Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 09/11/2010 11h03 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Pour répondre à gdo sur pourquoi acheter Kellog maintenant.

Premièrement, je ne détiens pas la vérité. :-)

Deuxièmement, ce type d’achat s’adresse à ceux qui veulent faire 6-8%, dividendes inclus, par an sur la bourse à long terme. C’est pas pour faire du 20% en un an. Il suppose aussi d’avoir un portefeuille déjà diversifié en euro, car on achète en zone $.

Troisièmement, mes secteurs préférés sont : les biens de consommations non durable, la santé et l’énergie.

Raisons pour l’achat

1) Le secteur des biens de consommation non durable est porteur depuis des décennies (Coca Cola, Pepsi, Procter & Gamble…). Les leaders ne font que croitre et les profits augmentent tout le temps, tout comme les dividendes.

Le pb c’est que ces valeurs sont tjs chères, donc quand il y a un repli (comme ça a été le cas sur Colgate il y a peu), c’est tjs une opportunité pour acheter. (avis perso)

Ici on voit une divergence entre l’indice Consummer Staples et Kellogg :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_vdc_k.gif

On voit que cela s’est déjà produit entre octobre 2007 et Juillet 2008, et que Kellog a ensuite rattappé l’indice. Si le futur est le passé (hypothèse forte), Kellog retrouvera sa corrélation avec l’indice.

2) Le $ est bas, et donc il y un coté "spéculatif" à acheter maintenant en zone $.

3) Ce type de valeur "protège" de l’inflation.

4) Un des actionnaires majoritaire de Kellog est une fondation (tout comme pour le chocolatier Hershey). On peut espérer que ça aide à gérer la société avec une vision long terme.

Raisons de ne pas acheter

1) Même avec la baisse, Kellogg a des ratios pas super bon marché (PER, Free cash Flow/EV, etc.)

2) La baisse est due à une chute organique des ventes et des prévisions en baisse + un rappel de produit en juin. Un rappel de produits est un évènement ponctuel. Une chute des ventes peut devenir chronique.

3) Kellog n’est pas Procter & Gamble ou Unilever : son business est moins diversifié.

4) Avec 18 $Md de capitalisation, Kellogg pourrait être racheté par un géant comme Kraft (comme l’a été Cadburry), mais c’est peu envisageable compte-tenu de la présence de la fondation au capital.

Conclusion

Même stratégie que pour Colgate. Je rentre doucement sur la valeur, si elle baisse de 10-20%, je renforcerai, sinon je garderai telle quel.

Pour Johnson & Johnson (que je n’ai pas acheté en septembre), c’était différent, il y avait très peu de raisons de NE PAS acheter et là je serais rentré plein pot si j’étais rentré. Mais à l’époque je n’ai pas voulu déséquilibré mon allocation d’actifs et suis passé à coté.

Hors ligne

 

#2 09/11/2010 12h38 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   

limpide complet j’ai tout compris

merci

Hors ligne

 

#3 01/05/2011 16h29 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

L’action a rebondi depuis la publication de ce billet :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_kellog_reco.gif

Hors ligne

 

#4 04/02/2012 12h23 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Extrait Newsletter de l’investisseur heureux n°3 a écrit :

Kellogg a publié ses trimestriels cette semaine. Sur un an, la croissance organique des ventes ressort à +4,5% hors effet devise.

Est-il utile de présenter Kellogg ?

Fondé en 1906, Kellogg est le leader mondial des céréales pour le petit-déjeuner (Special K, Frosted Flakes, Corn Flakes, Rice Krispies…) et en-cas céréaliers (Special K Barre Chocolat, Chocolat au lait…), avec une petite diversification dans les produits surgelés.

Il capitalise actuellement 18 $Md (13,7 Md€) et offre un rendement sur dividende TTM de 3,3%.

La valeur est sur ses plus-bas à 52 semaines mais évolue dans une fourchette très serrée ($48 à $57) avec une volatilité très faible avec un beta de 0,4.

la répartition du CA reste très centrée sur les USA : USA 70%, Europe 18%, Amérique Latine 7%, Asie/Pacifique 7% et c’est encore plus vrai pour le RN qui provient à 72% des USA.

Le budget publicitaire est colossal (plus d’1 $Md, 9% du CA) et les ventes progressent aux USA (+5% en 2011), en Amérique Latine (+10% en 2011), en Asie/Pacifique (+4% en 2011) mais diminuent en Europe (-1% en 2011).

La société est "optimisée" pour ses actionnaires : elle est hyper-leveragée (ratio dettes long terme sur capitaux propres de 2,32) et utilise la quasi-totalité de son Free Cash Flow chaque année pour payer son dividende et surtout racheter des actions (800 $M en 2011 pour un FCF de 1 $Md !).
En 2012, 650 $M de rachat d’actions est déjà anticipé.

L’EV/Ebidta 2012 ressort à 9,84 contre 9,76 pour Kraft Foods, 9,65 pour Danone, et 9,06 pour General Mills.

Depuis 2010, le PER évolue légèrement en-dessous de 15.

Points forts :
+ leader mondial
+ résilience
+ management tourné vers l’actionnaire

Points faibles :
- hyper-leveragée
- forte concurrence (Nestlé, General Mills, Kraft Foods…)
- USA centré (cela peut être vu comme un point positif vue la situation actuelle en Europe)

J’ai acheté 60 titres Kellogg "pour voir" en 2010. Ma +Value latente hors dividende est de +7%.

Au cours actuel, la valeur ne me paraît pas spécialement bon marché et je ne la recommande pas, hormis pour son pouvoir diversifiant à l’USD et au secteur des biens de consommation non durables.

Hors ligne

 

#5 15/02/2012 14h14 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   85 

Je suis rentré sur la valeur il ya quelques jours (et aussi sur CAMPBELL SOUP) et c’est avec surprise que je découvre cette nouvelle aujourd’hui.

CercleFinance.com a écrit :

Kellogg a conclu un accord avec Procter & Gamble pour lui racheter Pringles, pour un montant proche de 2,7 milliards de dollars, renforçant ainsi les activités ’snacks’ du fabricant américain de céréales.

Connu pour ses chips de pommes de terres, Pringles représente un chiffre d’affaires annuel de 1,5 milliard de dollars réalisé dans 140 pays. Il apportera notamment au groupe deux sites de production majeurs au Tennessee et en Belgique.

Cette opération se traduira par un gonflement de la dette de Kellogg à hauteur de deux milliards de dollars, ce qui conduit le groupe à prévoir une limitation de ses rachats d’actions.

Kellogg anticipe pour 2012 un impact relutif de huit à dix cents sur son BPA hors éléments exceptionnels. Il va prendre des charges non récurrentes de 160 à 180 millions de dollars de 2012 à 2014, mais anticipe des synergies de 50 à 75 millions à partir de 2014.

La transaction devrait être finalisée au cours de l’été prochain, après obtention des approbations réglementaires requises.

Je ne lanalyse pas favorablement du fait de l’impact sur les rachats d’action. En outre, le prix (2,7M$) est sensiblement différents de celui évoqué dans les Echos il y a deux jours (1,5M$).

Pour ceux que ca intéresse, voici l’article:

LES ECHOS a écrit :

Le leader mondial des produits de grande consommation, Procter & Gamble, cherche le moyen d’annuler la vente de sa marque vedette de chips, Pringles, au groupe californien Diamond Foods, selon des sources proches du dossier. L’opération, qui était pour le géant américain l’occasion de sortir de l’agroalimentaire, avait été signée au printemps dernier pour 1,5 milliard de dollars. Diamond Foods, de son côté, aurait triplé son activité.

Mais la semaine dernière, l’équilibre du projet a été soudain remis en cause. Diamond Foods a en effet reconnu des manipulations comptables et annoncé le départ de son patron, Michael Mendes, ainsi que de son directeur financier. Le scandale a fait plonger le titre Diamond Foods de 37 % jeudi à Wall Street.

Or la vente de Pringle devant s’effectuer par échange d’actions, Procter se retrouverait propriétaire de la majorité d’un capital complètement dévalorisé. En outre, la révision des comptes, qui va porter sur les exercices fiscaux 2010 et 2011, risque de montrer que Diamond Foods se trouve dans une situation financière très critique et ne peut pas faire face à ses engagements bancaires. L’entreprise s’est refusée à donner des précisions. Au 31 juillet, son endettement était de 532 millions de dollars, pour une trésorerie de 3 millions de dollars.

Pour Procter, l’affaire s’avère embarrassante. Une des questions délicates à régler concerne la manière dont le groupe peut revenir en arrière sur la vente, et quel dédommagement Diamond Foods pourrait réclamer.

L’autre interrogation porte sur l’avenir de Pringles. Plusieurs candidats avaient manifesté leur intérêt pour cette marque jugée très rentable. Procter devrait donc pouvoir trouver sans trop de difficultés un autre acquéreur pour sa filiale, d’autant que le marché du grignottage est en plein essor.

Au-delà des chips, certains analystes pensent que le leader américain pourrait se désengager des aliments pour animaux et de la pharmacie. Il deviendrait alors un pur spécialiste des produits d’hygiène et d’entretien, avec des marques telles que la lessive Tide, le dentifrice Crest ou les couches Pampers.


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#6 15/02/2012 15h26 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Il doit y avoir une erreur sur le site des Echos.

Le deal d’origine avec Diamond Foods était de 2,35 Md$.

Nous allons voir comment Kellog ouvre à 15h30.

Actuellement 50% du CA venait des céréales, contre 40% des snacks. Du coup ça va équilibrer le portefeuille.

Kellogg qui était déjà bien endettée le sera encore plus par contre.

Hors ligne

 

#7 15/02/2012 15h59 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   194 

Et bien, cela semble plaire, +4% une demi-heure après l’ouverture !

Bloomberg a écrit :

The deal would value Pringles at about 11 times earnings before interest, taxes, depreciation and amortization. In 66 comparable deals globally since 2007, the median paid by buyers was about 7.6 times Ebitda, Bloomberg data show.
[…]
Bryant said Kellogg will issue new debt for the acquisition.

Hors ligne

 

#8 15/02/2012 16h04 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Cool.

De toute façon comme j’ai Procter et Kellogg en portefeuille, c’est comme déshabiller Pierre pour habiller Paul, avec l’Etat qui prend sa dime au passage sur la +Value de la vente de Pringles par P&G.

C’est assez marrant de voir que Kellogg avec ses Special K et autres céréales "diététiques" (bourrés de sucres) fait grossir son portfolio de snacks qui rendent obèse. :-)

Mieux vaut être actionnaire que consommateur…

Hors ligne

 

#9 23/04/2012 19h21 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   113 

Des résultats moins bons que prévu pour K:US

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid= … BbtJY6mHcc

On vient de toucher les 51.00 $.


Parrain pour : American Express, ING Direct (code : EKXYBFS), Fortuneo, Binck.

Hors ligne

 

#10 23/04/2012 21h10 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   194 

InvestisseurHeureux a écrit :

C’est assez marrant de voir que Kellogg avec ses Special K et autres céréales "diététiques" (bourrés de sucres) fait grossir son portfolio de snacks qui rendent obèse. :-)

Je n’avais pas relevé ce message…. Peut-être le mythe du vendeur de maillots de bain et de parapluies :-) !

Hors ligne

 

#11 13/06/2012 10h36 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

L’endettement m’effrayait un peu sur Kellogg, mais la news m’avait échappé, Kellogg a émis 1,45 mdUSD de dette très facilement le mois dernier.

Dont 475 MUSD à 5 ans à 1,75%. En réalité comme les intérêts sont déductibles du bénéfice imposable, le coût de l’endettement est encore 30% moins élevé donc c’est presque de l’argent gratuit.

Bloomberg a écrit :

Kellogg Co. (K) sold $400 million of five-year notes with a 1.75 percent coupon, the lowest on record for the company, according to data compiled by Bloomberg.

The biggest U.S. cereal maker also sold three-year and 10- year notes at the lowest coupons in its total $1.45 billion debt issue.

Étrangement par contre je ne vois pas les nouvelles émissions sur MorningStar, peut-être un décalage de maj :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_kellogg-ms-bond.gif

Sur du 5 ans, 1,75% le mois dernier, ça place Kellogg entre du AAA et AA :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_kellogg-corp-bond.gif
Source : Composite Bond Rates: Bonds Center - Yahoo! Finance

Hors ligne

 

#12 13/06/2012 22h57 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Je deviens dingue avec Kellogg. :-)

Je cherche les chiffres bilancielles et de résultats de Pringles.

On sait que Kellogg paye à 2.695 B$ pour Pringles à Procter & Gamble.

Dans les derniers rapports annuels de Procter & Gamble, on ne trouve pas les chiffres de Pringles car ils sont mélangés avec ceux des produits vétérinaires…

Nous avons juste le chiffre de 1,51 B$ de CA et 200 M$ de revenus opérationnel sur 2011. Mais comme je n’ai pas le chiffre 2010, 2009, dur d’estimer un taux de croissance.

Du coup j’ai écrit à Kellogg s’ils veulent bien donner les infos (CA, résultat opérationnel, trésorerie…).

Au final, je me rends compte que nous n’avons pas bcp d’info. On ne sait pas non plus combien de cash avec Pringles dans son bilan avant le rachat.

Pour me servir de ce post comme bloc-notes :

Les revenus opérationnels de Kellogg en 2011 sont de 1,976 B$ pour 13,198 B$ avec une marge opérationnelle de 15%.

Par contre, si je reprends les chiffres de Pringles, la marge opérationnelle est de 13,2%.

Si j’additionne bêtement les chiffres de Pringles avec ceux de Kellogg pour simuler une année pleine, ça nous donne 14,708 B$ de CA et 14,8% de marge opérationnelle.

Mais si le CA de Kellogg stagne, celui de Pringles croit "normalement" autour de 5-10%. En considérant qu’il a augmenté de 5% en 2012, ça nous ferait en 2013 : 14,783 B$ de CA et toujours 14,8% de résultat opérationnel.

Hors ligne

 

#13 14/06/2012 08h54 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   211 

sur le site de la SEC ?

Hors ligne

 

#14 14/06/2012 16h10 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Bon, Kellogg n’a pas voulu me donner les infos :

Kellogg a écrit :

Unfortunately, we don’t break out the performance or financial history by brand; we aggregate results much like Procter and Gamble.

The only place I can think that you might get some more information is from the SEC filings done by Diamond Foods after they announced their intention to purchase Pringles in 2011.  I know they filed some data, but I’m unsure what it encompassed.

J’en ai néanmoins trouvé quelques une dans la présentation initiale de Diamond Food avant son merge [qui finalement n’a donc pas eu lieu] avec Pringles :
Merger of Pringles Snack Business with Diamond Foods

Et dans cette analyse du merge de Diamond Foods par l’université d’Oregon :
http://uoinvestmentgroup.org/wp-content … 1/DMND.pdf

In 2009, 2010 and 2011, Pringles generated net income of $40.3,
$126.9 and $152.8 million … Pringles has been able to grow EBITDA over the last three years and
has generated $134.1, $213.4 and $243.3 million from 2009-2011.

Pour estimer le bénéfice 2013 :
- K : 1,280 B (Bénéfice 2011 +2% de croissance organique estimée en 2012, +2% en 2013)
- P : 0,183 B (Bénéfice 2011 +10% de croissance estimée en 2012, +10% en 2013)
- Bénéfice 2013e : 1,463 B
- Nbr d’actions : 357,46M (a priori ne changera pas car les rachats d’actions vont stopper)
- BPA 2013e = 4,09
- Soit un cours estimé en 2013 à 59 USD avec un multiple de PER à 14,5

--

Vérif en partant du CA :
- K : 13,731 B (CA 2011 +2% de croissance organique estimée en 2012, +2% en 2013)
- P :     1,8271 B (CA 2011 +10% en 2012, +10% en 2013)
- CA 2013e : 1,5618 B
- Avec une marge bénéficiaire à 9%, bénéfice 2013 : 1,405 B
- BPA 2013e = 3,94
- Soit un cours estimé en 2013 à 57 USD avec un multiple de PER à 14,5

Je n’abaisse pas le multiple de PER malgré la hausse de l’endettement due au rachat de Pringles, car nous avons vu hier que Kellogg n’a aucun problème pour se refinancer. On peut même espérer une hausse du multiple si Pringles tire la croissance du groupe.

--

Dans les vidéos des newsletters, je valorisais Kellogg autour de 52 USD sur l’année 2012.

Si on considère le potentiel relutif du rachat de Pringles, on peut valoriser à 58 USD en 2013.

Actuellement on cote 48 USD.

Déontologie : position longue sur Kellogg et envisage de renforcer

Hors ligne

 

#15 14/06/2012 20h52 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   85 

Le niveau d’endettement reste un peu préoccupant, vous ne trouvez pas?
J’ai bien noté qu’ils avaient fait une émission obligataire il y a quelques temps en obtenant un très bon taux, mais il est vraisemblable que ce taux soit lié au rating de la société.
Une dégradation de la note de signature de K n’est pas a exclure au regard du levier actuel.

Le dossier est nettement plus spéculatif qu’il ne l’était.

Amf: long sur K mais n’envisage pas de renforcer.


À la bourse tu as deux choix: t'enrichir lentement ou t'appauvrir rapidement. Benjamin Graham

Hors ligne

 

#16 15/06/2012 08h57 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

Motus,

L’endettement me faisait peur aussi mais les acteurs de marché ne sont pas de cette avis vu les conditions du financement récent.

Quand on regarde de + près le calendrier des échanges, nous voyons qu’une bonne partie de la dette est à échéance longue.

Les dirigeants ont dit aussi qu’ils allaient stopper les rachats d’actions pour améliorer la structure bilancielle de la société, hors les rachats d’actions en 2010 et 2011 sont de 1052 M$ et 798M$.

De quoi faire face sans problème aux prochaines échéances de dette, d’autant que Pringles va avoir un effet relutif sur le Free Cash Flow.

Hors ligne

 

#17 22/06/2012 08h38 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

En fouinant, j’ai trouvé ce vieux papier (2009) de MorningStar sur Kellogg :
Kellogg Company K

A l’époque il valorisait Kellogg à 59 USD et surtout crise financière oblige, Kellogg cotait 36 USD !

Hors ligne

 

#18 23/06/2012 09h38 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   35 

Je ne suis pas aussi positif que vous sur Kellogg.
D’abord, le portefeuille produit n’est pas vraiment diversifie. Le rachat de Pringles va aider en ce sens, tout en sachant que l’integration de n’importe quelle acquisition n’est jamais simple, en particulier pour une societe comme Kellogg qui a fait quasi exclusivement de la croissance interne jusqu’a present.

Apres, quand on regarde les chiffres, on voit que la croissance en 2011 du CA et de l’operating profit est due uniquement a une augmentation des prix et de l’effet de change. Les volumes etaient stable. Pour le 1er trimestre 2012, les volumes sont cette fois en baisse et ce n’est que la hausse des prix qui permet de garder le CA stable.
Sur le 1er trimestre par region, on voit une croissance atone en Asie, accompagnee d’une baisse des marges. En Europe, c’est le grand plongeon (-10% sur les ventes et -20% sur l’operating profit).

Quand on voit les profit warning recents de P&G et de Danone, je ne vois pas trop chez Kellogg une capacite de resistance beaucoup plus forte, au contraire…

Hors ligne

 

#19 23/06/2012 10h07 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Modérateur
Réputation :   41 

faguoren a écrit :

en particulier pour une societe comme Kellogg qui a fait quasi exclusivement de la croissance interne jusqu’a present.

C’est plutôt une bonne chose ça non ?

Hors ligne

 

#20 23/06/2012 10h22 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   35 

C’est effectivement plutôt une bonne chose. Ce que je questionne, c’est la capacite de Kellogg a integrer une autre societe d’une certaine taille. Les acqusitions et integrations de societes ne sont jamais evidentes: culture d’entreprises differentes, …
Ils n’ont jamais acquis de societe importante dans le passe (que quelqu’un me corrige si je me trompe), et ce n’est pas aussi facile a faire qu’il n’y parait. A moins de vouloir laisser toute autonomie a la societe acquise et que Kellogg fonctionne comme un holding.

Hors ligne

 

#21 23/06/2012 13h15 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

faguoren a écrit :

Ils n’ont jamais acquis de societe importante dans le passe (que quelqu’un me corrige si je me trompe), et ce n’est pas aussi facile a faire qu’il n’y parait. A moins de vouloir laisser toute autonomie a la societe acquise et que Kellogg fonctionne comme un holding.

Je vous corrige. :-)

Kellogg a racheté Keebler pour 3,6 MdUSD en 2000 (donc un deal plus gros alors que Kellogg était plus petit). Au-delà de la diversification des marques, ceci a permis a Kellogg de profiter de la logistique de Keebler, qui expédiait directement ses produits aux clients sans passer par des grossistes. Kellogg en a ensuite massivement profiter par la suite (voir la note de MorningStar plus haut).

Sur le deal, voir ce case study qui explique justement pourquoi cette acquisition avait bcp de sens :
Case example: The Kellogg Company and Keebler

D’un point de vue financier, le surplus d’endettement a ensuite parfaitement été maitrisé et effacé les années suivantes.

Pour Pringles, au-delà de devenir le n°2 mondial des snacks et profiter du taux de croissance sur ce segment, cela devrait donner à Kellogg l’opportunité de se développer à l’international, profitant de l’infrastructure de Pringles, ce qu’ils n’ont pas bien réussi à faire jusqu’ici (Kellogg s’est désengagé de la Chine récemment après plusieurs années de perte). Le levier opérationnel est là.

Attendu qu’en plus le multiple d’acquisition est correct (11 fois l’ebitda, 9 fois en tenant compte des taxes) et que la dette levée pour cette acquisition s’est fait à un taux historiquement bas, cela me fait être positif.

Mais les acteurs de marché me donnent tord pour le moment alors que quand c’était Diamond Foods qui rachetait Pringles, Diamond Foods s’était envolé.

Concernant la culture d’entreprise, je n’en ai aucune idée, mais je peux supposer que pour un salarié de Pringles, mieux vaut faire partie de la stratégie de Kellogg qu’être une "petite" filiale non stratégique chez le lessivier Procer & Gamble.

Concernant Danone, Danone pâti de ses activités espagnoles, tout comme Kellogg pâti de ses activités européennes (la crise en Europe n’est pas virtuelle, elle existe belle et bien).

Déontologie : long sur Kellogg

Hors ligne

 

#22 23/06/2012 14h01 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   35 

au temps pour moi, je n’avais pas vu cette acquisition. En fait, suite a votre message, j’ai cherche un peu plus quelles marques etaient possedees par Kellogg. J’ai ete surpris de voir autre chose que Kellogg.  Par contre, elles ne sont vraiment pas mises en avant dans aucune presentation. Je vais lire le rapport annuel pour en savoir plus.

Il n’en reste pas moins que les performances financieres recentes restent assez mitigees.

Apres mes lectures, mon opinion changera peut-etre…

Hors ligne

 

#23 23/06/2012 14h25 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Administrateur
Réputation :   1307 

faguoren a écrit :

je n’avais pas vu cette acquisition. En fait, suite a votre message, j’ai cherche un peu plus quelles marques etaient possedees par Kellogg. J’ai ete surpris de voir autre chose que Kellogg.  Par contre, elles ne sont vraiment pas mises en avant dans aucune presentation.

Aviez-vous vu ma vidéo Kellogg : Lecture des résultats du T1/2012 ?

Hors ligne

 

#24 24/06/2012 06h06 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Membre
Réputation :   35 

Non, je n’ai pas vu la video, car youtube est censure en Chine.

Hors ligne

 

#25 24/06/2012 14h51 → Kellogg : des céréales pour l'équilibre de votre portefeuille

Modérateur
Réputation :   41 

faguoren a écrit :

Non, je n’ai pas vu la video, car youtube est censure en Chine.

Même vous IH vous n’échappez à l’oeil de Pékin !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech