Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 06/07/2014 13h18 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

http://img4.hostingpics.net/pics/166343Sanstitre1.png
CGEDD : courbe de friggit 2014

Le potentiel de baisse semble important.

Dernière modification par BNH (06/07/2014 13h20)


Buy N' Holder

Hors ligne

 

#127 06/07/2014 13h23 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   224 

Je cite un grand du forum, alias Philippe30 :

Philippe30 a écrit :

Friggit, laissez le dans son tunnel


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#128 06/07/2014 13h33 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

LoL, chacun ses références wink


Buy N' Holder

Hors ligne

 

#129 06/07/2014 14h34 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   96 

ZX-6R a écrit :

Je cite un grand du forum, alias Philippe30 :

Philippe30 a écrit :

Friggit, laissez le dans son tunnel

Même si on peut opposer des arguments sur le "tunnel" de J. Friggit, cette citation (que je trouve amusante par ailleurs) n’en est pas vraiment un…

Hors ligne

 

#130 06/07/2014 15h57 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

surtout que les loyers ne baissent pas vraiment sur cette courbe. Donc un bien qui s’autofinance actuellement, en province, continuera de s’autofinancer. Dans XX années il vaudra peut etre moins si la courbe des prix de vente baisse, mais ce sera toujours un capital qui se sera autofinancé…
Et sur 10, 15 ou 20 ans… les prix ne seront pas inférieurs à ce qu’ils sont actuellement de toutes façons, meme avec une belle baisse entre deux…

Hors ligne

 

#131 06/07/2014 16h33 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   96 

Oui tout à fait le cas, c’est pourquoi le marché peut être intéressant mais ca dépend ou

L’autofinancement n’est justement pas acquis en IDF (sauf en Seine St Denis peut être), c’est plutôt le cas en province et hors grande ville.

C’est aussi faux si les prix corrigent et on est en déflation.

Hors ligne

 

#132 09/07/2014 14h02 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

un article intéressant, qui a déjà quelques semaines:

Immobilier : faut-il profiter des taux bas pour acheter ? | Le Revenu
(désolé s’il a déjà été posté)

Attention, entre "investir dans l’immobilier" (ce qui peut etre pris au sens "résidence principale" pour une majorité d’acheteurs) et "investir dans l’immobilier locatif" il y a à mon avis une belle marge.
Je reste positif sur le fait d’acheter dans l’immobilier locatif en ce moment, sous condition que les biens s’autofinancent avec une marge de sécurité…

Hors ligne

 

#133 22/07/2014 10h39 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

pour info:

"La stratégie immobilière des investisseurs en France en 2014"
La stratégie immobilière des investisseurs en France en 2014
Article intéressant, meme s’il ne concerne qu’une infime partie des membres de ce forum je pense…

Dernière modification par Arnaud13 (22/07/2014 10h39)

Hors ligne

 

#134 22/07/2014 12h51 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

Merci pour l’article.

Comme tu dis, cet article concerne plutôt les gros investisseurs.

Pour mon cas je suis persuadé que l’investissement dans des immeubles de rapport locatif, et avec des gros travaux est en ce moment très rentable, car justement tout le monde fuit l’immobilier en cette période.

Mais une phrase du milliardaire en bourse Warren Buffett:

"Investir quand tout le monde fui" permet de sortir du lot et ainsi pouvoir faire de bonne affaire.

Surtout si l’investissement et un investissement réfléchi et sans risque.

Car je pense que l’immobilier et cyclique et que ça finira toujours par remonter avec le temps. Comme la montrer les différentes crises avant celle-là!

Et une interview du président d’era immobilier dans logic immo:

Dis que c’est surtout une crise de pessimisme, car même si les ventes mettent plus longtemps à se conclure le marché immobilier et bien repartit

800 000 actes notariés par an avant la crise

700 000 aujourd’hui donc le niveau des transactions est pratiquement revenu a la normale.

Car pour moi la majorité des gens on besoins de ce loger, et donc attende, mais finissent quand même par acheter ou louer.

C’est juste une crise de pessimisme avec une très mauvaise ambiance actuellement….


http://www.creersonindependance.fr/ Sur mon blog j'explique comment j'ai pu acheter 2 immeubles en partant de zéro à seulement 25 ans!

Hors ligne

 

#135 26/08/2014 09h09 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   25 

Un élément de réflexion pour tous les apprentis bailleurs :
Finie la flambée sur le prix des logements étudiants

Extrait :
Nous assistons à un phénomène de baisse sans précédent ces dix dernières années sur les petites surfaces. Comparés à leur niveau d’août 2013, les loyers d’août 2014 ont amorcé une baisse qui se généralise dans les grandes villes françaises à l’exception de Paris 

En province, les loyers des studios baissent dans 13 des 20 villes suivies (et 14 villes pour les deux-pièces). Ils chutent littéralement à Toulouse (– 15 % !), Marseille et Nice (– 12 %), ailleurs c’est plus modéré (– 0,4 % à Montpellier jusqu’à – 4,7 % à Rennes) et les hausses, là où il y en a encore, sont faibles, allant de + 0,6 % à Poitiers à + 2,9 % à Strasbourg. Idem pour les deux-pièces : de + 0,6 % à Annecy jusqu’à + 1,6 % à Toulouse.

En région parisienne, même baisse généralisée

Après la baisse des prix, la baisse des loyers.


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#136 26/08/2014 09h26 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

pour l’exemple de Marseille et des petites surfaces, j’ai une autre vision….
Lisez par exemple ceci… Marseille | Marseille : étudiants, la galère du logement | La Provence

Hors ligne

 

#137 26/08/2014 10h34 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   127 

Le second graph du message #126 accentue l’écart paris par rapport a la province.

Le dénominateur est le revenu disponible pour un ménage en France, alors qu’on aurait du différencier aussi les revenus (Paris province, etc).

Quel est le différentiel du salaire moyen paris/province ?
Combien de salaires en moyen par ménage ? Je suppose qu’il y en à plus a paris (moins de conjoints au foyer) ?

Cela ne change pas la tête de la courbe mais a mon avis modifie la perception de l’écart paris / province.

A long terme, (30ans), l’impact de la démographie sera structurant sur l’évolution des prix des logements en plus des flux migratoires pour des raisons economiques. Je crois que dans les "déserts " démographiques nous sommes au début de la chute. Ces migrations vont accentuer les tensions dans les megapoles economiques. L’avenir risque de nous amener a une ségrégation économique qui était gommée dans le passé par la croissance (due en partie a la croissance démographique et aux guerres ) et par les prestations sociales amenées a se réduire.

Hors ligne

 

#138 26/08/2014 10h48 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

En regardant sur Classement des villes, départements ou régions de France en terme de revenu (je ne sais pas si les données sont fiables), on a des différences assez élevées entre les premiers et derniers :

Revenu et évolution du classement sur un an
1.     Yvelines (78)    3 448 €      = 
2.     Essonne (91)    3 127 €      = 
3.     Hauts-de-Seine (92)    3 119 €      = 
4.     Seine-et-Marne (77)    3 021 €      = 
5.     Haute-Savoie (74)    2 953 €     + 1
6.     Val-d’Oise (95)    2 922 €     - 1
7.     Paris (75)    2 835 €      = 
8.     Val-de-Marne (94)    2 778 €      = 
9.     Ain (01)    2 708 €     + 1
10.     Oise (60)    2 689 €     - 1
11.     Haut-Rhin (68)    2 634 €      = 
12.     Bas-Rhin (67)    2 607 €      = 
13.     Isère (38)    2 602 €      = 
14.     Eure-et-Loir (28)    2 596 €      = 
15.     Eure (27)    2 572 €      = 
16.     Loiret (45)    2 544 €      = 
17.     Haute-Garonne (31)    2 517 €      = 
18.     Rhône (69)    2 517 €      = 
19.     Savoie (73)    2 508 €      = 
20.     Loire-Atlantique (44)    2 475 €      = 
21.     Côte-d’Or (21)    2 448 €      = 
22.     Ille-et-Vilaine (35)    2 442 €      = 
23.     Gironde (33)    2 432 €      = 
24.     Doubs (25)    2 425 €     + 2
25.     Landes (40)    2 399 €      = 
26.     Marne (51)    2 396 €     - 2
27.     Loir-et-Cher (41)    2 379 €      = 
28.     Vendée (85)    2 371 €     + 3
29.     Indre-et-Loire (37)    2 369 €     + 1
30.     Var (83)    2 368 €     - 2
31.     Pyrénées-Atlantiques (64)    2 368 €     - 2
32.     Calvados (14)    2 363 €      = 
33.     Alpes-Maritimes (06)    2 348 €     + 1
34.     Moselle (57)    2 343 €     + 1
35.     Territoire de Belfort (90)    2 339 €     - 2
36.     Bouches-du-Rhône (13)    2 336 €      = 
37.     Maine-et-Loire (49)    2 330 €      = 
38.     Seine-Maritime (76)    2 321 €      = 
39.     Jura (39)    2 315 €     + 3
40.     Meurthe-et-Moselle (54)    2 314 €     - 1
41.     Morbihan (56)    2 311 €     - 1
42.     Sarthe (72)    2 301 €     - 1
43.     Yonne (89)    2 299 €      = 
44.     Puy-de-Dôme (63)    2 289 €      = 
45.     Finistère (29)    2 272 €      = 
46.     Drôme (26)    2 271 €     + 1
47.     Mayenne (53)    2 266 €     + 5
48.     Corse-du-Sud (2A)    2 257 €      = 
49.     Somme (80)    2 247 €      = 
50.     Seine-Saint-Denis (93)    2 245 €     - 4
51.     Deux-Sèvres (79)    2 245 €      = 
52.     Charente-Maritime (17)    2 243 €     - 2
53.     Vienne (86)    2 236 €      = 
54.     Côtes-d’Armor (22)    2 235 €     + 2
55.     Haute-Saône (70)    2 223 €      = 
56.     Aube (10)    2 217 €     - 2
57.     Nord (59)    2 205 €      = 
58.     Ardèche (07)    2 205 €      = 
59.     Loire (42)    2 201 €     + 2
60.     Cher (18)    2 200 €      = 
61.     Hautes-Alpes (05)    2 199 €     - 2
62.     Saône-et-Loire (71)    2 193 €      = 
63.     Manche (50)    2 187 €     + 3
64.     Vaucluse (84)    2 187 €     - 1
65.     Meuse (55)    2 179 €     + 6
66.     Corrèze (19)    2 172 €     - 2
67.     Haute-Vienne (87)    2 172 €     - 2
68.     Gers (32)    2 168 €     + 5
69.     Tarn (81)    2 168 €     - 1
70.     Charente (16)    2 160 €     + 2
71.     Tarn-et-Garonne (82)    2 159 €     - 4
72.     Aisne (02)    2 156 €     - 3
73.     Alpes-de-Haute-Provence (04)    2 151 €     + 1
74.     Hautes-Pyrénées (65)    2 151 €     - 4
75.     Lot (46)    2 151 €     + 3
76.     Haute-Loire (43)    2 148 €      = 
77.     Gard (30)    2 138 €     + 2
78.     Hérault (34)    2 136 €     - 3
79.     Vosges (88)    2 131 €     - 2
80.     Orne (61)    2 106 €     + 1
81.     Haute-Marne (52)    2 103 €     + 2
82.     Pas-de-Calais (62)    2 097 €     - 2
83.     Aveyron (12)    2 095 €     + 1
84.     Dordogne (24)    2 090 €     - 2
85.     Ardennes (08)    2 077 €     + 2
86.     Lozère (48)    2 072 €     - 1
87.     Lot-et-Garonne (47)    2 065 €     - 1
88.     Indre (36)    2 065 €      = 
89.     Allier (03)    2 034 €      = 
90.     Nièvre (58)    2 032 €      = 
91.     Ariège (09)    2 028 €      = 
92.     Cantal (15)    1 999 €      = 
93.     Pyrénées-Orientales (66)    1 986 €      = 
94.     Haute-Corse (2B)    1 967 €      = 
95.     Aude (11)    1 943 €      = 
96.     Creuse (23)    1 851 €      =

Hors ligne

 

#139 26/08/2014 14h54 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   218 

Boubouka a écrit :

A long terme, (30ans), l’impact de la démographie sera structurant sur l’évolution des prix des logements en plus des flux migratoires pour des raisons economiques. Je crois que dans les "déserts " démographiques nous sommes au début de la chute. Ces migrations vont accentuer les tensions dans les megapoles economiques. L’avenir risque de nous amener a une ségrégation économique qui était gommée dans le passé par la croissance (due en partie a la croissance démographique et aux guerres ) et par les prestations sociales amenées a se réduire.

Je partage cette analyse.
J’ai pu remarquer qu’en province dans les petites villes type "sous préfecture" depuis 2008 environ entre crise économique et présence moins forte de l’état (abandon hospitalier, de certains tribunaux, de bases militaires, désengagement sur les transports…) la segmentation du territoire est déjà largement à l’oeuvre et ce n’est sans doute pas fini…

Concernant le montant du loyers des studios, leur baisse me parait depuis longtemps prévisible au moins dans les villes moyennes. En effet, à l’exception des prix stratosphériques de Paris où beaucoup n’ont pas d’autre choix, cela ne correspond plus à la demande, y compris étudiante. Chacun me semble aujourd’hui aspirer à une chambre indépendante. Or dans les villes moyenne, l’écart de prix entre studio et T1bis/T2 est faible, de plus l’offre de studio y est souvent surabondante.


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#140 26/08/2014 23h29 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   13 

bnose a écrit :

En regardant sur Classement des villes, départements ou régions de France en terme de revenu (je ne sais pas si les données sont fiables), on a des différences assez élevées entre les premiers et derniers :

Revenu et évolution du classement sur un an
1.     Yvelines (78)    3 448 €      = 
2.     Essonne (91)    3 127 €      = 
3.     Hauts-de-Seine (92)    3 119 €      = 
4.     Seine-et-Marne (77)    3 021 €      = 
5.     Haute-Savoie (74)    2 953 €     + 1
6.     Val-d’Oise (95)    2 922 €     - 1
7.     Paris (75)    2 835 €      = 
8.     Val-de-Marne (94)    2 778 €      = 
9.     Ain (01)    2 708 €     + 1
10.     Oise (60)    2 689 €     - 1
11.     Haut-Rhin (68)    2 634 €      = 
12.     Bas-Rhin (67)    2 607 €      = 
13.     Isère (38)    2 602 €      = 
14.     Eure-et-Loir (28)    2 596 €      = 
15.     Eure (27)    2 572 €      = 
16.     Loiret (45)    2 544 €      = 
17.     Haute-Garonne (31)    2 517 €      = 
18.     Rhône (69)    2 517 €      = 
19.     Savoie (73)    2 508 €      = 
20.     Loire-Atlantique (44)    2 475 €      = 
21.     Côte-d’Or (21)    2 448 €      = 
22.     Ille-et-Vilaine (35)    2 442 €      = 
23.     Gironde (33)    2 432 €      = 
24.     Doubs (25)    2 425 €     + 2
25.     Landes (40)    2 399 €      = 
26.     Marne (51)    2 396 €     - 2
27.     Loir-et-Cher (41)    2 379 €      = 
28.     Vendée (85)    2 371 €     + 3
29.     Indre-et-Loire (37)    2 369 €     + 1
30.     Var (83)    2 368 €     - 2
31.     Pyrénées-Atlantiques (64)    2 368 €     - 2
32.     Calvados (14)    2 363 €      = 
33.     Alpes-Maritimes (06)    2 348 €     + 1
34.     Moselle (57)    2 343 €     + 1
35.     Territoire de Belfort (90)    2 339 €     - 2
36.     Bouches-du-Rhône (13)    2 336 €      = 
37.     Maine-et-Loire (49)    2 330 €      = 
38.     Seine-Maritime (76)    2 321 €      = 
39.     Jura (39)    2 315 €     + 3
40.     Meurthe-et-Moselle (54)    2 314 €     - 1
41.     Morbihan (56)    2 311 €     - 1
42.     Sarthe (72)    2 301 €     - 1
43.     Yonne (89)    2 299 €      = 
44.     Puy-de-Dôme (63)    2 289 €      = 
45.     Finistère (29)    2 272 €      = 
46.     Drôme (26)    2 271 €     + 1
47.     Mayenne (53)    2 266 €     + 5
48.     Corse-du-Sud (2A)    2 257 €      = 
49.     Somme (80)    2 247 €      = 
50.     Seine-Saint-Denis (93)    2 245 €     - 4
51.     Deux-Sèvres (79)    2 245 €      = 
52.     Charente-Maritime (17)    2 243 €     - 2
53.     Vienne (86)    2 236 €      = 
54.     Côtes-d’Armor (22)    2 235 €     + 2
55.     Haute-Saône (70)    2 223 €      = 
56.     Aube (10)    2 217 €     - 2
57.     Nord (59)    2 205 €      = 
58.     Ardèche (07)    2 205 €      = 
59.     Loire (42)    2 201 €     + 2
60.     Cher (18)    2 200 €      = 
61.     Hautes-Alpes (05)    2 199 €     - 2
62.     Saône-et-Loire (71)    2 193 €      = 
63.     Manche (50)    2 187 €     + 3
64.     Vaucluse (84)    2 187 €     - 1
65.     Meuse (55)    2 179 €     + 6
66.     Corrèze (19)    2 172 €     - 2
67.     Haute-Vienne (87)    2 172 €     - 2
68.     Gers (32)    2 168 €     + 5
69.     Tarn (81)    2 168 €     - 1
70.     Charente (16)    2 160 €     + 2
71.     Tarn-et-Garonne (82)    2 159 €     - 4
72.     Aisne (02)    2 156 €     - 3
73.     Alpes-de-Haute-Provence (04)    2 151 €     + 1
74.     Hautes-Pyrénées (65)    2 151 €     - 4
75.     Lot (46)    2 151 €     + 3
76.     Haute-Loire (43)    2 148 €      = 
77.     Gard (30)    2 138 €     + 2
78.     Hérault (34)    2 136 €     - 3
79.     Vosges (88)    2 131 €     - 2
80.     Orne (61)    2 106 €     + 1
81.     Haute-Marne (52)    2 103 €     + 2
82.     Pas-de-Calais (62)    2 097 €     - 2
83.     Aveyron (12)    2 095 €     + 1
84.     Dordogne (24)    2 090 €     - 2
85.     Ardennes (08)    2 077 €     + 2
86.     Lozère (48)    2 072 €     - 1
87.     Lot-et-Garonne (47)    2 065 €     - 1
88.     Indre (36)    2 065 €      = 
89.     Allier (03)    2 034 €      = 
90.     Nièvre (58)    2 032 €      = 
91.     Ariège (09)    2 028 €      = 
92.     Cantal (15)    1 999 €      = 
93.     Pyrénées-Orientales (66)    1 986 €      = 
94.     Haute-Corse (2B)    1 967 €      = 
95.     Aude (11)    1 943 €      = 
96.     Creuse (23)    1 851 €      =

Attention, on parle ici de "moyenne par foyer". Ce qui ne veut pas dire grand chose. Car les villes n’ont pas toutes la même topologie. Par exemple, une grande ville aura plus de célibataire qu’une ville de lointaine banlieue.

Pour illustrer, si on clique pour voir en détail :

Les Yvelines (1ier département selon ce classement) :

Célibataire : 1 951 € nets/ mois
Couple sans enfants : 3 717 € nets/ mois

Paris (7ieme du classement) :

Célibataire : 2 061 € nets/ mois
Couple sans enfants : 3 966 € nets/ mois

C’est des statistiques intéressantes mais (comme souvent en statistique), il faut bien comprendre de quoi on parle. Ne pas aller trop vite en analyse.

Ceci étant, vous avez raison sur le fait que les disparités sont fortes.

Dernière modification par skype (26/08/2014 23h35)

Hors ligne

 

#141 06/09/2014 21h16 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   60 

DDtee a écrit :

Boubouka a écrit :

Ces migrations vont accentuer les tensions dans les megapoles economiques. L’avenir risque de nous amener a une ségrégation économique qui était gommée dans le passé par la croissance (due en partie a la croissance démographique et aux guerres ) et par les prestations sociales amenées a se réduire.

Je partage cette analyse.
J’ai pu remarquer qu’en province dans les petites villes type "sous préfecture" depuis 2008 environ entre crise économique et présence moins forte de l’état (abandon hospitalier, de certains tribunaux, de bases militaires, désengagement sur les transports…) la segmentation du territoire est déjà largement à l’oeuvre et ce n’est sans doute pas fini…

Intéressante cette idée de segmentation (et celle de la ségrégation). Elle est tentante, bien sûr. Mais n’oublions pas l’ "outil redistributeur", qui est toujours là et bien là.

Dernière modification par placementapapa31 (06/09/2014 21h20)

Hors ligne

 

#142 06/09/2014 22h56 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   127 

L’impôt réduit les inégalités. Il ne permet pas de créer suffisament d’imploi pour équilibrer la répartition d’activités.

De plus, les services publiques (administration, transports, hôpitaux, justice, etc) ont tendance a se ’concentrer’. Les investissements privés suivent aussi la densité de la population. Dans une génération (30 ans) peut de personnes voudont habiter dans ces "déserts" de services devenus (ou a cause) des déserts démographiques.

30 ans, c’est beaucoup et peu a la fois. Quand un prêt immo est de 20 ans.

Hors ligne

 

#143 19/09/2014 12h55 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

Hors ligne

 

#144 19/09/2014 13h50 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   

Cela fait des années que j’entends dans la presse et média c’est le moment d’acheter…
L’immobilier va baisser ou monter….

Pour moi le facteur numéro 1 pour votre achat c’est quand vos conditions sont réunis.

Vaut il mieux acheter à un prix haut lorsque vous avez un crédit et un apport

OU

Ne pas pouvoir acheter à un prix bas car vous n’avez ni CDI ni apport ???

Voila la vérité sur l’achat immobilier.

Dernière modification par miguelmantes (19/09/2014 13h52)

Hors ligne

 

#145 19/09/2014 14h11 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   56 

miguelmantes a écrit :

Cela fait des années que j’entends dans la presse et média c’est le moment d’acheter…
L’immobilier va baisser ou monter….

Pour moi le facteur numéro 1 pour votre achat c’est quand vos conditions sont réunis.

C’est exactement ce que dit ce très bon article, merci à Arnaud pour le partage.

Hors ligne

 

#146 19/09/2014 15h12 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   218 

Je ne partage pas du tout vos enthousiasmes pour cet article qui dit tout et son contraire à plusieurs reprises.
Lire, entre autre, qu’il est conseillé d’acheter sa résidence et d’attendre que les prix baissent pour investir pour louer (notamment à cause des suspicions sur les placements financiers) sic

Arriver à des conclusions générales sur les investissements immobiliers après avoir laissé entendre (avec sagesse) que le marché était hétéroclite est de mon point vue un non sens.


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#147 19/09/2014 15h50 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   56 

DDtee a écrit :

Je ne partage pas du tout vos enthousiasmes pour cet article qui dit tout et son contraire à plusieurs reprises.
Lire, entre autre, qu’il est conseillé d’acheter sa résidence et d’attendre que les prix baissent pour investir pour louer (notamment à cause des suspicions sur les placements financiers) sic

Cela ne me semble pas du tout contradictoire.

Acheter pour louer est avant tout une opération financière, dans ce cadre on regarde en priorité des éléments comme l’espérance de rendement et la valorisation future du bien. Donc, dans l’etat actuel des choses, attendre.

Acheter pour se loger est une opération qui a une toute autre portée, c’est un choix de vie. Dans ce cadre on regarde en priorité que ce choix est cohérent avec sa situation personnelle, notamment sa stabilité. Et donc, si la situation s’y prête et si un bien correspondant aux besoins du ménage est disponible, acheter.

Hors ligne

 

#148 19/09/2014 16h43 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   218 

Acheter pour se loger correspond à une double logique, effectivement d’ordre personnel, mais également financière (qui investirait persuadé d’y perdre de l’argent ?). Vous m’accorderez que pour ce dernier point c’est généralement, presque toujours, un très mauvais choix que d’investir aujourd’hui dans sa résidence principale.
Il peut exister cependant des exceptions (logement petite taille, rénovation complète par soi même…)

L’article, comme beaucoup d’articles généralistes, considère l’immobilier d’un point de vue générale pour ne pas dire d’un point de vue particulier et Parisien… alors que les disparités en France sont énormes.
Un seul exemple pour illustrer " -    Il y a un fort risque de moins-values à la sortie. Après quinze ans de hausse presque ininterrompue des prix, on ne peut pas exclure une forte correction. L’économiste Jacques Friggit montre bien que depuis 2000 les prix des logements anciens ont augmenté beaucoup plus vite que les revenus des ménages."

J’ai bien lu 15 ans de hausse ininterrompue, alors qu’en province, toutes les statistiques le disent, les prix baissent depuis 6 à 8 ans (2006/08) dans une large majorité du territoire…

Il n’y a pas d’unicité de marché immobilier mais une multitude auxquels il convient d’avoir des approches distinctes.


" Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave" Friedrich Nietzsche

Hors ligne

 

#149 19/09/2014 18h27 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   224 

article a écrit :

Conclusion. Calculez le poids de l’immobilier dans votre patrimoine. S’il est supérieur à 50%, attendez pour investir. S’il est inférieur à 50%, investissez en étant plus sélectif que jamais.

Alors ça c’est de la conclusion….


Left the Rat Race in 2013

Hors ligne

 

#150 19/09/2014 20h38 → Immobilier : faut-il acheter en ce moment ? (acheter, bfm, taux)

Membre
Réputation :   56 

DDtee a écrit :

Acheter pour se loger correspond à une double logique, effectivement d’ordre personnel, mais également financière (qui investirait persuadé d’y perdre de l’argent ?).

Quand vous trouvez l’appartement de vos rêves, ou la maison où vous vous voyez bien finir vos jours, autrement dit la résidence que vous transmettrez à vos enfants, peu vous importe la valeur que ce bien pourra avoir dans 5 ou 10 ans. C’est là que vous voulez vivre, et ça, ça n’a pas de prix.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech