Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 09/01/2015 11h48 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello Roudoudou,
merci!
Mon avis personnel est que je ne me renforcerai pas au cours actuel. Ce qui m’intrigue c’est les importants rachats, peut-être que j’y attache trop d’importance mais les montants engagés sont élevés.
2014 ne pourra pas être aussi bon que 2013 (année historique) mais on a toujours le fait qu’un cycle d’investissement s’est terminé, un moat en France et en Belgique, potentiel de croissance aux USA, réorganisation en Italie et essayer de stabiliser (moins de volatilité) l’activité en Europe de l’est.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron.
Ceci n’est pas un conseil à l’achat ou à la vente. Eveyrbody must do his or her homework.

Hors ligne

 

#52 10/01/2015 12h21 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   17 

Je ne sais pas si vous avez eu vent de l’info, mais Boiron va être soumise prochainement à la TTF (taxe sur les transactions financières) qui pour rappel s’éleve à 0.2% du montant de l’achat et est supporté par l’acheteur des titres, bien sûr.

A ce titre, le 10 autres entreprises, en plus de Boiron donc, vont y être confrontées (Norbert Dentressangle, Coface, Sopra, Ellior, LDC, Worldline, Eurosic, GTT, Financière Moncey, Korian Medica).

Hors ligne

 

#53 12/01/2015 10h47 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello Elias,
cela ne peut que nous encourager à être des détenteurs à long terme de l’entreprise. L’entreprise a continué à racheter des actions la semaine du 22/12/2014 au 02/01/2015 (82 218 actions à un prix moyen de 69,7 euros). La publication du CA annuel à la fin du mois fait que l’entreprise ne pourra plus en acquérir dans l’immédiat.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#54 19/01/2015 16h08 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour Jeremie,

Tout d’abord félicitations pour votre interview sur BFM, clair et concis…même si j’ai attendu le calcul du CAPEX de maintenance pour essilor wink

Concernant les rachats d’actions de Boiron, ils continuent (il y en a encore eu la semaine dernière). Je ne comprends pas pourquoi vous indiquez qu’ils vont s’arrêter à cause de la déclaration de CA, il ne s’agit pas de transactions de dirigeants (qui eux sont impactées) ?

Joe

Hors ligne

 

#55 23/01/2015 10h27 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello joemontanos69,

effectivement j’ai fait une erreur! Pour Essilor, je vous répondrai dans la file dédiée!

Le CA du 4ème trimestre 2014 et donc le CA de l’année ont été publiée, c’est pas mal.
pour le 4ème trimestre:
progression de 2,1% (+5,1% à taux de change constant). dans le détail, la France est flat (-0,4%), c’est l’international qui progresse bien (+5,1%) tant grâce à l’Europe que grâce aux Etats-Unis.

Sur 2014:
le CA recul de 1,3% mais hors effet de change il progresse très légèrement de 0,7%.

Par rapport à une année 2013 qui était historique, au final Boiron s’en sort pas mal du tout en 2014.

Le résultat opérationnel va progresser par rapport à celui de 2013 (qui était déjà à un record historique) du fait de leur travail de maîtrise des coûts (pas mal du tout car cela semblait moins évident après qu’ils aient gelé une réorganisation du service informatique).

La trésorerie nette est passée de 134,7 à 156 MEUR alors même qu’il y a eu des rachat d’actions importants récemment.

Un problème juridique qui s’est bien réglé au Canada: rejet d’une demande de class action.

Cheers

Jeremy
J’ai des actions Boiron

Hors ligne

 

#56 12/02/2015 17h11 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello,
Boiron continue à racheter ses actions:
-semaine du 26 janvier 2015: 8 954 actions pour un PRU de 76,4 euros.
- et surtout lors de la semaine du 2 février 2015: 151 398 actions pour un PRU de 80 euros. Cette dernière opération représente 12,1 MEUR.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#57 14/02/2015 23h41 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   12 

Le prix actuel de l’action va rendre les prochains rachats compliqués (la limite maximale fixée en AG est de 80 euros).

Le dernier rachat a du être effectué hors marché vu le bloc d’actions représenté.

A mon dernier comptage, cela faisait un total de 5,12% du capital racheté depuis le début de la vague de rachats d’actions.

Joe
J’ai des actions boiron

Hors ligne

 

#58 18/03/2015 19h03 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello,
Boiron a publié ses résultats 2014.
La marge d’exploitation est à 23,6% en 2014 contre 21,7% l’année précédente.
La marge nette s’établit à 14,6% en 2014 contre 13,3% en 2013.
Les investissements nets en baisse ont contribué à ces résultats.
La trésorerie nette diminue de 3,6 MEUR mais s’explique par les rachats d’actions opérés récemment.
Le dividende progresse de 25% pour passer de 1,2 à 1,5 euros.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#59 20/03/2015 15h48 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour Jeremy,

Boiron a livré une présentation aux analystes (qui détaille un peu la présentation concise des résultats 2014).

Apparemment, ils auraient évoqué des projets d’achats d’autres sociétés (mais je n’ai pas d’information précise sur le sujet.

Ils ont aussi dans cette présentation indiquer que le niveau d’activité T1 2015 serait soutenu (les pathologies hivernales ont été très actives). Il y a une analyse par pays qui permet aussi d’estimer l’impact de la dévaluation du rouble (je n’ai pas effectué d’estimation mais l’impact va être fort).

Joe
Actionnaire Boiron

Hors ligne

 

#60 20/03/2015 18h44 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello joemontanos69,
Pour les perspectives du 1er trimestre, ma femme (qui est pharmacienne) m’ a confirmé que les produits se vendaient très bien avec la grippe. C’est un scuttlebutt qui vaut ce qu’il vaut mais toujours intéressant !
Je n’étais pas au courant sur de potentiels rachats d’entreprises.
Dans les slides on apprend que l’impact négatif du rouble a été de 11 MEUR sur le CA 2014.
Les coûts sont optimisés en regroupant des établissements de distribution, déploiement des systèmes informatiques, la réorganisation en Belgique contribue à diminuer les coûts de production.
Côté flux de trésorerie, la variations de BFR a été bien maîtrisée et les investissements continuent à diminuer.
Par pays :
- l’Italie repart bien,
- hors effet de change, le CA progresse en Russie.
- la Belgique revient à l’équilibre
- aux USA, le CA progresse mais on un résultat qui diminue suite à des dépenses liées au développement (recrutement, publicité),
- Espagne= CA stable mais résultats en hausse suite aux économies de coûts (réduction du nombre de sites et de personnels).
- Pologne = activité faible .
- Canada= pour l’instant il semble que le marché ne prenne pas (le CA baisse de 11,8%) aussi vite qu’aux USA.
- autres pays= impact favorable à travers la gestion des coûts.
Au final, Boiron est très stricte sur ses coûts (comme on l’a vu c’est surtout sur les coûts de production).

A terme, la fin du déploiement du système informatique permettra de dégager des économies supplémentaires.

En terme de valorisation, on a VE/RO de 11,2 et un PER de 19,9.
Dans le RA, il faudra regarder si la limite (bien vu la limite à 80 euros joemontanos69) pour le rachat d’actions est augmentée.

Cheers

Jeremy

J’ai des actions Boiron.

Dernière modification par Jeyfox (20/03/2015 18h44)

Hors ligne

 

#61 20/03/2015 21h07 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Il semblerait qu’il s’agisse de 2 sociétés allemandes, Heel et DHU, spécialisés bien sur en homéopathie.
Heel, je connais je me suis soigné avec leurs produits lors d’un séjour au Portugal, excellente boite et bons produits, aussi des spécialités vétérinaires il me semble, mais je ne connais pas leur implantation ni leur état financier.
DHU je ne connais pas.

J’aurais bien vu aussi, perso,un rachat de Weleda, qui est une magnifique boite, mais avec le risque de s’éparpiller dans d’autres secteurs, plus naturopathie, et de perdre la spécificité homéopathique ce qui fait la force de Boiron.

Salutations,
Olivier

Je ne possède QUE des titres Boiron, et je suis nouveau sur ce forum …

Dernière modification par Olivier67 (20/03/2015 21h29)

Hors ligne

 

#62 21/03/2015 00h59 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Bonsoir Olivier67,
Intéressant!
Heel faisait un CA de 207 MEUR en 2013 (soit un tiers du CA 2014 de Boiron), ils sont sortis des USA et du Canada du fait des mêmes class actions (qui se sont terminés par des transactions) auxquelles a dû faire face Boiron.
Heel appartient à Delton AG, holding appartenant à la famille Quandt (propriétaire de BMW).
Il y a une bonne complémentarité géographique, la taille est intéressante.

DHU appartient au groupe pharmaceutique Schwabe qui a réalisé 735 M EUR de CA mais on n’a pas le CA de DHU.

Pour Weleda, effectivement cela les ferait sortir de leur coeur de métier que représente l’homéopathie.

Cheers

Jeremy

J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#63 14/04/2015 11h40 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello,
Voici quelques éléments suite à la lecture du rapport annuel de Boiron :
Le mot de Christian Boiron est très intéressant :
-    ralentissement de l’effort en terme d’organisation informatique. On en déduit une économie de coût de ce côté.
-    investissements de production à prévoir sur le site de Messimy. Le regroupement des activités et l’extension des capacités de production est prévue pour durer encore 2 à 3 ans.
-    montée en puissance des filiales,
-    augmentation des dépenses en R&D, (qui contribue à leur moat),
-    la prescription de préparations magistrales va être restreinte ce qui va impacter l’organisation en France.

Les coûts de préparation et de distribution sont restés stables mais ils auraient dû baisser si il n’y avait pas eu la troisième tranche constitutive de la taxe sur les ventes directes en Franc.
Dans les autres produits opérationnels, le CICE a permet d’obtenir un profit de 3,1 MEUR, on a une plus-value de 1,2 MEUR suite à la vente d’un établissement de préparation et de distribution en France.
Sur les filiales à l’étranger, aux USA l’arnica et la marque Stodal compense le recul de l’Oscillococcinum. Des coûts informatiques ont impacté a priori one shot la filiale avec le déploiement de l’ERP.
Au Brésil, une nouvelle équipe dirigeante est mise en place.

La variation de BFR est nettement meilleure que l’année précédente grâce à une baisse des créances clients (impact de la loi Hamon qui fait diminuer les délais de règlement).
Les provisions pour réorganisations baissent de 8,1 MEUR du fait du paiement des indemnités de licenciement en Belgique et en Italie.

Avec un prix de l’action à 110 euros, on a :
-    VE/EBIT : 13,1
-    P/FCF de 25,5.

Les éléments à suivre avec l’entreprise sont :
-    Capacité à continuer à réduire les coûts (informatique),
-    Une plus grande contribution des filiales à l’étranger,
-    si il y a une opération de croissance externe qu’elle se fasse à un bon prix.

Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#64 14/04/2015 22h29 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   12 

Bonjour Jeremy,

Pour ma part, à ces niveaux de valorisation, j’ai décidé de fortement m’alléger (j’ai vendu 70% de ma position). Je garde une position dans l’attente du T1.

Le déménagement vers Messimy va entraîner à court terme une forte hausse des investissements et un risque opérationnel (certes de courte durée).

L’acquisition annoncée sera sans doute structurante, avec une taille de cible importante. Je pense qu’à long terme, cela peut donner de l’échelle au business dans certains pays. Mais à court terme, le risque de perturbation me parait important.

Je prends donc le risque d’alléger au profit d’autres titres. Je reste convaincu du potentiel long terme.

Joe

Hors ligne

 

#65 15/04/2015 10h35 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello joemontanos69,
on est désormais sur des catalyseurs plus prospectifs (croissance organique des filiales, croissance externe), les précédents catalyseurs ayant eu lieu (baisse des investissements, hausse des prix sur les noms communs, réorganisation en Italie et Belgique).
C’est une entreprise que j’apprécie beaucoup et dont je comprends très bien le modèle, alors je reste actionnaire (mais je peux avoir tort!). Time will tell!
Cheers!
Jeremy
J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#66 15/04/2015 11h53 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   

Geronimo a écrit :

L’homéopathie ne contient aucun principe actif et ne fait jamais mieux qu’un placebo.

Aussi étrange que cela paraisse, l’homéopathie est fréquemment utilisée par les vétérinaires équins, en particulier pour traiter les coliques des chevaux.
L’effet placebo se transférerait-il du maître à l’animal?

Hors ligne

 

#67 15/04/2015 16h55 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   104 

La bénédiction fonctionne aussi très bien, et est d’un rapport qualité/prix imbattable!

Goriot a écrit :

Geronimo a écrit :

L’homéopathie ne contient aucun principe actif et ne fait jamais mieux qu’un placebo.

Aussi étrange que cela paraisse, l’homéopathie est fréquemment utilisée par les vétérinaires équins, en particulier pour traiter les coliques des chevaux.
L’effet placebo se transférerait-il du maître à l’animal?

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/416_chevaux2-20121003-m127a.jpg

Hors ligne

 

#68 15/04/2015 18h10 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   

pvbe a écrit :

La bénédiction fonctionne aussi très bien, et est d’un rapport qualité/prix imbattable!

Mettre sur un même plan la prescription médicale du vétérinaire pour soigner un animal souffrant et l’envie d’un propriétaire de faire bénir son cheval en bonne santé pour le mettre à l’abris de la maladie est de parfaite bonne foi.

Ceci dit je n’ai pas d’avis sur l’homéopathie et je ne l’utilise pas.

Dernière modification par Goriot (15/04/2015 18h28)

Hors ligne

 

#69 16/04/2015 19h27 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   

Hello,
je suis comme Jeyfox je conserve précieusement mes titres, elle pourrait nous faire un parcours à la Virbac dans les 2 prochaines années, et puis je ne trouve aucune autre valeur sur la place avec d’aussi beaux graphiques aussi réguliers, alors je reste investi à 100% mon portif même si c’est risqué…

Olivier

Hors ligne

 

#70 17/05/2015 15h07 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

Hello,
la 9ème résolution propose une limite pour le rachat d’actions à 135 euros (pour un montant maximal à 262,5 MEUR). La précédente limite était à 80 euros et a été utilisée. On verra si ils s’en serviront après l’AG du 21 mai.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron.

Hors ligne

 

#71 20/05/2015 16h24 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   167 

J’avais laissé passer les chiffres du 1er trimestre 2015. Ils ne sont pas mauvais grâce à un hiver bien froid. Cela n’avait pas été le cas en 2014.
Cela nous donne un CA en progression de 6,4% hors effet taux de change.
Bonne performance en France (+8,3%), aux USA (+14%) et retrait du CA en Russie.
Cheers
Jeremy
J’ai des actions Boiron

Hors ligne

 

#72 21/05/2015 07h29 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   190 

Goriot a écrit :

Geronimo a écrit :

L’homéopathie ne contient aucun principe actif et ne fait jamais mieux qu’un placebo.

Aussi étrange que cela paraisse, l’homéopathie est fréquemment utilisée par les vétérinaires équins, en particulier pour traiter les coliques des chevaux.
L’effet placebo se transférerait-il du maître à l’animal?

1. Goriot, il a été prouvé par de belles expériences en double aveugle que l’effet placébo se transmettait de médecin à patient. Ces expériences : le labo donne au médecin hospitalier des médoc ou du placebo en lui demandant de noter quand les patients disent aller mieux. Résultat : les patients vont mieux avec les médoc. Après l’expérience le labo dévoile qu’il n’a donné que du placébo pendant toute la durée de l’expérience.

2. Votre phrase suppose que le fait que "l’homéopathie est fréquemment utilisée par les vétérinaires équins" prouve que l’homéopathie a un effet positif. Vous m’accorderez je pense que ce n’est pas parce qu’un groupe d’humains, même spécialiste, croît en quelque chose, que ce quelque chose existe vraiment. Les contre-exemples sont assez nombreux…

Si les dirigeants de Boiron me disaient "on sait bien que c’est du pipeau mais c’est un bon commerce" je me dirais "voila des gens qui ont la tête sur les épaules et le sens du commerce", à défaut d’être honnêtes. Si les dirigeants de Boiron me disent que l’homéopathie fonctionne mieux que du placébo je doute au contraire qu’ils aient la tête sur les épaules . Dans les deux cas, j’ai du mal à faire confiance !

Une phrase qui me fait planer :
"-    augmentation des dépenses en R&D, (qui contribue à leur moat),"
Diable, qu’est-ce qu’on peut donc chercher dans le domaine homéopathique !?

Et merci pvbe pour la bénédiction équestre, j’ai passé un bon moment.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#73 21/05/2015 10h08 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   25 

Bonjour.
En tant qu’infirmier, j’ai observé d’excellents résultats dans le traitement de la douleur avec des piqûres d’eau distillée, et j’ai un jour vu une patiente qui pouvait se passer de son comprimé de Mépronizine pour dormir, mais par contre allait passer une super mauvaise nuit car n’avait pas son placebo blanc (il faut, pour les équipes qui préparent les traitements, rester cohérent dans ses actes et ne pas changer de couleur ni changer de façon de procéder sinon ça ne marche plus pour être crédible!).
Cela dit, j’ai eu mon fils qui a eu une infection bronchique à quatre ans pendant un an, et après des multiples essais, une préparation homéopathique a fonctionné.

Cela pour dire que l’aspect "croyance" peut aussi être invoqué en ce qui concerne les médicaments allopathiques. Sur le terrain, ce que j’observe, c’est qu’énormément de traitements ne sont pas pris comme indiqués, ce qui veut dire que les observations sont valables en milieu fermé comme l’hôpital, mais qu’une fois dehors, plus rien n’est valable vraiment. Et qu’un médecin qui interroge le patient dans son cabinet et ne l’observe pas chez lui (et encore, dix minutes chez quelqu’un tous les mois ce n’est pas l’observer en continu), ne sait pas ce qu’il fait, car il lui dit bien ce qu’il veut, ou pas!

Le paradigme de pensée régissant l’homéopathie, n’a rien à voir avec celui de la pensée allopathique. C’est bien là tout le problème, il s’agit de penser la science en y incluant un élément qui est peu goûté dans nos sociétés occidentales : la subjectivité. Bien sûr il faut y croire pour que ça marche. Mais il y a quelque chose qui marche parfois même sans y croire.
L’acupuncture repose sur ce même genre de base. Et il faut reconnaître qu’à certains niveaux, les théories qui ont été écrites, rejoignent des conclusions que la science valide aujourd’hui (concernant le trajet des méridiens, notamment).
Car toute la différence entre homéopathie ou acupuncture, et médecine occidentale traditionnelle, tient notamment à la méthode d’observation : la médecine occidentale s’est énormément structurée sur l’observation et l’étude de corps morts. On soulève le capot, mais la voiture n’est pas en route.

L’homéopathie ou l’acupuncture sont structurés sur l’observation des organismes en fonctionnement (la médecine chinoise est allé à des sommets de cruauté en observant des prisonniers ouverts vivants!..cela dit certains ont fait ça aussi en leur temps chez nous!), avec cet esprit de non-dissociation entre l’organisme et son fonctionnement dynamique : on soulève le capot, mais le moteur en route.

Parlant de croyance, je reste néanmoins persuadé que la médecine occidentale est en perte de vitesse, pour la simple et bonne raison qu’elle néglige un point crucial dont tous les patients me parlent peu ou prou : l’attention au patient, la relation. La personne est réduite à l’état d’objet clinique, elle n’est plus qu’un ensemble de résultats, de chiffres de bilans, qu’on n’ausculte même plus…ce qui correspond étymologiquement à ne plus écouter non plus. La gestion actuelle de l’hôpital telle qu’elle m’est décrite de plus en plus correspond à cet état de fait : gestion comptable, le sujet passant loin derrière.
Donc le ciment relationnel n’étant plus aussi présent, les personnes perdent confiance. Perdant confiance, elle ne croient plus qu’elles peuvent être bien soignées…du coup elles répondent bien moins aux traitements, et surtout perdent confiance.
Je pense que la politique de santé qu’on nous vend, à terme orientera les gens vers les médecines parallèles de plus en plus : quitte à payer, autant tenter de se soigner par soi-même, et de le faire en commençant par des moyens chimiquement moins agressifs (car les médicaments conventionnels le sont assez!). Ce qui est le terrain d’un acteur comme Boiron.

On est bien loin de ce que l’acupuncteur Kespi décrivait de ses études de médecine occidentale classique : un de ses professeurs capable de détecter un anévrisme de l’aorte abdominale juste en entendant tousser quelqu’un depuis le fond de l’amphi. Ce qui tend à montrer que même dans ce cadre de médecine "classique", on avait alors un regard clinique global basé sur de la perception fine, de l’écoute du symptôme. Regard considérablement perdu.
C’est pour cela que je pense que Boiron a de l’avenir à long terme : il ne se situe pas sur de la technicité, mais une médecine globale, holistique, non agressive. Pas forcément sur le terrain de la médecine conventionnelle "dure", mais sur toutes les zones qu’elle ne couvre pas ou plus.

Les programme de R&D servent à ceci (source ici : Recherche et Développement)

les programmes de recherche du Groupe s’articulent autour de quatre grandes approches :

    consolider l’évaluation de l’efficacité de nos médicaments déjà éprouvée dans la pratique
    mettre au point de nouveaux médicaments et tester des médicaments existants dans de nouveaux domaines thérapeutiques
    démontrer l’intérêt de santé publique des traitements homéopathiques
    mieux comprendre les mécanismes d’action des hautes dilutions

Ces programmes font intervenir des équipes de recherche universitaires et des médecins praticiens de nombreux pays. Ils donnent une nouvelle impulsion à l’homéopathie et façonnent son visage de demain, confirmant le bien fondé de notre engagement à contribuer à l’émergence d’une thérapeutique plus respectueuse, à long terme, de l’individu comme de son environnement ».


Mon constat, c’est que Boiron se vend tous les jours dans les pharmacies que je fréquente, autrefois il y avait Dolisos qui vendait de l’homéopathie, et Dolisos a été absorbé par Boiron, ce qui lui donne un monopole en France : Pierre Fabre cÀ¨de Dolisos À  Boiron

Et que les recherches du groupe servent à tenter de démontrer ce qui rend sceptique nombre ici, à savoir les mécanismes de dilution. Suivre l’évaluation d’un traitement est loin d’être stupide à mon sens : c’est justement là où la médecine est souvent négligente : on traite et on expédie le patient en lui disant en gros qu’il va guérir. Le suivi atteste d’une attention au patient qui n’est pas considéré comme un symptôme. Je pense que cela est un argument peu visible, mais néanmoins de poids pour le long terme. On sort d’une vision violente de la médecine qui traite un symptôme, pour une vision globale ou le patient est vu dans un ensemble. Beaucoup de gens sont de plus en plus sensibles à cela.
Ayant travaillé en 98 en Suisse, j’étais dans un tout petit hôpital, mais tous les cadres infirmiers avaient fait comme formation soit de l’aromathérapie, soit de la kinésiologie, bref, toute une ouverture sur de la médecine alternative mais vue comme complémentaire et non pas concurrente de la médecine conventionnelle.
Un tout autre regard que ce qui préside en France. Sur ce point les pays francophones sont plus ouverts que la France qui reste très rationaliste (mais ce n’est pas pour autant plus efficace!).
Et je reconnais en Boiron cet esprit que j’ai vu en Suisse quand j’y ai travaillé.

Le mécanisme de la dilution est totalement ésotérique pour qui n’y croit pas. Mais il ne s’agit plus d’une pensée matérialiste : une dose à telle quantité. Il s’agit d’une information. La dilution contient l’information d’un principe actif qui va informer le corps du patient pour le faire réagir. Il s’agit d’une médecine par similitude : on soigne en exposant à un principe actif qui produit les mêmes symptômes que ceux dont on souffre. C’est paradoxal pour nos modes de pensée conventionnels, mais j’ai été forcé de constater que pour mon fils ça a marché sur un symptôme tenace.

Après, je comprends qu’on doute, qu’on n’y croit pas, mais pour moi le pire serait que les dirigeants ne croient pas en ce qu’il font.
Pour ma part, j’ai vu des patients qui ont fait mentir la médecine, et pour le meilleur (genre vivre dix ans aux lieu des trois mois annoncés), et je pense que l’aspect "croyance" est prépondérant, et aujourd’hui, j’ai tendance à penser qu’il vaut mieux des illusions qui font vraiment du bien, que des vérités qui font vraiment souffrir…le mental fait pour beaucoup au processus de guérison, et cela je l’observe tous les jours.

Et puis, on pourrait faire le parallèle avec la bourse : des gens gagnent parfois beaucoup sur des valeurs dont le fondement économique est une totale illusion, tant que tout le monde y croit….pourvoir absolu de l’illusion, alors bien réelle!

Placebo, signifie "il plaira", et si l’homéopathie plaît, les résultats seront au rendez-vous.
En tous cas, j’ai vu que le placebo marchait parfois mieux que les molécules chimiques!
Allez savoir ce qui est vrai à la fin!

Hors ligne

 

#74 21/05/2015 14h09 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   214 

Lausm a écrit :

Mais il ne s’agit plus d’une pensée matérialiste : une dose à telle quantité. Il s’agit d’une information. La dilution contient l’information d’un principe actif qui va informer le corps du patient pour le faire réagir.

Cette histoire de mémoire de l’eau, au secours… Vous imaginez lorsque vous prenez un verre d’eau du robinet, la "mémoire" et l’"information" emmagasinée par ce verre d’eau ! Tout est de l’homéopathie dans ce cas-là. Surtout qu’il n’y a pas d’eau dans votre homéopathie, ce sont de billes de sucre. La "mémoire" de l’eau serait donc passée au sucre…

Lausm a écrit :

En tous cas, j’ai vu que le placebo marchait parfois mieux que les molécules chimiques!

On est dans le domaine de l’anecdote : "j’ai vu", "parfois". Il n’existe pas d’étude clinique sérieuse qui prouve que l’homéopathie marche. Point barre. La médecine a fait des progrès considérable depuis qu’elle s’est débarrassée de son obscurantisme et des croyances (lire Semmelweiss de L-F Céline, sa thèse de médecine pour voir les dégâts de ces croyances), si on pouvait éviter de si replonger, ce serait bien.

Dernière modification par Wawawoum (21/05/2015 14h24)

Hors ligne

 

#75 21/05/2015 14h23 → Boiron : leader mondial de l'homéopathie (analyse, boiron)

Membre
Réputation :   157 

Lausm a écrit :

mais j’ai été forcé de constater que pour mon fils ça a marché sur un symptôme tenace.

Vous avez été forcé de constater qu’un certain temps après avoir commencé un traitement homéopathique, le symptôme tenace a disparu.
Pendant environ deux mois je pouvais à peine bouger la nuque ni soulever le bras, que les cachets ne faisaient (presque) rien, soudain, en moins de 3 jours j’ai ressenti une amélioration puis une disparition totale des douleurs.
Si j’avais pris de l’homéopathie, j’aurais sans doute été emballé par son efficacité… mais je n’ai rien pris.

Ceci dit, je suis totalement en faveur de l’homéopathie (sans en prendre): ca permet à beaucoup de monde de se sentir mieux, sans risque pour leur santé. Que le principe derrière soit juste l’effet placébo n’est pas grave.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech