Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/09/2012 19h49 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   

(ce billet aurait pu figurer dans le module "exotiques"… quoique).

Bonjour,

J’avais vu un reportage il y a plusieurs années dans Capital sur M6 sur les entreprises qui commercialisent des produits du vice. Ces entreprises avaient la bonne propriété de bien se comporter en période de crise. Les actions du vice couvrent donc des entreprises de secteur très différent (armement, consommation). C’est pourquoi un investisseur (vous et moi) peut être intéressé par ce type de stratégie.

Les entreprises du vice vont réaliser le commerce des armes, du tabac, du sexe ou de l’alcool. C’est probablement une définition étriquée du "vice". C’est ce qui empêchera un investisseur (moral) de les intégrer dans son portefeuille. A titre personnel, j’avais vraiment été marqué par cette présentation de Capital. D’ailleurs j’ai pu voir que l’approche opposée qui suit une morale chrétienne, mormone ou des fonds qui suivent la finance islamique (il y a même un fil dans le forum de devenir-rentier.fr). Les rendements de ces fonds ne sont pas parait-il à la hauteur des ambitions de leurs églises/sectes. Néanmoins, je n’hésiterais pas à inclure des titres de la secte moon ou de la scientologie s’ils existaient, ces actions auraient toute leur place dans ce portefeuille smile

Bref, j’aimerais me constituer un portefeuille avec de telles valeurs. Il existe d’ailleurs un fonds aux Etats-Unis (VICEX fund) qui propose déjà cette stratégie. Mais VICEX n’est pas disponible dans mes fournisseurs de compte-titres et probablement chez aucun fournisseur français. Je donne la liste des actions qui constituent VICEX.

Altria Group, Inc.
Lorillard, Inc Common Stock
Philip Morris International Inc
Las Vegas Sands Corp. Common St
Wynn Resorts, Limited
DEO PETROLEUM PLC ORD 1P
British American Tobacco PLC ADR
Reynolds American Inc Common St
Honeywell International Inc. Co
Galaxy Entertainment Group Ltd.

Connaissez vous d’autres actions qui pourraient aussi rentrer dans cette catégorie ? Merci par avance.

Mots-clés : alcool, armes, tabac, vice, vicex

Hors ligne

 

#2 08/09/2012 09h35 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Administrateur
Réputation :   1307 

TurnOnTheBrightLights a écrit :

Connaissez vous d’autres actions qui pourraient aussi rentrer dans cette catégorie ? Merci par avance.

Les multinationales de l’agro-alimentaire… :-)

Blague à part, vous regardez dans les screeners de ce site :

Secteur Consommation de base
-> Vous prenez toutes les sociétés des industries "Tobacco", "Beverages-Wine/Spirits"

Secteur Consommation discrétionnaire
-> Vous prenez toutes les sociétés des industries "Gambling (Non-Hotel)"

Secteur Industrie
-> Vous prenez toutes les sociétés des industries "Aerospace/Defense"

(faire les mêmes recherche sur les screeners Europe et Amériques)

Mais ce type de sociétés est valorisé globalement assez chère en ce moment, car justement "tout le monde" cherche des sociétés résilientes et acycliques.

Hors ligne

 

#3 08/09/2012 10h30 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   

Merci InvestisseurHeureux, j’ai maintenant de quoi constituer un PEA du vice.

InvestisseurHeureux a écrit :

Mais ce type de sociétés est valorisé globalement assez chère en ce moment, car justement "tout le monde" cherche des sociétés résilientes et acycliques.

C’est une bonne remarque. Je me demande surtout si toutes les catégories contiennent des bons titres pour une portefeuille long terme (>10 ans) ?

Par ailleurs, on m’a fait remarquer qu’il existait une discussion sur le Vice fund sur Les investissements du Vice Fund gérés par USA Mutuals. Job donne un très bon lien Actualité économique - L’Express L’Expansion

Je mets à jour les premiers titres du VICEX fund. On remarque qu’il n’y a pas beaucoup de lignes pour la catégorie sexe mais il y a un biais vers les jeux.

Anheuser-Busch InBev (alcool)
Companhia de Bebidas das Americas (alcool)
Diageo (alcool)
SABMiller (alcool)

Philip Morris International (tabac)
British American Tobacco (tabac)
Altria Group (tabac)
Lorillard, Inc Common Stock (tabac)
Reynolds American Inc Common St (tabac)

Raytheon Company (armes)
Honeywell International Inc.  (armes)
General Dynamics  (armes)

Wynn Resorts, Limited (jeux)
British American Tobacco PLC ADR (jeux)
Galaxy Entertainment Group (jeux)
Las Vegas Sands Corp. (jeux)
Wynn Resorts (jeux)       
   
Beate Uhse AG (sexe)
DNXCORP (sexe)

Hors ligne

 

#4 08/09/2012 11h41 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   285 

Pour le PEA ça ne va pas être si facile. Beaucoup de sociétés vicieuses sont américaines ;-)

Il y quand même de belles sociétés éligibles :
- Tabac : BATS et Imperial Tobacco en UK (ils ont pas mal baissé récemment, je n’ai pas regardé vraiment pourquoi)
- Beaucoup de choix pour les spiritueux  : Diageo, Pernod, Remy Cointreau
- Pour les jeux : j’ai l’impression que c’est moins fourni et que des petites sociétés
- Pour le sexe : beathe uhse et dreamnex
- Dans la défense on a surement de belles choses

Personnellement, j’ai du Tabac (Bats, et Imperial Tobacco) et de l’alcool (Rémy Cointreau mais je regarde Diageo), pas de sexe car j’ai peur du tout gratuit sur le net et je compte m’intéresser à l’industrie de la défense.

Après j’ai quand même un sujet de fond : qui est vicieux vraiment ?
Les pétrolières ? L’agro alimentaire ? Les technos qui produisent dans les pays à bas coût ? Les constructeurs immo qui poussent les prix de l’immobilier vers le haut avec des niches fiscales absurdes ? Les banques ? L’industrie du Luxe qui détourne les gens vers le futile ? etc.

Donc j’ai plutôt de prendre le parti de dire que "le monde est vicieux" et de ne pas trop me préoccuper de celà.

Dernière modification par Fructif (08/09/2012 11h42)

Hors ligne

 

#5 08/09/2012 12h56 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   512 

J’ai un peu de mal a vous suivre TurnOn.

Raytheon est une societe extraordinaire mais par nature cyclique et aujourd’hui tres chere. Pourqupi acheter sur un plus haut?

Quant a Beathe Uhse, les godemiches et autres vagins artificiels sont certes des marchandises en perpetuelle demande; mais la societe en question semble curieusement geree et perd de l’argent a chaque exercice.

Vous savez ce que vous faites? Ou vous jouez aux flechettes les yeux bandes?

Hors ligne

 

#6 08/09/2012 19h17 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   116 

thomz a écrit :

JRaytheon est une societe extraordinaire mais par nature cyclique et aujourd’hui tres chere.

Cher Thomz,

Je suis d’accord avec vous pour dire que Raytheon est une excellente valeur. mais pour le prix….je le suis moins. Effectivement, vous avez raison, elle est au plus haut sur 1 an. Mais pour autant, je ne la trouve pas si chère que cela : 7x Ebitda, 9 x CF, ou 77% du CA…..cela ne me parait pas démesuré. Evidemment General Dynamics et Northrop sont un peu plus abordables. En conclusion, je dirais que si elle baissait un peu, ce serait mieux !

Hors ligne

 

#7 08/09/2012 22h28 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   31 

coté armement/securité/suveillance:
Dassault
EADS (airbus military, Cassidian, Eurocopter)
pour faire plaisir a Thomz, vous avez Elbit egalement,..

Hors ligne

 

#8 08/09/2012 22h59 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   12 

Je viens justement ce créer une nouvelle stratégie dividendes sur ce thème  : Smoking & Drinking Dividends, avec comme titre suivis :
Molson Coors Brewing Company (NYSE:TAP)
Lorillard (NYSE:LO)
Philip Morris (NYSE:PM)
Vina Concha y Toro (NYSE:VCO)
Diageo (NYSE:DEO)
Universal Corporation (NYSE:UVV)
Duvel Moortgat (Brussels:DUV)
British American Tobacco (NYSE:BTI)
Reynolds American (NYSE:RAI)
Pernod Ricard (Paris:RI)
Davide Campari (Milano:CPR)

Hors ligne

 

#9 09/09/2012 12h51 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   52 

La liste en PEA est limitée.
Vous pouvez rajouter aux actions précédentes Remy Cointreau (cher en ce moment) et BAE System, deux très belles compagnies.


“prediction is very difficult—especially if it is about the future.” Niels Bohr

Hors ligne

 

#10 25/02/2016 14h10 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Administrateur
Réputation :   1307 

Les cigarretiers continuent à exploser tous les records de performance boursière.

Les baisses de volume sont systématiquement compensées par des hausses de prix et ils arrivent à maintenir des cash flows élevés.

Ici la performance boursière dividende réinvestis sur dix ans d’Altria, Philip Morris et Reynolds America :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cigarretiers-20160225-bis.gif

Plus curieux, monsieur le marché ne leur applique plus du tout la prime de risque liée à d’éventuels procès ou contraintes réglementaires nouvelles et les multiples de valorisation ont rejoint ceux des leaders de l’agroalimentaire :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_cigarretiers-20160225.gif

Hors ligne

 

#11 26/02/2016 14h28 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Membre
Réputation :   80 

Bonjour,

Il est assez paradoxal que le secteur de l’armement soit considéré aux Etats-Unis comme "vicieux" alors que ce pays consacre une part astronomique de son PIB aux dépenses militaires.

La mise sur le même plan de l’alcool, du tabac et de l’armement ne manque pas de sel : si nul n’est contraint de boire ou de fumer, le pays qui n’entretient pas une force militaire court de grands périls…

A mon sens, l’armement n’est pas plus "vicieux" que le secteur de la chaussure de sport qui sous-traite ses fabrications à des ateliers exploitant des gamins asiatiques de 12 ans ; dans l’armement, c’est tout le contraire : les entreprises paient de bons salaires à des employés très qualifiés et ne délocalisent pas hors d’Europe.

Ce secteur est en France l’un des rares à connaître de grands succès à l’exportation : 16 Md€ de commandes en 2015, le double de l’année précédente. Ce n’est pas un hasard si le directeur général de l’armement est en poste depuis 2008 et le restera jusqu’à l’été 2017.

Cette envolée des commandes profite bien sûr aux grands maîtres d’oeuvre (Dassault, Thales, Airbus, Safran), mais aussi aux équipementiers.

Si l’on avait écouté les thuriféraires du libéralisme, les pourfendeurs de la dépense publique, les ayatollah de la concurrence libre et parfaite, il y aurait longtemps que l’industrie française de l’armement aurait disparu à l’image du secteur des télécoms autrefois florissant. Les fonctionnaires de la direction générale de l’armement auraient été remerciés et les armées achèteraient leurs équipements sur étagère aux Etats-Unis, là où ils sont beaucoup moins chers vu l’importance des séries de fabrication.

N’en déplaise aux idéologues bruxellois, l’armement reste un secteur à part : l’Etat-client finance la majeure partie des dépenses de R&D et acquiert les premiers équipements de série, ce qui permet aux industriels d’amortir leurs frais initiaux et de s’appuyer sur une base nationale éprouvée avant d’attaquer les marchés à l’exportation avec quelques chances de succès. Dans ce secteur, l’appel d’offres ouvert est l’exception, l’Etat réalisant l’essentiel de ses acquisitions par voie de marchés négociés avec ou sans mis en concurrence préalable. Cette forme de dirigisme par la commande publique a fait ses preuves en favorisant l’émergence de champions nationaux et ne risque pas d’être abandonnés de si tôt.

Dernière modification par stokes (26/02/2016 14h30)

Hors ligne

 

#12 26/02/2016 14h40 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Administrateur
Réputation :   1307 

stokes a écrit :

Si l’on avait écouté les thuriféraires du libéralisme, les pourfendeurs de la dépense publique, les ayatollah de la concurrence libre et parfaite, il y aurait longtemps que l’industrie française de l’armement aurait disparu à l’image du secteur des télécoms autrefois florissant. Les fonctionnaires de la direction générale de l’armement auraient été remerciés et les armées achèteraient leurs équipements sur étagère aux Etats-Unis, là où ils sont beaucoup moins chers vu l’importance des séries de fabrication.

Bon sang, mais pourquoi êtes-vous donc obligé d’empreindre chacun de vos posts (souvent intéressants cela dit) d’idéologie ou lutte des classes ? Cela en devient maladif !

En plus, vous aboutissez à des absurdités (récemment avec votre apologie de l’environnement du travail en Australie) ou ici : justement les libéraux sont pour un État fort dans ses fonctions régaliennes, donc avec un budget pour la défense élevé. C’est le gouvernement de F. Hollande qui a coupé dans les dépenses de la défense (Budget de la Défense : les chefs d’états-majors menacent de démissionner) avant de revenir en arrière (au moins dans le discours) suite aux attentats.

Mais restons-en au sujet de l’investissement s’il vous plaît ou s’il y a des digressions, qu’elles restent strictement connexes (par exemple : dans quelle mesure une baisse des dépenses de la Défense pénaliserait les sociétés d’armement).

Là franchement, ça devient fatiguant.

Hors ligne

 

#13 27/02/2016 18h35 → Les actions du vice : alcool, armement, tabac... (alcool, armes, tabac, vice, vicex)

Banni
Réputation :   27 

Bonjour,
Je dois dire que je n’ai pas lu l’ensemble de la discussion. Mais votre remarque sur "C’est le gouvernement de F. Hollande qui a coupé dans les dépenses de la défense" me semble de bien courte vue.

Voir ici un article bien documenté du journal "Le Monde"

Le ministère de la défense a perdu 20 % de son budget depuis vingt-cinq ans

Cordialement


Il ne s'agit pas de changer le pansement, mais de penser le changement.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech