Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#1226 02/07/2015 16h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Alexis92 a écrit :

J’ai du mal à croire que les 12% en VAD ne soient le fait que d’investisseurs n’ayant pas fait ce genre de check. Pour des gros investisseurs je n’arrive pas à croire qu’ils prennent le risque d’un tel corner et si tel était le cas des HF se lanceraient à l’achat pour jouer un market squeeze d’anthologie. A partir de la je ne crois pas que vos données soient exactes…….

Au 30 juin 2015 c’est 13,5 M de titres en VAD soit 12,5% du capital de SHLD.

Short Interest in Sears Holdings Corp Increases By 22.8% (SHLD)

Fonds selon morningstar: 18,37

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3667_actionnariat_sears_morn1.png

Institutions selon morningstar: 61,71%

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3667_actionnariat_sears_morn2.png

soit au final: 80,08%


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#1227 02/07/2015 16h55 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   38 

sergio8000 a écrit :

En termes de gestion (d’investissement ou d’entreprise d’ailleurs), objectivement, seul le processus peut être évalué.

JeromeLeivrek a écrit :

Je vais attendre de lire vos idées, à ce sujet j’en ai personnellement assez peu.

Je suis aussi intéressé. Parce qu’à première lecture, je ne comprend pas. L’objectif de tout processus étant de transformer un entrant en un sortant en ajoutant de la valeur, il faut bien mesurer le résultat.

Après demeure toute la complexité du choix de l’indicateur et la fixation de l’objectif. Dans le cas d’un portefeuille boursier, je rejoins JeromeLeivrek, il me semble que la performance boursière reste l’indicateur de résultat principal (l’objectif dépend lui de chaque investisseur).

Un processus parfaitement exécuté et maîtrisé mais produisant un résultat décevant est peut être tout simplement un mauvais processus.

Hors ligne

 

#1228 02/07/2015 17h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   45 

sergio8000 a écrit :

Attention, SYW n’est pas un concurrent de retailers : c’est une plateforme de membership qui gére des programmes de fidélité. Leur force est justement de ne pas entrer en concurrence avec des retailers : ils permettent à des millions de personnes (bien plus de 10 millions très probablement) d’accéder à des offres retail (par exemple chez WMT) en ayant en plus une promotion.

Bref, SYW est un business purement IT.

Effectivement je n’avais pas vu le business sous cet angle.
Cependant je ne comprends pas bien comment SYW gagne de l’argent et quel est l’intérêt pour WMT d’être partenaire.
Prenons l’exemple de la page officielle de Walmart sur SYW : WalMart | ShopYourWay (seulement 247 followers)
Aucun produit n’est à vendre directement sur le site mais on tombe sur un lien annoncant la possibilité d’accumuler 3% du montant des achats sur Walmart sur des produits éligibles.
En cliquant sur le lien on tombe sur une page annoncant maintenant 5% en points et même jusqu’à 10% en juillet pour certains produits puis on est renvoyé sur le site de Walmart sans qu’il n’y ait de lien (visible) avec SYW ni que l’on puisse trouver quels produits permettent de gagner ces points.

Bref j’imagine que Walmart paye SYW une comission pour un client qui viendrait par ce lien, si cette commission est égale aux points acquis alors SYW ne gagne pas d’argent directement mais dispose d’un flottant qu’il peut utiliser en attendant que le client dépense ses points (les points ne sont acquis que 30 jours après l’achat).
L’intérêt pour le partenaire est donc d’attirer des membres SYW sur son site en contrepartie d’une réduction de sa marge engendrée par la commission.Il y a une autre possible contrepartie c’est que le jour où le client utilisera ces points ce sera pour faire un achat sur SYW, donc c’est aussi une perte d’une future potentielle vente.
L’intérêt pour SYW est d’acquérir un flottant et des informations sur le membre.
Ce serait l’utilisation de ce flottant qui permettrait de gagner de l’argent.
Toutefois les points ne sont utilisables que sur des achats effectués directement sur SYW, Sears, Kmart.Il y a donc quand même besoin d’un minimum de magasins physiques, du moins au départ, pour que les membres puissent utiliser ces points facilement.
Est-ce ainsi que cela fonctionne ?

Dernière modification par gilgamesh (02/07/2015 17h14)

Hors ligne

 

#1229 02/07/2015 17h38 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   421 

Le problème est que l’idée est aussi vieille que le commerce electronique.
J’ai du mal à comprendre l’avantage de SYW qui arrive bien tard sur des pure player de ce type de business.

En tout cas mes titres prêtés sont bien rémunérés, ca doit plus courir les rues…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#1230 02/07/2015 17h57 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   97 

Thomas a écrit :

@namo: pourquoi considérez vous le prêt de septembre comme un faux pas ?

Parce qu’il était juge et partie en tant qu’actionnaire contrôlant SHLD et CEO de SHLD, et gestionnaire du fonds prêteur.
Lors de toutes les autres opérations récentes, ç’a été exemplaire : les actionnaires ont tous été traités à égalité.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#1231 02/07/2015 18h31 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   35 

Pit a écrit :

sergio8000 a écrit :

En termes de gestion (d’investissement ou d’entreprise d’ailleurs), objectivement, seul le processus peut être évalué.

JeromeLeivrek a écrit :

Je vais attendre de lire vos idées, à ce sujet j’en ai personnellement assez peu.

Je suis aussi intéressé. Parce qu’à première lecture, je ne comprend pas. L’objectif de tout processus étant de transformer un entrant en un sortant en ajoutant de la valeur, il faut bien mesurer le résultat.

Après demeure toute la complexité du choix de l’indicateur et la fixation de l’objectif. Dans le cas d’un portefeuille boursier, je rejoins JeromeLeivrek, il me semble que la performance boursière reste l’indicateur de résultat principal (l’objectif dépend lui de chaque investisseur).

Un processus parfaitement exécuté et maîtrisé mais produisant un résultat décevant est peut être tout simplement un mauvais processus.

Le seul indicateur est en effet le retour sur investissement (équivalent: la somme mise au départ, la somme à l’arrivée, le laps de temps écoulé). Mais il doit se juger en ayant en tête les objectifs du processus.
Par exemple, si A se donne comme objectif de maximiser un rendement à un horizon de vingt ans, il est incohérent de vouloir juger son processus au bout de cinq. C’est très différent d’un processus qui vise à faire une plus-value à horizon d’un mois. Conséquence: il est compliqué de comparer deux processus sur la seule base de la performance boursière sur un certain laps de temps, si les horizons sont différents.
Bon, et ici je n’ai pris que le temps comme variable, mais il peut y en avoir d’autre (par exemple la volatilité).


A mon grand dam

Hors ligne

 

#1232 02/07/2015 18h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

InvestisseurHeureux a écrit :

Serge,

La capitalisation boursière de Sears est redescendue à $2,8 Md.

Puisque Fairholme et Lampert détiennent déjà + de 75% du capital, fondamentalement, qu’est-ce qui les empêche de faire un coup à la Michael Dell et retirer de la cote la société à vil prix ?

La configuration ressemble à celle de Dell : un CEO actionnaire principal et une société malmenée en bourse.

Le cas de Dell était même plus difficile, la somme à lever était importante et si Michael Dell était actionnaire principal, il ne dépassait pas 15% de mémoire et devait convaincre le reste des actionnaires.

Là avec moins de $700 M, au cours actuel Lampert peut tout rafler. Mettons une prime de 30% (Michael Dell n’était même pas si généreux), on arrive à $900 M.

Je suppose que cela poserait problème pour Fairholmes de détenir une participation dans une société non cotée, et peut-être que la cotation facilite les spin-off ?

Serge a écrit :

@ IH : Lampert aurait pu privatiser K-Mart (au moment du défaut sur sa dette) pour quelques centaines de millions et posséder l’ensemble de la holding aujourd’hui. Il ne l’a pas fait et a laissé une bonne partie du flottant aux actionnaires historiques.
Il aurait pu faire un bien meilleur deal sur la période 2009-2012 (avant les spin-offs et recapitalisations, la capitalisation boursière de l’ensemble Sears était en réalité significativement plus faible que l’actuelle).
Son historique ne semble pas plaider pour le scénario évoqué. Je pense que l’historique d’honnêteté de Lampert plaide véritablement en sa faveur, contrairement à celui de Dell (auquel je n’avais pas bien fait attention à l’époque, je le répète volontiers).

L’argument Fairholme ne semble pas forcément une protection : Fairholme est prêt à détenir du non côté (cf. dernier Deal Seritage), même si la liquidité doit les arranger au moment des rédemptions de la part de leurs clients.

Quitte à faire confiance, je préfère me reposer sur l’historique de Lampert (qui, au passage, va même jusqu’à privilégier les autres actionnaires par rapport à lui même dans la structure Seritage en renonçant aux éventuels dividendes et en minimisant ses droits de vote).

J’aimerais revenir sur cet échange entre IH et Serge.

La question est très importante. Pour moi, c’est la question la plus importante du dossier (même si pour ceux qui ont des portefeuilles très diversifiés le risque d’OPR peut être ignoré).

Tout d’abord, il faudrait un accord, une complicité entre Lampert et Berkowitz (rencontre, conversations téléphoniques…), je n’ai pas entendu que c’était le cas pour l’instant, mais je peux me tromper.

De plus, au niveau montage financier, je serais curieux de savoir comment 2 actionnaires aux intérêts distincts peuvent organiser une même OPR. Si quelqu’un peut me détailler le mécanisme je suis preneur.

@IH, vous parlez de 700-900 M$ pour "tout rafler". Lampert a investit environ ce montant dans Seritage, ne pensez-vous pas qu’il aurait pu faire une OPR plutôt que d’investir dans Seritage ? Si il l’avait voulu, ne l’aurait-il pas déjà fait ?

@Serge, vous parlez du track record de l’honnêteté de Lampert, mais est-ce suffisant pour avoir une certitude absolue dans le cadre de votre approche (portefeuille concentré) ? Un investisseur peut avoir un track record de performances exceptionnel pendant 20 ans et finir par s’écrouler en faisant des énormes erreurs (par exemple l’histoire d’Eike Batista), n’est-ce pas possible également en ce qui concerne le track-record de l’honnêteté ? N’est-ce pas justement l’opportunité (SHLD pour 2.8Mds) qui peut faire apparaître la malhonneteté ?

Ne peut-on pas se baser sur d’autres éléments ?

Par exemple, ni y a-t-il pas des actionnaires puissants qui refuserait ce type de deal car ils connaissent la valeur de Sears Holding ? Tisch par exemple ? Force Capital ? … ?

Hors ligne

 

#1233 02/07/2015 18h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

sergio8000 a écrit :

En termes de gestion (d’investissement ou d’entreprise d’ailleurs), objectivement, seul le processus peut être évalué - mais la majorité préfèreront regarder des résultats comme la performance boursière (c’est plus rapide et plus vendeur après tout - et nous avons naturellement le biais du résultat en tant qu’humains).

La réussite d’un processus est intéressante, mais dans un investissement, c’est le résultat qui prime : si on souhaite évaluer un processus, un portefeuille fictif suffit.
En outre, un humain a une durée de vie limitée : la performance d’un investissement doit donc être regardée à un moment donné.
Si votre processus est bon, mais que le marché met 50 ans à révèler la valeur que vous attribuez à Sears, vos adhérents risquent d’être déçus.


Biskeo, infos pour gagner de l'argent

Hors ligne

 

#1234 02/07/2015 19h16 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   45 

Edward Lampert a 52 ans il fera tout pour révéler la vraie valeur de Sears de son vivant dont sûrement une partie avant l’échéance du warrant en décembre 2019.Que ce soit par des spin off,  des rachats d’actions, une simplification de la structure de la holding, le dévoilement de plus d’informations sur SYW ou la réassurance, d’autres joint ventures de l’immobilier, il y a encore pas mal de moyens d’y arriver.

Dernière modification par gilgamesh (02/07/2015 19h17)

Hors ligne

 

#1235 02/07/2015 19h33 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

Gilgamesh, concernant le Business Modèle de SYW, le sujet reste obscur pour le moment. On peut toutefois raisonner sur deux partenariats existants et connus : SHOS et LE. On sait que ces business paient un montant pour la connexion à la plateforme et les envois de clients environ 100 millions de dollars par an. Je présume donc que ce qui est monétisable, ce sont deux choses :
1) Les renvois de clients vers un commerçant
2) L’accès à la communauté.

Lazard, on peut causer du sujet des abus de minoritaires autant que l’on veut, mais les seules choses que l’on connaît sont le passé et le présent. Je ne peux rien vous dire de plus lumineux.

Biskeo : je ne peux pas créer de la performance à la demande, car une action ignore que nous la possédons. Je suis raisonnablement confiant dans le fait que chacun le sait plus ou moins consciemment. Par ailleurs, Parentier a déjà commencé par expliquer la notion d’horizon d’investissement et de la pertinence de regarder le ROI sur une période qui lui correspond : C’est un excellent début. Aussi, si un business fait un excellent ROI et a été acquis à un prix raisonnable, mais le cours de l’action stagne, peut-on raisonnablement reprocher quelque chose au gérant d’un portefeuille ? Le facteur chance reste très important, même dans le cadre d’un processus parfaitement exécuté.

Dernière modification par sergio8000 (02/07/2015 19h34)

Hors ligne

 

#1236 03/07/2015 09h25 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Je suis d’accord avec parentier, dont je n’ai lu le message qu’après avoir validé le mien.
Simplement, je trouverais utile que vous précisiez votre horizon d’investissement et votre objectif.


Biskeo, infos pour gagner de l'argent

Hors ligne

 

#1237 03/07/2015 10h14 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   129 

Bon comme je continue à le faire pour moi (je trouve cela interessant) voici les dernier relevé des compteurs

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1697_tableau.jpg

Sur 1 an SYW passe du rang 1500 à 1000.. avec les fêtes de fin d’année, la rentrée et.ou le black friday un nouveau highscore devrait être atteint

Google trends
Note: je pense que le mot clé le plus pertinent à tester est "shopyourway" car je pense qu’il donne une bonne idée de l’évol du nombre de personnes voulant aller sur le site et ayant la flemme de taper l’url entier
(pas d’espace entre les mots car d’autres pages qui contiennent ces termes parasites les réponses)
http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1697_google_trends.jpg

Tableau site alexa.com "Global Rank"
Note 1: echelle logaritmique
Note 2: ici c’est "global" donc SYW est penalisé par le fait qu’il est "US only "

Mais la progression vs il y a 1 an est quand même significative (rank passe de ~8000 à ~4000~)

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/1697_alexa_tableau.jpg

Dernière modification par Q2000 (03/07/2015 10h16)

Hors ligne

 

#1238 03/07/2015 11h22 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

corsaire00 a écrit :

Alexis92 a écrit :

J’ai du mal à croire que les 12% en VAD ne soient le fait que d’investisseurs n’ayant pas fait ce genre de check. Pour des gros investisseurs je n’arrive pas à croire qu’ils prennent le risque d’un tel corner et si tel était le cas des HF se lanceraient à l’achat pour jouer un market squeeze d’anthologie. A partir de la je ne crois pas que vos données soient exactes…….

Au 30 juin 2015 c’est 13,5 M de titres en VAD soit 12,5% du capital de SHLD.

Short Interest in Sears Holdings Corp Increases By 22.8% (SHLD)

Fonds selon morningstar: 18,37

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3 … _morn1.png

Institutions selon morningstar: 61,71%

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3 … _morn2.png

soit au final: 80,08%

Vous vous basez sur dakota news pour bâtir votre business case ?
Je viens de parcourir en diagonale :http://www.dakotafinancialnews.com/Staff/
Bon l’auteur de votre article n’est même pas dedans d’ailleurs mais ça donne un peu le niveau……
Apres c’est votre pognon mais je me méfierais de ce genre de source qui est plus proche de motleyfool que de Bloomberg.

Hors ligne

 

#1239 03/07/2015 11h42 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   71 

Bonjour,

@Alexis92, les donnees sur les positions short sont publiquement et facilement accessibles aux US, et l’article de dakota news ne fait que reprendre ces donnees, disponibles ici pour SHLD (bien que ce ne soit pas la source primaire, qui est la Finra): http://www.nasdaq.com/symbol/shld/short-interest.

Au 30 juin 2015, il y a bien ~13,5 M de titres SHLD en vente a decouvert…

Amicalement,

R.

PS: Par contre, je n’ai pas verifie le flottant de SHLD, je ne me prononce pas sur les autres calculs :-) !

PPS: Pas de positions sur Sears ou sa galaxie.

Dernière modification par roro (03/07/2015 15h12)


Développeur d'outils pour investisseurs : Le Quant 40

Hors ligne

 

#1240 03/07/2015 13h12 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

Alexis92 a écrit :

Vous vous basez sur dakota news pour bâtir votre business case ?

Et vous vous basez sur votre sentiment qu’un shorter est forcément quelqu’un d’averti et raisonnable pour contester sans la moindre recherche les chiffres maintes fois annoncés sur ce sujet, tirés de source sûres comme Sears Holdings Corporation (SHLD) Short Interest - NASDAQ.com et les formulaires de la SEC ?

A quelques % près, les chiffres donnés par corsaire00 sont bons, même s’ils ont un peu évolué: Force capital est par exemple passé au dessus des 5%, Fairholme a légèrement augmenté sa position. D’autres institutionnels plus petits ont pu réduire ou augmenter la voilure.

Il y a + de 13,5 millions de short interest, on peut chipoter mais cela correspond à un gros, très gros pourcentage du flottant. Le risque de short squeeze est connu depuis longtemps, et il y en a déjà eu par le passé. Il y a même très certainement eu un short squeeze il y a 15 jours sur les droits de souscriptions Seritage: si leur prix a triplé en 1 journée (pour bien baisser ensuite) c’est probablement lié aux fait que les shorteurs aient été obligés de les acheter pour couvrir leur position.


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1241 03/07/2015 14h48 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Comme indiqué par roro, dakota new ne fait que reprendre les chiffres du nasdaq que je suit également.
Vous constaterez que les positions shortent sont montées jusqu’à 15 M de titres.
A ce niveau de flottant, il y a effectivement un risque de short squeeze mais c’est un risque comme un autre.

Il y a d’ailleurs un article hier d’un contributeur sur seeking alpha qui explique que SHLD est la meilleure valeur à shorter pour 2015-)
avec des graphiques à faire peur (bouh), sur le fait que la société s’est séparée de son immobilier et qu’elle ne sera jamais rentable.
Bref il n’y  plus qu’à sauter par le fenêtre
Sears Holdings: The Ideal Short Candidate Of 2015 - Sears Holdings Corporation (NASDAQ:SHLD) | Seeking Alpha

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3667_sales1.png

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/3667_sales2.png

Grace à l’ensemble des contributeurs ici, j’ai approfondi ma connaissance de ce dossier.

J’ai le sentiment que globalement les actionnaires minoritaires sont traités correctement
Qu’ils règnent une forte opacité sur l’allocation du cash et sur les résultats par activités (immobilier, franchise, réassurance, shopyourway, bigdata, grande distribution…)
Que le cours de bourse n’est pas une priorité pour les actionnaires majoritaires
Que ces mêmes actionnaires sont très bons sur l’ingénierie de haut de bilan


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#1242 03/07/2015 15h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   116 

On notera la haute intégrité du contributeur de Seeking alpha, qui pour le premier graphique en lien ci-dessus, met une origine de l’axe des abscisses à 30 au lieu de 0, afin de faire croire qu’en 2014 les revenus sont 10 fois inférieurs à ceux de 2006 et sont proches de 0, alors qu’il y a moins d’un facteur 2 en réalité.

Dernière modification par Aelthen (03/07/2015 15h06)


Parrain boursorama

Hors ligne

 

#1243 03/07/2015 15h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Le contributeur est en tout cas pas un fortiche en math lol.

The company’s longer-term bonds are in far worse shape: its 7.5% notes due 2027 trade at 58.5 cents on the dollar to yield 14.7%, and its 7% bonds due 2042 trade at just 13.7 cents and yield 54.5%.

Hors ligne

 

#1244 07/07/2015 21h00 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   40 

Je m’interroge de plus en plus sur le "flottant" de SHLD. S’il est à environ 12% de la capitalisation, au cours actuel, il représente environ 300 millions d’usd, ce qui reste une somme assez faible.

Je m’étonnes qu’aucun investisseur n’ait essayé d’acheter ce flottant pour espérer le revendre plus cher ou tout simplement créer un short squeeze, le risque étant assez limité par la garanti qu’offre les actifs de sears.

Biensur Lampert est souverain et pourrait jouer un mauvais tour à un tel investisseur en diluant un peu l’action…

Je serais curieux de connaitre quelle pourcentage de ce flottant est déjà détenu par les membres de l’IF voir ceux de l’IH.  Je pense que cela pourrait un chiffre compris entre 2 et 5 %, voir plus.

Qu’en pensez vous ?

Dernière modification par AleaJactaEst (07/07/2015 21h02)

Hors ligne

 

#1245 07/07/2015 22h21 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   331 

Causer délibérément un short squeeze est interdit. Cf la discussion quelques pages avant.


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#1246 07/07/2015 23h41 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   189 

Et en même temps ça ne doit pas être facile de prouver que dans le fait d’acheter des actions il y avait l’intention de créer un short squeeze.


Investisseur deep value. Blog : Le projet Lynch. Parrainages Binck et Boursorama.

Hors ligne

 

#1247 08/07/2015 06h19 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   421 

Personnellement je n’ai pas envie de rester scotché 10 ans sur la valeur et j’attends le short squeeze…


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#1248 08/07/2015 13h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

InvestisseurHeureux a écrit :

Serge,

La capitalisation boursière de Sears est redescendue à $2,8 Md.

Puisque Fairholme et Lampert détiennent déjà + de 75% du capital, fondamentalement, qu’est-ce qui les empêche de faire un coup à la Michael Dell et retirer de la cote la société à vil prix ?

Plusieurs d’investisseurs espéraient une baisse de cours pour renforcer fortement.

1. Avez-vous renforcez, malgré le message de IH ?

2. Etes-vous toujours aussi confiant sur ce dossier ?

Dernière modification par Helvète_heureux (08/07/2015 13h27)

Hors ligne

 

#1249 08/07/2015 17h35 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   23 

Bonjour,

opération SERITAGE bouclée

Contrairement à ce que les oiseaux de mauvaise augure annonçaient, l’opération SERITAGE est un succès et SEARS a reçu le produit de la vente soit 2,7 milliars de dollars brut

Les actions SERITAGE sont cotées sous le symbole SRG (US81752R1005 SRG)

Sears Holdings Completes Seritage Growth Properties Transaction - Jul 7, 2015

pour info cotation 37,32$ à l’instant

Il va falloir trouver une nouvelle raison pour faire baisser l’action.
-5,23% à l’instant à 24%

SERITAGE: 2 700 millions $
Macerich: 150 millions $ +50 de la JV (9 propriétés)
Simon properties: 114 millions $ + 50% de la JV (10 propriétés)
General Grown properties: 165 millions $ +50 de la JV (12 propriétés)

total entrées cash brut  sur les opérations immobilières: 3 129 millions dollars

Au final depuis les résultats du T1 2015 que j’ai trouvé encourageant l’action vient de faire une chute vertigineuse de (44 - 3 $ pour les droits seritage) = 41$ à 24$ soit -41% en 3 semaines.

Et ca continue de descendre alors que le risque court terme représenté par un échec de l’opération SERITAGE vient d’être levé.
C’est décidemment le règne de la VAD et du court terme

PDF interessant (analyse baker de 2013)

http://www.valueplays.net/wp-content/up … r-pdf1.pdf
cette analyse met en avant le mandat de developpement de l’immobilier de sears confié à SERITAGE à partir de 2012

Dernière modification par corsaire00 (08/07/2015 18h37)


Parrain: Yomoni code EMMANUEL07 et ALTAPROFITS

Hors ligne

 

#1250 08/07/2015 18h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   43 

La réussite de la levée de fonds de Seritage n’est pas vraiment une surprise puisque les droits se négociaient encore à plus de 3$ leur dernier jour de quotation.

Il est vrai que du point de vue de la holding, l’entrée de cash est supérieure à la capitalisation boursière. Mais cela fait bien longtemps que le marché price une faillite (ou au moins est très négatif), il suffit de voir le nombre d’actions shortées.

Je suis très à l’aise avec ma position Sears mais comparer l’entrée de cash avec la capitalisation offre un point de vue biaisé. Il faut également garder à l’esprit que (1) Sears Holdings a encore plus de 6 milliards de dettes et (2) perd 500 millions par an.

Je trouve l’opération Seritage très pertinente mais gardons à l’esprit que le dossier n’est pas simpliste - surtout pour les actionnaires, ou les lecteurs qui souhaiteraient le devenir.

Lampert ambitionne de transformer le business model d’un mastodonte, il possède les actifs pour financer le projet mais le chantier est titanesque.


"La meilleure façon de prévoir l’avenir, c’est de l’inventer", Peter Drucker | Mon portefeuille

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech