Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 29/09/2012 14h03 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   16 

Presque tous les participants à ce forum aspirent à l’indépendance financière, beaucoup l’ont atteinte mais n’ont pas décroché, très peu ont sauté le pas.
Il est remarquable que la phase "d’accumulation", qui peut être longue et laborieuse, soit une période de la vie où l’on n’utilise pas toutes ses ressources, ce qui selon moi démontre une personnalité particulière (et je pense assez peu répandue), comme par exemple avoir le sens des plaisirs simples, des vraies valeurs, etc. On se retrouve en effet dans une situation où le ménage a beaucoup de capacités financières mais ne les utilise pas.
Ensuite vient le point de basculement, on a atteint le sommet du col, on peut finir en roue libre ; on sait que plus rien ne peut se passer, on risque à tout le moins de consommer une partie de son capital.

A ce moment, si on veut rester logique avec sa démarche, on DOIT franchir le cap et devenir rentier. En effet, continuer à accumuler ne sert à rien, puisque le rentier sait bien qu’il peut vivre sans avoir besoin de dépenser plus, c’est une habitude de fonctionnement, on ne s’improvise pas amateur de Ferrari ou de casino !

Comment vivez vous cette situation ?
Ce qui vous a poussé à vouloir être rentier vous convaincra-t-il de le devenir vraiment ?
Avez-vous fait fausse route ?

Je serais vraiment intéressé de partager vos situations personnelles à ce propos, pas d’un point de vue "technique de placement" mais d’un point de vue humain.

Mots-clés : motivation, rentier

Hors ligne

 

#2 29/09/2012 15h54 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   94 

Je pense que la très grande majorité des lecteurs de ce forum n’est pas du tout là pour devenir rentier, mais pour tendre vers une indépendance financière ou, autre façon de le dire, sécuriser l’avenir. Sans doute sommes-nous majoritairement des inquiets compulsifs qui ne croient pas en un système social abondant et robuste.

Pour ma part, j’aurais suffisamment de ressources pour être indépendant, je continuerais à travailler.

Il nous faut quand-même évoquer un point compliqué : à l’heure où les services publics sont sous pression du fait de la crise de la dette, la montée en puissance de la dépendance commence à inquiéter. La fin de vie de nombre d’entre nous risque d’être très difficile et les ressources disponibles hors retraite feront sans doute la différence. Je crains que la fin de vie soit dure.

Voilà une des composantes de ma motivation dans la quête de ressources additionnelles.


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#3 29/09/2012 16h17 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   17 

PetitPeredesPeuples a écrit :

Il m’est impossible de déterminer si je devrai entamer le capital, et dans quelle mesure, il y a pour moi trop de variables à envisager (dépenses futures, rendement obtenu, accidents de la vie éventuels, etc).

Vous aviez vous-même indiqué les paramètres déterminants   dans votre Présentation :  Amicalement

Hors ligne

 

#4 29/09/2012 17h52 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   12 

Jean-Marc a écrit :

Je pense que la très grande majorité des lecteurs de ce forum n’est pas du tout là pour devenir rentier, mais pour tendre vers une indépendance financière ou, autre façon de le dire, sécuriser l’avenir.

Personnellement mon but est de devenir rentier. Je ne m’inquiète pas pour l’avenir, je veux juste que celui-ci m’offre plus de temps, et non plus d’argent. Aujourd’hui je gagne bien mais je travaille comme un malade et donc je laisse passer plein de belles choses de la vie, ce qui est contre ma nature. Je tiens le coup parce que je me suis fixé des objectifs SMART (simples, mesurables, ambitieux et réalistes) et je m’y accroche. En faisant celà je vois une petite lumière à l’horizon.

Tu as raison, Petit Père des Peuples. Le moment clé, c’est lorsque cet objectif est à portée et qu’il faut faire le grand pas. Le radin ou l’économe de nature aura de la peine à changer de fusil d’épaule. Mais pour moi l’argent n’est pas un but mais un moyen. Si je l’accumule c’est seulement pour m’offrir le temps dont j’ai besoin. Et je sais que dès que je serai prêt je franchirai le cap.

Hors ligne

 

#5 29/09/2012 21h13 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   68 

Pour moi, "devenir rentier", j’ai gommé cette phrase de ma mémoire et pour venir sur le forum, je tape "investisseur heureux", rien à voir smile

Dernière modification par Job (29/09/2012 21h14)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#6 30/09/2012 02h43 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   243 

Bonsoir!

L’independance financiere j’en revais a 8 ans…a l’epoque c’etait en reponse aux demandes d’essuyer la vaisselle !!

L’argent c’est une energie…pas un but en soi.

Il faut "se preparer" a s’arreter…
Finalement.. je l’ai fait parce qu’un reve d’enfant…une PASSION a pris le devant…qui prenait un engagement total. Mais j’ai vu plein de gens repousser la date parce qu’ils remontaient le montant "magique" necessaire de plus en plus..

C’est une question de culture aussi et "d’inconscient/subconscient collectif"…par la je veux dire que si tout le monde travaille jusqu’a 60 ou 65 autour…decrocher a 40 ou 50 ans exige plus de force de caractere… vu qu’etre "rentier" par ex.en France… n’est pas si bien vu (experience personnelle)

En Amerique s’arreter a 50 ou 55 est courant a cause de la retraite par capitalisation…J’en connais qui l’ont fait a la mi-quarantaine: ils vendent tout et partent en RV ou en bateau faire le grand tour …

Certains prennent 1 ou 2 annees sabbatiques {pas mal d’Australiens aussi) et reintegrent leur job au retour.. .d’autres changent de cap apres  et d’autres ne reviennent pas…Le recul qui vient avec le temps passe… "hors" du circuit  et a se detacher du materiel…Quelques uns deviennent expats au Mexique, en Ecuador, au Nicaragua ou Belize, Honduras, Panama..

Le fameux chiffre "magique" va de 500k a 3 millions ….ceux qui beneficient d’une pension debarquent plus vite…
-aux usa on peut faire des retraits de l’epargne retraite apres 59 ans 1/2…si on en prend avant: 10% de penalite…L’age pour le cheque de pension est 62…donc en vendant la maison ou d’autres acquis…ils liberent les fonds pour decrocher tot.
-au Canada pas de minimum d’annees ni d’age obligatoire. On arrete selon les economies accumulees dans le plan retraite …le motto est "liberte 55"

En tous cas …vive les investisseurs heureux… qu’ils choisissent d’arreter ou pas!

Dernière modification par sissi (30/09/2012 03h06)

En ligne

 

#7 30/09/2012 09h13 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Administrateur
Réputation :   1307 

Nous allons avoir un bon exemple avec Derival qui franchit le cap au mois d’octobre…

Il va passer de "jamais de vacances", à "libre à plein temps".

Hors ligne

 

#8 30/09/2012 10h49 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   17 

Sissi a écrit :

En Amerique s’arrêter a 50 ou 55 est courant a cause de la retraite par capitalisation…J’en connais qui l’ont fait a la mi-quarantaine: ils vendent tout et partent en RV ou en bateau faire le grand tour …

Et quand ils reviennent , après qu ils aient revendu leur bateau , pour ne parler que d un endroit , j en ai vu des centaines qui vivotent autour d un port en partie désaffecté derrière le côté paillettes de Miami : l inflation  a rapidement bouffé leur capital -
Ils dépendent de la Collectivité pour se soigner et manger .

Hors ligne

 

#9 30/09/2012 13h09 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   

Comment vivez vous cette situation ?

L’indépendance financière ?, pouvoir dire « au revoir président » comme dans la pub du loto, l’argent est souvent un piège pour les âmes, pour lui, on trahit, on se prostitue, on tue, on vole, un rentier préfère garder un tel ennemi près de lui pour mieux le contrôler.

Ce qui vous a poussé à vouloir être rentier vous convaincra-t-il de le devenir vraiment ?

Vivant avec ma femme dans une caravane prêté gracieusement avec un matelas ’lit/canapé’ et un salon de jardin pour manger, j’ai voulu me servir de mon don de prévision (pour moi de simples équations à plusieurs inconnues, par exemple je vais choquer beaucoup, mais je ne vois aucune différence entre le massacre de Nankin et Hiroshima, la stratégie était la même, les moyens différents)

Avez-vous fait fausse route ?

« Ce qui ne nous tue pas nous rends plus fort » Je ne suis pas imposable, le trésor m’envoie chaque année un chèque, je n’ai jamais volé, ma femme ne travaille pas pour élever nos 3 enfants qui ne manquent de rien, nous avons 3 voitures (toujours payées cash), mon argent vaut plus que celui de beaucoup, c’est de l’argent d’élite très bien formé, n’ayant investi que des sommes durement gagnées dans un deuxième emploie de ’m….’ sous payer à ½ smic’, c’était mon but et ça marche.   

http://img11.hostingpics.net/pics/783638capitalisme.png

On peut remplacer ’capitalisme’ par communisme, fascisme, féodalité, ….l’important, c’est la pyramide

Hors ligne

 

#10 30/09/2012 14h33 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   243 

Swx a écrit :

Sissi a écrit :

En Amerique s’arrêter a 50 ou 55 est courant a cause de la retraite par capitalisation…J’en connais qui l’ont fait a la mi-quarantaine: ils vendent tout et partent en RV ou en bateau faire le grand tour …

Et quand ils reviennent , après qu ils aient revendu leur bateau , pour ne parler que d’un endroit , j en ai vu des centaines qui vivotent autour d un port en partie désaffecté derrière le côté paillettes de Miami : l inflation  a rapidement bouffé leur capital -
Ils dépendent de la Collectivité pour se soigner et manger .

Vous parlez du coin ou les hippies etaient a l’ancre depuis toujours a vivoter sur des bateaux "derelict"…?
Vous pourriez parler de ceux qui trainent a Marathon a piccoler sur des voiliers poubelles…

Sauf qu’il ne faut pas confondre les gens qui vivent comme ca, comme d’autres sur les cheques du gouvernement dans un apart minable ou un mobil home …aux usa ou en Europe…avec ceux qui ont remplace leur maison sur terre par une maison sur l’eau, apres avoir bosse et epargne toute leur vie…et qui sont alles vivre leurs reves  ou "live the dream"…avec leurs dividendes/interets

Que ce soit sur des voiliers, catas ou trawlers…de bonne qualite et confortables … ils se balladent…j’en ai vu a Ragusa en Sicile des navigateurs de partout…a Malte…plutot financierement a l’aise sur des bateaux de 500k et plus…
C’est souvent un retour aux plaisirs simples…coucher de soleil, observer les thons qui sautent, etre entoure de dauphins…une simplicite volontaire, une entre aide incroyable et des rapports chaleureux .

En France il y des Australiens, New zelandais, Brits sur leurs peniches a sillonner les canaux pour quelques annees…un couple de Canadiens sur leur trawler Troll ont traverse l’atlantique, fait le grand tour des canaux jusqu’a la mer noire…ils sont en Turquie en ce moment…vont faire le tour de la Med…pour 2 ou 3 ans…
Un autre couple est parti de Seattle, alle au Japon…en Thailande ou le trawler qu’ils avaient depuis 7 ans a coule pendant leur absence…ils en ont achete un pareil et continuent a naviguer…

Il est vrai que la sante est la raison premiere de certains retours….d’apres les statistiques 5 ans est la moyenne du voyage au loin…

Dernière modification par sissi (30/09/2012 14h39)

En ligne

 

#11 30/09/2012 15h03 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   17 

Sissi a écrit :

Vous parlez du coin ou les hippies etaient a l’ancre depuis toujours a vivoter sur des bateaux "derelict"…?
Vous pourriez parler de ceux qui trainent a Marathon a piccoler sur des voiliers poubelles…

Non , ce n était pas celle des dépliants touristiques sur papier glacé ,  qu on montre aux touristes
pressés ,  je n en suis pas client  mais de ces centaines de retraités dont la grande occupation était de découper des bons de bouffe gratuits  promotionnels dans les journaux de la veille- En fait de Hippies il s agissait pour la  plupart  , de dizaines de milliers de chômeurs  licenciés dans la région des Grands Lacs  Devenus Rentiers leurs  économies avaient fondu et ils  avaient pensé
"que la vie serait moins dure au Soleil "

Hors ligne

 

#12 30/09/2012 15h44 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   243 

C’est bien triste de tomber au chomage et d’epuiser ses economies…et d’avoir a vivre/survivre comme ca!

Mais Swx on parlait ici de ceux qui DECIDENT d’arreter quand ils ont epargne assez pour vivre "rentier" …
Et comment on vit cet arret ou ce retrait de la vie active…

Il y a x bouquins, et meme sites internet, parlant de ca. A moins de rester tres actif en tant que benevole ou a vivre ses hobbys qu’on n’avait pas pu faire vu le manque de temps…a vivre ou se trouvent d’autres "rentiers" avec qui partager des activites …ou a s’occuper de ses petits enfants…et voyager souvent…

Il y a un pattern …soulagement immediat, le fait de se lever le matin et pouvoir choisir ce qu’on fait de sa journee…puis desfois l’ennui au bout de quelques mois …puis le recul et possiblement l’isolement ou la deprime…souvent parce qu’on se dit : bon quel but maintenant?

IH: passer de "jamais de vacances" a "libre a plein temps" prend du temps…pour s’y ajuster

Continuer a investir et du coup continuer a lire les nouvelles de la planete, a participer a divers forums - pas juste de l’investissement- est une facon de rester implique et  de rester actif du moins avec la "tete"…

Dernière modification par sissi (30/09/2012 16h45)

En ligne

 

#13 30/09/2012 15h57 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   16 

La discussion part dans tous les sens.

Merci à Sissi qui apporte de l’énergie et de la fraîcheur qui nous changent des nombreux posts grincheux que je vois. J’imagine que Sissi n’a pas la culture française ou belge, où tout le monde est mécontent (y compris souvent moi-même je le reconnais).

Swx : vous assimilez rentiers et chômeurs obligés de quitter leur région ?!

MarsAres : je ne comprends pas bien votre post, mais je suis bien d’accord avec vous que le capitalisme est une autre forme d’exploitation des masses (de consommateurs), c’est précisément ce à quoi veut échapper la personne qui veut son indépendance financière. A chacun sa façon.

Modérateur (IH je suppose) : l’intitulé initial de ce fil a été modifié de façon arbitraire. La raison est sans doute constructive, j’admets avoir été un peu lourd dans mon choix. Mais je trouve cela tout de même un peu cavalier, surtout que cela modifie le sens de ma question. Il aurait fallu alors : "oserez-vous franchir le pas ?".

Hors ligne

 

#14 02/10/2012 20h06 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   

Être rentier, c’est vivre de ses rentes, beaucoup font des calculs généraliste sur "combien de patrimoine faut-il pour devenir rentier ?", suivi d’une équation avec les taux d’intérêts qui vont avec, alors que la question, c’est la rente.

Quel montant de revenu régulier et sûr pour s’estimer rentier ?, parce quil y a des retraités (une retraite est-elle une rente?) qui décident d’aller finir leurs jours dans des pays pauvres, comme celui qui a fait vivre un village au Bangladesh grâce à sa maigre retraite d’ouvrier, il est devenu le roi du village. Je connais une personne qui passera bientôt sa retraite au Cambodge, une maison et sa jeune femme l’attendent.

Hors ligne

 

#15 02/10/2012 21h37 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   243 

Bonjour Marsares

Moi aussi j’essaie de comprendre votre post…

-Retraites :
Il y a les retraites qui vivent de leur cheque de pension seulement
Il y a les retraites qui ont des economies en plus de leur cheque de pension
et certains s’expatrient pour avoir un meilleur pouvoir d’achat

-Rentiers : ceux qui vivent des "rentes" sur leur capital AVANT l’age officiel de pension qui fut 56,puis 60+
. soit qu’ils sont nes fortunes
. soit qu’ils ont gagne le gros lot
. soit qu’ils ont economise et place leurs economies pour avoir de quoi vivre des interets, dividendes,  loyers
et certains continuent de travailler mais peut etre dans une nouvelle carriere qui leur plait mais paye moins, ou a mi-temps …d’autres "travaillent" en gerant leur "biens", d’autres realisent leurs reves…

Entre les deux? cheque de gouverment plus job a cote? Ca peut etre un choix de vie comme un autre, mais pas si evident dans le temps…???

Voulez vous eclaircir? et me corriger… si je suis "a cote de la plaque" comme vous dites en France…

Dernière modification par sissi (02/10/2012 21h40)

En ligne

 

#16 03/10/2012 13h02 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous
Je n’interviens pas, car comme d’autres l’ont souligné, il y a eu certaines réponses (adressées à d’autres intervenants) que je jugeais agressives.
Qui peut dire, à l’horizon de cinq ans, être sûr de ses choix et de leurs résultats? Qu’ils auront été, dans une période où les règles changent en permanence, les meilleurs. Quels hasards du destin auront fait bifurqué le chemin et mené vers des horizons nouveaux. 
Je pense qu’un rentier heureux doit déjà avoir la capacité de l’être tout court, heureux. L’argent n’étant que le moyen de mettre en place certaines options qui vont améliorer le quotidien ou réaliser des désirs particuliers.
Je ne travaille pas, je n’aurai pas de retraite ou peut-être 100 ou 200 euros, je ne sais pas et quand…
Je ne m’ennuie jamais, tout m’intéresse…ou presque.
Il me semble que la qualité principale et nécessaire pour être indépendant, consiste à avoir une grande adaptabilité aux situations, à l’évolution permanente. Toujours rechercher, dans ce qui vous est imposé, la sortie qui conduit vers son propre souhait. Ce qui me correspond ne plaira pas à d’autres et inversement. Je me garderai bien de donner des leçons.
Mon bonheur est dans une totale liberté. Dans deux semaines, je change de département, nouvelle maison, nouvelle vie. J’ai depuis quelques mois en partie réorganisée ma petite base financière.  Je dois dire que j’ai eu aussi de la chance, par rapport à mon logement. Mais il faut faire confiance à la vie et ne pas avoir peur de prendre des tournants serrés. Au bout se trouvent de temps en temps de belles surprises.
J’ai été étonnée que personne ne relève l’exercice de vivre avec 500 000€. Je pense que c’est possible et qu’il y a plusieurs options. Ce n’est pas mon cas, mais je pourrais en étant plus organisée, plus structurée, en acceptant certaines obligations.
D’abord définir sa philosophie de vie, ensuite mettre en œuvre les stratégies en adéquation. Ne pas chercher toujours plus, à un moment on doit prendre la bonne décision et suivre « sa » route.

Hors ligne

 

#17 03/10/2012 14h09 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   174 

Franchir le pas est souvent un concours de circonstances.

Personnellement, mon objectif était d’arrêter à 50 ans. Des problèmes professionnels, le corps qui dit stop au stress, la prise de conscience que le pas à franchir est juste devant moi, le fait que le faire à 40 ans permettra de plus facilement revenir dans le monde du travail si cela ne fonctionne pas, tout cela plus le sentiment de n’avoir que travaillé sans vivre les années précédentes font que ce fameux franchissement se fait sans regrets et sans grandes hésitations.

Je ne sais pas si l’on peut parler d’indépendance financière car quand on n’a plus de revenus du travail, on est forcément plus vigilant sur son argent.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#18 03/10/2012 19h43 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   16 

On aborde enfin l’aspect humain.
Souvent le mot "rentier" est perçu de façon péjorative, on devrait presque utiliser le vocable "indépendant financièrement", comme on dit "moins valides", personnes "à mobilité réduite", ou encore "gens de couleur".
Pourtant le rentier n’est pas le "vainqueur absolu", celui qui a réussi à avoir tellement d’argent qu’il est libre et qu’il se fout du travail. Non le rentier est un d’abord un homme, qui essaie de trouver une réponse à une situation personnelle. C’est de cet aspect dont je voulais discuter en créant ce fil.
Il y a donc une double question :
- qu’est ce qui vous pousse à entreprendre la démarche ?
- avec-vous enfin pu trouver la réponse, une fois le but atteint ?

Dans mon cas par exemple, c’est le besoin de sécurité par rapport à une activité professionnelle ressentie comme très risquée (entreprise de service à l’industrie, beaucoup de personnel et de concurrence) qui m’a poussé à vouloir me mettre à l’abri, de plus en plus frénétiquement au fil des années.
Et maintenant la nécessité rejoint mon objectif de départ, vu que je ne tire pratiquement plus de revenus d’une activité qui s’est fortement réduite
Il est donc heureux que j’aie été prévoyant. S’ajoutent à cela de graves déboires auxquels mon épouse et moi avons dû faire face.

Mais je suis aussi frappé, si les affaires continuaient, par l’absurdité de ma situation, en effet pourquoi travailler encore ?

Notre situation est finalement si particulière qu’il est très difficile pour nous d’en parler dans notre entourage, d’où l’intérêt de ce forum…

Hors ligne

 

#19 03/10/2012 21h47 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   243 

lePetitPeredespeuples,

La demarche je l’avais dans ma tete tres jeune… probablement a cause de la misere qu’avait connue mes parents dans leur enfance…et parce qu’ a 8 ans deja je me sentais "misfit" .
Vu les demenagements frequents…je ne me sentais chez moi nulle part ou …partout …mais sans m’impliquer socialement. Je revais d’un metier qui me permette de voyager loin loin…

Donc comme pour vous…il y avait un besoin de securite a la base….Je voulais me creer ma propre securite sans rien attendre de qui que ce soit ou d’un gouvernement…ou des parents…
Comme je suis plutot econome de nature ca a ete assez rapide heureusement…car je gerais mes affaires tres "serre"

Par contre mes journees de 15 ou 17 heures pendant quelques annees m’ont amene a un serieux "burn out".
Arreter de bosser…etait la seule solution…Par contre j’ai perdu mon seul milieu social de ce fait.

Passer de tant d’heures de boulot a la liberte totale d’action…ca m’a fait devorer des bouquins et voyager beaucoup!!! Style une semaine dans un pays et le traverser de long en large!!

Et votre 2eme question: oui ca en valait la peine et j’aurais meme du "arreter" le boulot avant!

Apres une periode d’ajustement on trouve un autre rythme…et puis il y a toujours encore la gestion du portefeuille qui nous motive a rester "dans le coup" des actualites mondiales

Que c’est magique l’internet!

P.S pour Martine…oui je crois que c’est possible avec 500k mais dans le fil de happyinvestor devenir rentier avec 500k …je l’ai dit…mais personne n’etait d’accord!

Avez vous vu le fil de Stef : Rentier modeste ou simplicité volontaire appliquée au rentier !

J’ai vu votre post sous "minimaliste"… mais le download ne marchait plus

Dernière modification par sissi (03/10/2012 22h44)

En ligne

 

#20 04/10/2012 23h39 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   

Un rentier est une personne qui vie de ses rentes.

Une rente est une somme qu’un individu perçoit régulièrement, elle prends plusieurs formes, revenu du patrimoine, retraite, pension alimentaire, d’invalidité, viager,,,,,,,etc. Bien que beaucoup de personnes perçoivent des rentes, cela ne fait pas d’eux des rentiers pour autant, un rentier vit de ses rentes et ne travaille pas, ou alors accessoirement.

Je reviens sur un de mes posts, peut-être imprécis et résumé par une image ;
http://img11.hostingpics.net/pics/273672capitalisme.png

Cette image date du début du siècle dernier, les temps on changer.
Un élément est venu bouleverser les choses, l’énergie fossile (charbon, pétrole puis uranium), disponible en grande quantité pour un prix dérisoire, une foi cette énergie transformée en kWh, la puissance alors dégagée est phénoménale, un véhicule automobile de 90 CV a une puissance équivalente à 90 chevaux (des chevaux bien plus fort que les hommes)

Cette énergie bon marché est partout, c’est notre drogue, elle nous permet de passer quinze jours de vacance à l’autre bout du monde, de parcourir 25,000 Km par an, les constructions et infrastructures sont très bon marché, moins de 5% de la population française suffise à nourrir grassement tout le monde (fin 18em, à la révolution, les gents avaient faim et 80% de la population était nécessaire pour nourrir les 100%)   

Je pense que la base de la pyramide a été principalement remplacée par les machines (les enfants de 8 ans ne descendent plus à la mines ou ne travaillent aux champs), la plupart d’entre nous habitent le 1er étage, même si certains peuvent parfois galérer au RDC, les conditions ne sont plus les mêmes (les minimaux sociaux rappellent les égarés au 1er).

Au dessus du 1er étage, c’est le pouvoir, l’armée très mécanisée (fini la chair à canon) et les systèmes de contrôle (service fiscaux), police,,,,etc.

Au 3em, la justice, l’éducation, les médiats (ou la propagande), les piliers du pouvoir.

Au 4em nos chers énarques.

Au sommet, les marchés financier et Goldman Sachs.

Bien sûr il y a des relais entre les étages du système (j’écris « système », mais on a pas trouvé mieux depuis la nuit des temps) le plus flagrant est le politique avec les médiats et la finance qui place ses pions aux postes stratégiques.

Les machines ne se révoltent pas et nous avons tous une rente à perdre, les temps ont changés, la lutte des classes est fini et comme l’a dit justement J.Attali, il y a de moins en moins d’ouvrier, à peine 25% de la population, par contre il y a 100% de consommateur.

Les rentes permettent de contrôler la population qui alors, a quelques chose à perdre.

Méfions nous d’une crise de l’énergie, l’énergie est indispensable aux fondations des pyramides modernes.

Hors ligne

 

#21 05/10/2012 13h26 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   174 

Pour ma part, même si cela ne fait que quelques mois, je ne regrette pas d’avoir laissé mon travail.

Le seul bémol est le changement dans la vie social et le tri très sélectif qui s’opère dans les relations.

Comme sissi, je dis merci à internet et un très grand merci à IH pour ce forum en espérant qu’il goutera bientôt à la joie de l’indépendance financière heureuse.


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

#22 18/10/2012 15h53 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   

sissi a écrit :

P.S pour Martine…oui je crois que c’est possible avec 500k mais dans le fil de happyinvestor devenir rentier avec 500k …je l’ai dit…mais personne n’etait d’accord!

Je pense aussi que c’est possible de devenir rentier avec 500 K mais un rentier modeste, pas un rentier jetset.

Avec 500 K, tu peux par exemple acheter un petit apaprt sympa comme résidence principale à 150 000.

500 k - 150 000 = 350 k à investir pour se tirer une rente.

la personne pourrait par exemple acheter 4 studios à Montpellier à 70 000 euros pièce ( je sais je prend toujours ce même exemple).

70 K x 4 = 280 K.  Chaque studio rapporte 3200 euros net par an donc 12800 euros par an soit 1066 euros net par mois.

350 k - 280 k = 70 000 k

Avec ces 70 K, tu en fou 50 K sur une assurance vie sans risque de grand-père style fonds euros qui rapporte 3,5% net en 2012 ce qui nous fait 1750 euros d’ intérêt par an.

Avec les 20 K restant, j’en investis 10K dans un garage qu’on pourra espérer louer 70 euros par mois sur Montpellier. Grosso modo, on parle de 700 euros de bénéfice net par an.

Les 10 k restant je te les fou sur un Livret A  en backup en cas de coup dur.  Le livret est rémunéré à 2,25% net soit 225 euros par an de bénéfice

Total des recettes pour l’année N:  12800 (loyers des studios) + 1750 (assurance VIE) + 700 (garage) + 225 euros (Livret A) = 15475 euros soit 1290 euros net par mois. Ça reste faible mais on peut tout de même vivre avec ça sans avoir de loyer à payer.

Il faut pas oublier que chaque année le pécul de l’assurance VIE va gonfler et les loyers des apparts sans doute augmenter. Il pourra également revendre certains apparts au bout de quelques années ou faire des plus values et réinvestir.

Je suis loin d’ être un économiste mais je pense que ça peut à peu près tenir la route.

Hors ligne

 

#23 18/10/2012 16h22 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   104 

@Windjammer:
Le pécul de l’assurance vie ne va pas augmenter puisque les intérêts vous serviront pour vivre… Vous allez donc les dépenser…

Pour ma part, je pense que j’arrêterais de travailler, pour gérer activement mon patrimoine et continuer à le faire croître (je fais dans l’immobilier pour le moment, donc j’aimerais faire des opérations achat/travaux/revente).
J’en saurai plus d’ici une bonne quinzaine d’années si tout va bien !

Dernière modification par Siocnarf (18/10/2012 16h22)


Objectif-Tune, mon blog sur l'investissement immobilier

Hors ligne

 

#24 18/10/2012 16h33 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   

Siocnarf a écrit :

@Windjammer:
Le pécul de l’assurance vie ne va pas augmenter puisque les intérêts vous serviront pour vivre… Vous allez donc les dépenser…

Pour ma part, je pense que j’arrêterais de travailler, pour gérer activement mon patrimoine et continuer à le faire croître (je fais dans l’immobilier pour le moment, donc j’aimerais faire des opérations achat/travaux/revente).
J’en saurai plus d’ici une bonne quinzaine d’années si tout va bien !

Oui je suis bête ! En même temps j’ai fais cette simulation en 10 minutes !

Perso avec 800 K j’arrête de bosser. 500 Ko ça fait un peu juste.

Hors ligne

 

#25 19/10/2012 00h24 → Rentier potentiel : oserez-vous franchir le pas ? (motivation, rentier)

Membre
Réputation :   15 

Je ne voudrais pas vous décourager tout de suite,mais je pense que quand vous aurez les 800 k€ vous vous apercevrez que c’est un peu juste pour arrêter de bosser…c’est que le dictionnaire comporte pas mal de mots comme impôts,taxes,inflation…..

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech