Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 12/03/2013 23h19 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

je souhaitais soumettre à l’administrateur d’insérer dans son site, le cap du million où quelque chose comme çà, on s’est tous présenté ici avec moins d’un million d’euros à part quelques heureux veinards ou vieillards (non j’rigole;-)

Le truc serait que le jour où l’on passe le cap du million, on le fasse savoir au forum, une sorte de bilan  qui permettrait de faire comprendre aux membres comment on a fait évoluer notre patrimoine et qu’est ce qui nous a propulsé au stade de millionnaire.

Comme vous vous en doutez si je soumets cette idée c’est que je suis au seuil de ce stade et c’est jubilatoire, çà faisait un moment que je montais doucement depuis les 500ke vers les 750ke et là le jump arrive pas de miracle héritage et oui mais c’est du vivant et surtout j’ai ma part de responsabilité ce qui est quand même plus gratifiant je trouve. Je m’explique l’héritage c’est mon père qui va me transmettre 20% des parts de sa société ma part de responsabilité c’est que çà fait 16 ans que j’y bosse (45heures semaines moyenne 5semaines de congés mais pas tous les ans, baisse de revenus de 2009 à 2011 pour cause de crise sans faire baisser le revenu des employés donc en maintenant les Hsup) par contre les fonds propres de la société sont passés de 300ke en 1998 à 1500ke en 2013 donc je pense avoir ma part de responsabilité surtout qu’on est que 7.

Bref, cette semaine je me pointe aux impôts avec une donation en Dutreil et boom millionnaire (virtuel quand même), à bientôt 34ans çà le fait! J’aurai jamais cru y arrivé en même temps on a signé des contrats que j’aurais jamais osé imaginer signer pour des petits comme nous, on doit pas être trop mauvais dans ce qu’on fait j’me dis, l’inconvénient de tout çà c’est que je commence à avoir confiance en moi, première fois de ma vie est ce que le vent va tourner ? Méfiance…Pas envie de passer en phase IV de Weinstein direct

Mots-clés : million

Hors ligne

 

#2 12/03/2013 23h27 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   266 

S’il y a possibilité de faire des jalons (50k€, 100k€, 250k€, 500k€, 750k€, etc.), ça exclura moins de monde… Il faudrait pouvoir noter les dates pour chaque jalon pour confirmer l’effet "accélération" assez souvent relaté (le patrimoine augmente d’autant plus vite que l’on en a).

Après, il ne faudrait pas que le forum se résume à ça…

PS : félicitations wink

Dernière modification par Geronimo (12/03/2013 23h28)

Hors ligne

 

#3 12/03/2013 23h36 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   166 

My 2 cents :
Il me semble plus intéressant, au titre de l’auto-formation en un sens, de célébrer le cap du million (ou 100k ou 500k etc) *perdu*. En effet, pour apprendre il faut forcément faire des erreurs, et pour gagner il faut savoir perdre. Je ne pense pas que qui que ce soit ait jamais gagné énormément sans avoir perdu des montants importants avant.
En outre ça filtre en quelque sorte tout ce qui est héritage, qui n’est pas une connaissance transmissible. Si vous héritez de 200k, condoléances et très bien pour vous, mais ça ne fait pas beaucoup avancer les autres.
Si vous perdez 100k, alors vous avez sûrement quelque chose à apprendre aux autres : pourquoi, ce que vous faites pour aller de l’avant, ce que vous avez appris etc.

Hors ligne

 

#4 13/03/2013 00h06 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

Pas faux, j’ai d’ailleurs du mal avec le principe d’héritage sorte d’injustice à la naissance mais çà peut aider des jeunes qui hésitent à rentrer dans l’entreprise familiale, je peux vous dire qu’au début on vivait moins bien que des employés (hypothèque sur la maison seul patrimoine de mes parent en 1986 moi j’me rendais compte de rien mais c’était tendu parfois à la maison j’comprends mieux maintenant) mais çà a marché.. c’est pas tous les jours évident de travailler en famille tout dépend de la personnalité du patriarche mais en général un chef d’entreprise c’est assez directif…y’a des bas mais au bout du bout çà vaut le coup la preuve! c’est mon témoignage çà vaut ce que çà vaut

Dernière modification par Bear33 (13/03/2013 00h12)

Hors ligne

 

#5 13/03/2013 04h55 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Modérateur
Réputation :   1084 

Bravo Bear33 !     Vous êtes une illustration qu’il est possible de réussir en France.
(même si comme vous le dites fort bien, une grosse partie de ce patrimoine est du "virtuel")

Je vois peu d’intérêt à célébrer le seuil de 1M€, ou un autre seuil, mais si ça en amuses certains, pourquoi pas.

Par contre, je pense qu’il est intéressant de raconter les "success story" (indépendamment de seuils de patrimoine), ne serait-ce que pour illustrer concrètement qu’il est possible d’y arriver, en France comme ailleurs (moyennant travail + chance + persévérance + etc., et même si on a fait des erreurs) en ne laissant pas ceux qui se plaignent (de ne pas y arriver) monopoliser la parole (et croire que l’herbe serait forcément plus verte ailleurs).

Un créateur de société qui revend sa boite après N années (par exemple pour 10 M€ ou 50 M€, en ayant 50% ou 15% des parts), même en payant pas mal d’impôts, y arrivera. Un salarié avec des  compétences lui permettant de décrocher des rémunérations coquettes, qui dépense moins qu’il ne gagne année après année, et investi correctement son épargne, y arrivera aussi, même en payant pas mal d’impôts. Un freelance aussi y arrivera (notre hôte en est un peu l’illustration).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#6 13/03/2013 08h45 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour bear33,
1/ Votre capital grimpe grâce en partie à l’entreprise familiale, merci Papa.
2/ Concernant, l’Entreprise :
a/ que s’est il produit pour que l’entreprise gagne subitement de nouveaux clients ?
b/ les fonds propres sont de 1500 ke, mais quel est le montant de votre trésorerie ?
A+
CPaulus (1 vieux)

Hors ligne

 

#7 13/03/2013 08h58 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   421 

Pour moi c’était prévu en 2030… Mais j’ai grappillé une année sur les objectifs donc 2029.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#8 13/03/2013 10h00 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   69 

Bear33 a écrit :

heureux veinards ou vieillards

pourquoi ce "ou" exclusif ?
On peut être les deux !


Ericsson…!  Qu'il entre !

En ligne

 

#9 13/03/2013 10h48 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   97 

BEAR33 a écrit :

quelques heureux veinards ou vieillards

En fait, vous venez de citer 2 éléments clefs pour la réussite financière!
La chance et le temps, auquel je rajouterais le travail et le talent.

"Veinard" car sans une dose de chance, rien n’est possible.
Dans mon métier (commercial), on dit même que ne pas avoir de chance est une faute professionnelle ;-) !

Mais la chance seule ne suffit pas (sauf si vous gagnez au Loto, mais c’est peu reproductible), il faut également le travail et le "talent".

Le travail consiste à mon sens à ne pas penser que les choses vont arriver "toutes seules", en se prenant en charge, et donc à passer le temps nécessaire à se former et à essayer des choses (versus par exemple regarder la télévision!).

Le talent, c’est tout ce que vous aller pouvoir apprendre et mettre en pratique, continuellement tout au long de votre vie (pas juste les études initiales) et qui va venir enrichir votre réflexion et votre pratique.
Il se forge dans l’action (il faut faire, pas juste penser), en se permettant de faire des erreurs, et en progressant à partir de celles-ci.

Enfin, le temps, qui permet de tirer profit de ses expériences (échecs comme réussite), et pour les investisseurs, de pouvoir tirer bénéfice du long terme (intérêts composés, marché qui valorise enfin les actions à leur valeur intrinsèque, etc…).

Petite illustration personnelle:

1- j’ai commencé à investir dans l’immobilier très tôt. Nous avions racheté un studio et un 2 pièces en piteux état, pour en faire après (gros) travaux un 3 pièces, que nous avons habité, puis revendu avec PV.
Une part de risque, une part d’inconscience (les travaux étaient un peu plus compliqués qu’imaginé), une part de chance (marché haussier pour l’immobilier).
Nous avons recommencé ceci (achat, qq travaux, revente avec PV), ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir des biens immobiliers quasi payés pour un montant significatif. Le temps et la chance (je ne suis pour rien dans la hausse de l’immobilier depuis 20 ans!) ont fait leur oeuvre.

2- nous avons créé une société (en fait 3 aujourd’hui, une holding et 2 sociétés filles, et même une 4ème que j’ai abandonné au bout d’un an et demi, mais je passe les détails).
Ma femme dirige avec compétence et réussite cette petite PME depuis 20 ans, qui nous procure un revenu (salaire) et régulièrement des dividendes.
Ici, travail (beaucoup de travail !!!), talent, et encore une fois, chance.

Petite note: je pense aussi que le fait d’être en couple en partageant la mm attitude vis à vis du travail et de l’argent (dépenser moins que ce qu’on gagne et épargner/investir p.ex !) est un sacré plus!

3- temps et chance : j’ai été employé d’une grosse société informatique, qui a décidé de faire des plans sociaux. Avec 9 ans d’ancienneté, je suis parti avec un chèque confortable…
Assez peu reproductible -sauf si vous visez spécifiquement les sociétés susceptibles de faire des plans sociaux ds 10 ans, mais je ne recommande pas cela comme objectif de carrière!
Mais ce type de "revenus exceptionnels" existe, je suis loin d’être une exception (comptez le nbre de plans chez HP p.ex. !), d’autres bénéficient de stock options p.ex.

Mais je parle la de postes dans grosse sociétés internationales, nécessitant une formation initiale (souvent bac+5 pour simplifier) et dans un domaine spécifique (l’informatique).
IH parlait dans son livre de la formation comme investissement, mon expérience confirme cela. Si vous choisissez la voie salariée:  meilleurs salaires, meilleure évolution potentielle, meilleure sociétés, etc…

4- pendant des années, j’ai fait l’erreur de penser que mon job était de gagner de l’argent, et celui de mon banquier de le gérer pour moi.
Je me refuse à valoriser les montants que j’ai perdu ainsi, que ce soit directement ( je n’avais mm pas négocié les frais d’entrée (à 4%!) sur les produits de la banque que j’achetais en PEA ou AV) ou en coût d’opportunité, ce serait très déprimant (et humiliant ;-)…).

Mon "réveil" récent (après 40 ans malheureusement) m’a permis de reprendre en main mes finances, et de faire quelques erreurs, mais aujourd’hui, grâce en partie au départ au livre de notre hôte et à ce blog, j’ai pu (et je continue!) à me former, lire, essayer, me planter quelque fois, mais progresser, surtout dans ce monde nouveau des actions. Et en plus ça me passionne ! Je suis convaincu que dans 10 ans cela représentera une partie significative de mon patrimoine et de mes revenus.

A titre personnel, mon objectif est l’indépendance financière, donc plus sur une notion de flux (les revenus "automatiques" couvrent une part significative de mes dépenses) qu’un montant en terme patrimonial, 1 M€ ou autre.


L'Investisseur Individuel, mon blog orienté "Dividendes Pérennes": http://investisseur-individuel.com/

Hors ligne

 

#10 13/03/2013 22h14 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

CPaulus a écrit :

Bonjour bear33,
1/ Votre capital grimpe grâce en partie à l’entreprise familiale, merci Papa.
2/ Concernant, l’Entreprise :
a/ que s’est il produit pour que l’entreprise gagne subitement de nouveaux clients ?
b/ les fonds propres sont de 1500 ke, mais quel est le montant de votre trésorerie ?
A+
CPaulus (1 vieux)

Merci papa;-)
Vous prenez le sketch des inconnus Auteuil Neuilly Passy YouTube mon cas c’est tout l’inverse. La différence c’est que je ne viens pas de la bourgeoisie, c’est une entreprise de créateur et d’artisan où chaque euro se gagne à la sueur de son front et de son cerveau, soumis à une  concurrence internationale forte,  le tout sans entre gens et j’en suis 100fois + fier que d’avoir repris un grand château du Bordelais par exemple (j’insiste sur grand car les petits ont du mérite pas toujours évident), on est des troublions de système, l’exception qui confirme la règle, j’adore cette liberté car je suis la preuve vivante que le cul terreux peut réussir (mes parents ont eu 0 quasiment héritage alors que de leur génération bcp de leurs amis ont hérité d’au moins 50keuros). Là où c’est une chance d’avoir son père chef d’entreprise c’est qu’on court circuite les barrières à l’entrée, je m’explique vous pouvez faire les meilleurs entretiens de votre vie, prouver que vous valez + que vos diplôme en France le diplôme est une clef, peu importe ce que vous avez appris vous avez eu le sésame et sur le terrain vous pouvez être une brelle totale mais c’est vous qui serez recruté.
Moi j’ai très vite compris que l’éducation nationale est + fait pour les profs que pour les élèves, l’éducation nationale est parfaite pour la culture générale mais qu’un candidat motivé peut apprendre dans les livres mais pour le côté concret, technique, c’est nul vous apprendrez 100fois + vite sur le terrain et là quand on a un père patron c’est là notre chance on peut aller sur le terrain est gravir les échelons en fonction de nos progrès. Il faut court circuiter le moule éducation nationale qui n’est là que pour vous faire perdre du temps, l’intérêt n°1 de vos profs n’est pas votre avenir mais le maintient de leur poste donc + ils ont élèves longtemps le mieux s’est, peu d’élève l’ont compris et se sont fait piéger dans la nasse. (Et le temps c’est de l’argent donc votre liberté pour qui sait bien s’en servir)

Ce que je propose, mettrait la moitié de la France dans la rue mais c’est d’enlever 1/3 des profs (surtout dans le secondaire) inefficaces trop lents et trop loin du monde réel et redéployer ce budget pour que l’alternance devienne la norme et plus le marginal, pour cela il faudrait + inciter les entreprise à former les jeunes par l’intermédiaire d’un crédit d’impôt, quand j’entends certains dire que les entreprises exploitent les stagiaires, dans le secondaire tous ceux que j’ai vu passer sont à des années lumières de la tâche demandée avec efficacité alors la rentabilité…par contre la majorité des jeunes sont pleins de bonne volonté ils ont été mal formé c’est tout certes ils coûtent pas cher en salaire mais c’est à petite vue car le temps que vous passez à les former vous ne le passez pas à vos clients.

Pour revenir au sujet,

a/ que s’est il produit pour que l’entreprise gagne subitement de nouveaux clients ?
Rien de spécial une longue croissance continue avec des petites dents de scie bien sûr, mais quand on fait des produits de qualité, il faut insister ne surtout pas relâcher l’effort à la première victoire et le bouche à oreille fait la suite. Après je rejoins Kohai notre chance c’est que notre marché s’est toujours développé lentement mais sûrement.

b/ les fonds propres sont de 1500 ke, mais quel est le montant de votre trésorerie ?
80% (parfois en créance parfois en cash)gros BFR sur gros contrats qu’on ne pouvait pas prendre au début. L’actif immobilisé est faible car le gros est dans une SCI à part comme souvent.

Dernière modification par Bear33 (13/03/2013 22h20)

Hors ligne

 

#11 14/03/2013 00h22 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Modérateur
Réputation :   1084 

"… en France le diplôme est une clef, peu importe ce que vous avez appris vous avez eu le sésame et sur le terrain vous pouvez être une brelle totale mais c’est vous qui serez recruté"
Dans certains cas, pour certains types de boulot, oui, vous serez recruté (même si le recruteur jaugera autant votre personnalité que le diplôme). Mais (si vous êtes une brelle totale) vous n’irez pas bien loin ensuite (si vous ne vous faites pas virer).
Je dirais plutôt :  "sans le diplôme, pour pas mal de jobs, vous ne serez PAS recruté."

"….j’ai très vite compris que l’éducation nationale est + fait pour les profs que pour les élèves, l’éducation nationale est parfaite pour la culture générale mais qu’un candidat motivé peut apprendre dans les livres mais pour le côté concret, technique, c’est nul vous apprendrez 100fois + vite sur le terrain et là quand on a un père patron c’est là notre chance on peut aller sur le terrain est gravir les échelons en fonction de nos progrès. Il faut court circuiter le moule éducation nationale ………"
C’est peut-être votre vécu, mais pas celui de tous le monde. Certains profs ont sans doute leurs petits "travers", mais peu ne font pas ce boulot "pour les élèves".

Lisez Un patron chez les profs  | Partage du Profit.com  et
        Les profs et la finance, même combat ? | Partage du Profit.com

Pour ma part, je pense qu’il faut différents types de talents pour réussir, y compris au sein d’une entreprise. L’alternance devrait sans doute être plus développée en France, Mais faire passer tout le monde par l’alternance serait aussi inefficace que vouloir que tout le monde n’apprenne que pas des cours magistraux. C’est de la diversité des personnalités et des parcours que nait la diversité des talents, dont on a précisément besoin.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#12 14/03/2013 21h53 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

Bonjour GBL,

merci de votre réponse et bravo pour votre sens de la mesure vous ne vous emportez jamais dans tous les messages que j’ai pu lire de vous et cherchez souvent le juste milieu. je reprends votre phrase "C’est de la diversité des personnalités et des parcours que nait la diversité des talents, dont on a précisément besoin."

Au passage je tiens à signaler un autre système de formation que je trouve excellent pour y être passé c’est le CNAM, le système d’unité de valeur en cours du soir, grande souplesse concilié le théorique et le pratique excellent!

Seulement je pense que la france a un grave syndrome de conservatite aiguë et je pense que sur le constat on est tous d’accord la situation comptable de la france est mauvaise et surtout la pente est mauvaise, on connait bien ici les problématiques de cercle vicieux, j’aimerais qu’en tant que leader d’opinion sur un forum de personnes éclairées (on est pas sur fandebritney.com), il est grand temps d’anticiper et de dire les changements à faire maintenant, plus on le fera tôt moins ce sera radical. Les dernières négociations des partenaires sociaux sur les retraites qui se détestent+ que tout donc je trouve déjà le terme de partenaire inapproprié, le résultat de ces négociations sont encore une fois catastrophiques, c’est mou, c’est encore un accord qu’il va falloir changer dans 6 mois parce qu’il manquera encore de l’argent, c’est de la politique à courte vue, où chacun défend son pré carré sans penser à l’avenir collectif de la nation sans jamais avoir en tête qu’on est à l’heure de la mondialisation et qu’on a même pas à en discuter il faut s’aligner immédiatement sur nos voisins concurrents directs il y en a marre j’espère ne pas être le seul à être révolté de çà!

La seule solution amha c’est le terme efficacité, chaque personne qui n’est pas efficace à son travail doit être sanctionnée par une baisse de revenus le rapport coût/gain doit être positif, je vais passer pour un bourreau un pauvre type inhumain qui pense qu’au pognon sans voir qu’il y a des gens derrière, des vies des parcours compliqués, je connais par coeur le laïus. Mais moi je vous le dis en ce 14/03/2013, si on ne réagit si on ne devient pas plus rigoureux, si on anticipe pas on va au trou, moi je ne dis pas comme delamarche que c’est la faute d’hélicoptère ben ou dragui, le problème c’est nous et notre incapacité d’adaptation à l’environnement, c’est Darwin la sélection naturelle, la prochaine crise sera surtout française et des pays comme nous trop conservateurs, trop lents à se réformer, à s’adapter au changement qui seront les têtes de turc du reste du monde.

On se réveillera, la crise sera passée, on croyait qu’on vivait une crise conjoncturelle, un cycle économique comme un autre et le beau temps revient derrière et non c’était une crise de mutation, on est devenu un pays sous développé, pourquoi je pense qu’on y va ? parce que c’est maintenant que çà se passe, que je constate qu’on ne fait rien, on est toujours là à discuter le bout de gras, on s’enflamme quand la bourse baisse, c’est la fin du monde blablabla achetez de l’or le monde entier est perdu blablabla et puis çà repart mais toujours un peu + chez les autres que chez nous c’est bizarre…Perso je surveille les patrons d’ETI propriétaires d’au moins 40% de leur boîte type Francis Pizzorno, Jean-Pierre Roturier, Thierry Lièvre, Patrick Bensabat, Eric Cohen..et bien d’autres..pour moi c’est eux le coeur du réacteur de la france, ils peuvent par une simple baisse de motivation à travailler en france nous envoyer au trou, pour l’instant ils bougent pas je bouge pas, si çà bouge de leur côté je n’hésiterai pas je prendrai les mesures.

Je suis sûr qu’ici je ne dois pas être le seul à avoir cette stratégie, çà ne me fait pas plaisir du tout parce que j’aime tout en france sauf ce conservatisme, c’est quand même dommage!

Dernière modification par Bear33 (14/03/2013 21h58)

Hors ligne

 

#13 14/03/2013 22h49 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   74 

Bonsoir Bear33,

1/ Merci de vos réponses

2/ Je suis en grande partie d’accord avec vous sur pas mal de points.
a/ concernant l’Education Nationale, il est clair que l’économie des entreprises doit être un peu plus mise en avant, car dans notre système actuel, ce sont  les entreprises qui créent les richesses et là je ne parle pas que d’argent. De plus, il est préférable d’être Prof. pour connaitre le système de l’intérieur, et conduire ses enfants à obtenir les meilleurs diplômes en utilisant les bonnes filières.
b/ concernant les réformes, nos politiques manquent certainement de courage, mais on peut les comprendre, car ils risquent leurs postes (élections) et ne vont tout de même pas se tirer une balle dans le pied. De plus, il est clair, que les décisions qui doivent être prises ne feront pas plaisir à un beaucoup.
Maintenant la France est un pays riche, mais qui a trop favorisé les investissements dans l’immobilier par rapport à celui des entreprises, c’est une question de culture. Nous sommes la vieille Europe, avec des pays qui vieillissent, et malheureusement il faut donner du temps au temps.

A+

CPAulus

Hors ligne

 

#14 15/03/2013 04h04 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Modérateur
Réputation :   1084 

Bear33 a écrit :

Les dernières négociations des partenaires sociaux sur les retraites qui se détestent+ que tout donc je trouve déjà le terme de partenaire inapproprié, le résultat de ces négociations sont encore une fois catastrophiques, c’est mou, c’est encore un accord qu’il va falloir changer dans 6 mois parce qu’il manquera encore de l’argent, c’est de la politique à courte vue, où chacun défend son pré carré sans penser à l’avenir collectif de la nation sans jamais avoir en tête qu’on est à l’heure de la mondialisation et qu’on a même pas à en discuter il faut s’aligner immédiatement sur nos voisins concurrents directs il y en a marre j’espère ne pas être le seul à être révolté de çà!

Sur les retraites, j’ai déjà eu l’occasion d’écrire sur le forum (par ex Plan de rigueur : augmentation du prélèvement forfaitaire libératoire (2/2))

GoodbyLenine a écrit :

Il est prévu un bilan avec éventuellement une remise à plat complète du système des retraites pour 2013 (ou 2014, je ne suis plus sur), ce qui pourrait être l’occasion de constituer un système plus juste, simple et pérenne : juste avec des pensions réellement liées aux cotisations versées durant toute la vie (avec un minimum résultant de la solidarité nationale), simple sans cette multitude de régimes et de règles avec leurs exceptions et autre complexités, pérenne avec un rendement transparent et homogène pour une classe d’age donnée, et ne faisant pas l’objet d’ajustements tous les 6 mois (donc inspirant confiance, même pour les plus jeunes, qui aujourd’hui ont en majorité peu confiance dans le système actuel). Certains espèrent arriver à des systèmes à points ou de comptes notionnels, comme ceux existants dans d’autres pays (d’Europe et d’ailleurs), mais la transition des systèmes actuels vers un tel système sera délicate.

Pour ma part, je pense que c’est la seule façon de sortir de la situation actuelle (de multiples régimes, chacun avec ses petits paramètres, caractéristiques, et avantages particuliers, qu’on adapte tous les 4 matins pour maintenir le système à flot, avec à chaque fois une grande partie des personnes concernées se sentant un peu flouée car perdant un "avantage", parfois en oubliant ce qu’elles y gagnent et qu’elle n’auraient jamais du considérer cet "avantage" comme pérenne). Ca ne sera pas simple. Ca nécessitera peut-être des années de négociation (et pendant ce temps, il faudra peut-être des adaptations "molles" du système), pour le définir et pour définir la transition, mais je ne vois guère d’alternative.

@CPaulus : J’ai une divergence avec vous :   concernant les réformes, je ne pense pas que "nos politiques manquent certainement de courage … car ils risquent leurs postes … et ne vont tout de même pas se tirer une balle dans le pied". Je pense plutôt qu’ils sont en grande majorité très courageux (il le faut, pour vouloir faire ce genre de job, et presque tous poussent des réformes, avec lesquelles chacun d’entre nous sera +ou- d’accord) et s’efforcent de trouver une voie pour convaincre et faire accepter les réformes au peuple, lequel aura au final le dernier mot (en démocratie). Et que c’est difficile ! Et que ce qui compte, ce n’est pas forcément de paraitre courageux et/ou "droit dans ses bottes" pour devoir renoncer au final avec X millions de personnes dans la rue.  Mais je suis peut-être naïf.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#15 15/03/2013 08h41 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

Pour ceux qui sont simples salariés ce calculateur en anglais du new york times peut vous donner le nombre d’années nécessaire

Hors ligne

 

#16 15/03/2013 08h45 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour,

1/ @GBL. C’est vrai, je ne partage pas votre avis. En effet, pour moi, la situation actuelle conduit à une défiance vis-à-vis de nos politiques par des votes extrêmes, et une grande partie de notre jeunesse ne peut pas continuer d’accepter éternellement sa situation. Il est facile de créer des nouvelles taxes mais il est difficile de réformer l’Etat, et on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.
Vous savez, vous me faites penser à JP Huchon qu’un journaliste questionnait au sujet du RER en Ile de France. On ne va parler de leurs systèmes de retraite (SNCF,RATP, ..) pas payé par leurs cotisations, mais des trains. Un RER en Ile de France est conduit en partie par un agent RATP et en partie par un agent SNCF. Ne peut on pas faire conduire le train par le même conducteur de bout en bout ? Réponse de JPH, mais vous voulez paralyser la région !!! En conclusion, on ne fait rien et il faudra attendre des trains sans conducteur comme la ligne 14 (RATP), ou personne n’est en grève.
NB : c’est pourtant la région (STIF) qui finance en grande partie ces organismes d’Etat

2/ Revenons un peu à nos moutons, il y a 2,3 millions de Madrix en France, 50% de plus qu’en Allemagne

http://clesdusocial.com/france/fr22-eco … e-2012.htm

Avec un peu de détail, car sinon GBL ne sera pas content.
http://www.latribune.fr/actualites/econ … cais-.html

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#17 15/03/2013 11h09 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   61 

Bear33 a écrit :

Là où c’est une chance d’avoir son père chef d’entreprise c’est qu’on court circuite les barrières à l’entrée, je m’explique vous pouvez faire les meilleurs entretiens de votre vie, prouver que vous valez + que vos diplôme en France le diplôme est une clef, peu importe ce que vous avez appris vous avez eu le sésame et sur le terrain vous pouvez être une brelle totale mais c’est vous qui serez recruté.
Moi j’ai très vite compris que l’éducation nationale est + fait pour les profs que pour les élèves, l’éducation nationale est parfaite pour la culture générale mais qu’un candidat motivé peut apprendre dans les livres mais pour le côté concret, technique, c’est nul vous apprendrez 100fois + vite sur le terrain et là quand on a un père patron c’est là notre chance on peut aller sur le terrain est gravir les échelons en fonction de nos progrès. Il faut court circuiter le moule éducation nationale qui n’est là que pour vous faire perdre du temps, l’intérêt n°1 de vos profs n’est pas votre avenir mais le maintient de leur poste donc + ils ont élèves longtemps le mieux s’est, peu d’élève l’ont compris et se sont fait piéger dans la nasse. (Et le temps c’est de l’argent donc votre liberté pour qui sait bien s’en servir)

Bonjour,
Je crois nécessaire de lisser légèrement vos convictions, fruit de votre expérience et de vos éventuelles aigreurs face à un système scolaire dans lequel vous semblez n’avoir pu trouver votre place.
J’étais enseignant jusqu’à cet été, très impliqué dans mon métier et le monde réel, en contact permanent avec des entrepreneurs… sur lesquels il y a parfois beaucoup à dire aussi… d’où ma perception assez mitigée du monde de l’entreprise… mais c’est autre chose.

Faire sa carrière dans l’entreprise familiale est effectivement une vraie chance, qui plus est avec un parcours scolaire qui semble heurté.
Faire sa carrière ailleurs est signe de qualités supplémentaires. Avez vous essayé ? Vos qualités auraient été moins bien ressenties ?
La clef "diplôme"dont vous parlez est indispensable lorsque l’on n’est pas pistonné, ce qui est le cas de la grande majorité des jeunes diplômés.
Dans un recrutement, le diplôme (ça dépend duquel d’ailleurs, les diplômes bidons sont légions) est une chose, associé aux qualités personnelles du candidat, il fait la valeur estimée du salarié.

Autre chose : il est des générations qui, sans diplôme sur leur cv, laissent craindre le pire, l’Education Nationale ayant tellement évolué pour couver les plus "incouvables"…

Enfin, vous écrivez "vous apprendrez 100fois + vite sur le terrain et là quand on a un père patron c’est là notre chance on peut aller sur le terrain est gravir les échelons en fonction de nos progrès".
Il s’agit alors moins de gravir les échelons en fonction de vos progrès que de votre hérédité. Votre père s’y retrouve dans une relation de confiance.
Il est très difficile aujourd’hui pour un jeune Lambda de trouver un terrain de stage de qualité avec un chef d’entreprise qui accepte de prendre le temps de s’investir dans le stage.

Si je me fonde sur ma propre expérience, pour avoir un patrimoine exclusivement construit par notre travail et nos revenus, je n’intègrerais mon fils dans mes affaires actuelles que s’il devait échouer par ailleurs… où être meilleur que les professionnels dont il m’arrive de m’entourer. Il sait que l’expertise dont j’ai besoin nécessite des diplômes… et que j’ai horreur du vent.

Dernière modification par Range19 (15/03/2013 11h42)

Hors ligne

 

#18 15/03/2013 11h39 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   554 

La vérité sur de tels sujets (très affectifs) est toujours celle que l’on voit de sa fenêtre :-).

Je pense que vous avez raison de nuancer les choses dans ce cas là, même si les arguments de Bear 33 ont toute ma sympathie (désolé de ne pas aimer le système éducatif en général : c’est un biais réelle de ma personne dont je suis pleinement conscient).
Fort heureusement, il existe encore dans ce système des personnes qui s’investissent dans l’éducation nationale et qui ont réellement envie de transmettre quelque chose (j’avoue en avoir connu 4 ou 5 sur les dizaines d’enseignants que j’ai croisé), et leur travail est obscurci par une immense majorité de personnes dont on ne comprends pas ce qu’elles font là. Il me semble important aussi d’accepter le fait qu’elles ne peuvent souvent pas vous transmettre des connaissances utiles sur le terrain faute d’y avoir travaillé. Mais est-ce vraiment le principal ? En fait, ces rares personnes pleines de très bonnes intentions ont vraiment envie que vous réussisiez, et le fait d’apprendre des choses, de permettre à d’autres personnes de réfléchir à des problématiques, est une avancée réelle dans la vie en général (du moins, c’est mon avis). Ces personnes contibuent à une chose phénoménale : l’éveil de la curiosité. Elles rendent la vie plus intéressante : C’est d’autant plus fondamental que, d’après le principe d’inertie, tout corps tend à l’état de repos.
Il y a bien évidemment d’autres façons d’apprendre et de réfléchir, et tout cela peut parfaitement être fait de manière autodidacte : cela dit, un bon enseignant permet de gagner un temps fou.

Je suis, comme Bear 33, souvent frustré de l’importance accordée au papier diplôme par rapport à la personnalité (pourtant, j’ai toujours été privilégié sur ce fait, je ne devrais pas m’en plaindre), surtout lorsque c’est pour faire un travail dont j’ai l’impression que n’importe qui aurait pu le faire à 15 ans sans avoir de diplôme particulier pour peu que ce n’importe qui ait une once de curiosité…
Aussi, il y a plusieurs personnes dans mon entourage qui n’ont pas le moindre diplôme et dont je suis vraiment très très loin aussi bien en termes de compétences, qu’en termes de réussite. Beaucoup d’entreprises auraient gagné à utiliser le talent de personnes pragmatiques pleines de bon sens et ayant réellement envie de travailler. Cela étant dit, paradoxalement, ces personnes ne s’en plaignent jamais et ont accepté de travailler pour survivre en faisant de "sales boulots mal payés" et ont fini par créer de bonnes entreprises qui fonctionnent… Les concernés ne s’en plaignent donc pas tant que cela et la vie peut être très bien faite pour certains ! Ces personnes n’ont certes pas eu un parcours facile, mais est-ce que cela n’ajoute pas d’autant plus à leur mérite ? Peut être même que cela les a motivé dans leur envie d’évoluer et leur a permis de vaincre le principe d’inertie ? Quand on vit dans un milieu aisé et qu’on va travailler pour un salaire considéré comme décent, n’a-t-on pas peur de bouger justement ?

Hors ligne

 

#19 15/03/2013 11h59 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   61 

sergio8000 a écrit :

Aussi, il y a plusieurs personnes dans mon entourage qui n’ont pas le moindre diplôme et dont je suis vraiment très très loin aussi bien en termes de compétences, qu’en termes de réussite. Beaucoup d’entreprises auraient gagné à utiliser le talent de personnes pragmatiques pleines de bon sens et ayant réellement envie de travailler.

Je ne cite pas tout votre message Sergio mais je suis assez d’accord. J’en connais aussi, mais très peu chez les jeunes.
Gardons à l’esprit qu’il est devenu difficile de ne pas obtenir un diplôme en France même en étant un cancre. Ce n’est guère en faveur de ceux qui n’y arrivent pas.
Sur ce point, je pourrais faire longuement le procès de l’Education Nationale qui est devenue un outil politique et démagogique : le culte du résultat y est entré de la pire des manières…
Sur les enseignants : oui, il y a de nombreux doux dingues dans les rangs des enseignants, comme il y en a dans le reste de la société (parfois moins doux d’ailleurs). Mais la plupart de ceux que j’y rencontre sont sincères et sont noyés dans une masse d’exigences mêlant des enjeux contraires.

Sur le monde de l’entreprise : pour avoir participé à de nombreuses fois à des jurys de VAE (validation des acquis de l’expérience) pour la délivrance de diplômes du supérieur, il y a une fracture technologique et technique impressionnante sur les fonctions tertiaires entre les quadra et + en poste et les jeunes diplômés… avec des incompétences troublantes en gestion et outils de gestion… particulièrement dans les TPE et PME qui nous faisaient la leçon…
En terme de rigueur, l’apprentissage et la maîtrise d’outils modernes de gestion est un apport important des jeunes diplômés de ces filières. L’Education Nationale est dans ces domaines très largement en avance.

Hors ligne

 

#20 15/03/2013 17h37 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

Bonjour CPaulus,

çà fait du bien de ne pas se sentir trop seul avec mes idées, quand GBL dit que les politiques sont courageux je dis non ceux qui défendent des idées libérales en france oui ceux là sont courageux! ceux qui donnent à droite à gauche sur le dos des générations futures, se sont vraiment pas foulés ceux là, je ne donnerai pas de noms mais ils y en a de tous les bords…il n’y a pas de libéraux en france ou si peu qu’on les voit pas.

Bonjour Range19

je ne sais pas si c’est parce que vous étiez enseignant mais je vous trouve cassant l’air de rien:
je n’intègrerais mon fils dans mes affaires actuelles que s’il devait échouer par ailleurs…
Faire sa carrière dans l’entreprise familiale est effectivement une vraie chance, qui plus est avec un parcours scolaire qui semble heurté.

J’ai jamais été une lumière, le système scolaire me dérangeait car je n’ai pas la même échelle d’importance, il y a des choses auxquelles les profs portent une grande importance et je n’avais pas envie de m’y plier, mais bon bac mention AB et BTS à 19ans, ma prof principale ne comprenais pas que je me dirige vers une filière courte et ne voyait que par les prépa et la fac, bcp de mes copains y sont allés et ont perdu entre 2/5ans pour certains. Là où je dis perdu c’est que certains sont partis après Bac+2 sur tout autre chose car mal aiguillés au départ.

Certes avoir son père c’est + facile, mais là je vois j’ai rentré un DUT depuis 2ans, on a strictement aucun lien de parenté, encore une fois sortie école pile dans le domaine demandé pourtant, il nous afallu 6 mois pour le mettre à niveau, c’est normal çà? Heureusement il est très motivé et ne se suffit pas de faire la tache qu’on lui demande mais essaie d’anticiper la directive ou les conséquences non prévues, il a déjà monté en échelon et à carte blanche sur les Hsup dans la limite des 20 imposées par la loi bien sûr. Au passage énorme con..rie la taxation des Hsup sur les charges salariales et leur revenus, encore qu’ils ont maintenu l’exo patronale mais pour combien de temps…çà c’est ce que j’appelle une erreur grave de management, ils ont qu’à enlever le CIR et là ce serait l’apothéose!

Bref pas pour se jeter des fleurs mais je crois que nous les petits entrepreneurs on est obligé de composer avec l’économie réelle, nos comptes de résultats sont simples, produits d’un côté charges de l’autre et il faut équilibrer tout çà, on a l’obligation d’avoir du bon sens, le problème c’est qu’en france on a un pouvoir économique mais politique 0, on n’est pas reconnu, aussi parce qu’on a pas le temps de faire de la pédagogie de nos entreprises, on est tellement débordé que dés qu’on a un moment de libre c’est pour notre famille. Franchement en france je parle concret on est à la limite d’une économie administrée, quand je vois nos relations avec l’administration…qui ne dépend de marchés publics? les politiques sont partout à tous les étages et derrière les politiques l’administration, je suis d’accord avec GBL il faut un juste milieu entre tout administré ou tout libéral mais ici je peux vous dire que la balance penche vers administré et on perd plusieurs points de croissance à cause de ce déséquilibre, mais là je parle à des gens éclairés, comment gagner l’Elysée avec un programme si abstrait, c’est du long terme qui a envie de voter pour du long terme quand déjà demain n’est pas sûr…et surtout comment se faire élire avec un programme peu favorable à la grande administration?

Combat très difficile, voire impossible mais si jamais il y a un courageux parmi vous, il a déjà ma voie

Hors ligne

 

#21 15/03/2013 19h54 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   61 

Bear33 a écrit :

Bonjour Range19

je ne sais pas si c’est parce que vous étiez enseignant mais je vous trouve cassant l’air de rien:
je n’intègrerais mon fils dans mes affaires actuelles que s’il devait échouer par ailleurs…
Faire sa carrière dans l’entreprise familiale est effectivement une vraie chance, qui plus est avec un parcours scolaire qui semble heurté.

J’ai jamais été une lumière, le système scolaire me dérangeait car je n’ai pas la même échelle d’importance, il y a des choses auxquelles les profs portent une grande importance et je n’avais pas envie de m’y plier, mais bon bac mention AB et BTS à 19ans, ma prof principale ne comprenais pas que je me dirige vers une filière courte et ne voyait que par les prépa et la fac, bcp de mes copains y sont allés et ont perdu entre 2/5ans pour certains. Là où je dis perdu c’est que certains sont partis après Bac+2 sur tout autre chose car mal aiguillés au départ.

Tous les profils existent, des réussites par la fac, par les prépas, par des BEP/CAP et tous les échecs aussi.
Je suis cassant car jeune étudiant je participais à toutes les conférences auxquelles il m’était permis d’aller et je me souviendrais avec un certain ressentiment des fils à papa qui expliquaient à des jeunes gens comme moi et en les toisant toutes les vertus que nous devions cultiver pour avoir une petite chance de devenir comme eux… à commencer par accepter de sacrifier des revenus pour faire notre place, accepter une grande mobilité sans contrepartie immédiate etc etc… alors qu’ils étaient des bourgeois locaux, installés à 20 ans aux commandes de filiales locales des sociétés familiales (ayant pignon sur rue… mondiale parfois), envoyés en stage avec de chaudes recommandations dans les filiales étrangères et qui ne connaissaient du risque que celui qu’ils prenaient au volant des beaux coupés  offerts aux anniversaires.
Leur situation ne me gênait pas, je n’ai jamais été jaloux, par nature ; par contre, la description de leur parcours d’aventuriers à deux sous donneurs de leçons me laissait songeur. Leur vision du monde était désespérément faussée.
Plusieurs d’entre eux ont perdu dans les années qui ont suivi leurs fonctions… il est même arrivé qu’après le départ du père de beaux fleurons de l’économie locale ne résistent pas aux qualités des enfants, pour le plus grand désarroi des salariés.
Je ne préjuge rien. Faisons tous de même.

Dernière modification par Range19 (15/03/2013 19h56)

Hors ligne

 

#22 15/03/2013 20h13 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   143 

CPaulus a écrit :

Bonjour,

1/ @GBL. C’est vrai, je ne partage pas votre avis. En effet, pour moi, la situation actuelle conduit à une défiance vis-à-vis de nos politiques par des votes extrêmes, et une grande partie de notre jeunesse ne peut pas continuer d’accepter éternellement sa situation. Il est facile de créer des nouvelles taxes mais il est difficile de réformer l’Etat, et on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs.
Vous savez, vous me faites penser à JP Huchon qu’un journaliste questionnait au sujet du RER en Ile de France. On ne va parler de leurs systèmes de retraite (SNCF,RATP, ..) pas payé par leurs cotisations, mais des trains. Un RER en Ile de France est conduit en partie par un agent RATP et en partie par un agent SNCF. Ne peut on pas faire conduire le train par le même conducteur de bout en bout ? Réponse de JPH, mais vous voulez paralyser la région !!! En conclusion, on ne fait rien et il faudra attendre des trains sans conducteur comme la ligne 14 (RATP), ou personne n’est en grève.
NB : c’est pourtant la région (STIF) qui finance en grande partie ces organismes d’Etat

2/ Revenons un peu à nos moutons, il y a 2,3 millions de Madrix en France, 50% de plus qu’en Allemagne

http://clesdusocial.com/france/fr22-eco … e-2012.htm

Avec un peu de détail, car sinon GBL ne sera pas content.
http://www.latribune.fr/actualites/econ … cais-.html

A+

CPaulus

Pour travailler dans le domaine des transports, on va y arriver (train sans conducteur pour pas mal d’applications).
La 14 date du siècle précédent… Il y a d’autres lignes qui sont automatiques à Paris (automatisées / pas comme la 14 qui était automatique dès l’origine).
Je connais le problème sur RER B (RATP/SNCF)… De la belle politique (on partage une ligne en deux, mais quelle idée idiote en terme d’exploitation !).

Hors ligne

 

#23 15/03/2013 21h51 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   

A Range19, je comprends mieux, on retombe sur Auteuil,Neuilly, Passy,(au passage point de vu perso sarko a payé cher cette image de la bourgeoisie parisienne, merci les gamins, on les dit très intelligents ces hommes d’état mais là la com c’était niveau 0) le vice du capitalisme c’est l’accumulation sans limite permettant à plusieurs générations derrière une énorme réussite d’être des nantis, c’est en çà que je suis libéral anticapitaliste, çà se corse!Je m’explique, je suis pour laisser le marché faire le plus seul possible mais je suis aussi pour limiter l’indécence c’est à dire par exemple gagner 100fois le smic on commence l’indécence, je suis pour la taxation croissante par tranche, je suis pour l’ISF mais comme je suis aussi réaliste, il faut que ces taxes soient homogènes au moins à l’échelle d’un continent, sinon on retombe dans la concurrence déloyale et un marché faussé, le fameux juste milieu est souvent difficile à trouver…
Si je suis contre l’indécence c’est bien sûr pour répartir les richesses mais pas seulement, mettez vous à la place de ces jeunes gens dont la place est soit disant enviable, toute leur vie tout ce qu’ils auront fait on leur dira "merci papa", l’effacement total,  comme si l’argent pouvez tout régler, je n’échangerai ma place pour rien au monde d’être devenu assez riche mais surtout pas d’être naît le cul bordé de nouilles. Pour donner du sens à son parcours faut être soit très solide soit très limité.
Je suis donc libéral anticapitaliste, çà existe ce parti ? Bayrou me paraît de mieux en mieux, pas assez libéral mais je surveille…

Dernière modification par Bear33 (15/03/2013 22h00)

Hors ligne

 

#24 16/03/2013 01h47 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   128 

Bear33 a écrit :

Si je suis contre l’indécence c’est bien sûr pour répartir les richesses mais pas seulement, mettez vous à la place de ces jeunes gens dont la place est soit disant enviable, toute leur vie tout ce qu’ils auront fait on leur dira "merci papa", l’effacement total,  comme si l’argent pouvez tout régler, je n’échangerai ma place pour rien au monde d’être devenu assez riche mais surtout pas d’être naît le cul bordé de nouilles. Pour donner du sens à son parcours faut être soit très solide soit très limité.
Je suis donc libéral anticapitaliste, çà existe ce parti ? Bayrou me paraît de mieux en mieux, pas assez libéral mais je surveille…

Je dirais plutôt que vous êtes social-libéral, en théorie le centrisme est une mouvance proche des idées que vous développez. En théorie cependant, car en France, la politique sombre assez rapidement dans le populisme.

Par contre, vous devez vous sentir assez proche des idées de quelqu’un comme Barack Obama.

Hors ligne

 

#25 16/03/2013 06h46 → Atteindre le million d'EUR de patrimoine... (million)

Membre
Réputation :   421 

L’indécence et les excès sont une conséquence inévitable du libéralisme (en fait de toute société humaine, mais beaucoup de systèmes ont l’hypocrisie de ne pas le reconnaître)… Peut-on limiter le Prix d’un Lionel Messi ou d’un Tableau de Picasso ?
Si les gens sont contre les indécences ils n’ont qu’à déserter les stades de foot et les concerts de Johnny…
De toute facon le peuple aime les excès, les sociétés communistes ont même inventé le culte de la personnalité pour remplacer les indécences de l’ancien régime.
Ce qu’il faut éviter ce n’est pas la richesse mais la pauvreté; Est-ce en répartissant les richesses qu’on y arrive ? Je n’en suis pas persuadé.
Le libéralisme doit veiller à ce que ne se forment pas des oligarchies mais pas légiférer contre les excès. Le salaire des Grands patrons ne doit pas être limité mais il doit être voté par l’AG et pas par un CA d’oligarques…

Et puis que serait la vie sans les excès et les inégalités ? Envisagez un instant un monde uniforme de personnes parfaitement égales… Allez vous voir le Mont St-Michel, Versaille ou les HLM du Neuf-Trois ?

Les excès c’est la grandeur humaine, une petite étincelle gagnée contre l’absurde…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech