Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/10/2012 20h24 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   38 

On connaît tous la passion de Buffet pour les journaux, qui sont selon lui de formidables business, même s’il avoue que le moat s’est un petit peu effrité.

Je vous présente une situation plutôt spéciale qui confirme les propos du maître.

Mcclatchy est un entreprise qui détient une quinzaine de journaux que je ne connais pas. La pub  nationale qui représente l’essentiel des revenues est un déclin et le numérique ne parvient pas à compenser cette baisse.

Je vous dis très clairement, je me moque un peu de la tendance des ventes et du possible moat (4% de marge bénéficiaire, c’est pas mauvais).

Le bilan est mauvais 1,5bn de dettes, 1bn de goodwill (même si c’est plutôt normal dans le secteur), des participations nettement surévaluées (careerbuilder notamment), pas beaucoup de cash (50M) …
Cette montagne de dette provient notamment du rachat de Knight Ridder, pionnier de la presse sur internet, (détenant le Miami Herald, un des plus gros journaux de Mcclatchy aujourd’hui) en 2006 pour 4,3bn.

Mais alors quelle est l’intérêt d’acheter une telle entreprise ?

Du fait de la forte dette, la capacité bénéficiaire de l’entreprise s’est vu longuement masquée par les intérêts supérieurs à 6%(on tournait autour de 45 M de profits).

Mais aujourd’hui, la société a décidé de rentrer dans les rangs, cesser les acquisitions destructrices de valeur et d’utiliser un peu son FCF (autour de 75 M en normalisé) pour racheter sa dette sur le marché (130M l’année passée).

Résultat, 15M d’intérêts en moins sur le premier semestre et un profit de 25M contre 2 M l’an passé. Sachant que l’essentiel des profits se fait sur le deuxième semestre (d’où peut provenir cette particularité ?) et que l’entreprise va continuer à racheter sa dette, on peut espérer de façon plutôt conservatrice 75M de bénéfice: on paie donc 2x les "vrais"profits !

La vente d’immeubles et de terres de grandes valeurs que la société détient notamment à Miami pourrait accélérer ce processus de désendettement.

Le cours de bourse a plutôt bien performé à très court terme, si bien que je ne considère plus l’entreprise à un cours d’achat mais si on refleurtait avec les 1,5$, je serais assez agressif à l’achat.

Dernière modification par Magic (07/10/2012 21h48)

Mots-clés : buffet, presse, value

Hors ligne

 

#2 07/10/2012 21h05 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   554 

Magic,

Dans la partie relations aux investisseurs du site de la compagnie, vous trouverez une réconciliation entre le profit GAAP et non GAAP, qui est très utile. Cela fait pas mal de temps que la compagnie fait des profits entre 50 et 60 M l’an.
Le profit du 1er semestre est plutôt à 13M d’après la réconciliation même faite par la compagnie : http://media.mcclatchy.com/smedia/2012/ … .So.32.ppt
A moins que vous ayez un meilleur insight que les insider (qui ont le mérite de faire un reporting honnête), je pense que vous avez survolé un peu vite l’entreprise ici.
Mais n’oubliez pas qu’une partie de ces bénéfices est uniquement une fluctuation de la valeurs marché des participations, et non pas un bénéfice opérationnel : il me semble fondamental de faire la distinction !

Par ailleurs, lorsque vous consentez à un tel leverage, essayez de vous assurer que vous avez des actifs monétisables en face : avez-vous essayé d’évaluer les biens immobiliers de la compagnie à leur fair value pour bien voir la solidité de la compagnie ?

Avez-vous considéré comme dette à 16 mois les 60 à 70 millions qu’ils devront payer pour le déménagement du Miami Herald (lié à la vente immobilière en Floride que vous mentionnez dans votre post) ?

L’endettement que vous donnez tient-il compte des obligations liées au plan de retraite de 530 millions environ ? Sachant que ceux-ci sont estimés avec des taux d’actualisation de 5.1% à 5.9% et une hypothèse de retour sur invest à long terme de 8.25%. L’hypothèse de retour à long terme me parait trop optimiste, il me semble qu’il faut ajuster cette dette à la hausse !!!

Le moat est pas mal (je connais les journaux de Floride et de Georgie notamment).

Par ailleurs, avez-vous comparé avec le concurrent Gannett (leader sur le segment d’ailleurs) ?
Notamment, avez vous tenu compte du fait qu’une partie non négligeable de la dette à long terme (875 millions) est financée à 11,5% d’intérêts jusqu’en 2017, pour un ROTC qui n’est surement pas d’autant pour le moment ? Il me paraît fort utile de comparer ces coûts de financement à ceux de Gannett et de jeter un oeil à la solidité relative des bilans. Je ne suis pas sûr que vous fassiez une affaire en essayant de ne pas prendre le leader en l’occurence.

Dernière modification par sergio8000 (07/10/2012 23h06)

Hors ligne

 

#3 08/10/2012 22h09 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   38 

J’avoue que mon analyse est très superficielle. J’étais si surpris de l’effet de la réduction de la dette sur les bénéfices que je me suis empressé d’en parler ici.

Décidemment, vous ne me permettez aucun relachement et je vous en remercie vraiment.

Je file faire mes devoirs (merci pour les pistes) et je reviens sur ce fil.

Hors ligne

 

#4 08/10/2012 23h08 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   113 

A noter que Gannett, évoqué par sergio, figure aux côtés d’Exelis dans la sélection underpriced de Barron’s. J’ai regardé rapidement le dossier mais sa performance de +83% sur un an m’a laissé pantois (et sur la touche).

GCI:New York Stock Quote - Gannett Co Inc - Bloomberg Markets

Combing the Barron’s 500 for Underpriced Shares - Barron’s


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#5 09/10/2012 00h03 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   554 

Par rapport au titre : Je ne savais que Berkshire est au capital de McClatchy… Je suis surpris : depuis quand ? Où avez-vous trouvé cette info ?
Je savais en revanche que Buffett a changé d’avis sur Gannett et Lee Entreprises en en prenant des actions après avoir dit qu’il ne voulait plus de journaux.

Je ne recommande pas spécialement de regarder les cours passés pour Gannett ou toute autre boîte d’ailleurs. Je pense qu’il faut considérer une entreprise par rapport à ses fondamentaux au prix proposé. Gannett est une sacrée cash cow, sacrément bien managée. Mon estimé personnel de fair value est d’au moins +50% sur le cours actuel. Après, à 10 ou 12$, c’était un sacré hold up, je vous l’accorde ! Et à 2$ en 2009, on touche 40% en dividendes sur le cours d’achat :-).

Mais le passé, c’est le passé, et les rachats d’actions et hausse des dividendes vont probablement se prolonger. Vous avez un bon business avec un FCF yield supérieur à 11% tout de même… Après, si vous vouliez du FCF yield 20% ou plus de 50%, c’est en effet un peu tard.

Hors ligne

 

#6 16/10/2012 12h04 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   66 

Gannet vient de publier des résultats supérieurs aux attentes

Gannett : comptes supérieurs aux attentes
Gannett, le groupe américain de médias, a publié pour son 3ème trimestre 2012 un bénéfice dilué par action de 56 cents, supérieur au consensus, contre 41 cents un an plus tôt. Le bénéfice net part du groupe a atteint 133 M$. Le consensus était de 53 cents de bpa pour 1,29 Md$ de chiffre d’affaires. Les revenus opérationnels du trimestre ont progressé de 3% à 1,31 Md$.
Boursier 15/10 (14:47)

je vais faire une première ligne (ma première étrangère hors €)  s’il reste sous les 18. Y entrer et rester


Parasite assumé et partageur

Hors ligne

 

#7 13/06/2013 16h43 → Mcclatchy : des journaux en déclin mais une situation spéciale (buffet, presse, value)

Membre
Réputation :   554 

Pour ceux qui suivent encore les dossiers mentionnés dans la file, Gannett arrive encore à surprendre : ils viennent d’effectuer annoncer l’achat de Belo à un prix somme toute raisonnable. Sans synergies, ils devraient en tirer du 10% par an, mais avec les synergies très caractéristiques de ce genre de business, ils devraient pouvoir aller vers les 20%, voire plus s’ils font de la croissance. Moat + bonne allocation du capital, c’est souvent un mélange détonant. Au passage, ils veulent racheter 300 millions de $ d’actions en 2 ans.

Voilà une des rares fois où je trouve qu’une acquisition est bien faite. Un bon relais de croissance pour l’entreprise à un prix modéré.

Pour plus de précisions : Gannett To Acquire Belo, Accelerating Ongoing Transformation Into Diversified Higher-Margin Multi-Media Company - MarketWatch

Comme quoi, on peut quand même faire pas mal de pognon en achetant un leader à un prix modéré sans même être vers les plus bas… Et sans prendre de risques incroyables non plus (GCI a d’ailleurs nettement mieux performé que Mc Clatchy en prenant beaucoup moins de risques au niveau de sa dette).

Dernière modification par sergio8000 (13/06/2013 19h43)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech