Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/02/2013 18h49 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Salut Sergio,

J’ai pu lire dans une autre file que tu avais eu des actions AKKA.
bref, si tu as deux seconde, pourrais-tu me donner ton avis sur une micro SSII: Nexeya

car j’ai beau croiser tous les chiffres dans tous les sens
==> elle m’a l’air du fait de sa petite taille, tres décotée et j’ai l’impression qu’elle est à des multiples à faire rêver un fond de Private Equity

Qqs rapides chiffres:
- Capitalisation: 33M€
- Résultats opérationnels normatifs: 8/10M€ (il s’agit de mon estimé de resultats normatif, le S1 l’année dernière ayant été impacté par une reorg (marge sur CA S1 env:4% vs marge S2 post reorg 7,7%)
- Tresorerie nette de dette: env. 2,5M€ à fin Dec. (il s’agit de mon estimé apres paiement du dividende… les resultats semestriels vont etre publiés mi mars)
- CA 2011/2012: 135M€


Pour moi Nexeya a plusieurs avantages:
- VE= 3x Res. Operationel normatif (selon moi)
- tresorerie positive qui va augmenter avec le temps (15% de capi actuelle /an apres paiement dividende)
==> possibilité de croissance externe
- Management compétent (j’ai lu tout un tas d’interview du DG, c’est ma conviction)
- Positionement sur des metiers à forte valeurs ajoutés dans la défense et l’aeronautique ou les ingés francais ont un reels savoir faire (vive le "made in france". ex: division "products" a une marge de 15% mais… représente 12% du CA)
- capital peu verrouillé (il n’y a pas de dirigeant avec 50% des parts)

Bref, elle rapporte un loyer de 20% elle n’a pas de dette et a les moyens de faire de la croissance externe (intelligente selon moi grace à son mgt) et le risque que son CA se vautre de 40% me semble limité (deals avec EADS, Airbus etc..)

==> Y a til qqchose qui m’échappe sur ces business de SSII cela me parait trop beau? (couple risque prix)

dsl de te demander comme cela… je ne me vexerai pas si tu ne me réponds pas!

voici les chiffres en details par division (mix entre projections customisées et chiffres officiels)
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/thumbs/1697_nexeya.jpg

Mots-clés : nexeya

Hors ligne

 

#2 28/02/2013 19h32 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Lo dossier semble intriguant et figure dans ma liste des choses à regarder cette année.
Je vais faire l’effort d’avancer un peu le programme pour ce dossier et je te renviendrai dessus.
EDIT : ma curiosité a été trop aiguisée donc je l’ai fait de suite

Dernière modification par sergio8000 (28/02/2013 23h55)

Hors ligne

 

#3 28/02/2013 23h54 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Finalement, le dossier Nexeya n’était pas si long que cela à regarder, le seul truc un peu pénible est que la société change tout le temps ses périmètres d’activités à cause des acquisitions-cessions. Voici quelques points qui me semblent intéressants à creuser.

1er constat : l’efficacité opérationnelle de cette SSII mesurée par la marge nette est entre 3 et 4,5% entre 2008 et 2012. La moyenne est à 4%. Elle est comparable à celle d’Osiatis, inférieure à celle d’Alten qui tourne à 5-6% selon les années. Akka tourne à 5-6% aussi sur ces 2 dernières années (était à 4% avant aussi), Neurones tourne dans les 6% et Linedata, qui édite des progiciels en plus de son activité services, est plutôt à 10% sur ces dernières années et tournait dans les 6% avant. 

Le bon point du dossier est que le bilan, se solidifie au fil des années, avec une jolie diminution de la dette long terme et une bonne rentrée de cash.

Je considère la création de valeur pour les actionnaires sous deux aspects :
- Dividendes  + création d’avoirs tangibles dans le bilan (i.e. actifs courants et désendettement) : sur les 4 dernières années, celle-ci est en moyenne de 2,069 millions par an sur les 5 dernières années (je n’ai pas les chiffres précédents)
- Dividendes + création d’avoirs tangibles et intangibles (i.e. accroissement de la book value) : celle-ci est en moyenne de 5,3 millions par an  sur les 5 dernières années. Cela est consistant avec le FCF tel qu’affiché dans les chiffres donnés par la société.
La création réelle de valeur par an a donc été entre 2 et 5,3 millions. Pour avoir un chiffre plus précis, il faudrait se faire une idée de l’intégration des acquisitions, et de la rentabilité de celles-ci par rapport au prix payé.
Notons qu’on est à un multiple de 5,2 fois le maximum de la fourchette en termes d’EV et à 13 fois le maximum. Ces valos sont raisonnables.

L’utilisation du capital est à mon sens sous-optimale : le retour sur capitaux totaux (equity + dettes LT) est entre 2,8 et 7,3 %, selon l’estimé du profit que l’on va prendre ci-dessus. Ce n’est pas vraiment mirobolant vu le business. Neurones et Linedata sont à plus de 10%, et Alten à plus de 15%.
Acheter bêtement des actions sous la book value ou simplement reverser du dividende serait en apparence bien plus accrétif que de s’amuser à faire des plans de croissance. Nexeya ne semble pas spécialement déterminée dans ce sens là (le capital n’a pas été réduit au fil des années).

Ainsi, à la moitié de la book, je dirais qu’on peut dégager 2 fois le retour du capital de ce business s’il arrive à se maintenir dans cet état (i.e. sans croissance ou décroissance de rentabilité des capitaux employés).
Il y a toutefois quelques risques à prendre en compte qui peuvent menacer la rentabilité :
- Les entreprises du secteur défense / aéronautique sont dépendantes non seulement des cycles économiques mais aussi des budgets alloués par les Etats dans ce secteur. Bien entendu, il se peut qu’avec la récession européennes, les budgets soient diminués, et les commandes chuteraient.
- Des acquisitions de sociétés peu profitables peuvent dramatiquement augmenter les frais de personnel.

Honnêtement, considérant le contexte économique européen, considérez-vous que le risque pris vaut le rendement que l’on peut espérer en tirer ? Une compagnie ayant des désavantages compétitifs ne doit-elle pas être pricée avec une décote ?
Cela étant dit, la société peut être une cible attractive pour une compagnie qui souhaite en faire le redressement, mais prévoir une OPA d’une société qui aime faire des redressements me semble quelque peu osé (Ausy ou Alten pourraient éventuellement)… Il me semble plus conservateurd’étudier la société en tant que "going concern".

Notons au passage que Linedata qui cote proche de sa book value a un retour sur capitaux aux alentours de 11 % ce qui est équivalent à celui de Nexeya qui cote à 0,5 fois la book en prenant l’hypothèse que son retour sur capitaux est 5,5 %, alors que Linedata semble à première vue un peu plus chère avec un ratio EV/résultat opérationnel de 4.

Par rapport à ce que je recherche, c’est un passe, comme souvent.

Hors ligne

 

#4 04/03/2013 12h02 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

  juste une petite remarque en passant.

  Il est erroné de considérer ce groupe comme une SSII, cette activité n’est qu’une partie non majoritaire de l’entreprise.

   La conception de systèmes critiques, la refonte d’ancien système et les produits de télémesures sont en bien plus grosse partie son cœur de métier.

Hors ligne

 

#5 04/03/2013 14h54 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour Revax,

Merci pour la remarque. Je vais essayer de justifier mon point de vue, sachant que j’ai peut être tout à fait tort (merci de me le dire le cas échéant) : Je considère que des prestations de conception de systèmes critiques ou des opérations de refonte (maintenance évolutive et corrective d’après ma compréhension) peuvent être assimilées à des prestations de SSII au forfait, comme en font Alten, SII, Teuchos, Ausy et consorts. J’imagine aussi qu’ils sont payés à livraison avec échéancier comme une SSII travaillant au forfait, avec éventuellement des jalons de paiement à livraison des étapes intermédiaires.
Est-ce que je suis très loin de la réalité en raisonnant ainsi ?

Si oui, pouvez-vous m’éclairer sur les différences majeures et les travers dans mon raisonnement ? Quels comparables devons-nous considérer alors ?

Merci d’avance pour votre éclairage.

Hors ligne

 

#6 05/03/2013 01h09 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Merci Sergio pour votre réponse détaillée (et de vous être donné la peine de me répondre)

Voici quelques remarques

1. Marge Nette
effectivement jusqu’à présent la marge nette de Nexeya apparaît clairement en dessous de la moyenne. (<4,5%)
Cependant pour l’exercice précédent le management avait annoncé dès Oct. 2011

Communiqué Résultats 2010/2011 (publié en Oct. 2011) a écrit :

La société anticipe une reprise de la croissance organique et une progression de la rentabilité sur l’exercice 2011-2012, principalement sur le second semestre, grâce notamment au retour de Nexeya Systems à son niveau de profitabilité historique, et au développement croissant de Nexeya Products à l’international.

Cela s’est vérifié avec une marge tres moyenne sur l’année de l’ordre de 4% ventilée en:
- 2,5% de marge nette sur le S1
- 5,1% de marge nette sur le S2

Mon pari spéculatif (j’en conviens, il s’agit d’une hypothsèe plutot optimiste et non vérifiée jusqu’à présent) est que la marge "normative" hors nouvelle acquisition serait supérieure à la marge historiquement observée.
En particulier suite à la "digestion" des acquitions de la division "système" comme BTS industrie

C’est ce que le management à annoncé lors des derniers resultats annuels:

Communiqué Resultats 2011/2012 (publié en Oct. 2012) a écrit :

Le résultat opérationnel courant baisse de 8,7% à 8,0 M€, affichant une marge opérationnelle
courante de 6,0% (vs 6,9% en 2010-11), ponctuellement impactée par le redimensionnement de
certaines activités au sein de Nexeya Systems et Nexeya Services.
Dès le second semestre, la mise en œuvre de mesures correctives et d’un plan d’économie a permis
de compenser partiellement l’impact sur les marges et devrait permettre de restaurer un bon niveau
de rentabilité sur l’exercice 2012-2013

2. L’utilisation du capital sous-optimale
Actuellement les capitaux propres de Nexya sont constitués de 2/3 de goodwill et ce goodwill provient principalement des 2 acquisitions "majeures" de Nexeya: Isis et Teksan en 2007

==> le financement de ces acquisitions s’est fait grâce au cash de l’IPO et par AK a des cours élévés (12-15€)
(Rq: L’IPO a été faite en 2007 à 16,5€ (vs 8€ actuellement) avec un Capital de 2Mio d’actions (vs 4Mio d’actions actuellement)

Bref, pour un investisseur participant à l’IPO, il est clair que le capital qu’il a apporté à servi à acheter du goodwill au prix fort et que son utilisation a été plus que sous optimale par le management

Une remarque qui est peut être "à coté de la plaque":
==> Est-ce que cela a du sens de considérer le RN/Capitaux propres de Nexeya alors que ses capitaux propres sont dilués par ces goodwill issus d’un monde "avant 09/2008"?
(les goodwill des acquisitions majeures ayant pu être financé par un "super goodwill" avec un cours d’intro à 16,5€)
==> Ne vaut-il pas mieux regarder directement le ratio RN/VE ?

bref, je me dis (peut être à tort et bêtement) que si:
1. l’on considère que la marge nette normative pour les années futures est proche de 5%
2. l’on considère que l’empilement de goodwill qui gonfle les capitaux propres est une "erreur de jeunesse d’avant crise"

le dossier semble plus interressant et l’utilisation du capital un peu moins mauvaise (remboursement de dettes et qqs mini acquisitions)

Je suis d’accord que ce point de vue est assez "pushy" dans la mesure où jusqu’à présent ni la marge nette de 5% sur un exercice entier ni une utilisation "optimale" du capital (pourquoi la boite ne rachete pas qqs actions?)

Les resultats du S1 2012/2013 qui devraient etre publiés d’ici 15 jours permettront de voir si la marge record du S2 dernier se prolonge

Hors ligne

 

#7 05/03/2013 10h34 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour Q2000,

Pour ce qui est des marges, je ne suis pas capable de produire de "guess-estimate" pour une marge future supérieure à la marge historique. Je vous avoue mes limitations de ce côté là. Si vous avez une bonne vision sur la société, pourquoi pas ! Votre avis est aussi bon que le mien.
Il serait intéressant, si vous voulez creuser, de regarder les salaires moyens de leurs ingénieurs et le tarif journalier moyen qu’ils arrivent à tirer de leurs prestations (pas forcément facile à calculer sur les forfaits, qui constituent la majeure partie de leur activité). Entre parenthèse, beaucoup de sociétés travaillant avec un mix forfait prépondérant ont souvent des marges plus faibles que les sociétés travaillant principalement en régie, d’après un directeur d’Aubay avec de nombreuses années d’expérience dans le métier. On retrouve une marge bénéficiaire faible chez Nexeya.

Vous faîtes une excellente remarque sur le calcul des retours sur capitaux.
En toute rigueur, bien sûr, nous devons faire en sorte d’enlever le goodwill de notre calcul de capitaux employés, puisque celui-ci a déjà été de facto utilisé. Il est plus adéquat de calculer le ratio ROE en remplaçant la book value par le book value tangible, et il peut aussi être pertinent de calculer le ROIC d’une année en prenant la valeur nette d’actifs courants + la valeur des actifs non courants tangibles (parce que le capital réellement investi est bien celui-ci), et d’observer l’évolution de la dette séparémment.

Cela étant dit, vous pourrez aller vérifier que le goodwill est une composante forte du bilan d’à peu près n’importe quelle société de services, et que, tant que l’on compare des pommes avec des pommes, l’utilisation du capital n’est guère meilleure que chez les concurrents. Je ne saurais vous dire si cette société a un goodwill économique réel : je n’ai pas de raison particulière de le penser, considérant que les TJM des prestataires sont en baisse depuis 10 ans, et je ne suis pas conscient du fait que la reconnaissance de Nexeya soit comparable à celle d’IBM et d’Accenture.

A titre de parenthèse, le retour sur capitaux propres tangibles d’Alten est de 27,9 % (société très conservativement gérée), celui d’AKKA, Linedata ou Osiatis autour de 100% (les sociétés ont un bilan pauvre en actifs tangibles),  celui de Nexeya de 21,7 % (je la qualifierais de conservativement gérée et pas particulièrement efficace pour le moment).

En prenant au dénominateur la valeur d’actifs courants nets + les actifs non courants tangibles, on est à 13,2 % pour Alten, 26,6% pour Linedata, 16,4 % pour AKKA, 19,1 % pour Osiatis, 9,5 % pour Nexeya. Cette mesure est faite sur un an et très rapidement. Elle est la meilleure à mon sens. Mais enfin, vous voyez que quelle que soit la mesure, Nexeya semble en-dessous. Pour des ROE proches, j’aurais été obligé d’aller affiner directement, mais ici, vous voyez que ce n’était pas réellement indispensable. J’essaie aussi de faire l’effort de rendre mes arguments et thèses plus digestes en évitant trop de technicité (souvent inutile, comme ici, mais parfois très utile, surtout lorsqu’on a envie d’aller plus loin).

Honnêtement, je ne sais pas si les retours seront plus efficaces par la suite (je ne sais pas faire une telle projection, surtout si on a le même management), mais j’ai envie de dire que toute société peut devenir intéressante si elle est plus efficace (j’exagère volontairement). Pour moi, quand la thèse n’est pas fluide en 30 secondes (max 1 minute), je me dis que je suis en train de prendre un risque, et que ce n’est pas forcément utile. Evidemment, je louperai ainsi des occasions (et j’en ai déjà loupé), mais je considère qu’il vaut mieux que je mette beaucoup de cartouches sur un truc simple que je comprends à peu près qu’un truc que je suis obligé de donner des arguments "étranges" pour justifier mon achat. Si je loupe une opportunité, je ne perds pas d’argent, si je mets de l’argent dans un truc où je ne me sens pas bien, je peux en perdre. Le choix est vite fait pour moi, mais je ne dis pas que vous devez faire comme moi !!

Dernière modification par sergio8000 (05/03/2013 10h38)

Hors ligne

 

#8 05/03/2013 19h35 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   

sergio8000 a écrit :

Bonjour Revax,

Merci pour la remarque. Je vais essayer de justifier mon point de vue, sachant que j’ai peut être tout à fait tort (merci de me le dire le cas échéant) : Je considère que des prestations de conception de systèmes critiques ou des opérations de refonte (maintenance évolutive et corrective d’après ma compréhension) peuvent être assimilées à des prestations de SSII au forfait, comme en font Alten, SII, Teuchos, Ausy et consorts. J’imagine aussi qu’ils sont payés à livraison avec échéancier comme une SSII travaillant au forfait, avec éventuellement des jalons de paiement à livraison des étapes intermédiaires.
Est-ce que je suis très loin de la réalité en raisonnant ainsi ?

Si oui, pouvez-vous m’éclairer sur les différences majeures et les travers dans mon raisonnement ? Quels comparables devons-nous considérer alors ?

Merci d’avance pour votre éclairage.

Bonsoir,

je ne suis pas un expert de ces domaines mais logiquement ce type de payement d’un travail est le même pour beaucoup d’entreprise tel que les maçons.
Le domaine d’application par contre n’est pas le même et l’interdépendance entre le fournisseur et le client n’est pas la même.
Quand je sélectionne des consultants, une société ou une autre feras l’affaire si la personne est compétente.
Pour des systèmes critiques comme les banc systèmes, les investissements ce font sur des années et sont portés par les 2 côtés.
Le changement de fournisseur au gré  du marché ou de l’économie n’est pas aussi facile quand l’on assume des programmes sur 20 ou 30 ans.
Ils ont 4 ou 5 concurrents dans le monde, tous à peux prêt de la même taille.

Et encore vous oubliez la part du groupe vendant des produits

Bon après, ce n’est qu’une remarque en passant, je ne suis pas expert pour savoir comment juger les entreprises comme le prouve mes résultats en bourses…

Hors ligne

 

#9 05/03/2013 23h51 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour Revax,

Merci pour ces précisions. Je pense que je vois où vous voulez en venir. Il y aurait un goodwill économique pour cette société un peu comme pour les sociétés qui contractent dans le secteur défense par rapport à la fidélité des clients et aux durées des contrats (reste à voir si les prix peuvent être maintenus ou augmentés avec l’inflation. Je doute du denier point, mais un bon TJM moyen constant serait déjà pas si mal !). Les comparables seraient alors L3 ou autres Exelis, Engility (qui ont un modèle de facturation similaire aux SSII somme toute). Ces business sont d’ailleurs nettement supérieurs à une SSII classique à mon sens et arrivent à marger plus que décemment (sans même parler de retours sur capitaux très intéressants), je suis vraiment étonné que Nexeya ne fasse pas mieux avec ce positionnement là.

P.S. : ce n’est pas parce que vos résultats sont mauvais en bourse que vous ne pouvez pas donner un bon avis sur l’activité d’une entreprise. Je pense sincèrement que votre précision apporte une valeur ajoutée réelle. Merci pour avoir pris le temps de nous donner votre point de vue.

Hors ligne

 

#10 06/03/2013 23h10 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Merci (encore) pour vos explications tres pédagogiques sur le retour sur capitaux.

Effectivement peu importe le ratio utilisé, Nexeya n’a jamais été jusqu’à présent "best in class" niveau rentabilité. (même plutot queue de peloton)

concernant les SSII j’avais trouvé ce benchark assez detaillé de KPMG qui date un peu (2010) mais qui peu interresser des gens

http://www.kpmg.com/FR/fr/IssuesAndInsi … I-2010.pdf

on pouvait en particulier y lire

Benchmark KPMG a écrit :

En moyenne, le goodwill représente 27% du total actif et 77% des capitaux
propres des sociétés du panel, ratios qui sont quasiment stables par rapport à
2007 et 2008

On retrouve la forte proportion de goodwill chez les SSII de l’étude, en effet rien de spécifique à Nexeya

Hors ligne

 

#11 20/03/2013 22h34 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Bon Nexeya a publié ses resultats du S1: c’est pas top :-(

2,1M€ de RN pour 62,9M€ de CA --> marge de 3,4%

meme si c’est en croissance vs l’année dernière, je m’attendais à nettement plus sur la lancée du semestre précedent (marge de 4,9%)

Bon alors pour avoir le moral j’ai quand même essayé de trouver des points "positifs" ou plutot pas trop négatifs

1. il y a apparemment à 0,5M€ de "charge de restructuration" qui ampute d’autant le ROP et donc à l’impots près le RN (soit environ 0,35M€ net)

2. Taux apparent d’imposition
dans mes bêtes projections je considérais 33% de taux d’IS mais quand je compare le ROP/RN je trouve quelque chose d’étrange: lors des résultats semestriels le tx d’IS apparent (RN/ROP) est >> à celui qu’on peut calculer lors des résultats annuels

Voici le comparatif RN/ROP sur plusieurs exercices: Résultats S1 vs Annuels

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1697_nexeya_is.jpg

Je n’y connais - hélas - pas grand chose en compta mais c’est comme si la boite sur-provisionnait son impôts? (là je dis peut être une bêtise..)

bref, pour avoir un peu plus le moral je me dis que hors exceptionnels on aurait un RN à impôts normatifs (ie. RN = (1-33%) x ROP)
de RN = (4,0+0,5)x(1-33%) = 3M€ soit une marge de 4,8% un chiffre plus proche de mon "guess estimate"

mais bon je réalise que je suis pas loin de sortir des arguments à la limite de la "théorie du complot" et que ce que je raconte n’est en fait peut être qu’une façon de se cacher la réalité :-)

Dernière modification par Q2000 (20/03/2013 22h36)

Hors ligne

 

#12 21/03/2013 03h18 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Modérateur
Réputation :   1084 

Le ROP n’est pas l’assiette sur laquelle porte l’IS, c’est le Benefice Fiscal qui compte…
Or il y a pas mal de différences, par exemple certaines charges non prise en compte pour déterminer le résultat fiscal, ou étalées sur N années, etc.
Et si jamais il y a a des filiales, ça se complique encore, et le ROP consolidé est encore moins l’assiette de l’IS consolidé.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#13 21/03/2013 10h38 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

merci GBL

Effectivement, j’avais cela en partie en tête et c’est pourquoi je parlais de taux IS "apparent"
--> je m’attendais à une certaine stabilité de ce taux "apparent" entre les resultats semestriels et annuels. ce qui n’est pas le cas

l’activité étant pas vraiment saisonnière je trouve ca bizarre a priori mais à vrai dire c’est peut etre quelquechose de courant et qui se retrouve en général.
--> je n’ai pas le recul dans la mesure ou je n’ai pas fait l’exercice sur d’autres boites

De plus comme Nexeya fait de la prestations de services, il doit y avoir peu d’effet "IFRS" vs "French GAAP" et comme les filiales sont toutes en france et intégrées fiscalement. Je m’attendais à un "taux IS apparent" proche du taux IS français

c’est d’ailleurs ce que l’on observe sur les resultats annuels des deux derniers exercices (35%, 33%) mais on ne le retrouve pas sur les semestriels

Dernière modification par Q2000 (21/03/2013 10h40)

Hors ligne

 

#14 21/03/2013 12h48 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Q2000 a écrit :

mais bon je réalise que je suis pas loin de sortir des arguments à la limite de la "théorie du complot" et que ce que je raconte n’est en fait peut être qu’une façon de se cacher la réalité :-)

Je pense que vous avez raison, regarder simplement les faits et virer les extrapolations semble plus constructif (ce que vous avez d’ailleurs bien fait depuis le début de cette discussion :-)).

Malgré tout, je dirais qu’un semestre n’est pas du tout une période significative pour un investissement à long terme. Une société peut connaître une ou deux très mauvaises années mais garder tout son potentiel à long terme : c’est un peu ce sur quoi je table lorsque je vante les mérites de Bank Of America qui affiche depuis deux and des bénéfices faibles.

Il me semble plus intéressant de se concentrer sur les éléments suivants dans la réflexion lorsqu’on a une société en apparence sous-évaluée mais dont les fondamentaux peuvent justifier une décôte permanente s’ils se maintiennent dans le temps :
- Quels sont les problèmes de la société ?
- Que fait-elle pour les adresser ?
- Si on déduit que les problèmes rencontrés par la société sont temporaires : Quels sont les fondamentaux normalisés que vous pouvez raisonnablement attendre ?

La plupart du temps, je n’ai pas réponse à ces questions, donc je passe. Les rares fois où j’ai une réponse, je prends une position de taille respectable… Si jamais vous avez une réponse pour Nexeya, peut être est-ce une des opportunités à considérer !

Hors ligne

 

#15 01/07/2013 18h08 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Une piste pour la prochaine acquisition de Nexeya?
(amusante la source… FO)

En tout cas je ne suis pas sûr que l’acquition d’une boite super-syndiquée soit une bonne chose..

à suivre

FO Hebdo a écrit :

«Nous sommes leader mondial du marché, rentables, avec un carnet de commandes pérenne pour les deux ans à venir et nous reversons de l’argent aux actionnaires, nous ne comprenons vraiment rien à cette cession financière».
Share on facebookShare on myspaceShare on twitterShare on emailShare on favoritesShare on printMore Sharing Services
   C’est ce que répète Jean-Pierre Guiraudies, délégué central FO chez Cassidian Test & Services.

UNE CESSION INEXPLICABLE

Cette société, filiale d’EADS, est spécialisée dans les tests d’équipements embarqués dans les avions civils et militaires. Créée il y a vingt-cinq ans au sein de l’aérospatiale, elle travaille actuellement avec 87 compagnies aériennes dans le monde, Airbus, Boeing, Eurocopter, l’armée… pour un chiffre d’affaires annuel de 90 millions d’euros.

Depuis plusieurs années, la maison mère, en recherche d’un partenaire, avait bloqué le développement de sa filiale. Elle a finalement décidé de la vendre. Le nom du repreneur devrait être dévoilé prochainement, pour une vente effective en fin d’année.

Le 3 juin, une grande majorité des 500 salariés de Cassidian ont manifesté à l’appel d’une intersyndicale, dont FO, pour dénoncer ce projet de cession.

La perte du logo EADS entraînerait une perte de confiance  des clients et une remise en cause des contrats. «Nous craignons aussi d’être repris par notre principal concurrent Nexeya, qui aura pour seul but de nous sortir du marché», poursuit le délégué FO.

Pour les salariés, outre le spectre de suppressions d’emplois, cette cession se traduirait aussi par la perte de nombreux avantages sociaux et salariaux. «L’accord de société EADS est l’un des meilleurs de France, tout comme la convention collective des métaux, poursuit Jean-Claude Guiraudies. Si nous sommes vendus, nous serons rattachés à celle des services, moins bonne.»

Une nouvelle mobilisation est en préparation, cette fois avec le soutien d’autres salariés du groupe comme Airbus et Astrium. Les manifestants exigent de rencontrer le directeur de la stratégie, pour comprendre. Jusqu’à présent leurs demandes sont restées sans réponse.

lien: http://www.force-ouvriere.fr/semaine.asp?id=2474

Hors ligne

 

#16 02/07/2013 11h40 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Article du Parisien qui ne parle pas explicitement de Nexeya:

Cassidian Tests et Services (EADS): les salariés dénoncent un projet de cession

On retrouve l’ITW du Délégué FO qui parlait de Nexeya:
"Aucun nom de repreneur n’est révélé, mais nous avons la conviction qu’on va nous céder à un concurrent qui ne cherchera qu’à s’emparer de notre carnet de clients et nous laissera ensuite mourir, avec des suppressions d’emplois massives à la clé", déclare le délégué FO"

L’article parle de fin juin comme possible annonce

A vrai dire cela m’inquiète un peu car Cassidian Test & Services parait gros (80m€ de CA) et 500 employés pour Nexeya (130m€ de CA et 1100employés)

Nexeya ne disposant que de 4m€ de tresorerie j’ai peur qu’un tel deal - s’il avait lieu - soit financé avec emission de dette convertible, une ak ou un tas de choses défavorables à l’actionnariat actuel…

bref, j’aimerai pas que l’hsitoire de la grenouille qui se veut aussi grosse que le beuf se répète!
Même si côté business une telle acquistion aurait du sens avec l’aviation plutot porteur comme segment (c’est le cas de le dire) et des synergies possibles sur les couts salariaux par exemple avec le transfert des salariés depuis eads (ultra protogés par convention collective etc..) à un sous traitant 

mais on en est pas là encore et ce n’est que des hypothèses!

Cassidian Tests et Services (EADS): les salariés dénoncent un projet de cession

Dernière modification par Q2000 (02/07/2013 13h42)

Hors ligne

 

#17 02/07/2013 14h56 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

C’est pas facile de se faire une idée, d’autant plus qu’on n’a pas qqch de concret à se mettre sous la dent.

Si même on avait vraiment un bid de Nexeya sur Cassidian, en ayant le CA sans connaître le profit et sans savoir à quel montant c’est racheté, difficile de se faire un avis.
Il faudrait pouvoir estimer la marge qu’on peut attendre post fusion pour se donner une idée… Bref, c’est pas gagné si on connaît pas les pricing des contrats, les salaires moyens, etc.

C’est là que le track record d’acquisitions du management permet de voir si on a ou non la foi ; je ne vois rien de mieux à regarder.

Hors ligne

 

#18 04/07/2013 14h25 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

le seul truc que l’on peut se mettre sous la dent vient du profil linkdin du President de Cassidian T&S.

Apparement:
- il y a eu un plan de redressement ces deux dernires années et de "retour à la profitabilité"
- confirmation de l’environnement fortement syndicalisé
- seul indicateur de renta: le RoS prétendu à 5% suite au plan, cela devrait donc donner 4 à 5M€ de RN

Profil Linkdin President Cassidian T&S a écrit :

Président
Cassidian Test et Services (EADS)
Société à responsabilité limitée (SRL); 10 000 employés; secteur Aéronautique et aérospatiale
mai 2008 – Poste actuel (5 ans 3 mois) Elancourt

Président de CASSIDIAN TEST & SERVICES et Membre du Conseil d’Administration de CASSIDIAN OPERATIONS 
Filiale d’EADS, leader mondial des solutions de test d’équipements électroniques dans le domaine de l’aéronautique et de la défense. C.A. 100 M€ ; 580 personnes ; 3 sociétés (France, UK, Allemagne)

Enjeu : lancer un plan agressif de relance de l’activité et de retour à la profitabilité en Europe suite à la baisse de 30% du C.A. dans les deux années précédant ma nomination.
Constitution d’une nouvelle équipe de direction très soudée et mobilisée autour d’une vision partagée
Refonte de l’organisation :
- Regroupement des activités commerciales et focalisation sur les grands comptes
- Création d’une Direction Programmes pour améliorer le pilotage des projets
Gestion d’un PSE de 90 personnes en France et de 30 personnes au UK et et mise en place d’un plan d’économies dans un environnement fortement syndicalisé  7M€ d’économies récurrentes
Développement de l’activité export et des filiales étrangères; Forte croissance de la filiale allemande  doublement du CA en 2 ans
Cession d’une filiale non core business
Amélioration significative du ROS : 5%

J’ai aussi lu qu EADS cherchait dans un premier un partenaire pour prendre 50% du K

Hors ligne

 

#19 26/07/2013 14h28 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Le DG d’EADS devrait annoncer une vaste réorganisation/plan stratégique mardi en conseil d’admistration:

EADS s’apprête à lancer une vaste réorganisation et à changer de nom

D’après la presse:
--> changement de nom en Airbus
--> regroupement de Cassidian et Astrium au sein d’une filière Defense

==> Les resultats d’EADS seraient présentés le lendemain (mercredi), ce serait l’occasion d’annoncer quelquechose à propos de Cassidian T&S (pour cela il faut qu’il y ait eu des offres qui aient trouvées un echo)
Mais sur le principe la fenetre est parfaite pour dire aux investisseurs "on se recentre sur le core business en cedant certaines filiales"

A suivre donc.. mais toujours rien de concret!

Dernière modification par Q2000 (26/07/2013 14h29)

Hors ligne

 

#20 30/07/2013 17h33 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

Yeeeeeeeeeeeepeee!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nexeya etait ma "conviction 2013"

==> j’avais chargé la mule à chaque fois qu’elle touchait 8€

J’ai accumulé 6100 titres soit 0,15% du K et 30% de mon patrimoine investis
Etonant je pensais plutot à une annonce liée à EADS…

==========================

Nexeya : OPA en vue à 12 Euros Abonnez-vous pour
moins de 1€ par jour !     Il y a 21 minutes


(Boursier.com) -- Activa Capital et Bpifrance Investissement ont conclu ce jour des accords avec les actionnaires dirigeants de la société Nexeya et certains actionnaires financiers (Alto Invest, BNP Private Equity, Nextstage, Talence Gestion) en vue de l’acquisition d’une participation majoritaire représentant 57,92 % du capital et 58,66% des droits de vote à un prix par action de 12 Euros. L’opération envisagée, à laquelle les principaux dirigeants et fondateurs de Nexeya sont pleinement associés, a pour objectif de doter la Société de nouveaux actionnaires de référence et de lui permettre de mettre en oeuvre sa stratégie de développement.

Dans le cadre de l’opération, Activa Capital et Bpifrance Investissement acquerront, par l’intermédiaire d’une société ad hoc constituée pour les besoins de l’opération la totalité de la participation détenue par MM. Jean-Yves Rivière, Président du Conseil d’administration de Nexeya, Philippe Gautier, Directeur Général de Nexeya et Marc Hababou, administrateur, qui détiennent ensemble 29,4% du capital. Ils achèteront aussi la totalité de la participation détenue par Nextstage, BNP Private Equity, et Talence Gestion, et une partie de la participation détenue par Alto Invest, soit au total 28,6% du capital.

L’essentiel des actions détenues MM. Jean-Yves Rivière, Philippe Gautier et Marc Hababou sera transféré à l’Initiateur sous forme d’un apport en nature en contrepartie duquel ils souscriront des titres de l’Initiateur. Ils conserveront leurs fonctions à l’issue de l’opération. L’Initiateur est une société par actions simplifiée constituée et contrôlée par un fonds géré par Activa Capital. Bpifrance Investissement investira aux côtés d’Activa Capital et des fondateurs au sein de l’Initiateur qui restera contrôlé par le fonds géré par Activa Capital.
La réalisation de cette acquisition est subordonnée à l’autorisation de l’Autorité de la concurrence et pourrait intervenir fin septembre 2013. A l’issue de l’acquisition de cette participation majoritaire, l’Initiateur déposera auprès de l’Autorité des marchés financiers, dans les meilleurs délais, conformément aux dispositions des articles 234-2 et suivants du Règlement général de l’AMF relatifs au dépôt obligatoire d’une offre publique, un projet d’offre publique d’achat simplifiée. Ce projet portera sur le solde des actions Nexeya non détenues par l’Initiateur, au même prix par action que celui offert pour le bloc de contrôle, sous réserve des travaux de l’expert indépendant et de la conformité du projet d’offre par l’AMF.

L’Initiateur a d’ores et déjà fait part de son intention de ne pas demander à l’AMF la mise en oeuvre d’une procédure de retrait obligatoire à l’issue de l’offre publique. Nexeya a demandé à NYSE Euronext une suspension de cotation, laquelle reprendra le 31 juillet 2013.

Hors ligne

 

#21 30/07/2013 17h36 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

D’ailleurs peut etre que l’apparition de ces nouveaux actionnaires est lié au rachat de Cassidian T&E

Si c’est ça, je prend ma carte à FO cette année en remerciemment :-)

Hors ligne

 

#22 30/07/2013 18h43 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

D’après ce que je comprends, Activa Capital est un fonds de LBO.
Du coup, je pense qu’ils voient surtout que la rentabilité de l’entreprise n’est pas au niveau où elle pourrait être par rapport à son secteur, et ont des idées pour aller la booster (ex : séparer une partie des activités et revendre, ou arrêter une activité non rentable).
Comme ils ne paient pas super cher, au pire, ils se disent dans doute qu’ils ne devraient pas perdre beaucoup d’argent.

Du coup, je pense que la carte FO n’est pas obligatoire :-).

Dernière modification par sergio8000 (30/07/2013 18h40)

Hors ligne

 

#23 30/07/2013 21h43 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   74 

Bonsoir Sergio,

Je ne suis pas actionnaire, mais pour moi et cela n’engage que moi, le prix proposé n’est pas correct.

1/ Les fonds propres sont de plus de 16 euros par titre.

2/ Ces dernières années, la société a régulièrement diminué sa dette et augmenté sa trésorerie.

3/ Le montage financier pour l’OPA permet à certains des dirigeants de rester actionnaire
NB: on peut endetter la holding, le résultat pourrait permettre de payer de remonter de meilleurs dividendes

4/ Je viens de regarder le dernier commentaire sur le forum Boursorama et j’ai bien rigolé.

En conclusion, on ne pouvait pas prévoir la date de cette opération, mais c’est vrai que les actionnaires ayant participé à l’introduction en bourse de cette société, peuvent se sentir un peu frustrés.

Bonne soirée.

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#24 30/07/2013 22h32 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour CPaulus,

Je partage globalement votre avis.
Je peux juste rajouter que les fonds propres tangibles sont en fait bien inférieurs aux fonds propres et les fonds propres sont trop élevés par rapport à ce qu’ils devraient être à cause d’un mauvais management (à mon sens) depuis l’IPO. Les acquisitions n’ont pas été bien pensées, et la profitabilité du core business a été massacrée par celles-ci. Il est difficile d’assigner un multiple d’une fois les fonds propres à la cette société au vu de ses faits… sauf que c’est la profitabilité du core business qui devrait être regardée dans le cadre du deal et non celle des acquisitions (qu’on peut séparer à nouveau en théorie pour libérer le vrai cash flow de la société). Et la profitabilité du core, elle, peut être vue pré-acquisitions… Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’était pas mal du tout !

Le pari de l’OPA, c’est que les erreurs passées peuvent être corrigées (et je pense d’ailleurs que c’est le cas) et que, s’ils y arrivent, ils vont se faire plein de pognon… au détriment des actionnaires historiques bien entendu. Après, c’est aux actionnaires de s’opposer à cette OPA et de demander la séparation des mauvais business, voire le remplacement du management et du board. Cependant, comme il y a un contrôle important de la part du management, c’est pas gagné…

Hors ligne

 

#25 30/07/2013 22h39 → Nexeya : petite SSII française sur Alternext (nexeya)

Membre
Réputation :   125 

A vrai dire ma valeur intrinsèque de ce titre est aussi de 16€ (hors acquistion structurante)

Il végète à 8 depuis belle lurette avec un capital explosé (pas d’actionnaire majoritaire pour une PME c’est assez rare)..
Il vaut +100%?
==> on ne peut pas empêcher un capital risqueur de "tenter le hold up" en proposant +50%.. c’est la vie

j’avais d’ailleur dit en Février:
"j’ai beau croiser tous les chiffres dans tous les sens
==> elle m’a l’air du fait de sa petite taille, tres décotée et j’ai l’impression qu’elle est à des multiples à faire rêver un fond de Private Equity


moi je me réjoui car cette OPA dont le but affiché n’est pas la radiation va permettre en partie de "réaliser la valeur" (une partie du chemin certes)

Après l’enseignement qu’on peut en tirer?
==> Il ne faut pas participer aux IPO sur Alternext (on le savait déjà.. d’autant plus vrai qu’en 2007 on vivait dans un monde différent)
==> il existe des titres très décotés.. idem

Après vos points 1. 2. et 3. sont "banalement" vrais: cela dit en gros qu’il existe des occasions sur des actions qui sont mal pricées et donc c’est normal que des "gens" s’en apperçoivent et au final les investisseurs initiaux (fonds de defiscalisations etc..) ne sont pas les plus récompensés

Dernière modification par Q2000 (30/07/2013 22h46)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech