Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 09/09/2012 14h56 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   

http://img15.hostingpics.net/pics/445265banque.gif

Si ma banque fait faillite, est-ce que je risque de perdre mon argent ?

Si on parle de diversification, on doit tenir compte du risque de faillite bancaire, en 2010, au plus fort de la crise financière, le plafond est, en une semaine, passé de 70,000 Euros par compte, à 100,000 Euros (suite et selon la directive européenne de 2008), puis par une garantie illimitée des dépôts (annoncée par N.Sarkozy lui-même). Beaucoup de  financiers, conseillaient même d’arbitrer les petites banques pour les grandes "Too Big to Fail".

Un petit établissement bancaire peut faire faillite, le Fonds de garantie des dépôts est là avec ses très petits moyens.

Mais si plusieurs grandes banques font faillites, on perd tout, c’est certain, il y aura même une nouvelle loi pondue en 2 jours pour acter le fait. 

Le secteur financier est vraiment à part, il est très difficile à comprendre (et selon W.Buffet, si on ne comprend pas, on évite), mais si on comprend un peu, la plupart du temps, on fuit. Aujourd’hui, une banque est extraordinaire dans le sens qu’elle défit la loi de la gravité, si elle était une entreprise, elle n’existerait plus depuis longtemps.

Une banque ne doit être qu’une chambre d’enregistrement, équivalent du notaire, elle ne doit servir qu’a créer et détruire de la monnaie (via le crédit) en servant de garantie au bon fonctionnement des transactions financières (A vend à B, A et B ne se font pas confiance, mais ont confiance à la banque)

Cours Mario Dehove – INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE

Une émission de monnaie trop importante par rapport aux besoins, due à une offre de crédit
trop large, peut entraîner une « fuite devant la monnaie » en faveur des biens réels, et du troc.   

La théorie du multiplicateur de crédit a les faveurs des monétaristes et des quantitativistes. Il est en
effet conforme à l’hypothèse fondamentale qui sous-tend leurs vues selon laquelle la Banque centrale
maîtrise parfaitement la quantité de monnaie en circulation, les banques commerciales n’étant dans le
système monétaire que des rouages secondaires, totalement passives.
La réalité est loin de se conformer à ce modèle théorique, pour de nombreuses raisons.
• Les agents non financiers ne sont pas nécessairement disposés à accepter tout le crédit qui leur
est offert par les banques commerciales, parce que le crédit est coûteux et qu’il doit être remboursé.
La demande de crédit des agents non financiers n’est pas infinie.
• Les banques commerciales ne sont pas soucieuses que de leur liquidité et indifférentes à leur
profit. Dès lors, elles ne sont pas non plus nécessairement passives, transmettant simplement aux
agents non financiers les impulsions données à la création monétaire par la Banque centrale à
travers l’augmentation ou la diminution de la base qu’elle est supposée contrôler. Proches des
agents non financiers, elles sont mieux placées que la Banque centrale pour apprécier les besoins
en crédit de l’économie et pour les satisfaire. Elles devraient donc être à l’origine des « actions »
initiales de création monétaire, et la Banque centrale des « réactions » de régulation, et non
l’inverse (dès lors que le modèle n’intègre pas l’hypothèse d’anticipations parfaites de la Banque
centrale des besoins des agents non financiers, et donc, puisque ces besoins dépendent de leurs
propres anticipations, de celles-ci).

La critique du multiplicateur invite donc à inverser le sens des impulsions qui sont à l’origine de la
création monétaire, non plus de la Banque centrale aux banques commerciales ou de second rang,
mais de celles-ci à la Banque centrale.
Le multiplicateur dans le cas où les banques sont endettées auprès de la Banque centrale.
• Les banques sont à l’origine de la création monétaire par la distribution de crédit.
• Une partie de cette émission de monnaie reste dans le circuit des banques de second rang ; une
autre partie se transforme en billet.
• La partie de la monnaie créée qui reste dans le circuit des banques implique une
augmentation des réserves obligatoires.
• Les banques de second rang éprouvent donc un besoin de liquidités :
• La Banque centrale leur consent la liquidité nécessaire :

L’approche du diviseur de crédit repose sur la même analyse du circuit monétaire que l’approche
du multiplicateur. Elle en inverse cependant la dynamique. Dans l’approche du diviseur, ce sont les
banques et les agents non financiers qui sont à l’origine de la création monétaire. La transformation
d’une fraction de la monnaie créée en billets (fuite) et la réglementation des réserves obligatoires leur
créent des besoins de liquidités (de refinancement) et la Banque centrale arrivant en bout de course ne
peut pas s’abstenir de leur livrer ces liquidités. Elle intervient alors en tant que « prêteur en dernier
ressort ».
Si, en effet, la Banque centrale ne le faisait pas, certaines banques ne pourraient pas satisfaire la
demande de billets de certains de leurs clients. Leur état d’illiquidité créerait une inquiétude dans
l’ensemble de leur clientèle sur la valeur de leurs dépôts auprès de ces banques. Cette crise de
confiance se transformerait en « panique » au fur et à mesure que la connaissance de leur illiquidité se
propagerait parmi leur clientèle et se traduirait par une demande massive de transformation des dépôts
en billets – un « run aux guichets » – ouvrant la possibilité d’une crise bancaire généralisée.

Ce phénomène de ’bank run’ a déjà eu lieu, massivement en Grèce et partiellement en Espagne, sans la BCE, le système financier de ces pays aurait explosé, d’ailleurs, le problème grec reste principalement celui là, la population voyant les banques comme elles sont.

Mots-clés : banque, faillite, garantie bancaire

Hors ligne

 

#2 09/09/2012 15h14 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   285 

Imaginons que le risque de faillite existe.

Est-ce imaginable qu’une seule banque (petite) ou grosse fasse faillite ?
- Non je ne pense pas pour les banques françaises : soit aucune soit toutes. Donc ca ne sert à rien, à mon sens, de diversifier entre les banques françaises.
Mais pour les étrangères ?
Et, par exemple, qu’en est-il de mon AV Boursorama avec l’assureur Generali si c’est la débacle en Italie ?

Après, pour les actions détenues en direct sur un compte titre (je crois que sur un PEA c’est un peu différent), ca n’entre pas dans le bilan de la banque. On reste propriétaire même en cas de faillite.

Comment ça s’est passé aux US au fait (je vais chercher ça) ?

Donc diversifier entre les banques je le faits un peu par principe, mais le plus important me semble être de diversifier entre les actifs immatériels inscrits dans une banque et actifs matériels (or physique, immobilier etc.)

Dernière modification par Fructif (09/09/2012 15h21)

Hors ligne

 

#3 10/09/2012 06h32 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   195 

Fructif a écrit :

…/…
Comment ça s’est passé aux US au fait (je vais chercher ça) ?
…/…

Aux USA il y a le FDIC Insurance qui garantie les compte du deposant jusqu’a 200.000 dollars.
Je connais des gens qui ont plusieurs banques différentes et qui ont des depots  en dessous de 200.000US$ dans chaque banque.

wickipedia a écrit :

La Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC) est une agence fédérale américaine dont la principale responsabilité est de garantir les dépôts bancaires faits aux États-Unis jusqu’à concurrence de 200 000 dollars (en 2009)1. La FDIC préserve et favorise la confiance populaire dans le système financier des États-Unis :

pour la suite c’est ici ==> Federal Deposit Insurance Corporation ? Wikipédia

wickipedia a écrit :

La Federal Deposit Insurance Corporation(FDIC) a été créée en 1933 en réponse aux milliers de faillites de banques qui se sont produites à l’époque.
LA FDIC est une agence indépendante du gouvernement fédéral américain qui ne perçoit aucuns fonds de financement public.
Le FDIC assure les dépôts des particuliers dans les banques et les institutions d’épargne. En 2007, il assurait les dépôts jusqu’à concurrence de 100 000 USD. Suite à la mise en vigueur du Plan Paulson, la limite est passée à 250 000 USD du 3 octobre 2008 au 31 décembre 2009[4].

Fonds de garantie des dépôts ? Wikipédia

Il y a la aussi une réponse  a la question initiale

wickipedia a écrit :

En France[modifier]
Le Fonds de garantie des dépôts a été créé en France par la loi du 25 juin 1999 relative à l’épargne et à la sécurité financière. Il est destiné à indemniser les clients en cas de défaillance de leur banque ou de leur organisme financier ayant adhéré à ce Fonds. Il comprend
la garantie des dépôts, dite "garantie espèces"
la garantie des titres, dite "garantie titres"
la garantie des cautions, dite "garantie cautions".

Fonds de garantie des dépôts ? Wikipédia

Dernière modification par Miguel (10/09/2012 07h28)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#4 10/09/2012 07h40 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour,

C’est un sujet très intéressant.

1/ Je suis un peu d’accord avec Fructif, la garantie des 100000 euros ne sert pas à grand-chose pour les grandes banques, car si par exemple on laissait une de nos grandes banques  faire faillite, ce n’est pas le fond de secours qui permettrait de sauver nos avoirs, et on serait amené à faire face à un effet domino.

2/ Ces derniers temps on a beaucoup joué à se faire peur, et comme dirait MarsAres, il y a de quoi.

Avec le système actuel on ne peut pas faire sans les banques, elles le savent, et il faut leur imposer des règles beaucoup plus importantes et strictes. Je suis personnellement pour la séparation, entre la  banque de détail et la banque d’investissement. Quand j’entends par exemple des traders de nos grandes banques faire des milliers d’opérations par jour avec notre argent, je dis que cela ne devrait avoir rien à voir avec l’argent déposé dans notre banque de détail. A mon avis, cela n’engage que moi, la dernière crise n’a pas assez servi, car le lobby bancaire fait trainer les réformes.
Quand on pense qu’une petite banque comme le CIF gère 33 milliards d’encours, pour 2,4 milliards de fonds propres, on est obligé de constater que les bilans de certaines  banques sont disproportionnés.
Sans parler du manque de liquidité, pensez au lobby auprès de l’Etat des banques et assurances pour pousser les particuliers à conserver leurs investissements à long terme, la je pense aux 1400 milliards de l’assurance vie, que nos banquiers et assureurs seraient incapable de rembourser en cas de forte demande.

3/ Merci à Super Mario, pour son action vis-à-vis des besoins à court terme européen. J’espère que cela tuera en partie certains spéculateurs, mais cela ne résout pas le problème d’endettement de certains Etats européens, dont surtout le notre. Et ce n’est pas comme au Canada pendant leur période difficile, car notre l’Etat ne souhaite actuellement pas se réformer en réduisant sérieusement les coûts.

En conclusion,  en temps de crise catastrophique (1929) ou de guerre, seuls certains actifs (immobilier, or physique) gardent de la valeur, car l’argent ne vaut plus rien, rappelez-vous les BD avec les brouettes de billets.

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#5 10/09/2012 13h52 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Modérateur
Réputation :   1084 

N’hésitez as à lire le livre Ce que les banques vous disent et pourquoi il ne faut presque jamais les croire de Pascal Canfin (député européen, EELV, à l’origine de l’ONG Finance Watch) dont j’ai parlé sur Vos livres préférés (finance, développement personnel…) ? (6/16) et qui ne coute que 5€.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#6 10/09/2012 16h11 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   74 

Bonjour Lenine,

Je ne parlerai pas des emprunts russes, mais plus récemment de la crise en Argentine très bien résumé sur wikipédia avec des manifestions et des morts.
C’est surtout la classe moyenne qui avait épargné, qui y a perdu ses économies.  (même l’épargne libéllé en dollars - conversion forcée en peso)
Crise économique argentine ? Wikipédia

NB:
- après la seconde guerre mondiale, l’Argentine était la 5 ième puissance économique.
- heureusement, cela n’arrive que chez les autres.

A+

Hors ligne

 

#7 12/09/2012 18h52 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   

J’ai lu un économiste (je ne me rappelle plus son nom ni le texte exact) ; "il y a 5 systèmes économique au monde, la démocratie, la dictature, le communisme, le Japon et l’Argentine."

Si on fait tomber le Japon, il se relève seul, l’Argentine tombe d’elle même, on l’aide à se relever et elle retombe.

Pour dire que l’argent durement gagné est toujours dépensé plus efficacement. 

La BPI, un futur Crédit Lyonnais puissance 10 !

PARIS (Reuters) a écrit :

La Banque publique d’investissement, projet phare du gouvernement pour soutenir les entreprises, aura une capacité d’investissement de plus de 30 milliards d’euros, en prêts et en capital, a déclaré mardi Jean-Marc Ayrault.

Les régions "participeront pleinement à la gouvernance" de ce dispositif, qui sera opérationnel "à la fin de l’année", a précisé le Premier ministre.

"Au total, la BPI aura une capacité propre d’investissement dans le financement de l’économie de plus de 30 milliards d’euros, à la fois en prêts et en capital", a dit le chef du gouvernement, au terme d’une réunion interministérielle sur le sujet, à Matignon.

"Au delà, la banque aura vocation à mobiliser les financements privés, en intervenant aux côtés d’investisseurs privés, créant ainsi un effet de levier au bénéfice des entreprises", a-t-il ajouté dans une déclaration à la presse.

Exclusivement consacrée au financement et à l’accompagnement des PME, TPE et entreprises de taille intermédiaire, la BPI est présentée comme un outil clé pour aider les sociétés menacées de restructuration et contribuer à la réindustrialisation.

L’aide se fera par l’intermédiaire d’un "guichet unique" en région.

"Nous avons pris les décisions nécessaires pour que la BPI soit une banque efficace, une banque forte et une banque transparente", a assuré Jean-Marc Ayrault.

REGROUPEMENT DES INSTRUMENTS EXISTANTS

La création de cette banque devrait se traduire par une profonde réorganisation des différents instruments de financement public qui gravitent autour de la Caisse des dépôts et consignations.

La BPI regroupera en effet l’ensemble des instruments existants : la banque Oséo, les interventions du Fonds stratégique d’investissement en faveur des PME, la filiale de la Caisse des dépôts consacrée aux PME et le réseau Ubifrance.

La naissance de la BPI est au menu de la rencontre prévue mercredi à l’Elysée entre François Hollande et les présidents des régions françaises, en présence du Premier ministre.

Les régions défendent l’idée d’un modèle fédéral, avec des banques régionales.

Sans aller jusque là, le Premier ministre a indiqué qu’elle participeraient "pleinement à la gouvernance au plan national - la présidence du conseil d’orientation - comme au plan régional, sur le plan opérationnel".

Certains économistes ont fait part de leur scepticisme face à la concrétisation, à leur yeux précipitée, d’une promesse de campagne, sur fond de rêve de puissance des élus régionaux.

"Pourquoi s’acharner à créer, dans l’urgence, un outil dont l’utilité n’est pas évidente, dont les risques de réalisation sont considérables et qui suscite une bataille intense entre Bercy et les grands élus ?", s’interroge ainsi Elie Cohen dans un éditorial publié sur le site Telos.

Avant d’être présenté en conseil des ministres, le texte donnant naissance à la BPI devra faire l’objet d’une consultation du Conseil d’Etat et des instances européennes.

La BPI dotée de 30 milliards d’euros
| Économie
| Reuters


Une puissance de frappe phénoménale grace à son statut bancaire (autre chose que le fond d’investissement de N.Sarkozy), une banque gérée par des politiques, on aura tout vu, enfin on a vu le Crédit Lyonnais.

Une banque contrôlée par des élus régionaux !, quand on a vu ce que pouvait faire les provinces Espagnoles sans banque !

La banque va pomper Oséo, les Livrets de développement durable, le FSI,,,,,puis le Livret A, mais au final, c’est bien le peuple qui paiera.

Hors ligne

 

#8 12/09/2012 19h04 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   512 

CPaulus a écrit :

Après la seconde guerre mondiale, l’Argentine était la 5 ième puissance économique.

L’Argentine était en 1950 la neuvième puissance économique mondiale (source Penn World Tables). Le déclin économique était déjà marqué et les coups d’etats militaires allaient se succéder durant les deux décennies qui suivèrent.

Entre 1900 et 1925 on rangeait l’Argentine au sixième rang des puissances mondiales - son exceptionnel secteur agricole faisait alors rentrer des montagnes d’argent dans le pays, entretenant toute une aristocratie de propriétaires terriens qui, hélas pour eux, manquèrent complètement le coche de l’industrialisation.

Hors ligne

 

#9 12/09/2012 21h33 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   74 

Bonsoir Thomz,

J’ai pris l’Argentine comme exemple, car d’une part wikipedia expliquait très bien les différentes méthodes utilisées pour essayer de sortir de la crise (j’aurai pu prendre comme exemple la crise de 1997 chez les Tigres, Dragons et/ou Amérique du sud -y compris Brésil), mais d’autre part j’ai aussi souhaité souligner qu’en cas de crise grave dans un pays, des investissements diversifiés dans d’autres monnaies à partir de ce pays, peuvent être spoliées.

NB : Certains Grecs ont retenu la leçon, et ont placé directement à l’étranger (en utilisant parfois des banques qui n’existent pas chez eux)
"Le ministre des Finances grec Yannis Stournaras a indiqué en février que les Grecs avaient légalement placé 16 milliards d’euros à l’étranger ces deux dernières années, tandis que les efforts visant à lutter contre l’évasion fiscale n’ont eu qu’un succès limité"

A+

Hors ligne

 

#10 12/09/2012 22h27 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   512 

Vous avez eu complètement raison d’évoquer l’exemple argentin CPaulus.

Car voilà un exemple explicite de pays riche en ressources, institutionellement stable, à la population hautement éduquée et au niveau culturel élevé qui sombre dans le chaos, la misère, la tyrannie et la spoliation, par la faute d’une aristocratie politique incompétente, hystériquement accrochée à ses privilèges et incapable de comprendre le monde d’alors qui changeait radicalement.

Heureusement, comme vous dites, que cela n’arrive que chez les autres!

Dernière modification par thomz (12/09/2012 22h28)

Hors ligne

 

#11 13/09/2012 11h19 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   17 

CPaulus a écrit :

En conclusion,  en temps de crise catastrophique (1929) ou de guerre, seuls certains actifs (immobilier, or physique) gardent de la valeur, car l’argent ne vaut plus rien, rappelez-vous les BD avec les brouettes de billets.

Ce sont évidemment des investissements intéressants en temps de crise financière et de faillites en chaîne, puisqu’ils n’y a aucun intermédiaire entre vos avoirs et vous-même. Mais en cas de déflation (comme en 1929), le cash est l’actif le plus intéressant à avoir (encore faut-il qu’il ne disparaisse pas dans les faillites), puisqu’il permet d’acheter après coup des actifs fortement décotés.

Les actifs financiers supposent d’avoir confiance en au moins un intermédiaire. Plus il y en a, plus le risque est élevé. Le mieux, c’est une action au nominatif pur. Le pire ? Je dirais un tracker synthétique dans un contrat d’AV (entre le courtier, l’assureur, la société qui gère le tracker, les intermédiaires qui assurent le swap, il y a de quoi perdre des plumes au passage).

Hors ligne

 

#12 21/09/2012 11h27 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   17 

Fructif a écrit :

Après, pour les actions détenues en direct sur un compte titre (je crois que sur un PEA c’est un peu différent), ca n’entre pas dans le bilan de la banque. On reste propriétaire même en cas de faillite.

Bonne nouvelle , assez logique , si l on reste propriétaire des titres en dépôt dans une banque :

Qu en est-il des fonds : est-ce que certains seraient garantis ou pas du tout selon leur composition
                               - Fonds en  actions
                               - Fonds immobiliers 
                               - Fonds basés sur des produits immatériels , genre produits structurés

Hors ligne

 

#13 21/09/2012 16h21 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   17 

Attention aux prêts d’actions et autres arnaques plus ou moins légales auxquelles votre courtier peut se livrer. Il y a plusieurs précédents aux USA. Notamment, les clients de MF Global, le gigantesque courtier qui a fait faillite l’année dernière si ma mémoire est bonne, se sont aperçus que les actifs gérés par le courtier mais censés appartenir aux clients avaient en fait été allègrement prêtés, vendus, réutilisés et autres subtilités.

Une arnaque n’est jamais impossible, et le fameux fond de garantie est justement là pour parer aux arnaques et aux gestions locales calamiteuses, pas aux chocs systémiques.

Je crois que la parade c’est de passer ses actions en nominatif (administré ou direct), mais je me fourvoie peut-être.

Hors ligne

 

#14 21/09/2012 17h08 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   147 

je crois savoir que tous les courtiers autorisés par l’AMF doivent avoir une ségrégation entre leurs propres actifs et les actifs de leurs clients

Hors ligne

 

#15 21/09/2012 18h54 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   17 

Aux États-Unis aussi, mais que se passe-t-il quand le courtier se sert illégalement dans les comptes ségrégués malgré tout juste avant de faire faillite ? Il faut avoir confiance dans la justice de son pays et ne pas être pressé.

Exemple avec l’affaire MF Global où les clients titulaires de comptes ségrégués n’ont toujours pas récupéré leurs avoirs près d’un an après la faillite : http://profitimes.com/free-articles/how … ent-money/

Hors ligne

 

#16 21/09/2012 22h07 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   

Je pense que si une banque fait faillite, ça voudra dire que d’autres banques auront fait faillite, et donc le système bancaire global sera par terre. (Je rappelle que le bilan de la BNP est comparable au PIB français)
Et certaines banques sont déjà en faillite virtuelle et pourtant encore là.
Je ne crois pas à ce scénario mais si ça doit arriver, la garantie bancaire ne vaudra plus rien, l’argent perdant sa valeur. L’exemple de Lemans Brothers restera dans les mémoires et l’attitude la FED a été catastrophique.
La Banque Centrale interviendra en prêteur de dernier ressort quitte à diluer progressivement la valeur de la monnaie.
A mon sens, la diversification n’a donc pas de sens dans un monde bancaire aussi interconnecté et au bord du ravin depuis si longtemps où toutsera tenté pour éviter les faillites en cascade.

Au delà de ça, la concurence entre banque peut avoir du bon, et si faillite il doit y avoir, on aura quelques jours pour la voir venir.
En tout cas, moi qui travaille dans une banque!

Hors ligne

 

#17 22/09/2012 01h04 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Modérateur
Réputation :   1084 

Il y a dans le passé (pas si lointain) eu pas mal d’exemple d’une banque faisant faillite sans que ça n’entraîne d’autres banques. Les causes de la faillite d’une seule banque ont d’ailleurs été variées….


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#18 22/09/2012 01h47 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   246 

A ma connaissance  il vaut mieux avoir des titres, obligs, sicavs etc que des depots a terme, car les depots sont comptes comme fonds de la banque…peut etre pas en France ??

J’ai decouvert ca lorsque une grande banque - pas en France - ou j’avais des depots… a presque fait faillite… Et c’etait une banque "normale" pas un genre MF Global. Leurs problemes ne venait pas d’une fraude…juste la consequence d’un achat plein prix d’une autre banque avant la degringolade…

J’ai appris la lecon, croyez moi!

Il y a bien sur un certain montant protege par certains pays pour ses citoyens …mais le max n’est pas tres eleve versus les economies d’une vie.

Consequemment comme disait Miguel les Nord-americains ont des comptes dans plusieurs banques…ex montant protege 200k multiplie par 5…pour 1 million

Faut aussi  realiser qu’il y environ 190 banques/an qui sont tombees (faillite ou fermetures forcees) aux USA depuis Lehmann…en 08/09/10 et je crois meme en 2011

Dernière modification par sissi (22/09/2012 02h29)

Hors ligne

 

#19 22/09/2012 07h08 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   195 

GoodbyLenine a écrit :

Il y a dans le passé (pas si lointain) eu pas mal d’exemple d’une banque faisant faillite sans que ça n’entraîne d’autres banques. Les causes de la faillite d’une seule banque ont d’ailleurs été variées….

Tout a fait GBL, mais il y en a eu d’autres  :
Voir Washington Mutuel par exemple: la plus grosse faillite …
les actionnaires (dont je faisais partie ont été spoliés. Nous avons meme créé une association de défense  des actionnaires et une action en justice a été lancée).
Pour ceux qui lisent l’anglais

wikipedia a écrit :

it was the sixth-largest bank in the United States.[13] According to Washington Mutual Inc.’s 2007 SEC filing, the holding company held assets valued at $327.9 billion.[14]

la suite est ici ===> Washington Mutual - Wikipedia, the free encyclopedia

Dans cette histoire les clients de la banque n’ont pas été spoliés...
La FDIC a tout fait pour ne pas avoir a intervenir , une des dernières maguouilles …
La FDIC a vendu les actifs et la clientele de Washington Mutuel
par contre, les obligataires et les actionnaires ont été spoliés.
voir cet article.: What happens to WaMu depositors, stockholders  ===>  What happens to WaMu depositors, stockholders | The Seattle Times

Les agences de Washington Mutuel ont changé d’enseignes en l’espace de 24 heures

La deuxieme plus grande banque a faire faillite aux USA (the 2nd largest Bank in U.S. history) ,
A Pasadéna, en Californie :    INDYMAC
nom de la vidéo "Modern Bank Runs"
Modern Bank Runs - YouTube
the collapse of the 2nd largest Bank in U.S. history.
Video du 15 Juillet 2009 (mis en ligne)
Dans cette vidéo  on voit un client qui avait 236Kn $US d’épargne ,
il a touché 100.000 de la FDIC et 50% sur le reste. il a perdu 68.000 US$
Plus jamais dit il, il ne mettra plus de 100K$ dans une banque ( Les plafonds assurés par FDIC,
ont été augmentés depuis a 200K$).

Cela n’a pas entrainé la faillite d’autres banques… oui et non

sissi a écrit :

…/…
Faut aussi  realiser qu’il y environ 190 banques/an qui sont tombees (faillite ou fermetures forcees) aux USA depuis Lehmann…en 08/09/10 et je crois meme en 2011

Et en effet comme le mentionne sissi, il y a eu pas mal de faillites
L’animation est intéressante.  Le cout pour la FDIC est mentionné lorsque l’on clique sur les cercles représentant chaque établissement.
http://graphicsweb.wsj.com/documents/Fa … Banks.html
Entre Janvier 2008 et Aout 2011 il y a eu 386 faillites de banques ou caisses d’Epargne.
Il y a toute la liste des établissements qui ont été couverts par l’assurance FDIC, ou qui ont été repris in extremis.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Washington_Mutual

wikipedia a écrit :

Le 25 septembre 2008, date du 119e anniversaire de la création de WaMu, l’Office of Thrift Supervision (OTS), principal régulateur fédéral des caisses d’épargne américaines, annonçait qu’elle saisissait la banque en faillite et qu’elle allait vendre ses actifs sains à JPMorgan Chase2,3. Cette faillite est la plus grosse d’une banque américaine de toute l’histoire4.

J ’étais actionnaire, ça vaut zéro.
au 20/8/2009

INVESTMENTS                 SHARES   COST/SHARE  ORIG. COST     CLOSING   Total ValueTotal loss
WASHINGTON MU(WAMUQ)     1,000      21.9051      20,513.00      0.1410      141.00     -21,764.07
   
12 mois plus tot le titre valait 45 $ US (le +H )

http://www.lemonde.fr/economie/article/ … _3234.html

Le Monde du 26 sept 2008 a écrit :

La crise financière a fait une nouvelle victime. Le groupe financier Washington Mutual a en effet été fermé, jeudi 25 septembre dans la soirée, par les autorités américaines, qui ont organisé le transfert immédiat de ses seules activités bancaires à son concurrent JPMorgan Chase pour 1,9 milliard de dollars. Ce dernier a repris les actifs et les engagements des deux filiales bancaires du groupe, Washington Mutual Bank et Washington Mutual FSB.

Dernière modification par Miguel (22/09/2012 09h58)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

#20 22/09/2012 08h37 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   246 

Miguel

Merci pour ce partage!

Merci pour ce graphique…incroyable… et pour ce chiffre precis ; 386 en 3 ans 1/2 ! Plus 30 de aout a dec 2011, plus 39 en 2012…pour un joyeux total de 455 banques ou caisses…

Je me souviens de Washington mutual…Je savais que les deposants devaient etre couverts par le FDIC, mais je ne savais pas que les detenteurs d’actions/obligations avaient tout perdu

Au debut …le choc..et au bout de quelques mois -et vu toutes les autres mauvaises nouvelles- … ces faillites ou fermetures etaient devenu tellement frequentes qu’on en entendait a peine parler….

Dans mon cas la banque , pas aux usa, a ete "integree ou rachetee" in extremis.

Quand j’ai lu les rumeurs et appelle la banque, je n’ai eu que des reponses evasives….Puis j’ai appris par la tele que les gros clients avaient deja transfere leurs avoirs, un "bank run" donc…

Quand je les ai confronte a ce que j’avais lu sur les depots…ils ont admis que oui et que je n’avais pas droit a une protection quelconque…et m’ont offert d’acheter des obligs de gouvernement a 3.45 pm un vendredi…pour protection!

J’ai exige un transfert total…j’ai perdu des plumes, car ils ont traine…il m’a fallu plusieurs faxes sur un ton de plus en plus agressif !

Meme aujourd’hui, par principe, je n’acheterais pas leurs produits.

N.B dire que je trade les hybrides!!! Hum!

Dernière modification par sissi (22/09/2012 09h04)

Hors ligne

 

#21 22/09/2012 10h26 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   17 

FAILLITE D UNE BANQUE

On  aura toujours prétendu que celà n est pas possible , mais vous avez illustré  par de multiples exemples que cette garantie n était  que de la poudre aux yeux

Toutefois ma question ne portait pas sur la possibilité d une banque de faire faillite , ce que je n ignore pas :

Mais qu advient-il des actions  et des différentes catégories de  fonds de placement  émis par des tiers , qui sont en dépôt chez elle ??

Dernière modification par Swx (22/09/2012 10h31)

Hors ligne

 

#22 22/09/2012 10h48 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   22 

@SwX,

toute action ou valeur mobiliere detenue en direct par le particulier et depose (virtuellement) aupres d’une banque ou d’un broker suisse ne rentre pas dans la masse en faillite de la banque ou broker. Autrement dit, ces valeurs deposees sont restituees au particulier. Il n’y a aucun risque.

En ce qui concerne les fonds de placement "maison", c’est moins clair. Cela dependra du montage financier qu’il y a derriere (leverage, etc). J’imagine de toute facon que la restitution des parts prendra plus de temps que pour une action par exemple car il faudra que le juge autorise cette restitution.

Encore une raison de plus de ne pas investir en fonds de placement mais de construire sont propre fond de placement

Hors ligne

 

#23 22/09/2012 14h27 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Modérateur
Réputation :   1084 

Existe-t-il des statistiques et des infos similaires sur les faillites de banques en dehors des USA ?
Il y a eu des faillites, mais pas en telles quantités.

J’ai un peu l’impression, au vu du nombre de faillites aux USA, qu’il y a (avait ?) un sérieux problème de contrôle des banques aux USA. Soit les règles prudencielles ne sont (n’étaient ?) pas suffisantes, soient les autorités de contrôle sont (étaient) trop laxistes (, soit il y a des centaines de milliers de banques aux USA, dont seul un % très petit est concerné au final).

Par ailleurs, quand une société fait faillite, ça ne me surprend pas vraiment que ceux qui possédaient des actions ou des obligations de la dites société y laissent des plumes (et que les actions vaillent 0), et je n’appelle pas ceci "spoliation", c’est juste "normal"  (ceci est pour Miguel).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#24 22/09/2012 17h48 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   

Des faillites certes, mais quels exemples en France??

Hors ligne

 

#25 22/09/2012 18h10 → Dépôts garantis dans une banque, montant garanti par les banques... (banque, faillite, garantie bancaire)

Membre
Réputation :   195 

GoodbyLenine a écrit :

Existe-t-il des statistiques et des infos similaires sur les faillites de banques en dehors des USA ?
Il y a eu des faillites, mais pas en telles quantités.

J’ai un peu l’impression, au vu du nombre de faillites aux USA, qu’il y a (avait ?) un sérieux problème de contrôle des banques aux USA. Soit les règles prudencielles ne sont (n’étaient ?) pas suffisantes, soient les autorités de contrôle sont (étaient) trop laxistes (, soit il y a des centaines de milliers de banques aux USA, dont seul un % très petit est concerné au final).

Par ailleurs, quand une société fait faillite, ça ne me surprend pas vraiment que ceux qui possédaient des actions ou des obligations de la dites société y laissent des plumes (et que les actions vaillent 0), et je n’appelle pas ceci "spoliation", c’est juste "normal"  (ceci est pour Miguel).

GBL,

Je suis flatté,
vous me prenez vraiement pour un débutant en matière.

Cela va de soit,  lorsque ’une société fait faillite.
Il s’agit la the corporate finance 101 ( la premier leçon dans laquelle on apprend ce qu’est une action).
Speaking Corporate Finance 101 | Primer

J’ai mentionné spoliation, je ne disais pas cela pour les actionnaires d’une société en faillite.
Je parlait de la situation spécifique aux actionnaires et aux obligataires de Washington Mutual.

En effet Il s’agit pas d’un faillite normale .
"this unilateral action by the FDIC bypassed all the bankruptcy rules"


Si le sujet vous intéresse, si vous avez le temps, si vous etes a l’aise avec la langue de Shakespeare.
Vous pouvez vous informer, je vous mets la quelques liens pour amorcer la pompe.
C’est une tres grosse magouille et je pense que l’on en parlera longtemps. (probablement pas en France).

Washington Mutual Securities Litigation

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid= … refer=home

http://www.dailymarkets.com/stock/2008/ … wiped-out/

http://www.nytimes.com/2008/09/26/busin … emityn.www

Dernière modification par Miguel (22/09/2012 18h11)


'Experience is what you get when you didn't get what you wanted', Howard Marks.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech