Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#526 08/10/2014 19h46 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Sans déconner, vous trouvez que c’est un débat intéressant ?

Personnellement, je sélectionne les informations utiles parmi les informations existantes.
Si vous faites de manière différente, c’est votre problème.

Hors ligne

 

#527 08/10/2014 19h57 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   54 

Débat stérile.
Comme craint par certains ici, les fournisseurs veulent être payés au cul du camion.
Cela va impacter le BfR de Sears fortement - les $400m levés récemment seront-ils suffisants? Le mgmt a prévu cette éventualité?
Courage aux porteurs d’actions.

Hors ligne

 

#528 08/10/2014 20h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   266 

@kiwijuice
Yes cf message 381 et suivants.
Je pense que Lampert a anticipé avec les 400 M$ de prêt + l’augmentation de capital via Sears Canada.

Le problème c’est surtout le cercle vicieux que ça entraîne : problèmes de fournisseurs => moins de ventes à Noël => moins bons résultats + mauvais BFR => abaissement de la note => problèmes de fournisseurs => etc.

Dernière modification par Geronimo (08/10/2014 20h19)

En ligne

 

#529 08/10/2014 22h06 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   554 

Les interco receivables sont des refacturations internes. Ni plus ni moins que cela.

Je vais vous donner un exemple : avant, lorsque une boutique Sears vendait un article Lands’End, la chose passait dans ce poste car Sears guarantor s’engageait à reverser les sous à LE sous une certaine échéance (celle de la facture). Il en va de même pour les royalties de KCD ou les prestations de Home Services par exemple.

Ces entités sont des fournisseurs partiels des entités guarantor (mais pas que car, par ex, KCD fait du licencing chez Costco) au même titre que les autres fournisseurs - ils reçoivent donc leur quote part au titre de ce statut.

Dernière modification par sergio8000 (08/10/2014 22h07)

Hors ligne

 

#530 08/10/2014 22h59 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Dans les comptes consolides (ifrs ou 99.02), les operations intra groupe sont eliminées, je ne comprends donc pas votre réponse sur ce point. Les Us gaap les traitent sans doute differement mais j’en doute.

Lazard a écrit :

Pryx a écrit :

Ceci étant dit, je trouve incohérent de dire que l’on à compris le dossier SEARS quand on fait l’impasse sur 25 Mds $ au Bilan, mais bon…

Vous qui trouvez ça incohérent, avez vous au moins une réponse ?

Et bien je n’en sais rien, mais sauf erreur de ma part je ne pretend pas connaitre le dossier comme vous l’ennoncez, je soulevais juste cette incoherence, mais vous avez entierement raison, la reponse m’interesse

Dernière modification par Pryx (08/10/2014 23h06)

Hors ligne

 

#531 08/10/2014 23h20 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Pryx, on ne parle pas des comptes consolidés ici…

Je comprends mieux votre réflexion sur les 25 Mds "au bilan"…

Hors ligne

 

#532 08/10/2014 23h28 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   51 

Ok, comme vous pouvez le voir j’ai bien fait ne pas pretendre comprendre le dossier wink mea culpa, je me suis plongé dans le 10k mais débutant en la matiere c’est un peu long .. merci de m’avoir repris.

Hors ligne

 

#533 09/10/2014 04h27 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   213 

Lazard a écrit :

Evidemment je peux me tromper (comme tout le monde). Mais clairement la seule option que je perçois dans laquelle je perds de l’argent c’est

Si vous avez 4 façons de perdre de l’argent, on est loin du risk-free…

Lazard a écrit :

Vous allez faire des bonds au plafond, mais personnellement même en ne prenant que SRe + gouvernance actuelle cela me suffit pour dormir tranquille.

Pourquoi ferais-je des bonds au plafond alors que je suis dans la même situation? Le problème étant que vous ne savez pas vraiment ce qu’il restera dans les non-guarantors, si les autres entités disparaissent. Cela vous fait une bonne marge de sécurité, vous ne pouvez pas trop perdre d’argent. Maintenant, mon problème est de trouver des failles, pas de sabrer le champagne.

Oui, il faut comprendre les intercos, je n’ai pas dit le contraire, il ne faut pas non plus leur donner une trop grande importance car les actifs seront un facteur limitant sur ce que vous recevrez de vos A/R intercos. Toujours pareil, si Kmart, Sears et les autres ne peuvent pas payer, vous ne recevrez rien. Sur ces 26 milliards, au 1er février 2014, nous avons:
* 12 milliards sur la holding adossés à des investissements dans les filiales. Difficile de dire ce que nous pourrions récupérer de cela, si nous pouvons récupérer quelque chose.
* 14 milliards sur les guarantors, qui ont en plus 2 milliards d’A/R à payer à des entités extérieures, un revolver sur leur A/R et l’inventaire, la SRAC, les pensions et les severance. Cela fait beaucoup de données et de variables à traiter…

Hors ligne

 

#534 09/10/2014 16h03 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   73 

Serait-il possible d’arreter de parler de "risk-free", mais de parler marge de securité suffisante ou insuffisante par rapport au risque comme l’a fait remarquer Pryx.

Pryx a écrit :

… Ne repartez pas sur un débat stérile, vous avez un avis différent, Lazard considère qu’il a une marge de sécurité suffisante à SES yeux, vous le voyez différent, c’est la vie. Il n’impose pas son point de vue.

Hors ligne

 

#535 09/10/2014 17h13 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

Le risque n’est pas quelque chose de linéaire.

Il peut être énorme à un prix donné mais disparaître totalement si le cours chute sous un certain seuil.

Pour certaines entreprises, le risque ne disparaît jamais, même si le cours chute très bas. (c’est le cas de Body Central ou de Wet Seal en ce moment pour ceux qui connaissent)

Pour d’autres entreprises, le risque peut disparaître, si le cours chute très bas. (c’est le cas de Sears Holding, cela s’explique grâce à la présence d’énormément d’actifs en collatéral et d’une gouvernance excellente)

[Pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, mes propos n’engagent que moi]

Hors ligne

 

#536 09/10/2014 18h09 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   100 

Risk free… une boite notee CC, un risque de contrepartie que les assureurs credit refusent d’assurer ou reduisent, que certains fournisseurs ne veulent plus approvisionner a moins d’etre payes en cash ou Letters of Credit, pour qui CS et Fitch voient la fin de l’aventure en 2016. Hum

Peut etre que le risk adjusted  reward est attractif au cours actuel, a vous de vous faire une opinion, mais de la a dire qu’elle est risk free smile

Pour ma part, je pense qu’on va retourner en chapter 11 en 2016-17 ou a tout le moins lors du prochain ralentissement economique fort aux US. Les bulls voient des tas d’actifs a monetiser, EL nous serine la meme chanson depuis de nombreuses annees. Force est de reconnaitre que SHLD a le plus grand mal a monetiser lesdits actifs. La confiance des fournisseurs et des preteurs, c’est essentiel lorsque l’on est un retailer. Sans cela, on devient vite "irrelevant". Ca c’est l’economie reelle, la gestion operationnelle concrete du groupe, pas des hypotheses plus ou moins prudentes / aggressives sur une spreadsheet excel.

Discl: aucune pos action / oblig Sears

Hors ligne

 

#537 09/10/2014 19h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   125 

reconnaissez quand même que Lands End a une certaine valeur après avoir payé 500m$ à SHLD non?

Si d’aventure un nouvel LE sortait du chapeau (il y a en de nombreux possibles), le downside serait assez limité pour ceux qui achètent à 25$…

peu importe ce que disent les fournisseurs, agences de notation et chapter 11 ou pas de certaines filiales opérationnelles ou peu importe qu’elle valeur on donne à l’immo..

après moi je pense que quand on a 200 000 employés il est pas aisé de faire passer la pilule d’une restructuration massive exceptée si PARTOUT on lit "this is the end", "Vendors Halts Shipments" etc..

c’est plus facile pour un milliadaire dans ces conditions de dire "vous avez vu ce qu’on dit partout alors il vaut mieux que vous partez maintenant" plutot que en 2010 où Sears faisait un peu de résultat comptable.

bref, je me "réjouis"  presque de ces titres car je pense que le moment ou Eddy (oui c’est un pote je l’appelle comme ça) va changer de braquermt

bon j’arrête ici mon "analyse" niveau café du commerce.. (sauf pour le début avec LE)

Dernière modification par Q2000 (09/10/2014 19h29)

Hors ligne

 

#538 10/10/2014 17h34 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   25 

sergio8000 a écrit :

Les interco receivables sont des refacturations internes. Ni plus ni moins que cela.

Je vais vous donner un exemple : avant, lorsque une boutique Sears vendait un article Lands’End, la chose passait dans ce poste car Sears guarantor s’engageait à reverser les sous à LE sous une certaine échéance (celle de la facture). Il en va de même pour les royalties de KCD ou les prestations de Home Services par exemple.

Ces entités sont des fournisseurs partiels des entités guarantor (mais pas que car, par ex, KCD fait du licencing chez Costco) au même titre que les autres fournisseurs - ils reçoivent donc leur quote part au titre de ce statut.

Ce qui me perturbe c’est le montant : 25 milliards. C’est colossal !

Les non-guarantors font 7 milliards de CA annuel.

Cela voudrait dire que Sears guarantor met 3 ans et demi à payer ses filiales non-guarantors.

Sears guarantor met-t-elle réellement autant de temps à payer ?

Hors ligne

 

#539 10/10/2014 20h05 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   40 

Au délà du débat complexe mais passionant  sur la valorisation,
Quels seraient selon vous les facteurs qui font que les titres SHOS, SCC ou SHLD soient sous forte pression ?

Des VADS aggressives ?
Des sorties de grands fonds ?
Un scénario de la liquidation qui se précise ?
Un doute grandissant sur les compétences du management ?

Avez vous des pistes ?

Hors ligne

 

#540 10/10/2014 21h26 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   320 

Ce qui est certains c’est la VAD +++, en effet comme déjà dit précédemment, le flottant est peu important une fois retiré les participations des majoritaires cf le message 244 de cette file :

Wawawoum a écrit :

Sur le sujet de Sears Canada, s’ils vendent cela peut être intéressant de financer les 500 millions de rachats d’actions qu’il reste, au moins en partie. Surtout quand on regarde l’actionnariat ci-dessous.

Petit pointage de l’actionnariat:
Lampert 55 millions d’actions (environ, j’ai du mal à le suivre)
Fairholme 24,5 (en hausse)
Stahl 5 (en hausse)
Tisch 4,2 (en hausse)
Force cap 3,5 (grosse hausse puis baisse)
Fierce cap 1,9
Baker Street 1,4
Chou 0,8 (en hausse)
Old World 0,3 (en baisse)

Soit 96,6 millions d’actions. En comptant les index on arrive à presque 100% (106 millions d’actions) du capital bloqué sur du long terme. En gros, ce qui passe sur le marché, c’est uniquement du short qui tourne en rond… Le bocal est en train de rétrécir.

Un des "petits" fond est peut être sorti, je n’ai pas vérifié.

Quand on voit que plus de 2% du capital est échangé par jour il est évident que Lampert et Berkowitz prêtent aussi leurs titres pour les VAD.
Je l’autorise sur IB et en ce moment c’est au moins 13% annuel dont 6% pour moi. J’imagine que ces messieurs sont assez important pour prêter sans leurs courtiers ou avoir une meilleur part du gâteau.
Ils gagnent sur tout les tableaux en patientant quant à la transformation/liquidation/remaniement, utilisez le terme/le futur que vous imaginez :  fameux prêt direct à la société en attendant des jours  meilleurs + recettes de VAD

Dernière modification par simouss (10/10/2014 21h27)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#541 10/10/2014 21h49 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   44 

Juste une remarque sur les titres short : il y en avait 17 millions le 30 septembre 2014
Source: Sears Holdings Corporation (SHLD) Short Interest - NASDAQ.com

Du coup je ne suis pas aussi sûr que vous que Lampert prête tous ses titres sinon le taux d’emprunt serait bien plus faible.
En effet comment expliquer que le marché accepte de payer 13% pour emprunter 17 millions de titres s’il y en avait plus de 50 millions de disponibles pour être empruntés ?
De mon point de vue ce taux très élevé s’explique justement parce que le flottant hors Lamper+Berkowitz est réduit et par conséquent le nombre de titres disponibles pour être prêtés aux "shorters" est réduit (principe de l’offre et de la demande).

Par ailleurs il s’agit d’être prudent sur le prêt de titres, je ne suis pas expert dans ce domaine mais il me semble que :
-13% annuel soit 6% brut pour vous correspond en réalité au taux théorique si les titres étaient prêtés tous les jours de l’année, comme ils ne peuvent être prêtés que les jours ouverts de cotation il faudrait multiplier ce taux par 5/7, enlever les jours fériés et recalculer suivant la portion de vos titres qui sont prêtés (parfois seulement une partie des titres est prêtée)
- l’avantage fiscal de l’abattement pour durée de détention est reporté pour tous vos titres y compris ceux qui ne sont pas prêtés (programme d’IB)
- le risque de ne pas retrouver ses titres en cas de short squeeze est théoriquement nul mais en pratique…(d’après IB seul la faillite du courtier entraînerait ce risque)

Dernière modification par gilgamesh (11/10/2014 07h57)

Hors ligne

 

#542 11/10/2014 10h17 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   96 

Le cours de SHLD est passé hier en dessous des 25$.

Le sort s’abat sur SHLD !

A priori cela coïncide avec la divulgation de cette news :

AFP le 11/10/2014 a écrit :

USA: le groupe de discount Kmart victime à son tour d’une cyber-attaque

Les attaques informatiques contre les entreprises américaines continuent: la chaîne de magasins discount Kmart a révélé vendredi avoir été à son tour victime d’une intrusion informatique de la part de pirates cherchant à obtenir des informations sur des paiements par carte bancaire.

Mais la société assure qu’aucune donnée personnelle (codes confidentiels de cartes bancaires, adresses électroniques et numéros de sécurité sociale) n’a été volée, selon un communiqué.

Le discounter ajoute que son enquête interne montre pour l’instant que les clients en ligne (kmart.com) n’ont pas été affectés.

Il ne donne pas le nombre de clients affectés.

Les pirates se seraient introduits dans le système informatique de Kmart en septembre, a précisé le groupe de distribution en difficulté Sears Holdings, propriétaire de Kmart et qui opère aussi les enseignes Sears. L’attaque ne touche pas les magasins Sears, selon le communiqué.

Kmart ne s’est aperçu de cette intrusion que jeudi. Depuis, il est entré en contact avec les autorités fédérales et les banques pour s’assurer qu’aucune activité frauduleuse n’avait été constatée sur les comptes de ses clients. Kmart assure également avoir déployé un logiciel pour protéger les consommateurs.

Les pirates auraient utilisé un logiciel malveillant qui n’a pas pu être détecté par l’antivirus mis en place par le distributeur, d’après le communiqué.

Kmart, qui a un réseau de 1.200 magasins aux Etats-Unis, est le dernier distributeur américain en date touché par des cyber-attaques.

La chaîne de magasins de bricolage Home Depot a révélé mi-septembre que la sécurité de 56 millions de cartes bancaires avait été compromise lors d’une intrusion informatique dont elle a été victime entre avril et septembre.

Mi-août, c’est le distributeur Albertsons, qui compte quelque 1.060 grandes surfaces aux Etats-Unis, et son ancien propriétaire SuperValu qui ont reconnu avoir été attaqués par des hackers.

C’est leur rival Target qui avait révélé le premier en décembre dernier que les coordonnées de 40 millions de comptes bancaires ou de cartes de crédit pourraient avoir été pillées lors d’un "accès non autorisé" à son système informatique entre le 27 novembre et le 15 décembre.

D’autres données --noms, adresses, numéros de téléphone, courriels-- de quelque 110 millions de clients avaient également été dérobées à cette occasion.

Pour l’instant, ni l’origine ni l’identité des hackers ne sont connues.

Le premier distributeur mondial, Wal-Mart, reste l’un des rares à être épargné pour l’instant

Hors ligne

 

#543 11/10/2014 11h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   320 

gilgamesh a écrit :

Juste une remarque sur les titres short : il y en avait 17 millions le 30 septembre 2014
Source: Sears Holdings Corporation (SHLD) Short Interest - NASDAQ.com

Du coup je ne suis pas aussi sûr que vous que Lampert prête tous ses titres sinon le taux d’emprunt serait bien plus faible.
En effet comment expliquer que le marché accepte de payer 13% pour emprunter 17 millions de titres s’il y en avait plus de 50 millions de disponibles pour être empruntés ?
De mon point de vue ce taux très élevé s’explique justement parce que le flottant hors Lamper+Berkowitz est réduit et par conséquent le nombre de titres disponibles pour être prêtés aux "shorters" est réduit (principe de l’offre et de la demande).



- l’avantage fiscal de l’abattement pour durée de détention est reporté pour tous vos titres y compris ceux qui ne sont pas prêtés (programme d’IB)

Je ne crois pas avoir dit quelques part qu’ils prêtaient tout leurs titres, d’ailleurs quels seraient l’intérêt ? Mieux vaut provoquer une relative rareté pour avoir des taux plus élevés.

Je n’avais pas connaissance de ce report de la durée de détention, à quel endroit avez vous vu cela ?

@Roudourou

On nous dirait que Lampert à la gastro le cours perdrait 5% smile

Dernière modification par simouss (11/10/2014 11h49)


Portefeuille - Le poker est un jeu passionnant permettant de perdre son argent, son temps et ses amis

Hors ligne

 

#544 11/10/2014 12h15 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   96 

+1 Simouss !

Celle ci (de baisse) est totalement absurde, il y a de nombreux autres organismes qui se sont fait pirater des numéros de CB et cela n’a pas donné lieu à un tel déferlement de ventes…

Dernière modification par roudoudou (11/10/2014 12h16)

Hors ligne

 

#545 11/10/2014 12h58 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   44 

Au sujet de la fiscalité des revenus de la location de titres ainsi que des implications sur le calcul de la durée de détention et des PV j’avais écrit la réponse de la direction des Finances publiques dans le topic suivant :
Fiscalité des PV et dividendes d’actions : synthèse (7/9)

les titres donnés en location par une personne physique doivent être considérés comme étant transférés de son patrimoine privé vers son patrimoine professionnel.
En conséquence, lors de la cession ultérieure des actions ou des parts sociales considérées, il devra être fait application du régime dit « des biens migrants », prévu au II de l’article 151 sexies du CGI, pour la détermination du calcul de la plus-value.

Dernière modification par gilgamesh (11/10/2014 13h01)

Hors ligne

 

#546 11/10/2014 13h08 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

Voici le (très facile à comprendre) bilan de Sears Canada.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_bsscc.png

Que remarque-t-on? Que Sears Canada transforme ses dettes en profits: la société rend ses baux à leurs propriétaires moyennant de (généreuses) compensations.

Ainsi, en en 2013 la société a empoché $577M pré-taxes en lâchant huit baux. En 2012, $167M pré-taxes en lâchant trois baux.

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/941_incscc.png

Il reste 100 baux à long-terme, ainsi qu’un peu de foncier détenu en propre.

L’action cote sous sa book value (market cap = $872M) et à deux fois ses profits (!).

Les baux à monétiser sont donc gratos.

10k a écrit :

28. Gain on lease terminations and lease amendments

On June 14, 2013, the Company announced its intention to enter into a series of transactions related to its leases on two properties:

Yorkdale Shopping Centre (Toronto) and Square One Shopping Centre (Mississauga). The landlords approached the Company with a proposal to enter into a series of lease amendments for a total consideration of $191.0 million, being the amount the landlords were willing to pay for the right to require the Company to vacate the two locations.

On June 24, 2013, the Company received proceeds of $191.0 million upon closing of the transaction which gave the landlords the right to require the Company to vacate the two locations by March 31, 2014. The landlords exercised such right on July 25, 2013.  The transaction resulted in a pre-tax gain of $185.7 million, net of legal costs and the de-recognition of leasehold improvements of $5.3 million.

On October 29, 2013, the Company announced that it would terminate its leases in respect of four stores and partially terminate its lease in a fifth location, for a total consideration of $400.0 million. […]

On November 12, 2013, the Company received proceeds of $400.0 million for these transactions, resulting in a pre-tax gain of $391.5 million, net of legal costs.

etc.

Dernière modification par thomz (11/10/2014 13h13)

Hors ligne

 

#547 11/10/2014 13h45 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   40 

Thomz, la seule chose qui m’échappe est pourquoi le marché massacrerait le titre SCC alors que sont bilan est excellent et "très facile à comprendre" ?

En tout cas, le dossier Sears promet de devenir un cas d’école quoiqu’il arrive, et personnelement j’ai hate de voir comment cela va se terminer.

Hors ligne

 

#548 11/10/2014 14h00 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   

Thomz: Où avez-vous eu le 10K de Sears Canada? Il y a un Edgar canadien ?

Hors ligne

 

#549 11/10/2014 14h07 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   512 

AleaJactaEst a écrit :

Thomz, la seule chose qui m’échappe est pourquoi le marché massacrerait le titre SCC alors que sont bilan est excellent et "très facile à comprendre" ?

Je ne sais pas. Le pessimisme autour de SHLD n’y est sans doute pas innocent. J’imagine que le chapitre 8 de L’Investisseur Intelligent ("The Investor and Market Fluctuations") y répondra mieux que moi.

huit a écrit :

Thomz: Où avez-vous eu le 10K de Sears Canada?

Sur la partie Investor Relations du site de Sears Canada cher camarade, section "reports".

(pardon, mais le linking direct ne fonctionne pas)

Dernière modification par thomz (11/10/2014 14h09)

Hors ligne

 

#550 11/10/2014 14h47 → Sears : un mini Berkshire Hathaway ? (action, berkshire hathaway, buffet, sears)

Membre
Réputation :   213 

Juste une petite remarque qui explique la décote de SCC, la société ne fait des profits que parce qu’elle vend ses baux, hors ventes de baux, inclus dans le compte de résultat, la société est en perte. Ce qui est confirmé par le cash flow opérationnel négatif.

Cela étant dit, ce n’est pas très cher quand même.

Dernière modification par Wawawoum (11/10/2014 14h57)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech