait parce qu’on est motivé, les acquérir est bien un choix.

Vous avez pris votre pied dans l’immo et vous avez réussi à construire un patrimoine qui vous convient. Malgré le plaisir que cela vous procure, je pense que vos choix ne peuvent pas forcément se transmettre à vos enfants.

Si je prends mon cas, ma soeur braderait tout à la minute où elle récupère le patrimoine de mon père. Elle n’aime pas gérer l’immo et de toutes façons, elle n’a pas besoin de plus d’argent pour être heureuse. Et pourtant nous sommes bien de la même famille!

De plus, l’immobilier n’est pas le seul moyen d’obtenir une rente. D’ailleurs ce forum explore différentes pistes.

Par contre, sensibiliser vos enfants à l’immo pour qu’ils fassent leur propres choix de manière éclairée me semble pertinent. Et votre question est intéressante dans ce sens.

2) Pourquoi choisir l’immobilier
En ce qui concerne l’encouragement au travail (sous entendu salarié), ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Mais il est vrai que je ne crois pas à l’oisiveté permanente, à rien faire, on s’ennuie. Donc encouragement à une activité choisie (non subie) et épanouissante, oui.
Elle peut être salariée ou non, et si elle n’est pas rémunératrice, il faut bien compenser par ailleurs (baisser ses dépenses, obtenir d’autres revenus).

Si, et je dis bien "si", vos enfants se dirigent vers des activités non rémunératrices, alors l’immobilier peut avoir du sens dans la mesure où il peut dégager des revenus sans y passer beaucoup de temps, et donc laisser du temps pour ces autres activités.

Personnellement, si je cherche à obtenir des revenus passifs ce n’est pas pour me mettre les doigts de pieds en éventail mais pour mieux maitriser mon emploi du temps.

3) La dimension "long terme" de l’immobilier

Après, à 19ans, il me parait compliqué d’envisager l’immobilier qui relève du long terme. Même un emprunt sur 7ans, comme vous l’avez fait, reste une échéance très lointaine pour un jeune (plus de 30% de sa vie passée, alors 20 ou 25 ans, pensez donc!).

Pour lui, c’est emprunter 110% de sa durée de vie! (bon là c’était pour la formule)

Mais déjà, pouvoir se poser la question sérieusement est un luxe que peu de personne a et avoir été accompagné dans l’apprentissage des compétences qui vont bien pour réussir en immobilier en est un autre.

4) Conclusion comment qu’on fait?

Donc, le PEL est une manière d’aborder le sujet et de susciter un intérêt ou non.

La manière dont l’argent de poche est géré dans la famille est surement une manière d’apprendre à gérer l’argent, mais à 19ans je pense que c’est un peu tard pour changer les règles établies.

Une autre idée, et c’est surement la plus difficile, trouver des projets qui le motivent sur lesquels il pourra développer des compétences transposables à l’immobilier.

Il y a surement d’autres manières d’aborder la question et évidement, je n’expose ici que ma vision du sujet.

Cordialement.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#11 02/05/2013 11h35 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   39 

Et puis ouvrir un PEL aujourd’hui, je sais pas si c’est hyper pertinent…


"We judge a book by its cover ; And read what we want ; Between selected lines"

Hors ligne

 

#12 02/05/2013 12h24 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   69 

En terme de rémunération de l’épargne ce n’est pas ridicule.

Mais le sujet n’est pas l’optimisation de celle-ci, il s’agit de susciter un échange sur le sujet de l’immobilier.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#13 02/05/2013 17h39 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Merci pour ces remarques.
Sur le PEL : pas d’effet de levier et, si j’avais attendu d’en remplir un, je n’aurais pas fait ma première acquisition à 19 ans.
La situation a évolué, mais j’ai vu beaucoup de gens remplir patiemment et laborieusement leur PEL pour s’apercevoir le jour venu que les prix du marché avaient augmenté plus que le montant de leur épargne…

Sur l’âge : Je crois qu’à 19 ans on peut jouer sur la durée et les avantages d’un prêt long pour faciliter l’autofinancement.

Hors ligne

 

#14 02/05/2013 19h20 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   317 

Range19 a écrit :

La situation a évolué, mais j’ai vu beaucoup de gens remplir patiemment et laborieusement leur PEL pour s’apercevoir le jour venu que les prix du marché avaient augmenté plus que le montant de leur épargne…

Sur l’âge : Je crois qu’à 19 ans on peut jouer sur la durée et les avantages d’un prêt long pour faciliter l’autofinancement.

Range19 vous êtes en pleine métamorphose immobilière …..wink

Vous avez beaucoup progressé dans votre philosophie , venez nous rejoindre ZX-6R et moi dans notre quête de l’explication envers et contre tous parfois.

Venez nous rejoindre pour expliquer les bienfaits de la charge d’emprunt pour lisser la fiscalité et permettre l’autofinancement.

J’apporterais une remarque sur le cas de votre fils et d’une durée longue , il s’agira probablement d’une petite surface qu’il pourrait être en mesure d’habiter personnellement ou fiscalement le temps de pouvoir présenter des factures et un avis d’imposition justifiant une résidence principale en cela veuillez si le bien est de qualité ( c’est votre marque de fabrique me semble t’il ) à calculer la durée pour une éventuelle revente en RP qui pourrait ensuite lui servir d’apport pour une autre RP.

Par contre rien ne vous empêche de mixer plusieurs modes d’achats tant dans la durée que dans la structure juridique avec ou sans vous etc … comme je vous l’avais un peu détaillé.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#15 02/05/2013 20h20 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   69 

Range19 a écrit :

Merci pour ces remarques.
Sur le PEL : pas d’effet de levier et, si j’avais attendu d’en remplir un, je n’aurais pas fait ma première acquisition à 19 ans.
La situation a évolué, mais j’ai vu beaucoup de gens remplir patiemment et laborieusement leur PEL pour s’apercevoir le jour venu que les prix du marché avaient augmenté plus que le montant de leur épargne…

Sur l’âge : Je crois qu’à 19 ans on peut jouer sur la durée et les avantages d’un prêt long pour faciliter l’autofinancement.

Le PEL donne accès à des crédits dont les taux sont avantageux quand les banques pratiques des taux élevés. Crédit = effet de levier.
Par ailleurs, le PEL est un produit qui rémunère l’épargne correctement lorsque les taux d’emprunt sont bas. C’est à dire qu’il protège l’épargne de l’érosion du à l’inflation. Il ne s’agit pas d’un produit pour se constituer un capital pour acheter cash une RP.
Enfin, un dernier avantage est de montrer à la banque qu’on est capable d’épargner régulièrement, et donc capable de rembourser un emprunt.

Le marché immobilier est complètement coincé aujourd’hui.
Quand je vois les stat, ca fait peur. Des baisses de volume de transaction de l’ordre de 20% en neuf et en ancien.
Le chômage augmente, comment voulez vous que les gens dégagent des budgets pour acheter?
Les prix immo vont baisser et vu les taux d’intérêts actuels, il est probable qu’ils remontent.
Donc un PEL pourrait s’avérer intéressant dans les années à venir.

Enfin sur l’age, d’une manière générale à 19 ans, on ne sait pas où on va habiter ni ce que l’on va faire comme boulot. Donc acheter un appartement dans l’espoir de l’habiter c’est juste utopique. Bisounours.
Votre fils va s’encrouter avec un appart qu’il ne pourra pas gérer à distance (à moins que papa ne file un coup de main, mais bon) qui deviendra plus un boulet qu’un cadeau.

Ou alors vous ne nous dites pas tout sur votre fils. Si il bosse en CDI, a une copine stable avec des projets d’enfants, et est intéressé par la gestion immobilière, pourquoi pas.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#16 03/05/2013 06h50 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   317 

Tout dépend de l’objectif de Range19 junior….

Un investissement auto financé lui permettra plus tard lors de la revente de disposer d’argent.

Il est certain qu’il ne va pas acheter sa RP à 19 ans pour loger sa future progéniture et même si il a déjà femme et enfants il ne pourra pas obtenir de financement.

Je pense que Range19 a plutôt l’envie de lui transmettre le gout et les connaissances pour investir ce que je comprend bien car je suis dans la même démarche actuellement avec Philippe30 junior qui à eu 18 ans cette année.

Un studio pas cher , rénové et revendu plus tard au titre de la RP du fils de Range19 serait un plan en terme fiscal et patrimonial , n’est ce pas là sa démarche ?

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#17 03/05/2013 09h10 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Pruls a écrit :

Enfin sur l’age, d’une manière générale à 19 ans, on ne sait pas où on va habiter ni ce que l’on va faire comme boulot. Donc acheter un appartement dans l’espoir de l’habiter c’est juste utopique. Bisounours.
Votre fils va s’encrouter avec un appart qu’il ne pourra pas gérer à distance (à moins que papa ne file un coup de main, mais bon) qui deviendra plus un boulet qu’un cadeau.

Pruls, les jeunes de 19 ans sont très différents les uns des autres. Il n’y a pas de profil type. Ouf.

Le PEL n’est pas depuis belle lurette un moyen d’emprunter moins cher. C’est tout sauf dynamique, c’est… pépère et souvent infructueux ; je ne souhaite justement pas orienter Range junior (c’est bien trouvé ça) vers une vision pépère des choses.

Le temps nécessaire pour garnir ce fameux PEL (sous réserve d’avoir une capacité d’épargne permettant de le faire) pourrait être consacré à financer un studio par les loyers qui ferait un bien plus bel apport, sans efforts.

Oui, s’il le faut, papa filera un coup de main, même si ce n’est pas le but.

À 19 ans, heureusement qu’on ne sait pas plein de choses et que, pourtant, on s ’engage.
Un bémol : non, si il devait acheter, ce ne serait pas en RP, en tout cas pour le moment, il est déjà
logé.

Philippe écrit : "Je pense que Range19 a plutôt l’envie de lui transmettre le gout et les connaissances pour investir ce que je comprend bien car je suis dans la même démarche actuellement avec Philippe30 junior qui à eu 18 ans cette année".

C’est exactement cela.
La difficulté est de ne pas écraser son enfant, ne pas lui imposer son choix mais lui apprendre notre parcours et ses contraintes. S’il peut vivre mieux plus tard, je n’en serais que plus heureux.

Hors ligne

 

#18 03/05/2013 09h56 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   69 

Je vous rejoins sur le côté pépère du PEL dans la mesure où il s’agit d’un produit protégeant l’épargne en période de taux faibles et permettant d’obtenir des taux faibles en temps de taux forts.

Vous dites que le PEL ne marche plus pour obtenir des prêts à taux faibles. Quid de l’avenir?
On fait appel à sa sensibilité pour anticiper l’évolution des taux. On entre dans un domaine où le rationnel n’a plus beaucoup de place donc je n’argumente pas là dessus.

J’en reviens quand même à votre question et je confirme que le PEL est une porte d’entrée pour aborder le sujet immo avec un enfant.
Pour ma part, l’aspect tranquille et sécuritaire est plutôt intéressant pour partir sur des bases sereines plutôt que d’embrayer directement sur une opération risquée.

Pour ce qui est de remplir le PEL, ce n’est pas nécessaire pour s’en servir. Un PEL peut être activé si il est assez ancien, même si il n’est pas au plafond. Il s’agit ici de l’abonder au minimum donc quelque chose de l’ordre de 300€ à l’ouverture + 45€ tous les mois.
Vous n’allez pas grever sa capacité à investir mais de part les règles de fonctionnement du PEL, vous allez peut être l’intéresser au sujet de l’emprunt et de l’immobilier.

Après si il est motivé, que vous pouvez donner un coup de main, pourquoi pas démarrer plus fort. Attention quand même à l’effet "hamster" qui serait de lâcher le projet à peine commencé, et que cela vous retombe sur les bras.

Je retiens quand même de vos interventions une volonté de transmettre un goût d’entreprendre et je le partage. Vous l’avez exercé sur le sujet de l’immobilier, peut être que votre enfant préférera utiliser ce qu’il aura appris de vous dans un autre domaine? Liberté de choix.


Pourquoi pas Vous?

Hors ligne

 

#19 03/05/2013 10h26 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Vous ne me convaincrez pas sur le PEL, tout comme, d’une manière générale, je ne crois pas en l’épargne contrainte pour retarder dans le temps un projet d’investissement (sauf si le projet est très important)
Par ailleurs, pour bénéficier de droits qui aient du sens, il faut une épargne conséquente…

Autre argument en défaveur du PEL : les taux sont historiquement bas, pourquoi attendre qu’ils remontent ?

La notion de risque en immobilier est un vaste débat ouvert sur le forum. L’absence de risque serait de ne rien faire… et encore.
Le risque, avec l’épargne préalable à une première opération, c’est de regarder passer les trains et retarder son premier voyage.. au risque que le voyage n’ait jamais lieu.

Dernière modification par Range19 (03/05/2013 10h45)

Hors ligne

 

#20 03/05/2013 17h42 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   317 

Range19 a écrit :

[
À 19 ans, heureusement qu’on ne sait pas plein de choses et que, pourtant, on s ’engage.
Un bémol : non, si il devait acheter, ce ne serait pas en RP, en tout cas pour le moment, il est déjà
logé.

La difficulté est de ne pas écraser son enfant, ne pas lui imposer son choix mais lui apprendre notre parcours et ses contraintes. S’il peut vivre mieux plus tard, je n’en serais que plus heureux.

A cet age là ça comprend certaine chose , il faut quand même le dire mais qu’est que ça peux être c** parfois …..
Et puis il faut en parler sans imposer , en fait le truc c’est de suggérer sans imposer et leur faire croire que l’idée vient d’eux cra tout ce que l’on peux dire de notre coté n’est pas bon comme idée.

Je vous raconte pas les repas sont compliqué parfois , je parle des repas car le reste du temps on ne le voit pas …..

Sur ce coup  on a un point commun me semble t’il Range

Range comme Range Rover ?
19 comme la corrèze ?

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#21 03/05/2013 18h02 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

La description que vous donnez est celle que je pourrais faire…
Étrangement, ce n’est pas du tout le même lorsque je suis chez lui que lorsqu’on se retrouve chez nous. Il y est ouvert, plus adulte, moins dans une relation ado/adultes. J’aime bien aller déjeuner seul avec lui de temps en temps.

Je me dis (sans conviction, je ne suis pas vaniteux) qu’il peut être pesant pour des ados ou jeunes adultes d’avoir des parents qui ont "réussi" (c’est très subjectif, pardon pour ce terme).
Le challenge peut leur sembler insurmontable, il convient d’être vigilant et d’essayer d’ouvrir le dialogue tous azimuts afin qu’ils trouvent leur voie à eux.
Autant j’ai les idées larges, autant il a su provoquer des conversations stupéfiantes par l’étroitesse de vue de ses démonstrations ! Il faut tuer le père semble-t-il.

Oui, le pseudo est lié à un vieux goût ridicule et assumé pour beaucoup de choses qui font vroum vroum… et le département où je réside.
Je n’ai plus mon vieux Range, j’ai toujours mon coin de Corrèze et… des anglaises. Et vous ?

Dernière modification par Range19 (03/05/2013 18h07)

Hors ligne

 

#22 03/05/2013 18h29 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   317 

Véhicule de l’empire du soleil levant dont la marque dispose d’une usine dans le nord

Moto japonaise ( le choix est réduit )

Un vieux lada pour les chantiers

Mon père à un range P38

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#23 03/05/2013 19h06 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   132 

Je prends la conversation en cours de route.

Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai 32 ans et pas d’enfant, du coup, mon point de vue sera sans doute un peu différent…

Ce qui me semble important avant de vouloir enseigner à son enfant comment investir dans l’immobilier est à mon sens de le rendre autonome, de le préparer à la vie, de lui laisser le choix de ce qu’il fera plus tard, de ce qu’il souhaite devenir… A mon sens, ça doit être le plus dur en tant que parent: laisser son enfant voler de ses propres ailes, faire ses propres choix et commettre ses propres erreurs. 

Lorsque je vous lis, Range19, je vois une volonté de transmettre vos connaissances, ce qui est très bien, mais aussi une peur de l’avenir, peur qui vous appartient et que vous projetez sur votre fils en voulant "l’initier au parcours de rentier". Mais est-ce que votre fils se sent concerné par tout cela?

19 ans, c’est jeune pour se préoccuper de l’avenir, c’est plutôt un age où l’on profite de ses amis, des sorties, où l’on expérimente, où l’on se cherche….

Personnellement, à 19 ans, je sortais en boite toutes les semaines, je profitais de mes amis, j’étais insouciante….ça ne m’a pas empêché d’avoir un DESS en gestion de patrimoine et de choisir la vie qui me plait aujourd’hui. Quand je me remémore cette période de ma vie, j’en garde un excellent souvenir. Le meilleur de cette période: l’insouciance!
Certains jours, lorsque je me lève le matin et que je fais la liste des taches qui m’attendent au bureau et des responsabilités qui pèsent sur mes épaules, je me dis que j’aimerais bien me réveiller avec 10 ans de moins et me dire que mes seules préoccupation seraint d’avoir de bonnes notes à mes examens et savoir dans quelle boite on va aller avec les copines….

Je ne sais pas si votre fils est comme cela à son age, mais est-il si pressé pour lui de construire son patrimoine, se frotter aux problèmes avec les locataires, se prendre la tête avec des plans de financement?

Il pourrait très bien faire cela un peu plus tard, s’il en a envie, lorsqu’il sera prêt.

Par contre, vous pouvez lui expliquer comment cela se passe, lui expliquer comment vous avez batis votre patrimoine, l’informer des difficultés de la société actuelle, lui apprendre comment gérer son budget…. et attendre que ce soit lui qui vienne vous demander : "papa, comment on fait pour être rentier?" (toute ressemblance avec une pub pour le lait n’est que pure coincidence…)

Bon week end


Le matin tu as 2 choix: soit tu retournes te coucher et tu continues de rêver soit tu te lèves et tu vas réaliser tes rêves

Hors ligne

 

#24 04/05/2013 06h04 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   317 

Elodie01 a écrit :

Je ne sais pas si votre fils est comme cela à son age, mais est-il si pressé pour lui de construire son patrimoine, se frotter aux problèmes avec les locataires, se prendre la tête avec des plans de financement?

Juste une remarque sur ce passage , il est tout a fait possible de procéder à un achat et de laisser tourner l’affaire pendant 10 ou 15 ans dans une agence immobilière.

Le propos de Range  que je comprend bien car je suis dans la même approche et problématique, expliquer , montrer et conseiller sans imposer à mon fils  , l’idée est de mettre en place une premier investissement pour qu’il voit ce que cela fait , comment ça se passe et ensuite il poursuivra ou pas selon son choix , l’idée est aussi d’appuyer auprès des banques pour faire passer le dossier en se portant caution si nécessaire.

Je suis d’accord avec vos propos sur l’age , l’insouciance etc … .

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#25 04/05/2013 14h59 → Aider ses enfants à devenir rentier grâce à l'immobilier ? (locatif ; rentier)

Membre
Réputation :   61 

Vos propos sont pertinents Elodie.
J’ai passé plus de 20 ans de ma vie face à de jeunes adultes faisant des "études" : on ne peut heureusement pas généraliser, beaucoup sont insouciants, quelques uns déjà mûrs et sérieux (rares), d’autres complètement paumés avec toutes les dérives que cela peut induire et beaucoup un mélange de joie de vivre, d’angoisses, d’envie de bien faire et de flemme majeure etc etc. Je ne sais pas pour autant en dresser un portrait type.
Ils sont quand même étudiants et il n’est pas besoin pour beaucoup d’être brillants pour être diplômés aujourd’hui. La machine à diplômes s’auto-entretient.

Où vous vous trompez, c’est que je n’ai pas peur de l’avenir, en tout cas pas au sens où vous semblez l’entendre. Les propos qui peuvent le laisser penser relèvent d’une certaine auto dérision et modération.
Tenter de maîtriser les paramètres jouant sur mes investissements et d’analyser les informations accessibles me permet simplement de ne pas hypothéquer trop gravement la vie (y compris future) de ceux qui dépendent de moi et d’avancer sans heurts majeurs.
Je prends des risques, oui, mais après les avoir mesurés, d’où mes réserves sur les modèles idéaux.

Cela dit, "Range junior" est à une étape de sa vie sympa mais cruciale. C’est injuste, mais cet âge qui devrait être celui de la liberté la plus absolue conditionne la vie future de nos enfants.

Donc, de la même façon que je lui ai appris à faire du vélo à l’âge insouciant ou d’autres faisaient du tricycle, à parler et écrire correctement quand d’autres martyrisaient la langue française, je me pose la question aujourd’hui de stimuler sa curiosité sur ce thème de l’argent à l’âge ou d’autres sont conditionnés pour subir.

Par ailleurs, développer des stratégies d’études et des stratégies patrimoniales n’est pas contradictoire bien au contraire. On comprend mieux lorsqu’on à un pied dans le monde réel et ça n’empêche à priori pas d’être bien dans ses baskets.

Dernière modification par Range19 (04/05/2013 18h34)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech