Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 21/03/2013 21h17 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   -1 

Bonjour,

Je me demandais, en voyant l’affaire de Chypre, s’il était viable, non pas pour fuir la fiscalité française mais plutot pour chercher des rendements plus intéressants, de faire fructifier dans un "paradis fiscal" ou tout simplement un pays étranger !
Avez vous déjà connue une telle expérience ? Vos avis m’intéresse…..
Merci

Mots-clés : paradis fiscal

Hors ligne

 

#2 21/03/2013 22h11 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   

Sans parler de paradis fiscal (car la c’est clairement pour fuir la fiscalité), mais plutôt des pays à plus forte inflation, donc plus forte rémunération de l’épargne

Hors ligne

 

#3 21/03/2013 22h45 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   246 

ex Bresil, Turquie, Australie ou le taux de base est beaucoup plus eleve…donc les taux d’epargne, les  obligs aussi

Hors ligne

 

#4 21/03/2013 22h49 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   224 

C’est aussi une question que je me posais… Par exemple, est-il possible d’ouvrir une société de trading à Hong Kong dont on serait l’unique client? Ce n’est absolument pas légal, mais est-ce juste possible?


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#5 22/03/2013 11h12 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   17 

ZX-6R a écrit :

Par exemple, est-il possible d’ouvrir une société de trading à Hong Kong dont on serait l’unique client?

A cette question précise , je n ai pas de réponse , mais j ai trouvé que l interventionnisme  Chinois , était de plus en plus évident au fur et à mesure que les années passent -

Question faire fructifier un capital dans un paradis fiscal me semble comporter de plus en plus de risques - Si c est un pays sérieux = échange automatique d informations , et si c est un pays plus exotique , ils  sont généralement   classés sur la liste des pays non coopératifs , auquel  il faut ajouter des risques de révolution de palais parmi les dirigeants .

Dans cette situation , je pense que la meilleure solution serait de trouver un filon dans un pays émergent -

Dernière modification par Swx (22/03/2013 11h20)

Hors ligne

 

#6 22/03/2013 11h29 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   66 

Le risque sur les pays émergents reste le protectionnisme forcené dont ils font preuve, notamment sur les investissements étrangers et les changes.

Je sais qu’un contrôle des changes existe au Brésil, Chine, Afrique du Sud et Inde, les autres je ne me suis jamais penché sur la question.

Le contrôle des investissements étrangers existe en Chine et Inde au moins.

Hors ligne

 

#7 22/03/2013 11h48 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   128 

J’avais une connaissance qui avait adopté ce type de "stratégie".

Il disait que les dépôts au Brésil étaient rémunérés à 5 %, et que, qui plus est, le réal s’appréciait de 5 % par an par rapport à l’euro.

Ca a pu marcher mais ne vous emballez pas, ça me paraît un peu tard désormais :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/268_real-euro.png

Ca ne me paraît pas viable à long terme, les taux de rémunération des dépôts et les taux de change sont trop politisés.

Ca reste donc spéculatif. Comme je dis, il n’est pas interdit de spéculer, mais encore faut-il savoir qu’on le fait. :-) Et "spéculer" me paraît différent de "faire fructifier son capital".

Hors ligne

 

#8 22/03/2013 15h03 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   17 

Swx a écrit :

Dans cette situation , je pense que la meilleure solution serait de trouver un filon dans un pays émergent -

Je me suis mal exprimé : je pensais à un pays qui aurait signé avec la France une convention fiscale avantageuse , mais pas spécialement un pays émergent :
Je ne connais pas la liste des Conventions fiscales signées par la France , mais je me serais intéressé à des pays non membres de la Communauté Européenne , ni de l EEE -

- Pour y avoir séjourné , la partie Turque de l île de Chypre devrait avoir besoin d investissements  tangibles de toutes sortes , certaines républiques issues de l ancienne Yougoslavie , l Albanie peut-être,  des pays   qui n ont pas encore au programme de rejoindre l UE , ou l EEE …

Hors ligne

 

#9 24/03/2013 15h03 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   35 

ZX-6R a écrit :

C’est aussi une question que je me posais… Par exemple, est-il possible d’ouvrir une société de trading à Hong Kong dont on serait l’unique client? Ce n’est absolument pas légal, mais est-ce juste possible?

Je ne comprend pas bien pourquoi ça ne serait pas légal, partant du principe que tout soit déclaré dans les formes ?

Hors ligne

 

#10 24/03/2013 15h44 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   

En Australie le compte courant est rémunéré 4%… et les comptes à termes encore plus il me semble

Certains ont pu en profiter ces dernières années en plus quand le AUD était a parité 2/1 c’était encore plus intéressant de placer ses euros là-bas.

Dernière modification par Nezpapeur (24/03/2013 15h47)

Hors ligne

 

#11 09/08/2013 16h15 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   

ZX-6R a écrit :

Par exemple, est-il possible d’ouvrir une société de trading à Hong Kong dont on serait l’unique client?

Prenons le cas d’un resident en France, si il cree une societe a HK (qui a une fiscalite TRES clémente et une juridiction basee sur le droit anglais pour des raisons évidentes, ce n’est donc pas un paradis fiscal avec les risques lies), il injecte du capital, il le place, il recupere la PV sans tax (car HK) et il se distribue ensuite des dividendes (imposees a HK a hauteur de 15% je crois)… Ca semble etre pas mal comme scénario. Sauf que si il declare sa societe en France, quelqu’un sait-il qu’elle sera l’imposition cote francais ?

Confucius


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

#12 09/08/2013 20h08 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je ne veux pas jeter de l’huile sur le feu mais rien que l’utilisation du terme ’paradis fiscal’ est très gênante. Sans même rentrer dans le débat optimisation/fraude.

Il n’y a rien d’illégal à monter une société à Hong Kong pour un résident fiscal en France. (Heureusement)

Il ne faut pas mélanger les 2 niveaux d’imposition : le vôtre et celui d’une société.

Pour votre société, trouver une imposition faible est logique. HK 15% c’est beaucoup, vous trouverez du 4% dans des pays qui sont dans le giron du Common Wealth, par l’héritage législatif.

Pour vous : si cela à attrait au domaine monétaire, vous déclarerez un compte à l’étranger (Formulaire N°3916) et lors de votre déclaration, reporterez les PV comme des gains de change. Tout dépendra alors de votre tranche d’imposition. Moi j’aime bien payer des impôts, je dors mieux !

Mais le problème aujourd’hui sera plus de monter l’entité qui va gérer les fonds. Car même si ce sont vos sous, la société ne pourra opérer qu’avec l’obtention de licences appropriées (mutualisation de fonds, engagement sur les marchés).

Si vous voulez monter une telle entreprise, il vous faudra trouver un juriste/fiscaliste international dont les connaissances sont TRES TRES actualisées. Les lois dans ce domaine changent très vite.

Je vous parle de ce que j’ai vécu.

Bonne continuation à tous.

Hors ligne

 

#13 09/08/2013 20h37 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   166 

Le CGI est totalement bétonné contre ces constructions légères.
Sans rentrer dans les détails,
- si vous faites affaire (au sens payez, investissez dans etc) avec une société dans un état considéré comme paradis fiscal (donc liste grise ou noire), ou simplement un état où l’IS est inférieur de moitié à celui en France (genre Irlande),
-> alors à moins de beaucoup de frais (style vraiment avoir un bureau sur place + employés + bureau intermédiaire au pays-bas etc), tout est exactement comme si vous étiez en France.

Voir le CGI sur les prix de transfert, les histoires de détentions de parts de sociétés étrangères etc etc.

Hors ligne

 

#14 10/08/2013 10h38 → Faire fructifier un capital dans un paradis fiscal ? (paradis fiscal)

Membre
Réputation :   

@Camerling:
Oui vous avez tout a fait raison, un des problèmes principaux est que les conditions d’acces au marche pour une societe risquent d’etre bien plus complique que pour un particulier.

@crosby
Merci pour ces précisions

Confucius


Heureux résident de Hong Kong. Retrouvez mon portefeuille.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech