Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 28/10/2012 14h25 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Dans mon allocation cible je suis un peu sous-pondéré en valeurs énergétiques et en dollar. J’ai donc regardé via le screener du Financial Times ce qui existait et je suis tombé sur Linn Energy (capitalisation 7,8 Md d’euros, rendement de 7%, beta de 0,77).  Du coup avant de creuser un peu plus je me suis dit que j’allais regarder sur le screener de l’investisseur heureux. Et… je n’ai pas trouvé la dite action du tout!

D’où la question sous-jacente: y-a-t-il une raison particulière à cette absence (limite de capitalisation par exemple)?

D’avance merci,

Weber.

Mots-clés : action, linn energy, usa

Hors ligne

 

#2 28/10/2012 17h24 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Administrateur
Réputation :   1307 

Weber a écrit :

D’où la question sous-jacente: y-a-t-il une raison particulière à cette absence (limite de capitalisation par exemple)?

Les screeners de l’investisseur heureux ne traitent que les actions dans les principaux indices. Et les places sont chères sur les indices US. :-)

C’est un des intérêts aussi d’xlsValorisation, vous pouvez l’appliquer aux valeurs de votre choix.

Hors ligne

 

#3 28/10/2012 20h17 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

Merci pour votre réponse: c’est assez étonnant de voir que pour une telle capitalisation la société serait dans le CAC40 en france alors qu’elle n’est même pas référencée dans un "grand" indice aux usa!

Pour xlsValorisation, je suis obligé de regarder les autres membres s’en servir, j’ai le défaut d’être sous mac. Autant pour faire une feuille de suivi de portefeuille est assez facile tout seul, autant j’aurai besoin de beaucoup plus de temps pour maitriser les calculs de valorisation! A moi de faire ma "due diligence" désormais, mais ça prendra le temps que ça prendra (et je vous en ferai part une fois que ce sera fait).

Bien à vous,

Weber

Hors ligne

 

#4 29/10/2012 11h59 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   88 

Bonjour Weber,
Etre sous Mac n’est pas un defaut… XLS Portfolio marche tres bien apres quelques manipulations
LOGICIEL - xlsPortfolio : suivre facilement son portefeuille d’actions (19/50)
Je l’utilise depuis 2 mois, aucun soucis

Je suppose que cela doit marcher aussi avec xlsValorisation
IH, je suis prés a faire un test fonctionnel, mais je ne pourrais verifier le contenu
(j’atteins pour le moment mes limites de compétences)

Hors ligne

 

#5 01/11/2012 22h44 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

Bonjour,

Puisque j’ai initié ce message, voici quelques informations concernant cette société (sources: site web de la société LINN Energy, LLC | Homepage | NASDAQ: LINE | Energy, Natural Gas, Oil, Operations), côtée sur le nasdaq (ticker LINE)

Le buisness

Linn Energy est une société pétrolière uniquement centrée sur les USA. Elle achète des champs déjà exploités.  Pas de frais de recherche en amont. Tous les ans elle fait des acquisitions ciblées pour grossir petit à petit.

Dernièrement elle a racheté pour 1Md de dollars d’actifs à BP (ce qui me fait penser qu’on entend souvent parler des programmes de cession d’actifs des majors mais que je ne m’étais jamais posé la question de savoir à qui ils étaient cédés!).

Actuellement ses réserves "sûres" seraient de 18 ans. L’entreprise vise à redistribuer un maximum de ses profits à ses actionnaires.

Vue qu’on parle de pétrolière opérant aux usa, les techniques associées sont la fracturation hydraulique.

Ce qui a attiré mon attention

La société distribue un dividende trimestriel depuis son introduction en 2006, dividende qui augmente régulièrement. Actuellement le rendement est à 7%.

Du coup mon esprit a associé fort rendement avec baisse constante des prix du gaz aux USA ces dernières années. J’ai pensé que le rendement était si élevé parce que le cours était bas (un peu comme france télécom).

Sauf que ce n’est pas du tout le cas! Le cours est quasiment à son plus haut depuis son introduction!
De ce que j’ai compris, la société couvre de façon massive ses positions sur les marchés: elle a donc gagné de l’argent en vendant du gaz dont le cours baissait! Ses positions sont couvertes jusqu’en 2017. En cas de reprise des cours elle devrait moins en profiter (si j’ai bien compris).

Du coup le dividende trimestriel semble assez sûr.

Du point de vue du résident fiscal français

La société côtée est un Master Limited Partnership (voir Master Limited Partnership (MLP) : sociétés de pipelines et pétrolières) pour des histoires d’optimisation fiscale.

Mais comme apparemment ça bloque l’accès de certains investisseurs, la société a récemment émis des actions "normales" sur le nasdaq (LNCO). Le premier dividende associé est un peu plus faible, mais en passant par cette action normale on évite les questions relatives aux MLP.

Conclusion

J’ai découvert l’existence de cette société un peu par hasard via le screener du financial times. La stratégie de l’entreprise a l’air compréhensible. Son (bref) historique est plutôt flateur. Pour l’instant cette société m’intéresse dans une approche rendement (en buy&hold), mais je n’ai pas encore creusé les aspects financiers  et elle est sur un plus haut de 8 ans. Affaire à suivre donc!

A bientôt,

Weber.

AMF: sur les actions citées dans ce message, je détiens des BP, pas de FTE ni pour l’instant de Linn Energy

Hors ligne

 

#6 16/12/2012 16h34 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

Moi aussi bcp de choses m’ont plues en lisant qq infos sur Linn energy (yield attractif, couverture des risques de taux et de prix des matieres premieres, longue duree de vie residuelle des puits de petrole/gaz,…).

Malgré cela, je ne suis pas à 100% convaincu de la perenite du dividende:

1/ L’adj EBITDA généré ne semble pas toujours suffisant pour payé les interets, les "maintenance" capex et les dividendes;  Cf caclul du coverage ratio

http://files.shareholder.com/downloads/ … esults.pdf

2/ Plus generalement, si l’on inclut l’ensemble des capex de development (mais pas les acquisitions), l’entreprise a l’air d’être obligée d’emprunter pour payer ses dividendes: TTM Adj EBITDA de $1.3MM à sept 2012 pour $346MM d’interests et $901MM de development capex.

Faut-il avoir une analyse differente de ces capex pour ce serteur d’activité ou bien sommes nous dans un cas ou l’entreprise poursuit un development "à tout prix"?

Hors ligne

 

#7 21/12/2012 14h50 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

Je me trompe peut être, mais le chiffre que vous avancez sur l’EBITDA n’est-il pas sous-évalué… d’un facteur 1000 (la virgule servant à séparer les milliers, le point les décimales aux états-unis)!

For the full-year 2012, LINN estimates the mid-point of adjusted EBITDA to be approximately $1,365 million and anticipates a distribution coverage ratio over 1.10x.

(source LINN Energy Provides Updated Financial Guidance and Recent Hogshooter Results (NASDAQ:LINE))

La société anticipe un coverage ration supérieur à un ce qui me semble rassurant.

Weber.

Hors ligne

 

#8 28/12/2012 19h43 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

C’est exact, j’aurais du ecrire: "TTM Adj EBITDA de $1.3MM à sept 2012 pour $0.3MM d’interests et $0.9MM de development capex".

Cela reste tres juste à mon sens tout de même.

Hors ligne

 

#9 29/12/2012 21h28 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

Un article récent des Echos, qui va dans le sens des propos de karikal:

Ce qu’on ne dit pas sur le miracle gazier américain

En substance il explique que le gouvernement américain incite à forer de nouveaux puits via des dispositifs fiscaux, ce qui accentue la baisse des prix du gaz: pour continuer à vivre les sociétés forent de nouveaux puits pour profiter de nouvelles subventions, et le cercle vicieux est lancé. Pour l’état américain c’est plutôt bien pensé: on arrose de subventions à court terme, ça développe très rapidement le système et on ramasse les morts à la fin!

L’article parle de Cheasapeake et conclut de façon assez sèche en disant que la société risque de faire rapidement faillite. Sa lecture suffit à refroidir les ambitions d’un investisseur passif sur le secteur! Maintenant ça peut renforcer la stratégie de couverture mise en place par Linn Energy.

Toujours est-il qu’en regardant l’évolution du bilan de la société sur 5 ans (voir par exemple Growth, Profitability, and Financial Ratios for Linn Energy LLC (LINE)  from Morningstar.com), on se rend vite compte que c’est très fluctuant! Par exemple le FCF est très souvent négatif.

Bref pour mon profil d’investisseur (plutôt buy&hold assez passif), je pense passer mon tour, malgré un premier abord plutôt encourageant, mais pour qui comprend bien les mécanismes de couverture peut être y-a-t-il matière à travailler. 

Du coup je suis toujours en recherche d’un investissement US dans le secteur de l’énergie. Je commence à regarder du côté des pipelines. A défaut je me retournerai vers une major.

Hors ligne

 

#10 05/04/2013 12h50 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   554 

Bonjour,

Comme je m’intéresse récemment pas mal au secteur gazier, je peux apporter quelques précisions supplémentaires issues de brèves recherches.

Pour ce qui est de la faillite de Cheasapeake, je pense que la réflexion ne tient pas debout par rapport aux faits. Oui, il y a des déceptions vis à vis de la société, tout n’est pas parfait, le contexte du gaz est morose, etc… Mais cette entreprise a un bilan magnifique avec des propriétés d’excellente qualité en moyenne. Celles-ci sont à mon sens nettement sous évaluées dans le bilan : malgré tout ce que l’on dit récemment sur Aubrey McClendon, il a su faire de très belles acquisitions à des prix ridicules historiquement. Je serais franchement surpris de voir la faillite de cette entreprise : je militerais plutôt pour une appréciation significative du cours à long terme par monnayage des propriétés (je parle ici d’un horizon 10 ans). Il me semble important de comprendre que la priorité de Cheasapeake n’est pas de faire du cash flow régulier ou de montrer de jolis comptes à court terme, mais d’investir dans des propriétés et de les revaloriser au cours du temps. Leur valeur est crée sur le long terme uniquement, majoritairement par cycles d’achats/ventes d’actifs. Ils ont été excellents là-dedans historiquement. Le contexte gazier est aujourd’hui difficile et Cheasapeake ne fait pas de grosses transactions ces derniers temps à la même fréquence qu’auparavant, ce que je trouve intelligent.

Je suis rapidement passé sur Linn Energy et je pense que la société a une comptabilité très limite (je n’ose pas dire que c’est une fraude, car il s’agit simplement de comptabilité agressive, mais c’est à se demander si les investisseurs savent lire des états financiers parfois…).

Vous parlez à juste titres des puts de la compagnie. C’est en effet là que git le lièvre :
1) Lorsque LINE choisit d’acheter X millions de puts, LINE enregistre X millions à ce qu’ils appellent "Adjusted EBITDA" lorsque les puts vont expirer. C’est objectivement n’importe quoi : la transaction ne crée aucune valeur économique pour l’actionnaire.

2) LINE traite ses puts en tant qu’actif sous forme de capital, jusque là, pourquoi pas, même si je trouve cela pas totalement justifié. Là où c’est problématique, c’est qu’on ne voit aucune dépense nécessaire pour le maintien des puts dans le temps : il faut pourtant régulièrement en racheter pour continuer à couvrir. LINE dit d’ailleurs dans son 8K qu’elle a dépensé 583 millions pour acheter des puts en 2012, et que 320 millions sont associés aux acquisitions de 2012. Cela veut dire que le maintien des puts de 2011 a coûté 263 millions. Si on ampute l’EBITDA et le FCF de ce montant, alors la couverture des dividendes n’est plus assurée par les opérations
Par ailleurs, notons que la compagnie ment dans son 8K : “In evaluating this issue, LINN has identified other publicly traded partnerships that purchase derivatives, and all of these companies account for derivatives the same way LINN does. In fact, LINN has yet to identify any publicly traded partnerships that account for it differently.” C’est faux : il y a au moins EVEP, VNR, LGCY, LRE, MCEP, MEMP qui ne le font pas et qui sont bien des comparables. Soit c’est de l’incompétence, soit c’est autre chose…

3) L’entreprise ment lorsqu’elle dit ne pas avoir émis de dettes et d’actions pour payer ses dividendes. Dans les savants calculs qu’ils donnent dans leurs rapports, ils ommettent de préciser qu’il y a 1,3 milliards de cash que la compagnie a reçu à travers ses puts. En quoi est-ce problémtique ? La compagnie, pour encaisser cette somme, a dû trouver un financement de 1 milliard : ce financement a été fait par émission d’actions et de dette. Or cet argent est supposé être inclus dans les résultats opérationnels de la société qui servent à payer le dividende… Faudrait savoir à la fin !

Bref, je suis quelque peu surpris que la quête désespérée de rendement sur dividende aveugle aussi fortement les investisseurs institutionnels. Vous avez tout à fait raison, à mon sens, de passer sur ce dossier.

Dernière modification par sergio8000 (05/04/2013 12h53)

Hors ligne

 

#11 30/04/2013 11h07 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   

J’ajoute deux petites remarques à votre post:

- en regardant l’income statment de la société on peut voir l’évolution du poste ’Interst Expense’ et le comparer à celui des revenus, c’est assez étonnant: en 2008 95MUSD vs 1435 MUSD de revenus, en TTM 405 MUSD vs 1789 MUSD de revenus!

- ça n’empêche pas la société d’annoncer le passage à un dividende mensuel, peut être pour attirer les investisseurs en quête de revenus réguliers.

Bref je passe définitivement mon tour sur ce sujet et après avoir passé pas mal de temps à chercher une société US du secteur, je vais me tourner vers… Exxon Mobil, tout ça pour ça!

Hors ligne

 

#12 30/04/2013 11h14 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   554 

La simplicité est parfois l’ultime sofistication !
Exxon est superbement positionnée sur le pétrole et le gaz, et, pour le coup, a des états financiers on ne peut plus solides. C’est un choix que je qualifierais de tout à fait respectable.

Hors ligne

 

#13 02/07/2013 14h54 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   197 

Seeking Alpha a écrit :

Tuesday, July 2, 7:49 AM ET
    Linn Energy (LINE) -9.9% premarket after saying the SEC has opened an informal inquiry into its financial disclosures and its pending merger with Berry Petroleum, its use of non-GAAP financial measures relayed to investors and its hedging strategy. The SEC action comes amid scrutiny from financial media and research firms into the driller’s financial health. LNCO -12.3%, BRY -6.8%.

Il semblerait bien que la mise en garde, notamment par Serge qui aura encore une fois fait preuve de sa clairvoyance, était justifiée. Sans préjuger du verdict de la SEC, des ennuis étaient à prévoir tôt ou tard par rapport à leur gestion financière et comptable.

Hors ligne

 

#14 02/07/2013 18h26 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   554 

J’espère sincèrement pour les actionnaires de Lynn que ceux qui vont investiguer seront un peu moins "vaches" que moi si je devais faire l’investigation… Pour moi, il y a de quoi mettre en évidence leurs insuffisances en termes de "funding". C’est le genre de sociétés que je shorterais si je le faisais.

Plus généralement, c’est un syndrome que je commence à constater dans plusieurs gros MLP : on a un business qui rapporte un peu, et on essaie de gonfler le dividende pour préserver le cours, alors qu’on arrive pas vraiment à le payer. Derrière, pour pouvoir payer le dividende, on fait une acquisition en emettant des actions.
Ca peut marcher tant qu’il y a encore des choses à acquérir (à condition que celles-ci rapportent effectivement un surplus de cash flow justifiant le dividende a posteriori) et tant que la SEC le veut bien, mais il y a bien un moment où ça va s’arrêter a priori, non ?
Plus le MLP est gros, plus les acquisitions sont insignifiantes, et moins on pourra justifier la surévaluation. Pas mal de gros MLP me semblent en situation de bulle et ont des valos délirantes. Un bon exemple est Kinder Morgan, qui n’aurait aucunement pu justifier son cours pré-acquisition d’El Paso si jamais ils n’avaient pas fait cette acquisition qui justifie a posteriori le profil de la compagnie… le management a été brillant sur ce coup là, mais combien de temps pourront-ils continuer à le faire ?

Linn a essayé d’imiter, mais ce sera plus dur pour eux car, contrairement à Kinder Morgan, ils n’ont pas un business solide… Je regarde ça avec un intérêt intellectuel certain en tout cas !

Hors ligne

 

#15 08/09/2015 16h50 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour,

suite aux dernières chutes du prix du baril de pétrole, j’ai pu constater que la valeur de Linn Energy (ou plutôt "Linn Co LLC") avait atteint sa plus faible cotation avec 1,95 USD le titre.

Son dividende mensuel étant de 0,1042 USD, cela nous amène à un taux de rentabilité brut de… 64,12 % !! Il ne faudrait alors moins de 2 ans environ pour être remboursé du titre (si le dividende reste constant)… Cela m’interpelle…

Etant nouveau dans le domaine boursier, a-ton déjà vu (historiquement) une telle rentabilité sur dividendes ?

Est-ce le seul fait que la société va très mal ainsi que le cours de l’énergie en général ?

En ligne

 

#16 08/09/2015 17h23 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   421 

je simplifie à l’extrême :

Une société a un prix de revient de 80 USD le baril. Le baril vaut 100 USD; elle verse la moitié de ses bénéfices en dividende soit 1 USD. L’action se paie 12 fois les bénéfices donc 24 USD.

Le Baril vaut désormais 40 USD et son coût de production est toujours de 80 USD. La question simple à se poser n’est pas si le dividende va être reconduit mais combien de temps la société peut survivre avant de mettre la clé sous la porte.
Donc effectivement le marché anticipe une probabilité assez importante de faillite et le cours peut trés bien passer de 24 à 1.5.

Si le pétrole remonte à 100 il repassera à 24. A chacun d’estimer les probabilités…

Dernière modification par bifidus (08/09/2015 17h25)


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#17 09/09/2015 00h55 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   191 

Gamma76 a écrit :

Etant nouveau dans le domaine boursier, a-ton déjà vu (historiquement) une telle rentabilité sur dividendes ?

Est-ce le seul fait que la société va très mal ainsi que le cours de l’énergie en général ?

Sauf cas exceptionnels, comme une liquidation de la société et versement d’un dividende spécial, non.
Si la société était réellement capable de payer 64% de son cours sous forme de dividende, elle serait TRES sérieusement sous valorisée, et son cours monterait de manière quasi automatique/mécanique.

LINN a annoncé cet été qu’ils couperaient le dividende à la fin septembre:
LINN Energy Announces Second Quarter 2015 Results; Announces Intent to Recommend Suspension of Distribution; Repurchases Approximately $599 Million of Senior Notes at a 35 Percent Discount (NASDAQ:LINE)

Même s’il n’ont pas été aussi catégorique, il faut que le cash pour payer sorte de quelque part, et peu de gens doutent que ce dividende va passer à 0 à très court terme au vu de la situation de la société (sans même parler de sa survie à moyen terme)

Dernière modification par Mevo (09/09/2015 01h00)

Hors ligne

 

#18 09/09/2015 09h20 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   48 

sergio8000 a écrit :

Je suis rapidement passé sur Linn Energy et je pense que la société a une comptabilité très limite …

Si comme moi, suite à la lecture de ce fil, vous cherchiez plus de précisions sur les propos de sergio8000 quant à la comptabilité agressive de la société afin de mieux comprendre, vous pouvez retrouver tous les éléments détaillés (en anglais) ici.

Dernière modification par Evariste (09/09/2015 09h20)

Hors ligne

 

#19 07/05/2016 11h15 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour,

une OPE est proposée :

LINN Energy LLC a annoncé l’échange d’1 action émise contre 1 action ordinaire LinnCo, LLC d’ISIN US5357821066 et listée sur le NASDAQ.

Que doit-on en penser concernant cette société proche de la faillite ?
Quelle est l’intérêt de cette OPE ? Une fusion prochaine en une seule entité ?

En ligne

 

#20 19/10/2016 12h58 → Linn Energy : gazière et pétrolière US (action, linn energy, usa)

Membre
Réputation :   10 

Linn Energy LLC a fait un bon spectaculaire en quelques jours, passant de $ 0,06 à $ 0,31 l’action.

NB : je viens de solder ma ligne en grande PV, en revanche je suis en forte MV encore pour le titre Linn Co LLC… J’en conviens que c’était totalement irréfléchi d’investir sur ce genre de valeur… Grande erreur de débutant…

En ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech