Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 09/08/2016 15h20 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   77 

Et en terme de couverture, votre conseiller, il vous conseille quoi?

C’est peut-être à lui d’y réfléchir, puisque j’imagine que vous le payez?

Hors ligne

 

#52 09/08/2016 16h12 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   65 

Par avance désolé pour le pavé , si je peux donner mon avis concernant une stratégie de couverture efficace, voici ce qui à mon sens est assez facile à faire, peu couteux en cas de hausse et terriblement efficace en cas de baisse : constituer et vendre un PUT synthétique.
A mon avis ça prend sens pour un portefeuille de plusieurs dizaines de milliers d’euros mais ça peut être fait avec un portefeuille pas trop important mais constitué à mon sens d’au moins 10 000€.

L’idée est la suivante : vous trouvez par exemple qu’au cours actuel le marché sur lequel vous intervenez est à un niveau élevé, on va prendre un exemple sur le CAC 40 car ici beaucoup d’intervenant ont des actions françaises et sont principalement investis en actions européenne et vous admettrez qu’il y a quand même une assez forte corrélation entre Dax, Cac, Aex, EuroStoxx…

Actuellement le marché est à 4445 points.
Imaginons que vous souhaitez une protection pour 2 mois, jusque mi-octobre.

Vous achetez un CALL 4600 échéance 3ème vendredi d’octobre actuellement vous payez cette option 55 points soit 550e (les options sur CAC c’est 10e/ point). Actuellement le delta de cette option est de l’ordre de 40.
En même temps, vous vendez 5 mini future sur Cac 40 soit 5€ du point (1 mini future sur cac40 est coté à 1€/point).
A court terme vous avez un position option/future en delta neutre.

L’idée est la suivante :
Si le marché baisse, mon CALL va chuter de valeur mais il ne va pas tomber en dessous de 0. D’autant plus que souvent lors d’une baisse de marché vous avec une hausse (plus ou moins forte et violente) de la volatilité, ce qui aide à valoriser votre option. En effet, vous avez normalement acheté votre option après une belle hausse puisque vous craignez ensuite de votre portefeuille reculer. La hausse du marché s’accompagne quasi systématiquement d’une baisse régulière de la volatilité (nous sommes actuellement en ce début août 2016 en plein dans cette situation, le marché ronronne à la hausse et les taux de volatilité sont au plus bas).

De cette façon, si le marché grimpe de plusieurs pourcents vous vous retrouvez dans la situation suivante :
Votre portefeuille action grimpe : chouette alors
Votre option se valorise et son delta augmente. En cumulant hausse du delta de l’option du fait que l’on se rapproche du strike et la hausse du marché, vous allez globalement avoir une position Future/Option neutre ou en légère perte.
Dans ce cas de figure votre assurance ne vous coute presque rien et vous avez la joie de continuer de détenir vos actions favorites et à encaisser les dividendes.
Si le marché s’emballe à la hausse (merci fed-bce-crédit-no-limit), au dessus de 4600 points (ce qui reste une hausse ‘’modique’’ car ça ne représente que 3% par rapport aux cours actuels) vous vous retrouvez même dans une situation ou votre portefeuille action augmente ‘’considérablement’’.
Votre option se valorise au rythme de 10€/point et en face vous perdez 5€/point sur votre vente de 5 mini future.
Vous vous retrouvez donc dans une situation ou votre assurance (le Put synthétique) ne vous coûte rien et même vous rapporte de l’argent.

Si le marché baisse :
Votre option va tendre vers une valeur zéro + la valeur temps restante + la hausse de la volatilité du fait de la baisse.
Votre vente de future elle va rapidement se valoriser à la vitesse de 5e/ point., c’est-à-dire qu’en 100 points de baisse (soit environ 2%) vous aurez remboursé la valeur du Call, toute baisse supplémentaire sera un profit de couverture sur votre portefeuille action.

Ça me semble être la solution la plus tout-terrain pour se constituer une bonne assurance, pourquoi me direz-vous ? :
-avec les mini futures à 1€/point c’est modulable à souhait et les frais de transaction sont vraiment bas (exemple 1€/ contrat chez degiro),
-en cas de hausse légère votre couverture ne coûte presque rien et votre portefeuille continue de se valoriser et de délivrer des dividendes,
-en cas de forte hausse (vos craintes résultaient d’un excès de visionnage de Bfm tv ou autre), votre couverture ne vous coûte rien et même vous rapporte et ça se cumule avec une hausse de votre portefeuille, win-win,
-le fait d’acheter une option de type Call après une hausse du marché action fait que vous ne surpayez pas l’option car la volatilité est au moment de l’achat assez basse donc comparativement l’achat d’un call coûte beaucoup moins que l’achat d’un Put,
-acheter simplement un Put coûte assez cher et reste une perte sèche en cas de hausse du marché.

La seule situation dans laquelle votre couverture vous coûte c’est une parfaite stabilité de l’indice pendant la durée de vie de l’option (dans mon exemple 10 semaines)
En contrepartie on peut penser que pendant toute cette période vous n’avez pas eu de crainte en consultant votre portefeuille puisqu’il était stable chaque jour et vous avez perçu vos dividendes.
Très sincèrement j’imagine assez mal une parfaite latéralisation des cours pendant 10 semaines mais tout peut arriver !

Enfin, la grande souplesse de ce type de stratégie est que vous pouvez l’utiliser comme un cliquet :
Pour reprendre mon exemple, vous constituez cette position au cours actuel, 4445pts en gros. Si le marché monte de 2 ou 3 % vous pouvez déboucler la position avec un léger profit ou une perte très faible, à coté vous avez eu la hausse de votre portefeuille de plusieurs pourcents donc tout va bien. Et rien ne vous interdit de reprendre une nouvelle position : achat 1 call en dehors de la monnaie échéance 2 mois plus tard et revendre 4, 5 ou 6 mini futures et c’est reparti pour un tour.

Si vous acceptez de ‘’capper’’ votre performance haussière vous pouvez ajouter une vente de call avec un strike bien au dessus du strike du call acheté pour diminuer encore le coût de cette assurance.
Pour reprendre mon exemple, vous pouvez acheter le Call 4600 à 55points doit 550e et en même temps vendre le Call 4800 à 13 points et donc encaisser 130€.
En faisant de cette façon vous acceptez de plafonner votre performance à 4800points d’ici le 3ème vendredi d’octobre en contrepartie de quoi votre couverture option ne vous coûte plus 550€ mais 420€ (550€ - 130€).

Voilà comment je vois les chose, j’espère que mes explications ne sont pas trop confuses !

Maxime

Hors ligne

 

#53 09/08/2016 20h28 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   225 

Merci Maxime. Ca a l’air très bien comme solution. Je ne connais pas les contrats futures ou mini futures, à quel prix vous engagez-vous lorsque vous achetez un mini future? Le cours du marché?

koldoun a écrit :

Et en terme de couverture, votre conseiller, il vous conseille quoi?

C’est peut-être à lui d’y réfléchir, puisque j’imagine que vous le payez?

C’est un conseiller grand public ;-)
MQ ne conseille aucune stratégie de couverture autre qu’une bonne diversification et une répartition action/obligations/cash en fonction de leur météo des marchés.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#54 09/08/2016 23h25 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   97 

A titre d’expérimentation, j’ai acheté hier un put sur le SPX (mini-indice S&P 500) à échéance juin 2017. Le strike est hors la monnaie, à 2125. Je ne compte pas le garder jusqu’à échéance, quoiqu’il arrive : je compte soit le revendre avec gain en cas de chute des marchés, soit le rouler ou le revendre à perte si l’indice reste au même niveau ou croît.

J’envisage également de vendre un spread calendaire sur le VIX (j’en ai parlé sur la file idoine), mais je suis toujours peu confortable avec les échéances que je trouve très rapprochées.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#55 19/08/2016 01h44 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   225 

Lorsqu’une VAD réussit, il suffit de poser un stop loss (achat à une valeur au-dessous du PRU) et on n’a plus d’inquiétude (sauf bien sûr le flash crash) et on peut laisser vivre son short comme assurance risque ’gratuite’.

J’ai actuellement 2 shorts qui ont pris racines: NGE et CXW (mention spéciale) et 6 en cours non concluant mais toujours proches de leur PRU avec CQP, ED, ICLN, IHE, VRSN et XHS.
Je suis sorti en légère perte de XOP et DRIP (ETF inverse leveraged) lorsque j’ai vu la remontée en flèche des cours du pétrole et la corrélation du cours avec le secteur exploration.

Je suis proche de shorter les REITs avec un ETF inverse leveraged DRV ou peut-être pour commencer plus raisonnablement avec une VAD sur VNQ ou SCHH.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#56 19/08/2016 08h05 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   77 

Mon short actuel le plus rémunérateur est Air France.

Récemment, je me suis mis à re-shorter mes "anciennes gloires de la VAD", Crédit Agricole, CGG et Bourbon, mais c’est moins brillant que par le passé.

Je short également depuis peu Ageas et Nyrstar.

Hors ligne

 

#57 24/09/2016 17h39 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   225 

Je reviens sur les solutions proposées par Notariat76 et namo.

Notariat76 parle d’une solution de vente à découvert d’un future sur un indice (lorsque l’indice chute la VAD va s’apprécier) couplée avec une option call pour éviter une perte illimitée avec la VAD en cas de hausse de l’indice. Il propose de surdimensionner le call par rapport à la VAD pour ne pas perdre en cas de hausse.
Le principe sous-jacent est qu’il est moins cher de vendre à découvert et acheter un call car on ne paye pas la volatilité.
Le prix de la couverture n’est pas évident à calculer puisqu’il dépend du prix de revente du call difficile à évaluer (il faut utiliser un pricer et faire des hypothèses de volatilité).

Namo reste sur une stratégie que je trouve plus simple de l’achat d’un put sur un future sur l’indice américain S&P500. L’achat d’un put (le droit de vendre à un prix défini) permet de se couvrir en cas de baisse de l’indice. Le coût de la couverture est connu simplement (le prix du put).
Cette stratégie peut être plus chère car l’achat d’un put est plus cher que l’achat d’un call+VAD (on paye les inquiétudes des acteurs du marché avec le put). J’avoue que j’ai du mal à savoir si c’est ou pas le bon moment d’acheter un put ou si on le surpaye.
J’aurais tendance à croire qu’en période de VIX faible, le surcoût d’achat du put est faible lui aussi.

Notariat76 avez-vous expérimenté cette configuration de protection et quel est votre retour sur son efficacité et son coût?

Namo vous avez annoncé avoir fait un bénéfice sur la revente d’un put échéance juin 17, avez-vous repris une position? Pourquoi avoir choisi une échéance aussi éloignée (vous payez plus de valeur temps)?

Personnellement je vais essayer une couverture sur l’achat d’un put sur XSP qui sont les mini-futures sur l’indice S&P500. Ce mini-future est 10 fois plus petit que le grand-frère SPX que namo avait utilisé.
Le S&P500 est à 2164, l’option SPX a une valeur de 100 fois l’indice soit 216400$ (namo vous avez un gros portefeuille! ;-) alors que XSP a une valeur de 1/10e de ce chiffre soit 21640$ (ce qui est déjà conséquent).
Je n’arrive pas à voir le prix du put. Je regarderai lundi quand le marché sera ouvert.
L’idée est de se protéger contre une forte baisse (pour ne pas payer trop cher). Disons que je suis ’confortable’ (abus de langage) avec une baisse de 15% du marché soit une valeur du S&P500 de 1840.
J’ai un portefeuille de 550000$ (avec le levier) à couvrir. Soit 550000/18400 = 29 options put pour avoir une valeur équivalente.
Comme j’ai d’autres stratégies de couverture (VAD d’actions, ETFs inverse, VIX) je ne prendrai pas une position aussi forte.
Une fois de plus la question est: quel est le coût d’une telle stratégie et quel coût suis-je prêt à accepter?
Actuellement avec un portefeuille qui a bien progressé malgré les erreurs (donc par chance surtout), j’aspire à le protéger, mais avec toujours la volonté de surperformer. Si je voulais simplement une protection, je n’aurais pas de levier et j’investirai sur des obligations IG ou sur un fonds euros sur mon AV.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#58 25/09/2016 11h43 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   225 

J’ai placé un ordre en-dessous du marché pour 8 put XSP 183$ 16/12 à 0,6$.
Le closing price est apparemment de 0,68$ donc mon bid est 11% en-dessous (faible chance que l’ordre soit exécuté pour l’instant).
Cela représente (si l’ordre est exécuté) un coût de 480$ sans les frais et cela est sensé protéger 146400$ de mon portefeuille contre une baisse du S&P500 supérieure à 15% par rapport au niveau actuel.

L’échéance suivante (jan 17) est beaucoup plus chère (76%). Je me dis que si le marché baisse ce sera parce que la FED a augmenté son taux et elle le dira le 14 décembre (j’éviterai d’être dans un avion ce jour là pour ne pas reproduire l’erreur de ne pas pouvoir agir).
Donc une couverture au 16 décembre devrait pouvoir fonctionner si les marchés dévissent rapidement et sinon j’aurai le temps de m’alléger suite à cette décision pour diminuer mon levier.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#59 26/09/2016 17h41 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   162 

Je vous suggère de lire le Trader’s insight sur Interactive Brokers, c’est assez court et ça s’appelle "How to Profit From the Fed’s Coming Rate Hike".

Hors ligne

 

#60 26/09/2016 19h35 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   97 

Jef56 a écrit :

Namo reste sur une stratégie que je trouve plus simple de l’achat d’un put sur un future sur l’indice américain S&P500. L’achat d’un put (le droit de vendre à un prix défini) permet de se couvrir en cas de baisse de l’indice. Le coût de la couverture est connu simplement (le prix du put).

[…]

Namo vous avez annoncé avoir fait un bénéfice sur la revente d’un put échéance juin 17, avez-vous repris une position? Pourquoi avoir choisi une échéance aussi éloignée (vous payez plus de valeur temps)?

J’ai effectivement racheté mon put - même strike, même échéance (par facilité - je l’avais déjà référencé dans une liste du logiciel IB) - vers les 106, profitant de la baisse de volatilité. (Mon 1er achat était à 114 et revente à 133.)

Je prends des échéances éloignées parce que, contrairement à vous, je me méfie beaucoup du market timing. Si je pouvais prendre des puts à 4 ans, je le ferai peut-être ! Je gagnerais moins en cas de chute, mais je perdrais moins en cas de marché étal ou croissant.

Même avec mon échéance pas trop proche, je trouve mon comportement un peu spéculatif. smile Mais je souscris plutôt à l’école "value", où les pratiquants de ce genre de couverture sont minoritaires.

Jef56 a écrit :

Le S&P500 est à 2164, l’option SPX a une valeur de 100 fois l’indice soit 216400$ (namo vous avez un gros portefeuille! ;-) alors que XSP a une valeur de 1/10e de ce chiffre soit 21640$ (ce qui est déjà conséquent).

Je crois que nos portefeuilles ont des tailles d’un même ordre de grandeur. Pour être honnête, je n’ai pas beaucoup réfléchi au notionnel, mais j’ai vu que le prix du put était proche (mais inférieur) du prix des futurs VIX, donc ça me permettait en quelque sorte de comparer les deux.

Si j’étais tombé sur XSP, j’aurais peut-être acheté celui-ci à la place ! J’en prends note pour la prochaine fois.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#61 28/09/2016 23h30 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   225 

J’ai essayé le XSP pour un peu moins de 400€ avec un put au 16 décembre (2 jours après la décision de la FED) pour un strike de 183, soit un S&P500 en baisse de 15% par rapport au cours d’aujourd’hui, ce qui est une baisse énorme pour un indice.

C’est donc une assurance anti-krach, je ne compte pas faire de bénéfices sur ce trade.
Cet achat ’couvre’ 25% du portefeuille.


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

#62 12/11/2016 15h18 → Couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ? (actions, couverture, portefeuille)

Membre
Réputation :   225 

J’ai revendu avec profit le put XSP que j’avais acheté avant l’élection. Ce n’est pas forcément opportun car je vise une couverture avec cet instrument et non un support de performance. Mais bon, il ne faut pas non plus tout s’interdire, on est libre avec son argent!

En octobre je n’ai pas pu acheter d’options au prix et au strike qui me convenaient (moins de 500€ pour une couverture environ de 20-25% du portefeuille contre une baisse de 15% de l’indice de référence) car les marchés étaient inquiets et en baisse, les primes pour les puts étaient élevées (autour de 0,9$ pour un contrat au lieu d’une cible à 0,65$).

Avec l’euphorie inattendue post élection de Trump et en baissant le strike j’ai pu acheter début novembre des options pour couvrir l’ensemble de mon portefeuille contre un gros krach des indices US.

1- Options sur le mini XSP (bourse CBOE, la même que celle du VIX). Ce support représente 1/10ème de la valeur de l’indice S&P500.
-> 8 puts strike 183 échéance 20 janvier 2017 soit une protection contre une baisse de 15,4% de l’indice S&P500 pour une valeur de 8 x 100 (1 option = 100 titres) x 183 = 146 400$ couverts
-> 8 puts strike 180 échéance 31 janvier 2017 soit une protection contre une baisse de 16,8% de l’indice S&P500 pour une valeur de 144 000$ couverts
-> 8 puts strike 170 échéance 28 février 2017 soit une protection contre une baisse de 21,4% de l’indice S&P500 pour une valeur de 136 000$ couverts

2- Pour le même coût j’ai essayé le put sur l’ETF SPY qui suit l’indice S&P500 pour voir si l’un était plus économique que l’autre.
-> 8 puts strike 183 échéance 20 janvier 2017 soit une protection contre une baisse de 15,4% de l’indice S&P500 pour une valeur de 146 400$ couverts

Je les ai tous achetés au même prix soit 520$. Je ne sais pas acheter des options au meilleur prix car je ne sais pas utiliser les différents "trade optimiseurs" qui permettent de trouver l’option la moins chère à un moment donné. Si certains forumeurs veulent bien m’éclairer sur ce point je serai reconnaissant.

Le coût de transaction sur CBOE est environ 2 fois plus cher (6-7€ pour les 8 contrats) que sur la bourse de New York (environ 3€) pour acheter les options avec le broker IB.

Il est difficile de savoir si son portefeuille est complètement couvert ou pas, cela dépend bien sûr de la corrélation avec l’indice S&P500 que j’utilise comme étalon pour mes choix d’instruments.
Toutefois si on considère une corrélation parfaite (ce qui ne sera pas le cas, nous sommes d’accord, surtout en ce moment car je suis sur-exposé aux émergents), dans le cas d’une baisse de 20% de l’indice S&P500 ce qui serait extrême et caractéristique d’un krach, j’ai environ 573000$ de mon portefeuille (80% du portefeuille) qui sont "sécurisés" tant que les options ne sont pas échues.

C’est à dire que je perdrais 20% de la valeur de mon portefeuille (en fait moins parce que les options vont se valoriser au fur et à mesure de la baisse, mais au jour de l’échéance dans l’absolu je perds le maximum) mais que au-delà de cette baisse les options vont couvrir 100% de la perte.

J’utilise le levier mais de façon à pouvoir encaisser justement une baisse que j’estime à 20% (tout cela sont des hypothèses, en cas de krach je ne sais pas vraiment comment la marge se comporterait, mais d’après les crash test du broker, le portefeuille supporterait une baisse de 20%).
Donc je considère qu’ainsi je suis protégé contre un krach pour un coût "modeste" de 1900€ soit 0,3% de la valeur du portefeuille pour environ 3 mois soit un coût à l’année de 1,2% environ.

En plus de cette "assurance krach" je compte possèder dorénavant une position longue en permanence sur le VIX afin de gérer les pics de volatilité et de protéger une partie supplémentaire du portefeuille contre la baisse du S&P500 qui est inversement corrélé à plus de 80% au VIX. Je compte positionner cette position longue juste après un événement perturbateur comme les réunions de la FED pour améliorer mes chances de vendre la position en plus-value (même si ce n’est pas l’objectif principal d’une couverture). Par exemple pour l’élection US je n’ai pas acheté le contrat novembre mais celui de décembre car en cas d’élection de Clinton sans volatilité par exemple, j’avais encore la réunion de la FED derrière pour créer de l’incertitude.
Aussi, avant des événements perturbateurs (créateurs d’incertitude) je pourrai aussi utiliser à court terme des ETFs sur le VIX (long ou court en fonction du moment).
J’ai actuellement 1 contrat VIX échéance décembre après la réunion de la FED et je short le VIX qui est dans une phase descendante après l’élection (pour l’instant en tout cas) pour environ 6% du portefeuille avec des ETFs.
Enfin j’utilise aussi des ventes à découvert sur certains titres ciblés. Cette technique est pour l’instant payante mais je la considère beaucoup plus aléatoire dans son résultat et surtout dans son coût que les 2 autres.

Voilà l’état de ma réflexion actuelle sur la couverture de mon portefeuille.

La plus grosse incertitude actuelle est sur la répartition du portefeuille qui est très orienté marchés émergents (environ 45%) et qui est donc beaucoup moins corrélé au S&P500 qu’il l’était avant les élections avec un poids de 35% environ.

Il faudrait trouver l’équivalent de XSP sur un indice World ou Emergents. Je pourrais acheter des options sur un ETF Emergents très liquide (comme EEM par exemple). Je vais ajuster la méthode dans les prochaines semaines lors du rachat des positions options pour la couverture du trimestre prochain (je vais maintenant en acheter tous les mois pour maintenir la couverture) pour tenter de trouver une couverture avec une meilleure corrélation au portefeuille avec un mix d’option sur SPY ou XSP et sur EEM ou équivalent (le plus liquide possible).

Que ce soit les options ou les contrats sur le VIX, une protection s’achète lorsque les marchés montent et que tout va bien.
Quand les marchés commencent à baisser, le coût de la protection devient vite dissuasif (cf. ma protection sur Apple avant les résultats de septembre qui m’a coûté très chère).

Comme l’écureuil qui stocke ses noisettes au printemps, les instruments de couverture se récoltent aussi au printemps des cycles boursiers c’est à dire dans les périodes de hausse!
Et comme l’écureuil qui anticipe un hiver long à défaut de prévoir l’avenir, il vaut mieux se surprotéger en période de hausse pour avoir les minutions pour durer en période de baisse (et pouvoir par exemple prendre quelques bénéfices sans compromettre totalement la couverture).

Dernière modification par Jef56 (12/11/2016 15h19)


To achieve fair investment results is easier than you think; superior results are harder than you thought

Hors ligne

 

Discussions similaires à "couverture de portefeuille d'actions : comment faire concrètement ?"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech