Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 31/12/2010 11h10 → Poweo : descente aux enfers

Administrateur
Réputation :   1307 

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_poweo1.gif

Mais :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_poweo2.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_poweo3.gif

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_poweo4.gif

Comme nous l’avons plusieurs fois évoqué (notamment ici), les achats de dirigeants sont des signaux positifs pour les investisseurs.

Les cessions sont plus difficiles à interpréter : un dirigeant peut vendre pour diversifier son patrimoine, pour faire rentrer un partenaire au capital (avec une meilleure assise financière, pour faire des synergies, etc) ou s’il a besoin d’argent.

Dans le cas de Poweo, que Charles Beigbeder se sépare d’autant de parts (51 M€) n’était quand même pas de bon augure.

En ligne

 

#2 31/12/2010 17h22 → Poweo : descente aux enfers

Modérateur
Réputation :   1084 

InvestisseurHeureux a écrit :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_poweo1.gif

…./…..

Dans le cas de Poweo, que Charles Beigbeder se sépare d’autant de parts (51 M€) n’était quand même pas de bon augure.

Pour Poweo, l’acheteur était Verbund (le "EDF" Autrichien) qui était le principal partenaire stratégique de Poweo depuis qqs années, et la cession/sortie de Charles Beigbeder (qui est juste resté à la présidence du Conseil d’Admin) avait fait l’objet de pas mal de publicité (en dehors des déclarations AMF) à l’époque, voir par ex POWEO: Une structure actionnariale renforcée
Avoir un partenaire industriel qui remplace un actionnaire fondateur n’est pas forcément un mauvais signal (surtout que Charles Beigbeder a vendu toutes les sociétés qu’il a créées une fois les phases initiales de lancement et montée en puissance passées).

Il semble clair que le marché de l’énergie est plus difficile pour les nouveaux entrants que, par exemple, le marché des télécom (où l’ex-monopole a cédé plus de 50% de parts de marché), ou celui du transport aérien. EDF et GDF-Suez ont assez bien réussi à maintenir leurs positions, et le contexte réglementaire, l’image d’EDF et GDF, le buzz sur les offres des nouveaux entrants (avec les craintes de ne pas pouvoir retourner au tarif régulé), le produit indiférencié (1kWh reste 1kWh), comme l’évolution des prix (à la hausse pour pas mal d’années) les protège bien.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#3 09/01/2011 15h10 → Poweo : descente aux enfers

Membre
Réputation :   

Bonjour
Remarquons quand même que M. B a vendu sur un plus haut de l’action, avant le naufrage…
En regardant lévolution du cours, ca en devient limite suspicieux.
cette dégringolade a telle été infligée suite à de mauvaises annonces ou c’est juste que le marché s’est dégonflé sur cette valeur.
faut il voir une opportunité pour un boursier?
Je ne sais pas comment est valorisée poweo à ce jour mais VERBUND doit qunnd même pleurer….

Hors ligne

 

#4 09/01/2011 15h34 → Poweo : descente aux enfers

Modérateur
Réputation :   1084 

jean a écrit :

Bonjour
Remarquons quand même que M. B a vendu sur un plus haut de l’action, avant le naufrage…
En regardant lévolution du cours, ca en devient limite suspicieux.
cette dégringolade a telle été infligée suite à de mauvaises annonces ou c’est juste que le marché s’est dégonflé sur cette valeur.
faut il voir une opportunité pour un boursier?
Je ne sais pas comment est valorisée poweo à ce jour mais VERBUND doit qunnd même pleurer….

Il est clair que Poweo intervient dans un secteur relativement "sinistré" (tous les acteurs alternatifs du marché de l’energie en France sont en difficulté…), et que depuis la vente de M.B. il n’y a plus guère de valeur spéculative dans le cours de l’action Poweo.

Par ailleurs, pour VERBUND , la "valeur" de sa participation dans Poweo n’est pas forcément à évaluer simplement en multipliant le cours de bourse par le nombre d’actions détenues…

Ainsi, le raisonnement de VERBUND n’est pas forcément le même que celui d’un investisseur particulier (qui espère que le cours de ses actions monte). Si VERBUND a envie d’investir sur le marché français de l’énergie, il doit logiquement comparer plusieurs alternatives, et en particulier :
   (a) prendre le contrôle d’un opérateur existant sur ce marché, Poweo par exemple
   (b) prendre le contrôle d’un autre opérateur existant sur ce marché, ou de plusieurs en les groupant
   (c) construire une activité sur ce marché en partant de zéro
   (d) s’abtenir d’aller sur ce marché

Je suppose que VERBUND a choisit l’alternative (a) en connaissance de cause, et que sa présence sur le marché français a pour lui des intérêts indirects (synergie avec son activité principale, bonne opportunité de croissance pour utiliser du cash disponible, possibilité de vendre de l’énergie produite en Autriche à Poweo, etc.), et qu’ils escomptent (ou escomptaient lors de l’achat) la rentabiliser sur le (très) long terme (et pas forcément avec un cours de bourse qui monte à moyen/court terme).

En conséquence je ne pense pas que ce titre soit une opportunité d’investissement pour un boursicoteur.

Dernière modification par GoodbyLenine (09/01/2011 15h37)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#5 09/01/2011 21h31 → Poweo : descente aux enfers

Membre
Réputation :   104 

Je suis un des tres grand decus de Selftrade, lorsque Beigbeder l’a vendu a Fimatex/Boursorama.

Lorsqu’il a monté Poweo, j’ai suivis ca de tres tres pret. Aujourd’hui, il a vendu pour investir dans l’agriculture, notamment en Ukraine.

Ce type, comme Bollore, Naouri etc … sont des cadors dans leur domaine. Ils se trompent rarement. Il ne vaut mieux pas trader ou investir contre eux …..

Donc si Beigbeder a vendu, hummmmm, je dirais que le niveau de risque devient trop elevé a mon gout.

Par contre, s’il investit dans l’agriculture ….

A+
Zeb

Hors ligne

 

#6 09/01/2011 22h25 → Poweo : descente aux enfers

Membre
Réputation :   15 

Sur la déroute de Poweo, c’était assez prévisible. En France, EDF a des coûts de production très bas qui ne laissent que peu de latitude pour ses concurrents. Si on ajoute à cela le coût très élevé des infrastructures à construire, je n’avais que peu d’illusions sur Poweo. La seule chose à espérer était un rachat d’un acteur étranger cherchant à s’implanter en France.

Sur l’achat de terres agricoles, il ne fait suivre qu’une tendance initiée par de grands gérants de Hedge Funds

Stratégie - Ruée des fonds d’investissement vers les terres agricoles !


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#7 10/01/2011 17h33 → Poweo : descente aux enfers

Membre
Réputation :   48 

C’était pour pouvoir mieux s’occuper de la candidature d’Annecy…

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech