Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 17/12/2012 03h41 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

Bonjour,

c’est bientot la fin du monde, noel et le jour de l’an.Une belle occasion d’ouvrir une bouteille !

40 à 50 % des ventes de champagne se font en fin d’année….

Lanson-bcc est sur un 1er support à 31.50

Une descente aux enfers du cours de bourse
65€ en juin 2011, le cours de bourse est divisé en 2 en 18 mois.

Je ne suis pas encore actionnaire et je me dis que c’est peut-etre le bon moment. Les chiffres de vente 2012 ne sont pas encore connu et le marché a déjà anticipé le profit-warning.

Certains dirigeants (sci moisson) voir forum achats actions dirigeants, rachetent de gros paquets (100 000 à environ 33/35€).Ce qui pour moi bon signe.

Qu’en pensez-vous? Je sais qu’on ne rattrappe pas un couteau qui tombe, mais une flute de champagne?

En tout cas , j’ai trouvé que c’était un sujet sympa pour cette fin d’année.

Ami gentlemen, à vos claviers!

PS:et si quelqu’un veut se lancer sur une valorisation xlsValorisation de l’entreprise, il est le bienvenu!

Mots-clés : action champagne laurent perrier noel

Hors ligne

 

#2 17/12/2012 06h02 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

pour compléter mes recherches, j’ai jeter un coup à VRANKEN qui est un peu plus diversifié. Il touche ses plus bas historique et est comparable à Lanson-bcc.

Sur le meme secteur pernod ricard se paye avec un PER de 18/20 contre 8/10 pour les champagnes.

J’ai lu l’article de small cap confidentiel sur Lanson, la situation et l’avenir de la société ne me parait pas catastrophique.

Merci de m’éclairer.

Hors ligne

 

#3 17/12/2012 09h44 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   421 

J’ai un peu suivi VRAP suite à l’augmentation de capital. J’attendais un rebond du cours après avoir atteint le prix de l’AK il n’en a rien été. J’ai finalement renoncé à acheter des BS.

Le marché n’aime pas :
- Entreprises endettées.
- Le management n’a pas toujours été à la hauteur, loin de celui de RI !
- Pas assez internationale, et en Europe en temps de crise on tourne plutot au 51 qu’au champ.
- Grosse concurrence internationale à Venir.

En ce moment il y a une énorme défiance envers les entreprises qui n’ont pas un CA à l’international.

Mais effectivement la valorisation est très basse pour le secteur du Luxe, sans doute plus à gagner qu’à perdre, le pari peut être interressant.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#4 17/12/2012 10h16 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

J’ai finalement pris position sur vranken (pru 19.2) et lanson-bcc.( pru 32)

Avec la crise , le champagne de gamme moyenne devrait se vendre, on ne peut pas toujours se serrer la ceinture !

Je pense que le marché a envisagé une fin d’année catastrophe, le CA fin d’année peut réserver une bonne surprise.Un chiffre de vente moyen suffirait meme sans doute.

Si il ne sont pas encore présent à l’international, ils vont peut-etre s’y mettre?

Hors ligne

 

#5 17/12/2012 10h49 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   421 

Je ne pense pas que la vente de champ milieu de gamme dans les supers marché apporte une grosse marge. Un pe de 10 semble normal pour ce genre de business.

Il faut vendre du haut de gamme aux rappeurs new yorkais, aux chinois et aux emirs meme si officiellement ils ne boivent que du thé…

Le management a raté ce virage à l’international il y a 10 ans, et maintenant ca risque d’etre trop tard avec une concurrence de "champagnes" étrangers…

Mais ce sont quand meme des marques de Luxes et leur nom ne se paie vraiment pas cher par rapport  à Remy Cointreau par exemple dont je ne comprends pas la valorisation délirante (c’est pas Hermes quand meme).
Le capital semble un peu verrouillé, c’est dommage.

je vais regarder LAN de plus près, je n’avais pas fait attentions aux achats des dirigeants, c’est un signal fort.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#6 17/12/2012 10h57 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   

c’est ce qui m’a fait renoncé à VRAP:

- un endettement important
- aucune ligne directrice franche
- un capital verrouillé, peu de flottant


Parrain IGRAAL

Hors ligne

 

#7 17/12/2012 11h11 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   512 

bistouky a écrit :

Je pense que […], le CA fin d’année peut […]. Un chiffre de vente moyen suffirait sans doute [..] ils vont peut-etre s’y mettre?

Il est généralement préférable de s’appuyer sur des faits et calculs tangibles, fruits d’un travail de recherche minutieux.

J’ai lu vos interventions sur d’autres files - Peugeot, GDF. Vous fonctionnez à l’aveugle, et donnez foi à ces hypothèses fantaisistes ("support ascendant", etc.)

Je vous invite à la prudence car, tel que vous êtes parti, c’est la tendance descendante directe vers la catastrophe pour vous et vos économies.

Dernière modification par thomz (17/12/2012 11h14)

Hors ligne

 

#8 17/12/2012 11h27 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

Bonjour,

Je ne fonctionne pas à l’aveugle, mais il est vrai que je tatonne.

Je demande conseil sur le forum et je lis quelques articles sur le net.

Sur les conseils, je n’ai pas acheté de gdf. J’ai acheté du peugeot à 5.3 et j’ai placé un stop à 5.33.
Je compte sur un rebond technique.

Pour les champagnes, je me suis fié au fait que les dirigeants rachetaient leurs actions.

J’ai aussi pris du bio alliance pharma pour la meme raison.

Je place des stops pour me protéger en cas de retournement brutal.

Je conviens que ma stratégie est court terme et s’appuie peu sur des faits tangibles. ( valorisation précise, etc…)

Quels sont pour vous les actions françaises que je devrais suivre? ( y a t’il un post sur ce forum?)

Dernière modification par Bistouky (19/12/2012 12h36)

Hors ligne

 

#9 17/12/2012 11h45 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   512 

Bistouky a écrit :

Je conviens que ma stratégie est court terme et s’appuie peu sur des faits tangibles.

Votre lucidité vous honore. Il n’y a aucun raccourci, et si vous comptez réaliser un profit sans fournir votre part de travail c’est que l’expérience ne vous a pas encore assez giflé.

(1) Placer des stops est une technique absurde; c’est la pierre angulaire de la stratégie marketing de vos courtiers, afin de vous donner une illusion de sécurité et de vous inciter à multiplier les transactions. Je le sais, c’est mon boulot de rédiger leur supports promotionnels. Techniquement, quand je regarde un portefeuille avec des stops, je sais exactement combien ce portefeuille va perdre dans les trois prochains mois.

(2) Si vous tatonnez, c’est que vos bases académiques sont trop limitées. Placez vos économies sur un support monétaire et concentrez-vous sur votre éducation. Lisez Graham, Lynch, etc. N’espérez pas trouver un raccourci. D’abord la théorie, ensuite la pratique, ensuite l’expérience, enfin la sagesse. Je ne sais pas combien vous avez placé "à tatons" à l’heure actuelle, mais quelque chose me dit que vous courrez un risque substantiel, et cette situation devrait vous sembler intolérable.

(3) En matière de finance, le "court-terme" vous coutera votre chemise avant que n’ayez eu le temps de dire "ouf". Faites aussi vos maths mieux que ca: même si vous étiez un génie - gagnant 6 fois sur 10 - avec la fiscalité et les frais vos retours annuels resteraient minables et en complète adéquation avec les risques encourrus… Et ca, c’est dans le cas ou vous etes un génie…

(4) Ne suivez pas les conseils d’inconnus sur le net. Consultez les, mais penser indépendamment est la première condition de réussite. Des gens comme IH ou Sergio sont toujours de bon conseil; cela ne signifie pas qu’ils doivent être pris au pied de la lettre. Vous imaginez bien que  ce serait trop facile.

Enfin, ce forum est un lieu d’échanges de qualité; les membres viennent généreusement contribuer, sans rien attendre en retour; il est préférable de venir poster vos travaux de recherche, plutôt que de mettre les pieds sous la table et de jeter l’hamecon à la recherche de "bons coups".

Good luck Bistouky. Vous saurez lire entre les lignes et comprendre le sous-jacent de mon ton volontiers acerbe.

C’est bientôt Noel: faites plaisir à votre libraire.

Dernière modification par thomz (17/12/2012 11h52)

Hors ligne

 

#10 17/12/2012 13h08 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   421 

Je ne serais pas aussi catégorique…

On peut gagner en faisant du CT et du LT (par contre on peut perdre beaucoup plus sur le CT que sur le LT), mais il ne faut pas mélanger les 2 et le CT demande beaucoup d’expérience et est beaucoup plus risqué.

Le CT est basé sur des scenari reposant sur la psychologie du marché, peu importe le support. Il faut être excessivement technique et naviguer à vue conduit rapidement à la catastrophe.

Par exemple je pense que sur Peugeot il ne faut pas acheter sans signal. Le signal va etre un début de rachat des positions short sur la valeur (comme il s’est passé il y a peu). Donc a priori sur Peugeot je n’achèterai pas en aveugle avec un stop, mais j’attendrai un début de rebond (a chacun sa cuisine mais je ne crois absolument pas aux canaux, il faut travailler les supports résistances) pour acheter dans le sens du marché. je le ferai avec un levier important avec un objectif de gain rapide et un stop.
Mais ce genre de valeur est tellement tradée par les robots et hedges fonds qu’il me semble difficile de les battre.

Sur Peugeot je pense qu’il est 10 fois plus facile d’etre LT et mettre un stop est un non sens complet dans cette optique.
Quand je suis LT je prévois au contraire de renforcer si ca baisse sans nouvelle. En ce moment je me tate sur PAJ.
je pense qu’il y a deux stratégies :
- Sur le CT faire un achat a déclenchement pour profiter de rachats et poser un stop immédiatement.
- Sur le LT acheter, puis renforcer une ou deux fois si ca continue à baisser et attendre.

Ce matin j’ai vendu mes Vivalis à l’ouverture par un ordre a déclenchement.
La valeur est trés spéculative; La news est difficile à évaluer d’ou ma décision de prendre le sens du marché sachant qu’une small comme vivalis peut vraiment beaucoup baisser quelles que soient les perspectives LT si le marché passe vendeur.

Sur VRAP je voulais jouer le rebond suite à l’AK comme sur GL Events ou le BS a pris 400% dans les dernieres heures de cotation. J’avais mis un ordre d’achat à declenchement pour prendre le sens du marché si ca montait, il n’a pas été exécuté. Mais je n’étais pas à l’aise connaissant mal la valeur (alors que je suis GL Events depuis 4 ans).

Pour passer LT sur la valeur il faudrait que j’étudie sérieusement le dossier. (par exemple je ne comprends pas pourquoi il faut s’endetter pour vendre du champ)

Je suis BIO (ainsi qu’AdThinkMedia) depuis 5 ans (déjà…). J’ai une technique assez simple : acheter quand elle baisse sans raison ou après annonce des pertes inévitables et vendre sur une news. Techniquement ca semble en effet assez prometteur en ce moment.
Mais c’est du LT, je n’ai aucun stop sauf éventuellement sur une news que je ne sais pas évaluer.

Le CT demande une stratégie et de la discipline…
Pour l’instant meme si je suis positif dans ce genre d’exercice il n’est vraiment pas évident que je gagne plus qu’en conservant des valeurs bien choisies. Je considère que c’est surtout un passe temps comme le casino, en plus rémunérateur quand meme !


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#11 17/12/2012 13h39 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   17 

Du Champagne à moins de 10€
Je n ai pas relevé ce genre d article au sujet du Champagne Lanson , mais d une façon générale autant en savoir plus,  avant de penser faire un placement :

Des marques qui bradent leurs champagnes
Avec un recul de la consommation à l’exportation des premiers pays friands de bulles (USA -50% et UK -30% de la consommation), les bouteilles de Champagne sont restées dans les caves de Reims au lieu d’être distribuées à travers le monde. On comprend alors aisément la stratégie de Moet et Chandon qui a racheté Mercier et Montaudon dernièrement pour écouler les énormes stocks de bouteilles non étiquetées puisque cette maison champenoise vend 95% de la marchandise à l’export. Malheureusement, ceci n’est pas un cas isolé. Ainsi chaque marque a une sous marque pour écouler leur surplus :
- Iroy pour les champagnes Taittinger
- Montvillers pour Bollinger
- Jeanmaire et de Castellane pour Laurent-Perrier
- etc
A noter qu il n est pas précisé dans ce cas de  quelle année , il s agit

Dernière modification par Swx (17/12/2012 14h23)

Hors ligne

 

#12 17/12/2012 14h38 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   21 

bifidus a écrit :

(par exemple je ne comprends pas pourquoi il faut s’endetter pour vendre du champ)

Monsieur Vranken a une stratégie qui consiste à détenir le plus de "foncier" (de vignes) pour le maîtriser : il doit à l’heure où nous parlons être le 1er propriétaire terrien en Champagne. ce qui au passage n’est pas mal pour quelqu’un qui n’est pas du sérail ert a commencé comme VRP.

il a une stratégie qui est donc basée sur la maîtrise de la "matière première" et veut être un "vendeur" de raisin et non pas un "acheteur" de raisins. or, acheter du foncier en Champagne puis porter les stocks, ça coute pas mal …

d’où la dette.

Hors ligne

 

#13 17/12/2012 14h49 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   125 

d’après les qqs articles que j’ai lu sur le secteur (je n’y connais pas grand chose mais regarde de près lanson et est surpris par son per faible pour du "luxe" vs Laurent-Perrier ou Vrancken) la dette sert dans le secteur à financer l’immobilisation du stock liée au vieillisement

Extraits - Lanson resultats S1 2011
" Au 30 juin 2011, l’endettement net consolidé s’élève à 460,22 ME contre 472,76 ME au 30 juin 2010 (-2,7%). Il était affecté à hauteur de 363,18 ME soit 79% de la dette consolidée totale au vieillissement du stock de vins dont la valeur comptable était de 410 ME

Dernière modification par Q2000 (17/12/2012 14h49)

Hors ligne

 

#14 17/12/2012 15h32 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   421 

Si j’ai bien compris un est endetté pour avoir acheté du terrain et l’autre pour avoir acheté du raisin et les ventes de produit final s’effondre…

On va y regarder à deux fois, je suis nostalgique de la Sucrière de Pithiviers et de ses fabuleux  champs de betterave et stocks de sucre…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#15 17/12/2012 15h46 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   125 

ce qui est etrange c’est que BCC ait acheté lanson en 2006 en reprenant sa dette de 413m€ et ses 55millions de bouteilles en stock
mais depuis 2006 le grand destockage na toujours pas eu lieu.

C’est vrai que d’un côté un stock de 55millions de bouteilles de champ se garde un peu plus dans la duree qu’un stock de 55 millions de Nokia 3310..

Par contre je ne suis pas sur que sa prenne bcp de valeur dans le temps (net des couts d’emprunt)

Hors ligne

 

#16 17/12/2012 16h03 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   88 

Et le prix du terrain vaut 20 années de CA !
Pour celui qui s’endette pour acheter le terrain ( different pour celui qui le possede depuis 40 ans …
Sans moi ….

Hors ligne

 

#17 17/12/2012 21h38 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   125 

Bon j’ai pris une position de 115 titres sur Lanson à 32€ aujourd’hui

voici quelques éléments pêle-mêles

petit disclaimer:
Attention: cela n’a clairement pas la prétention d’être une analyse approfondie, il ya sans doute un lot importants d’approximations/erreurs. Je me dis que ces éléments peuvent compléter la discussion sur la valeur

============================

1. Marché

citation site Lanson:
La zone d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Champagne est limitée à 35 200 hectares (319 communes) et plantée à 97%
Les Vignerons possèdent 87% des surfaces en production et les Maisons de Champagne commercialisent 2/3 des expéditions totales (dont 86% de l’export)
Le raisin : une matière première précieuse, payée entre 5,04 € et 6,60 € le kg pour les vendanges 2011

La révision en cours de l’AOC est un processus complexe devant produire ses fruits à partir de 2025


Marché en théorie porteur car l’aire de l’AOC est limitée et la demande est mondiale mais finalement la demande n’explose pas depuis 2/3 ans et les stocks commencent à s’accumuler. En particulier l’année 2012 ne sera pas une année faste pour les résultats

http://www.lanson-bcc.com/sites/default/files/marche%202012.jpg
croissance des expéditions de champagne depuis 1950
en millions de bouteilles en millions de bouteilles -  Source CIVC


==> les groupes côtés "pure players" sont sur des plus bas (ce n’est pas le cas de LVMH conglomérat du luxe..)

J’ai été surpris de voir que l’Asie a un poids faible dans l’exportation:
http://www.lanson-bcc.com/sites/default/files/exp_2011_fr.jpg

2. Lanson BCC
- #2 producteurs (#1 LVMH, #3 Vrancken-Pommery, #4 Laurent Perrier)
- 3 familles champenoises détenant chacune en gros 20% du K. Cela resulte des diverses fusions entre maisons.
- Lanson BCC est issus de l’achat par BCC en 2006 de Lanson qui était criblée de dettes
==> le groupe a donc hérité des 413m€ de dettes de Lanson au passif et de son stock de 55mio de bouteilles à l’actif

DAF Lanson ds agsmallcaps.com a écrit :

L’amélioration est substantielle. Après le rachat de 2006, nous avions un gearing de 568%, redescendu à 279% en juin dernier et sans doute sous les 240% d’après mes prévisions en fin d’année[2012]”

A ce cours-là on a pour 190M€

a. Résultats
Une boite qui a eu un RN compris entre 16M€ et 21M€ sur les 6 derrières années crise ou pas crise
==> soit un PER "histo" d’environ 10 et un PER 2011 de 9

Benchmark:
Laurent-Perrier a un PER de 19 un endettement de 114% mais a vraiment mieux reussi l’export hors europe avec un CA ex. EU de 77% (ca me parait enorme vs Lanson)

[/b]

b. Actif
193 M€ de capitaux propres
==> dont 112M€ de vignobles (terrains + vignes).
==> dont 50M€ de matos agricole

c. Passif
==> dettes de 472,3M€ vs 193M€ de CP… dès que j’ai vu ca je me suis "basta, ne vas pas plus loin…" mais en fait j’ai essayé de comprendre de quoi était-elle faite cette dette:

En fait elle sert en majeure partie à financer le stock de bouteilles hérité de Lanson
Hors "pb du stock" elle s’élève à 109M€ soit 57% des FPs
==> un élement central dans cette affaire est de savoir si le "collatéral" constitué par le stock de bouteille en face des 363M€ de dette est du flan ou du champ’…

http://www.lanson-bcc.com/sites/default/files/StructureFi2011.jpg
Structure financière (en M€)

Doc de Ref 2011 a écrit :

Au 31 décembre 2011, la dette financière nette consolidée s’élève à 472,32 M€ contre 468,20
M€ à fin 2010.
Sur cette dette consolidée, 363,16 M€ (355,88 M€ à fin 2010) sont affectés au
financement du stock de vins dont la valeur comptable s’élève à 435,30 M€ (411,94 M€ à fin
2010). Cette dette est donc couverte à 120 %. Rappelons que la politique constante du
Groupe est de ne pas inclure de frais financiers dans la valeur comptable des stocks.
Les autres dettes financières s’élèvent à 109,16 M€ dont :
- 59,8 M€, solde de l’acquisition de Maison BURTIN et de Champagne LANSON en mars
2006 (amortissement annuel : 13,4 M€),4. Situation financière .
LANSON-BCC.
Document de référence 2011  69  .
- 10,9 M€ affectés au rachat de 260.383 actions LANSON-BCC; cette transaction,
réalisée dans le cadre du programme autorisé par l’Assemblée Générale des
Actionnaires, a porté sur 4,2 % du capital soit 50% de la position détenue depuis fin
2009 par le Groupe BPCE à la suite du remboursement de ses ORA.
- 38,5 M€ affectés à l’acquisition de vignes ainsi qu’aux investissements d’extension et
de modernisation des sites et des outillages de production de Champagne
Chanoine, de Champagne Lanson à Reims et de Maison BURTIN à Epernay. Fin 2011,
la superficie totale  du vignoble propriété du Groupe s’élève à 117 ha 13 a 08 ca.
Le coût moyen de la dette consolidée ressort à 2,9 %; celui de la part fixe ressort inchangé à
3,3 % et celui de la part variable à 1,8 % (contre 1,5 %). L’échéancier de la dette financière
reste adapté au programme de vieillissement des vins (de 1 à 3 ans) ainsi qu’aux
investissements (25 % à moins d’un an, 55 % de 1 an à 5 ans et 20 % au-delà de 5 ans).

3. Mon modeste point de vue
- Je vois en lanson une opportunité de rentrer sur le secteur du luxe par la "petite" porte (ce n’est pas du veuve cliquot ou autre ruinard..). Pour moi c’est clairement la seule valeur qui peut offrir une opportunité (les autres st bcp trop chères.. j’ai même regardé qqs boites sur le marché libre)
- Le PER me parait vraiment faible vs la capacité prouvée de ces dernières années de Lanson de faire des profits
- j’ai l’impression qu’on peut se payer des actifs "champagne" en valeur compatble et sans goodwill avec des bulles
- Le champagne beneficiant d’une AOC et etant mondialement connue on est clairement dans un secteur qui ne peut que se consolider et qui beneficie d’une moat tres importante
- Mon avis sur la dette n’est pas tout a fait tranché. Pour le moment je me dis que ca fait sens de considerer qu’une partie est collatealisée au stock de 400M€ de bouteilles et que hors cela le geraing est acceptable pour moi (<100%)
De plus cette dette date d’avant de 2007 et Lanson a survécu au changement de monde post-2008 et arrive à maitriser/diminuer son endettement (par contre pas vraiment son stock..)

On voit qu’un élément clé de ce dossier est que les chinois preferent toujours leur jus de riz ou le faux cognac… si seulement un jour ils se mettaient à boire du champagne à leur mariage!!

==> n’hesitez pas à pointer mes erreurs ou mes mauvais jugements: cela peut etre constructif comme discussion!

EDIt: je rajoute le bilan simplifié
http://www.lanson-bcc.com/sites/default/files/bilan_2011_FR.jpg

EDIT EDIT bonus: le CdR

http://www.lanson-bcc.com/sites/default/files/CDR2011_FR.jpg

EDIT^3: corrections d’une dizaine de fautes d’orthographes… il en reste

Dernière modification par Q2000 (20/12/2012 16h56)

Hors ligne

 

#18 18/12/2012 00h12 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

Merci q2000 pour cette analyse.

Je suis un investisseur débutant et je manque de méthode.Je me suis fier à mes faibles connaissances pour prendre position, mais le fait que les propriétaires rachétent leurs actions a été un élément déclencheur.

La configuration actuelle m’a fait préssentir un plus bas et meme en temps de crise, les gens boivent du champagne. Les champenois ont à priori un probléme structurel de surproduction. ( accumulation de stock lourd à financer)

Je vais reprendre ton analyse pour essayer de l’approfondir et tenter de mieux comprendre l’aspect comptable de ces sociétés.(prochain post)

Pour le secteur champenois, je pense qu’actuellement, il subit la crise et que les sociétés qui ne sont pas à l’international souffrent.( c’est le reproche fait à Vranken et Lanson d’ou l’augmentation du stock).

Je suppose qu’ils vont investir dans le secteur de la distribution en europe. (logique quand on a du stock et très vite rentable)

Je retiens tes propos sur le fait qu’il y a une AOC "champagne" en cours. J’habite au Vietnam et on trouve ici une sorte de champagne russe. Avec une bonne AOC champagne de France, le secteur pourra etre plus défensif en terme de tarif et la valeur du stock sera maintenue.

Pour les chinois, c’est plutot du coté de l’AOC Cognac, qu’il faut regarder.

Dernière modification par Bistouky (18/12/2012 00h36)

Hors ligne

 

#19 18/12/2012 00h31 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   125 

Tres bonne remarque concernant les achats par les dirigeants.
J’ai d’ailleurs oublié de le re-préciser dans mon post (je vais l’éditer)

Il y a deux éléments sur ces rachats:

1. Rachats par l’entreprise de la participation de BPCE 10% par de la dette puis annulation

Cela a été apparemment fait en plusieurs fois:
A. 2011 ~3/4% du K annulé fin dec.
B. fin juin 2012 ~rachat 4% supplémentaire du K (ces actions n’ont pas été encore annulées)
    ==> le prix d’achat est de 39€ env.

2. Rachats directement de dirigeants par le biais de diverses SCI
==> voir le tres bon screener de IH (Lanson y figure une quantité de fois pour des achats à 50, 45, 40, 35 etc..)

Source "A"
Le conseil d’administration de Lanson-BCC, le 13 décembre dernier, a décidé l’annulation, à effet du 22 décembre 2011, de 260.383 actions rachetées dans le cadre du programme de rachat d’actions autorisé par l’assemblée générale des actionnaires du 19 mai 2011.
Lanson-BCC: annule 260.383 actions. - Indices & Actions - Le Figaro Bourse

Source "B"
Les capitaux propres s’élèvent à 184,06 M€ 30 juin 2012 contre 176,43 M€ au 30 juin 2011.
Par rapport au 31 décembre 2011, ils ont baissé de 9,2 M€ pour 3 raisons principales :
- le paiement du dividende de l’exercice 2011 intervenu le 13 juin 2012 (- 2,05 M€),
- la neutralisation des titres LANSON-BCC (4,4 % du capital) acquis le 26 juin 2012 auprès du
Groupe BPCE (- 9,9 M€) et qui figurent maintenant en autocontrôle, 
- la constatation du résultat du 1° semestre 2012 (+ 3,2 M€)

http://www.info-financiere.fr/upload/ECO/2012/09/FCECO027288_20120912.pdf

Dernière modification par Q2000 (18/12/2012 00h32)

Hors ligne

 

#20 18/12/2012 05h53 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

Interrogation et analyse.

Pour aller plus loin, j’ai regardé les analyses sur un des leader champenois LPE laurent perrier.

Les recommandations ont été revues à la baisse (75 vs 92 €) pour Natixis, suite à un renversement de tendance anticipé du volume des ventes dans le champagne.
Le cout publicitaire des 200 ans vont peser aussi sur la rentabilité.
Natixis " le groupe devrait surperformer ses pairs compte tenu de son exposition au grand export 23% du CA et de sa présence sur le haut de gamme."
PER de 19.48
Le CA de LPE est passé de 2008à 2011 par un creux ( 249 puis 171 et enfin 218 ) Le résultat net est passé de 34 en 2008 à 10 en 2010 et enfin à 21 en 2012. Le cout de l’endettement est stable de -11à -10.

Avec LPE, on est dans le marché du luxe français !

Pour Vranken, c’est le mélange des genres qui déplait aux investisseurs. (revente de biens personnels à un cout élevés à la société mére, quelque chose comme ça…à vous de creuser). Bien entendu, la baisse de d’activité du secteur champenois joue aussi.
Par contre , je comprends mieux le rachat de la marque Listel. Cette diversification ( avis personnel) est sans doute du au fait qu’en champenois les prix des terrains à vigne explosent,(700 000 à 1.200 0000 euros l’hectare) et que la diversification permet de profiter de meilleures opportunités tout en conservant la meme force de vente.( champagne, porto, rosés….)

Vranken vend à 30% en europe sur de la gamme moyenne et 63 % en france.

Le CA de vranken entre 2007 et 2011 est passé de 286 à 339. Le revenu net de 18 à 9. (toujours + sur la période). Le cout de l’endettement est passé de -24 à -16.5

Natixis début novembre est "à acheter" sur Lanson car la marge nette a progressé, le résultat du T4 est donc crucial.(45% du ca annuel) Une baisse des volumes maitrisé par un controle strict des cout et un prix-mix positf.

L’objectif de cours était fixé à 45€ vs 47€.

A priori, la grande distribution fait du forcing pour avoir du champagne à prix cassé "Lanson n’a pas souhaité répondre à cette pression sur les prix".La concurrence est forte sur l’entrée de gamme.

Pour Lanson ,le CA est quasi stable depuis 2007( 322 à 310 en 2011) , les bilans toujours positifs aux alentours de 20 et le cout de l’endettement est passé sur la meme période de -19 à -13.

Quand j’analyse le secteur, au vu de l’historique des bilans , j’ai l’impression que les groupes s’en sortent bien compte tenu de la crise économique. Une politique générale de maitrise des couts pour les producteurs et une maitrise des prix de vente.

Pour les plus faibles qui bradent leur stock ( -10€ la bouteille en GD)  et qui ne peuvent pas résister à la pression tarifaire, j’ai bien peur pour eux, qu’ils se fassent racheter rapidement et que la concentration des maisons de champagne se fassent au sein des grands groupes.

J’extrapole en prévoyant que la limite géographique de l’AOC champagne renforce la possibilité pour les grands groupes de maitriser les prix de vente et de protéger leur marque. La crise chapenoise a du fragiliser de petites maisons qui bradent aujourd’hui leur stock, ils feront faillite à plus ou moins long terme . Les prix cassés cesseront ou du moins diminueront.( sauf création d’une ligne à trés bas prix par une big cap)

Les cours de bourse de VRAN et de LAN sont trés bas et leur PER de 10 environ, ce qui me semble très bas. La récente annonce sur la baisse de CA de vranken parait etre intégré dans les cours.

J’ai pris position sur Vranken car il a une position diversifiée sur la vente et la production d’alcool et que son PER est faible. Je crois cette société capable de surmonter un passage creux des ventes de champagne.
J’ai pris position sur Lanson car ce groupe me semble capable de défendre ses marques et de maintenir son positionnement tarifaire sur le long terme.

Si le secteur champenois va mal, il donnera l’occasion aux grands groupes de se concentrer encore un peu plus et de faire des achats de propriétés déficitaires ayant du mal à se remettre de la crise de 2009 et de la baisse des ventes 2012.

Ceci ne représente que ma réflexion et n’est en aucun cas une incitation à l’achat ou à la vente.

Pour l’AMF, j’ai 100 LAN et 125 VRANk. Je préviendrai sur ce forum de tout mouvement à la vente ou à l’achat sur ces actions.

Hors ligne

 

#21 18/12/2012 06h10 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

Réponse à Q2000.

J’ai relu ton avis aprés avoir écrit le mien.

Nous sommes d’accord sur les grandes lignes, les maisons de champagnes (VRANK,LAN et LPE) réussissent à conserver leur marge et à réduire leurs dettes.

La valeur de "l AOC champagne" est un atout précieux.( aussi connu que coca cola?)

Je pense que ce secteur est sur la défensive. La crise économique européenne (mondiale?) aura t’elle raison du champagne?

A mon sens , le champagne bas de gamme n’a pas d’avenir . Il résulte plus de destockage ou de faillite. Plutot que de produire à perte, il y aura de la jachére. La logique voudrait une diminution de la production et une montée en gamme générale.

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout. Si vous avez des avis plus financiérement précis , je suis à votre écoute.

Hors ligne

 

#22 18/12/2012 08h06 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   211 

Sur Vranken,

quid de la "diversification" porto et rosé ?

Est-ce une bonne chose? Je veux dire par là est-ce que ces activités sont rentables ?
Je crois savoir que le marché du rosé est en croissance.

Hors ligne

 

#23 18/12/2012 08h42 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

Je ne sais pas si le rosé ou le porto sont rentables.
Vranken est le N°2 de la production et la commercialisation du champagne.

Quand on fait un container de champagne ou une livraison en europe, ça coute rien de rajouter un peu de rosé et du porto. Meme commercial, meme facture, économies d’échelles …..etc….(meilleure marge sur le rosé car le réseau est plus qualitatif ?..)

Hors ligne

 

#24 18/12/2012 10h29 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   421 

Pour moi faire du rosé est rédhibitoire pour une marque de Luxe. Quand tu as une appellation comme Champagne tu fais pas dans le Kiravi, les synergies sont les memes que si Hermes distribuait des jeans bangalis avec ses carrés.

Il n’y a aucun avantage compétitif sur le rosé. Qui va comprendre la différence entre du gris de gris (qui est pas donné et franchement tres bof a cote d’un grand rouge) et du rosé italien qui est du mauvais blanc avec deux gouttes de rouge dedans ?

Les Russes qui demandent la bouteille de champagne la plus chère de la boite de nuit ne feraient pas la différence avec de la blanquette de limoux, mais ils achètent un nom, des paillettes d’or dedans et de la frime. c’est le principe d’une marque de luxe.

Donc il faut considérer la marque comme de la distribution et rien ne justifie plus le pe de 10 avec un fort endettement.

Lanson m’a l’air fondamentalement plus interressant, mais il faut absolument faire comprendre aux asiatiques que quelqu’un qui a réussi doit boire du champ comme il doit avoir un sac Vuitton…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#25 19/12/2012 12h34 → Lanson-bcc : production et commercialisation de champagnes (action champagne laurent perrier noel)

Membre
Réputation :   19 

VRAP  a pris 9,6 % aujourd’hui avec un volume de plus de 10 000 titres.

Je n’en connais pas la raison, sinon peut-etre des possesseurs de titres qui se rechargent pour diminuer leur PRU.

Le cours est à 21€. Mon pru est de 19.20 . J’en ai 125.

Je compte garder cette ligne à long terme. ( dvd de 5%). Quand elle sera remontée au dessus de 23/24, je poserai un stop à 20.50 et je l’oublierai dans un coin de mon portefeuille….

J’attends le meme scenario sur Lanson.

1 caisse de champagne/an  avec les dividendes !!!!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech