Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 01/08/2012 08h03 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Administrateur
Réputation :   1313 

Taux de taxe en France (2012) sur un paquet de tabac (hors TVA !) :
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_taxes-france-tabac.gif

Source : LOI n° 2012-354 du 14 mars 2012 de finances rectificative pour 2012 | Legifrance

Difficile de faire mieux que l’Etat français en terme de ROIC !

Capital Investi : 0
Besoin en fonds de roulement : 0
Pas de risque juridique lié à d’éventuels procès
Marge nette à 63% + TVA

Mots-clés : tabac, taxe

Hors ligne

 

#2 01/08/2012 08h21 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   16 

Je dirai plutôt marge brute. Il faut retirer le coût de la prévention,le coût pour faire respecter les lois sur le tabac et surtout le coût dès soins dès maladies dues au tabac pour la sécurité sociale.
Enfin de compte je ne sais pas s’il sont bénéficiaires ou alors de peu ça dépent dès études

Hors ligne

 

#3 01/08/2012 09h35 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   48 

Romain a écrit :

Je dirai plutôt marge brute. Il faut retirer le coût de la prévention,le coût pour faire respecter les lois sur le tabac et surtout le coût dès soins dès maladies dues au tabac pour la sécurité sociale.
Enfin de compte je ne sais pas s’il sont bénéficiaires ou alors de peu ça dépent dès études

La plupart des maladies liées au tabac (cancer, maladies cardiovasculaires )se déclarent vers la soixantaine ou un peu avant. Le malade décédera bien souvent (et rapidement une fois la maladie déclarée) avant ou au moment de toucher sa retraite. Ce sont autant d’économies pour l’Etat Tartuffe.

Hors ligne

 

#4 01/08/2012 10h17 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   

Exact Swantonbomb.

Sans parler que le cancer à 60 ans est aussi cher que le cancer à 80 ans (sauf qu’à 80 ans on a tendance à laisser filer…).

Cyrial

Hors ligne

 

#5 01/08/2012 11h01 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   

Le malade décédera bien souvent (et rapidement une fois la maladie déclarée) avant ou au moment de toucher sa retraite. Ce sont autant d’économies pour l’Etat Tartuffe.

Et vous pensez qu’avec le décès les coûts cessent pour l’Etat ?
Vous oubliez qu’une rente de veuf/veuve sera versée

Hors ligne

 

#6 01/08/2012 11h32 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   317 

Helvète_heureux a écrit :

Et vous pensez qu’avec le décès les coûts cessent pour l’Etat ?
Vous oubliez qu’une rente de veuf/veuve sera versée

Rente pour moitié …..

C’est toujours ça de gagner ….

Les fumeurs font leurs choix mais financièrement c’est une aberration pour eux car sans parler du prix du tabac , les fumeurs cotisent pour la retraite , enrichissent des marchands de "morts" et se retrouvent dans un état déplorable proche de la retraite dont ils ont la quasi certitude de ne rien toucher.

Chacun voit sa vie comme il l’entend mais entre l’agro alimentaire ( sel , sucre ) , le tabac  , l’alcool en excès , j’ai parfois l’impression que nous sommes des machines à consommer notre propre perte.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#7 01/08/2012 12h03 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Administrateur
Réputation :   1313 

Philippe30 a écrit :

Chacun voit sa vie comme il l’entend mais entre l’agro alimentaire ( sel , sucre ) , le tabac  , l’alcool en excès , j’ai parfois l’impression que nous sommes des machines à consommer notre propre perte.

C’est clairement ça. Mais c’est un choix individuel que de fumer/picoler/manger de la m#### ou de consommer à outrance.

Les alternatives existent : simplicité volontaire, produits alimentaire non raffinés.

Cela dit, ces 63% de taxes sur le tabac c’est tout simplement du racket.

Les taxes rapporteraient environ 10 Md / an :

Le Figaro 2010 a écrit :

Hausse combinée des prix et de la consommation: le cocktail a tout pour renflouer les caisses de l’Etat. Selon Bercy, les taxes sur le tabac ont rapporté 9,9 milliards d’euros aux caisses de l’Etat en 2009. Somme à laquelle il faut ajouter 2,4 milliards au titre de la TVA. En 2010, le produit de ces taxes devrait dépasser pour la première fois les 10 milliards d’euros.

Source : Cigarettes : un marché en hausse malgré les taxes

Le fabriquant touche 11% du prix de vente (source : 2010) :
http://fume-et-defume.asso.fr/local/cache-vignettes/L500xH205/PrixTabac2-87cb0.png
Source : Prix du paquet de cigarettes - Marge du buraliste

Hors ligne

 

#8 01/08/2012 12h05 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   25 

swantonbomb a écrit :

Romain a écrit :

Je dirai plutôt marge brute. Il faut retirer le coût de la prévention,le coût pour faire respecter les lois sur le tabac et surtout le coût dès soins dès maladies dues au tabac pour la sécurité sociale.
Enfin de compte je ne sais pas s’il sont bénéficiaires ou alors de peu ça dépent dès études

La plupart des maladies liées au tabac (cancer, maladies cardiovasculaires )se déclarent vers la soixantaine ou un peu avant. Le malade décédera bien souvent (et rapidement une fois la maladie déclarée) avant ou au moment de toucher sa retraite. Ce sont autant d’économies pour l’Etat Tartuffe.

L’Etat n’est pas Tartuffe sur ce coup.
Il suffit de lire sur le paquet pour savoir que fumer vous fera aller plus rapidement dans une caisse en bois.

C’est ensuite une affaire de libre arbitre de choisir de vivre rock’n roll 60 ans ou comme un notaire de province 80 ans.

PS : Suis non fumeur

Dernière modification par MichelPlatini (01/08/2012 12h05)


Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave…   Friedrich Nietzsche.

Hors ligne

 

#9 01/08/2012 12h29 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   48 

MichelPlatini a écrit :

L’Etat n’est pas Tartuffe sur ce coup.
Il suffit de lire sur le paquet pour savoir que fumer vous fera aller plus rapidement dans une caisse en bois.

J’espère que c’est de l’ironie smile Vous savez sans doute aussi bien que moi que ce genre de message est aussi efficace qu’informer quelqu’un qu’il faut se brosser les dents trois fois par jour.
Ca ne coûte pas grand chose pour se donner bonne conscience et une fois encore faire passer Maman Etat comme soucieuse de notre bien être.

Je trouve cela d’autant plus pervers que le montant des taxes sur l’alcool soit si peu faible alors que c’est un poison bien plus dévastateur pour l’individu et la société que le tabac. Mais les lobbys viticoles savent protéger leur bout de gras bien plus efficacement.

Hors ligne

 

#10 01/08/2012 14h00 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   317 

Imaginons une France sans alcool ni tabac donc une France sans taxe …..

Combien représente proportionnellement ces taxes dans le budget de l’état et ce n’es pas les rentrées de ces taxes qui sont totalement affectés à la prévention ni aux soins loin de là…..

Soyons une France saine durant une semaine sans boire , ni fumer ….
Soyons une France sportive durant une semaine en allant travailler à pied , en vélo ….

Combien de rentrée fiscale en moins ….

Ce ne sont que des foutaises , nous vivons dans un monde imbécile dont la plupart s’en accommode , une vie ( sans trop de soucis en France ) éphémère consacrer à travailler , à payer , à trimer , suer , payer , râler mais ne rien faire pour changer les choses sauf quelques personnes qui ont compris le sens de la vie et qui ne cherche pas l’apparence mais la liberté qui ne cherchent pas à paraître mais à être , à vivre simplement pour vivre réellement.

C’était ma minute de poésie mais quand on pense aux difficultés des gens ( Peugeot par exemple ) à l’approche d’une fin de carrière dédié à leur entreprise et cette entreprise pour faire plus de profits n’hésite pas à jeter les gens dehors cela me révolte dans une société où le partage pourrait être une philosophie , l’être humain en est toujours à vouloir dominer son prochain.

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#11 01/08/2012 14h14 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Philippe30 a écrit :

Chacun voit sa vie comme il l’entend mais entre l’agro alimentaire ( sel , sucre ) , le tabac  , l’alcool en excès , j’ai parfois l’impression que nous sommes des machines à consommer notre propre perte.

C’est clairement ça. Mais c’est un choix individuel que de fumer/picoler/manger de la m#### ou de consommer à outrance.

Tant que les gens qui fument / picolent / mangent de la merde, seront remboursés par leur mutuelle et par la sécurité sociale autant que les autres quand ils sont admis à l’hôpital à cause de leurs conneries, ça ne sera pas un choix individuel.

Donc les taxes à 70 % sur le tabac c’est très bien.

Je sais pas vous, mais moi payer pour la santé de gens qui détruisent la leur sciemment ne m’intéresse pas plus que ça, et les 10 milliards de taxe de tabac sur ces comportements me paraissent amplement justifiés et permettent de compenser un peu le cout que ces gens représentent pour l’ensemble de la société.

Le scandale serait qu’ils soient exonérés de toute taxe sur leurs vices qui ont des incidences financières pour toute la société, et même des incidences plus que financière : un exemple, est-ce légitime d’aller greffer un poumon sur un hard fumeur alors que quelqu’un qui n’a rien demandé aurait besoin d’une greffe de poumon pour cause de maladie ?

Le jour ou il n’y aura plus de sécu, alors oui, fumer picoler et se gaver de sucreries deviendra un choix individuel.

Dernière modification par Cyril (01/08/2012 14h18)

Hors ligne

 

#12 01/08/2012 14h26 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   317 

Cyril a écrit :

Donc les taxes à 70 % sur le tabac c’est très bien.

Je sais pas vous, mais moi payer pour la santé de gens qui détruisent la leur sciemment ne m’intéresse pas plus que ça, et les 10 milliards de taxe de tabac sur ces comportements me paraissent amplement justifiés et permettent de compenser un peu le cout que ces gens représentent pour l’ensemble de la société.

Paquet de cigarettes à 5 € avec 60 % de taxe soit 3 € de taxes
Sur un mois cela fait 30 * 3 = 90 €
Sur un an 90*12 = 1080 €
Sur 30 ans = 30*1080 = 32400 €

Je vous l’accorde c’est inférieur au coût des soins d’une personne atteinte du cancer.

Sinon le coût pour le fumeur est de 5 * 30 * 12 * 30 = 54.000 € sur 30 ans ….

Calcul fait à prix constant d’un paquet de cigarettes ….

Question  à 14h26 ??
Est-ce que quelqu’un connait la formule pour calculer les intérêts au bout de 30 ans de 1080 € sachant que tous les ans  j’ajoute 1080 de plus au capital.
La première année cela me fait 1080 *2,25 % = 24 €
La deuxième année 1080+ 24 + 1080 à 2,25 %
Quelle est la formule de calcul des intérêts en ajoutant chaque année un capital supplémentaire ? 

Philippe

Dernière modification par Philippe30 (01/08/2012 15h17)


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#13 01/08/2012 14h32 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   

La citation voir son argent partir en fumée s’adapte donc parfaitement au cas d’espèce wink

Hors ligne

 

#14 01/08/2012 15h43 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   66 

Il faudrait ajouter un facteur au calcul de Philippe30 car tous les fumeurs n’en meurent pas.

Donc X% de fumeurs seront atteints d’un cancer ou autre maladie liée au tabac, ce qui fera peut-être que 1,5 fumeurs ou peut-être 2 fumeurs paieront pour le cancer d’un fumeur.

Edit: En fait je viens de trouver:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cancer_du_poumon#Tabagisme a écrit :

Parmi les hommes fumeurs, le risque, cumulé le long de toute la vie, de développer un cancer du poumon est 17,2 % ; pour les femmes il est de 11,6 %. Ce risque est significativement plus bas chez les non-fumeurs : 1,3 % chez les hommes et 1,4 % chez les femmes.

En faisant une moyenne grossière homme-femme et en excluant le pourcentage de 1,3% qui seront de toute façon même sans fumer atteints d’un cancer, je trouve que 13,1% des fumeurs seront atteints d’un cancer dû au tabac.

Grosso modo 7,6 fumeurs paient pour un cancer du poumon venant du tabac.
J’exclus les autres maladies.

Mais disons qu’avec les autres maladies 4 fumeurs vont payer pour un cancer soit un peu plus de 200 000 euros payés par les fumeurs en taxes pour un cancer.

Dernière modification par Ratpack (01/08/2012 15h52)

Hors ligne

 

#15 01/08/2012 15h51 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Modérateur
Réputation :   1084 

Cyril a écrit :

InvestisseurHeureux a écrit :

Philippe30 a écrit :

Chacun voit sa vie comme il l’entend mais entre l’agro alimentaire ( sel , sucre ) , le tabac  , l’alcool en excès , j’ai parfois l’impression que nous sommes des machines à consommer notre propre perte.

C’est clairement ça. Mais c’est un choix individuel que de fumer/picoler/manger de la m#### ou de consommer à outrance.

Tant que les gens qui fument / picolent / mangent de la merde, seront remboursés par leur mutuelle et par la sécurité sociale autant que les autres quand ils sont admis à l’hôpital à cause de leurs conneries, ça ne sera pas un choix individuel.

Donc les taxes à 70 % sur le tabac c’est très bien.

Je sais pas vous, mais moi payer pour la santé de gens qui détruisent la leur sciemment ne m’intéresse pas plus que ça, et les 10 milliards de taxe de tabac sur ces comportements me paraissent amplement justifiés et permettent de compenser un peu le cout que ces gens représentent pour l’ensemble de la société.

Le scandale serait qu’ils soient exonérés de toute taxe sur leurs vices qui ont des incidences financières pour toute la société, et même des incidences plus que financière : un exemple, est-ce légitime d’aller greffer un poumon sur un hard fumeur alors que quelqu’un qui n’a rien demandé aurait besoin d’une greffe de poumon pour cause de maladie ?

Le jour ou il n’y aura plus de sécu, alors oui, fumer picoler et se gaver de sucreries deviendra un choix individuel.

Je vous trouve un peu sévère Cyril. N’oubliez pas que ceux qui aujourd’hui ont des poumons détruits à l’age de 60 ans ont souvent commencé à fumer (et à se retrouver accro) à une époque où bien peu de monde était informé des conséquences néfastes de fumer…. Le lobbying des cigarettiers a longtemps réussit à occulter la chose ou à faire douter, au moins certains.  (Et dans certains pays, souvent sans sécurité sociale performante il est vrai, les populations sont encore aujourd’hui fort mal informées !).

Je pense qu’informer les fumeurs (même si les mentions sur les paquets de clops font sourire certains)  est tout à fait UTILE.

Et c’est un peu la même chose, à des degrés divers pour d’autres types d’addictions (pinard, sucreries, trop salé, et malbouffe en général).

Il me parait légitime de taxer les produits qui vont générer des surcoûts pour la sécurité sociale, ne serait-ce que pour avoir une incitation à faire de bons choix, mais il n’est pas toujours évident de déterminer quels produit taxer avec cet objectif (quid de la contribution sociale sur les arachides ou la charcuterie par exemple ?).

(Note : je n’ai jamais été fumeur, ni alcoolique, et je préfère le chocolat !)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#16 01/08/2012 16h02 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Modérateur
Réputation :   1084 

Philippe30 a écrit :

Question  à 14h26 ??
Est-ce que quelqu’un connait la formule pour calculer les intérêts au bout de 30 ans de 1080 € sachant que tous les ans  j’ajoute 1080 de plus au capital.
La première année cela me fait 1080 *2,25 % = 24 €
La deuxième année 1080+ 24 + 1080 à 2,25 %
Quelle est la formule de calcul des intérêts en ajoutant chaque année un capital supplémentaire ?

En ajoutant M tous les ans, et en capitalisant à t%, on obtient au bout de N années :
après 1 an  : M(1+t)
après 2 ans : (M(1+t)+M)(1+t) = M ((1+t)²+(1+t))
….
après N ans : M((1+t)^N+….(1+t)²+(1+t)) = M ((1+t)^(N+1)-1)/t

Avec M=1080, N=30, t=2.25% on obtient : 1080*(1.0225^31 -1)/0.0225= 45570€


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#17 01/08/2012 16h11 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   317 

GBL a écrit :

En ajoutant M tous les ans, et en capitalisant à t%, on obtient au bout de N années :
après 1 an  : M(1+t)
après 2 ans : (M(1+t)+M)(1+t) = M ((1+t)²+(1+t))
….
après N ans : M((1+t)^N+….(1+t)²+(1+t)) = M ((1+t)^(N+1)-1)/t

Avec M=1080, N=30, t=2.25% on obtient : 1080*(1.0225^31 -1)/0.0225= 45570€

Merci GBL pour la formule et le résultat

Pour reprendre le sujet initié sur le tabac , on se retrouve avec une différentiel de 100.000 en 30 ans entre le non fumeur qui ne dépense pas et thésaurise 54.000 non dépensé et placé rapportant 45570 €.
Le fumeur quand à lui à dépenser les 54.000 et n’a pas pu se constituer un capital de 45570 €.
Je ne fais pas partie de la ligue anti tabac mais cela fait réfléchir …..

Philippe


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#18 01/08/2012 16h21 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   

Sans vouloir compliquer les calculs, il me semble que vous omettez l’inflation…

Mais sur le fonds je suis d’accord, suffit d’annualiser le cout d’un paquet de clope par jour, les sommes (+- 2000 €)  sont astronomiques.

Dernière modification par Cyril (01/08/2012 16h22)

Hors ligne

 

#19 01/08/2012 19h46 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Modérateur
Réputation :   1084 

Je crois que ma formule contenait une petite erreur…. 
Corrigée, ça donne :

En ajoutant M tous les ans, et en capitalisant à t%, on obtient au bout de N années :
après 0 an  : M
après 1 an  : M(1+t) + M
après 2 ans : (M(1+t)+M)(1+t) = M ((1+t)²+(1+t) +1)
….
après N ans : M((1+t)^N+….(1+t)²+(1+t) +1) = M ((1+t)^(N+1)-1)/t

Avec M=1080, N=30, t=2.25% on obtient : 1080*(1.0225^31 -1)/0.0225= 45570€

Dernière modification par GoodbyLenine (01/08/2012 19h47)


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#20 06/08/2012 10h30 → De la rentabilité pour l'Etat de l'industrie du tabac... (tabac, taxe)

Membre
Réputation :   84 

Je me permet d’ajouter un élément personnel.
N’ayant jamais fumé, je n’ai jamais rapporté d’argent issu du tabac à l’état.

Par contre, j’ai couté plutôt cher à cause de la cigarette : jusqu’à mes 3 ans, mon père fumait (il a arrêté lorsque le médecin lui a gentillement expliqué que cigarette + amiante, il pouvait déjà commander le sapin).
A partir de mes 3 ans, je n’ai plus été malade, alors qu’auparavant c’est mal de gorge (rhyno, pharyngite laryngite, …) au moins 2 fois par mois.
En estimant le prix du médecin, des médicaments, vous pouvez tomber sur un montant compris entre 2.000 et 15.000€ actualisé pour un non fumeur.
Ma mère avait des problèmes similaires avec une diminution voir une disparition simultanément à la mienne.

le cas est similaire aux nombreux non-fumeurs qui ont été obligé de fumer dans les entreprises fumeurs, et qui déclareront des cancers sans avoir jamais fumé activement.

Tout ça pour dire, que oui, tout les fumeurs ne sont pas malades.
Mais avez vous inclus le couts médical des non fumeurs (ou fumeurs passifs) dans la calcul?

N’oubliez pas d’ajouter le manque à gagner en TVA issu des non-fumeurs qui n’allait pas au restaurant à cause de la cigarette (j’en fait partie).

L’inclusion des non-fumeurs dans les calculs entrainent des variation énorme, car il est très difficile d’estimer ce cout!

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech