Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#26 22/12/2012 11h05 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   

SirConstance a écrit :

NicoZ a écrit :

Pour rejoindre le point de vue de Serge, il est vrai qu’il est important de savoir quelle référence on prend : une marge de sécurité sur les actifs nets tangibles (calculé de façon a prendre en compte la valeur réelle de ces actifs, et donc la valeur des stocks) est  - sans doute - plus représentative qu’une marge de sécurité basée sur des DCF avec une croissance potentielle élevée - ce qui revient à faire un pari sur le futur.

Ex : je prend l’hypothèse que le DCF d’Essilor va croitre de 20% par an, ma valo basé sur les DCF est de 120€, donc ma marge de sécurité est conséquente. Sauf que mon 20% est très optimiste.

Après s’il y avait une méthode parfaite, la bourse serait efficiente, ce qui n’arrangerait au final pas grand monde.

Je ne suis pas tout à fait d’accord.
Combien de fois dans votre vie allez vous trouver des sociétés comme Essilor sous la valeur de leurs actifs tangibles? Et puis n’utiliser que la valeur des actifs net tangibles voudrait dire que vous n’avez que faire des cash flows futurs, or ils ont un impact énorme sur la valeur intrinsèque. Même si vous trouvez une daubasse qui décote de 50% par rapport à son cash, que deviendra cette valeur si l’ensemble du cash va être dépensé dans l’année car la société perd énormément d’argent? On en revient donc toujours à regarder le FCF…

Alors oui dans certains cas d’autres méthodes que le DCF sont recommandées voir même nécessaires. Mais elles nécessitent également de poser des hypothèses sur le futur de l’entreprise.

Pour moi il est très difficile d’acheter une boite comme Essilor hors gros gadin global boursier.
La boite ayant un bon historique, elle est toujours chère. (comme Coca et d’autres)
Pour ne pas perdre d’argent, la boite doit avoir une croissance continue de 10% - que faut il pour en gagner?

Par contre, à la première déception, c’est le drame.
On peut toujours attendre ce drame en espérant une sur réaction des marchés.

Par contre, une marge de sécurité basé sur un DCF conservateur est peut être plus représentative?

Hors ligne

 

#27 22/12/2012 11h46 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   60 

@NicoZ: tout a fait d’accord; mais même en cas de gros gadin je doute que la majorité des belles valeurs dont on parle ici passe sous la valeur de ses actifs tangibles… Par contre elle pourrait tout a fait passer sous une valeur intrinsèque calculée de façon très conservatrice avec un DCF. En utilisant les méthodes de valorisations typiques des daubasses, les grosses entreprises solides qui génère des tonnes de cash ne seront sûrement jamais considérées comme suffisamment décotée pour être achetées.

@sergio: pour moi c’est un peu le serpent qui se mord la queue wink Vous parlez de valoriser les avantages concurrentiels de Coca-Cola qui vont se traduire en terme de coût plus réduits et donc une marge plus élevée. Je prolongerais le raisonnement par: et donc des FCF plus élevés! On en revient donc toujours à l’impact sur le cash.
Ce qui me dérange avec cette méthode, c’est que j’estime que ce qui compte c’est ce que l’entreprise fait de ses actifs; pas vraiment les actifs en eux-même. Pour illustrer ça de façon un peu absurde, si demain Coca-Cola décidait d’arrêter la production du Coca-Cola pour se concentrer sur de l’eau no-name (tout en gardant pour elle la marque Coca-Cola), vous pourriez dire que Coca-Cola vaut toujours des milliards car elle possède toujours sa marque phare en portefeuille. Mais si cette marque ne permet pas de générer de cash, sa valeur est à mon sens plutôt aux alentours de 0 wink
Pour les hypothèses sur Essilor je n’en sais rien puisque je n’ai pas étudié l’entreprise en détail. Mais puisque vous me poussez à donner un chiffre, à la louche (après un rapide coup d’oeil sur les données financières des 10 dernières années) je prendrais probablement une croissance d’environ 6%-7% sur 10 ans et un discount rate de 10% (société solide; mais tout de même la marge brute est en diminution). Passé à la moulinette de ma feuille de calcul, j’obtiens donc une valeur intrinsèque d’environ 70 EUR.

Dernière modification par SirConstance (22/12/2012 11h47)

Hors ligne

 

#28 22/12/2012 12h10 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   554 

En fait, le seul avantage de valoriser l’intangible par rapport au DCF, c’est que vous ne faîtes pas d’hypothèse de croissance. Pour moi, c’est déjà pas mal cela dit !

Hors ligne

 

#29 22/12/2012 12h25 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Administrateur
Réputation :   1307 

Le clivage des investisseurs dans la valeur entre les cash flow futurs et les actifs ! :-)

Concernant Essilor, comme SirConstante, à part un discount cash flow, je ne vois pas trop comment valoriser la société. Il suffit de prendre un taux d’actualisation plus élevé pour être conservateur.

On peut utiliser aussi un simple multiple (mettons 11-12 fois l’EBITDA ou 20 fois les profits) mais c’est juste un proxy d’une DCF.

Rien n’empêche même avec une DCF de ne pas valoriser la croissance. Il suffit de faire Résultat Opérationnel après impôt / Taux d’actualisation. Mais pour Essilor, ça n’a plus de sens de ne pas tenir compte de la croissance, que d’imaginer qu’elle sera infini.

Un discount cash flow n’empêche pas d’ajouter à la valorisation les actifs non opérationnels ou autres participations…

Et aussi d’utiliser d’autres méthodes de valorisation. :-)

Hors ligne

 

#30 22/12/2012 19h12 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   554 

Je ne pense pas qu’on ait un vrai clivage ici (je ne suis pas allergique au DCF, d’ailleurs, je l’utilise pour valoriser WMT). Je suis surtout curieux des hypothèses prises, des scénarios et de la manière de justifier ces hypothèses. Essilor est pour une des entreprises sur laquelle je n’ai pas la moindre idée pour la valorisation, donc je cherche des idées défendables pour ceux à qui cette entreprise parle un peu. Il est toujours intéressant de voir comment qqn qui arrive à mettre une valeur sur une boîte où vous n’y arrivez pas s’y prend. C’était l’origine de ma question, j’en ai eu une réponse partielle.

Hors ligne

 

#31 04/01/2013 14h51 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   69 

Lu récemment qu’Essilor cherchait d’importants relais de croissance en Chine cette année : valeur phare de 2013 à suivre de près ?


Ericsson…!  Qu'il entre !

Hors ligne

 

#32 18/04/2013 10h28 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   285 

Pour une fois ca bouge beaucoup sur Essilor presque -4% hier, presque +4% aujourd’hui !
Quelqu’un sait ce qui s’est passé ?

Peut être rien de spécial, toutes les valeurs dee croissance (marché émergeants) ont pris un coup hier à cause des chiffres chinois. Mais je ne sais pas si ces chiffres sont en nette amélioration depuis hier :-)

Dernière modification par Fructif (18/04/2013 10h30)

En ligne

 

#33 09/01/2014 22h48 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   77 

+10% dans mon portefeuille, elle vient de dépasser RDSA

Hors ligne

 

#34 29/04/2014 12h37 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Le marché apprécie les résultats du 1er trim. d’Essilor (+3.73% vers 12H30)

Les Echos/bourse a écrit :

Sur les trois premiers mois de l’exercice, le chiffre d’affaires du n°1 mondial de l’optique ophtalmique a progressé de 2,4% sur une base homogène à 1.322,6 millions d’euros (+3,6% en publié) tirées par la division "verres et matériel optique" en croissance de 3%.

Plus de détails dans le communiqué officiel d’Essilor, que je parcours actuellement:

Communiqués de presse

Les émergents affichent des chiffres solides. A un degrès moindre les USA relévent la tête.

Dernière modification par Elias (29/04/2014 12h42)

Hors ligne

 

#35 29/04/2014 21h15 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   104 

Hello,

Je m’étais renforcé un peu récemment estimant que Essilor avait soldé les comptes sur l’année 2013 et donc chargé la barque un peu à l’excès.

Investir avait recommandé la valeur à l’achat, avec les arguments qui portent le titre sur cette publication.

Du tout bon à mon avis.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#36 30/04/2014 07h00 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

J’avais fais de meme il y a quelques semaines quand le cours se lamentait à 70, 72€.
Le soufflet de la journée d’hier est un peu retombé mais il sera intéressant de voir si les prochaines publications conservent la meme dynamique.

Hors ligne

 

#37 28/10/2014 21h07 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

J’ai profité du week end pour parcourir les resultats d’EI.
Essilor a présenté de bons chiffres pour ce 3eme T. 2014.

Le CA du 3eT s’établit à 1 415M€, soit une hausse de 14.5% hors effet de change (+3.9% en base homogéne).
La division la plus importante du groupe, "verres et matériel optique" a vu ses ventes augmenter de manière significatives, quelque soit la région du monde, bien aidé par l’effet de périmétre.
Les récentes acquisitions ont largement contribué aux performances de qualité d’Essilor (notament en Europe où la croissance organique est la plus faible. Toutefois au sein même de notre continent, les situations semblent assez différentes selon le pays - faible en Allemagne par exemple, mais plus solide en Espagne-).

Autre point positif: la diminuation d’environ 6.5% de l’endettement du groupe.

Au 30 septembre, il s’élève à environ 2 048 millions d’euros, contre 2 166 millions à fin juin.

Le point négatif reste les perf’ plutot mauvaises de la division "équipements", bien qu’elle ne représente qu’une part infime du CA d’EI.

A noter que les effets de change ont été nuls sur ce trimestre.

Bonne soirée.

Le communiqué du groupe: http://www.essilor.com/fr/Press/News/Do … ssilor.pdf

Dernière modification par Elias (28/10/2014 21h11)

Hors ligne

 

#38 29/10/2014 13h19 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   104 

Hello Elias,

J’ai survolé également les résultats le weekend dernier. Et bien, je dirai que la machine s’est remise en route, comme nous l’anticipions.

Plus qu’à suivre les publications régulièrement et pourquoi pas renforcer sur des baisses dues aux événements de marché.

A+
Zeb

Hors ligne

 

#39 29/10/2014 14h22 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Hi Zeb,

La machine s’est effectivement bien remise en route mais il faut avouer que les récentes acquisitions ont vraiment beaucoup contribué aux bons résultats d’EI.
J’ai été agréablement surpris de voir une si bonne et rapide intégration des dernières emplettes faites à l’étranger (USA, Canada et Chine). Je trouve qu’elles ont apporté une plus value significative au groupe.

Le journal Investir annonce une augmentation modérée du prochain dividende. Essilor nous donnera surement des infos à ce sujet lors des résultats annuels le 19 fev. 2015.

Bonne journée.

Hors ligne

 

#40 08/11/2014 15h42 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Le PDG d’Essilor a déclaré cette semaine depuis Shangai, qu’il disposait d’un budget de 1 000M€ pour procéder à des investissements, notamment dans les pays émergents, pour l’année 2015.
La presse sous entend que le gros des futurs acquisitions viendraient de Chine qui "regroupe la moitié de la population de myopes mondiale".
A l’heure actuelle, la Chine est le 2eme marché d’EI derrière les USA.
L’objectif est de faire de la Chine le 1er marché du groupe à horizon 2020.

Rien de bien étonnant quand on connait la politique d’Ei basé en partie sur de la croissance externe. Ces 2 dernières années, ils ont investi massivement sur le continent nord américain grâce aux acquisition de Transitions Optical, Costa (USA) et à un degrès "moindre" sur la vente en ligne via Costal.com.

D’ailleurs ces emplettes avaient fortement contribué aux bons résultats présentés par le groupe il y a 1 semaine.

Dernière modification par Elias (08/11/2014 16h19)

Hors ligne

 

#41 17/01/2015 21h06 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   166 

Hello,
voici des éléments de réflexion sur Essilor:
- une entreprise très bien gérée, leader mondial avec 37% de parts de marché,
- positionnement sur le moyen de gamme (avec des marques haut de game aussi) pour bénéficier de l’émergence de la classe moyenne dans les payes émergents.
- qui mixe de la croissance organique avec de la croissance externe. La croissance organique suit plus ou moins l’évolution du marché des verres (évolution de 3 à 4% par an).

Toute la problématique avec Essilor est qu’elle est pricé comme une entreprise en forte croissance alors qu’en y regardant de plus près:
-la croissance du chiffre d’affaires est dû plutôt pour un 1/4 croissance organique et 3/4 issu des opérations de croissance externe.
- la dernière opération de croissance externe qui est aussi la plus importante de l’historie de l’entreprise est assez intéressante. Transitions Optical a son CA réparti de la manière suivante: environ 61,9% avec Essilor et le solde avec des clients tierce. Ainsi, en fait Essilor a racheté un fournisseur qui va lui permettre de faire des économies d’échelles mais il y a une conquête de nouveaux clients que pour 38,1% du CA.
Pour illustrer l’importance des opérations de croissance externe, au premier semestre 2014 on est à 8 acquisitions et un supplément de CA de 470 MEUR.

En l’absence d’opération de croissance externe, la progression du CA va suivre celui du marché des verres.

Cheers

Jeremy
Pas d’actions Essilor.

Hors ligne

 

#42 18/01/2015 20h00 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Hi Jeremy,

Merci pour le partage de votre vision sur EI. En cette période d’euphorie (le titre a quand même sacrément progressé en l’espace de 6 mois) un peu de nuance ne peut pas faire de mal.

Je suis d’accord sur le fait que le marché la price comme une société de forte croissance. A mon humble avis, la croissance sera encore présente pendant plusieurs années, et pas forcemment à un rythme de fou mais la société et les actionnaires peuvent encore profiter:

-du marché emergent. On parle encore en milliard en personnes les individus ayant besoin de soins optique au sens large du terme.

-du veillissement de la population dans les économies matures/occidentales, et donc du renouvellement de leurs matériels optique (lentilles, lunettes etc…)

- et pourquoi pas à terme tenter de se diversifier dans d’autres secteurs liés à l’optique grâce au cash générés ? (il y a quelques mois les médias on sorti une vieille histoire de tentative de rapprochement avec Luxottica. Pourquoi pas à terme un "consolidation" avec un autre acteur du marché de l’optique ? un lunetier ?)

Personnellement, je pense qu’il y a, à long terme, encore du potentiel d’appréciation sur cette belle valeur, si l’on reste patient.

EDIT: Je ne peux m’empécher de penser à Peter Lynch qui invite à ne pas arroser les mauvaises herbes et arracher les fleurs quand on a en portefeuille un titre de cette qualité et laisser se développer le titre tant que les fondamentaux ne changent pas (dans le mauvais sens du terme).

Dernière modification par Elias (18/01/2015 20h15)

Hors ligne

 

#43 18/01/2015 23h26 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   166 

Hello Elias,

merci pour l’échange!

pour le marché émergent, il y a du potentiel mais Essilor indique que le marché mondial des verres tourne autour d’une croissance annuelle de 3-4%.

pour le vieillissement de la population (qui est une thématique rassurante c’est vrai), les économies mûres sont affectées par deux phénomènes: remboursement moindre et peut-être volonté des clients d’avoir le meilleur rapport/qualité prix, renouvellement des équipements plus lent.

Pour la diversification, personnellement je préférerai que l’entreprise concentre le tir sur son activité prédominante (les verres) et que l’excès de cash soit rendu aux actionnaires (rachat d’actions si le prix est bon: pas le meilleur choix en ce moment à mon avis ou dividende: pourquoi pas). L’entité solaire et lunette de lecture aux USA (FGX International) fait face à des difficultés (déstockage des distributeurs) qui est une des priorités du management. Comme le dit Warren, il faut éviter de "diworsify".

Essilor est une superbe entreprise avec une excellente équipe de management, la problématique est à mon avis le prix et une marge de sécurité faible.

Cheers

Jeremy
Pas d’actions Essilor.

Hors ligne

 

#44 19/01/2015 06h49 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

La question du remboursement moindre n’est il pas un problème propre à la France ? Et quand on voit la part ds le CA du marché francais on peut rester serein.
D’ailleurs il y a quelques mois quand le gouvernement a voulu s’attaquer à ce "probleme", il ne m’a pas semblé qu’une révolution de palais ait eu lieu.

Mais globalement vs avez raison, à mon avis la gestion de la situation que vs décrivez sera justement le meilleur moyen de jauger de la qualité du management. Seront ils créer de la valeur à bon prix pour les actionnaires ?

Hors ligne

 

#45 19/01/2015 09h21 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   96 

Elias a écrit :

EDIT: Je ne peux m’empécher de penser à Peter Lynch qui invite à ne pas arroser les mauvaises herbes et arracher les fleurs quand on a en portefeuille un titre de cette qualité et laisser se développer le titre tant que les fondamentaux ne changent pas (dans le mauvais sens du terme).

Jeyfox a écrit :

Comme le dit Warren, il faut éviter de "diworsify".

Petite remarque en passant, c’est justement Lynch qui a inventé le terme de "diworsification": j’avoue y avoir pensé également lorsqu’Elias a mentionné la diversification dans une toute nouvelle activité. Les risques (diminution des marges, absence de taille critique, absence de marque reconnue, …) sont aussi importants que les opportunités.


Parrain pour Hello Bank, l'Investisseur Français (2 mois offerts) et Linxea. Me contacter par MP

Hors ligne

 

#46 19/01/2015 10h36 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   74 

@ Elias :

Le déremboursement n’est pas qu’un problème francais (on parle du patient cliff aux US).
Tous les pays ou les mutuelles privées ont le même problème.
La qualité des soins et les prestations fournies ne peuvent plus etre remboursé au même prix (de cotisations). On rembourse moins, on augmente les cotisations ou les deux.

Ensuite tous les points indiqués ne sont ils pas déjà pricés dans les cours ?

Hors ligne

 

#47 04/03/2015 00h42 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Bonsoir,
Je me permets de poster ci dessous un lien vers un article des Echos traitant de l’usage de la dette par Essilor et ses moyens de financements qui ont justement permis de financer entre autre les dernières acquisitions de l’entreprise.

Essilor change de mentalité pour grandir, Crédits - Les Echos Business

Dernière modification par Elias (04/03/2015 00h46)

Hors ligne

 

#48 21/04/2015 12h31 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Essilor a publié en avant bourse ses résultats du T1. EI continue son petit bonhomme de chemin.
Le CA du T1 s’élève à 1 659 M€ soit une hausse de +25.4% en publié (+4% en organique , +8.7% d’effet de périmétre et +12.8% d’effet de change).

La division "verre et matériel optique" qui représente 88% du CA global de la socièté présente donc des chiffres similaires.
Plus en détails, on remarque que toutes les zones géographiques ont vu leur croissance organique évoluer positivement, à des degrès différents, toutefois:
- North America (la plus grosse zone géographique en terme de volume de ventes) et la zone Asie/Afrique/MoyenOrient profitent énormement de l’effet devise favorable (+21% et +16% respectivement)

- En Europe, la croissance organique (+2.5%) sous perfome toujours le niveau du marché mondial du verre, mais bénéficie pleinement de l’effet périmétre (+7%).

- Am. Latine: malgré la faiblesse de l’économie brésilienne, la croissance organique dans cette partie du monde est forte (+10% en organique).
Avec seulement 96 millions d’€ de CA au 1er T, le potentiel de développement est encore énorme sur le continent sud américain.
En outre, EI a pris plusieurs participations dans des acteurs de "petites" tailles au Brésil, Nicaragua, Costa Rica.

Communiqué officiel d’Essilor a écrit :

Perspectives:
Après un bon début d’année, notamment en terme de profitabilité, le groupe bénéficie au deuxième trimestre d’une dynamique renforcée par l’augmentation des dépenses média, du déploiement de contrats avec des grands comptes et d’un élan solide dans les pays développés.
Le groupe confirme ses objectifs annuels, soit une croissance du chiffre d’affaires hors change et hors nouvelles acquisitions stratégiques comprise entre 8 % et 11 %, dont une croissance en base homogène supérieure à 4,5 %, ainsi qu’une contribution de l’activité2 hors nouvelles acquisitions stratégiques d’au moins 18,8 % du chiffre d’affaires.

Bref, le plan se déroule sans accroc pour le moment. Mais il faut reconnaitre que l’effet devise a quand même bien contribué à ces bons résultats.
Je conserve au chaud dans le portefeuille.

Hors ligne

 

#49 30/07/2015 16h48 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

Publication ce matin des résultats semestriels d’Essilor.
Ils sont bons. La socièté continue son petit bout de chemin.
Croissance du CA +22.6% mais en analysant plus en détails les chiffres on remarque que l’effet de change a contribué à plus de moitié à ces bons résultats.
En organique, c’est une hausse de 4.2 %.

Jeyfox signalait il y a quelques mois que:

la croissance du chiffre d’affaires est dû plutôt pour un 1/4 croissance organique et 3/4 issu des opérations de croissance externe.

Je remarque ce semestre que l’écart entre organique et croiss. externe a fortement diminué. (+4.2% pour l’organique contre +5.3% pour la croiss.externe)

Toutes les zones géographiques continuent de se développer.
L’Am.Latine a la croissance la plus forte tout en étant la zone la "moins" contributrice aux résultats globaux.
L’Amerique du Nord est de loin le plus gros marché d’Essilor. Les possibilités de développement des autres zones géographiques sont encore grandes quand on compare la part des pays émergents et les marchés américains et européens.

Le résultats d’exploitation est en hausse de 24% à 614M€ soit 18% du montant du CA. Les marges se maintienent à des niveaux élevés.
Result. Net = +19.7% à 388M€ soit une marge nette de 11.4%

Rapport d’activité d’EI - 1er semestre 2015 a écrit :

Au final, la bonne tenue de l’activité a permis de générer un cash-flow libre de 226 millions d’euros.
Au 30 juin, la dette nette du groupe s’établissait à 2 168 millions d’euros, soit 1,4 fois l’EBITDA du groupe sur les douze derniers mois.

Plus d’infos dans le rapport semestriel plutôt détaillé:
http://www.essilor.com/fr/Investisseurs … ssilor.pdf

Dernière modification par Elias (30/07/2015 17h00)

Hors ligne

 

#50 22/10/2015 11h10 → Essilor International ne connaît pas la crise ! (argent, bourse, essilor, finance, investissement, placement)

Membre
Réputation :   17 

T3 d’Essilor publié ce matin. Les chiffres sont bons et ils continuent de s’améliorer.

CA du T3: 1,62 Milliards d’€ soit une hausse de 14.5%.
Point le plus important, en organique cela donne une croissance de 4.8% contre 4.2% au T2 et 4.0% au T1.
L’effet devise a contribué à hauteur de 8 points et l’effet périmetre de 1.7 points parmis ses 14.5% de croissance du CA.

En organique toujours, la croissance a été présente dans toutes les zones du globe.

Par secteur d’activité, seule la division équipement ne se développe pas mais cela est un moindre mal à la vue de son faible poids (48M€) dans le CA global (1620 M€).

Dernière modification par Elias (22/10/2015 11h14)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech