Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#701 10/02/2014 15h43 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1078 

Le statut de la fonction publique date largement d’une autre époque. Cependant, ceux qui s’y sont engagés l’ont fait en connaissance de cause (encore que depuis, bien souvent des "améliorations" -pas forcément toutes légitimes- soient intervenues), et il faut éviter de les spolier (… mais aussi limiter certains abus).

A mon avis il faudrait :
   1) arrêter de le perpétuer là où il n’est pas justifié : une grande partie des tâches réalisées par des fonctionnaires sous statut pourrait fort bien être réalisées par des salariés "normaux", avec un CDI (statut déjà très protecteur !). Donc : stop aux embauches de fonctionnaires sur tous ces postes (et stop à ces concours infantilisants).
   2) examiner la situation de ceux qui ont déjà le statut de fonctionnaire (au minimum dans toutes les fonctions où ce statut n’a guère de justification), pour ne pas les spolier, mais aussi pour faire cesser certains abus qui ne sont pas justifiés. Chaque personne concernée devrait pouvoir choisir entre rester fonctionnaire (avec un statut qui aurait perdu certains avantages peu justifiés) ou de devenir salarié non fonctionnaire.

L’objectif doit être de rendre efficace ce qui ne l’est pas, de cesser ce qui ne sert à rien ou à pas grand chose, d’utiliser les ressources là où il y a vraiment des besoins. Même avec une fonction publique pléthorique en France, force est de constater qu’il y a des secteurs où il manque des ressources… et d’autres avec des ressources qui ne servent pas à grand chose, et aucun mécanisme efficace pour résorber ce gâchis (que de +en+ de citoyens/payeurs voient et acceptent de -en-).

De telles réformes ont déjà eu lieu, dans de nombreux autres pays (dont certains avec un état providence autant développé qu’en France, comme en Scandinavie), sans nécessairement générer une diminution des services rendus aux citoyens.

Une telle réforme a déjà eu lieu au sein par exemple de ce qui était la DGPT et qui est devenu à présent Orange France, où le % de "fonctionnaires sous statut" a diminué, et diminuera encore.

Une telle réforme est donc possible, sans nécessairement devoir ré-inventer la roue. Bien évidemment, elle n’est pas "facile" à faire, elle mettra du temps, et elle comportera des erreurs (le moins possible si on tire bien les leçons de ceux qui ont déjà essayé de faire la même chose).

Si une telle réforme n’est pas lancée de manière franche et transparente, je ne suis même pas sur que ça serait à l’avantage des fonctionnaires (et assurément ça ne serait pas dans l’intérêt général), qui verront leurs conditions de toute manière rabotées petit à petit, et parfois en dépit du bon sens. Est-ce vraiment rendre service à quelqu’un de lui faire effectuer un travail où il n’utilise qu’une faible partie de ses capacités, où il est conscient que l’utilité de son labeur n’est pas nécessairement au top (pour tout un éventail de raisons), mais où il est impuissant à changer, car enfermé dans son statut (et tremblant d’en perdre certains aspects) ?

Ce n’est pas en stigmatisant les avantages de tel autre que le débat avancera. C’est plutôt en faisant prendre conscience aux personnes intéressées (ici les fonctionnaires) que le statut-quo leur annonce inévitablement des jours sombres (s’il faut vraiment, et à regret,  passer aux mesures ’chirurgicales’) qu’il faudrait procéder, et les motiver pour eux-même proposer des changements (qui iraient dans l’intérêt général)…

PS en guise de boutade : Pourquoi ne pas remplacer une partie (petite au début, genre 1%, mais augmentant chaque année ensuite, jusqu’à par ex 10-20%) de la rémunération des fonctionnaires par un montant indexé sur le déficit public ou le montant de la dette (leur rémunération augmentant si les déficit/dette diminuent) ? Ca pourrait en motiver certains, et ça ne serait pas bien différent de la participation aux bénéfices ou l’intéressement des salariés.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#702 10/02/2014 16h41 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   29 

roudoudou a écrit :

eh non les fonctionnaires ne gagnent pas moins* que dans le privé mais un peu plus (…)

(*) en moyenne, primes et avantages inclus

Avant de savoir si  c’est vrai ou non, il faudrait savoir ce que ça veut dire. "Les fonctionnaires" gagnent des montants extrêmement variables, "dans le privé" on gagne des montants extrêmement variables. Il est difficilement contestable qu’un assistant coiffeur gagne moins qu’un président de chambre à la Cour de Cassation, et qu’un gardien de police municipale gagne moins qu’un cadre dirigeant dans le secteur bancaire. Une fois qu’on a dit ça, on n’a pas dit grand chose.

On peut quand même faire des comparaisons :

* soit comparer des moyennes (ou des médianes), avec les problèmes méthodologiques que ça pose (la typologie des emplois n’étant évidemment pas la même dans la fonction publique et dans le privé) ;

* soit comparer des emplois raisonnablement interchangeables, tant est qu’on arrive à en trouver des exemples -et en pratique il doit y en avoir pas mal des exemples : professeurs du public vs professeurs du privé par exemple. La réponse risque bien sûr de varier d’un type d’emploi à un autre et m’intéresse, parce que je ne la connais pas bien a priori.

Avant de commenter une assertion comme celle que j’ai citée, il convient de s’assurer qu’elle est vraie ; et avant de s’assurer qu’elle est vraie, il vaut mieux dans un premier temps se demander ce qu’elle veut dire exactement.

Hors ligne

 

#703 10/02/2014 16h50 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   36 

GoodbyLenine a écrit :

1) arrêter de le perpétuer là où il n’est pas justifié : une grande partie des tâches réalisées par des fonctionnaires sous statut pourrait fort bien être réalisées par des salariés "normaux", avec un CDI (statut déjà très protecteur !). Donc : stop aux embauches de fonctionnaires sur tous ces postes (et stop à ces concours infantilisants).

Rationaliser. Je puis vous assurer que dans certains secteurs, c’est une réforme (lente) qui est en cours, les plus réfractaires et les plus "mobilisateurs" en termes de nuisances (grèves…) meurent de leur belle mort et "on" attend patiemment qu’ils partent d’eux mêmes, par le biais des mutations ou à la retraite pour ne pas avoir à les remplacer ensuite aux postes qu’ils occupent. C’est peut-être peu visible de l’extérieur, mais sur au moins trois ministères que je côtoie, c’est une application méthodique de cette stratégie qui est mise en place depuis déjà quelques années. Vous seriez surpris de voir à quel point dans certains secteurs les choses ont changé et les coûts amoindris en terme de ratio qualifications/ancienneté/tâches attribuées/productivité.   

GoodbyLenine a écrit :

2) examiner la situation de ceux qui ont déjà le statut de fonctionnaire (au minimum dans toutes les fonctions où ce statut n’a guère de justification), pour ne pas les spolier, mais aussi pour faire cesser certains abus qui ne sont pas justifiés. Chaque personne concernée devrait pouvoir choisir entre rester fonctionnaire (avec un statut qui aurait perdu certains avantages peu justifiés) ou de devenir salarié non fonctionnaire.

Comme dit une fois par IH sur ce forum, hormis les ministères régaliens et l’éducation nationale qui mériterait un "dépoussiérage" (ou un "dégraissage"… du mammouth)… le fonctionnariat n’a plus tellement de raison d’être, j’en conviens parfaitement.


GoodbyLenine a écrit :

De telles réformes ont déjà eu lieu, dans de nombreux autres pays (dont certains avec un état providence autant développé qu’en France, comme en Scandinavie), sans nécessairement générer une diminution des services rendus aux citoyens.

là est le point sensible. Cela nécessiterait d’être adroit, et de pouvoir rester inflexible face à des intérêts locaux. Tel tribunal d’instance avec une activité atone qui ferme et c’est une levée de boucliers de la baronnie locale, telle recette du trésor public et c’est une horde municipale qui vocifère au meurtre et à l’abandon.
Composer, le plus difficile des arts quant on doit opérer des choix difficiles.

GoodbyLenine a écrit :

Si une telle réforme n’est pas lancée de manière franche et transparente, je ne suis même pas sur que ça serait à l’avantage des fonctionnaires (et assurément ça ne serait pas dans l’intérêt général), qui verront leurs conditions de toute manière rabotées petit à petit, et parfois en dépit du bon sens.

Assurément, nous sommes nombreux à en être conscients. Comme par hasard, il s’agit de ceux appartenant aux ministères régaliens. Nous subissons cette inconstance, et sommes les premiers à déplorer les abus qui rejaillissent sur tout le monde et font naître des commentaires constellés de poncifs comme lus au fil de cette discussion.

GoodbyLenine a écrit :

PS en guise de boutade : Pourquoi ne pas remplacer une partie (petite au début, genre 1%, mais augmentant chaque année ensuite, jusqu’à par ex 10-20%) de la rémunération des fonctionnaires par un montant indexé sur le déficit public ou le montant de la dette (leur rémunération augmentant si les déficit/dette diminuent) ? Ca pourrait en motiver certains, et ça ne serait pas bien différent de la participation aux bénéfices ou l’intéressement des salariés.

Vous n’y pensez pas : des fonctionnaires moins rémunérés, ce sont des fonctionnaires qui  consomment moins, en plus du reste on va encore nous accuser de plomber la croissance !

Hors ligne

 

#704 10/02/2014 17h25 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   15 

Sujet qui a totalement dérivé…
Quel est le lien entre les fonctionnaires et F.Hollande président ?
Sujet qui est devenu sans aucun intérêt…

Hors ligne

 

#705 10/02/2014 17h27 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   51 

Cette file est le miroir du forum politique de Boursorama, la xénophobie en moins.

Hors ligne

 

#706 10/02/2014 17h32 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   29 

titoux a écrit :

Sujet qui a totalement dérivé…

Bof, je suis allé regarder le post initial du sujet, qui n’était pas particulièrement centré sur la personnalité de François Hollande.

Il me semble que sous le titre assez généraliste de ce fil on peut mettre tout ce qui est de-café-du-commerce et raisonnablement en rapport avec les décisions politiques prises en France, puisqu’il est communément admis -et probablement exact- que le président de la République joue un rôle décisionnel central dans ce domaine. Quand Mme Lebranchu annonce sur une grande radio que les salaires des fonctionnaires "ne seront pas gelés jusqu’à la fin de la mandature", il est hautement probable que le président Hollande a validé cette prise de parole.

Dernière modification par GillesDeNantes (10/02/2014 17h36)

Hors ligne

 

#707 10/02/2014 17h49 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1078 

@christian : Je ne peux m’empêcher de trouver un certain nombre de vos réactions largement déconnectées de la phrase de mon texte que vous citez….

Je suis convaincu que vous êtes nombreux à en être conscient (il faudrait être aveugle), et qu’il y a de multiples actions pour améliorer la situation au sein de la fonction publique. Ce qu’il vous faut néanmoins comprendre, c’est qu’on est encore très très loin du compte et de ce qui est nécessaire, voire indispensable. Il faut certes du doigté, mais quand la situation ne supporte plus les réformes avec doigté, il faut un électrochoc plus fort, ou il est à craindre que des réformateurs sans doigté n’imposent autre chose (et peu de monde y gagnerait)…

Par exemple, sur le peu que j’ai pu voir des activités d’un ministère régalien (la Justice), c’est presque une révolution qui semble nécessaire au niveau de l’efficacité et de l’évolution des mentalités (entre process archaïque, personnel débordé parce que déresponsabilisé et incapable d’initiative et de tri entre accessoire et essentiel, corporatisme et copinage). J’espère que les autres n’en sont pas là…

L’argument "des fonctionnaires moins rémunérés, ce sont des fonctionnaires qui  consomment moins, en plus du reste on va encore nous accuser de plomber la croissance !" me semble vraiment de mauvaise foi. Autant distribuer des billets de 500€ à la sortie du métro, si le but est juste de faire consommer plus, sans aucun souci d’efficacité et d’intérêt général. C’est aussi faire peu de cas des "payeurs"… There is no free lunch, même pour un fonctionnaire, même régalien.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#708 10/02/2014 18h07 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   25 

La difficulté avec ce type de discussion, c’est que dès l’on dit qu’il faudrait revoir le mode de fonctionnement du service public, on est immédiatement taxé d’être un ultra-libéral voulant brûler du fonctionnaire.

Je n’ai pas vu le fameux reportage d’hier soir, et je ne doute pas une seconde qu’il faisait ressortir les pires écarts de la fonction publique, mais les quelques éléments dont j’ai entendu parler aujourd’hui ne m’étonnent pas.

Quelques réflexions :

- je ne connais pas la véracité de cette expression, mais j’ai cru comprendre que chaque administration possédait sa propre "interface" informatique, ce qui fait qu’à chaque fois que des informations doivent être rentrées dans les systèmes informatiques de l’Etat, il n’est pas rare d’avoir à rentrer ces information dans cinq ou six systèmes différents. Si cela est vrai, je n’ai qu’une chose à dire, vive les économies d’échelle. J’ai du mal à croire qu’il est impossible d’unifier les différents systèmes informatiques de l’Etat, même s’il convient d’éviter les problèmes récents de système de paiement des salaires des militaires.

- le forum connaît bon nombre de libéraux. J’ai eu à m’inscrire il y a près d’un an en professionnel libéral. L’URSSAF, RSI et autres administrations dont je dépends, sont mal gérées. C’est un fait. Rien que pour m’inscrire à l’URSSAF, 3 recommandés, deux déplacements sur place. Je ne parle pas de ma couverture santé, car malgré le montant élevé de mes cotisations, je n’ai toujours pas de Carte Vitale à jour. On ne peut pas me faire croire que, là aussi, il n’y a pas mieux à faire.

- d’ailleurs, je pense que l’URSSAF pourrait largement s’inspirer de ce qui est fait ailleurs. Cela plaît rarement quand je fais la remarque, mais le service public le mieux géré selon moi est celui des impôts. Certes, cela est souvent douloureux pour mes finances, mais payer mes impôts et déclarer mes revenus sont deux activités qui ne posent aucun problème, eu égard à la qualité du développement du site des impôts. Dommage que ce système ne soit pas étendu à d’autres administrations.

- je ne m’explique pas que le nombre de fonctionnaires continue toujours à augmenter, dans un monde où, normalement, les tâches sont de plus en plus automatisées. Là aussi, c’est un fait.

Mon impression n’est pas vraiment qu’il y a une "haine" du fonctionnaire, mais plutôt que les frustrations sont dues à l’incompréhension.
Chaque statut a ses avantages. Chacun ses inconvénients. Bien sûr, mes croyances personnelles me laissent à penser qu’on pourrait faire mieux avec moins d’Etat, et que ce dernier n’a pas vocation à se retrouver dans chacun des aspects de ma vie.

Hors ligne

 

#709 10/02/2014 18h10 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   96 

christian a écrit :

roudoudou a écrit :

nb : eh non les fonctionnaires ne gagnent pas moins* que dans le privé mais un peu plus (ca me rappelle la Grèce avant la mise sous tutelle)

(*) en moyenne, primes et avantages inclus

primes qui sont bien entendu prises en compte pour leur retraite…
ah non ? Tiens, c’est pas comme dans le privé ?

Encore cette propension à cracher sur la fonction publique, à grand coup de reportages de fosse à purin
Eh dites, il me semble que dans les années 80 c’était plutôt la honte d’intégrer la fonction publique ? Avancement à la ramasse et plafonnement indiciels (catégories C par exemple), travail souvent manuel et/ou peu valorisant (la honte), les retraites qui n’étaient pas mirobolante en raison justement de ces plans de carrières assez rapidement embouchés (d’ou le calcul sur 25 ans).
Le privé, diantre, c’était l’avenir, l’informatique toussa toussa…

Aujourd’hui, c’est devenu un repère de nantis abominables, gavés de privilèges ? ça se bousculait pas trop au portillon à une certaine époque..

Je comprends mieux maintenant les années 40 sous l’occupation. Un mal bien français.

Je ne vois pas le lien avec les années 1940, vous exagerez… fortement…!

Mon commentaire est mesuré et factuel, le votre transpire l’emotionnel, essayez de vous calmer.

Pour le travail "manuel et peu valorisant" vous devriez regarder le reportage, je parle surtout des agences et c’est celles qui sont visées particulièrement dans le reportage, le travail est loin d’y etre "ininteressant" les salaires loin d’etre bas (juristes junior payés entre 40 et 54K de salaire annuel brut, vous voulez le chiffre du privé ?). Le responsable de l’agence est payé 8000 € nets par mois (salaire de certains DAF de PME moyennes)

Cela ne remet pas en cause le fait que certains fonctionnaires sont payés au lance pierre avec des travaux ingrats (d’ailleurs je n’en parle pas).

Mais cela n’interdit pas la critique constructive (mon message).

Dernière modification par roudoudou (10/02/2014 18h11)

Hors ligne

 

#710 10/02/2014 18h10 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   36 

GoodbyLenine a écrit :

L’argument "des fonctionnaires moins rémunérés, ce sont des fonctionnaires qui  consomment moins, en plus du reste on va encore nous accuser de plomber la croissance !" me semble vraiment de mauvaise foi. Autant distribuer des billets de 500€ à la sortie du métro, si le but est juste de faire consommer plus, sans aucun souci d’efficacité et d’intérêt général. C’est aussi faire peu de cas des "payeurs"… There is no free lunch, même pour un fonctionnaire, même régalien.

c’était également une boutade en réponse à la votre, évidemment je n’étais pas sérieux en écrivant cela….

Hors ligne

 

#711 10/02/2014 18h12 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   96 

GillesDeNantes a écrit :

roudoudou a écrit :

eh non les fonctionnaires ne gagnent pas moins* que dans le privé mais un peu plus (…)

(*) en moyenne, primes et avantages inclus

Avant de savoir si  c’est vrai ou non, il faudrait savoir ce que ça veut dire. "Les fonctionnaires" gagnent des montants extrêmement variables, "dans le privé" on gagne des montants extrêmement variables. Il est difficilement contestable qu’un assistant coiffeur gagne moins qu’un président de chambre à la Cour de Cassation, et qu’un gardien de police municipale gagne moins qu’un cadre dirigeant dans le secteur bancaire. Une fois qu’on a dit ça, on n’a pas dit grand chose.

On peut quand même faire des comparaisons :

* soit comparer des moyennes (ou des médianes), avec les problèmes méthodologiques que ça pose (la typologie des emplois n’étant évidemment pas la même dans la fonction publique et dans le privé) ;

* soit comparer des emplois raisonnablement interchangeables, tant est qu’on arrive à en trouver des exemples -et en pratique il doit y en avoir pas mal des exemples : professeurs du public vs professeurs du privé par exemple. La réponse risque bien sûr de varier d’un type d’emploi à un autre et m’intéresse, parce que je ne la connais pas bien a priori.

Avant de commenter une assertion comme celle que j’ai citée, il convient de s’assurer qu’elle est vraie ; et avant de s’assurer qu’elle est vraie, il vaut mieux dans un premier temps se demander ce qu’elle veut dire exactement.

C’est un calcul fait par l’INSEE toutes les données sont disponibles sur leur site, le chiffre est cité dans le reportage.

Hors ligne

 

#712 10/02/2014 18h23 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   29 

roudoudou a écrit :

C’est un calcul fait par l’INSEE toutes les données sont disponibles sur leur site, le chiffre est cité dans le reportage.

Vous êtes gentil, mais je n’ai pas l’intention de regarder une vidéo de plusieurs dizaines de minutes pour y trouver une URL. Si le calcul est sur le site de l’INSEE il doit être possible de donner un lien URL vers la page où il est fait.

Hors ligne

 

#713 10/02/2014 18h32 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   29 

qdedroit a écrit :

(…)  fonctionnement du service public (…)

(…) pires écarts de la fonction publique (…)

Quelques réflexions :

(…) J’ai eu à m’inscrire il y a près d’un an en professionnel libéral. L’URSSAF, RSI et autres administrations dont je dépends, sont mal gérées. C’est un fait. Rien que pour m’inscrire à l’URSSAF, 3 recommandés, deux déplacements sur place. (…)

Attention à ne pas amalgamer deux thèmes, forcément liés, mais bien distincts : celui du service public et celui de la fonction publique. L’URSSAF est un service public, mais ses employés ne sont pas fonctionnaires - idem pour le RSI. Les révisions du statut ou des éléments de rémunération des fonctionnaires sont bien sûr des pistes à considérer si on s’intéresse à faire évoluer le service public, mais ce ne sont pas les seules et elles sont absolument inopérantes sur l’URSSAF ou sur les organismes de sécurité sociale.

Hors ligne

 

#714 10/02/2014 18h44 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   36 

GoodbyLenine a écrit :

Je suis convaincu que vous êtes nombreux à en être conscient (il faudrait être aveugle), et qu’il y a de multiples actions pour améliorer la situation au sein de la fonction publique. Ce qu’il vous faut néanmoins comprendre, c’est qu’on est encore très très loin du compte et de ce qui est nécessaire, voire indispensable. Il faut certes du doigté, mais quand la situation ne supporte plus les réformes avec doigté, il faut un électrochoc plus fort, ou il est à craindre que des réformateurs sans doigté n’imposent autre chose (et peu de monde y gagnerait)…

à vous lire tous, l’essentiel de la dette et du déficit est entièrement imputable à la fonction publique.
Comme je l’ai dit plus haut, propos que j’assume en totalité, il me semble qu’il y a bien d’autres domaines ou les responsabilités pourraient être partagées quant au marasme budgétaire en France. Et ceci bien avant d’aller chercher la paille dans l’oeil du voisin. En passant, j’adresse un bonjour chaleureux à tous nos amis Suisses !

Hors ligne

 

#715 10/02/2014 19h02 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   25 

GillesDeNantes a écrit :

Attention à ne pas amalgamer deux thèmes, forcément liés, mais bien distincts : celui du service public et celui de la fonction publique. L’URSSAF est un service public, mais ses employés ne sont pas fonctionnaires - idem pour le RSI. Les révisions du statut ou des éléments de rémunération des fonctionnaires sont bien sûr des pistes à considérer si on s’intéresse à faire évoluer le service public, mais ce ne sont pas les seules et elles sont absolument inopérantes sur l’URSSAF ou sur les organismes de sécurité sociale.

Dans mon souvenir, un certain nombre des personnes travaillant à l’URSSAF était tout de même fonctionnaire, mais vous semblez mieux maîtriser ce sujet que moi.

De toute façon, mon message avait autant vocation à cibler les problèmes de dépenses publiques et les problèmes de la fonction publique.

Il n’en est pas moi que, selon moi, le fonctionnement de l’URSSAF semble problématique, pas que pour moi, mais pour la majorité des gens autour de moi. Cela a un impact terriblement néfaste sur l’activité, car le temps perdu pour régler ces problèmes (et il n’est pas négligeable, loin de là) n’est pas un temps productif. Et pour moi, une perte de temps constitue une réelle perte d’argent.

Hors ligne

 

#716 10/02/2014 19h04 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1078 

christian a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

Je suis convaincu que vous êtes nombreux à en être conscient (il faudrait être aveugle), et qu’il y a de multiples actions pour améliorer la situation au sein de la fonction publique. Ce qu’il vous faut néanmoins comprendre, c’est qu’on est encore très très loin du compte et de ce qui est nécessaire, voire indispensable. Il faut certes du doigté, mais quand la situation ne supporte plus les réformes avec doigté, il faut un électrochoc plus fort, ou il est à craindre que des réformateurs sans doigté n’imposent autre chose (et peu de monde y gagnerait)…

à vous lire tous, l’essentiel de la dette et du déficit est entièrement imputable à la fonction publique.
Comme je l’ai dit plus haut, propos que j’assume en totalité, il me semble qu’il y a bien d’autres domaines ou les responsabilités pourraient être partagées quant au marasme budgétaire en France. Et ceci bien avant d’aller chercher la paille dans l’oeil du voisin. En passant, j’adresse un bonjour chaleureux à tous nos amis Suisses !

Une forme de manipulation = "c’est pas moi, c’est les autres surtout", avec aucun chiffre, rien de concret… hum. Mais ici, qui donc l’utilise ???


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#717 10/02/2014 19h08 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1078 

qdedroit a écrit :

GillesDeNantes a écrit :

Attention à ne pas amalgamer deux thèmes, forcément liés, mais bien distincts : celui du service public et celui de la fonction publique. L’URSSAF est un service public, mais ses employés ne sont pas fonctionnaires - idem pour le RSI. Les révisions du statut ou des éléments de rémunération des fonctionnaires sont bien sûr des pistes à considérer si on s’intéresse à faire évoluer le service public, mais ce ne sont pas les seules et elles sont absolument inopérantes sur l’URSSAF ou sur les organismes de sécurité sociale.

Dans mon souvenir, un certain nombre des personnes travaillant à l’URSSAF était tout de même fonctionnaire, mais vous semblez mieux maîtriser ce sujet que moi.

De toute façon, mon message avait autant vocation à cibler les problèmes de dépenses publiques et les problèmes de la fonction publique.

Il n’en est pas moi que, selon moi, le fonctionnement de l’URSSAF semble problématique, pas que pour moi, mais pour la majorité des gens autour de moi. Cela a un impact terriblement néfaste sur l’activité, car le temps perdu pour régler ces problèmes (et il n’est pas négligeable, loin de là) n’est pas un temps productif. Et pour moi, une perte de temps constitue une réelle perte d’argent.

Les dirigeants et décisionnaires à l’URSAFF (et au RSI) ne seraient pas fonctionnaires ?
(gouvernance des URSAFF : Qui sommes-nous ?
            | Acoss.fr
son directeur actuel : ici)
(un Directeur d’une caisse du RSI : ici et ).

En ce qui concerne le RSI, je confirme : il est parfois très difficile d’arriver à …. leur faire accepter qu’on puisse leur verser une cotisation :). Je ne pense pas que cette réticence à encaisser des fonds soit motivée par l’intérêt général, ou le signe d’une organisation efficace ou d’une gestion des priorités même minimale.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#718 10/02/2014 19h11 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   36 

GoodbyLenine a écrit :

christian a écrit :

GoodbyLenine a écrit :

Je suis convaincu que vous êtes nombreux à en être conscient (il faudrait être aveugle), et qu’il y a de multiples actions pour améliorer la situation au sein de la fonction publique. Ce qu’il vous faut néanmoins comprendre, c’est qu’on est encore très très loin du compte et de ce qui est nécessaire, voire indispensable. Il faut certes du doigté, mais quand la situation ne supporte plus les réformes avec doigté, il faut un électrochoc plus fort, ou il est à craindre que des réformateurs sans doigté n’imposent autre chose (et peu de monde y gagnerait)…

à vous lire tous, l’essentiel de la dette et du déficit est entièrement imputable à la fonction publique.
Comme je l’ai dit plus haut, propos que j’assume en totalité, il me semble qu’il y a bien d’autres domaines ou les responsabilités pourraient être partagées quant au marasme budgétaire en France. Et ceci bien avant d’aller chercher la paille dans l’oeil du voisin. En passant, j’adresse un bonjour chaleureux à tous nos amis Suisses !

Une forme de manipulation = "c’est pas moi, c’est les autres surtout", avec aucun chiffre, rien de concret… hum. Mais ici, qui donc l’utilise ???

parce que vous, vous avez quelque chose de concret à part un reportage sur M6 ?

Dernière modification par christian (10/02/2014 19h11)

Hors ligne

 

#719 10/02/2014 19h21 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   36 

qdedroit a écrit :

Cela a un impact terriblement néfaste sur l’activité, car le temps perdu pour régler ces problèmes (et il n’est pas négligeable, loin de là) n’est pas un temps productif. Et pour moi, une perte de temps constitue une réelle perte d’argent.

un peu comme aujourd’hui avec les grèves des taxis, qui faisaient des opérations escargots partout en France ?
Suis-je bête : les gens qui em.. nnuient les honnêtes travailleurs (eux), qui les empêchent d’aller au boulot gagner leur croûte, ça ne peut être que d’horribles cégétistes de la fonction publique, en aucun cas des gens du privé. Ah non ? Les images à la télé en ce moment même (en plus de l’avoir subi concrètement dans le dep. 13 aujourd’hui) sont… impayables.

Hors ligne

 

#720 10/02/2014 19h22 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   96 

GillesDeNantes a écrit :

roudoudou a écrit :

C’est un calcul fait par l’INSEE toutes les données sont disponibles sur leur site, le chiffre est cité dans le reportage.

Vous êtes gentil, mais je n’ai pas l’intention de regarder une vidéo de plusieurs dizaines de minutes pour y trouver une URL. Si le calcul est sur le site de l’INSEE il doit être possible de donner un lien URL vers la page où il est fait.

C’est sur qu’en me parlant sur ce ton je vais aller perdre mon temps à vous mettre le lien ;-)

Hors ligne

 

#721 10/02/2014 19h23 → Francois Hollande président...

Modérateur
Réputation :   1078 

christian a écrit :

parce que vous, vous avez quelque chose de concret à part un reportage sur M6 ?

Oui : des rapports de la Cours des Comptes, depuis un certain nombre d’années.


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#722 10/02/2014 19h25 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   96 

D’ailleurs le reportage sur M6 (que vous decriez tant) cite et fait grandement allusion aux rapports que cite GBL.

Hors ligne

 

#723 10/02/2014 19h25 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   25 

christian a écrit :

Comme je l’ai dit plus haut, propos que j’assume en totalité, il me semble qu’il y a bien d’autres domaines ou les responsabilités pourraient être partagées quant au marasme budgétaire en France. Et ceci bien avant d’aller chercher la paille dans l’oeil du voisin. En passant, j’adresse un bonjour chaleureux à tous nos amis Suisses !

Cher Christian,

En préambule, je vous prie de m’indiquer si je me trompe.

Toutefois, la lecture de vos différents messages, et notamment la phrase de conclusion de celui cité, me force à m’interroger.

Souhaitez-vous nous faire croire, par un sous-entendu assez clair, que la source de nos problèmes serait l’immigration en France, quand quelques messages plus tôt vous nous faisiez comprendre que les critiques envers la fonction publique ne valait guère mieux que la France collaborationniste?

Non, ceux qui posent des questions, semble-t-il tout à fait légitimes, n’ont pas à en avoir honte. En revanche, vous procédez à l’invective, à l’affirmation sans preuve, et refusez le débat. Je ne suis pas sûr que cela serve (i) votre point de vue ou (ii) la qualité des débats.

[Edit: A la lecture de la réponse de GBL, je ne peux qu’encourager tout le monde à aller lire les rapports de la Cour des Comptes. Cette dernière, présidée alternativement par des hommes de droite ou de gauche, fait depuis des années un travail d’une exceptionnelle qualité, dont la valeur n’est égalée que par la rapidité avec laquelle il est oublié.]

Dernière modification par qdedroit (10/02/2014 19h27)

Hors ligne

 

#724 10/02/2014 19h26 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   34 

GillesDeNantes a écrit :

roudoudou a écrit :

C’est un calcul fait par l’INSEE toutes les données sont disponibles sur leur site, le chiffre est cité dans le reportage.

Vous êtes gentil, mais je n’ai pas l’intention de regarder une vidéo de plusieurs dizaines de minutes pour y trouver une URL. Si le calcul est sur le site de l’INSEE il doit être possible de donner un lien URL vers la page où il est fait.

http://www.insee.fr/fr/publications-et- … =FPORSOC13

http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/FPO … revenu.pdf

Cordialement

Hors ligne

 

#725 10/02/2014 19h27 → Francois Hollande président...

Membre
Réputation :   174 

Le salon des gentlemen smilesmilesmilesmile

Note au modérateur: j’ai bien noté que ce message n’apporte rien de concret mais s’il fait sourire au moins un forumeur se sera déjà ça. wink


«Voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. »Alfred De MUSSET

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech