Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 07/11/2010 21h34 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Bonjour à tous,

"Discutée" sur un autre topic, j’ai pu me rendre compte réellement de comment la plupart des investisseurs considèrent l’analyse technique. Un mélange d’idées reçues, de confusions, et mauvaises presses généralement issues d’intervenant de piètre qualité (boursorma ’n co.).

Je ne détient pas la vérité, mais ma vérité. La nuance est posée car il y a plusieurs façons de penser analyse technique.

Sans rentrer dans les plus subtils détails sur les approches et les psychologies des Atiste, je vais en poser mon principe, ma philosophie : l’analyse technique pour moi est l’art de savoir à un instant T la situation de l’offre et de la demande, de repérer à des instant T-t le comportement des investisseurs sur des niveaux d’offre/demande précis, et de savoir où sont ceux qui offrent et ceux qui demandent, et surtout, quand entrer sur le marché, et quand en sortir.

Voilà ce qu’est l’analyse technique. Ce n’est pas de la sorcellerie ou un outil prédictif, ni des théories fumeuses.

Justement les théories, parlons-en : ou pas… ce n’est pas le sujet ici. Ce sont des outils, comme beaucoup d’outils en analyse, qui ne sont pas prédictifs, mais qui par contre, ont une interaction bien réelle et assez souvent. Mais comme le sujet n’est pas l’analyse technique pur et dur, je n’en parlerai pas, à part en réponses à d’éventuelles questions.

Donc ici le sujet est :
1/ repérer les valeurs en tendance, CAD les valeurs qui génèrent de l’argent
2/ repérer les valeur neutre, CAD des valeurs qui risquent d’exploser.

Etant donné la nature de l’investisseur boursier, je ne parlerai que des achats. Mais pour ma part j’ai un portif "long only" et un "short only" via des produits dérivés.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#2 07/11/2010 22h52 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

J’attends les premières remarques et questions, en attendant, je vous détaille ma meilleure opération depuis septembre, sur les mid caps, Valeo, avec +38% depuis mon premier prix d’achat smile

Dans ma façon d’analyser, j’utilise le concept du MTF (multi time frame), autrement dit en français, multi-horizon temporel smile En fait, le concept dit que pour estimer une tendance, on regarde l’unité de temps supérieure. Pour estimer l’entrée, l’unité de temps inférieure. Et pour filtrer le tout, on note si l’unité de temps intermédiaire est OK.

Jargon utilisé :
-M1 unité mensuelle, une barre représente un mois
-W1 unité de temps hebdomadaire
-D1 unité de temps journalière
-TL ligne de tendance

1/ ANALYSE MENSUELLE de Valeo

Dans un premier temps, j’ai tracé la TL baissière, en pointillés noirs. Une TL, c’est la ligne directionnelle et de vitesse d’un mouvement. Tant que le prix clôture en dessous de la TL baissière, le prix est en tendance baissière, inversement pour la hausse. On réajuste la ligne à la volatilité des cours dans le cas où la clôture ne casse pas la TL, mais où les mèches des bougies sortent de la TL. C’est optionnel : en effet, beaucoup optent pour un tracer qui relie les prix de clôtures. Venant du monde des produits dérivés et du trading, j’ai pris l’habitude de travailler en chandelier japonais; ça n’exclu pas de tracer les TL sur des graphiques en courbe. D’ailleurs dans ce cas précis de baisse sur le titre de Valeo, mieux, car la TL dessinée avec les cours de clôture uniquement donne un titre en tendance haussière avec 5 mois d’avance sur mon tracé. Mais bon chacun voit midi à sa porte smile

http://idata.over-blog.com/2/90/06/25/rentier/valeo1.gif

Sur le graphique donc, j’ai créé ce que j’appelle, le range de cassure. J’ai pour cela pris le dernier point bas au cours des 5/6 derniers mois avant la cassure, et le plus haut du mois de la cassure. J’estime donc que la tendance baissière est terminée. Cela induit trois situations :

1/ la tendance va reprendre : pour cela, le titre doit casser le plus bas du range de cassure.
2/ la tendance va s’inverser : pour cela, le titre doit casser le plus haut du range.
3/ la tendance sera neutre : pour cela, le prix doit rester congestionner dans la zone.

Le prix est sorti de la zone à maintes reprises, mais a sans cesse clôturé le mois à l’intérieur de la zone, jusqu’en novembre 2009. Le 1er décembre, Valeo ouvre au dessus du range. Pour moi, la tendance passe donc haussière : la titre entre dans ma sélection. Je ne me positionne pas encore.

http://idata.over-blog.com/2/90/06/25/rentier/valedo2.gif

Je trace donc une TL haussière, qui sera respectée pendant un moment. Et réajustée également. Jusqu’à ce qu’elle cède, en mai 2010. Les investisseurs prennent leurs bénéfices, les vendeurs sont là, à contre tendance. Que nous dit l’AT? que les vendeurs ont leurs niveaux de stop au dessus du range de cassure. Que la cassure de la TL, va donner un nouveau souffle pour que les acheteurs reviennent sur le titre. Il devient attractif à l’achat tant que l’on reste dans le range. Que beaucoup d’acheteurs, ont remonté leurs niveaux de stop sous le plus bas du range pour les plus actifs comme moi. Ce sont donc les deux niveaux clés à surveiller. Ce sont des niveaux où beaucoup d’ordres s’accumulent.

http://idata.over-blog.com/2/90/06/25/rentier/valedo3.gif

Et en effet en septembre, la cassure est sans appel…. effet boule de neige qui suit une reprise de tendance après la cassure du range de cassure (ouh que c’est lourd comme phrase).

Valeo redevient attractif pour moi, car il entre dans une phase de reprise de tendance : les plus actifs auront déjà estimer la reprise à la cassure du range, je préfère personnellement attendre la clôture mensuelle. Mais bon, je déroge souvent à la règle, très souvent même, surtout si la cassure se fait en début de mois comme ce fut le cas.

http://idata.over-blog.com/2/90/06/25/rentier/valeo-4.gif

La phase est donc haussière : le titre mérite toute notre attention.

1/ ANALYSE HEBDOMADAIRE de Valeo

Je ne l’a réalise que pour la période de septembre, date à laquelle le titre est en phase de tendance.

Je trace la ligne de tendance de la dernière baisse estivale, et met en exergue le fait que le range de cassure soit enfoncé très nettement : le prix est donc en forte tendance sur une unité hebdomadaire.

Les flèches bleues indiquent les semaines de corrections : ce sont des semaines baissières, mais qui ne remettent pas du tout en cause la force du mouvement. Elles sont très intéressantes pour se positionner ou se renforcer à l’achat, pour ceux qui ont loupé les premières vagues.

http://idata.over-blog.com/2/90/06/25/rentier/valeo5.gif

1/ ANALYSE JOURNALIERE de Valeo

C’est l’unité de temps de précision (ou presque) pour l’investisseur désireux d’avoir le plus faible risque de marché possible. En effet, c’est ce qui fait défaut à l’investisseur lambda. Il ne connaît pas son risque… cependant, il n’en n’a pas conscience, et pour lui ce n’est pas une variable. Le risque pour moi, est une variable des plus importantes : je vais risqué très peu, pour gagner très gros. Moins je risque, plus je gagne. C’est sans doute en désaccord avec des idées reçues qui veulent que l’on risque gros pour gagner gros. Mais c’est faux, complètement faux. Mes plus grosses plues value ont été celles sur lesquelles j’avais le plus faible risque de marché.

http://idata.over-blog.com/2/90/06/25/rentier/valeo6.gif

On peut entrer les jours d’augmentation de volume qui suivent une ou deux baisses, les cassures, les rebonds dans des zones de prix demandées, etc. etc. là on entre dans du plus précis, et je ne vais pas non plus donner ma façon de faire, qui est un de mes fonds de commerce. Déjà je rend publique cette analyse par phases, qui est un modèle que j’utilise tous les jours, pour gérer des fonds, pour gérer un portefeuille, et que j’enseigne également. J’espère que vous apprécierez alors smile


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#3 08/11/2010 08h23 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Administrateur
Réputation :   1307 

Bonjour,

Merci pour le tuto !

1) Vous y répondez en fin de message, mais donc vous n’avez pas considéré les volumes dans le tuto pour ne pas tout dévoiler, mais ils sont nécessaires pour "valider" les tendances ?

2) Vous travaillez donc sur une échelle linéaire plutôt que logarithmique ?

3) Trouvez-vous plus facile de "travailler" avec des valeurs plutôt qu’un indice ou c’est juste un exemple ? Car on voit énormément d’AT sur CAC40 etc et je me demandais s’il y avait une raison particulière à cela (éviter les bads news spécifiques à une valeur ?).

Hors ligne

 

#4 09/11/2010 00h19 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Bonsoir,

1) non pas pour valider les tendances, mais pour valider les corrections et les reprises de tendance. Par exemple je me place beaucoup les jours de correction avec de faibles volumes.

2) oui j’ai opté pour le linéaire. Les débats sont légions. Surtout pour les actions que l’on préfère estimer en % plutôt qu’en devises. Pourquoi? parce que j’ai commencé par le linéaire, déjà, et ensuite le loga sert pour visualiser des variations à long terme, voire très long terme. Mais sur des variations mensuelles voire annuelles, je n’en vois pas trop l’utilité.

3) Un indice reste un moyenne, il est donc moins teigneux qu’une action. D’ailleurs, en période de crise, on se reporte sur les indices en stratégies arbitragistes, et en période d’euphorie on se reporte sur les actions. L’indice est surtout tradé en intraday via les produits futur (le FCE), et c’est reconnu, l’AT fait des merveilles et les beaux jours des plus doués tous les jours sur ces contrats très liquides (il y a aussi mieux : l’eurostoxx).


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#5 09/11/2010 00h21 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   

tuto apprécié

je n’y comprend pas grand chose hélas
une question toute de même
l’AT est elle intéressante quelle que soit la période d’investissement (LT inclu) ou est elle surtout pertinente sur le day trading ou le cours terme ?

merci

Hors ligne

 

#6 09/11/2010 12h01 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

gdo a écrit :

tuto apprécié

je n’y comprend pas grand chose hélas
une question toute de même
l’AT est elle intéressante quelle que soit la période d’investissement (LT inclu) ou est elle surtout pertinente sur le day trading ou le cours terme ?

merci

Salut gdo,

L’AT est intéressante quelque soit la période : c’est l’expression du comportement des investisseurs, l’expression de leurs positions et de la façon dont ils les gèrent. D’ailleurs, plus la période est longue, plus il est facile de faire de l’analyse technique : les prix ne sont pas bruités par des variations quotidiennes. Sur des unités de temps mensuelles par exemple, il est très facile de faire de très belles opérations avec une simple moyenne mobile.

Il faut juste assimiler le fait que l’analyse technique revient à analyser le comportement des investisseurs, et donc, d’être toujours dans le bon sens, sauf erreur d’interprétation, sauf biais psychologique.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#7 07/12/2010 22h02 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   

Tuto très intéressant! Merci smile

Pour le diagramme en chandelier japonais (c’est ca il me semble), connaissez vous un site ou l’on peut les récupérer?
Prorealtime me semble être payant!

Hors ligne

 

#8 08/12/2010 14h57 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   

Prorealtime est gratuit du moment qu’on ne souhaite pas avoir les données temps réel (intraday). Pour l’investisseur moyen terme c’est largement suffisant à mon avis.

Dernière modification par actions (08/12/2010 15h05)

Hors ligne

 

#9 13/12/2010 01h34 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Exact pour Pro Realtime. Pas besoins des données intraday pour de la gestion de portefeuille. De plus vous profitez de la possibilité d’utiliser le scanner de marché (pro screener), et vous avez accès à tous les produits.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#10 13/12/2010 21h18 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   94 

Etant assez érudit en mathématiques, j’ai longtemps rêvé de mettre cette science à profit sur la Bourse.
Il faut bien se rendre à l’évidence : les critères usuels de l’AT sont --scientifiquement-- de la foutaise. Exemple : le RSI. Ce critère est une formule mathématique qui ’tord’ les cours de bourse pour les maintenir entre 0 et 100. Donc si le cours se balade sans tendance, le RSI reflète le cours, si on s’emballe à la hausse, le RSI augmente beaucoup moins. Conclusion : le critère d’un RSI survendu est totalement arbitraire. On trouve autant d’exception que de situations qui collent à la règle (RSI > 80). En particulier, lorsque le RSI plafonne, les fortes hausses n’ont que peu d’influence sur ledit RSI qui ’sature’.
Idem pour le MACD qui n’est qu’une différence entre une moyenne arithmétique et une moyenne géométrique. Certainement pas un indicateur tangible.
Ceci dit (et avant que la meute des ATistes ne me fustige sur la place publique), l’AT marche très bien et pour une seule raison : c’est qu’une grande majorité d’investisseurs applique les mêmes règles au même moment et donc, CQFD, le comportement du cours suit la prédiction.
L’AT ne ’marche’ que parce que ceux qui y croient sont nombreux et que leurs actes sont coordonnés par un raisonnement commun.
Une bonne raison pour s’y intéresser MAIS avec le recul nécessaire.

Corollaire : n’essayez pas d’inventer des nouveaux critères, vous seriez le seul à les utiliser, il seraient donc inopérants.

Dernière modification par Jean-Marc (13/12/2010 21h20)


Mon blog : Ma méthode d'optimisation des cash-flows    |     parrainages Boursorama, Fortuneo et Binck ;)

Hors ligne

 

#11 13/12/2010 21h55 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   15 

Avis intéressant et un poil provocateur smile Je suis assez d’accord sur l’idée. A titre personnel, je ne suis pas vraiment convaincu par l’AT (ceci sort de mon domaine de compétences) mais trop de personnes l’utilise pour ne pas s’y intéresser. Si tout le monde utilise les mêmes indicateurs, ceci ne peut qu’influencer les cours. Ça s’apparenterait presque à de la prophétie auto-réalisatrice.

Je serai curieux de savoir si une étude universitaire traite de se sujet en profondeur. Ce serait très intéressant.


Chaque semaine, mon portefeuille analysé sur http://valeuretperformance.posterous.com/

Hors ligne

 

#12 13/12/2010 22h15 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Jean-Marc a écrit :

Etant assez érudit en mathématiques, j’ai longtemps rêvé de mettre cette science à profit sur la Bourse.

L’analyse technique n’a strictement rien à voir avec les mathématiques. Intéressez vous plutôt aux analyses des quants wink

Il faut bien se rendre à l’évidence : les critères usuels de l’AT sont --scientifiquement-- de la foutaise. Exemple : le RSI. Ce critère est une formule mathématique qui ’tord’ les cours de bourse pour les maintenir entre 0 et 100. Donc si le cours se balade sans tendance, le RSI reflète le cours, si on s’emballe à la hausse, le RSI augmente beaucoup moins. Conclusion : le critère d’un RSI survendu est totalement arbitraire. On trouve autant d’exception que de situations qui collent à la règle (RSI > 80). En particulier, lorsque le RSI plafonne, les fortes hausses n’ont que peu d’influence sur ledit RSI qui ’sature’.

Vous parlez directement d’indicateur technique, l’analyse technique ce n’est pas ça, ce n’est pas que ça. Ensuite, lorsque l’on veut utiliser un indicateur, on doit être conscient qu’il indique une situation à un instant T.
Les systèmes d’indicateurs, et l’utilisation très très réductrice dont vous nous parlez, contribue à la mauvaise image de l’analyse technique. Si on sait ce qu’est un RSI, on ne l’utilise pas du tout comme il est préconisé de le faire dans les bouquins et autres sites attrape-nigaud. Bien au contraire. On l’utilise totalement différemment (si on veut l’utiliser, mais personnellement, je ne me sers pas des indicateurs techniques).

Idem pour le MACD qui n’est qu’une différence entre une moyenne arithmétique et une moyenne géométrique. Certainement pas un indicateur tangible.

En fait si, très tangible : il indique les différences de variations entre deux moyennes mobiles, en mesurant leurs écarts.

Ceci dit (et avant que la meute des ATistes ne me fustige sur la place publique), l’AT marche très bien et pour une seule raison : c’est qu’une grande majorité d’investisseurs applique les mêmes règles au même moment et donc, CQFD, le comportement du cours suit la prédiction.

Archi faux !! il n’y a aucune prédiction dans l’analyse technique, je me bats pour rétablir les faits et la vérité. Trop de fausses idées circulent sur l’AT. Et re-faux, il n’y aucun pouvoir auto réalisateur : si l’AT plus que bien, c’est parce que justement, c’est l’analyse la plus pure qui soit : encore plus pure que l’analyse financière, on analyse le prix, son évolution, et le prix, c’est l’expression de l’offre et de la demande.

L’AT par ex, indique qu’il y a une zone d’acheteurs à X EUR : ben forcément, si la zone est atteinte, beaucoup d’acheteurs sont attendus, et du coup le cours monte. L’AT a mis en exergue cette zone de prix, très demandée.

L’AT ne ’marche’ que parce que ceux qui y croient sont nombreux et que leurs actes sont coordonnés par un raisonnement commun.
Une bonne raison pour s’y intéresser MAIS avec le recul nécessaire.

Non, l’AT marche car elle est basé sur l’étude du prix, et rien d’autre.

Corollaire : n’essayez pas d’inventer des nouveaux critères, vous seriez le seul à les utiliser, il seraient donc inopérants.

Encore faux, beaucoup de traders et investisseurs qui en vivent que je connaissent ont leur propre système, leur propre théories, qui découlent de leur propre observation. J’en ai moi même quelque unes, je suis sans doute l’un des seuls à l’utiliser, et pourtant ça marche !

La réussite en analyse technique est conditionnée par beaucoup de chose, dont la créativité.

smile


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#13 13/12/2010 22h20 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Vincent a écrit :

Avis intéressant et un poil provocateur smile Je suis assez d’accord sur l’idée. A titre personnel, je ne suis pas vraiment convaincu par l’AT (ceci sort de mon domaine de compétences) mais trop de personnes l’utilise pour ne pas s’y intéresser. Si tout le monde utilise les mêmes indicateurs, ceci ne peut qu’influencer les cours. Ça s’apparenterait presque à de la prophétie auto-réalisatrice.

Je serai curieux de savoir si une étude universitaire traite de se sujet en profondeur. Ce serait très intéressant.

Comme je l’ai dit, il est faux de penser à la prophétie auto-réalisatrice. C’est une vision totalement erronée de l’AT, et c’est ce genre de fausses idées qui font d’elle le diable smile

Pour l’étude universitaire, il y en a plein.

Le problème, est qu’ils se penchent tous sur une vision ULTRA réductrice de l’AT. Par ex, une figure chartiste a par définition un scénario d’invalidation et une cible. Toutes les études se basent sur la cible. Si la cible n’est pas atteinte, alors la figure ne marche pas. Ou alors sur les signaux des indicateurs… or peu utilisent correctement les indicateurs, qui sont un attrape nigaud bon pour faire vendre des livres ou souscrire des comptes de trading.

Donc ces études se basent sur des fondements complètement dépassés, inutiles et j’en passe. Aussi il est facile de démontrer que ça ne marche pas, car la cible n’est pas atteinte.

Je pense par exemple à l’esprit très fermé de Pierre Orphelin, l’un des pires détracteurs de l’AT que je connaisse, qui a démonté la théorie de la ligne médiane, alors qu’il ne sait même pas l’utiliser, ni l’exploiter.

Je n’ai jamais trouvé aucune étude pertinente.

Vraiment il faut que vous oubliez tout ce que vous savez sur l’AT.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#14 14/12/2010 08h58 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   116 

Il y a quelques semaines, il y a dejà eu une querelle virulente sur le sujet , avec ses detracteurs et ses partisans. Après des débats houleux, le calme est revenu. Donc, pitié, arretons là ces echanges sans fin, où chacun reste sur ses positions.

DM, a repondu a chacune des critiques avec des arguments pesés, techniques et à mon goùt tout à fait valables. A noter que je ne suis pas partisan de l’analyse technique. mais son discours se tient, et les exemples cités sont parlants.

Alors de grâce, laissons le s’exprimer :

* ceux que cela interesse y trouveront leur comptes
* les dubitatifs enrichiront leur culture financière
* les "anti" passent leur chemin sans lire les posts….

Qu’en pensez-vous ?

PS: DM merci de continuer vos posts avec quelques exemples simples afin d’enrichir nos connaissances….

Hors ligne

 

#15 14/12/2010 09h33 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   69 

Tout pareil !

Je suis impressionné par la qualité des interventions de DM.
Se priver d’un type pareil c’est se tirer une balle dans le pied, le Forum a besoin que toutes les intelligences s’expriment, et l’AT est une ingénierie qui se doit d’être expliquée et découverte.

Qui sait si grâce à ce forum, des vocations naissantes vont-elles pouvoir émerger !

Dernière modification par JOB (14/12/2010 13h34)


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#16 14/12/2010 11h17 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Administrateur
Réputation :   1307 

Comme Rodolphe et JOB. J’ai mis plusieurs recos à DM pour l’encourager.

Cela dit je n’ai rien vu d’agressif dans le message de Jean-Marc, c’était courtois et relativement argumenté.

Hors ligne

 

#17 14/12/2010 11h50 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Je vous remercie tous les trois pour rester attentif à d’autres façon d’investir smile

Mais je comprends tout à fait les anti-ATiste. Vu la qualité des forums et des bouquins qui circulent, il est normal de croire que ce n’est que de la "foutaise".


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#18 14/12/2010 15h20 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   

DM, tu as surement quelques livres à conseiller sur l’AT, non?

Hors ligne

 

#19 16/12/2010 12h38 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Bonjour actions,

Les must pour apprendre :
L’analyse technique des marchés financier de John Murphy
L’analyse graphique des tendances boursières de Robert Edwards

Sinon il y a la bibliothèque de l’association AFATE : AFATE - Connexion

A savoir : tout est disponible gratuitement sur le net, mais de moins bonne qualité pour la plupart, moins pédagogue, que les livres.

ABCBourse est pas mal.
Pro At est bien.
Babypips (anglais) est bien (School of Pipsology | Learn Forex Trading)

Mais l’analyse technique, s’apprend par la pratique, l’expérience, et aussi la logique : le but est d’élaborer les solutions qui répondent à tous les problèmes de l’investisseur lambda (ou du trader). Mais aussi de ne pas tomber dans les pièges de l’analyse technique, qui vont être semé tout au long du parcours initiatique : l’analyse technique, c’est très vaste comme sujet, vraiment très vaste. Ce que je conseille c’est de se concentrer EXCLUSIVEMENT sur les notions de bases et de les maîtriser parfaitement. Après, et seulement après, si la curiosité se fait, tout le reste peut être étudié, bien plus en profondeur. Mais pour investir en bourse, nul besoin d’aller si loin.


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#20 16/12/2010 13h20 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   10 

C’est la célèbre loi de Pareto : 20% des connaissances permettent de résoudre 80% des pbs !

c’est vrai pour à peu près tout …

Merci DM pour la qualité de vos interventions

Dernière modification par gimli (16/12/2010 13h20)


Apprenez à fabriquer vos propres meubles … même si vous avez 2 mains gauches !

Hors ligne

 

#21 20/12/2010 16h54 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Merci Gimli !

Je continue pour ceux que cela intéresse.

Tracer une ligne de tendance, reste un exercice qui demande de l’observation, de la pratique, et du discrétionnaire. L’autre outil de base de l’analyse technique, est la célèbre moyenne mobile. Elle a beaucoup d’avantage par rapport à la ligne de tendance, mais aussi des inconvénients.

Tout d’abord, une petite définition : une moyenne mobile est une moyenne arithmétique des derniers cours de clôture. Par exemple, une moyenne mobile à 20 jours, va calculer tous les jours, la moyenne arithmétique des 20 derniers cours de clôture. Exemple avec la foncière FFP : la courbe sur le graphique boursier indique une moyenne mobile à 20 semaines, sa couleur indique son inclinaison (pente
http://idata.over-blog.com/4/13/13/57/MA.gif

Chaque semaine, ce point moyen est calculé, et mit bout à bout, on obtient une courbe : la moyenne mobile arithmétique, plus communément appelée moyenne mobile simple. Car il existe plusieurs mode de calcul plus ou moins élaborés pour obtenir des moyennes mobiles à l’allure différente : il y a des moyennes qui pondèrent le résultat en fonction du volume, ou tout simplement, pondère les dernières valeurs calculées, pour donner plus d’importance aux derniers cours de bourse.

On peut également calculer la moyenne basée non pas sur la clôture, mais sur les points hauts ou bas, etc.

Avantages
- Contrairement à la ligne de tendance, pour tracer une moyenne mobile, inutile d’attendre la formation de sommets ou de creux.
- Contrairement à la ligne de tendance, sa construction n’est pas manuelle mais automatique : niveau confort, on n’y gagne.

Inconvénients
- Contrairement aux lignes de tendance, les moyennes ne prennent pas en compte la volatilité.
- Elles sont beaucoup moins réactives, mais en même temps trop facilement "cassée"
- Elles prennent en compte des mouvements inutiles.

Pour autant, quelques astuces viennent abolir ces inconvénients. Donc grosso modo, on crée un canal calculé sur les points hauts et bas. Et on obtient ceci :
http://idata.over-blog.com/4/13/13/57/a.gif


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#22 20/12/2010 17h15 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

http://idata.over-blog.com/4/13/13/57/corr.gif

Voici donc ce que cela donne : une tendance haussière, et des corrections. Une fois une correction repérée, on ne change pas le modèle : on regarde l’unité de temps inférieure. Ici on a une correction hebdomadaire, donc on va scruter l’unité de temps journalier.

Comme la résolution de mon image va exploser les bords du forum, je poste le lien :
http://idata.over-blog.com/4/13/13/57/achat.gif

Voilà ce qu’est qu’investir intelligemment en utilisant l’analyse technique. Nul besoin d’indicateur ou de prédiction ou que sais-je.

Sur les trackers, cela fonctionne particulièrement bien !


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#23 20/12/2010 17h25 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

Dernier avantage de la moyenne mobile : l’automatique.

Le logiciel Pro Realtime utilisé dans ces exemples, permet de scanner le marché : automatiquement, le logiciel va sortir une liste de valeur qui répondent à nos critères. Par exemple critère de tendance haussière hebdomadaire :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/272_screener.gif


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

#24 20/12/2010 17h46 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   

Très intéressant merci.
Peux tu expliquer le segment en pointillé rouge "risque de marché" ?

Hors ligne

 

#25 20/12/2010 19h05 → L'analyse technique appliquée à l'investissement boursier

Membre
Réputation :   20 

actions a écrit :

Très intéressant merci.
Peux tu expliquer le segment en pointillé rouge "risque de marché" ?

Contrairement à l’analyse financière, l’analyse technique permet de quantifier, mesurer, son risque de marché. En fait, c’est le risque que l’on prend. Sur une position donnée, on va établir le scénario qui va invalider notre position. On est à l’inverse du buy & hold et à l’inverse de l’adage "pas vendu pas perdu".

A partir de quand liquidez vous une ligne négative? la plupart se fixe une part de capital. Un analyste aussi. Seulement il va ajuster la taille de sa position avec le risque de marché.

Si on prend le premier achat, après le point 3 : on achète car on est dans une configuration haussière, et que la correction prend fin. On prend donc une position dans la tendance. La tendance tiendra jusqu’à ce que la ligne pointillée rouge cède. Cette ligne rouge invalide notre scénario haussier : nous nous sommes trompés, il est donc illogique de se placer en "mode espoir" (= les prix reviennent toujours). Cette ligne symbolise donc notre perte maximale.

La plupart des investisseurs ayant perdu beaucoup d’argent, ont beaucoup de point commun dans leur gestion de portefeuille : ils ont commis des erreurs de gestion.

L’erreur la plus fréquente est de "renforcer" une ligne perdante. Renforcer une position perdante, c’est moyenner à la baisse. Cette pratique a causé beaucoup de pertes et de ruines. C’est aussi dire : j’ai raison, le marché va revenir dans mon sens, donc je renforce. L’analyse technique nous indique les zones à partir desquelles justement il faut couper une position, nous avons tord, le marché a raison.

Puis vient aussi l’erreur "les prix reviennent toujours".

Impossible de créer une stratégie de gestion dans des cas pareils. Une stratégie de gestion concerne la gestion du risque, la gestion des investissements, des réinvestissements, des positions ouvertes etc.

Donc Risque de marché = sur la première position à l’écran, à peu près 1.80 EUR. Donc si le prix chute de 1.80 EUR (-6%), on clôture en perte notre position acheteuse. La sortie se fera 5 EUR (+16%) plus loin. On n’a donc risqué 1.80 EUR, encaissé 5 EUR : un ratio gain/perte de 2.7.
Sur la troisième position à l’écran, on risque 2.50 EUR (-7%) sur le marché, et on encaisse 12 EUR (+34%), soit un ratio gain/perte de 4.8 !

Ces ratios sont très importants car l’historique de ces ratios va donner les statistiques réelles de votre stratégie, et au fur et à mesure des mois, des années, vous allez adapter votre risque sur le capital en fonction de ces statistiques. Mais ça c’est une autre histoire smile


Trader - analyste technique, et je le vis bien. Formation Trading - Gestion portefeuille - Mon portefeuille boursier

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech