Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#901 05/01/2015 15h29 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   43 

Igorgonzola a écrit :

D’ailleurs, ça tombe bien puisqu’à Paris, un petit déficit de quelques centaines de millions d’euros est en train justement de se constituer grâce au pass navigo unique.

Pas de souci pour combler ce petit déficit, notre chère maire a eu l’idée de tripler le prix du stationnement résidentiel, passant de 3,5€ à 9€ la semaine.
Il fallait voir la tête des gens dimanche en train de récupérer leur premier ticket de stationnement de l’année. Ca râlait sur les trottoirs…

Hors ligne

 

#902 05/01/2015 16h58 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Ce moyen de faire rentrer du flux ne saurait nous surprendre non plus!

Quant aux Français, oui ils râlent. Mais c’est tout.

Dernière modification par placementapapa31 (05/01/2015 17h22)

Hors ligne

 

#903 05/01/2015 17h38 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   51 

ostal a écrit :

Igorgonzola a écrit :

D’ailleurs, ça tombe bien puisqu’à Paris, un petit déficit de quelques centaines de millions d’euros est en train justement de se constituer grâce au pass navigo unique.

Pas de souci pour combler ce petit déficit, notre chère maire a eu l’idée de tripler le prix du stationnement résidentiel, passant de 3,5€ à 9€ la semaine.
Il fallait voir la tête des gens dimanche en train de récupérer leur premier ticket de stationnement de l’année. Ca râlait sur les trottoirs…

Le stationnement payant ne concerne pas les riverains qui ont des tarifs tres modiques. Les parisiens se déplacent extrêmement rarement en voiture dans paris.
Bref cela concerne les banlieusards qui bénéficient de la baisse du prix des transports en commun en contrepartie.

Accessoirement personne n’oblige les banlieusards de venir à paris….

Hors ligne

 

#904 05/01/2015 17h48 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   16 

Le triplement du tarif du stationnement résidentiel concerne bien les Parisiens, et uniquement ceux-ci.

Hors ligne

 

#905 05/01/2015 18h04 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Oui et il ne faut pas oublier :
- Carte résidentielle qui devient payante (45€ pour 1 an, 90€ pour 3 ans)
- Le stationnement devient partout payant de 19h à 20h et le samedi + tout le mois d’août

Hors ligne

 

#906 05/01/2015 20h37 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   1084 

Peut-être que l’alternative est entre augmenter le prix pour que les résidents occupent les places de parking sur le domaine public, et augmenter la taxe foncière ou la taxe d’habitation (qui sur Paris sont très faibles). Faites votre choix.

En tout cas, 9€/semaine pour occuper une place sur l’espace public de Pais intra-muros (sur lequel il y a une forte tension), ça me parait encore assez peu (si je compare avec le prix de location d’une place de parking privé : 3x, 5x, 10x plus…).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#907 05/01/2015 21h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   96 

Le problème du stationnement public à Paris c’est pas le prix c’est surtout de trouver une place et que tu te fais détruire ta voiture. La comparaison avec un parking qui coute entre 3x et 6x plus n’est peut être donc pas adéquate car ta voiture est beaucoup moins altérée.

Cout extérieur maintenant = environ 35 euros par mois
Place de parking selon quartier entre 90 et 200 euros/mois (250 relevant de l’exception)

Toute façon la solution à tout c’est encore et toujours monter les impôts, taxes en tout genre….Efficience, économies sont des mots bannis. Vu le prix de l’immobilier et autres à Paris toute augmentation de quoi que ce soit est clairement malvenue.

Hors ligne

 

#908 05/01/2015 21h34 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

roudoudou a écrit :

la solution à tout c’est encore et toujours monter les impôts, taxes en tout genre….

Finalement pourquoi pas, puisque personne ne réagit (ce qui est normal, vu que la "pompe" est à la fois aspirante et foulante).

Hors ligne

 

#909 05/01/2015 21h37 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   96 

Pourquoi pas si ça réduit les déficits (et, rêvons un peu, permet un jour de réduire la dette) mais le pire c’est que ca alimente la gabegie et l’embauche de fonctionnaires.

Hors ligne

 

#910 05/01/2015 23h51 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

Gabegie, gabegie… Là où vous vous voyez de la gabegie, un noble esprit progressiste doit voir de la propension.

Keynes a proposé de payer, sur le budget public, des ouvriers à faire des trous, pour les reboucher ensuite.

Voilà.

(il s’agit simplement d’aspirer là où il y a pas beaucoup de propension, et de r’fouler là où-ce que y-en-a)

Dernière modification par placementapapa31 (05/01/2015 23h53)

Hors ligne

 

#911 07/01/2015 21h23 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   29 

Vu sur TF1 ce soir, la France détronée de sa 5ème place au classement des puissances économiques par le Royaume Uni.

Une pensée aux familles des victimes face à ce drame terrible qui touche toute la nation.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#912 07/01/2015 23h14 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   132 

Franchement pas le jour d’écrire ça…

Hors ligne

 

#913 07/01/2015 23h56 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   29 

Pardon Igorgonzonla pour ma maladresse, mais pour eviter tout quipropos, mes pensées vont vers les proches des victimes de ce qu’il s’est passé à Charlie Hebdo.


Parrainage Binck (100€)

Hors ligne

 

#914 08/01/2015 11h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   132 

Toutes mes excuses, j’y ai vu une mauvaise blague en lisant trop vite.

Hors ligne

 

#915 12/02/2015 10h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1309 

Plus de 5 M de demandeurs d’emploi en France, sans aucune inflexion de tendance depuis 2009 :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_demandeurs-emploi-france.gif
Source : France - Le nombre de demandeurs d’emploi progressera moins vite en 2015

Qui se souvient du slogan : "le changement c’est maintenant ?"

Aucune réforme structurelle n’a été mise en œuvre, et pour F. Hollande, la loi Macron (qui déjà n’était pas grand-chose et qui est édulcorée chaque jour un peu plus) est la grande réforme économique de son quinquennat. A pleurer.

Hors ligne

 

#916 12/02/2015 10h49 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   54 

Ce qui prête à sourire c’est que le gouvernement essaye timidement de changer le privé (qui ne marche pas plus mal qu’ailleurs sans doute) alors qu’en France ce qui ne marche pas c’est le public.  Cherchez l’erreur…

Hors ligne

 

#917 12/02/2015 11h01 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

Le secteur public ne peut être réformé que par des chefs d’entreprise qui savent ce que c’est un compte de résultat et un bilan.
J’ai travaillé plus de 10 ans dans le secteur public à des postes dans des services achats et contrôle de gestion et je vous garantis qu’à aucun niveau de la hiérarchie il n’y a d’incitation à la bonne gestion.
On est plus dans le respect de réglementations toutes plus contraignantes que les autres  (par trouille du favoritisme) mais efficacité zéro pointé !!!

Hors ligne

 

#918 12/02/2015 12h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Plus de 5 M de demandeurs d’emploi en France, sans aucune inflexion de tendance depuis 2009 :

Comme ca il ne se représentera pas ! Ca peut peut-être nous sauver !

Hors ligne

 

#919 12/02/2015 13h54 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   60 

InvestisseurHeureux a écrit :

Plus de 5 M de demandeurs d’emploi en France

Merci de rappeler le vrai chiffre. Qui permet de calculer le vrai taux…

InvestisseurHeureux a écrit :

Aucune réforme structurelle n’a été mise en œuvre
A pleurer.

Pourquoi pleurer : on sait très bien qu’aucune ne pourra l’être.

marcopolo a écrit :

Ce qui prête à sourire c’est que le gouvernement essaye timidement de changer le privé

Avec la com’ : "Il faut que les entreprises prennent maintenant - sous entendu après tous les énormes "efforts" publics faits - leurs responsabilités".

(et pour renforcer votre argumentation : il me semble qu’il ne serait pas illogique de commencer par le public, puisque celui-ci pèse plus que le privé dans le PIB - dites-moi si je me trompe)

Dernière modification par placementapapa31 (12/02/2015 15h54)

Hors ligne

 

#920 12/02/2015 15h24 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   168 

Bonjour,

Effectivement le vrai taux de chômage n’est jamais (ou trop peu) réellement dit. Et encore ce chiffre des demandeurs d’emplois ne fait état que de ceux inscrits au pôle emploi, combien sont hors du système de gré ou de force ?
Si on prend ne serait-ce que les chiffres complets du Pôle Emploi des catégories A à E, c’est déjà près de 6.3 M de pers (Source: http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/P … CVSW80.pdf page 15)

Si on ajoute ce que certains appellent "les chômeurs invisibles ou découragés" on atteint près de 9-10M de pers (certaines études pousseraient jusque 12). La dernière fois que les médias l’ont un peu abordé c’était en décembre 2012 (je vous invite à cliquer chômeur invisible dans Google pour faire votre choix de source!).
Sur 28.6M de population active, sur le pire des scénarios, cela fait 42% de non travailleurs !

Mais bon il ne faut pas se leurrer cela ne date pas d’aujourd’hui.

Je vais vous raconter une anecdote, même si on est pas au café du commerce, mais pour se dire à quel point la notion invisible nous l’est peut-être aussi pour nous.
Je pense être assez aux prises de la réalité, même si j’ai parfaitement conscience d’être dans les 5% de la population dites la plus riche, je connais de nombreuses personnes (amis/familles) de tout milieu social, réparti un peu partout en France et tout ça.

Donc mon anecdote, nous sommes dans une commune d’Ile de France "normale", ni forcément riche ni forcément pauvre, ma fille va à l’école maternelle et bien nous avons été stupéfait par la vérité criante que dans une classe de 25 élèves et bien nous n’étions qu’environ 3 couples de parents à être 2 à travailler à temps plein. Nous devenons donc plutôt les exceptions à ne pas avoir 1 jour de libre dans la semaine ou à ne pas pouvoir emmener et venir chercher notre fille à l’école ! Sur une cote mal taillée et à une micro-échelle il y a donc 44% de non-travailleurs (on n’est pas loin de la projection du pire du dessus). Désolé de cette anecdote digressive !

Dernière modification par Ledep (12/02/2015 15h32)


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#921 13/02/2015 23h26 → Situation économique de la France et avenir de la France

Administrateur
Réputation :   1309 

Ledep a écrit :

Donc mon anecdote, nous sommes dans une commune d’Ile de France "normale", ni forcément riche ni forcément pauvre, ma fille va à l’école maternelle et bien nous avons été stupéfait par la vérité criante que dans une classe de 25 élèves et bien nous n’étions qu’environ 3 couples de parents à être 2 à travailler à temps plein. Nous devenons donc plutôt les exceptions à ne pas avoir 1 jour de libre dans la semaine ou à ne pas pouvoir emmener et venir chercher notre fille à l’école ! Sur une cote mal taillée et à une micro-échelle il y a donc 44% de non-travailleurs (on n’est pas loin de la projection du pire du dessus). Désolé de cette anecdote digressive !

Cela ne m’étonne pas.

Le taux d’emploi en France des 20-64 ans est de 70% (source).

Dans cette tranche d’âge, il y a donc 30% de non occupés.

Dans votre exemple, la tranche d’âge est plus restreinte, mais il faut prendre en compte les congés parentaux, prénataux ou encore maladie, que l’on peut supposer plus fréquents pour des parents fréquentant les écoles maternelles.

Hors ligne

 

#922 14/02/2015 16h18 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   16 

Il y a aussi dans cette tranche d’âge, une question de choix de vie.
Personnellement nous vivons (32 et 28 ans) avec un seul salaire pour 2 en province. Avoir un travail pour mon épouse signifierai travailler pour payer quelqu’un (nourrice ou crèche) et au final pas voir notre fils grandir.
Une fois déduit les coûts fixes (transport, nourriture entreprise, vêtement etc), les coût de garde et surtout les impôts supplémentaires induits par un deuxième salaire, il reste en gros 500 € par mois si on part sur un salaire de 1800€ net…rien si c’est le smic…

Dans la mesure ou il existe qausiement aucun intéret financier à avoir un deuxième salaire, on préfère mille fois s’en passer et voir grandir notre fils.

Hors ligne

 

#923 14/02/2015 21h42 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   168 

Bonsoir,

Ce n’est qu’un constat et nullement une critique, c’est bien pour cela que je marquais que certains étaient non-travailleurs de gré.
C’est assez symptomatique sur les premières années de vie où on pousse plus les gens à ne pas travailler et à rester s’occuper des enfants à la maison/école, entre le peu de places de garde (crèche, assistante maternelle) et la faible valorisation du salaire face à ces coûts de garde.
Je préférerais largement qu’on subventionne plus les modes de garde (car les nounous sont loin de voler leur salaire) pour les personnes dans les limites afin de leurs laisser le "luxe" de pouvoir continuer à travailler.

Votre dernière phrase Romain, résume bien cela et j’ai de nombreux amis qui ont fait le même choix que vous.
Nous avions fait l’exercice pour la naissance de notre 1ère fille mais notre prêt immobilier avec mensualités assez élevées (c’est un choix aussi) ne nous permettait pas cela et la perte aurait été importante mais cela ne nous empêche pas de la voir grandir smile
Bien sûr le niveau de salaire influence et dirige en partie ce choix.


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

#924 14/02/2015 22h15 → Situation économique de la France et avenir de la France

Membre
Réputation :   54 

Bonsoir,

Votre phrase m’interpelle…

Ledep a écrit :

Je préférerais largement qu’on subventionne plus les modes de garde

Pourquoi pas mais pourquoi penser automatiquement aux subventions.  57% du PIB nous est déjà piqué de gré ou de force…

Hors ligne

 

#925 14/02/2015 23h41 → Situation économique de la France et avenir de la France

Modérateur
Réputation :   168 

Parce qu’en terme de dynamique, je préfère voir une personne au travail plutôt que d’être "obliger" de rester chez soi (hors choix idéologique personnel) car c’est plus rentable pour elle.
Qui plus est, on a 2 emplois, la personne concernée + la personne qui garde l’enfant, plutôt que…zéro emploi !

On se plaint qu’il y a trop de non-travailleurs, mais tout est fait pour que lorsqu’il y a un enfant dans un couple, l’un des parents doit s’arrêter ou ralentir. Alors oui ça passe forcément par du subventionnement mesuré car qu’on le veuille ou non et même avec toute la meilleure volonté du monde pour avoir mieux, il y aura toujours des jobs aux salaires bas et des personnes pour les faire qui ne pourront se permettre de payer une nounou derrière. Alors oui, certains ont des crèches quasi gratuites mais c’est une minorité.

Que veut-on, une société de travailleurs(euses) ou une société patriarcale avec madame (car trop souvent c’est ce choix) qui reste à la maison ?
C’est ce qu’on appelle la politique familiale, regardez l’Allemagne tant adulée mais où une mère n’a quasiment plus le droit de travailler ou est très mal vue. C’est sûr ça donne des beaux pourcentages après quand on les exclues des stats ! Sauf que les allemandes ont voulu être un peu plus libre aussi d’entreprendre, de travailler et cela explique en partie la chute de la natalité allemande. On connait les dégâts d’une société dont la population décroît, donc cela nous apprends que pour qu’un pays avance il faut compter sur les enfants (ça on le savait déjà) ET les femmes.

Par contre, amputer ma phrase peut lui donner un tout autre sens, il vaut mieux lire l’originale smile


Mon portefeuille passif Parrainage Binck et BforBank (6ELA) me contacter

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech