Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#51 22/02/2012 21h29 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   104 

InvestisseurHeureux a écrit :

Et quand j’y pense, c’est très probablement un des meilleurs profil psychologique pour ne pas tomber dans la rat race justement.

Hummmm, sur le long terme, certainement. Mais il y a des accidents. Je viens d’en vivre un, qui m’a atteint récemment. Un épisode de "rat race", auquel j’ai mis fin prématuremment après m’être rendu compte de ma bétise. J’en ai souffert psychologiquement. J’y perds de l’argent, mais comme en bourse, je coupe la perte avant d’y laisser un bras et surtout ma tranquillité psycholologique.

Je note pour le test. Je me suis posé la question plusieurs fois, mais la je pense que je vais prendre le temps de le faire, et sérieusement.

franck71 a écrit :

PS: Zeb, je suis bien en Saône et Loire :-)

Indiscret de savoir d’où ?

Je suis originaire du pays minier ….. une cité résidentielle très proche de la capitale du pays minier. Cité en fait d’où est partis l’aventure minière.

Hors ligne

 

#52 22/02/2012 21h57 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   104 

InvestisseurHeureux a écrit :

@Franck, Zeb et Marco
Je suis comme vous et ça n’a rien d’étonnant. :-) Nous sommes tous de parfait INTJ (cf. Test Myers Briggs de personnalité : serez-vous INTJ ?), qui ne sont représentés qu’à 4% en temps normal et a presque 100% sur ce forum ! :-)

Aimer le calme, la tranquillité, les réunions en petit nombre, préférer l’approfondissement des relations plutôt que leur multiplicité, l’introspection solitaire, ce sont des caractéristiques des INTJ. :-)

Et quand j’y pense, c’est très probablement un des meilleurs profil psychologique pour ne pas tomber dans la rat race justement.

J’ai fais le test en français, sérieusement, mais sans décortiquer les questions et les réponses que j’aurais pu apporter. Il ne faut pas à chercher ce qu’il y a derrière la question, mais y répondre honnêtement.

Bilan : INTJ ……

A partir du second liens en français (autopositionnement), et bien je dois dire que l’idée que les indications données sont assez bluffantes et collent à l’idée que je me fais de moi même.

Merci
A+
Zeb

Hors ligne

 

#53 22/02/2012 22h42 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   19 

une histoire trouvé sur internet, dans le ton sur le regard d’autruit:

Un père et son jeune fils vivaient tranquillement à l’écart du monde. Ils étaient parfaitement heureux ensemble et s’accordaient sur la plupart des points de vue. Une seule chose les opposait : le fils voulait voir le monde tandis que le père s’accommodait très bien de leur isolement.
- Je grandis, je voudrais voir autre chose, rencontrer des gens, discuter avec eux, disait le fils.
- A quoi bon, les gens ne savent pas ce qu’ils disent, pas un ne parle comme l’autre, ils ne sont jamais d’accord, répondait le père.
Mais le fils insistait tellement que le père se fit une raison : il fallait qu’il donne à son fils l’occasion de se faire sa propre opinion.
Le père dit alors : « Demain, tu viendras avec moi en ville. »
Tôt le matin, ils se mirent en route. Le père marchait devant, son fils à ses côtés, et ils tiraient leur âne derrière eux. A l’entrée de la ville, des hommes étaient assis à bavarder. A la vue des voyageurs, leurs langues se délièrent :
- Quelle idée de laisser ainsi l’âne se prélasser ! Il pourrait bien porter l’un des deux… C’est son travail, après tout.
- Ils ont raison ! dit le fils. Viens père, monte sur l’âne !
Le père s’assit sur l’âne et ils reprirent leur route. Devant marchait le fils, derrière suivait le père, monté sur son âne.
Un peu plus loin, ils rencontrèrent un nouveau groupe d’hommes.
- Regardez cet homme, il n’a aucune pitié ! Il se repose sur le dos de son âne et il laisse son pauvre fils marcher à ses côtés. A son âge, il a déjà bien profité de la vie, il pourrait laisser la place aux plus jeunes.
- Ils ont raison, dit le fils. Descends père et laisse-moi monter sur l’âne.
Ils continuèrent à avancer et rencontrèrent bientôt une vieille femme qui revenait du marché, lourdement chargée :
- C’est une honte, cet enfant n’a aucun savoir-vivre ! Il est là, tranquillement sur le dos de l’âne, tandis que son père, pauvre vieux, est obligé de marcher à pied ! s’offusqua la vieille femme. Et elle s’en alla, secouant la tête.
- Elle a raison, dit le fils, tout honteux. Père, monte avec moi sur l’âne !
Les voilà donc tous deux sur l’âne.
Le père croyait en avoir fini avec sa leçon et ils s’apprêtaient à rentrer chez eux, quand une calèche s’arrêta à leur hauteur. Un monsieur très chic pencha la tête par la fenêtre et se plaignit :
- Vous êtes sans pitié ! Cette pauvre bête va bientôt crever si vous la chargez ainsi ! lança-t-il. Et il repartit.
- Il a raison, dit le fils. Père, nous devons ménager notre âne, nous allons le porter.
Ils attachèrent les pattes de l’âne, les fixèrent à une longue branche et saisirent chacun un bout de la branche. Ils portaient ainsi l’âne sur leurs épaules quand ils repassèrent devant le groupe d’hommes à l’entrée de la ville. Les hommes éclatèrent de rire :
- Regardez ces deux fous, il faut les enfermer ! cria une voix. Ils n’ont rien compris, ils portent leur âne au lieu de s’asseoir dessus ! Tous hurlèrent de rire.
Une autre voix s’éleva :
- Même s’ils ne veulent pas s’asseoir sur l’âne, ils pourraient au moins le laisser marcher derrière eux !
- Ils ont raison, dit le fils. Père, nous devrions tirer notre âne derrière nous.
- Mais enfin, fils, c’est ainsi que nous sommes partis de la maison, ce matin, protesta le père ! Pour plaire à chacun, je suis monté dessus, puis toi, puis nous deux, puis nous avons porté l’âne, et maintenant il faudrait de nouveau le conduire…


Celui qui meurt de honte meurt de faim _ mon blog

Hors ligne

 

#54 23/02/2012 08h21 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   16 

Je trouve toujours incroyable le pouvoir que l’on peut confier aux autres en se soumettant à leur jugement, particulièrement lorsque ce sont des personnes qui n’ont aucune importance pour nous.

Le fait de se soumettre à un jugement implique que vous acceptez d’être jugé de manière négative et dans un certain sens que vous acceptez votre part de culpabilité.

Hors ligne

 

#55 23/02/2012 08h41 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   512 

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leur bouche folle,
Sans mentir toi-même d’un seul mot;

[…]

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

[…]

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou, perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

… etc.

Vous connaissez la suite. Sinon, c’est ici:

Rudyard Kipling - Tu seras un homme mon fils

Dernière modification par thomz (23/02/2012 08h44)

Hors ligne

 

#56 24/02/2012 10h04 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   82 

zeb a écrit :

Mais les canons de la société me font, et nous font "malheureux".

Qu’est ce que la société est con.

Effectivement, même réaction, lorsqu’il y a quelques années, j’étais allé au ciné avec madame pour le réveillon. On a vu 2 films, et nous étions pour le premier 3 dans la salle, pour le second 2.
C’était bien sympa!

InvestisseurHeureux a écrit :

Même quand je sors mon petit téléphone Nokia, je vois les regards suspects de tous ses possesseurs de SmartPhones.

J’avais déjà souligné que je trouvais très paradoxal que sur ce forum "Devenir rentier", on trouve finalement autant d’adeptes de la simplicité volontaire.

Je pense que les aspirants rentier et les simplicitaires ont la même origine : le refus du modèle métro-boulot-dodo-conso.
Pour le téléphone, j’ai les mêmes regards, et même des remarques au boulot. (je me défends en critiquant la durée de batterie des smartphones, ce qui les fait tous râler en disant que ça compte pas! big_smile)
Sur ce point, je me sens d’ailleurs à mi-chemin entre aspirant rentier, et simplicitaire.
L’avantage, c’est que le côté simplicitaire facilite énormément le côté rentier! wink

VerbalKint a écrit :

Pour moi, le plus gros problème dans mon quotidien, c’est plutôt ceux qui vous jugent…

Suffit de voir la réaction aux versements de dividende pour voir, que la majorité juge sans réfléchir!

VerbalKint a écrit :

Tout à fait… C’est un constat que j’ai fait, mais de là en ce que mon inconscient en tire la leçon… Ce n’est pas aussi simple pour moi… même si j’y travaille, et que ça s’améliore :-)

Difficile d’enlever le besoin d’écouter l’opinion des autres, choses que nous apprenons dés notre plus jeune age!

Hors ligne

 

#57 07/07/2012 12h28 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   

Récemment inscris j’ai trouvé cette discussion passionnante, et je me sens moins seul maintenant smile. Depuis quelques mois je suis informaticien dans une grande société à Lyon et je me rend compte que lorsqu’on gagne plus, on dépense plus…c’est un secret pour personne. Et l’on a toujours besoin de plus plus plus.

Depuis que je travaille en cdi je me passionne sur les investissements immobiliers (oui avant impossible de faire des investissements), c’est pour cela que je suis retrouvé sur devenir-rentier.fr (un forum vraiment super !! )

J’ai pu lire Père riche, père pauvre qui m’a ouvert les yeux sur les deux façons de penser. Néanmoins on devient "omnibuler" par le fait d’investir et d’atteindre le premier palier qui est celui de l’indépendance financière. Mais je suppose, et vous allez peut-être me le dire que la "course du toujours plus" ne s’arrête pas là ?

Hors ligne

 

#58 07/07/2012 14h34 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Administrateur
Réputation :   1307 

Aurelien26 a écrit :

Néanmoins on devient "omnibuler" par le fait d’investir et d’atteindre le premier palier qui est celui de l’indépendance financière. Mais je suppose, et vous allez peut-être me le dire que la "course du toujours plus" ne s’arrête pas là ?

C’est le risque, remplacer la course à la consommation par la course à l’indépendance financière…

Mais déjà puisque vous en parlez, c’est que vous y êtes sensibilisés et avez peu de chance de tomber dans l’excès. :-)

Hors ligne

 

#59 07/07/2012 16h55 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   231 

Aurelien26 a écrit :

Néanmoins on devient "omnibuler" par le fait d’investir et d’atteindre le premier palier qui est celui de l’indépendance financière. Mais je suppose, et vous allez peut-être me le dire que la "course du toujours plus" ne s’arrête pas là ?

En fait, elle commence bien avant.
Il y a une course parallèle à celle du pognon.
Si on se concentre uniquement ou trop sur l’indépendance financière, on a ensuite à faire cette deuxième course.
Alors vu le temps que ca prend, autant faire les deux en même temps.

Le pire, c’est que ce sont des courses sans ligne d’arrivée : seul le parcours est intéressant.
La ligne d’arrivée c’est la même pour tout le monde : on perd tout et on se transforme en poussière.

Dernière modification par Nikki (07/07/2012 16h55)

Hors ligne

 

#60 07/07/2012 17h32 → Rat race : travailler plus dur et plus, pour consommer plus

Membre
Réputation :   119 

Aurelien26 a écrit :

je me rend compte que lorsqu’on gagne plus, on dépense plus…

On peut quand même s’arranger pour que les dépenses augmentent beaucoup moins vite que les revenus, de sorte que notre marge s’améliore. Pour moi, jusque là c’est un peu ce qui s’est passé, les dépenses ont certes augmenté avec le temps mais nettement moins vite que les revenus.
Pour ça, il faut néanmoins savoir être peu influencé par son environnement, c’est peut être pour ça qu’on dit que les INTJ ont une longueur d’avance. wink

Dernière modification par julien (07/07/2012 17h33)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech