Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1801 10/12/2015 20h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

gilgamesh a écrit :

Il n’empêche que Buffett a préféré investir sur SRG que sur Sears.

Certes, mais il est aussi possible qu’il ait investi dans les 2. On est au courant de ses achats sur Seritage seulement parce qu’il a dépassé les 5% de droits de vote. Avec 70 millions sur Sears, il en serait loin.

Je n’ose y croire, mais sait-on jamais.

Dernière modification par Aelthen (10/12/2015 20h02)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1802 10/12/2015 20h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   42 

Pour être précis, il a dépassé les 5% des actions de classe (A+B). En réalité, il n’a "que" 3,6% de la valeur économique de Seritage.


"After all, you only find out who is swimming naked when the tide goes out." W. Buffett

Hors ligne

 

#1803 10/12/2015 20h25 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

gilgamesh a écrit :

Il n’empêche que Buffett a préféré investir sur SRG que sur Sears.
Aelthen a répondu :
Certes, mais il est aussi possible qu’il ait investi dans les 2. On est au courant de ses achats sur Seritage seulement parce qu’il a dépassé les 5% de droits de vote. Avec 70 millions sur Sears, il en serait loin.

Ha oui, bonne idée.
Par contre, 5% de SHLD cela ne fait "que" 100 millions $, c’est pas si loin.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#1804 10/12/2015 23h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Berkowitz a fait quelques aller-retours ces 3 derniers jours, mais au final il a 86000 actions de plus dans son panier.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1528_berko_10_dec.jpg


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1805 12/12/2015 00h45 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Et 56000 actions de plus pour Lampert

Je trouve qu’ils sont dans une bonne dynamique en ce moment, Lampert et Berkowitz smile

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1528_lampert_12_dec.jpg


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1806 12/12/2015 11h36 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Décidément, les similitudes entre le Sears Holdings d’aujourd’hui et le Berkshire Hathaway de l’époque sont frappantes… Une décote manifeste, une transformation qui prend du temps, et à la barre un allocateur de capital qui rachète chaque action qui traîne à ses actionnaires désabusés…

La seule différence étant peut-être que Lampert réinvestit les derniers cash-flows qu’il peut tirer de l’activité retail et le produit des différentes ventes d’actifs dans un Blue Chip Stamps moderne (Shop Your Way) plutôt que dans des assureurs.

Dernière modification par thomz (12/12/2015 11h37)

Hors ligne

 

#1807 12/12/2015 11h53 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   266 

Du coup le parallèle entre Berkshire et Sears est totalement tiré par les cheveux non….?

Franchement quand on lit un peu l’origine de Berkshire et Buffett (un pur hasard que Buffett ait gardé ses stocks dans Berkshire, il était prêt à tout vendre en 1964) et le sauvetage via un business complètement différent (assurance), on a du mal à voir où est le parallèle.

Allocateur de capital : les dix dernières années ne plaident pas pour Lampert (spécialiste de chapitre 11 sans doute, mais allocateur de capital ?).

Rachat d’actions : Ok mais à quel prix se sont faits les rachats de Lampert historiquement ? Entre 40 et 120 $ ?

Berkshire est un conglomérat,  Sears vend ses actifs.

etc. etc.etc.

Dernière modification par Geronimo (13/12/2015 16h25)

En ligne

 

#1808 12/12/2015 12h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Geronimo a écrit :

Franchement quand on lit un peu l’origine de Berkshire et Buffet (un pur hasard que Buffet ait gardé ses stocks dans Berkshire, il était prêt à tout vendre en 1964) et le sauvetage via un business complètement différent (assurance), on a du mal à voir où est le parallèle. […]Berkshire est un conglomérat,  Sears vend ses actifs.

Sears Holdings est un conglomérat… C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il y a le "Holdings" n’est-ce pas ? En revanche, à l’époque Berkshire ne l’était pas.

En fait, Sears est sans doute plus "facile" que Berkshire : les actifs sont monétisables et ont beaucoup de valeur, alors que Buffett n’a jamais pu vendre les immobilisations de Berkshire…

Il explique d’ailleurs très bien cela dans une de ses lettres (je ne sais plus laquelle), comme il peut y avoir une différence spectaculaire entre la valeur comptable supposée et la valeur réelle sur le marché privée…

Car les machines de Berkshire, personne n’en voulait, même en scrap ! Alors que pour les actifs de Sears, vous le voyez comme moi, la valeur sur le marché privé est très supérieure à leur valeur "comptable".

Dernière modification par thomz (12/12/2015 12h11)

Hors ligne

 

#1809 12/12/2015 12h16 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   266 

Vous citez là des différences majeures entre Sears et Berkshire, ce qui est justement le point que je défends contre le votre sur les "similitudes frappantes".

Sears est une holding qui vend ses actifs.
Berkshire a commencé comme une entreprise de textile et a agrégé des actifs.

Ça ne veut pas dire que Sears ne réussira pas (j’en sais rien), mais que ça sera pour des raisons totalement différentes. En tout cas penser que les deux situations sont similaires, c’est clairement de l’autopersuasion…

Dernière modification par Geronimo (12/12/2015 12h19)

En ligne

 

#1810 12/12/2015 12h18 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Certes, mais les similitudes auxquelles je faisais référence dans mon premier message (peut-être à tort), c’est le potentiel de transformation, le temps qu’elle nécessite pour se réaliser, et les points communs entre les gestionnaires aux manettes (dans la démarche intellectuelle, et l’appétit à racheter toutes les parts que les coactionnaires délaissent).

Du coup la comparaison n’est pas (opinion qui n’engage que moi) "tirée par les cheveux", pour vous citer, même s’il existe des différences intéressantes, que justement nous avons souligné.

Dernière modification par thomz (12/12/2015 12h47)

Hors ligne

 

#1811 12/12/2015 12h39 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Je trouve que E.Lampert se comporte plus comme un entrepreneur/visionnaire avec Sears Holding alors que Buffet s’est toujours comporté comme un investisseur.

Je pense que Buffet aux commandes de SHLD aurait liquidé de manière organisé la holding et aurait réinvestit ailleurs (et depuis de longues années déjà)

Hors ligne

 

#1812 12/12/2015 13h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

C’est vrai qu’ils y a de fortes similitudes. Reste à voir s’il y aura des similitudes dans leur destin..

Il y a du y avoir de forts achats hier encore

Dernière modification par Bamaki (12/12/2015 13h15)

Hors ligne

 

#1813 12/12/2015 16h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   13 

Vous voulez savoir pourquoi vous voyez des similitudes?
To the man with only a hammer, every problem looks like a nail.” - Charlie Munger

Hors ligne

 

#1814 13/12/2015 03h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   214 

Thomz a écrit :

Alors que pour les actifs de Sears, vous le voyez comme moi, la valeur sur le marché privé est très supérieure à leur valeur "comptable".

Çà, encore heureux, parce que la valeur comptable est négative…

Lazard a écrit :

Je pense que Buffet aux commandes de SHLD aurait liquidé de manière organisé la holding et aurait réinvestit ailleurs (et depuis de longues années déjà)

Effectivement, il aurait certainement moins mis les mains dans le cambouis.

Geronimo a écrit :

Ça ne veut pas dire que Sears ne réussira pas (j’en sais rien), mais que ça sera pour des raisons totalement différentes. En tout cas penser que les deux situations sont similaires, c’est clairement de l’autopersuasion…

C’est vrai que les situations sont différentes, on peut faire un parallèle si on a les idées larges et que l’on veut absolument voir un nouveau Berkshire. Il y a une autre différence, c’est la taille de Berkshire (la boite de textile) vs Sears qui est quand même un retailer costaud. C’est pas la même taille boulet au pied.

Après vu que l’on a affaire à deux gérants, on aura forcément des similitudes…

Dernière modification par Wawawoum (13/12/2015 03h18)

Hors ligne

 

#1815 13/12/2015 10h43 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

Lazard a écrit :

Je pense que Buffet aux commandes de SHLD aurait liquidé de manière organisé la holding et aurait réinvestit ailleurs (et depuis de longues années déjà)

Combien de temps Buffett a-t-il gardé l’activité textile avant de la liquider (sans y investir) ? Plus longtemps que Lampert n’est actionnaire de Sears. Visiblement, on oublie vite l’histoire.
Buffett était très inquiet pour les conséquences sur les emplois et leur a laissé le temps de se retourner jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à faire. Si vous lisez les lettres de Lampert, vous verrez qu’il était également très inquiet pour les emplois et voulait laisser aux boutiques autant de temps que possible pour se retourner (sans pour autant y investir, ce que certains observateurs lui reprochent).

Hors ligne

 

#1816 13/12/2015 11h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

sergio8000 a écrit :

Combien de temps Buffett a-t-il gardé l’activité textile avant de la liquider (sans y investir) ? Plus longtemps que Lampert n’est actionnaire de Sears. Visiblement, on oublie vite l’histoire.

Si c’était à refaire, le referait-il ? Je ne pense pas et ce n’est pas moi qui le dit…

sergio8000 a écrit :

Buffett était très inquiet pour les conséquences sur les emplois et leur a laissé le temps de se retourner jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à faire. Si vous lisez les lettres de Lampert, vous verrez qu’il était également très inquiet pour les emplois et voulait laisser aux boutiques autant de temps que possible pour se retourner (sans pour autant y investir, ce que certains observateurs lui reprochent).

Quand je dis liquidation organisée je ne pense pas à mettre 200 000 personnes au chômage.

Cela peut être la vente du business, la vente de l’immobilier, la vente des marques, vente de filiales, fermeture rapide des magasins en déficit (sans tentative de redressement)…

En gros ce qu’à fait Lampert mais de façon beaucoup plus rapide. Sur deux ans et pas sur dix.

En ce qui concerne les conséquences sur l’emploi, je pense que ces deux là sont malgré tout plus attaché à leur capital qu’à l’emploi. L’emploi ça doit avoir une contrepartie économique, si il n’y en a pas cela sert à rien de faire durer inutilement puisqu’à terme l’issue sera la même.

Lampert a pu tenté de redresser les magasins grâce à la qualité et à la flexibilité de son parc immobilier, sinon il n’aurait pas pu.

sergio8000 a écrit :

laisser aux boutiques autant de temps que possible pour se retourner (sans pour autant y investir, ce que certains observateurs lui reprochent)

investir ce n’est pas que le capital incrémental (ici le capex), c’est aussi le stock du magasin, la valeur du bail ou des murs (qui immobilisent du capital puisqu’ils ne sont pas vendu) et le coût d’éventuels cash-burn.

Dernière modification par Lazard (13/12/2015 11h16)

Hors ligne

 

#1817 13/12/2015 11h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Lazard, vous soulevez un bon point.

N’oublions cependant pas le gigantesque black swan que Lampert s’est pris en pleine poire : un effondrement sans précédent du marché immobilier aux Etats-Unis (doublée d’une violente récession).

Entre 2008 et 2012, ce n’était clairement pas opportun de songer à y monétiser son patrimoine…

Hors ligne

 

#1818 13/12/2015 12h02 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   103 

Aelthen a écrit :

Et 56000 actions de plus pour Lampert

Je trouve qu’ils sont dans une bonne dynamique en ce moment, Lampert et Berkowitz smile

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1 … 12_dec.jpg

Ça serait génial  si Lampert n’était pas obligé de le faire pour compenser la vente des actions SHLD de son véhicule d’investissement .
Son fond est passé de 66 000 000 d’actions à 22 000 000 surement sous la pression de ses partenaires  donc si il n’aurait pas racheté ces actions il ne serait plus majoritaire.

Apres qu’une grosse partie des meilleurs actifs soit sortis de SEARS sans effet extraordinaire sur le bilan que reste t’il dans SEARS ?

Pour moi Buffet confirme que Eddie à largement avantagé Seritage contre Sears.

Perso je ne porte aucun intérêt au redressement du retail  surtout après lecture d’une partie de ces 1700 commentaires : The end of Sears is ’very near’ - Yahoo Finance

Dernière modification par vbvaleur (13/12/2015 12h28)

Hors ligne

 

#1819 13/12/2015 13h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   18 

vbvaleur a écrit :

Pour moi Buffet confirme que Eddie à largement avantagé Seritage contre Sears.

La restructuration de Sears Holding vise à mettre en avant Shop Your Way. Buffett (avec deux t) n’a pas vraiment d’affinités pour les valeurs technos et a plutôt une préférence pour les entreprises solides plutôt que celle en restructuration. A mon avis c’est surtout cela qui le tient à l’écart de Sears.

En tout cas si Buffett estime Seritage cheap, c’est rassurant de se dire qu’il reste encore la majorité de l’immobilier encore dans Sears, sans compter les marques et activités annexes qui viennent gratuitement.

Et si Eddie a réellement avantagé Seritage contre Sears, ça signifie aussi que le patrimoine immobilier  restant de Sears est monstrueux.

Hors ligne

 

#1820 13/12/2015 13h45 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   103 

Sears  a déjà vendu 235 magasins plus les 31 à 50% pour  2,7 milliards environ donc j’espère pour vous que le restant est monstrueux car il va falloir récupérer les 1.3 milliard de capitaux propres négatifs , les 2.668 milliards d’actifs immo déjà inscrit au bilan et  les 2.3 milliards de capitalisation boursière avant que le retail  brûle tout .

Je ne pense pas que Sears c’est séparé de ses plus mauvais actifs .

Dernière modification par vbvaleur (13/12/2015 13h47)

Hors ligne

 

#1821 13/12/2015 15h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   145 

Un commentaire en passant : je trouve que Shop your way passe réellement à la vitesse supérieure depuis quelques mois.

Les deux dernières offres en date que je trouve pertinente :

1/du cash back en points (jusqu’a $25) offerts si le restaurant est partenaire (ils sont très nombreux) et s’il est réservé via le site shop your way. Le fonctionnement est relativement simple : vous réservez via le site SYW, vous allez au resto et vous touchez entre 5% et 25% (selon les partenaires) du montant total de l’addition en points à dépenser sur SYW. Avec une durée de péremption relativement courte (il faut utiliser les points dans les deux mois).

-Beaucoup d’offres avec des remises en points très généreuses du style de celle-ci : une tablette Samsung valant $400 dont $200 sont recrédités sous forme de points (à utiliser avant le 31 janvier)
Ce type d’activité promotionnelle est bien entendu probablement nettement moins couteux qu’une remise directe sur le produit, de plus elle oblige les consommateurs à créer un compte SYW et trouver rapidement quelque chose qui les intéresse.

L’offre en question :
32GB Samsung Galaxy Tab S2 9.7" Tablet + $200 SYWR Points
      -
  Slickdeals.net


A noter que les applications SYW et KMART ont été refaites récemment (il y avait un sérieux besoin, et l’amélioration est notable).

Mon scepticisme pour SYW ne cesse de diminuer quand je vois la manière dont ils s’y prennent pour capturer de nouveaux membres. Je trouve les deux offres ci-dessus très simple et probablement (c’est mon opinion) efficaces pour recruter des membres. Reste ensuite à les convaincre de rester, et de continuer de consommer SYW via des promos moins agressives (mais le business-modèle est clairement celui de la promo permanente, via des prix de bases très élevés, on capture des membres, et on ne cesse de les alimenter en points ce qui laisse probablement l’impression à certains membres qu’ils font de bonnes affaires. Reste à proposer de réelles bonnes affaires de temps en temps -ce qu’ils font- pour convaincre les plus sceptiques…).

Dernière modification par Thomas (13/12/2015 15h08)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#1822 13/12/2015 15h40 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   53 

Thomas a écrit :

A noter que les applications SYW et KMART ont été refaites récemment (il y avait un sérieux besoin, et l’amélioration est notable).

Je n’ai pas testé les applications, mais une chose est sûre, leur site internet est une vaste blague :

http://s14.postimg.org/zago17s3l/SYW1.jpg

Pages qui ne s’affichent pas correctement, aucun des boutons en haut de la page ne fonctionne, les derniers retours sur les forums qui donnent des problèmes au moment de la commande…

C’est clairement pas encore ça…

Dernière modification par monpersylv (13/12/2015 15h45)


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

#1823 13/12/2015 16h15 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   50 

Je suis d’accord, leur site est vraiment pourri ! Je m’étais inscrit, et j’ai vraiment trouvé l’interface et le concept nul. Si j’ai investi dans Sears, ça n’est pas pour SYW, mais pour espérer que la holding monétisera l’immobilier. SYW c’est vraiment une call option hypothétique.

Dernière modification par Vibe (13/12/2015 16h16)

Hors ligne

 

#1824 13/12/2015 17h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   145 

Totalement d’accord qu’il reste beaucoup de travail pour améliorer l’ergonomie et l’expérience utilisateur du site.
Le checkout est vraiment poussif et les promos s’appliquent 50% du temps.
On est encore très loin d’Amazon en terme d’expérience utilisateur. Mais l’évolution depuis un an est flagrante (ont-ils le choix s’ils veulent simplement continuer d’exister !)

Toujours est-il qu’il y a moins d’un an je ne voyais absolument pas qui pouvait avoir un intérêt quelconque à consommer sur SYW vs Amazon.

Mon avis a favorablement évolué car je trouve leurs offres de plus en plus pertinentes. Le concept de cash back en points SYW via la consommation chez des partenaires (y compris des concurrents) me paraît particulièrement intéressant et prometteur même s’ils ne sont pas les seuls à s’y intéresser, ils ont l’avantage d’avoir une base de consommateurs/membres beaucoup plus grosse que les concurrents directs sur ce créneau (fatwallet et Jet.com -entre autres).

Rien n’est acquis et SYW échouera peut-être si aucune de leurs tentatives ne s’avère fructueuse, mais c’est intéressant d’observer ce qu’ils tentent.
Lampert tente clairement beaucoup de choses avec SYW.

Dernière modification par Thomas (13/12/2015 18h33)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#1825 13/12/2015 18h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   53 

J’avoue mieux comprendre SYW également même si j’ai encore des doutes sur son succès à moyen/long terme. Ce que je trouve rassurant, c’est que Lampert essaie un grand nombre de choses et fait le ménage quand ces dernières ne fonctionnent pas (c’est très bien expliqué dans ses lettres aux actionnaires au fil des années). Il est très attaché au ROI des différentes actions mises en place. Or il n’a pas hésité à stopper net certaines de ses initiatives et continue à fortement développer SYW. A partir de ce constat, il y a deux possibilités : soit Lampert est devenu fou et il s’entête avec SYW, soit il y voit d’excellents retour mais décide pour l’instant de ne pas dévoiler sa stratégie. N’ayant pas de boule de cristal, je m’abstiens de tout commentaire.

Voici ce qui me chagrine le plus : il y a un an, des blogueurs commençaient à s’intéresser aux incroyables réductions qu’offraient la plateforme (excellente pub gratuite en passant). Et puis en fouillant dans les commentaires, on trouvait un paquet de personne décrivant une expérience déplorable au moment de l’achat. Le plus dur était fait : attirer le chaland sur le site et lui faire remplir son panier ! Mais voilà, un an plus tard, l’expérience semble s’améliorer mais on a encore un paquet de bugs qui donnent une (très) mauvaise image à la plateforme. Je ne suis pas informaticien, mais en un an avec toutes les ressources dont dispose EL, pourquoi l’expérience de l’utilisateur est-elle toujours aussi mauvaise aujourd’hui ??

Si SYW ne représente qu’une partie du dossier SHLD, il n’en reste pas moins l’un des piliers de la transformation sur laquelle l’entreprise communique tant. Au-delà du concept auquel on adhère ou non, il serait temps qu’il se bouge le c** sur la mise en valeur de leur plateforme… Si les clients ne peuvent pas régler, on ne fera jamais rentrer de cash dans les caisses…


Be the change that you wish to see in the world

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech