Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#951 17/09/2014 17h23 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

sanbouddha a écrit :

J’aurais dit carriérisme… Ca fait longtemps que la majorité des politiques n’ont plus ni idéologie ni déontologie.

Si, on est dans l’idéologie pure, et aussi s’arranger pour que les c…ries des uns retombent sur la tête des autres.
Cf les "frondeurs", dont la politique collectiviste est menée à 90% mais refusent d’assumer l’échec flagrant, en prétendant que ce sont les 10% qui manquent qui font la différence.

sanbouddha a écrit :

Pas d’accord. C’est pas de l’intelligence qui leur manque. C’est autre chose. On va dire du courage pour être poli, mais enfin vous me comprenez wink

Il leur manque le logiciel intellectuel pour proposer autre chose que ce qu’ils ont connu depuis qu’ils sont nés ou lancés en politique.
Autre chose que du clientélisme de bas étage, des relances keynésiennes, plus de fonctionnaires contre le chômage, plus de dette contre le manque de croissance, plus de normes et règlementations pour les petits bobos quotidiens des Français etc.
Bref ce qu’on fait depuis plus de 40 ans pour des effets qui devraient être connus depuis le temps.

sanbouddha a écrit :

Vous remplacez Mitterand par Hollande, Giscard par Bayrou, Chirac par Bismuth euh… Sarkozy, et Marchais par un communiste vivant si vous en trouvez un, et ça marche toujours. Triste mais pas surprenant.

On a appliqué le programme de Georges Marchais. Une vidéo de son programme est dispo sur youtube, vous verrez, 95% a été fait.
MLP et Méluche proposent d’aller plus loin.
Les "socialistes" et "la droite" se contentent du communisme version seventies.
Le centre attend de voir de quel côté le vent va tourner.

Qui propose autre chose ?

Hors ligne

 

#952 17/09/2014 21h07 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   54 

Hausse des prélèvements sociaux en vue l’an prochain?
Après tout, cela fait depuis 2012 qu’ils n’ont pas bougé…
Un petit passage à 20% serait "quasi" indolore mais si vous pensez qu ’il y a 1500 milliards en assurance vie, 70% dans les fonds en euros rapportant 3%, une hausse de 4,5pts donne tout de suite environ 1,4milliards.
Avec les 6000 milliards d’actifs financiers en France, on aurait un beau 6 milliards supplémentaires.

Hors ligne

 

#953 17/09/2014 21h48 → Francois Hollande président...

Banni
Réputation :   27 

roudoudou a écrit :

Le principe d’un bon impôt c’est assiette large et taux relativement faible (ou le plus bas possible disons).

Cette mesure c’est tout le contraire, on va descendre de 49% de personnes imposables ce qui est déjà d’une injustice assez crasse (Pour moi même si tu gagnes très peu, tu pourrais contribuer symboliquement de 10 euros afin de participer au service public), à 45% ou moins probablement.

L’IR va donc reposer sur 45% des foyers ?

C’est tout le contraire d’un "bon" impôt et de la réforme de la fiscalité qu’il faudrait faire (simplification+élargissement des assiettes)

Une fois n’est pas coutume, je vous suis entièrement sur votre réaction (si je l’ai bien comprise).

Oui il faut un impôt partagé par tous, pour se sentir citoyen de la même "communauté".

Oui il faut un impôt progressif et avec le moins d’effet de seuil possible (plusieurs tranches rapprochées comme il y avait avant la guerre fiscale que se sont livrés nos États néo-libéraux).

On peut imaginer la suppression de la tranche à "0" remplacée par 1 ou 2 % (réglable en un fois pour éviter les coûts de recouvrement).

Puis des tranches de 5, 10,15 etc.. et un taux maximum de 50%, mais avec suppression de toutes les niches fiscales (toutes, de l’employé de maison aux investissements immobiliers et PME et avec suppression des effets de couple et famille).

J’ajouterais même (outrage au cryptocommuniste que je suis) la suppression de l’ISF et le rétablissement d’un impôt sur les successions confiscatoire autant qu’il se pourrait (je provoque mais pas que…).

En parallèle de véritables aides aux familles et aux jeunes (ou moins) sans ressources suffisantes (j’aime bien l’idée du revenu universel, s’il est bien ciblé - débat à ouvrir- ).

J’aimerais retrouver le site de calcul d’avant les présidentielles qui proposait de découvrir es effets de sa propre réforme des  prélèvements.

Bref nos gouvernants actuels ont trompés leurs électeurs (les précédents l’avaient fait avant eux) et le tour que prend tout cela ne m’incline pas à l’optimisme.

Cordialement


Il ne s'agit pas de changer le pansement, mais de penser le changement.

Hors ligne

 

#954 17/09/2014 22h16 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   21 

Titi27 a écrit :

roudoudou a écrit :

Cette mesure c’est tout le contraire, on va descendre de 49% de personnes imposables ce qui est déjà d’une injustice assez crasse (Pour moi même si tu gagnes très peu, tu pourrais contribuer symboliquement de 10 euros afin de participer au service public), à 45% ou moins probablement.

Oui il faut un impôt partagé par tous, pour se sentir citoyen de la même "communauté".

Mouais… On pourrait aussi se poser la question de savoir combien ça coûte en dépense publique pour recouvrir un impôt de 10 euros… parce que si c’est plus, c’est ridicule, non ?

Il y a bien des manières de se sentir citoyen comme vous dites. Et de payer des tonnes d’autres impôts d’ailleurs. C’est typiquement français j’ai l’impression, cette jalousie sous-jacente : "moi je paie donc les autres doivent payer aussi". Peu importe si certains n’ont pas un rond pour remplir convenablement leur assiette.

D’autre part, rendre du pouvoir d’achat aux plus pauvres, que ce soit en augmentant le RSA ou les pensions des petites retraites, cet argent serait dépensé immédiatement par la plupart des gens, et contribueraient donc à participer à faire circuler l’argent localement.
Et en plus, l’état en récupère une partie de manière indirecte par la consommation et la TVA qui va avec.

Évidemment, tout ceci paraîtra bien étrange pour ceux qui ne voient le monde que comme un problème comptable, et non humain. Surtout sur ce forum, fréquenté en grande majorité je pense par une population aisée, de droite et libérale, voire ultralibérale (ce qui est logique au regard de la présente file visant à discréditer un président de gauche avec ses 39 pages de commentaires).

Et ne me traitez pas de communiste, je les abhorre autant que l’autre extrême… Je reste convaincu qu’il y a énormément d’argent en France et ailleurs, il est simplement très mal réparti.

Avec des politiques incompétents depuis des décennies tous bords confondus, là au moins on sera d’accord. smile


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#955 17/09/2014 22h37 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   13 

Philippe77 je trouve moi qu’il y a réellement une mauvaise répartition de l’IR dans ce pays et ça n’a rien à voir avec être ultra libéral ou pas, ni même avec Hollande.

J’ai un collègue qui a le même salaire que moi. Il est marié, sa femme travaille (avec un salaire moindre, certes), il a 2 enfants et payait une année un dixième de ce que je payais en IR.

L’année suivante, non seulement il n’a rien payé mais l’état lui a rendu de l’argent vis à vis des crédit d’impôt lié à l’emploi de la nounou.

Ils touchent les allocations familiales et lui m’explique qu’il n’en ont pas besoin pour la vie quotidienne alors ils dépensent l’intégralité en jouets pour leurs fils.

Je n’estime pas payer trop d’impôt sur les revenus du travail par contre, je pense que oui,  y a un problème de répartition et ça n’a rien à voir avec de la jalousie.

Dernière modification par Rydell (17/09/2014 22h52)

Hors ligne

 

#956 17/09/2014 22h48 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   56 

philippe77 a écrit :

C’est typiquement français j’ai l’impression, cette jalousie sous-jacente : "moi je paie donc les autres doivent payer aussi".

A mon avis le problème ne vient pas du montant de l’impôt à payer, mais du fait que le système est tellement complexe que chaque contribuable peut croire que son voisin plus malin et plus au fait de toutes les niches et autres astuces, paye moins avec le même revenu.

C’est comme quand vous achetez un billet d’avion. Si pour un vol donné le prix est fixe et identique partout, vous payez sans discuter (ou vous prenez le train si c’est trop cher). Mais pour un même vol vous pouvez trouver 50 sites qui vous proposent "le meilleur tarif" et au final vous ne savez jamais si vous avez payé le juste prix ou si vous avez payé plus (i.e. plus que d’autres). Et ça c’est insupportable.

Hors ligne

 

#957 17/09/2014 23h03 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   21 

On est d’accord, mais que peut-on y faire ? Le système est ainsi fait, on ne le changera pas.

La complexité à la française est une chose qui peut éventuellement se simplifier.

Et encore, je n’en suis pas sûr, nous sommes dans un pays irréformable où personne ne veut faire le moindre effort, ou personne ne veux lâcher le moindre petit privilège auquel il peut avoir droit, où personne ne veut rien payer, ni les pauvres parce qu’ils n’ont pas de sous, ni les classes moyennes qui trouvent qu’elles sont les vaches à lait sur lesquels tombent tous les impôts, ni les riches qui trouvent que garder ses millions pour soi-même c’est quand même mieux. Ni les fonctionnaires, ni les salariés du privé, ni les patrons, ni les retraités, ni personne.

Pour le billet d’avion, on ne peut strictement rien y faire du tout, c’est totalement impossible à changer. Le prix "juste" n’existe pas, car où placer le curseur ? Il y aura toujours quelqu’un pour dire que ça ne lui convient pas.

Nous vivons dans un monde mondialisé et libéral, tellement libéral que les libéraux finiraient par se plaindre qu’il est trop libéral… Nan je rigole. wink


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#958 18/09/2014 07h28 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   421 

Personnellement je me fou bien pas mal que l’impôt soit juste, je voudrais juste qu’il soit efficace.
Pour être efficace il doit en effet être simple et il fallait s’attaquer à toutes nos niches.
Pour être efficace il ne faut pas provoquer le départ des gros contribuables qui développent l’économie en créant des emplois de services et investissent en France.
Exonérer les petits contribuables ne rapportera rien dans l’économie car ils achèteront du bas de gamme chinois.

Il fallait un plan pour baisser les impôts sur les hauts revenus tout en supprimant progressivement les niches fiscales (car effectivement on ne peut pas le faire du jour au lendemain sans provoquer des catastrophes).

Les incapables ont fait tout le contraire :
- On ne touche surtout pas aux niches fiscales et on complique encore un peu…
- Matraquage avec effet d’annonce pour faire fuir les gros contribuables et les retraites. Ces gens ne reviendront plus, les dommages sont irréversibles.
- Déresponsabilisation des classes défavorisées (plus de la moitié de la population ne va pas payer l’impôt sur le revenu). Les dommages seront là aussi irréversible car il est désormais inenvisageable de faire retourner ces gens là dans la normalité.

Des que je peux je me tire au Portugal, en Croatie ou en Grèce.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#959 18/09/2014 07h54 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   29 

bifidus a écrit :

Déresponsabilisation des classes défavorisées (plus de la moitié de la population ne va pas payer l’impôt sur le revenu). Les dommages seront là aussi irréversibles car il est désormais inenvisageable de faire retourner ces gens là dans la normalité.

Il faudra qu’on me démontre que payer ou non l’impôt sur le revenu (souvent d’ailleurs en ayant donné délégation à son banquier pour le payer en son nom, donc sans aucune intervention physique façon signature) "responsabiliserait". En quoi les gens qui ne paient pas d’impôt sur le revenu (et pas non plus souvent de taxe foncière ou de taxe parafiscale sur les conserves et jus de tomates) mais paient une taxe d’habitation ou la contribution sociale généralisée ont-ils quitté la "normalité" ?

Hors ligne

 

#960 18/09/2014 08h00 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   96 

@Gilles

Quand on ne paye pas, on a l’impression que c’est "gratuit" or ce n’est pas gratuit ce sont les autres qui payent pour vous.

Même principe pour les médecins ou en pharmacie, le simple fait même d’avancer les fonds vous renseigne ou vous montre 1) le cout de la prestation 2) que ce n’est pas gratuit même si cela est remboursé ensuite.

Hors ligne

 

#961 18/09/2014 08h09 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   25 

bifidus a écrit :

Les incapables ont fait tout le contraire :
- Matraquage avec effet d’annonce pour faire fuir les gros contribuables et les retraites. Ces gens ne reviendront plus, les dommages sont irréversibles.
- Déresponsabilisation des classes défavorisées (plus de la moitié de la population ne va pas payer l’impôt sur le revenu). Les dommages seront là aussi irréversible car il est désormais inenvisageable de faire retourner ces gens là dans la normalité.

Bien triste réalité… ce qui est perdu est perdu… La confiance s’en va au galop, et SI elle revient… c’est au petit trop

GillesDeNantes a écrit :

Il faudra qu’on me démontre que payer ou non l’impôt sur le revenu (souvent d’ailleurs en ayant donné délégation à son banquier pour le payer en son nom, donc sans aucune intervention physique façon signature) "responsabiliserait". En quoi les gens qui ne paient pas d’impôt sur le revenu (et pas non plus souvent de taxe foncière ou de taxe parafiscale sur les conserves et jus de tomates) mais paient une taxe d’habitation ou la contribution sociale généralisée ont-ils quitté la "normalité" ?

Vous l’avez bien dit l’exonération de l’IR provoque aussi l’exonération sur le reste plus les divers "avantages"…
En cas de paiement, quid de tous ces "avantages", peut-être que ce que j’entends ici ou là du genre, "Je m’en fout je ne paie pas" changerait bien des comportements.


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#962 18/09/2014 08h11 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   25 

roudoudou a écrit :

@Gilles

Quand on ne paye pas, on a l’impression que c’est "gratuit" or ce n’est pas gratuit ce sont les autres qui payent pour vous.

Même principe pour les médecins ou en pharmacie, le simple fait même d’avancer les fonds vous renseigne ou vous montre 1) le cout de la prestation 2) que ce n’est pas gratuit même si cela est remboursé ensuite.

Une des causes de l’engorgement des urgences.


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#963 18/09/2014 10h12 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   56 

philippe77 a écrit :

On est d’accord, mais que peut-on y faire ? Le système est ainsi fait, on ne le changera pas.

Il changera sous la contrainte, quand les marchés financiers nous y obligeront. Comme cela s’est passé avec la Grèce, l’Espagne, le Portugal, etc. Et à mon avis c’est pour bientôt. Dans les 5 années qui viennent grand maximum : disparition du CDI, fin des 35h, plafonnement des allocations chômage, suppression (et pas rabotage) de dizaines de niches fiscales, impôt sur le revenu dès le 1er euro, etc.

Aucun politique n’a le courage de sacrifier sa carrière (son intérêt personnel) pour le bien de la communauté (l’intérêt général). Plus facile pour eux de dire "on ne le fait pas de gaieté de coeur hein, c’est à cause des méchants financiers - et de l’Europe de Bruxelles, tant qu’on en est à rejeter la faute sur d’autres - nous on est des gentils, si ça ne tenait qu’à nous on vous en donnerait plein, des sous, alors continuez à voter pour nous !".

Hors ligne

 

#964 18/09/2014 11h38 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

Tellement drôle, cette file où tout le monde traite tout le monde d’ultra néo turbo libéral, tout en voulant redistribuer l’argent, exonérer untel ou untel, s’occuper de justice sociale etc…

Dans un système libéral, c’est flat tax et point barre.
Pas de niche, pas de progressivité, pas d’exonération.

Titi27 parle d’Etats ultra-libéraux, alors que le niveau de prélèvement explose dans les 3/4 des pays développés, le reste s’occupe de fliquer la population dans des proportions jamais atteintes dans toute l’histoire de l’humanité. Bel exemple de libéralisme.

Philippe77 ne veut pas qu’on le traite de communiste mais veut s’occuper de redistribuer l’argent qui n’est pas le sien.

GillesDeNantes ne voit pas en quoi payer pour un bien/service responsabilise celui qui va en faire l’usage.

Le libéralisme c’est plus de libertés avec en contrepartie plus de responsabilités. Le libéralisme se moque de la justice sociale, du moment que la justice s’exerce de façon indépendante, et garantie l’égalité EN DROITS des individus. Le libéralisme ça n’est pas PRISM. Le libéralisme ce n’est pas Valls qui dit que rien n’est possible sans l’Etat.

Alors pitié, arrêtez de parler de néo-libéralisme pour caractériser les méfaits du collectivisme le plus abouti.

Hors ligne

 

#965 18/09/2014 13h06 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   21 

Igorgonzola a écrit :

Philippe77 ne veut pas qu’on le traite de communiste mais veut s’occuper de redistribuer l’argent qui n’est pas le sien.

Ah bon, vous avez vu ça où ? Voilà un raccourci quelque peu cavalier et caricatural.

et puis, "redistribuer l’argent qui n’est pas le sien", ça veut dire quoi au juste ? Si c’est de l’argent public, c’est autant le mien que le vôtre, déjà. Virtuellement en tout cas. Parce que en pratique, nous ne sommes rien du tout, moi je n’ai aucun pouvoir de décision politique.

Et puis au final, quelle importance que tout ceci, nos petits problèmes existentiels, tout ça…

Nous ne sommes sur Terre que pendant quelques dizaines d’années, alors parfois, la politique et tout le toutim, je me dis que ça n’a vraiment aucune importance. Tout ceci est tellement éphémère et superficiel. Nos misérables existences éphémères sont quoi, à l’échelle de l’univers ? Rien. Nous ne sommes rien.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#966 18/09/2014 13h13 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   145 

Je plussoie l’édito ci-dessous de Fiorentino sur la suppression de la première tranche d’imposition.

Qu’il n’y ait pas une participation même très symbolique (10 euros) des revenus les plus faibles me semble inéquitable envers les classes moyennes qui ont souvent elles aussi du mal à faire face et pour qui l’impôt va probablement augmenter sous diverses formes.

Pour fêter cela, je ne serais pas étonné que les actionnaires se reprennent une petite dose de taxes sur les dividendes ou PV pour "contribuer à l’effort de redressement national". (Tiens si on augmentait la CSG-CRDS ?)

Il semble qu’une certaine gauche en France soit beaucoup plus forte pour redistribuer les richesses que pour les créer. Mais Ce n’est pas un puits sans fonds. A quand la prise de conscience ? Comment peut-on défendre une telle mesure a un moment ou le pays n’en a pas (du tout) les moyens.

Fiorentino a écrit :

L’annonce de la suppression de la première tranche d’imposition aura une conséquence immédiate. Moins de 50% des ménages français, peut être même 40%, paieront l’impôt sur le revenu pour les autres. Ce n’est plus de la solidarité, c’est de la confiscation. Et le résultat sera celui que l’on observe depuis deux ans: une incitation à faire moins d’efforts et à gagner moins. L’idée est insupportable.
SUPPRESSION DE LA PREMIÈRE TRANCHE
La première tranche d’impôts va être supprimée.. Une fois de plus on est dans l’incohérence la plus totale. Bien sûr qu’il faut aider les ménages défavorisés. C’est une évidence. Personne ne peut dire le contraire. Le problème c’est qu’on n’est pas au pays des Bisounours. Un état déficitaire et surendetté ne peut pas faire de cadeaux. Il n’en a pas les moyens. Ce cadeau, ce sera donc à nouveau les classes moyennes et les classes dites aisées qui vont le supporter. À l’heure où l’on parle de réformer les seuils sociaux dans les entreprises, on crée des nouveaux effets de seuil pour les ménages.

MOINS DE 50%
On n’a pas encore de chiffres précis sur le nombre de foyers fiscaux supplémentaires qui ne paieront pas l’impôt sur le revenu, mais on sait que l’on va passer une barre symbolique. Moins de 50% des foyers fiscaux paieront l’impôt sur le revenu. Peut être même 40% seulement. Demander à une partie grandissante de la population de payer pour la totalité de la population est insupportable, surtout quand on sait à quel point l’argent des impôts est mal géré, mais c’est aussi reconnaître l’exclusion de plus de 50% des ménages français qui ne participent pas, même pour 10 euros, à l’effort commun. Ceux qui n’ont pas quitté la France pour raisons fiscales, sont incités à lever le pied quand ils le peuvent. C’est contreproductif et insupportable.

source : La barre symbolique des 50%

Dernière modification par Thomas (18/09/2014 13h14)


investment in knowledge pays the best interest -Parrain sympa pour l'Investisseur Francais

Hors ligne

 

#967 18/09/2014 13h16 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

C’est assez intéressant votre remarque, Philippe77.

Je lisais justement récemment un bouquin dans lequel une théorie était avancée : celle que le socialisme/collectivisme était en train de détruire toute la philosophie individualiste occidentale depuis la Renaissance, à commencer par le courant Humaniste, qui est le fondement de l’individualisme moderne.

Avec votre "Nous ne sommes rien", vous vous inscrivez parfaitement dans ce courant de pensée, ce qui est d’ailleurs tout à fait cohérent avec ma première remarque sur votre post.

Dernière modification par Igorgonzola (18/09/2014 13h19)

Hors ligne

 

#968 18/09/2014 14h20 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   21 

Vous n’avez rien compris. Oui nous ne sommes rien, aussi peu plaisante que soit la pensée, c’est un fait. Quant à relier ma conception métaphysique avec le socialisme qui détruit le monde, il n’y a aucun rapport. Mais si vous savez mieux que moi ce que j’ai dans la tête, alors…

Vous avez simplement lu un bouquin probablement écrit par quelqu’un de droite, dont les théories sont forcément anti-gauche. Rien de plus classique. Par contre, je ne vois pas en quoi le socialisme détruirait l’humanisme, c’est complètement ridicule comme théorie, alors que les socialos ont plutôt tendance à préserver les biens et le savoir culturels.

Je dis ça avec d’autant de détachement que je ne suis pas socialiste, et encore moins coco. Il faut dire qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de communistes avec un portefeuille boursier, non ? Ce serait assez contradictoire.

En fait, je n’arrive pas à rentrer dans une case, malgré le choix politique qui nous est proposé.


Parrain FORTUNEO pour les intéressés.

Hors ligne

 

#969 18/09/2014 15h09 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   51 

Intéressant de lire les messages et de se rendre compte qu’ici comme dans les conversations de café du commerce on résume l’impot à l’IRPP en hurlant que certains ne contribueraient pas.

Pourtant en additionnant CSG-CRDS + TVA + IRPP on se rendrait compte que l’impot n’est que peu progressif et que tout le monde à 99% contribue.

Hors ligne

 

#970 18/09/2014 15h21 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   128 

Au sujet des niches fiscales, il y a cette news publiée sur Boursorama qui est intéressante.

Je cite partiellement au cas où ce ne serait plus accessible à l’avenir :

News Boursorama a écrit :

Le Crédit Foncier publie une enquête qui dresse le portrait des investisseurs locatifs en France.

Deux tiers des ménages, qui investissent dans l’immobilier, affirment qu’ils sont motivés par la fiscalité. En seconde position, il y a l’envie de se constituer un patrimoine, puis celle d’avoir un complément de retraite.

Les gens préfèrent dépenser plus d’argent pour payer moins d’impôt, et cela a une influence sur l’économie. Etant donné qu’il y a beaucoup de PME dans le secteur du bâtiment en France, c’est un frein supplémentaire aux réformes, avec l’agitation de l’épouvantail au licenciements.

C’est un peu pareil avec l’ISF. Les institutions financières pourraient le défendre face à des politiciens qui voudraient le supprimer, tant il y a de "fonds ISF" qui se sont mis en place. Et en plus ça leur donnerait bonne conscience (vous savez, la bonne et la mauvaise finance, un peu comme les chasseurs…)

Hors ligne

 

#971 18/09/2014 15h42 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

philippe77 a écrit :

Par contre, je ne vois pas en quoi le socialisme détruirait l’humanisme, c’est complètement ridicule comme théorie, alors que les socialos ont plutôt tendance à préserver les biens et le savoir culturels.

Je ne parle pas de culture, je parle d’être humains, et quand on voit comment les régimes qui ont appliqué cette belle doctrine au cours du XXème siècle les on traités, ça me semble un peu évident…

Si vous me répondez que ce n’est pas l’application du socialisme, j’ai une bonne nouvelle pour vous : j’ai trouvé la case dans laquelle vous rentrez.

Hors ligne

 

#972 18/09/2014 16h16 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   47 

Derival a écrit :

Les gens préfèrent dépenser plus d’argent pour payer moins d’impôt, et cela a une influence sur l’économie.

Exactement, ça en dit long sur le niveau de bon sens des français (pas plus compliqué que de faire un produit en croix) et sur la contre productivité de ce système. La liste est longue avec les investissements Outre-Mer, les Duflot, Sofica et le tout nouveau PEA-PME.

Alexis92 a écrit :

Pourtant en additionnant CSG-CRDS + TVA + IRPP on se rendrait compte que l’impot n’est que peu progressif et que tout le monde à 99% contribue

Je doute de la pertinence de votre remarque. Bien sûr que par la TVA 99% des personnes "contribuent" et 80% par la CSG. Mais la question est bien quel est le niveau de contribution/revenus pour quel contrepartie de dépense publique que l’on peut appeler la contribution nette.
Avec ce type de raisonnement, si j’ai 1000€ d’Unilever et que j’achète du dentrifice Signal White NOW je m’enrichis ce qui est totalement absurde car il y’a un facteur 1 trilliard entre la dépense réelle et le retour sur investissement. Il faut raisonner en chiffres.
Le constat est que trop de cerveaux créateurs de valeurs s’en vont et que les travailleurs qui ont une attache familiale restent et financent un système que je qualifie de caduque dont les générations récentes paieront très cher les pots cassés.


"Most of this is common sense " T. Gayner | "If you sell, I'll buy" R. Kinder

Hors ligne

 

#973 18/09/2014 16h31 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

C’est surtout que mélanger impôts, taxes et cotisations, qui n’ont pas les mêmes affectations, ne permettra pas de voir grandchose.

Pour la remarque sur la progressivité, c’est oublier que quand on cotise qqch de proportionnel, pour en contrepartie une prestation plafonnée, la progressivité ne disparaît pas.

Hors ligne

 

#974 18/09/2014 17h31 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   56 

Igorgonzola a écrit :

sanbouddha a écrit :

J’aurais dit carriérisme… Ca fait longtemps que la majorité des politiques n’ont plus ni idéologie ni déontologie.

Si, on est dans l’idéologie pure, et aussi s’arranger pour que les c…ries des uns retombent sur la tête des autres.
Cf les "frondeurs", dont la politique collectiviste est menée à 90% mais refusent d’assumer l’échec flagrant, en prétendant que ce sont les 10% qui manquent qui font la différence.

Cet article résume assez bien ma pensée, notamment sa conclusion "La chute de la France est inéluctable si toutes les forces politiques ne se mettent pas autour de la table pour éviter le pire"

La chute de la France est-elle ineluctable? | Démystifier la finance

Sauf qu’à mon avis cela se passera suivant la chronologie exactement inverse : le pire va arriver, puisque c’est la seule chose qui puisse inciter toutes les forces politiques à se mettre autour de la table (pas pour éviter le pire, ce sera trop tard, mais pour recoller les morceaux)

Hors ligne

 

#975 18/09/2014 17h59 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

Il ne faut pas qu’ils se réunissent autour d’une table. Aucun ne sait (ou ne veut savoir) ce qu’il faut faire pour éviter le pire.

Par contre si on les met tous autour d’une table, qu’on leur donne des cahiers de coloriage et des crayons puis qu’autour d’une autre table on réunit des gens véritablement conscients des enjeux, pour mettre en œuvre les solutions (pas les trouver, on les connaît déjà), alors là oui, ça ira mieux.

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech