Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#776 07/03/2014 18h58 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   74 

GoodbyLenine a écrit :

J’avais compris (cette phrase vient de ici, et il faut l’interpréter dans le contexte où elle a été dite) …

Je trouve que ce que hamon a dit dans ce reportage est encore plus abscon et pire economiquement parlant. Si le cout du capital (interet ou dividende) de tes actions, livretsA ou assurance vie est ridicule et bien tu ne vas pas investir dedans mais à l’etranger.
L’opinion des francais vis a vis des entreprises a basculer : une majorité des francais a compris qu’en taxant encore plus les entreprises (surtout les pme et eti) qu’on creera encore plus de chomage.
Hollande a compris cela, mais la partie gauche du PS, les verts non.
Cette aile veut baisser le capital, les dividendes mais veut des complementaires retraites basés sur les dividendes, veut faire venir des investisseurs en leur promettant du vinaigre.
Cette aile gauche est encore dans un ideal qui ne dit pas son nom : le venezuela.

Dernière modification par francoisolivier (07/03/2014 19h04)

Hors ligne

 

#777 08/03/2014 06h10 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   35 

GoodbyLenine a écrit :

J’avais compris (cette phrase vient de ici, et il faut l’interpréter dans le contexte où elle a été dite) que c’était une manière, certes maladroite, de s’inquiéter du fait qu’actuellement il semble que 1/3 des marges est utilisé pour réinvestir dans l’entreprise et 2/3 pour rémunérer les actionnaires, alors qu’il y a plus de dix ans, c’était 2/3 des marges pour réinvestir et 1/3 pour rémunérer les actionnaires, en moyenne (Je n’ai pas cherché à vérifier si cette évolution 1/3-2/3 -> 2/3- 1/3 est complètement exacte).

Si les entreprises se financent plus par l’emprunt que les capitaux propres (parce que les taux sont bas, par exemple) il y a peu d’intérêt à s’auto-financer, et autant rendre aux actionnaires de l’argent (qu’ils iront d’ailleurs placer ailleurs, de façon potentiellement plus productive)

Hors ligne

 

#778 08/03/2014 08h04 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   74 

Bonjour FD707,

Je ne suis pas surpris par ce genre de propos de la part de M.Hamon. Le Président a demandé de faire des économies dans le budget de l’Etat en dizaine de milliards. Le Président a fixé un cap et un certain nombre de Ministres rament en sens contraire, sans parler des champions du monde de Bercy qui  pour l’instant bottent en touche (comme d’habitude ils ne font rien dans ce sens, en attendant que les Ministres changent).
J’espère que M. Eckert qui a beaucoup de qualités pour taxer plus, va sérieusement s’occuper de réduire les dépenses, y compris la ou ça fait mal.

En conclusion, comme disait Bruxelles, il est temps de se concentrer sur le sujet, c’est à dire les réformes pour faire des économies, et là il faut du courage, parce que ce n’est pas gagné.

NB: concernant GBL, il a également beaucoup de qualités, mais je ne crois pas que vous changerez certaines de ses convictions, mais  j’espère me tromper et n’être pas mort avant.

A+

CPaulus

Hors ligne

 

#779 08/03/2014 14h06 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1084 

Betcour a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

J’avais compris (cette phrase vient de ici, et il faut l’interpréter dans le contexte où elle a été dite) que c’était une manière, certes maladroite, de s’inquiéter du fait qu’actuellement il semble que 1/3 des marges est utilisé pour réinvestir dans l’entreprise et 2/3 pour rémunérer les actionnaires, alors qu’il y a plus de dix ans, c’était 2/3 des marges pour réinvestir et 1/3 pour rémunérer les actionnaires, en moyenne (Je n’ai pas cherché à vérifier si cette évolution 1/3-2/3 -> 2/3- 1/3 est complètement exacte).

Si les entreprises se financent plus par l’emprunt que les capitaux propres (parce que les taux sont bas, par exemple) il y a peu d’intérêt à s’auto-financer, et autant rendre aux actionnaires de l’argent (qu’ils iront d’ailleurs placer ailleurs, de façon potentiellement plus productive)

Je ne crois pas que cet aspect ait un impact (et expliquerait l’évolution 1/3-2/3  vers 2/3-1/3), car le montant des investissements des entreprises pris en compte ne doit pas être limité aux investissements autofinancés, mais bien être le total des investissements qu’on retrouve en compta, indépendamment de l’évolution du montant des dettes financières des entreprises.

francoisolivier a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

J’avais compris (cette phrase vient de ici, et il faut l’interpréter dans le contexte où elle a été dite) …

Je trouve que ce que hamon a dit dans ce reportage est encore plus abscon et pire economiquement parlant. Si le cout du capital (interet ou dividende) de tes actions, livretsA ou assurance vie est ridicule et bien tu ne vas pas investir dedans mais à l’etranger.
L’opinion des francais vis a vis des entreprises a basculer : une majorité des francais a compris qu’en taxant encore plus les entreprises (surtout les pme et eti) qu’on creera encore plus de chomage.
Hollande a compris cela, mais la partie gauche du PS, les verts non.
Cette aile veut baisser le capital, les dividendes mais veut des complementaires retraites basés sur les dividendes, veut faire venir des investisseurs en leur promettant du vinaigre.
Cette aile gauche est encore dans un ideal qui ne dit pas son nom : le venezuela.

Que voulez-vous dire par "si le cout du capital est ridicule" ? Pour moi, si ce cout est faible, (et si le rendement des investissements est fort,) les agents économiques sont incités à investir.

Je ne sais pas si une majorité (de français, comme d’hommes politiques) a compris ce qui se passe entre "capital", "dividende", "complementaires retraites", "entreprises", ou si elle connait le Venezuela (dont l’économie -et la gouvernance- a peu à voir avec celle de la France). Mais, même si je ne suis pas d’accord avec tout ce que B.Hamon raconte, je trouve vos quelques phrases encore bien plus absconses et elles  semblent montrer encore beaucoup plus de confusions, que les siennes.

Les choses ne sont pas si compliquées :
- Pour produire des richesses, il faut du capital et du travail (au moins).
- Les richesse produites sont ensuite distribuées entre la rémunération du travail, l’investissement (qui représente en fait un ajout au capital déjà utilisé pour produire, donc rémunère en fait indirectement le capital, mais à long terme), et la rémunération (directe et à court terme) du capital (par des dividendes). Rémunérer trop le capital, ou le travail, ou investir trop ou pas assez (dans certaines entreprises et contextes, il faut investir beaucoup, dans d’autres très peu, pour utiliser le capital de manière optimale), ça revient à mal allouer les capitaux et à diminuer l’efficacité globale du  système.
- Lorsque la répartition des richesses produites évolue significativement, et que l’efficacité globale diminue (c’est ce qu’on constate en France, si on compare avec ce que d’autres obtiennent comme résultats), il me semble légitime, voire salutaire de s’interroger sur la pertinence de ces évolutions (même si une évolution peut être une cause ou un symptôme de ce qui se passe).
- En ce sens, si on constate que la part de la rémunération du capital a beaucoup augmenté au dépend de la part consacrée à l’investissement, au niveau global de l’ensemble des entreprises en France, il y a lieu de s’interroger. C’est cette interrogation que j’entends dans la bouche de B.Hamon (et pas "il y a des vilains actionnaires qui se goinfrent sur le dos des entreprises" qui n’a guère de sens … car les entreprises, leur appartiennent, et se gaver au dépend des entreprises ressemblerait un peu à scier la branche sur laquelle ils sont assis).
- Pour infléchir la tendance, et faire augmenter la part ré-investie, aux dépend de la rémunération (directe) du capital, si c’est bien ce qu’il est souhaitable de faire, il peut y avoir plusieurs moyens. Augmenter le rendement des investissements (par exemple en baissant le coût du travail, ou des impôts et taxes, ou de l’énergie, ou des matières premières, …) est une piste, mais pas forcément la seule à considérer (baisser le coût du capital -les taux d’intérêt-, ou améliorer la répartition de son allocation en sont d’autres, par ex. et ce ne sont pas toujours les mêmes acteurs économiques qui peuvent influencer ces évolutions). Et en échange d’une telle diminution, qu’il y ait quelques engagements de vraiment infléchir la répartition entre investissement et rémunération directe du capital, par ceux en mesure de l’influencer, ne me semble pas complètement absurde.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#780 08/03/2014 16h05 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   35 

GoodbyLenine a écrit :

Je ne crois pas que cet aspect ait un impact (et expliquerait l’évolution 1/3-2/3  vers 2/3-1/3), car le montant des investissements des entreprises pris en compte ne doit pas être limité aux investissements autofinancés, mais bien être le total des investissements qu’on retrouve en compta, indépendamment de l’évolution du montant des dettes financières des entreprises.

Je ne suis pas sûr d’où viennent ces chiffres 1/3 vs 2/3. Une rapide recherche donne ce rapport du Sénat où l’on constate que la part des dividendes versés dans la VA est plutôt inversement corrélée à la part d’intérêts versés (ce qui semble logique, ce sont juste des changements dans la façon de rémunérer le capital).

GoodbyLenine a écrit :

si on constate que la part de la rémunération du capital a beaucoup augmenté au dépend de la part consacrée à l’investissement

Cette phrase est un non-sens : la part consacrée à l’investissement est une rémunération du capital. Quand Orange ou Total utilise une part de son bénéfice pour investir plutôt que de le distribuer, cet argent augmente la valorisation de l’entreprise (c’est un actif en plus au bilan) et partant de là enrichie ses actionnaires (qui matérialiseront ce gain sous forme de plus-value à la revente)

Hors ligne

 

#781 08/03/2014 16h44 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1084 

@Betcour, cf votre second point, il me semble que vous n’avez pas lu :

GoodbyLenine a écrit :

- Les richesse produites sont ensuite distribuées entre la rémunération du travail, l’investissement (qui représente en fait un ajout au capital déjà utilisé pour produire, donc rémunère en fait indirectement le capital, mais à long terme), et la rémunération (directe et à court terme) du capital (par des dividendes). Rémunérer trop le capital, ou le travail, ou investir trop ou pas assez (dans certaines entreprises et contextes, il faut investir beaucoup, dans d’autres très peu, pour utiliser le capital de manière optimale), ça revient à mal allouer les capitaux et à diminuer l’efficacité globale du  système.

J’ai l’impression que nous ne sommes pas en désaccord sur le fond, et je ne crois pas que ma phrase soit un non-sens.
Vous serez aussi sans doute d’accord avec moi sur le fait que distribuer 1€ à l’actionnaire ou investir 1 €uro dans l’entreprise n’a pas exactement le même impact : l’impact dépend de la pertinence de l’investissement, donc du fait que ce capital sera plus ou moins bien employé.

Si un acteur économique accepte de déplacer l’allocation d’un certain capital sur laquelle il peut influer (par ex. le montant des charges permettant de financer la politique familiale), est-ce si absurde qu’il demande à un autre acteur de déplacer lui-aussi l’allocation d’un certain capital sur laquelle il peut influer (l’allocation de la part de richesse créée par l’entreprise, entre réinvestissements et distribution sous forme de dividende) ?


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#782 08/03/2014 16h53 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   74 

GoodbyLenine a écrit :

Les choses ne sont pas si compliquées :
- Pour produire des richesses, il faut du capital et du travail (au moins).

Bonjour GBL,

Ce que je souhaite, c’est une fiscalité européenne pour nos entreprises, sans oublier les banques "nationales" qu’il faut commencer à déconnecter de leurs Etats. Ceci obligera une grande partie de nos politiques d’arrêter de raisonner franco-français.

Concernant les richesses, il faut du capital, mais du travail, je me le demande dans certains cas, quand on voit que les 1400 milliards qui dorment en Assurance Vie rapportent à 2,5% environ 35 milliards par an en dormant.

A+

CPAulus

Hors ligne

 

#783 08/03/2014 19h04 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1084 

Certes, on peut souhaiter une fiscalité européenne, et plein d’autres choses. Mais pour obtenir ceci, il faudra d’abord convaincre et mettre d’accord beaucoup de monde…. et ce n’est pas forcément en relation directe avec le thème de cette discussion.

Considérez-vous que ces 35 Mds€uros n’ont nécessité aucun travail de personne ?
Pas moi, je pense qu’il y a bien ici :
  1400Mds€ de capital immobilisé + travail de certaines personnes = création de richesses
et ensuite :
  richesses créées = rémunération du travail + rémunération du capital immobilisé.
(avec : rémunération du travail = frais de gestion, entre autres…)

Je ne suis guère intéressé par le thème s’enrichir en dormant, et par exemple ses aspects moraux.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#784 09/03/2014 03h30 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   35 

GoodbyLenine a écrit :

@Betcour, cf votre second point, il me semble que vous n’avez pas lu

Effectivement, mais dans ce cas il faudrait plutôt parler de rémunération immédiate vs réinvestissement (les deux étant une rémunération du capital)

Si un acteur économique accepte de déplacer l’allocation d’un certain capital sur laquelle il peut influer (par ex. le montant des charges permettant de financer la politique familiale), est-ce si absurde qu’il demande à un autre acteur de déplacer lui-aussi l’allocation d’un certain capital sur laquelle il peut influer (l’allocation de la part de richesse créée par l’entreprise, entre réinvestissements et distribution sous forme de dividende) ?

Le soucis est qu’on part du postulat que les entreprises sous-investissent pour distribuer plus de dividendes : ce n’est pas démontré (probablement parce que ça n’est, sauf cas particuliers, pas le cas !). Forcer des entreprises à investir plus semble économiquement contre productif : on va gâcher des capitaux dans des projets peu rémunérateurs ou aventureux, alors que cet argent pourrait être redistribué et réinvesti ailleurs dans de meilleurs projets.

Distribuer des dividendes n’est pas foncièrement négatif : au contraire, cela permet de faire recirculer des capitaux pour mieux les allouer. Quand on voit les montagnes de cash sur lesquelles sont assises Apple, Google ou Microsoft, on se dit qu’il est bien dommage que cet argent ne soit pas reversé aux actionnaires qui iraient les employer de façon plus productive ailleurs.

Hors ligne

 

#785 09/03/2014 05h36 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1084 

Certes "distribuer des dividendes n’est pas foncièrement négatif", mais je ne pense pas qu’il soit forcément dans l’intérêt général (de tous les citoyens français) de diminuer les impôts/taxe des entreprises en les incitant à aller investir le surplus de profit qu’elles pourront dégager en conséquence dans leur filiale en Asie (par exemple), sauf cas vraiment particulier. Donc leur demander quelque chose en échange, qui aille dans l’intérêt général en France (tout ne leur laissant bien entendu le choix des projets sur lesquels investir, si c’est des investissements) me semble assez légitime….

Les montagnes de cash de  sociétés comme Apple, Google ou Microsoft ne sont pas facilement distribuables, au moins pour une grande partie de ce cash, car il faudrait d’abord le rapatrier à la maison mère, et payer pas mal de taxes/impôts en conséquence… L’optimisation fiscale à aussi quelques limites smile.   Sans oublier que les managers y perdraient le contrôle de ce cash, et que les gros actionnaires semblent préférer le laisser où il est (sinon, ils forceraient le management à le rapatrier et à le distribuer), donc semblent considérer qu’ils ne pourraient pas vraiment l’employer de façon plus productive ailleurs.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#786 09/03/2014 09h47 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   74 

GoodbyLenine a écrit :

Certes, on peut souhaiter une fiscalité européenne, et plein d’autres choses. Mais pour obtenir ceci, il faudra d’abord convaincre et mettre d’accord beaucoup de monde…. et ce n’est pas forcément en relation directe avec le thème de cette discussion.

Bonjour GBL,

Pour moi, la fiscalité européenne des entreprises est justement le sujet. Il n’y a pas si longtemps certains membres de notre gouvernement souhaitaient se rapprocher de l’Allemagne pour commencer à bâtir les fondations de cette fiscalité. Malheureusement ce n’est plus la priorité actuellement.
Personnellement, j’en ai un peu marre de certains politiciens en France qui veulent dicter leur loi aux entreprises plutôt que de gérer leurs finances en dépensant moins et mieux. Naturellement, beaucoup ne souhaitent pas cette fiscalité européenne vu leur perte de pouvoir direct et rament en sens contraire.

A+

CPAulus

Hors ligne

 

#787 29/05/2014 09h48 → Francois Hollande président...

Administrateur
Réputation :   1309 

Merci François de nous avoir simplifié la vie :

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/2_ir-2014.gif

Gràce à toi j’ai cessé mon activité principale et l’expatriation pour quitter ce pays de fou me tend les bras…

Hors ligne

 

#788 29/05/2014 09h59 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   231 

Et encore, il manque la colonne "au barème", non ? big_smile

En ligne

 

#789 29/05/2014 10h46 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   214 

Ces gens sont des malades (au sens clinique du terme)! S’imaginent-ils que comme eux, nous n’ayons que de l’administratif a faire? Ils ont du être maltraites quand ils étaient petits c’est pas possible… Bon courage a ceux qui restent, je ne suis pas prêt de revenir.

Dernière modification par Wawawoum (29/05/2014 10h47)

Hors ligne

 

#790 29/05/2014 11h06 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   21 

C’est clair que ce document cerfa des imputations m’a rendu dingue également…la déclaration est devenue au fil du temps une vraie usine à gaz….qu’ils viennent me voir s’il y a des erreurs!


Parrain Bourse Direct (50€ filleul), Boursorama Banque (80€ mini), Linxea - courtier AV (à voir selon l'offre du moment).  Me contacter par MP, merci !

Hors ligne

 

#791 29/05/2014 13h00 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   128 

Discussion récente avec une de mes banques : les grands réseaux (BNP, CA, …) ont envoyé des émissaires à Bercy pour leur expliquer que les nouvelles règles fiscales sur le patrimoinent étaient trop complexes, et que l’établissement d’un document reprenant l’historique des transactions et des plus-values allait nécessiter un certain nombre d’heures de travail, potentiellement pour rien si les règles changeaient de nouveau.

Réponse du ministère : ce n’est pas votre problème, c’est celui de votre client (= le contribuable, nous).

Elles se sont quand même exécutées, car il y a un risque manifeste qu’en cas de différend entre la banque et un client suite à un contrôle fiscal malheureux, la banque soit mise en tort devant les tribunaux.

Hors ligne

 

#792 27/06/2014 10h00 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   421 

Mon Dieu ils sont devenus fous…

Taxe de 10 euros par nuit d’Hôtel en Région Parisienne… Le dernier atout de la France (et son hôtellerie n’était pourtant pas brillante) qu’on saborde.

La droite qui veut concurrencer Brandebourg et prendre 10% du capital de la Coface (ils veulent faire quoi avec 10% ???).

Tous plus tarés les uns que les autres, complètement irrécupérables.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#793 27/06/2014 10h06 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   128 

Ils n’avaient pas pourtant annoncé récemment en grande pompe vouloir 100 millions de touristes en plus ou quelque chose de ce genre ?

Pas très cohérent tout cela…

Hors ligne

 

#794 27/06/2014 10h08 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   51 

bifidus a écrit :

Mon Dieu ils sont devenus fous…

Taxe de 10 euros par nuit d’Hôtel en Région Parisienne… Le dernier atout de la France (et son hôtellerie n’était pourtant pas brillante) qu’on saborde.

La droite qui veut concurrencer Brandebourg et prendre 10% du capital de la Coface (ils veulent faire quoi avec 10% ???).

Tous plus tarés les uns que les autres, complètement irrécupérables.

Les touristes ne votent pas.

Hors ligne

 

#795 27/06/2014 10h13 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   421 

Ca ne va pas toucher que les touristes, les vrp, les relogés sociaux…

Avant qu’on ne me fasse un procès d’intention, j’ai très bien compris que c’était un plafond (500% d’augmentation quand même) mais si il y a un tel plafonds (les 2 euros en idf c’est pas un plafond) c’est que certains élus de communes sans doute très bien gérées l’on demandé pour l’appliquer.


Le pouvoir doit se définir par la possibilité d'en abuser

Hors ligne

 

#796 27/06/2014 10h22 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   56 

Bonjour

L’ensemble du territoire est touché par la hausse de la taxe de séjour, en catégories 3,4 et 5 étoiles.
La TS sera dorénavant de 5 € pour un 3 étoiles au lieu de 1€ auparavant.

L’ile de France "bénéficie" d’un traitement de faveur avec une super taxe de 2€ à rajouter à la première.

Il est sûr que la TS n’avait pas évolué depuis de nombreuses années, mais multiplier par 5 voire 7 une taxe est proprement aberrant. Mais cela rejoint une logique(?) tout à fait à la mode: taxer les activités non transférables à l’étranger. En oubliant toute fois que les touristes peuvent, eux, aller ailleurs.

Le secteur de l’hôtellerie en France est très fragile et cela risque de mettre nombre d’établissements en difficulté mais pas seulement. C’est toute la chaine de dépenses liées au tourisme qui peut être touchée: restaurants, parcs d’attractions, visites en tout genre car le budget des ménages n’est pas extensible à l’infini.

Si mes souvenirs sont bons, le secteur du tourisme pèse 7% du PIB français. Une bagatelle!

Mafo


Travail: 750 h/an. Siestes, voyages et loisirs le reste du temps…

Hors ligne

 

#797 27/06/2014 10h32 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   51 

J’ai souvent payé des taxes de séjour pendant mes vacances et je n’ai jamais choisi une destination en fonction d’une taxe de séjour.

Je pense que la présence de roms dans le métro et d’une véritable cours des miracles autour des lieux touristiques fait plus de tort à notre offre touristique.

Hors ligne

 

#798 27/06/2014 10h43 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   132 

On est plus proche du poulet sans tête qui court dans tous les sens que d’un gouvernement.

Mais bon, tout cela était dans les programmes, dans les déclarations, dans les CV, bien avant les élections.
Parfaitement prévisible.

On va relancer le logement => paf Duflot.
On va faire baisser le chômage => paf loi sur la pénibilité + loi sur les stages + loi sur sur les temps partiels
"Je suis le ministre de l’hospitalité industrielle" => On va bouter Mittal hors de France, Alstom, …
On ne va pas diviser les Français => paf GPA/PMA/tralala
On va relancer la place de Paris => paf MIF2, on continue la TTF, taxe sur les salaires à 75%, l’ennemi c’est la finance…
Stabilité fiscale => paf petite annonce sur la rétroactivité de tel prélèvement (bon finalement on le fait pas, c’était juste pour voir si vous dormiez)
On va relancer le tourisme => paf on augmente la taxe de séjour


On voit bien qu’ils sont totalement incapable de faire les liens entre causes et effets. C’est quand même pas anodin.

Dernière modification par Igorgonzola (27/06/2014 10h43)

Hors ligne

 

#799 27/06/2014 10h45 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   25 

Alexis92 a écrit :

J’ai souvent payé des taxes de séjour pendant mes vacances et je n’ai jamais choisi une destination en fonction d’une taxe de séjour.

Je pense que la présence de roms dans le métro et d’une véritable cours des miracles autour des lieux touristiques fait plus de tort à notre offre touristique.

Sûr que payer plus cher dans un environnement où la sécurité se dégrade… est un atout de plus.


"Écoute le conseil des autres et suis le tien"   Ninaperf est mon outil

Hors ligne

 

#800 27/06/2014 10h54 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   88 

Alexis,

On a deja eu des echanges, mais je suis désolé, quand vous partez a 5 la taxe représente deja 5% de la location de votre lieux de vacances.
Si elle passe a 5€ par jour/personne, ca représente juste 25% de plus sur le prix de la location.

Et 10€ par personne par nuit sur Paris soit 50€ de plus
( et je compte par le prix du parkign et tout quanti… )

Bien il y a beaucoup de coin sympas dans la France profonde

Je peux vous dire que l’ensemble des Taxes/Couts sur le pigeons de vacanciers ont deja changé
notre facon de prendre des vacances… Pas parceque je n’ai pas les moyens, mais simplement parceque je refuse cette facon de procéder.

Mais je vous suis, il y a encore une sacré marge de taxation possible. En plus les faits sont tétus et on voit bien que cette frénésie de taxes produits largement le résulat escompté.

Dernière modification par coyote (27/06/2014 10h55)

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech