Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 30/10/2012 17h25 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

J’ouvre une nouvelle file car après recherche je pense qu’il n’existe pas ici de file sur ce sujet. Je suis curieux de savoir si certains pratiquent ici l’arbitrage, si oui quelles techniques.

Pour donner une technique accesible aux particuliers, il y a l’arbitrage lors d’augmentation de capital qui consiste à acheter DPS et participer à l’augmentation de capital et vendre simultanément l’action à découvert, ceci bien sûr lorsqu’il existe un écart entre la valeur actuelle de l’action sur le marché et la valeur de l’action nouvelle obtenue par achat de DPS et participation à l’augmentation de capital. Il y a avec cette technique possibilité de réaliser des gains entre 5% et 15% sur quelques semaines, cela sans aucun risque de marché. Ceci suppose par contre de disposer de beaucoup de cash pour que les gains soient significatifs.

Dernière modification par ario (30/10/2012 17h28)

Mots-clés : arbitrage

Hors ligne

 

#2 30/10/2012 21h19 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   143 

Le coup des DPS ça ne marche pas à tous les coups. Si l’opportunité se présente, ça veut juste dire que les marchés sont inefficients (on est nombreux pour le dire) et qu’elle est sur un faible volume.

Je pense que la plupart des "gros" savent analyser les cas et que les cours sont par conséquents réajustés.
C’est intéressant quand on est déjà sur le titre souvent (on reste actionnaire, mais on baisse son PRU à montant investi équivalent).
Je pense que c’est à étudier pour les mid/small peu suivies par les analystes avec des émissions un peu hydrique (ORA etc…). Plus c’est petit, moinss les gros viennent et analysent. plus on mélange les classes d’actifs, moins la plupart des gros et particuliers comprennent (obligations hybrides)….

J’ai fait des arbitrages sur des petites sommes à plusieurs AK (de mémoire, OPEC…), émission de convertibles en actions (vente de l’action pour la convertible), arbitrage entre cette convertible et action (selon parité), sur des obligations d’un même émetteur (ou équivalent) sous valorisées…

En théorie, on est sans risque, mais sur la pratique, j’en pense tout le contraire (déjà, la liquidité fait souvent très mal !!!).

Hors ligne

 

#3 30/10/2012 21h42 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   231 

On peut aussi acheter Salvepar smile

Hors ligne

 

#4 30/10/2012 22h20 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   31 

Bonsoir,

Arbitrage et particulier sont deux antagonistes, qui ne font pas bon ménage. Par définition un arbitrage n’est pas accessible aux particuliers, déjà parce qu’il faut des sommes conséquentes pour en tirer un réel bénéfice et secundo parce que le laps de temps pour le jouer est très court et demande d’être derrière son écran en permanence (sans parler d’avoir un accès direct aux marchés très rapide).

Le seul que je vois est celui d’une OPA sur une valeur qu’on aurait déjà en portefeuille, en vendant l’acheteur à découvert, mais bon on préférera souvent ne pas shorter l’acheteur et uniquement profiter d’un éventuel effet positif sur la valeur achetée à mon avis.

Hors ligne

 

#5 30/10/2012 22h57 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   166 

Dans une certaine mesure le stat-arb classique (arbitrage statistique) est accessible aux particuliers. En développant des outils de trading algorithmique de fréquence moyenne, il est possible de faire des choses. Mais ça prend du temps, et de l’argent (outils).

Mais bien sûr ce n’est pas de l’arbitrage au sens de la théorie financière car il existe toujours un risque.

Dernière modification par crosby (30/10/2012 22h59)

Hors ligne

 

#6 30/10/2012 23h52 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   554 

Il y a quelques situations d’arbitrage qui ne sont accessibles qu’aux particuliers, sur les smalls caps illiquides. Par exemple, Etam développoment avait fait une OPRA en 2010 à 35€ alors que vous pouviez acheter l’action à 30 et l’apporter pour booker un profit intéressant en un mois. Seulement, cela ne pouvait être fait qu’à petit volume.

Hors ligne

 

#7 30/10/2012 23h52 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   143 

Xan a écrit :

Bonsoir,

Arbitrage et particulier sont deux antagonistes, qui ne font pas bon ménage. Par définition un arbitrage n’est pas accessible aux particuliers, déjà parce qu’il faut des sommes conséquentes pour en tirer un réel bénéfice et secundo parce que le laps de temps pour le jouer est très court et demande d’être derrière son écran en permanence (sans parler d’avoir un accès direct aux marchés très rapide).

Le seul que je vois est celui d’une OPA sur une valeur qu’on aurait déjà en portefeuille, en vendant l’acheteur à découvert, mais bon on préférera souvent ne pas shorter l’acheteur et uniquement profiter d’un éventuel effet positif sur la valeur achetée à mon avis.

Je dis que c’est difficile, mais pas impossible.

Je suis en désaccord avec votre affirmation, qui est selon moi, fausse. Exemple : CRI et YRI. Il y a des écarts souvent de valorisation de 10% entre les deux titres.

Hors ligne

 

#8 31/10/2012 12h39 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Les réponses sont assez mitigées (peu d’enthousiasme), ce que je comprends. Les opportunités sont rares. Mais lorsqu’elles sont présentes (comme augmentations de capital Natixis en 2008 ou Sequana en juin cette année), les gains sont tellement juteux et sans risques (titres liquides et passage simultané de l’ordre d’achat des DPS et de vente à découvert de l’action) que j’en ai encore l’eau à la bouche, ceci à condition de pouvoir mobiliser plusieurs dizaines de K€. Mais il est vrai que toutes les AK ne présentent pas un spread intéressant et il faut de plus que le titre puisse être vendu à découvert afin de figer le gain.

En dehors de l’arbitrage sur augmentation sur capital, je n’ai pas trouvé d’autres techniques intéressantes, l’arbitrage sur convertible ou bon de souscription j’allais dire n’existe pas, tellement de mon expérience les convertibles cotent plus que l’action à parité égale (exemple actuel entre convertible Peugeot et action Peugeot).

Mais sur les AK, c’est tellement génial que je recherche désespérément autre technique avec spread intéressant…. :-)

Dernière modification par ario (31/10/2012 12h53)

Hors ligne

 

#9 01/11/2012 13h51 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   231 

Quand j’étais étudiant, il y a une dizaine d’années, je pratiquais de temps en temps un "faux arbitrage" sur small caps cotées au double fixing.

J’avais programmé avec Excel un "Bloomberg du pauvre", qui récupérait les carnets d’ordre boursorama et qui m’indiquait la présence d’ordre de vente ATP et le décalage potentiel de cours.
Le but était de repérer des décalages uniquement motivées par l’illiquidité et non par une news.

De temps en temps, j’arrivais à décrocher des titres d’ordinaire stables (boîtes industrielles du second marché) à -10 ou -20%. Le cours reprenait en général dans les séances qui suivaient (le top étant d’acheter à -10% au premier fixing puis de revendre à 0 au second fixing : le crime parfait smile ). Pour cela, il faut bien connaître les règles de cotation des marchés, fixings, seuils de réservations, etc.
C’est un petit avantage compétitif à avoir si l’on veut jouer sur ce terrain : lire les règles des marchés sur lesquels on traite.

Sinon, avec des ordres quasi gratuits, on peut tenter d’être le premier acheteur sur des OPA comme Salvepar en ce moment. Sur quelques titres on peut gagner 1 à 2%…

Hors ligne

 

#10 01/11/2012 14h04 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   143 

SY on peut avoir un joli rendement. 1% pour 1 à 2 mois de détention.= >6-12% annuel

Hors ligne

 

#11 03/11/2012 00h10 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   130 

L’arbitrage DPS/action lors d’AK peut aussi être boosté un peu par la souscription de titres réductibles.
Cela est en particulier vrai lorsquil y a une clause de sur allocation et qu’on est prêt à prendre le risque que l’AK sera sur-souscrite avec mise en oeuvre de la clause. ( car les DPS ne couvrent pas les actions sur-allouees)

Ex: si on considere une AK avec sur-allocation de 10% et qu’on a 100 actions, l’arbitrage consistera:
1. Vente des 100 actions
2. Achat de DPS pour 91 actions environ
3. Souscription à 9 actions à titres réductibles

Si l’AK est un succès, on booste un poil le rdt
Si c’est un demi succès (clause non mise en œuvre) il est probable que le cours se soit approche du prix de souscription

ÉDIT:
Lors de l’AK sur Carmat j’avais fais cela et cela avait marche mais j’avais été déçu d’avoir été "petit bras" en ne prenant que 20% d’actions à titre réductibles car au final  on pouvait avoir pour 1 action irreductible (avec DPS) 0,8 à titre reductibles
--> j’avais été surpris comme si beaucoup de gens utilisaient leurs DPS et be souscrivaient que très peu à titre réductibles

Dernière modification par Q2000 (03/11/2012 00h21)

Hors ligne

 

#12 05/11/2012 13h18 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   231 

Super_Pognon a écrit :

SY on peut avoir un joli rendement. 1% pour 1 à 2 mois de détention.= >6-12% annuel

Oddo Asset Management a compris en tout cas smile
Recherche avancée - Autorité des marchés financiers

Hors ligne

 

#13 27/11/2013 11h55 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   50 

Nikki a écrit :

Quand j’étais étudiant, il y a une dizaine d’années, je pratiquais de temps en temps un "faux arbitrage" sur small caps cotées au double fixing.

J’avais programmé avec Excel un "Bloomberg du pauvre", qui récupérait les carnets d’ordre boursorama et qui m’indiquait la présence d’ordre de vente ATP et le décalage potentiel de cours.
Le but était de repérer des décalages uniquement motivées par l’illiquidité et non par une news.

De temps en temps, j’arrivais à décrocher des titres d’ordinaire stables (boîtes industrielles du second marché) à -10 ou -20%. Le cours reprenait en général dans les séances qui suivaient (le top étant d’acheter à -10% au premier fixing puis de revendre à 0 au second fixing : le crime parfait smile ). Pour cela, il faut bien connaître les règles de cotation des marchés, fixings, seuils de réservations, etc.
C’est un petit avantage compétitif à avoir si l’on veut jouer sur ce terrain : lire les règles des marchés sur lesquels on traite.

A propos d’ordres au fixing, je me suis amusé à suivre les dernières minutes de cotation d’EXAC (fixing à 11h30).

Voici la configuration à 11h04 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_capture_de769cran_2013-11-27_a768_110414.png

10 minutes plus tard, un ordre de vente à tout prix de 114 actions apparait ! (un fou ? smile ) Le reste du carnet d’ordre reste inchangé :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_capture_de769cran_2013-11-27_a768_111443.png

La situation reste ainsi jusqu’au fixing (j’ai suivi en temps réel les 5 dernières minutes) ! On pourrait s’attendre à ce que "le fou" vende ses 114 actions de 52 euros pour les premières jusqu’à 50,25 pour les dernières … mais voici ce qui apparaît au fixing :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1562_capture_de769cran_2013-11-27_a768_113039.png
Le cours de clôture est à 50,50 !!!! pourtant il n’y avait pas de demande à ce prix là !!! Est-ce un ordre "invisible" placé juste au fixing ? Je sais qu’il existe des ordres "TAL", mais normalement ils sont rentrés après le fixing ?? et la capture écran a été faite à 11h30 et 39 secondes ?

Hors ligne

 

#14 27/11/2013 12h41 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   421 

Pourquoi un fou ?
Si un Trader a 6000 euros à vendre sur une small il ne va pas forcément y passer la semaine pour gagner 20 euros. Ce n’est pas parce qu’il va en vendre 10 à 52 qu’il pourra en vendre 94 à 50 le lendemain.
Et puis il a peut être beaucoup plus de papier à fourguer… En mettre un certain montant au marché attirera peut être les acheteurs.
Quelqu’un qui a 2% du capital d’une boite à liquider ne raisonne pas comme quelqu’un qui achète 1000 euros.
Il y a bien sur des ordres cachés et des programmes bien plus évolués que celui de Nikki qui scrutent les co pour envoyer des ordress au marché à la dernière mili seconde et que vous ne verrez jamais sur le flux boursorama… Sur certaines valeurs c’est évident.
Après il y a des valeurs complètement oubliées où la méthode artisanale qui consiste à regarder 5’ avant et passer l’odre à la main peut suffire.
Mais attention acheter à -10% sur ces valeurs n’est pas forcément assurer le spread, parfois il y a une mauvaise news qui n’est pas encore diffusée et vous pouvez acheter à -10% 3 jours de suite !!!


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#15 27/11/2013 12h48 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   50 

Ok, merci !

Oui, il n’est peut être pas si fou que ça smile Ca me rappelle les enchères sur e-bay ces dernières minutes de cotations avant le fixing …

Mais c’est quoi au juste les ordres TAL ?!

Dernière modification par Vibe (27/11/2013 12h49)

Hors ligne

 

#16 04/12/2013 13h33 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   

Je ne vois pas en quoi est-ce choquant que le fixing s’est fait à 50,50.
Les règles du fixing sont toujours de maximiser les échanges au moment du fixing. En ayant quelqu’un plaçant un ordre au marché de vente de 114 quantité, celui ci est sûr d’être exécuté au fixing.
Sur la partie achat du carnet on voit clairement que ce qui va permettre de maximiser les échanges c’est le prix 50,50 puisque tous ceux au dessus vont être exécutés car ils étaient prêts à payer plus chers.

je ne pense même pas qu’il y a eu des ordres placés à la dernière seconde, il n’y a rien de fou à placer un ordre au marché lorsque l’on est demandeur de liquidité. On a la cerittude d’être exécuté mais pas le prix, c’est l’inverse pour l’offreur de liquidité qui accepte de s’afficher en carnet.

Dernière modification par primmo (04/12/2013 13h35)

Hors ligne

 

#17 04/12/2013 13h58 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   50 

Justement, en regardant le carnet d’ordre, le meilleur prix devrait être 50,25 et non 50,50 …

Hors ligne

 

#18 05/12/2013 10h31 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   

Effectivement autant pour moi, le fixing aurait dû aller jusqu’à 50,25, effectivement il y a eu surement un ordre de vente passé au marché juste au moment du fixing.

Hors ligne

 

#19 07/02/2014 11h17 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   421 

3e arbitrage Korian/Medica… 10% de gagné depuis l’annonce de la fusion uniquement en arbitrage.
Sans doute trop peu liquide pour que des boites branchent des robots.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#20 09/10/2014 19h01 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   193 

Je n’avais jamais vu ce topic qui en quelques postes m’a ouvert des horizons passionnants (mais bon déjà que je n’ai plus le temps de faire ce que je savais faire en investissement alors apprendre du nouveau…)

L’exemple de Nikki m’a rappelé que je ne connaissais rien aux règles de trading alors que ma seule sur-performance depuis 2 ans vient des small caps que j’achète. Je pourrai sans doute ajouter un poil de sur-performance surtout avec des montants pas énormes. Bon pas mal de lectures en perspective dans ce cas :
https://europeanequities.nyx.com/en/reg … rket-rules
https://europeanequities.nyx.com/en/reg … of-trading

Hum mon petit doigt me dit que je ne vais pas lire ça avant longtemps (ou alors avoir un gentil mentor qui digère ça pour nous big_smile)


Do your homework! Parrain pédago pour Bourso, Binck et Bourse Directe : écrivez-moi en MP :-) et  mon portif

Hors ligne

 

#21 12/03/2015 19h38 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   22 

Vibe a écrit :

Mais c’est quoi au juste les ordres TAL ?!

"Un ordre TAL ( Trading At Last ) est un ordre que l’on peut passer après le fixing de 17h35 à 17h40, au cours de clôture uniquement, afin d’être exécuté sur la séance du jour."
Définition Ordre TAL - Trading Sat

Bourse Direct

J’ai passé un ordre TAL ce soir chez Bourse Direct à 17h37 et visiblement, il n’est pas passé. Pourquoi ?…

Hors ligne

 

#22 12/03/2015 20h07 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   421 

Avez vous explicitement spécifié TAL dans le type d’ordre ?

Parce que si on ne précise pas BD considère que c’est un ordre hors marché à envoyer pour l’ouverture du lendemain. et puis ca coute un peu plus cher, 2 euros au lieu d’un je crois…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#23 12/03/2015 20h11 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   22 

Oui, j’ai bien sélectionné ordre "TAL".
Le surcout chez Bourse Direct est de 1€.

C’est une action peu liquide (Cegid), est-ce pour cette raison ?
Comment se passe un ordre TAL pour une action peu liquide ?
Je trouvais d’ailleurs que c’était une bonne solution pour les actions peu liquides avec carnet d’ordre peu fourni.

J’ai posé la question à BDIR, j’attends la réponse.

Dernière modification par Bluegrass (12/03/2015 20h14)

Hors ligne

 

#24 12/03/2015 20h35 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   421 

J’ai passé un ordre TAL sur BQRE hier, c’est beaucoup moins liquide…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#25 14/09/2016 16h40 → Techniques d'arbitrage accessibles aux particuliers ? (arbitrage)

Membre
Réputation :   190 

Bonjour,

je déterre cette file pour évoquer un arbitrage sur OPA. Bayer va racheter Monsanto (128 $ par titre), ça on le sait depuis quelque temps, mais à l’annonce de l’accord ferme, le cours de Monsanto ne bouge pas et cote 106 $. Il faut croire que les opérateurs doutent que l’OPA se réalise. On peut effectivement craindre un veto des autorités de régulation. Néanmoins Bayer versera 2 Mds$ de dollars à Monsanto en cas de non réalisation : ils doivent donc y croire. L’opération est prévue pour être finalisée fin 2017.

Mon idée ne serait pas d’acheter des actions (gain de 20 %) mais des options call : les strike 115 $ janvier 2018 sont à 6,25 $. Ce qui ferait un +100 % si le deal se réalise à peu près dans les temps.

Qu’en dites-vous ?

Edit pour le modérateur : je n’avais pas vu qu’on n’était pas dans l’ensemble de files "Actions" où il me semble plus pertinent de mettre ce genre de choses. J’ai donc déplacé ce post la-bas. Le modérateur pourra effacer le présent message, désolé.

Dernière modification par JeromeLeivrek (14/09/2016 17h04)


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech