Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 09/09/2014 12h10 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   213 

Dans les cas que vous citez, finalement, même sur un chantier, le temps de préparation est finalement faible. Bien sûr qu’il faut savoir où aller, et je ne me mettrais pas à construire une maison sans en avoir les plans.

Je voulais juste mettre en garde sur le phénomène de sur-préparation. J’ai tellement vu de gens se demander comment écrire leur livre, comment vivre leur vie, ou commencer à apprendre à faire quelque chose, que je me demande si l’on ne se sur-prépare pas par moments. Le problème du ball-trap me semble un potentiel candidat de sur-réflexion sur un problème dont je doute qu’il y ait une solution miracle.

J’ai des doutes aussi sur les techniques de créativité, et j’attends encore un éclair de génie lors d’une séance de brainstorming…

Hors ligne

 

#27 11/09/2014 22h54 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Pryx a écrit :

Peut on demander au voisin de laisser pousser l’herbe dans son pré smile

Wawawoum a écrit :

J’enverrais des disques de la couleur du jardin du voisin. Vert si c’est de l’herbe, rouge en automne… Les 2 solutions qui me viennent le plus rapidement a l’esprit sont la modification du parcours et la couleur des disques. C’est ce que je ferais si j’étais le boss à court terme.

Pour moi ce sont des idées créatives. Elle ont l’intérêt de servir de TREMPLIN : elles m’amènent à l’idée de cacher les disques (par exemple en faisant un marécage ou une rizière sur les terrains), et plus réalistement elles m’amènent à creuser encore cette idée de disques qui disparaissent UNE FOIS tombés.

Wawawoum a écrit :

Sur les méthodes de résolution, je pense que si le temps passé à chercher des techniques valides était passé à réfléchir aux problèmes en eux-mêmes quand ils se présentent, on gagnerait beaucoup de temps. "C’est en forgeant qu’on devient forgeron", pas en faisant des plans de "comment devenir forgeron?". J’applique cela à tout ce que je fais, je commence et après je rectifie le tir, j’ai l’impression que beaucoup de gens se posent beaucoup trop de questions avant de commencer à faire quelque chose. Je ne dis pas que c’est complètement inutile, mais c’est le plus souvent une grosse perte de temps.

Mon expérience personnelle m’oblige à être du même avis. J’ai en ce moment un projet de création d’activité. J’ai passé quelques semaines "la tête dans le papier" (ou plutôt sur le net), sans en tirer un profit très visible (du moins à court terme). Je me suis décidé à faire un peu de concret : faire un proto, aller dehors, faire quelques magasins, quelques entrepôts de dépôt vente, et j’ai vu qu’un des sous-éléments importants dont j’ai besoin existait certainement dans le commerce de gros ou était tout à fait réalisable sur mesure en petite série. Du coup, plusieurs "blocages" sont tombés en 3 jours. Se lancer dans l’action débloque souvent la situation, et des questions qui se posaient obtiennent des réponses rapidement.

Wawawoum a écrit :

Je voulais juste mettre en garde sur le phénomène de sur-préparation. J’ai tellement vu de gens se demander comment écrire leur livre, comment vivre leur vie, ou commencer à apprendre à faire quelque chose, que je me demande si l’on ne se sur-prépare pas par moments. Le problème du ball-trap me semble un potentiel candidat de sur-réflexion sur un problème dont je doute qu’il y ait une solution miracle.

C’est ce que me disait un ami il y a peu, en matière de création d’entreprise et aussi en matière de séduction! On peut lire tous les manuels de drague qu’on veut, tous les livres de psychologie du monde, tant qu’on n’a pas dépassé ses propres blocages et abordé l’inconnue qui passe, c’est comme si on n’avait rien fait…

Wawawoum a écrit :

J’ai des doutes aussi sur les techniques de créativité, et j’attends encore un éclair de génie lors d’une séance de brainstorming…

Comment alors expliquez-vous les réussites "totales" (technologiques, ergonomiques, marketing…) que sont par exemple : NESPRESSO, l’IPHONE … ?

Dernière modification par placementapapa31 (11/09/2014 23h10)

Hors ligne

 

#28 12/09/2014 02h06 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   213 

Comment alors expliquez-vous les réussites "totales" (technologiques, ergonomiques, marketing…) que sont par exemple : NESPRESSO, l’IPHONE … ?

Je ne connais pas l’histoire de ces deux produits mais ce sont, à mes yeux, deux fausses innovations, ce sont avant tout des produits marketing, et dans ces deux produits, les départements marketing ont plus joué que le brainstorming. Pourriez-vous vivre sans automobile ou vaccin contre la polio (que l’inventeur, Jonas Salk, n’a jamais voulu breveter, enfin un homme sensé) ? Difficile. Sans iPhone ou Nespresso? Je le fais tous les jours sans aucun problème. Et l’humanité se porterait peut-être mieux sans ces deux "inventions".

Sur les grands domaines comme l’aviation, l’automobile, l’informatique, les avancées sont le fruit de travaux "communs", mais elles sont le résultats de résolution de problèmes spécifiques par des individus qui ne travaillent pas ensemble, et qui sont souvent en compétition.

Dernière modification par Wawawoum (12/09/2014 02h09)

Hors ligne

 

#29 12/09/2014 08h16 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   61 

Wawawoum a écrit :

. Le problème du ball-trap me semble un potentiel candidat de sur-réflexion sur un problème dont je doute qu’il y ait une solution miracle.

J’ai des doutes aussi sur les techniques de créativité, et j’attends encore un éclair de génie lors d’une séance de brainstorming…

Enseignées dans les sections de techniciens supérieurs tertiaires (qui n’ont de supérieurs que le nom), les techniques de résolution de problème m’ont au moins permis de bien rigoler lorsque je corrigeais les exos.
Je me souviens d’un cas où il s’agissait de régler des problèmes d’impayés… Un peu à la manière du ball trap, on part sur un biais (oubli de notions de droit élémentaires) pour arriver à ceci :
"Il n’y a qu’à envoyer au débiteur une lettre anonyme avec des menaces s’il ne paie pas"…
Vous parlez d’une lettre anonyme…
Cette conclusion émanait d’une gentille petite jeune fille, introvertie, col Claudine, rouge vermillon dès qu’on lui adressait la parole, parfaitement naïve… mais potentiellement cruelle…

Bref : un bon moyen de résoudre des problèmes notamment conflictuels consiste souvent simplement à oublier un peu son nombril et se mettre à la place des autres, non ?

Je ne suis pas certain que risquer prendre des résidus de pigeons en pot de terre à vapeur sur la tête me laisserait de marbre… quand bien même il n’y en aurait plus trace après la première pluie, la bosse, elle, resterait peut-être…
Nouveau problème : comment éviter la bosse sur la tête du voisin qui reçoit un pigeon en terre sur la tronche ?
Je vous vois venir : de cogitations en cogitations, le pigeon en je ne sais quoi bio dégradable à airbag et parachutes intégrés… wink Vous ajoutez Superman et ils sont récupérés en vol.

Bref, j’aime bien le Droit : est-ce que j’ai le droit de laisser tomber des résidus de n’importe quoi chez mes voisins. C’est peu créatif, mais il arrive que ça évite les problèmes.

Je redeviens sérieux un instant : j’utilise dorénavant les méthodes de résolution de problème face à des professionnels "bornés" : c’est le seul moyen de les faire s’éloigner de leurs analyses par trop définitives…

Hors ligne

 

#30 12/09/2014 09h10 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   213 

Range19 a écrit :

Bref, j’aime bien le Droit : est-ce que j’ai le droit de laisser tomber des résidus de n’importe quoi chez mes voisins. C’est peu créatif, mais il arrive que ça évite les problèmes.

Cela semble être le cas, j’en suis témoin, puisque j’ai habité 15 ans à côté d’un golf, et les balles ne s’arrêtaient pas à la barrière…

Le problème du droit, ce sont les abus, j’en vois bien poursuivre leur voisin parce leur gamin a envoyé le ballon dans le jardin.

Hors ligne

 

#31 17/09/2014 00h16 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Range19 a écrit :

Enseignées dans les sections de techniciens supérieurs tertiaires (qui n’ont de supérieurs que le nom), les techniques de résolution de problème m’ont au moins permis de bien rigoler lorsque je corrigeais les exos.
Je me souviens d’un cas où il s’agissait de régler des problèmes d’impayés… Un peu à la manière du ball trap, on part sur un biais (oubli de notions de droit élémentaires) pour arriver à ceci :
"Il n’y a qu’à envoyer au débiteur une lettre anonyme avec des menaces s’il ne paie pas"…
Vous parlez d’une lettre anonyme…
Cette conclusion émanait d’une gentille petite jeune fille, introvertie, col Claudine, rouge vermillon dès qu’on lui adressait la parole, parfaitement naïve… mais potentiellement cruelle…

Très intéressant. Il me semble qu’on est là au coeur de l’art du brain-storming.

La réponse de la JF en question est ce qu’on peut appeler une idée "désinhibée", et la frontière entre désinhibition et bêtise est ténue : Les cons ça osent tout - YouTube

C’est justement le principe central du brain-storming : il y a du déchet, mais il FAUT ce déchet.

Odhium a écrit :

Une autre méthode de résolution de problèmes est celle de "l’Arbre des Causes" utilisée en matière d’accident du travail :
1 - On part du fait ultime - le pigeon d’argile est trouvé par le voisin

J’ai essayé d’appliquer votre méthode, qui me semble intéressante comme je le disais. Mais tout le problème est justement d’identifier ce que vous appelez "le fait ultime", ou plutôt, de bien le choisir.

Pour employer une expression juridique, il me semble que l’expression "FAIT GENERATEUR" est encore mieux adaptée que "fait ultime".

Le fait générateur (du problème) n’est pas extrêmement dur à identifier dans l’exemple du ball-trap: les disques sont trouvés par les voisins. Mais c’est souvent moins aisé. Auriez-vous un autre exemple de cas d’application de votre méthode?

Dernière modification par placementapapa31 (17/09/2014 00h27)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech