Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 03/02/2013 12h42 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   512 

Prospectives économiques 2013 et réflexions sur 2012…

Quelques observations en ce début d’année 2013:

(1) Plus personne ne parle de la Grèce; il y a quelques mois, c’était pourtant censé être l’épicentre de l’apocalypse financière mondiale - souvenez-vous "d’Athènes à feu et à sang".

(2) Il y a six mois l’euro était condamné à mort; aujourd’hui il est à son plus haut historique.

(3) Les dirigeants de l’UE tant moqués par les cyniques de comptoir et autres machines à brasser du vent ont réussi en quelques mois le titanesque travail d’intégration budgétaire imposé par les  douloureuses circonstances. Comme souvent, une crise a crée l’opportunité, et les pleureuses en sont pour leurs frais.

(4) Entre chicanerie, idéologie et irresponsabilité, l’immobilisme politique outre-atlantique est en revanche de plus en plus consternant; toujours pas de réforme sérieuse chez les ricains, n’en déplaise aux atlantistes fanatiques.

(5) Le marxiste-léniniste hollandais débarquant le couteau entre les dents n’a montré qu’une
opposition d’opérette aux "licenciements boursiers" et à la "finance mondiale"; concrètement, il a enclenché un plan crédible d’équilibre budgétaire et liberalisé - en quelques semaines, et sans manifestations massives - le marché du travail français. D’ici quelques mois, il autorisera l’exploitation des gazs de schiste, etc.

(6) L’époque contemporaine est toujours dominée par une activité cataclysmique de circonstance - grippe aviaire, crise de l’euro, fiscal cliff, al-qaeda… Toutefois, l’observation postérieure indique invariablement que plus grand est le bruit, plus insignifiante est la menace.

(7) Les memes "spécialistes" qui nous promettaient la fin du monde il y a six mois (nous expliquant comment A+B= fin de l’euro, etc.) se relaient aujourd’hui pour nous prédire un futur radieux, tout en célébrant le Dow Jones qui perce les 14 000 points. Les "spécialistes" racontent n’importe quoi; jolis graphiques et analyses pompeuses n’ont servi à rien - comme d’habitude.

(8) En 2012 comme en 2002, 1991, 1987, 1974 ou 1932, le "maximum pessimism" était le meilleur moment d’acheter. Nous sommes tous coupables d’avoir passé trop de temps à geindre sur ce forum, alors que nous aurions du être pleinement occupés à acquérir du capital productif à prix d’ami.

(9) Maintenant que l’euphorie semble être de mise - même ma maman veut ré-équilibrer son AV en actions - le risque devient réel; le moment de vendre?

(10) La Grèce est toujours dans l’euro; l’or a cessé de monter et commencé à descendre; Apple a perdu un quart de sa capitalisation boursière; Nokia n’a pas fait faillite; les banques sont toujours là, pour certaines font +130% en huit mois; Al-Qaeda n’a pas fait sauter New York; ceux qui étaient debout sont tombés, et ceux qui étaient à terre se relèvent.

(11) Ecouter BFM, CNN ou n’importe quel autre machine à faire du bruit était contre-productif, non-informatif et même dangereux. Ignorer superbement "l’actualité" était la stratégie la plus profitable, et de loin.

(12) L’homme qui pense regarde le monde et ne voit qu’une gigantesque comédie.

(13) La place de Olivier Delamarche est aux iles Kerguelen, en train de casser des cailloux.

(14) Il n’y jamais rien de nouveau; tout a été vu, vécu, expérimenté, dit, pensé et écrit mille fois avant nous:

"Si t-u sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si t-u peux être dur sans jamais être en rage,
Si t-u peux être brave et jamais imprudent,
Si t-u sais être bon, si t-u sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si t-u peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si t-u peux conserver ton courage et t-a tête
Quand tous les autres les perdront,…"

[etc.]

Message édité par l’équipe de modération (25/02/2016 11h11) :
- modification du titre ou de(s) mot(s)-clé(s)

Dernière modification par thomz (03/02/2013 12h53)

Mots-clés : 2013, actualité, bourse, crise, euro

Hors ligne

 

#2 03/02/2013 12h59 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   16 

Je n’ai rien à ajouter si ce n’est bravo car c’est un constat juste (forcément car je le partage!).

Hors ligne

 

#3 03/02/2013 13h22 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   

Rien à redire non plus :beaucoup de lucidité amha
gruezivoll !


sauvez un arbre ,tuez un castor !

Hors ligne

 

#4 03/02/2013 14h36 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Modérateur
Réputation :   1080 

Mais si, il y a à quand même un peu ajouter (j’utilise les mêmes numéros) :

(1) On entendra encore (un peu) parler de la Grèce, mais pour le moment c’est une banque aux Pays-Bas qui semble attirer l’attention.

(2) (3) Le Yen dont la valeur plonge (faisant même un peu monter l’€uro contre US$ et CHF) ne va pas aider à résorber le chômage en Europe, hélas.

(7) Pas mal de "spécialistes" qui nous promettaient la fin du monde il y a six mois, ne sont pas réellement redevenus positifs. On les entend juste moins, car leur parole est couverte par celle des "ravis de la hausse" devenus soudain nombreux (et audibles). Ces deux types de "spécialistes" peuvent se tromper en même temps.

(10) Hélas, pas mal de ceux qui étaient à terre … y sont toujours.

(11) Est-ce les "machines à faire du bruit" qu’il faut moquer, ou ceux qui les écoutent et les croient sans aucun esprit critique ? Est-il préférable d’être sourd et aveugle, de ne pas tenir compte des informations, et même de les dénigrer (des comploteurs qui manipulent, des bonimenteurs qui ne savent rien), plutôt que les écouter et essayer de comprendre (tout en restant conscient qu’on se trompera parfois/souvent) ?

(14) Il y a des similitudes entre le passé et le présent et l’avenir, mais ce n’est que rarement identique (et on ne le sait pas à priori).

(15) (bonus) Il y a pas mal de misère en France (sans doute plus en 2012 qu’en 2011), mais ça reste un pays très riche…


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#5 03/02/2013 15h15 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   554 

La surdité favorise la concentration intellectuelle, comme l’a bien montré Thomas Edison. Les médias polluent notre environnement sonore et visuel.
Je m’en veux presque de m’intéfresser à l’économie, car j’ai l’impression que c’est finalement beaucoup de bruit pour pas grand chose.

Dans 10 ans, nous verrons bien où nous en serons : comme vous le dîtes, appliquons-nous simplement à ramasser des parts d’entreprises lorsqu’elles sont disponibles à prix d’amis, sans pour autant oublier d’envisager le pire cas pour n’avoir que de bonnes surprises ! Etre préparé au pire est pour moi important.
L’histoire nous a d’ailleurs déjà enseigné que l’excès d’optimisme peut faire très mal !

Hors ligne

 

#6 03/02/2013 15h21 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   60 

(1) La croissance est toujours en chute libre et le taux de chômage continue à augmenter en Grèce, maintenant officiellement à 25%. C’est la même chose en Espagne. Je trouve un peu indécent de sous entendre que tout va pour le mieux alors que ces peuples sont réellement en difficulté…

(2) L’Euro est à son plus haut historique par rapport à quoi? Ni par rapport à l’USD ni au GBP. Les excès vont dans un sens comme dans l’autre. L’Euro n’a quand même jamais vraiment été condamné à mort, c’était juste la sortie d’un pays qui inquiétait. Même au plus fort de la crise en 2011 l’Euro était d’ailleurs toujours sur-évalué par rapport à sa juste valeur.

(3) Je n’ai pas l’impression que la situation soit bien différente. Pire, l’intégration Européenne se situe plus que jamais en situation d’échec à mes yeux: les allemands tapent sur les grecs, les grecs tapent sur les allemands. Bel exemple de solidarité européenne! Et la Grande-Bretagne se marre bien.

Le vrai pessimisme excessif c’était fin 2011; j’ai trouvé 2012 assez calme même lorsque les bourses ont rechuté vers avril-mai.

Sur le reste je suis d’accord. Mais attention quand même à ne pas tomber dans l’optimisme béat parce que les commentateurs et les politiques viennent maintenant nous expliquer que tout va bien. On tombe dans l’excès inverse…
"be fearful when others are greedy and greedy when others are fearful": on a quand même tendance à oublier la première partie de la phrase wink

Hors ligne

 

#7 03/02/2013 16h06 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   243 

Apres le mini-Lehman de la banque SNS ou les actionnaires ET toutes les obligs subordonnees ont ete EXPROPRIES par le gouvernement hollandais …

et les pertes massives - encore- du Credit Agricole et de la Deutsche Bank

et la recession en Europe…et le chomage et Chypre…et les conflits Syrie etc..

Rien de bien plus positif qu’il y a 6 mois…

La morale de l’histoire prendre quelques profits…et se mettre en cash un peu …ce qui semble se passer accross the board…surtout dans les etfs high yield etc

PS mon ratio de cash vendredi depasse 27%

Dernière modification par sissi (03/02/2013 16h37)

Hors ligne

 

#8 03/02/2013 16h51 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   146 

en tout cas pour ne pas affoler les foules, aucun JT n’a parlé de la nationalisation de la SNS

Hors ligne

 

#9 03/02/2013 17h07 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   104 

Article très lucide.

Le bruit médiatique enfle le réel, puis nous préférons toujours les mauvaise nouvelles aux bonnes, alors que nous devrions nous tenir aux faits, aux chiffres.

Le FMI, il y a quelques semaine à reconnu que  leur modèle économétrique sur l’effet des politiques d’austérité  avait sous-estimé les facteurs psychologiques.

En d’autres terme notre irrationalité à augmenté les effets de la crise et d’ici quelque temps nous recommenceront à consommer joyeusement et sans limite et ayant oubliez la crise, nous recommenceront à dépenser à nous endetter.

Hors ligne

 

#10 03/02/2013 18h00 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   243 

ZeBonder a écrit :

en tout cas pour ne pas affoler les foules, aucun JT n’a parlé de la nationalisation de la SNS

Incroyable et tres inquietant qu’on ne parle pas de cette EXPROPRIATION / NATIONALISATION de SNS

Hors ligne

 

#11 03/02/2013 18h08 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   146 

@ sissi
imaginez une second si la france avait nationalisé la SG et exproprié tous les actionnaires/obligataires !!!

Hors ligne

 

#12 03/02/2013 18h21 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   243 

ZeBonder…c’est ce que j’avais envie de repondre a GBL l’autre jour …et je ne l’ai pas fait pour ne pas devier le sujet …et si le gvt avait exproprie …SG ou le Credit Agricole au moment de la menace tres grave engendree par leurs banques en Grece ???

Dernière modification par sissi (03/02/2013 18h22)

Hors ligne

 

#13 03/02/2013 21h31 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   104 

sissi a écrit :

ZeBonder a écrit :

en tout cas pour ne pas affoler les foules, aucun JT n’a parlé de la nationalisation de la SNS

Incroyable et tres inquietant qu’on ne parle pas de cette EXPROPRIATION / NATIONALISATION de SNS

C’est vrai que l’on en parle peu dans la presse francophone et il faut ajouté que cette nationalisation est due à la crise immobilière qui touche actuellement les Pays-Bas, les prix ont souvent baissé de plus de 30%.

Avant les Hollandais avait sans problème un prêt hypothécaire de 125% du prix du bien et il ne remboursait que les intérêts, le principal était financé via un montage financier.
Avec la crise tout c’est effondré.

SNS Reaal a été affaibli par les pertes de sa filiale immobilière et s’efforce en vain depuis des mois de vendre des actifs et de trouver de nouveaux financements.

Hors ligne

 

#14 03/02/2013 21h42 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   146 

flanby fera donc pareil avec la SG et BNP quand la bulle immo va éclater en France ?

Hors ligne

 

#15 03/02/2013 23h46 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Modérateur
Réputation :   1080 

Peut-être, mais en tout cas :
- en France, qui donc "avait sans problème un prêt hypothécaire de 125% du prix du bien et il ne remboursait que les intérêts, le principal était financé via un montage financier" ? 
(même ceux qui financent du locatif avec 110% n’en sont pas la, et généralement les banques ne les suivent longtemps qu’avec de solides collatéraux).
- en France, quel est le % de prêts immobiliers accordés à taux fixe (pour lesquels l’emprunteur connait à l’avance le montant de ses mensualité, donc risque moins de devenir insolvable) ou à taux variable cappé (même conséquence) ? 
(par opposition à d’autres pays avec tout le monde en variable non cappé, où les emprunteurs se retrouvent tous étranglés).

(même si SG et BNP ont bien sur aussi une part importante de leur activité hors de France)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#16 04/02/2013 10h34 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Administrateur
Réputation :   1307 

Les messages de Thomz, GBL et SirConstance, donnent une bonne synthèse…

Je vous trouve trop optimiste sur la France Thomz… Vous avez un bon exemple de la situation et des mentalités puisque malgré vos qualités vous ne trouvez pas de travail.

Et il n’est tjs pas clair si l’Europe va devenir fédéral ou non. Les écarts de compétitivité entre les pays ne sont pas réglés, tout au plus le risque systémique est écarté momentanément avec la monétisation par la BCE.

Hors ligne

 

#17 04/02/2013 11h53 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   90 

thomz a écrit :

"Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,…"


[etc.]

Tu seras un homme mon fils

. . .


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#18 04/02/2013 12h01 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   90 

Je partage l’avis de Thomz

peu de choses ont changées, sinon que notre situation économique continue sa lente dégradation
du moins en France (et plus inégalement en Europe) et depuis quelques décénies


Vf = Vi . (1+ρ)α. But cash is king !

Hors ligne

 

#19 04/02/2013 12h45 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   44 

SirConstance a écrit :

(2) L’Euro est à son plus haut historique par rapport à quoi? Ni par rapport à l’USD ni au GBP. Les excès vont dans un sens comme dans l’autre. L’Euro n’a quand même jamais vraiment été condamné à mort, c’était juste la sortie d’un pays qui inquiétait. Même au plus fort de la crise en 2011 l’Euro était d’ailleurs toujours sur-évalué par rapport à sa juste valeur.

Très juste remarque si l’on regarde le graphique EURUSD :

Euro: CURRENCY:EUR quotes & news - Google Finance

En 2008 on a atteint 1,58 dollar/euro et plus récemment en avril 2011 1,48$/euro, je n’ai aucune idée de la juste valeur de l’euro face au dollar, comment déterminez-vous qu’il est sur-évalué ?

A l’heure où les Etats-Unis font massivement du quantitative easing et où beaucoup de pays européens ont un taux de chômage record (26% en Espagne, en Grèce…), comment arriver à trouver la juste valeur de la parité EURUSD ?

Remarque : Si l’on se fie à l’Indicateur Bic Mac qui compare le prix d’un Bic Mac dans plusieurs pays du monde (on suppose que McDo calcule le prix le plus juste, bien que ce soit faussé par le coût du travail différent selon le pays) , l’euro est sur-évalué de 11,7% par rapport au dollar.
Je ne suis pas sûr que cet indicateur soit pertinent, mais ça donne un premier indice.Par exemple en Inde, où la vache est un animal sacré, le Big Mac est remplacé par le Maharaja Mac, qui remplace le bœuf par du poulet, j’imagine donc que la comparaison est faussée.

Source : Interactive currency-comparison tool: The Big Mac index | The Economist

Dernière modification par gilgamesh (04/02/2013 13h42)

Hors ligne

 

#20 04/02/2013 13h23 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   512 

IH a écrit :

Je vous trouve trop optimiste sur la France Thomz… Vous avez un bon exemple de la situation et des mentalités puisque malgré vos qualités vous ne trouvez pas de travail.

Cela compte aussi pour les USA - outrage, ni Seth Klarman ni Bruce Berkowitz n’ont répondu à mes candidatures spontanées.

Soyons sérieux, je me garde bien de tout triomphalisme! Je note simplement qu’il se déroule précisemment le contraire ce qui était présenté comme raisonnablement certain - i.e que la Grèce quitte l’UE et revienne à la drachme, que la valeur de l’€ s’effrite, que Apple passe le $1T de capitalisation, que l’or grimpe proportionellement à l’intensité des QE, que le système bancaire européen s’effondre, etc.

Souvenez-vous, souvenez-vous….

Sans vouloir verser dans la polémique ni dans la provocation, le constat est simple et l’observation expérimentale confirme deux principes intangibles:

(1) Le moment de panique maximale est le point d’achat idéal,

(2) Tout le reste n’est que littérature et élucubrations de machines à parler.

Rester concentré sur l’essentiel et cultiver son indépendance intellectuelle - voilà l’unique prospective économique qui tienne pour cette année 2013.

Dernière modification par thomz (04/02/2013 13h30)

Hors ligne

 

#21 04/02/2013 13h59 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   60 

gilgamesh a écrit :

En 2008 on a atteint 1,58 dollar/euro et plus récemment en avril 2011 1,48$/euro, je n’ai aucune idée de la juste valeur de l’euro face au dollar, comment déterminez-vous qu’il est sur-évalué ?

Ca se mesure avec le PPP (Purchasing Power Parity); dont le Big Mac Index est en effet une version très simplifiée.
Bien sûr ce n’est pas non plus une science exacte et ça évolue au fil du temps, mais ça donne quand même une idée. Je crois qu’à l’heure actuelle la juste valeur devrait se situer vers 1,1-1,2 USD.

Reste que l’Euro est quand même une sacré aberration économique; mais ça n’aura pas été la première décision qui se base entièrement sur l’idéologie de nos chers politiques.

Hors ligne

 

#22 04/02/2013 15h04 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   

thomz a écrit :

IH a écrit :

Je vous trouve trop optimiste sur la France Thomz… Vous avez un bon exemple de la situation et des mentalités puisque malgré vos qualités vous ne trouvez pas de travail.

Cela compte aussi pour les USA - outrage, ni Seth Klarman ni Bruce Berkowitz n’ont répondu à mes candidatures spontanées.

Soyons sérieux, je me garde bien de tout triomphalisme! Je note simplement qu’il se déroule précisemment le contraire ce qui était présenté comme raisonnablement certain - i.e que la Grèce quitte l’UE et revienne à la drachme, que la valeur de l’€ s’effrite, que Apple passe le $1T de capitalisation, que l’or grimpe proportionellement à l’intensité des QE, que le système bancaire européen s’effondre, etc.

Souvenez-vous, souvenez-vous….

Sans vouloir verser dans la polémique ni dans la provocation, le constat est simple et l’observation expérimentale confirme deux principes intangibles:

(1) Le moment de panique maximale est le point d’achat idéal,

(2) Tout le reste n’est que littérature et élucubrations de machines à parler.

Rester concentré sur l’essentiel et cultiver son indépendance intellectuelle - voilà l’unique prospective économique qui tienne pour cette année 2013.

Thomz, le début du poème que vous avez malheureusement oublié, me parait le plus important :

"Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir
"

Je vous souhaite, d’être un homme, celon le poème de Mr Kipling, parceque si vous ne l’êtes pas encore complètement (si tant est que l’on puisse vraiment le devenir..) , vous risquez de le devenir dans une souffrance supportable mais souvent plus douloureuse que prévu…

En tout cas pour vous inciter a mettre un peu d’eau dans votre vin comme vous le conseille très justement l’IH, je voudrai vous faire juste quelques petites remarques qui vont surement vous inciter à regarder de tous les cotés, et pas seulement celui qui vous attire (je sais de quoi je parles et quelques re-cadrages sur ce site m’ont souvent inciter à me remettre en question…sur le fonds j n’ai pas changé, mais j’ai de beaucoup agrandi mon champ d’analyse)

"(1) Le moment de panique maximale est le point d’achat idéal,"

la situation actuelle est bien le contraire de cette situation, juste deux baromètres et pas des moindres : la VIX est au quasi-minimum historique, le SP 500 au maximum historique !!! Pour moi, c’est plutôt un signe que la fête est a son paroxisme et que les lampions vont s’éteindre assez rapidement, pas pour vous ? Que la perspective du portefeuille soit le long terme ou le court terme, aujourd’hui nous ne sommes pas loin du moment ou tout le monde va se ruer sur la sortie, donc dans tout les cas il faut sortir avant tout le monde, quitte a reprendre les mêmes positions avec au moins 40 % de discount…

"(2) Tout le reste n’est que littérature et élucubrations de machines à parler."

Tout à fait d’accord, il y a eu beaucoup d’argent a faire depuis 2008… Mais cela ne veut pas dire que Delamarche ne finira pas par avoir raison, et après tout, on peut gagner pas mal d’argent en jouant  la baisse lorsqu’elle se produit et que l’on l’à bien anticipée… enfin…je crois, qu’en pensez vous ?

"Rester concentré sur l’essentiel et cultiver son indépendance intellectuelle - voilà l’unique prospective économique qui tienne pour cette année 2013"

Sur ce point là totalement d’accord avec vous, mais êtes vous sur que l’indépendance intellectuelle passe par être d’accord avec le "main stream" bullish actuel ?

J ’espère que vous n’allez me répondre comme beaucoup sur ce site en me disant que je déforme des propos et que je raconte n’importe quoi, je voulais juste vous faire part de mon analyse issue de mon expérience humaine qui ne vaut pas plus ou pas moins qu’une autre mais que je partage avec vous au risque d’attirer les foudres habituelles des mentors de la PPP.

Dernière modification par Tao (04/02/2013 15h09)

Hors ligne

 

#23 04/02/2013 16h15 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   128 

Tao a écrit :

la situation actuelle est bien le contraire de cette situation, juste deux baromètres et pas des moindres : la VIX est au quasi-minimum historique, le SP 500 au maximum historique !!! Pour moi, c’est plutôt un signe que la fête est a son paroxisme et que les lampions vont s’éteindre assez rapidement, pas pour vous ? Que la perspective du portefeuille soit le long terme ou le court terme, aujourd’hui nous ne sommes pas loin du moment ou tout le monde va se ruer sur la sortie, donc dans tout les cas il faut sortir avant tout le monde, quitte a reprendre les mêmes positions avec au moins 40 % de discount…

Pourquoi vouloir absolument se poser la question du comportement des masses, et se demander "quand sortir avant tout le monde ?"

Dans L’Investisseur Intelligent, chapitre 8, Benjamin Graham met déjà en garde, ça ne date pas d’hier.

Benjamin Graham a écrit :

D’ailleurs une définition de l’investisseur subtil était alors la suivante : "Celui qui savait acheter pendant un marché baissier alors que tout le monde vendait, et vendre dans un marché haussier alors que tout le monde achetait."

[…]

Il semble donc logique à l’historien de marché de chercher à profiter de ces caractéristiques pour identifier plus tôt les marchés haussiers et marchés baissiers afin d’acheter les marchés qui baissent et de vendre ceux qui montent.

[…]

Mais il faut nous rappeler que même avant le très long marché haussier qui débuta en 1949, il y avait assez de différences entre ces cycles de marché successifs pour rendre la tâche délicate. […] Même en 1949, il n’était donc pas du tout évident que l’investisseur ait pu définir sa politique d’investissement à la vue des études cycliques historiques. La stratégie consistant à acheter bas et à vendre haut était donc déjà difficile à appliquer. Il se révéla ultérieurement que la poursuite d’une telle stratégie aurait été perdante.

Benjamin Graham explique dans la suite du chapitre qu’il faut adopter une démarche bien plus mécanique (c’est son terme) fondée sur son allocation d’actifs, tout en reconnaissant que c’est difficile.

Benjamin Graham a écrit :

Même le plus intelligent des investisseurs aura besoin de beaucoup de volonté pour se retenir de suivre l’instinct grégaire de la foule.

Ce principe de l’allocation d’actifs est sûrement l’un des plus fondamentaux tout en étant l’un des plus ignorés des principes de l’investissement. Le site de IH est le premier sur lequel je l’ai aussi bien vu mis en lumière.

Ce que thomz voulait surtout dire, c’est que la panique et les "machines à paroles" ne conduisent pas aux bonnes décisions. Cela marche dans les deux sens. Si pendant deux ans on nous rabat les oreilles de "eh, vous faites quoi ? Il y a un marché, dépêchez-vous de prendre le train en marche avant de ne plus pouvoir courir assez vite !" et qu’il y a un krach, on pourra dire exactement la même chose.

Je ne vais pas finir le post en recollant une fois de plus le graphe à long terme du S&P 500. ;-) Par contre pour ceux qui ne connaissaient pas encore, je me permets de reproduire le lien vers ce simulateur.

Hors ligne

 

#24 04/02/2013 16h29 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Membre
Réputation :   421 

Mon problème est que je n’ai pas le centième du talent de Benjamin Graham… Il me faut donc utiliser d’autres techniques.

Ayant juste remarqué que les cours boursiers faisaient des vagues dont il était impossible de deviner le sommet et le creux je cherche juste à vendre quand ca monte et à acheter quand ca baisse.
C’est tout aussi mécanique : je ne gagnerai jamais énormément, mais je ne perdrai pas…

J’étais à l’achat en dessous de 3400 et depuis les 3600 je suis en phase de vente… Le VIX associé au consensus béat est un excellent indicateur de vente. Mais comme ca peut encore monter je suis juste à 40% liquide. La raison voudrait que je le sois à 80%.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#25 04/02/2013 16h36 → Prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales… (2013, actualité, bourse, crise, euro)

Administrateur
Réputation :   1307 

bifidus a écrit :

Mon problème est que je n’ai pas le centième du talent de Benjamin Graham… Il me faut donc utiliser d’autres techniques.

Justement, Benjamin suggère une approche totalement mécanique que je reprends dans mon livre.

Vous mettez 60% actions 40% obligations que vous devez maintenir à chaque apport de trésorerie. De fait quand les actions montent, mécaniquement vous achetez des obligations et quand les actions baissent, mécaniquement vous achetez des actions.

C’est aussi cette approche que je mets en exergue dans mes reportings depuis plus de trois ans, avec une allocation 55% actions 45% produits de taux.

Et dans la ligne de cette file, il n’y a pas lieu d’écouter les médias, il suffit de suivre "bêtement" (mais en fait c’est une force) l’approche.

Hors ligne

 

Discussions similaires à "prospectives économiques mondiales et autres réflexions économiques globales…"

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech