Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1 25/07/2012 15h28 → Escroquerie Apollonia : investissement en LMP (apollonia, escroquerie, lmp)

Membre
Réputation :   317 

Une vaste escroquerie pour des investissements en LMP

Extrait

Des prêts fantômes
Dès 1997, les « experts » immobiliers de l’agence Apollonia démarchent « de manière agressive » des particuliers, principalement des professions libérales désireuses de s’assurer des revenus complémentaires pour leur retraite. Le principe est assez simple selon Claude Michel, président de l’ANVI-ASDEVILM (association nationale des victimes de l’immobilier), qui regroupe 400 victimes de l’escroquerie Apollonia apportait aux banques des clients qui voulaient investir en vue de leur retraite, des professions médicales libérales en majorité. » Promettant aux investisseurs démarchés des revenus considérables issus d’investissements en LMP, les commerciaux d’Apollonia réussissent à gagner la confiance des investisseurs.
Après un premier contact, les agents immobiliers envoient les dossiers de prêts aux banques partenaires (La filiale du Crédit immobilier de France en Rhône-Alpes CIFRAA, BPI, le Crédit immobilier de France Développement, la Fédération du Crédit Mutuel Méditerranéen, la caisse du Crédit Mutuel de l’Etang de Berre, …). Au total, près de 90 établissements de crédits sont concernés. Sans en informer ses clients, Apollonia multiplie les demandes de prêts pour un même dossier, l’agence grossit en conséquence le nombre d’emprunts contractés par les particuliers concernés. Au moment de signer les formulaires de demande de prêts, les commerciaux prétextent un rendez-vous pour hâter la signature de piles de documents de 10 centimètres », selon Claude Michel. Erreur fatale pour les contractants qui pensent s’engager dans un prêt unique auprès d’une banque. En réalité, ces derniers peuvent être exposés sur des sommes bien plus importantes qu’escomptées, et ce avec de multiples contreparties. Entre 1997 et 2009, Apollonia arrive à faire souscrire aux investisseurs des prêts dans une fourchette allant de 500.000 à 8 millions d’euros, la moyenne s’établissant à 2 millions d’euros pour un total évalué à 1 milliard d’euros ! Sur cette période, plus de 4.500 logements, dans des résidences hôtelières et étudiantes, sont ainsi commercialisés grâce à des prêts dont le montant reste inconnu des emprunteurs.

Des biens surestimés de 2,5 à 6 fois leur valeur
Abandonnés par les banques qui ont pour consigne d’Apollonia de ne pas contacter les clients, ces derniers, pour la plupart en situation de surendettement extrême, se réunissent en association autour de Claude Michel. Avec leur avocat, Maître Jacques Gobert, ils découvrent peu à peu le montage immobilier et financier fomenté par Apollonia. « Aux dires d’un expert, ces biens étaient surpayés, et vendus entre 2,5 et 6 fois leur valeur », précise Claude Michel. Des appartements payés plusieurs fois leur prix, donc invendables pour les investisseurs.
La valeur des biens achetés certifiée par des notaires qualifiés de « véreux » par Maître Gobert, les emprunteurs n’avaient dès lors aucun moyen d’évaluer autrement les appartements acquis en LMP. Ils n’avaient en effet aucune idée de la localisation géographique de ces derniers.

10 jours pour se rétracter
Votée en 1978 dans l’optique de protéger le consommateur lors d’un crédit immobilier, la loi Scrivener oblige l’établissement de crédit à accorder un délai de 10 jours au contractant pour se rétracter. Dans l’affaire Apollonia, aucune victime présumée n’a reçu d’offre de prêt. Les emprunteurs n’ont ainsi jamais connu la véritable portée de leurs engagements. Pire encore, « dans certains cas, les documents étaient falsifiés de manière grossière par les commerciaux d’Apollonia pour cacher les autres prêts et occulter la situation de surendettement, souligne l’association ANVI-ASDEVILM. Par ailleurs, des comptes bancaires étaient ouverts à l’insu des clients pour dissimuler certains prêts. » Sans contrôle des banques sur les demandes de prêts d’Apollonia, la multiplication des dossiers d’emprunts s’opère alors sans obstacle.

Article complet

Apollonia : une escroquerie immobilière et financière portant sur 1 milliard d?euros

Bonne lecture

Philippe

Mots-clés : apollonia, escroquerie, lmp


Investisseur immobilier Rentier en 2016 Bailleurs sur Nîmes et Béziers , mutualisons les locataires

Hors ligne

 

#2 25/07/2012 16h52 → Escroquerie Apollonia : investissement en LMP (apollonia, escroquerie, lmp)

Modérateur
Réputation :   1084 

Le début de l’article semble indiquer que cette affaire vient d’être découverte. smile smile smile

Ca fait plusieurs années que c’est bien connu, avec de multiples jugements déjà, et ça a même déjà été jusqu’en Cour de Cassation : Ccass, 2ème civ, du 7 juin 2012  n°11-15439 ; 11-16107 ; 11-15112 ; 11-15440 ; 11-17759.   ("Dans cinq arrêts importants rendus le 7 juin 2012, la Cour de Cassation vient de donner raison aux investisseurs ayant acquis des biens immobiliers par l’intermédiaire d’Apollonia" voir http://blog.communaute-investisseurs.co … s-entendus).

Ca illustre, une fois de plus, le fait qu’il ne faut pas faire une confiance aveugle à un(des) intermédiaire(s), fusse-t-il banquier, notaire, collègue de travail compétent, ou autre chose, mais comprendre le montage qu’on signe et à quoi servira l’argent qu’on engage.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech