Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 08/10/2012 21h37 → Stratégie d'investissement en obligation.... (agences, bbb, bonds, fond, junk, notation, obligation, sicav, taux, tri)

Membre
Réputation :   143 

Avec nos amis les agences de notation !

A la lecture de ce titre, vous allez vous demander, comment en ces temps ténébreux pour la finance, peut-on faire confiance, dans un univers aussi malsain, à une des pire espèces le peuplant ?

Je pense que cette stratégie est connue, je me demande comment la mettre en œuvre facilement, ou si un fond existant l’utilise…

On pourrait dire que c’est une stratégie de type "vautour". Pourquoi ? Pour ainsi dire, on s’attaque aux cadavres, ou plutôt aux blessés, aux plus faibles…

1) Un fond a une forte position sur une obligation A. A est peu liquide. Ce fond fait face à de nombreux rachat et doit les honorer. En toute logique, le fond vendra en premier les positions les plus liquides (pour éviter de faire chuter les cours et éviter de faire plonger la valeur du fond accessoirement…) et par la suite des positions moins liquides. On vend ensuite malheureusement cette obligation et son cours plonge…

C’est la que nous intervenons ! Mais ce cas est assez rare !

2) Même configuration. Rappelons que ce fond a un benchmark (sans dividendes réinvestis bien sur) et une allocation stratégique/tactique. Dans les obligations détenues par ce magnifique fond, nous voyons des contraintes assez classiques de type : xx% de type BBB ou moins etc… En gros, il y a des contraintes sur la répartition par notation des obligations. Si on dépasse un critère, on doit procéder aux réajustements pour tenir les contraintes de répartition.
Ainsi, si par malheur une agence de notation vient à baisser la notation d’une de ces obligations, le fond pourrait être contraint de la vendre très vite pour respecter son allocation, et malheureusement (pas pour tous) à tous prix…

=> C’EST LA QUE NOUS INTERVENONS !

=> Et, la comment fait-on ? (une autre histoire)

Mais rappelons nous qu’une notation est censée représenter une situation financière, et si la note baisse, la situation financière est censée être plus "pourrie".

=> toujours faire son devoir, lire le prospectus, le rapport annuel…

3) On reprend la même situation que précédemment, mais on rajoute une obligation avec certaines clauses. Je pense par exemple à une clause d’intérêts supplémentaire si la notation de l’émetteur est réduite à un certain niveau.
Dans ce cas, même sans prendre des obligations revendues par des fonds, l’étude et le suivi d’obligations de ce type (clause d’intérêt supplémentaire selon note) peut être intéressant (car souvent les screeners et les analyses se réduisent à la situation classique et à la lecture du titre de l’obligation donnant l’échéance et le taux…).
Dans le cas où un fond un tel titre, on "risque" (après études du titre, de la société, etc….) de récupérer un titre à bas prix (pression vendeuse à tour prix dans un environnement peu liquide…) associé à un hausse du taux facial (je dis bien facial, car le taux réel augmente déjà avec la baisse du prix). Un double gain ?

4) On peut aussi jouer sur le changement de catégorie :

http://www.standardandpoors.com/spf/fgr_articles/994454/6993385.gif

On voit bien que les changements entre chaque note ne procure pas le même écart ! Certains écarts sont assez faibles (variation de prix/taux faible) alors que d’autres sont réellement des marches (BBB). Ces changements peuvent être exploités à la hausse comme à la baisse ?
Je pense qu’on retombe un peu dans la stratégie 2) surtout que pour de nombreux fond la limite est BBB. On pourrait chercher dans un univers d’obligation BB+ les sociétés qui pourraient améliorer leur situation financière pour passer en BBB-. Quel gain ? On passe de 5% à 4% par exemple pour une échéance à 10 ans. Raisonner en zéro coupon => 1 dans 10 ans à 4% donne 1,48, donc le zéro coupon vaut 0,68. 1 dans 10 ans donne à 5% 1,63 donc le zéro coupon vaut 61%. La variation de prix est de 11%.

Vous allez me dire, mais les agences de notation se base sur le spread pour faire leurs notes ! Je suppose que ce n’est pas tout à fait vrai, mais encore moins tout à fait faux (merci Super Pognon pour trancher).
Ce sont effectivement des valeurs moyennes, peut être que la transition (et probablement) est plus légère. Mais l’aspect note, avec les fonds et leurs contraintes jouent aussi.

Pire, si on aime les sensations, on peut tenter le CCC+ à B- qui vaut presque le double en changement en terme de points de base ! Mais, la, il se faut faire spécialiste des daubasses des obligations.

Sur le même thème, on peut étudier les perspectives accompagnant la note :

http://www.standardandpoors.com/spf/fgr_articles/994454/6993389.gif

C’est assez marrant, en 2009 et en 2012 on observe un écart forte entre les perspectives stables et négatives… Piste à exploiter également ?

=> Quelqu’un a tenté cela ?

=> qui connaît des fonds dans cette veine ?

=> ou bien des études/articles en ce sens ?

=> le pire à venir, sur quel marché, et avec quel courtier ?

PS : les graphiques sont fournis par S&P gracieusement.

Dernière modification par Super_Pognon (08/10/2012 21h38)

Mots-clés : agences, bbb, bonds, fond, junk, notation, obligation, sicav, taux, tri

Hors ligne

 

#2 13/10/2012 18h10 → Stratégie d'investissement en obligation.... (agences, bbb, bonds, fond, junk, notation, obligation, sicav, taux, tri)

Membre
Réputation :   246 

Tres interessant comme strategie…effectivement au niveau des obligs qui tombent en dessous de BBB- ou en dessous de B-

Les agences de notation n’arretent pas de degrader…par contre le marche a l’air de ne meme plus les ecouter style une oblig cotee BB…puis  une baissee  repetitivement …jusqu’a B-/CCC+, oblig qui etait tombee a 50 ou 60% en octobre 2011 et qui maintenant est au-dessus du pair et meme a son plus haut…depuis l’emission ex bonds immo chine
et toujours cotee CCC+…sans revision par les agences alors que la cie a renfloue ses coffres avec une nouvelle emission partie comme des petits pains chauds ce dernier mois, oversubscribed…

Donc je vois 2 courants opposes:
1.les fonds ou sicavs ou etfs investment grade qui doivent vendre quand le rating baisse
1. les etfs ou fonds high yield, et tous ces nouveaux etfs emergents high yield qui raflent les nouvelles emissions encore rares…

Ne suivant pas les fonds ou etfs investment grade…je ne peux vous repondre…mais ca vaudrait la peine de voir ce qu’ils ont lache comme positions…

Pour du swing trading en obligs c’est une bonne avenue!

PS: ca ne repond pas vraiment a votre question…mais ca pourrait relancer ce sujet fascinant…enfin j’espere!

Dernière modification par sissi (13/10/2012 18h12)

Hors ligne

 

#3 04/12/2012 21h18 → Stratégie d'investissement en obligation.... (agences, bbb, bonds, fond, junk, notation, obligation, sicav, taux, tri)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech