Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1726 26/11/2015 02h16 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Le problème avec ces additions et soustractions, c’est que tout le monde n’arrive pas au même résultat:

linvestisseurfrancais.com a écrit :

Notre estimation de la valeur nette d’actifs au sein de la holding peut (assez grossièrement) se résumer ainsi :
valeur de l’immobilier + base de clients + KCD + Home Services – valeur estimée du cash-burn le temps que la transformation durera.
Un résultat de dix milliards nous paraît très conservateur.

Wawawoum a écrit :

Immo restant $6 milliards + KCD $1 milliard + Cash $3 milliards + le reste gratuit - dettes $6 milliards = $ 4 milliards           
Je ne compte pas les $2 milliards de Other Long-term liabilities car il s’agit des liabilities liées aux opérations d’assurance.

Sans compter le consensus très négatif de la plupart des "analystes" qui suivent la valeur, et le fait que les gros investisseurs ne s’y intéressent pas à part Bruce Berkowitz, Francis Chou et… Lampert, alors même que, pour citer wikipedia, "SHLD est le troisième groupe de distribution aux États-Unis, derrière Wal-Mart et Home Depot". Ca n’est pas une obscure small-cap à l’abri des radars…

Hors ligne

 

#1727 26/11/2015 07h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Peut être que les autres "gros" investisseurs n’ont pas envie de perdre la moitié de leur AUM…

De plus, le faible flottant de SHLD en fait plus une small-cap qu’une large cap, mais ce n’est que mon avis. A l’heure actuelle, aucun "gros" ne peut rentrer dessus.

Hors ligne

 

#1728 26/11/2015 07h51 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

CaptainTrips a écrit :

Sans compter le consensus très négatif de la plupart des "analystes" qui suivent la valeur, et le fait que les gros investisseurs ne s’y intéressent pas à part Bruce Berkowitz, Francis Chou et… Lampert, alors même que, pour citer wikipedia, "SHLD est le troisième groupe de distribution aux États-Unis, derrière Wal-Mart et Home Depot". Ca n’est pas une obscure small-cap à l’abri des radars…

Pour info il y a un seul analyste qui suit Sears.
D’autre part, Lampert et Berkowitz sont quand même reconnus pour être 2 des meilleurs investisseurs value de ces 20 dernieres années.

Dernière modification par Aelthen (26/11/2015 07h53)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1729 26/11/2015 09h39 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

Les divergences sont précisément ce qui fait un marché. D’après les posts que j’ai lu (pas tous), je note deux sources principales de divergence :
1) La valeur de l’immobilier (et notamment l’incompréhension sur le fait que beaucoup de baux sont des actifs non portés au bilan - pourtant, Seritage devrait avoir éclairci ce point car aucun distributeur ne peut louer aujourd’hui une surface commerciale à 4,31 $ le pied carré)
2) Les estimations de cash burn et un désaccord sur sa durée (beaucoup semblent penser que rembourser une dette sur le plan de retraites est un cash burn, y compris Fitch ?! Or le remboursement d’une dette n’a jamais été un cash-burn pour qui que ce soit d’autre que Sears)

Dernière modification par sergio8000 (26/11/2015 09h40)

Hors ligne

 

#1730 26/11/2015 10h31 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   44 

Au sujet de la valeur des baux, bien que SHLD paye des loyers sous-évalués à Seritage ces emplacements ne sont pas rentables.Selon les termes du master lease ci-dessous, Seritage peut réduire de moitié la superficie des emplacements loués pour un deal gagnant-gagnant :
- Seritage peut relouer à des tarifs bien plus avantageux l’espace libéré (X2 ou plus)
- SHLD est payé pour réduire la superficie de ses magasins ce qui l’avantage car ses magasins sont trop grand par rapport à ses ventes (cf conference call)
- Les nouveaux occupants devraient attirer plus de clients par rapport à SHLD, les magasins étant voisins on peut supposer un bénéfice.

10Q Seritage a écrit :

The Master Lease provides us with the right to recapture up to approximately 50% of the space within the Acquired Properties (subject to certain exceptions), in addition to all of any automotive care centers which are free-standing or attached as "appendages" to the Acquired Properties, and all outparcels or outlots, as well as certain portions of parking areas and common areas, at the Acquired Properties leased to Sears Holdings under the Master Lease. Upon exercise of this recapture right, we must pay certain costs and expenses for the separation of the recaptured space from the remaining Sears Holdings space and can reconfigure and rent the recaptured space to third-party tenants on potentially superior terms determined by us and for our own account. We also have the right to recapture 100% of the space within the Sears Holdings main store located on each of 21 identified Acquired Properties by making a specified lease termination payment to Sears Holdings, after which we expect to be able to reposition and re-lease those stores and potentially generate additional revenue.

Cependant il y a beaucoup d’incertitudes :
- Si SHLD n’est pas profitable avec des loyers aussi bas, alors quand ces baux arriveront à échéance tous ces magasins seront forcément fermés et sans aucune compensation de la part de Seritage.
- SHLD sera peut être expulsé de 21 magasins, peut être ceux où il était justement rentable
- comment valoriser le "lease termination payment to Sears " pour ces 21 magasins en question ainsi que le prix que va payer SRG à SHLD pour réduire la superficie des emplacements.
- la valeur des baux hors SRG me semble difficile à estimer : fonction du temps restant, de la sous-valorisation par rapport au prix du marché, de la volonté et de l’intérêt du bailleur de payer pour changer de locataire…
Il me semble que tous les baux arrivent forcément à échéance à un moment et qu’à cet instant leur valeur est nulle puisque le bailleur peut relouer à un autre locataire sans rien débourser.

Au final Lampert peut choisir de favoriser SRG ou bien SHLD.

Dernière modification par gilgamesh (26/11/2015 10h42)

Hors ligne

 

#1731 26/11/2015 11h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

gilgamesh a écrit :

Cependant il y a beaucoup d’incertitudes :
- Si SHLD n’est pas profitable avec des loyers aussi bas, alors quand ces baux arriveront à échéance tous ces magasins seront forcément fermés et sans aucune compensation de la part de Seritage.
- SHLD sera peut être expulsé de 21 magasins, peut être ceux où il était justement rentable
- comment valoriser le "lease termination payment to Sears " pour ces 21 magasins en question ainsi que le prix que va payer SRG à SHLD pour réduire la superficie des emplacements.
- la valeur des baux hors SRG me semble difficile à estimer : fonction du temps restant, de la sous-valorisation par rapport au prix du marché, de la volonté et de l’intérêt du bailleur de payer pour changer de locataire…
Il me semble que tous les baux arrivent forcément à échéance à un moment et qu’à cet instant leur valeur est nulle puisque le bailleur peut relouer à un autre locataire sans rien débourser.

Au final Lampert peut choisir de favoriser SRG ou bien SHLD.

Les 21 magasins en question ont été identifiés par les 2 partis ; il est improbable que cela pénalise Sears.

Effectivement, la valeur des baux restant dans Sears est difficilement quantifiable. C’est même impossible pour nous. C’est par contre possible pour Lampert, et également Berkowitz (qui a mandaté des spécialistes pour se déplacer dans les magasins de Sears et les estimer; rappelons aussi qu’il a quelqu’un au conseil d’administration de Sears Holdings).
Mais il doit rester dans Sears holdings plus de 1000 baux. 30 baux ont récemment été vendu pour 900 millions. On ne peut pas dire quelle est la proportion des baux restant qui ont une telle valeur, mais si ne serait-ce que 10% des baux restant valent autant, on aurait déjà près de 3 milliards !

D’autre part, je ne pense pas que Lampert favorise SRG au détriment de SHLD, il a quand même mis plus de billes dans SHLD, beaucoup plus.

Enfin, je pense qu’on peut gagner de l’argent même si Sears continue à perdre de l’argent et que la transformation échoue. Il y a trop de shorts par rapport au flottant. On a déjà évoqué le coût très important de shorter SHLD. Les shorts misent sur une banqueroute de SHLD en 2016. Ils ne semblent pas avoir intégré le fait qu’avec le deal Seritage et les 2.6 milliards que cela a généré, Sears holdings a remboursé toutes ses dettes court terme. Il n’y aura pas de banqueroute en 2016. Les shorts devront se racheter…

Dernière modification par Aelthen (26/11/2015 11h18)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1732 26/11/2015 11h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Aelthen a écrit :

Effectivement, la valeur des baux restant dans Sears est difficilement quantifiable. C’est même impossible pour nous. C’est par contre possible pour Lampert, et également Berkowitz (qui a mandaté des spécialistes pour se déplacer dans les magasins de Sears et les estimer; rappelons aussi qu’il a quelqu’un au conseil d’administration de Sears Holdings).
Mais il doit rester dans Sears holdings plus de 1000 baux. 30 baux ont récemment été vendu pour 900 millions. On ne peut pas dire quelle est la proportion des baux restant qui ont une telle valeur, mais si ne serait-ce que 10% des baux restant valent autant, on aurait déjà près de 3 milliards !

D’autre part, je ne pense pas que Lampert favorise SRG au détriment de SHLD, il a quand même mis plus de billes dans SHLD, beaucoup plus.

Enfin, je pense qu’on peut gagner de l’argent même si Sears continue à perdre de l’argent et que la transformation échoue. Il y a trop de shorts par rapport au flottant. On a déjà évoqué le coût très important de shorter SHLD. Les shorts misent sur une banqueroute de SHLD en 2016. Ils ne semblent pas avoir intégré le fait qu’avec le deal Seritage et les 2.6 milliards que cela a généré, Sears holdings a remboursé toutes ses dettes court terme. Il n’y aura pas de banqueroute en 2016. Les shorts devront se racheter…

Je suis d’accord avec vous sur la difficulté pour valoriser les baux et immeubles qui restent détenus par SEARS HOLDING mais je ne doute pas que Lampert et Berkowitz disposent des valorisations.

Mais dans ce cas pourquoi ne pas communiquer cette information qui impacterait probablement à la hausse le cours de bourse dans la mesure où elle ferait probablement apparaître une plus value latente non négligeable ?
Je dirais qu’en communiquant cette information, la société se pose une contrainte complémentaire en communiquant cette information au marché dans la mesure où elle devrait ensuite actualiser régulièrement cette information. Le travail derrière est tout de même gigantesque.
Ensuite Lampert et Berkowitz disposent probablement des valorisations et comme ils sont en position LT, ils se fichent du cours de bourse (enfin presque).

Je dis presque car je m’interroge sur le niveau des positions short sur SEARS qui au regard du flottant sont très importantes et je me demande si Lampert et/ou Berkowitz n’arrondissent pas leurs fins de mois en prêtant leurs titres.
Savez vous si ils doivent déclarer les prêts de  titres ? Je dirais non mais je préfère poser la question.

Pour la banqueroute de SEARS en 2016, j’ai du mal à conceptualiser une banqueroute avec le cash retiré de l’opération SERITAGE même si il a déjà été consommé en partie.

Enfin aucune opération majeure de haut de bilan chez SEARS depuis plusieurs mois, c’est étonnant.
J’attends avec une certaine impatience le prochain coup de Lampert.

Dernière modification par corsaire00 (26/11/2015 11h39)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#1733 26/11/2015 12h04 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   73 

La différence entre la valorisation de wawawoum et l’if est aussi dans la partie "le reste"
Gratuit chez wawa
Comme les autres marques et syw

Dernière modification par francoisolivier (26/11/2015 12h06)

Hors ligne

 

#1734 26/11/2015 12h45 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

corsaire00 a écrit :

Je suis d’accord avec vous sur la difficulté pour valoriser les baux et immeubles qui restent détenus par SEARS HOLDING mais je ne doute pas que Lampert et Berkowitz disposent des valorisations.

Mais dans ce cas pourquoi ne pas communiquer cette information qui impacterait probablement à la hausse le cours de bourse dans la mesure où elle ferait probablement apparaître une plus value latente non négligeable ?
Je dirais qu’en communiquant cette information, la société se pose une contrainte complémentaire en communiquant cette information au marché dans la mesure où elle devrait ensuite actualiser régulièrement cette information. Le travail derrière est tout de même gigantesque.
Ensuite Lampert et Berkowitz disposent probablement des valorisations et comme ils sont en position LT, ils se fichent du cours de bourse (enfin presque).

Je dis presque car je m’interroge sur le niveau des positions short sur SEARS qui au regard du flottant sont très importantes et je me demande si Lampert et/ou Berkowitz n’arrondissent pas leurs fins de mois en prêtant leurs titres.
Savez vous si ils doivent déclarer les prêts de  titres ? Je dirais non mais je préfère poser la question.

Pour la banqueroute de SEARS en 2016, j’ai du mal à conceptualiser une banqueroute avec le cash retiré de l’opération SERITAGE même si il a déjà été consommé en partie.

Enfin aucune opération majeure de haut de bilan chez SEARS depuis plusieurs mois, c’est étonnant.
J’attends avec une certaine impatience le prochain coup de Lampert.

Peut être Parce qu’ils veulent en accumuler d’avantage?

Hors ligne

 

#1735 26/11/2015 12h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

corsaire00 a écrit :

Je suis d’accord avec vous sur la difficulté pour valoriser les baux et immeubles qui restent détenus par SEARS HOLDING mais je ne doute pas que Lampert et Berkowitz disposent des valorisations.
Mais dans ce cas pourquoi ne pas communiquer cette information qui impacterait probablement à la hausse le cours de bourse dans la mesure où elle ferait probablement apparaître une plus value latente non négligeable ?

D’une certaine façon, Berkowitz a déjà communiqué cette information, vu qu’il estime SHLD post-Seritage à 125 $ / action.

Quand à Lampert…pourquoi ferait-il une chose pareille ? Je ne pense pas qu’il vendra Sears un jour (il en détient 49% !), donc pourquoi faire quelque chose dans l’unique but de faire monter le cours, alors que c’est dans son intérêt qu’il soit le plus bas possible s’il veut racheter des actions, ou mieux, s’il veut compléter le plan de rachat d’action.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1736 26/11/2015 12h57 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   33 

Je me pose la question de savoir pourquoi Berkowitz possède autant d’actions et renforce régulièrement sa position. Vu le flottant, il lui sera extrêmement compliqué de sortir un jour de Sears. Je m’interroge donc sur la manière dont il pourrait, dans ses conditions, tirer un profit de cet investissement.

Hors ligne

 

#1737 26/11/2015 13h39 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   35 

Pourquoi serait-il compliqué d’en sortir vu le flottant? Pour l’instant il ne vend pas car il n’y a que lui qui y croit, mais si sa théorie se réalise et que tout à coup le marché se dit ah tiens ça vaut 125$ ce truc, pourquoi n’y aurait-il pas d’acheteur?


A mon grand dam

Hors ligne

 

#1738 26/11/2015 14h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Aelthen a écrit :

D’une certaine façon, Berkowitz a déjà communiqué cette information, vu qu’il estime SHLD post-Seritage à 125 $ / action.

Sears Holding c’est une action pour les fous.
D’un coté Lampert et Berkowitz qui achétent régulièrement des titres à coup de plusieurs millions de dollars avec Berkowitz qui valorise la société à 125 $
D’un autre coté, d’énormes positions en VAD au regard du flottant et un titre qui se traîne entre 20 et 25$ avec un risque patent de short shell

soit Lampert et Berkowitz sont des idiots
ou les vendeurs sont des kamikazes et le marché un non voyant
ou 3ème voie avec la théorie du complot: Lampert et berkowitz et les vendeurs ne font qu’un pour ramasser un maximum de titres SEARS.


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#1739 26/11/2015 14h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   33 

parentier a écrit :

Pourquoi serait-il compliqué d’en sortir vu le flottant? Pour l’instant il ne vend pas car il n’y a que lui qui y croit, mais si sa théorie se réalise et que tout à coup le marché se dit ah tiens ça vaut 125$ ce truc, pourquoi n’y aurait-il pas d’acheteur?

d’après les chiffres que j’ai trouvé, il possède environ 30% du capital (14.2m d’actions sur un flottant de 50.34m) et je ne suis pas sûr que cela comporte les warrants. Cela représente plus de 20 jours de transaction si l’on part sur une moyenne d’échange quotidien de 630000 titres.
Cela risque de secouer sacrément s’il décide de sortir, d’où mon interrogation!

Hors ligne

 

#1740 26/11/2015 16h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Perso, je trouve que l’ampleur short-selling sur Sears est une énorme manifestation de la folie du marché (plus que le prix de SHLD en lui-même).

Je comprends tout à fait ceux qui n’aiment pas Sears et qui ne souhaitent y investir (il y a beaucoup de grands investisseurs value qui sont très réservés sur Sears, en ce sens il est vrai que SHLD n’est pas une action "hors-radar", mais plutôt une "mal-aimée"). L’investissement est un art qui doit être personnel, il faut être ferme dans ses convictions, avoir compris les enjeux et être à l’aise avec. Pour toutes ces raisons, je ne blâme pas ceux qui ne sont pas à l’aise avec le profil de cet investissement.

En revanche pour parier à contre-sens de Lampert et Berkowitz, il faut soit être complètement débile soit avoir un ego surdimensionné… (et c’est encore plus évident à 23$/action)

Dernière modification par Lazard (26/11/2015 16h56)

Hors ligne

 

#1741 26/11/2015 18h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   103 

Sans même aller à l’encontre de Lampert, le short-selling est intrinsèquement dangereux : voici pour vous détendre, même si c’est loin d’être drôle, l’aventure de John Campbell.

Hors ligne

 

#1742 26/11/2015 20h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   16 

Vous pouvez aussi penser que ceux qui short (ent ?) sont généralement assez bien renseignés sur le trading, que les garanties a fournir sont plus elevées que pour les achats sur marge et qu’il y a moyen de se proteger avec des options, de plus la plupart des shorters ont les poches assez creuses pour vraiment faire mal a l’action qu’ils shortent; bref ça ne s’adresse pas aux débutants.

Je ne m’inquiéte vraiment pas pour eux…

Hors ligne

 

#1743 26/11/2015 20h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

@Silicon, effectivement on peut aussi penser cela, c.f. par exemple Short Interest and Aggregate Stock Returns by David  Rapach, Matthew  Ringgenberg, Guofu  Zhou :: SSRN

Par contre, ce raisonnement n’est valable que de manière agrégé; cela serait trop beau sinon :-) !

Amicalement,

R.

Dernière modification par roro (26/11/2015 20h42)


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#1744 26/11/2015 21h11 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   188 

Lazard a écrit :

En revanche pour parier à contre-sens de Lampert et Berkowitz, il faut soit être complètement débile soit avoir un ego surdimensionné… (et c’est encore plus évident à 23$/action)

Les qualifier de fous est peut-être un peu excessif, affirmer que ces personnes se trompent serait déjà bien assez présomptueux. Si à chaque fois que deux personnes sont d’avis opposé, il y a un fou parmi les deux, on n’a pas fini de crier "au fou".

Quant aux gourous, il faut savoir que Newton, oui Newton himself, le grand parmi les grands, a fait lui aussi quelques erreurs basiques ? (rarement, je vous rassure).


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#1745 26/11/2015 21h12 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   103 

Silicon a écrit :

Vous pouvez aussi penser que ceux qui short (ent ?) sont généralement assez bien renseignés sur le trading, que les garanties a fournir sont plus elevées que pour les achats sur marge et qu’il y a moyen de se proteger avec des options, de plus la plupart des shorters ont les poches assez creuses pour vraiment faire mal a l’action qu’ils shortent; bref ça ne s’adresse pas aux débutants.

Je ne m’inquiéte vraiment pas pour eux…

Ben quand je lis ça, j’ai l’impression que vous n’avez pas regardé l’article que je mentionne !
Car quand même, pour une personne "assez bien, renseignée sur le trading", ce jeune homme, qui voulait juste gagner 1.500 USD, a réussi à perdre plus de 100.000 USD en deux heures ! Il faut le faire, n’est-ce pas ?
Et curieusement, les "garanties élevées" n’ont pas suffi, puisque Mr Campbel doit finalement trouver l’intégralité de la somme par crow funding

Là où je suis d’accord avec vous, c’est qu’en effet, ce n’est pas pour les débutants !

Hors ligne

 

#1746 26/11/2015 22h01 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   16 

J’ai un compte de trading chez Scotia (itrade)  et un chez Banque nationale , aucun des deux ne tolererait ce genre de pirouette, de plus quand on shorte pour un petit montant, on le fait sur des valeurs qui ne bougeront pas trop trop sur du court terme, je parle doubler ou tripler  (pas des bios ou des mines d’or), l’histoire racontée a l’air presque impossible car les appels de marge de cette envergure se déclanchent trés vite quand les garanties financières ne sont pas la.

Le graphique en 15 minutes, shorter ce genre de graphique sur une bio, il faut vraiment être inconscient si c’est vrai.
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/8587_kbio.jpg

Ça me fait un peu penser quand on garde des futures la nuit et qu’ils viennent nous chercher  sur des stoploss mais en nettement pire…(vécu sur IB).

Dernière modification par Silicon (26/11/2015 22h28)

Hors ligne

 

#1747 26/11/2015 22h46 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   103 

Je ne vois pas de raison de douter de la véracité de l’histoire. Mais je peux comprendre qu’il y ait eu un défaut chez le courtier, vous connaissez mieux que moi ce genre de choses.

En revanche, j’ai du mal à comprendre comment vous pouvez choisir des titres "qui ne bougeront pas trop trop sur du court terme" sans avoir de boule de cristal. Et je comprends encore moins votre rapprochement du montant du short avec la volatilité du sous-jacent. Par nature prudent, j’aurais plutôt dit l’inverse…

Hors ligne

 

#1748 26/11/2015 23h23 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   16 

Ce que je veux dire par ne bougerons pas trop trop sur du court terme, c’est shorter des gros titres, SHLD ou MSFT ou n’importe quel gros titre ne doublera pas en quelques minutes donc ne sont pas trop dangereux a moins d’avoir d’enormes positions et se faire squizzer , alors qu’une petite miniere qui annonce une grosse découverte peut voir sa valeur exploser, idem pour une bio qui peut a tout moment annoncer une découverte miracle et voir son prix multiplier plusieurs fois, le tout etant tres tres rares dans ces deux cas.

Je n’ai pas de boule de crystal et malheureusement ne possède pas la science infuse , la plupart de mes mouvements boursiers sont purement techniques et ma technique malgré 30 ans d’expérience est toujours loin d’être parfaite.

Quand on shorte et qu’on a des options pour se protéger, on diminue son gain par cette assurance sauf qu’en les exerçant on limite la casse.

Je suis tres tres surpris que etrade ait laisser faire tout ça, ils sont tres vite sur la gachette pour les appels de marge, au niveau marge je peux  (ou pouvait, longtemps que je ne m’en suis pas servi):
Titre en haut de 2$ seulement
Marge de 100% , en d’autres mots  si j’ai un portefeuille de 10000$ je peux acheter 20000$
Marge de 140% pour les titres avec options , le 10000$ devient 28000$
Short = max 50%  donc un compte de 10000$ = short de 5000$

/!\ Message de la modération : stop diversion recentrez le débat sur SHLD. Merci.

Hors ligne

 

#1749 27/11/2015 06h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Heu si Sears annonce des bénéfices ce trimestre (ce dont je doute), ou une nouvelle comme la dernière fois pour la création de Seritage, on aura un short squeeze. La dernière fois le cours a pris 40% très vite.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1750 27/11/2015 20h19 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Il devrait y avoir des benefices comptables ce trimestre comme au precedent. Cette fois ci encore grace a la vente de Seritage car shld n’avait pas recupere tout le cash.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech