Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 05/01/2013 00h15 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

ALBERT EINSTEIN a écrit :

« Si je disposais d’une heure pour résoudre un problème et que ma vie en dépende, je consacrerais les 55 premières minutes à définir la question appropriée à poser, car une fois cela fait, je pourraisrésoudre le problème en moins de cinq minutes.

(cette citation rejoint un peu celle attribuée à Abraham Lincoln, déjà citée sur le forum : Si je disposais de 4 heures pour abattre un arbre, je passerai les 3 premières à affûter ma hache)

Il y a longtemps que je voulais tenter de lancer ce sujet. Il me semble que certains membres de ce forum peuvent être intéressés. Après tout, la stratégie d’investissement pour un investisseur donné (avec ses particularités) peut être abordée en tant que PROBLEME A RESOUDRE, je pense (et problème spécifique à un investisseur donné, ou du moins à un profil d’investisseur donné).

Nous avons déjà touché à des thèmes proches, en particulier lorsque nous avons parlé des BIAIS COGNITIFS, ou lorsque sont présentés des livres de développement personnel.

Pour ma part - et même si hélas je suis loin de les maîtriser brillamment - j’ai un peu utilisé les outils de créativité et les outils de résolution de problèmes, et j’ai parfois été surpris par leur puissance : la solution trouvée au final était pour moi impensable au début, c’est à dire avant de mettre en oeuvre les outils systématiques.

Même si la créativité est aussi un talent, je crois que l’utilisation de techniques est indispensable à la communication professionnelle au sens large (marketing, publicité, design…) et aussi au management (résolution de problèmes organisationnels, de production, de qualité, d’innovation …).

En France (une fois de plus), les techniques de créativités sont très mal enseignées (le plus souvent un simple saupoudrage de quelques heures dans un programme), que ce soit dans les formation de marketing-communication ou dans les formations générales de management d’entreprise. Je pense que ces techniques sont bien mieux enseignées dans les pays anglo-saxons.

On trouve dans les manuels généraux les principaux outils courant (brain-storming, cercles de qualité, diagramme d’Ishikawa …), mais abordés trop rapidement, et surtout peu ou pas pratiqués dans le courant de la formation.

Certains livres portant plus spécifiquement sur les techniques de créativités apportent des éléments intéressants. On réalise par exemple comment notre capacité à résoudre nos problèmes est la plupart du temps bridée par des CONTRAINTES IMPLICITES INCONSCIENTS (présupposés, biais cognitifs, entre autres).

Voilà, j’attends vos réactions.

Pour ma part le premier élément que j’apporterais est le suivant : la résolution la plus efficace d’un problème passe par l’ART DE POSER LA BONNE QUESTION. La solution alors en découle souvent très naturellement.

Un cas qui m’avais marqué :

Un club de "ball-trap" avait des problèmes avec ses voisins, qui se plaignaient de trouver les pigeons d’argile non cassés sur leur terrain.

Les premières solutions proposées découlaient du problème : "comment empêcher les pigeons de tomber chez les voisins", et étaient impraticables (grillage, dôme de verre!).

Par contre, une fois le problème posé autrement, à savoir : "le problème est que les pigeons tombés sont trouvés par les voisins sur leur terrain", la question n’est plus comme dans le premier cas : "comment empêcher les pigeons de tomber", mais : "comment faire pour qu’ils ne soient pas trouvés une fois tombés".

Une solution, intéressante dans l’esprit (à défaut d’être réellement utilisable), a alors été trouvée…


Un premier lien que je trouve intéressant sur l’art de poser le problème, qui passe par la capacité à poser les questions efficaces :

L’ART DE POSER DES QUESTIONS EFFICACES

Dernière modification par placementapapa31 (05/01/2013 00h41)

Mots-clés : créativité, problèmes, résolution, techniques

Hors ligne

 

#2 27/08/2014 00h23 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   43 

Bonsoir,

J’ai eu accès dans mon entreprise il y a quelques années a une formation MRP (méthode de résolution des problèmes) que je vais essayer d’appliquer a votre problème de pigeon.

1- le problème : les voisins du ball trap se plaignent de trouver des pigeons entier sur leur terrain.

2-QQOQC : Qui?Quoi?Ou?Quand?Combien?
Qui : Les voisins
Quoi :Se plaignent de trouver des pigeons entier
Ou : Sur leur terrain
Quand : Apres les avoir tiré
Combien : Tous jours

Ce qui nous donne une phrase : Tous les jours après avoir tiré les voisins se plaignent de trouver des pigeons entier sur leur terrain.Cela confirme la pertinence du problème posé en 1-

3- Le 5P ou 5 pourquoi:

Consiste a vous demander au moins 5 fois pourquoi :

Pourquoi? Les pigeons sont trop résistants?
Pourquoi? Apres avoir tiré personne ne fais le tour de terrain pour ramasser?
Pourquoi? Les gens du terrain mentent car il n’aiment pas le ball trap?
Pourquoi? Un nouveau venu ne connait pas les règles?
Pourquoi? a cause du vent?

Apres avoir vérifié toutes ces hypothèses vous êtes sensé avoir découvert la source principale de dysfonctionnement.

3-Si cela ne va toujours pas il va vous falloir créer un diagramme d’hishikawa,5M,7M,9M,11M arrêtes de poisson soit un diagramme des causes et effets chacun l’appellera comme il veux.

Wiki vous l’expliquera mieux que moi : Diagramme de causes et effets ? Wikipédia

Le -3 vous servira comme appui pour animer le 4-Le remue méninges dit brainstorming

4-Vous invitez a votre réunion tous les secteurs concernés ici :tireurs voisins ramasseurs etc et discutez tous dans l’idée de trouver une solution.

Ne pas hésiter a prendre une personne qui n’y connais rien:n’y connaissant rien avec ses questions elle oblige a repenser aux choses que l’on croyaient acquises et apporte un peu de frais au débat.

Apres cette réunion vous avez 10 nouvelles idées mais comment les prioriser?

5-La matrice de décision 9 cases :

Mieux qu’un discours une image :  L’amélioration continue, en route vers l’excellence opérationnelle et personnelle: Comment prioriser efficacement ?

6-Vous pouvez enchaîner sur un PDCA pour ameliorer en continu la qualité de votre process :  Roue de Deming ? Wikipédia

Je vous laisse mon avis d’ouvrier : J’ai clairement l’impression de brasser du vent quand je fais ça,préférant l’action concrète mais cela fais plaisir aux chefs de justifier leur perte de production.

Dans un monde plus numérisé que jamais,je n’ai jamais autant rempli de papiers.

Je ne doute pas un instant que ces méthodes puissent être efficaces mais je pense que le cerveau est capable de les faire automatiquement.

J’espère ne pas avoir été a coté de la plaque en vous répondant.

Cordialement.

Edit : lien vers une autre méthode de QQOQC :http://fr.wikipedia.org/wiki/QQOQCCP

Dernière modification par mehdi57 (27/08/2014 00h28)


La règle n’est pas absolue, mais il semblerait que plus le niveau de scolarité de votre lecteur est élevé, plus ce dernier accorde de l’importance à l’orthographe. Le lecteur aurait tendance à mesurer l’intelligence de son interlocuteur à son mode d’expression. Méconnaître ce réflexe vous exclura.

Hors ligne

 

#3 27/08/2014 08h51 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   

Bonjour medhi 57,
post très instructif .
pour le ball trap , j’oserai une réponse de bon sens . A savoir qu’il n’y a pas de problème en fait car en aucun cas les pigeons ne doivent dépasser la limite du terrain .
Pour la résolutions de problèmes avec les techniques que vous citez , elles ne sont valables que dans la mesure ou l’émotion de la personne ayant le problème ne l’emporte pas  sur sa raison.
En effet bien souvent en réunion de groupe la solution est nette pour la majorité des personnes mais une ou deux refuse de la voir. Bien sur elles sont d’accord avec la solution trouvée mais elles sont tout simplement incapable de la réaliser car trop chargée émotionellement  et c’est d’ailleurs pourquoi elles ne la trouvaient pas.
Donc si les méthodes décrites sont bien sur importantes dans un cursus je pense que le plus important passe par l’apprentissage de la gestion des émotions et du stress et ce des la petite enfance avec de techniques respiratoires ,de jeux de rôles, d’imaginations et de mise en situation progressive avec gestion du stress  chaque étape.
Cela peut bien sur etre utile sur notre forum, car comment épargner si on est un acheteur compulsif qui n’arrive pas a gerer son émotion.
Comment trader si pas de gestion émotionnelle
Comment anticiper l ’avenir si le présent est trop angoissant
Donc pour moi tres bon post qui est utile sur le forum
ps : livre pas mal (Psychologie de l’argent de thierry Galois chez l’archipel ainsi que
Thérapie cognitive des troubles de la personnalité de cottraux chez masson etc…
merci et a bientôt

Dernière modification par fifi54 (27/08/2014 08h52)

Hors ligne

 

#4 27/08/2014 14h33 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   56 

Bonjour,

Sujet très intéressant et auquel je suis très souvent confronté dans mon job de formateur en licence création d’entreprises.

J’ai noté les freins à la fois en ce qui concerne la créativité et la résolution de problèmes et en voici un résumé succinct.

- le copier/coller: Pour un problème donné, les étudiants vont tout simplement aller chercher une solution toute faite mais faite ailleurs, dans un autre contexte ou lors d’une autre démarche. J’appelle ça "le syndrome Internet": l’accès (rapide) à des solutions toutes faites conduit à une paresse intellectuelle qui elle même conduit à une solution inadaptée.

- la précipitation ou comment se débarrasser du problème. Un problème vous encombre? traitez le vite pour vous en débarrassez. On aboutit ici à une solution très parcellaire qui aura des répercutions sur le problème n°2 posé plus tard. Et ainsi de suite. Jusqu’à l’impasse totale.

- le consensus: Certes le travail de groupe implique un certain sens de la négociation mais la recherche du consensus conduit irrémédiablement à des solutions bancales, patchwork des idées et des pensées de tous. Une sorte de solution désarticulée si vous voyez ce que je veux dire.

- l’absence de culture ou de vocabulaire: Il ne s’agit pas d’être élitiste mais de demander aux étudiants un minimum. Quand ce requis est inexistant, on voit alors émerger de fausses solutions créées par une mauvaise compréhension du problème posé.

- l’existence de freins sociétaux: Se référer uniquement à des codes établis conduit à des solutions toutes faites. Casser les codes permet d’envisager des solutions plus originales, souvent osées, mais pourquoi pas?

- l’absence de vision globale: on se focalise sur un point du problème sans en envisager la globalité. La solution n’en sera que plus partielle.

Je pourrais en rajouter mais vous allez dire que je suis mauvais coucheur….

En résumé, je dirais que ce que je vois, c’est une absence de remise en question de soi même. Or, je pense que changer son point de vue permet de changer sa vision des choses. et donc d’apporter des solutions originales.
Et pour revenir au sujet original, oui, la question est plus importante que la réponse. Reformuler la question , la comprendre, la triturer, la malaxer, l’envisager aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, permet à la fin d’apporter une réponse originale, adaptée et adaptable, et plus facile à mettre en œuvre.

Nous leur enseignons pourtant différentes démarches pour y parvenir (citées pour la plupart par Mehdi) mais 20 ans d’Education Nationale où on vous apprend à apprendre sans jamais vous poser la moindre question conduit à un formatage intellectuel désespérant pour les professionnels que nous sommes. Nos jeunes (et donc nous mêmes!) ont été éduqués pour répondre de façon normative et rapide à un problème rentant dans le cadre d’une société normalisée, voire banalisée.

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#5 27/08/2014 20h14 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Rapidement car sur mobile:

En cas de problème, ont peut:

-résoudre le problème directement  (facile à dire)
-faire en sorte que la conséquence du problème n’impacte rien en changeant la structure autour (si le problème est insurmontable ou très difficile à surmonter). Ne plus parler aux voisins?
-résoudre une des causes racinces du problème ( le why why why )
-passer autour, mettre un nouveau système en place en amont. C’est à dire oublier nos conventions et normes et changer ce que l’on prend comme fixe. Par example ici je ne sais pas, arreter de jouer au ball trap, tirer sur un autre terrain, etc.

Voici quelques pistes.

Pour la créativité, au travail j’ai deux pistes;

Noter et classer chaque chose qui ne parait pas bien ou pas optimal. Je peux y revenir plus tard et transformer ça en idée ou amélioration

De temps en temps discutter sans penser à la faisabilité. Se poser les idées les plus ambitieuses ou farfelues un peu comme écrit précédement on invite une personne qui ne connait pas le sujet. Cela permet d’ignorer les normes et le formatage que l’on a. Cela peut rebondir avec quelqun d’autre et faire une innovation non incrémentale.

Hors ligne

 

#6 07/09/2014 23h43 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Je crois que le problème posé plus haut ne peut être résolu que s’il est bien posé (même s’il n’est, je le répète, qu’un petit exercice scolaire, et la solution trouvée n’est pas applicable pour des raisons purement physiques - mais elle est très ingénieuse, ce qui correspond à l’objectif de l’exercice : montrer l’ingéniosité de solutions que l’on peut trouver par des techniques formalisées simples).

Le problème que l’on se pose spontanément (et le spontané en créativité ce n’est pas forcément bon, à cause de la présence de biais cognitifs, style contraintes implicites ou autre), c’est en général :

"Les pigeons d’argiles tombent chez le voisin."

Ceci "pré-formate" en quelque sorte la question qui vient ensuite : "Donc comment faire pour qu’ils ne tombent pas."

En fait, le problème peut-être posé autrement : dans l’absolu, le problème n’est pas que les pigeons tombent chez les voisins… (ce qui présupposerait que le problème est précisément dans le fait de tomber).

Dernière modification par placementapapa31 (07/09/2014 23h49)

Hors ligne

 

#7 08/09/2014 08h44 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   34 

mais si votre solution n’est pas physiquement applicable, ce n’est pas la solution donc  ;-)

Car s’il suffisait de remplacer les disques d’argile par des disques en mais compacter pour qu’ils soient biodegradables et disparaissent, ça serait trop facile

Dernière modification par tikitoi (08/09/2014 08h46)


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#8 08/09/2014 15h51 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Biodégradables : vous y êtes presque.

Hors ligne

 

#9 08/09/2014 16h41 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   231 

Arroser le terrain pour les dissoudre ?

Hors ligne

 

#10 08/09/2014 17h06 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   29 

mafo a écrit :

En résumé, je dirais que ce que je vois, c’est une absence de remise en question de soi même. Or, je pense que changer son point de vue permet de changer sa vision des choses. et donc d’apporter des solutions originales.
Et pour revenir au sujet original, oui, la question est plus importante que la réponse. Reformuler la question , la comprendre, la triturer, la malaxer, l’envisager aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, permet à la fin d’apporter une réponse originale, adaptée et adaptable, et plus facile à mettre en œuvre.

Nous leur enseignons pourtant différentes démarches pour y parvenir (citées pour la plupart par Mehdi) mais 20 ans d’Education Nationale où on vous apprend à apprendre sans jamais vous poser la moindre question conduit à un formatage intellectuel désespérant pour les professionnels que nous sommes. Nos jeunes (et donc nous mêmes!) ont été éduqués pour répondre de façon normative et rapide à un problème rentant dans le cadre d’une société normalisée, voire banalisée.

Mafo

Peut-être partez-vous du principe que tout un chacun est capable de créativité. Personnellement, je ne crois pas que la créativité soit à la portée de tous.
Il faut un esprit particulier, une vision différente et je ne pense pas qu’en "se remettant en question soi même" cela change quelque chose. Il faut être marginal comme vous le décrivez assez bien d’ailleurs pour faire preuve de créativité. Je ne pense pas qu’on puisse apprendre à être créatif. Au mieux, on peut cultiver un don qu’on a déjà. Les vrais créatifs, c’est rare. La plupart du temps, dans tous les domaines, on a une idée qui finalement en creusant un peu a déjà été évoqué et on la recycle. On ne fait que l’améliorer au mieux et au pire le copier (ex : le "vintage" à la mode en ce moment).
On a beau apprendre des méthodes pour résoudre des problèmes plus efficacement, cela mène bien souvent qu’à une réponse standard à cause des codes sociétaux.

Ce que vous décrivez est plutôt lié au mode d’éducation actuel et passé qu’à un vrai manque de créativité de la part de vos élèves. De plus, à 20-22 ans, la remise en cause de soi-même est clairement pas au centre de leurs priorités.

Personnellement, je ne suis pas créatif. Même quand je veux l’être finalement, je me base sur des choses existantes. Cela n’empêche pas les gens de monter des entreprises, de faire de l’argent et d’y exceller sans pourtant que leur idée de base soit créative. La plupart des artistes ne sont mêmes pas très originaux pour la plupart et copient leur voisin. D’ailleurs, on remarquera que ce biais quelque soit le domaine n’est pas un "mal" moderne.

Hors ligne

 

#11 08/09/2014 17h27 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

tikitoi a écrit :

remplacer les disques d’argile par des disques en mais compacter pour qu’ils soient biodegradables et disparaissent

Et comment en êtes-vous arrivé à cette idée de disques "disparaissants" ? (par ex car biodégradables)

Nikki a écrit :

Arroser le terrain pour les dissoudre ?

Même question pour vous Nikki : qu’est-ce qui vous a amené à songer arroser le terrain (avant, après) pour les dissoudre? (idée que je considère comme "créative")

Dernière modification par placementapapa31 (08/09/2014 17h32)

Hors ligne

 

#12 08/09/2014 17h34 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   231 

Les propriétés "naturelles" de l’argile, je me suis dit que le problème était de faire disparaître les traces. Je m’imaginais un terrain à la campagne et je me suis dit que ce n’est que de la terre sur de la terre.
Si le problème s’était situé dans une rue piétonne ou près d’une piscine municipale, la réponse n’aurait pas convenu !

Hors ligne

 

#13 08/09/2014 18h06 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   51 

La solution évidente c’est d’arrêter de prendre les inscriptions au club de Ball-trap pour les gens qui ne savent pas viser big_smile

J’ai bon ?

Différentes techniques ont été abordées pour la résolution de problème, mais nous pouvons les résumer :
-Définir le problème.

D’où vient le problème ?

Avant que les voisins ne se plaignent il n’y avait pas de problème à régler donc il y a un fait nouveau :

1.Changement de voisins
2.Changement de la zone de tir
3.Changement des pigeons
4.Dépassement du seuil critique du nombre de pigeons entiers trouvés par terre par les voisins.

Notons que 1 peut entrainer 4.

Agir sur le fait nouveau permet de régler le problème.

Pour le fait 4.

2 solutions :

Augmenter le seuil critique (Mettez des billets de 500€ dans les pigeons ca ne gênera plus personne d’en avoir chez lui)
Limiter le dépassement d’un seuil
(Réduire le nombre de tirs manqués soit en diminuant le nombre de sessions, soit en mixant les niveaux),
Rendre les pigeons à 100% détruit en intégrant un explosif dans tous les pigeons.

Hors ligne

 

#14 08/09/2014 18h30 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Nikki a écrit :

Les propriétés "naturelles" de l’argile, je me suis dit que le problème était de faire disparaître les traces. Je m’imaginais un terrain à la campagne et je me suis dit que ce n’est que de la terre sur de la terre.
Si le problème s’était situé dans une rue piétonne ou près d’une piscine municipale, la réponse n’aurait pas convenu !

Ca me semble très ingénieux. Cela amène à faire plancher des ingénieurs sur la piste d’une "terre cuite non-cuite", ou plutôt de terre crue suffisamment résistante pour ne pas s’effriter lors de l’impulsion du lanceur (donc qui peut se re-dissoudre dans l’eau - par exemple à la prochaine averse, à condition que le club ne soit pas installé dans une région semi-désertique!).

Pryx a écrit :

1.arrêter de prendre les inscriptions au club de Ball-trap pour les gens qui ne savent pas viser

2.Changement de voisins

3.Changement de la zone de tir

4.Augmenter le seuil critique (Mettez des billets de 500€ dans les pigeons ca ne gênera plus personne d’en avoir chez lui)

Il me semble que ces 4 voies peuvent être qualifiées de "créatives".

Les 3 premières par rapport à la solution non-créative qui vient à l’esprit en premier : arrêter les pigeons (entraînant les réponses impraticables : clôture, dôme de plexiglass géant, etc.).

La 2 serait encore plus créative (bien que toujours impraticable, ou lourde et onéreuse à mettre en oeuvre) en précisant : "en les poussant à déménager et en les remplaçant par des membres du club de tir"!

Même si la 4ème - compensation financière, ou sorte de "droits à polluer cessibles" ? - est économiquement impraticable, elle me semble ingénieuse (en tout cas je n’y aurais pas songé spontanément…).

Dernière modification par placementapapa31 (08/09/2014 18h53)

Hors ligne

 

#15 08/09/2014 18h58 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   29 

Variante pour le 2 : acheter les terrains.

Solution 5, particulièrement non créative mais redoutablement efficace : cesser de voir un problème dans le problème. Répondre au voisin quand il se plaint qu’on est bien conscient des soucis qu’on lui cause, qu’on est très embêté des nuisances et qu’on fait de gigantesques efforts pour y remédier, qu’on a d’ailleurs lancé une grande consultation sur le forum "devenir-rentier" et qu’on a mis une équipe de chimistes sur la biodégradabilité des pigeons, qu’on envisage aussi d’y fourrer des billets de 500 euros, ou peut-être de construire un dome en plexiglass. Et vos vacances dans les Landes ça s’est bien passé ? Et les études de votre fille ça en est où ? Allez à la prochaine cher monsieur. Puis ne strictement rien faire. Un mois plus tard, quand le voisin revient se plaindre, recommencer à la case départ. Et ainsi de suite ad libitum.

Hors ligne

 

#16 08/09/2014 19h35 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   143 

Quelques idées pourries à la volée :

Appareils qui envoi les disque mal réglé => le réglé + avoir des ajustements en cas de vent

A chaque disque trouvé dans le jardin par le voisin, le club lui donne xx €€

Le club de ball trap paie un jardinier aux voisins. Ainsi, ce n’est plus les voisins qui trouvent les disques, mais les jardiniers (plus de disques et une belle pelouse tondue gratos = voisins contents)

Remplacer l’argile par un aliment sec que des animaux peuvent raffoler (poules ? oiseaux ?) et donner de ces animaux aux voisins (ex : poule / mais pour les autres oiseaux, pas besoin)

Offrir un abonnement au bal trap aux voisins

Installer des arrosages automatiques dans les jardins des voisins de façon que ça "détruise" les disques chaque mâtinée/nuit (mélange eau + produits pour dissoudre argile en respectant l’environnement)

Rendre les disques plus fragiles pour qu’ils se disloquent en touchant le sol (mais en pouvant faire tout le reste, les lancer etc…)

On peut faire le combo disque en engrais pour plantes + système arrosage dans les jardins.

Mettre un peu d’or sur un disque sur 100. Plus aucun voisin de plaint de trop de disque sur le terrain, et ils se battent pour récupérer les disques. Mais, nouveau problème : les voisins se plaignent de recevoir peu de disques

Dernière modification par Super_Pognon (08/09/2014 19h37)

Hors ligne

 

#17 08/09/2014 19h41 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   34 

placementapapa31 a écrit :

tikitoi a écrit :

remplacer les disques d’argile par des disques en mais compacter pour qu’ils soient biodegradables et disparaissent

Et comment en êtes-vous arrivé à cette idée de disques "disparaissants" ? (par ex car biodégradables)

Nikki a écrit :

Arroser le terrain pour les dissoudre ?

Même question pour vous Nikki : qu’est-ce qui vous a amené à songer arroser le terrain (avant, après) pour les dissoudre? (idée que je considère comme "créative")

C’est ce qui m’a semblé le plus logique  sans avoir à plancher pendant 30 minutes dessus et en préservant mon capital temps LOL

On fait tellement de choses qui sont très résistantes et pourtant biodegradables maintenant

Et comme c’est plus compliqué de supprimer les voisins,  même avec plusieurs incidents de tirs …..

Dernière modification par tikitoi (08/09/2014 19h43)


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#18 08/09/2014 19h46 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   34 

sinon tant pis, ils installeront une wii avec ecran géant et simulateur de tir aux pigeons  ;-)
on supprime la nuisance  ;-)


parrain pour Binck, Fortunéo -code 12487990- , ING, ebuyclub, magalerie marchande, linxea, Afer, … etc  ;-)

Hors ligne

 

#19 08/09/2014 20h31 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

tikitoi a écrit :

C’est ce qui m’a semblé le plus logique  sans avoir à plancher pendant 30 minutes dessus et en préservant mon capital temps LOL

Si c’est ce qui vous est apparu spontanément (des disques "disparaissants"), alors vous êtes je pense plus créatif que la moyenne (ressource très précieuse), car vous êtes allé directement à une façon créative de poser le problème: "Les disques posent problème car ils sont trouvés ; donc comment faire pour que les disques ne soient pas trouvés?".

D’où réponses possibles :

- plus personne pour les trouver : voisins éliminés (d’une manière ou d’une autre : ils déménagent, on achète leur terrain, on les dédommage, on les "embrouille"…)

- les disques disparaissent avant d’être trouvés (ex biodégradabilité, émiettement au choc de la chute, dissous par l’eau, comestibles pour les oiseaux - très astucieux, ça, il fallait VRAIMENT Y PENSER, c’est naturel chez vous Super Pognon??… comment en êtes vous arrivé à penser à des disques comestibles pour poules-oiseaux?!)

Proposer aux membres du club de tir de remplacer le tir réel par la Wii me semble une solution particulièrement créative (songer à supprimer l’activité-même à l’origine du problème).

Dernière modification par placementapapa31 (08/09/2014 20h44)

Hors ligne

 

#20 08/09/2014 20h50 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   143 

Je pense que j’ai un sens pratique légèrement supérieur à la moyenne.

Si on regarde du côté du patrimoine génétique, mon paternel a déposé une multitude de brevets dans différents domaines techniques assez variés.

Si on remonte dans ma vie, ça se retrouve dans les études : meilleur dans les matières type physique plutôt que mathématiques. Dans mes études supérieurs, j’étais inférieur à la moyenne dans ce qui était très abstrait (calculs différentiels, etc…), mais plus les matières étaient appliquées, mieux je me débrouillais (surtout en trouvant des astuces concrètes pour aller plus vite ou faire mieux, avec moins d’efforts).

Dans ma vie professionnel, j’ai travaillé sur des chantiers, on venait me voir tous les jours avec une multitude de problèmes très divers et variés (que ce soit de l’ouvrier ou à l’ingénieur). Il fallait trouver une réponse rapide, concrète, facile à mettre en œuvre et à comprendre… Je ne pouvais pas baratiner ces personnes la (comme on peut le faire dans la siège d’une grande société), car sans réponse concrète de ma part, la production était bloquée ou ralenti d’une façon ou d’une autre (et ça se voit très vite ! / et personne derrière qui se cacher).

Hors ligne

 

#21 08/09/2014 21h12 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   

Une autre méthode de résolution de problèmes est celle de "l’Arbre des Causes" utilisée en matière d’accident du travail :
1 - On part du fait ultime - le pigeon d’argile est trouvé par le voisin
2 - On remonte les causes qui ont engendrées cette situation / problème en posant 1 question : Qu’a t-il fallut pour que le pigeon soit trouvé par le voisin ?
3 - On répond a la question, et on vérifie que cette réponse est correcte par les 2 questions suivantes : Est-ce nécessaire ? Est-ce suffisant ?

Pour chaque réponse trouvée, on remonte la chaîne en repartant de 1
Le principe le plus important dans cette réflexion est de ne rechercher que et uniquement que les causes (pas de c’est parce que il sait pas viser …). Un autre principe : ne repondre que par des affirmation et pas de negation.

Typiqueque ici ca donnerait :
Qu’a t-il fallut pour que le pigeon d’argile soit retrouvé entier par un voisin ?
   - il a fallut qu’il tombe dans le jardin du voisin (je sais c’est bête, mais ça permet de ne rien oublier et c’est ce qui important dans la méthode)
   - il a fallut que le pigeon reste entier une fois tombé au sol.
         Qu’a t-il fallut pour que le pigeon reste entier au sol ?
           - Il a fallut qu’il soit plus résistant que le sol (ne se brise pas au contact du sol)
           - Il  a fallut qu’il arrive entier au sol

et ainsi de suite

Cordialement
Tony

Hors ligne

 

#22 08/09/2014 22h59 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   60 

Pas mal votre méthode.

Odhium a écrit :

Typiqueque ici ca donnerait :
Qu’a t-il fallut pour que le pigeon d’argile soit retrouvé entier par un voisin ?
   - il a fallut qu’il tombe dans le jardin du voisin (je sais c’est bête, mais ça permet de ne rien oublier et c’est ce qui important dans la méthode)
   - il a fallut que le pigeon reste entier une fois tombé au sol.
         Qu’a t-il fallut pour que le pigeon reste entier au sol ?
           - Il a fallut qu’il soit plus résistant que le sol (ne se brise pas au contact du sol)
           - Il  a fallut qu’il arrive entier au sol

Je poursuis à partir de : Qu’a t-il fallu pour que le pigeon reste entier au sol ?

(vous considérez que le sol, ou plus exactement la dureté du sol, est le seul facteur physique, mais il y en a d’autres)

- Il a fallu aussi que, après être arrivé entier, aucun des facteurs physiques ou écologiques présents (ex climat, pluie, oiseaux…) ne l’altèrent

Dernière modification par placementapapa31 (08/09/2014 23h02)

Hors ligne

 

#23 09/09/2014 00h47 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   51 

Peut on demander au voisin de laisser pousser l’herbe dans son pré smile

Hors ligne

 

#24 09/09/2014 04h52 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   213 

Court terme
J’enverrais des disques de la couleur du jardin du voisin. Vert si c’est de l’herbe, rouge en automne… Les 2 solutions qui me viennent le plus rapidement a l’esprit sont la modification du parcours et la couleur des disques. C’est ce que je ferais si j’étais le boss à court terme.

Long terme.
Le biodégradable et la fragmentation du disque a l’impact me paraissent poser des pb de fabrication importants, et constituent une voie a long terme, mais pas immédiate. Je ferais des disques compressés, comme les tablettes orodispersibles pour les médicaments, des billes compressées ensemble, qui seraient plus rapidement attaquées car il y aurait une plus grande surface de contact avec l’environnement (inverse du principe du gros glaçon dans le verre de whisky). Maintenant, il va y avoir des problèmes qui vont se poser à la fabrication…
Je pense que le plus gros problème néanmoins sera d’ordre économique, de tels procédés de fabrication (compression) seront nettement plus chers qu’un simple moulage (je suppose que c’est le procédé actuellement utilisé), posant des problèmes de rentabilité.


Méthodes de résolution des problèmes

Sur les méthodes de résolution, je pense que si le temps passé à chercher des techniques valides était passé à réfléchir aux problèmes en eux-mêmes quand ils se présentent, on gagnerait beaucoup de temps. "C’est en forgeant qu’on devient forgeron", pas en faisant des plans de "comment devenir forgeron?". J’applique cela à tout ce que je fais, je commence et après je rectifie le tir, j’ai l’impression que beaucoup de gens se posent beaucoup trop de questions avant de commencer à faire quelque chose. Je ne dis pas que c’est complètement inutile, mais c’est le plus souvent une grosse perte de temps.

Dernière modification par Wawawoum (09/09/2014 08h40)

Hors ligne

 

#25 09/09/2014 10h27 → Techniques de créativité et outils de résolution de problèmes... (créativité, problèmes, résolution, techniques)

Membre
Réputation :   51 

Bonjour Wawa;

C’est une méthode, qui se rapproche du positivisme logique, vous marchez par empirisme, pourquoi pas.

Cependant si vous me permettez cette métaphore :

Problème : Je souhaite aller à Paris en voiture.

Selon votre description vous prenez la voiture et roulez et vous verrez bien sur le moment quelle route prendre.

Si vous réfléchissez un peu avant de partir et préparez un peu votre parcours, vous ne prendrez la voiture que quelques minutes plus tard mais avec votre itinéraire en tête.

La préparation n’est pas une perte de temps, elle vous évitera l’improvisation et au final vous fera gagner du temps. C’est en quelque sorte un investissement.

Par contre je vous rejoins à 100% il ne sert à rien de couper les cheveux en 4 pour chaque situation, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est vrai. Mais personne ne dit que forger se rapporte à agir, forger peut également s’appliquer à Réfléchir à une solution.
Donc plus vous appliquerez une méthode, plus vous serez performant et donc efficient.

Dans mon métier, (je gère des chantiers) la résolution de problème c’est mon quotidien. Les problèmes sont très simples si chacun est isolé, la difficulté réside dans le cumul et l’union de tous ces problèmes.
Pour un chantier de 8 mois par exemple nous avons en général 1 mois de préparation.
Et bien, les conducteurs de travaux les plus performants sont ceux qui auront mis à profit ce mois le plus efficacement possible.
Car toutes les choses vues en amont seront autant de problèmes (même mineurs) en moins à régler pendant la production;

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech