Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 01/11/2012 23h21 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Bonsoir,

Voici mon portefeuille d’action à ce jour, ainsi que ma stratégie: buy&hold diversifié géographiquement et sectoriellement, rien de bien étonnant sur le forum!

Le portefeuille a été constitué depuis 2005, mais a subi de grosses évolutions cette année: depuis que j’ai atteint mes objectifs en terme d’épargne de précaution et d’épargne monétaire, l’essentiel de mon épargne a été tourné vers le portefeuille cette année. Ca devrait continuer en 2013. Le pea est chez boursorama (tarif petits ordres), le CTO chez Binck (pas de frais de courtages pour l’instant).

Certaines lignes sont "historiques": j’arrive facilement à acheter… beaucoup moins à vendre! Ca m’a couté quelques sueurs froides par le passé, j’en garde une trace historique dans mon portefeuille (je vous laisse trouver quelle est l’action concernée, qui est amenée à disparaitre progressivement…) Du coup les nouveaux achats sont ciblés sur du buy&hold. J’ai commencé juste avant l’été 2011: sur mon pea j’ai mis Suez Environnement, Vivendi, sur celui de mon épouse Sanofi et Danone. Je vous laisse deviner qui est content aujourd’hui!

La diversification géographique s’est faite en 2 temps: d’abord via des trackers (soit sectoriels, soit géographiques). Concrètement je regarde en début de mois quel est le secteur/la zone sous représenté. Si je n’ai pas d’idée particulière, j’achète un tracker sur le secteur ou la zone (de préférence à réplication physique et distribuant, pour l’aspect psychologique de voir arriver des sous sur le compte). C’est ce que j’ai fait par exemple sur l’immobilier en achetant un tracker EasyEtf sur mon pea… sauf que j’ai du le solder suite à sa non éligibilité… En ce moment avec les connaissances que j’ai pu accumuler sur le forum j’ai de plus en plus d’idées et j’achète de moins en moins de trackers, pour privilégier les actions directes. Je trouve ça plus satisafaisant.

Du coup comme je ne vend rien le portefeuille a beaucoup de lignes. Dernier point, j’évite à la fois les trop grosses lignes en pondération et en montant (mon biais psychologique est autour de 2000 euros par ligne). J’ai quasiment toutes les lignes que j’ai en ligne de mire.

Certaines lignes font doublon (par exemple 2 trackers sur le S&P500): c’est pour comparer in situ différents émetteurs de tracker. Vivendi est comptée à 50% dans le secteur Télecom, et 50% dans le secteur consommation discretionnaire.

Voici l’allocation sectorielle cible:

Consommation de base 25%
Consommation discretionnaire 4%
Energie 18%
Santé 18*
Industrie 4%
Collectivités 7%
Informatique 6%
Télécoms 4%
Finance 3%
Industrie 1%
Immobilier 10%

Et l’allocation géographique cible:

Zone Euro 60%
USA 30%
GB/Suisse 5%
Asie/Emergents 5%

Voici donc le portefeuille:

Consommation de base

Casino (7,97 %)
Danone (7,13 %)
Pepsico (USD) (2,05 %)
Procter&Gamble (USD) (1,85 %)
Kellog (USD) (1,89 %)

Consommation discretionnaire

Vivendi (1,91 %)

Énergie

Total (7,78 %)
RDSA (3,84 %)
BP (GBP) (1,91 %)

Santé

Sanofi (9,55 %)
Eli Lilly (USD) (1,9 %)
JNJ (USD) (1,7 %)
Glaxosithcline (GBP) (1,98 %)
Pfizer (USD) (1,74 %)

Industrie

Vinci (3,85 %)

Matériaux de base

Vide

Services aux collectivités

Suez Env (3,46 %)
GDF Suez (4,22 %)

Services financiers

Vide

Technologies de l’information

Soitec (4,34 %)
Neopost (1,82 %)

Telecom

Vivendi (1,91 %)
Verizon (USD) (1,86 %)

Immobilier

EasyETF Euro (1,91 %)
Lyxor Epra EU (3,81 %)

Trackers action

Lyxor Health Eur (1,9 %)
HSBC FTS100 (1,97 %)
iShares DJ30 Div (3,86 %)
iShares S&P 500 (2,02 %)
HSBC S&P 500 (1,95 %)
PowerShares Asie ex Japan (4,13 %)
Ishares Emergents (1,75 %)

Liquidités (1,87 %)

Les actions que je regarde mais que je n’ai pas encore en portefeuille: Unilever, Mac Donald’s, BSkyB, Rubis, Linn Energy, Air Liquide, Visa, Eutelsat, IBM, Microsoft, … ça commence à faire beaucoup!

Pour l’instant je suis sous-pondéré en énergie et immobilier, ainsi que sur la zone dollar. Ce qui guidera mes prochains achats.

Au plaisir,

Weber.

Mots-clés : actions, portefeuille, trackers

Hors ligne

 

#2 02/11/2012 13h19 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Je vois que vous avez un certains nombre de trackers (je pense que c’est pour avoir une meilleure diversification).
Moi également je souhaite ouvrir un PEA avec des trackers pour commencer (faible montant). J’essaye de trouver une bonne diversification avec à partir de tous les trackers éligible en PEA. Pas facile pour un débitant comme moi (j’utilise les site QUANTALYS et MORNINGSTAR).
Comment avez vous fait pour sélectionner ces trackers…
Bonne chance avec votre portefeuille.

Hors ligne

 

#3 02/11/2012 15h28 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Le choix s’est fait progressivement au fur et à mesure du remplissage du portefeuille. Au départ j’ai listé les trackers accessibles sur Paris et Amsterdam (pour lesquels les frais de transaction chez boursorama étaient les plus avantageux). Ce qui m’a donné différents émetteurs: ishare, amundi, lyxor, hsbc, powershare.

J’ai ensuite cherché les trackers à la fois liquide et à réplication physique (qui détiennent les titres en vif). Il y a eu des débats sur le forum à ce sujet (voir par exemple Trackers et ETF : avantages et inconvénients). Concrètement, les principaux vendeurs français (lyxor, amundi) font de la réplication synthétique ce qui permet de loger leurs produits dans le pea, mais les actifs ne sont pas ceux de l’indice et il y a une part de contrats de gré à gré: du coup la composition indiquée par exemple sur Quantalys n’est pas représentative de l’indice associé. Il y a eu une charge contre les trackers synthétiques en fin d’année dernière qui s’est suivi par une amélioration des règles (voir par exemple La sécurité des trackers sera renforcée | Le Revenu). Du coup le débat reste ouvert.

Pour les trackers indiciels, les trackers ishare, powershare et hsbc sont à réplication physique, les trackers ishare sont beaucoup plus liquides. Ils distribuent tous leur revenu (trimestriellement ou semestriellement). Les trackers amundi et lyxor sont à réplication synthétique (élligibles au pea la plupart du temps). Le site d’iShares est très complet: il donne la répartition sectorielle, les compositions, les historiques de distribution.

Pour les trackers sectoriels, lyxor a tout une gamme (à réplication synthétique) européenne (pea) et américaine (non pea). Ils capitalisent les revenus.

Personnellement je préfère les trackers distribuant, pour voir le revenu "en vrai". Par contre ce n’est pas optimisé fiscalement (par exemple mes trackers sur le S&P500 sont sur un compte titre ordinaire). Je me pencherai sur cette problématique quand je m’approcherai de la tranche supérieure à l’IR.

Enfin j’ai choisi différents émetteurs pour diversifier le risque (à un niveau un peu maladif peut être,surtout vus les montants!): je n’ai pas envie de mettre tout mon portefeuille chez un même émetteur et de le voir faire faillite…

Il existe d’autres émetteurs (SPDR par exemple), tout dépend de la place de cotation que vous privilégiez.

Dernière remarque: parfois il faut forcer la main à votre brocker. Par exemple le tracker HSBC S&P500 côté à Paris n’était au départ pas accessible chez boursorama. Je leur ai fait remarquer qu’ils promettaient un accès à tout Euronext Paris et le problème s’est réglé tout seul.

En espérant vous avoir un peu éclairé,

Weber.

PS: Avec quelques mois passés sur le forum, j’espère que le lapsus du débitant n’aura plus lieu d’être!

Pas facile pour un débitant comme moi (j’utilise les site QUANTALYS et MORNINGSTAR).

Hors ligne

 

#4 18/11/2012 23h20 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Décidemment je n’ai pas de chance avec les trackers: après le tracker easyetf qui perd son elligibilité au pea, voici qu’iShare décide de radier 14 ETF au 14 décembre, dont le iShare DJ30 Dividend. Du coup 2 lignes que j’avais acheté pour le long terme se retrouvent soldées de force en quelques mois à peine!

Le côté positif c’est que ça renforce ma tendance actuelle qui est de privilégier les actions en direct: le tracker concerné existe depuis 2005 et l’annonce de sa radiation se fait d’un coup.

J’ai deux possibliités pour la fin de vie de cette ligne:
- soit attendre la radiation et le retour final de l’émetteur
- soit vendre avant.
Mon intuition me dit de vendre avant quitte à payer les frais de courtage, mais si quelqu’un a déjà fait l’expérience d’une radiation de tracker je suis preneur.

Hors ligne

 

#5 02/01/2013 14h40 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Mise à jour du portefeuille actions en ce début d’année.

Opérations récentes:
- vente du tracker ishare DJ30 dividend US suite à son déréférencement d’euronext paris (j’aurai pu le garder mais ça impliquait une vente à terme à Francfort avec des frais élevés).
- renforcement de Procter&Gamble
- ouverture d’une ligne McDonald’s corp

Sur 2012 la performance du portefeuille est positive de 2,8% (sur la valorisation actuelle). C’est modeste mais c’est un début! J’ai grandement amélioré la répartition du portefeuille. Maintenant je sais lire un bilan de société, je sais à quoi sert un rachat d’action et j’ai une vision assez claire de la stratégie qui me convient pour 2013. Je suis encore un peu sous-pondéré en zone dollar, mais l’allocation cible se précise, bientôt je devrais me poser des questions sur la partie obligataire (pour l’instant je suis 100% fond euros dessus)!

Il me reste à renforcer le pôle immobilier et énergie. Pour l’immobilier, je penchais vers le canada (diversification en devise en sus), mais la fiscalité des retenues à la source a évolué l’an dernier avant que je ne me penche dessus.

Meilleurs voeux à tous,

Weber.

Consommation de base (22,8%)

Casino (8,32%)
Danone (7,18 %)
Pepsico (USD) (1,89 %)
Procter&Gamble (USD) (3,57 %)
Kellog (USD) (1,85 %)

Consommation discretionnaire

Vivendi (2 %)
Mc Donald’s Corp (USD) (1,71 %)

Énergie

Total (7,62 %)
RDSA (5,39 %)
BP (GBP) (1,75 %)

Santé

Sanofi (9,53 %)
Eli Lilly (USD) (1,86 %)
JNJ (USD) (1,55 %)
Glaxosithkline (GBP) (1,82 %)
Pfizer (USD) (1,66 %)

Industrie

Vinci (3,91 %)

Matériaux de base

Vide

Services aux collectivités

Suez Env (3,75 %)
GDF Suez (3,61 %)

Services financiers

Vide

Technologies de l’information

Soitec (4,59 %)
Neopost (1,63 %)

Telecom

Vivendi (2 %)
Verizon (USD) (1,63 %)

Immobilier

EasyETF Euro (1,91 %)
Lyxor Epra EU (3,75 %)

Trackers action

Lyxor Health Eur (1,86 %)
HSBC FTS100 (1,9 %)
iShares DJ30 Div
iShares S&P 500 (1,91 %)
HSBC S&P 500 (1,8 %)
PowerShares Asie ex Japan (4,07 %)
Ishares Emergents (1,76 %)

Liquidités (2,04 %)

Hors ligne

 

#6 02/01/2013 16h13 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   113 

Vous avez Vivendi dans deux catégories différentes (conso discret. & telecom) ?


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#7 02/01/2013 17h46 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Oui, j’ai compté 50/50 pour faire simple. Je ne me voyais pas mettre Activision Blizzard en télécom ou SFR en consommation discretionnaire!

Hors ligne

 

#8 08/02/2013 11h01 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Mise à jour  du portefeuille début Février: j’ai légèrement remanié l’allocation cible sur la partie action en remontant la cible sur le secteur informatique. Lorsque j’ai construit cette allocation, informatique rimait avec speculation. Depuis j’ai appris ce qu’était un FCF, un ratio de distribution… et du coup il y a beaucoup de sociétés qui ont l’air solides!

Sont arrivés dans le portefeuille:

- 30 actions microsoft et 39 actions intel. Deux leaders qui sont malaimés mais qui ont un historique solide. Pour Intel je garde en mémoire les années 2005/2006, où AMD sortait des processeurs "meilleurs" et ou on annonçait la mort du géant. Toute ressemblance avec la situation actuelle Intel vs ARM ne serait que fortuite. La force de frappe du leader (cf les dernières annonces en terme de R&D) m’ont convaincu qu’il y a un décallage entre le meilleur produit et celui qui se vend le mieux. Pour Microsoft, huge moat avec une situation intéressante au niveau des entreprises. C’est un peu la même idée que pour intel: en 2005 openoffice commençait à être efficace, firefox aussi, pourtant Mircosoft est toujours là! Pour moi c’est une société quit suit les tendances sans forcément les déclencher (contrairement à Apple), mais qui sait très bien le faire en général. Les deux sociétés distribuent un dividende trimestriel honorable.

- 42 parts du tracker  Vanguard FTSE Canadian Capped REIT dont j’ai parlé dans la file dédiée aux foncières canadiennes (Foncières cotées canadiennes : vive les dividendes mensuels !). Je voulais me diversifier hors zone euro en immobilier, j’ai hésité avec un investissement direct en Cominar, j’ai choisi la carte de la diversification.  Inconvénient: le tracker est assez récent. Je l’ai quand même privilégié à son concurrent chez iShare d’une part pour diversifier les émetteurs et d’autre part en "représaille" à la sortie du tracker iShare  Dividend US de la place de Paris. Vu les montants engagés la perte en frais de gestion ne risque pas d’entamer le bilan de blackrock…

Les perspectives:

La répartition cible est quasiment atteinte et le portefeuille suffisamment diversifié. Je vais me concentrer les prochains mois à renforcer les lignes présentes  au gré des opportunités: pour l’instant j’ai profité des frais de courtage gratuits pour initier des petites lignes, qui ont vocation à grandir.
Je suis encore un peu sous-pondéré en zone dollar et toujours dans le secteur de l’énergie. Mais le prochain renforcement sera sans doute Shell suite à l’accueil mitigé de ses résultats. 

J’ai encore quelques actions dans ma watchlist, sur lesquelles je rentrerai si l’opportunité se présente, mais ce n’est pas la priorité (je commence à avoir pas mal de lignes, ça fait pas mal de rapports à lire!)

Même si j’aime bien les flux de dividende (qui sont modestes chez moi!), je regarde les sociétés US qui privilégient les rachats d’action: avec la supression de l’abattement fixe sur les dividendes cette voie me semble fiscalement plus efficace. Je surveille Visa (qui ne fait que monter… je la regarde depuis Septembre dernier mais ce n’était pas ma cible prioritaire à ce moment là), Mastercard (c’est encore pire), DirecTV et Berkshire. En europe je surveille Eutelsat, Scor, AirLiquide.

Weber.

Hors ligne

 

#9 30/04/2013 11h26 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Petite mise à jour du portefeuille: comme annoncé j’ai renforcé Shell et vais initier une position sur Exxon Mobil (dividend aristocrat, bon bilan, bonne culture de l’actionnaire, idéal pour une optique Buy&Hold à mon sens). J’ai hésité avec Chevron mais à un moment il faut trancher. La partie énergie se trouve maintenant assez diversifée.

Le reste du portefeuille a bien réagi en montant avec le marché mais en ne descendant pas trop pendant les (courtes) phases de correction.

Prochaine étape: je suis désormais un peu sous-pondéré en immobilier. Je suis avec attention les discussions relatives aux mREITS mais il faut que je me forme sérieusement. Le plus simple serait de renforcer mon tracker européen, mais je commence à prendre plaisir à étudier les sociétés (même si je n’ai pas du tout la prétention de faire aussi bien que beaucoup ici). Et sur ce secteur j’ai encore beaucoup à apprendre!

Hors ligne

 

#10 11/09/2013 22h01 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Petite mise à jour du portefeuille, qui a un peu tangué cet été mais rien de bien inquiétant. J’ai continué mes emplettes avec
- l’initiation d’une position sur Eutelsat dans le secteur des télécoms.
- et plus récemment sur Visa, le jour où elle est entrée au DJ30 (soit hier): pas vraiment le meilleur timing mais elle rentre dans la catégorie des actions toujours trop chères. Un jour il faut franchir le pas, et j’aurai l’occasion de renforcer si elle baisse.

A partir de maintenant ça va être plus simple: immobilier de côté je peux guider mes choix par rapport à mon allocation cible. Si rien ne bouge le prochain investissement sera un renforcement de Procter&Gamble.

J’ai été un peu impacté par la hausse des taux via mon tracker sur l’immobilier canadien.  Je n’ai pas beaucoup avancé ma réflexion sur le secteur immobilier qui reste marginal dans mon patrimoine. Je devrais m’orienter vers:
- quelques preferred de mREITS
- quelques SCPi dans mes assurances vies
- des renforcements des autres trackers que j’ai déjà en portefeuille.

Mais ça reste trop vague encore pour que je fasse quelque chose de suite.

Sinon il va falloir que je me penche sur les projets de scission de Vivendi, qui vend un des actifs qui m’intéressait le plus (Activision) et sur les conséquences du rachat de Verizon Wireless.

La répartition actuelle:

Consommation de base        19,54
Casino        6,71
Danone        6,3
Pepsico* (USD)        1,73
Procter&Gamble* (USD)        3,23
Kellog*(USD)        1,58
       
       
Consommation discrétionnaire        2,99
Vivendi*        1,52
Mc Donald’s corp*(USD)        1,47
       
Énergie        15,95
Total        6,32
Royal Dutch Shell        5,57
Exxon Mobil (USD)        2,68
BP (GBP)        1,37
       
Santé        15,54
Sanofi        7,63
Lyxor Health Eur        1,68
Eli Lilly* (USD)        1,6
Jonhson&Jonhson* (USD)        1,53
Glaxosmithkline* (GBP)        1,63
Pfizer (USD)        1,48
       
Industrie        3,56
Vinci        3,56
       
       
Matériaux de base        0
Air Liquide       
       
Services aux collectivités        6,97
Suez Env        3,91
GDF Suez        3,06
       
Services financiers        2,33
Visa .inc (USD)        2,33
       
Technologies de l’information        9,39
Soitec        3,69
Neopost        1,69
Intel Corp (USD)        1,95
Microsoft Corp (USD)        2,07       
       
Télecoms        5,52
EutelSat        2,6
Vivendi*        1,52
Verizon (USD)        1,4
       
Immobilier        7,7
EasytETF Euro         1,42
Lyxor  EPRA EU        4,24
Vanguard ETF Canada        2,04
       
Trackers internationaux        9,46
       
HSBC FTS100 (pea)        1,58
iShares S&P500        1,75
HSBC S&P500        1,68
PS Asie ex Japon        3,2
Ishares Emergents        1,25

Hors ligne

 

#11 01/11/2013 23h51 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Mise à jour de la stratégie: rien ne change pour la partie action mais j’ai décidé de donner plus de poids à l’immobilier qui est vraiment très marginal dans le patrimoine global. Ca fait plusieurs mois que je réfléchis à la meilleure manière de m’y prendre.

Pour faire la synthèse des différentes pistes:

- achat de la résidence principale, sans relancer le débat investissement ou non: inenvisageable tant que nos situations professionnelles ne seront pas stabilisées (géographiquement), mais possible à moyen terme. Du coup je garde un matelas de sécurité (fond euro et pel)

- investissement locatif: trop chronophage à mon goût et trop risqué. Je suis un partisan de la diversification, le tiquet d’entrée pour être bien diversifié en locatif est hors de portée pour moi.

- SCPI en direct: trop de frais (entrée et IRPP)

- SCPI avec un crédit: plus intéressant mais ne permet pas de lisser le point d’entrée. Je n’ai pas envie de rester bloqué 15 ans si le marché se retourne. Je pars du principe que je ne lis pas dans l’avenir et que les choses changent vite. Du coup je raisonne comme pour les actions: si une SCPI voit sa valeur fortement baisser mais que j’ai confiance en ses actifs je voudrais pouvoir la renforcer. Pour le faire il faudrait dans cette démarche refaire un emprunt ce qui viendra in fine impacter l’éventuel achat de la résidence principale.

Il reste les SCPI via une assurance vie, les SIIC en direct, via des OPCVM ou des ETFs.

Au départ vu que les SIIC ne sont plus éligibles au pea j’avais creusé les SCPI via l’assurance vie, lu beaucoup de rapports. Mais à tout comparer, en particulier les frais à l’entrée, j’en suis arrivé à la conclusion que même avec l’IRPP à payer les SIIC en direct restaient plus intéressantes. Attention ceci n’est vrai que si mon TMI reste à 14%. Pour ceux qui sont à 30% l’assurance vie devient plus intéressante. 

Un point intéressant: les AV ne distribuant que 85% des dividendes ne sont pas si
mauvaises, grâce au discount sur les frais d’entrée: leur amortissement est très long ce qui fait que l’AV qui distribue 100% n’est rentable qu’au bout de nombreuses années.

Voici quelques simulations basés sur des hypothèses réalistes avec les frais de mes courtiees (binck et linxea). Envisager une plus-value de plus de 10%/an me semble un peu trop optimiste du coup j’ai arrêté les simulations là.

Avec un TMI de 14%:

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3344_image_17.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3344_image_18.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3344_image_19.png

Avec un TMI de 30%:

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3344_image_20.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3344_image_21.png

La conclusion parle d’elle même, l’investissement en direct est vite dépassé par l’assurance vie, même si le rendement brut au départ des SCPIs est inférieur à celui des SIICs considérées. 

Pour les OPCVM et les ETFs, difficile de les rajouter à la simulation puisque les dividendes sont souvent réinvestis. J’en ai un peu dans mon pea (lyxor), et je compte conserver/renforcer ce véhicule pour l’exposition hors zone euro. Mais plus le temps passe plus je prends goût à rentrer dans une société. L’investissement en ETF a le mérite de la simplicité mais le désavantage d’avoir trop d’un coup.

J’envisage donc la répartition suivante:
- diversification géographique: 60% euro, 25% USD/CAD, 10% GB/SUISSE, 5% asie
- partie zone euro:SIIC en direct (mix bureau/commerce), part des ETFs déjà constitués
- partie GB/SUISSE: ETF Lyxor
- partie USD/CAD: preffered stock pour la partie USD, REIT en direct pour la partie CAD.
- partie asie: via le poids sectoriel de l’immobilier dans mon ETF asiatique.

J’ai déjà commencé mes courses sur la partie europe, le portefeuille est amené à être complété au fil du temps comme le portefeuille action.

Désolé pour la longueur du message, mais le fait de coucher la stratégie sur le papier m’aide à vérifier que j’ai bien les idées claires. N’hésitez pas à la critiquer (pour l’améliorer s’entend!)

Hors ligne

 

#12 12/12/2014 01h04 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   113 

Que donne votre nouvelle stratégie avec un an de recul ?


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#13 29/12/2014 00h32 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Merci de vous intéresser à mon portefeuille! Avec un peu de recul, ce que je peux dire c’est que cette stratégie me va bien, ce qui vu le temps que j’ai passé à y réfléchir avant de me lancer est plutôt rassurant!

En terme de performance globale je suis plutôt satisfait, même si honnêtement en prenant un ETF MSCI World à la place de toutes mes lignes j’aurai fait aussi bien (mais ça aurait aussi été beaucoup plus ennuyeux)! Sur 2014  tout placement confondu et sans compter les participations aux bénéfices des fonds euros, les revenus de mes placement ont payé les 2/3 de mon loyer annuel.

Concrètement en début de mois je regarde quelle est la classe d’actif en retard, puis dans cette classe je regarde quel est la région/secteur en retard. Ensuite je creuse dans le secteur concerné en me documentant, ou alors (le plus souvent maintenant que le coeur du portefeuille est constitué) je renforce une valeur que j’ai déjà. Ca me permet de ne pas me disperser, tout en gardant une diversification contrôlée. Il y a un côté un peu contrariant dans la façon d’investir que ne me déplait pas, mais tout en se laissant porter par le marché. Attention, même si je ne suis pas expert,  je ne choisis pas les  actions au hasard (du moi je ne crois pas).

Ca me permet surtout de fixer une ligne directrice. De ce que j’ai compris de l’économie c’est qu’elle était souvent imprévisible. 2014 devait être l’année de la remontée des taux (et pourtant j’ai passé l’année à acheter le secteur immobilier), le pétrole devait rester haut, l’euro fort, etc…  Donc dire 2015 sera l’année du dollar, ou l’année du pétrole ou autre ce n’est pas de mon ressort (et visiblement pas du ressort de grand monde!). Du coup je préfère mettre quelques oeufs dans tous les paniers.

Pour moi le plus gros avantage c’est qu’on ne se pose pas trop de questions tout en mettant un peu de timing dans les achats. J’ai pu renforcer Sanofi après le limogeage du PDG, Total après la chute des cours.
J’ai pu en un an constituer un portefeuille immobilier qui a maintenant une taille suffisante. Je ne suis pas loin de mon allocation cible!

Cette stratégie souffre quand même de 2  assez gros défauts:
-  j’ai toujours beaucoup de mal à vendre et vu le morcèlement en secteur/devises, j’ai pas mal de lignes, et c’est encore plus vrai avec l’arrivée du secteur immobilier côté. Au début ce n’était pas gênant puisque les apports mensuels étaient suffisants pour faire des rééquilibrages. Maintenant ça commence à être plus difficile. Par exemple sur le moi de Décembre le secteur de l’énergie a souffert. J’ai renforcé ce secteur avec l’épargne mensuelle mais ça n’a pas suffit à le combler et il est encore un peu en retard sur les autres secteurs alors que les cours des actions concernées sont déjà bien remontés. J’ai un peu trop une âme de collectionneur, il faut que je travaille là dessus!

- je passe à côté de convictions fortes. On peut voir ça du bon et du mauvais côté: le bon c’est que parfois une conviction forte peut s’avérer désastreuse (j’ai un exemple récent avec une société que j’ai en portefeuille qui a réussi à perdre son plus gros contrat) et que la stratégie permet d’éviter de trop mettre dessus. Le mauvais c’est qu’avec cette stratégie il n’y a que peu de chances de "battre" le marché. Ca tombe bien ce n’est pas mon objectif!

Pour la suite, il y aura forcément des changements mais à la marge: quand je cherche des nouvelles actions à mettre en portefeuille je tombe beaucoup plus souvent sur des sociétés américaines ou anglaises que sur des européennes, peut être que je finirai par augmenter la part hors zone euro.

Si un jour je décide de consacrer moins de temps au suivi de mon portefeuille, je pense que je garderai la même stratégie avec des ETFs sectoriels, plus simple, plus souple et sans doute aussi performante (avec en prime moins de frais et un accès au PEA).

Cordialement,

Weber.

Hors ligne

 

#14 29/12/2014 01h07 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   113 

Sans etre trop intrusif, pourriez-vous dévoiler une photographie de votre portefeuille (titres et immo côté) et l’allocation de votre patrimoine à l’instant t ? J’entends en %, bien entendu, car les k€ ne m’intéressent pas dans le cadre de votre approche.

Par avance un grand merci !


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#15 29/12/2014 15h26 → Portefeuille d'actions de Weber (actions, portefeuille, trackers)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Voici la répartition actuelle, la cible sur le portefeuille global étant 10% immobilier, 12% actions hors zone euro et 18% action zone euro, les 60% restant sont répartis entre des PEL et des AV (fond euro). Pour l’instant je suis un peu sous-pondéré sur la partie côtée, plus spécialement sur l’immobilier et les actions zone euro.

La cible par devise est 60% zone Euro, 30% USA, 5% GBP-Suisse et 5% Autre (asie)

La cible par secteur pour la partie hors immobilier est 25% consommation de base, 5% consommation discrétionnaire, 18% énergie, 18% santé, 4% industrie, 8% services aux collectivités, 12% technologies de l’information, 5% télécom, 4% finance et 1% matériau (pour ne pas mettre 0, la seule action que j’envisage sur ce secteur étant air liquide)

Pour la partie immobilier j’essaie de diversifier par devise et par type de REIT mais je n’ai pas d’allocation cible stricte comme pour la partie action, seulement une allocation cible par devises.

Dans la liste il y a quelques cas hors stratégie:
- mon épine Soitec, toujours là pour me rappeler l’intérêt de la stratégie:
- un petit "don" que j’ai fait volontairement: j’ai souscrit à l’augmentation de capital d’Awox, complètement hors stratégie, juste parce que j’aime bien leurs produits.

Actions hors immobilier
       

Consommation de base  24,55
Casino         5,28
Danone         6,74    
Pepsico* (USD)         1,76
Procter&Gamble* (USD)         3,23
Kellog*(USD)         4,14
Unilever         3,4
       
Consommation discrétionnaire 4,81     
Vivendi         2,9
Awox       0,7
Mc Donald’s corp*(USD)         1,21

Énergie   15,49         
Total         4,98
Royal Dutch Shell         5,19
MPI         1,88
Exxon Mobil (USD)         2,37
BP (GBP)         1,06
   
Santé   18,02         
Sanofi         7,88
Lyxor Health Eur         1,66
Eli Lilly* (USD)         1,79
Jonhson&Jonhson* (USD)         1,53
Glaxosmithkline* (GBP)         1,19
Pfizer (USD)         3,97

Industrie 3,06         
Vinci         3,06

Matériaux de base         
-

Services aux collectivités 8,29     
Suez Env         3,67
GDF Suez         4,61
         0
Services financiers 2,91    
Visa .inc (USD)         2,91
       
Technologies de l’information     9,31
Soitec    1,28
Neopost         2,76
Intel Corp (USD)         2,66
Microsoft Corp (USD)         2,61

Télecoms     3,62        
EutelSat         2,4
Verizon (USD)         1,22
       
Trackers internationaux    9,23     
       
HSBC FTS100 (pea)         1,3
iShares S&P500         1,78
HSBC S&P500         1,72
PS Asie ex Japon         2,23
Ishares Emergents         2,19

Immobilier côté

SIIC DIRECT     Zone Euro    40,73   
Mercialys         8,21
Foncière lyonnaise         6,94
Eurosic         9,5
Tour Eiffel         3,57
Altarea         5,96
Paref         6,56
        
Part trackers non spécifique immobilier    1,13
        
Trackers Immo    24,59   
EasyETF EPRA         4,49
Lyxor EPRA EUR (PEA)         16,12     
Lyxor asie AHJ         3,98
       

USA/CAD direct        33,55
Preferred CYS-B         9,34
HCP          10,3
cominar         6,8
ARCP        7,11

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech