Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#351 16/10/2016 07h22 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Salut Jeremy,

Certes la base du T3 2015 n’est pas favorable, mais bon, cela n’explique pas tout. La vérité, c’est que la crise perdure et que les récentes mises en chantier amorcent une timide reprise, mais que c’est poussif !
Heureusement, le Groupe sait s’adapté, du coup, ce T3 n’est pas si mauvais que cela. Si le T4 est du même jus, au 31/12,  le CA sera environ à  + 7%  / à 2015.
Ce qui laissera le temps, je l’espère, à la croissance organique de reprendre le relais pour 2017.

Bon Dimanche
Pandhore

Hors ligne

 

#352 16/10/2016 15h22 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   78 

Belle figure chartiste dans tous les cas ; le corner approchant, THEP va soit prolonger son trend haussier soit en sortir… ;  la croisée des chemins en quelque sorte…

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/8751_thep_at.png

@suivre
Bons trades
Stan

Dernière modification par stanny (16/10/2016 16h24)


stock picker de small caps only

Hors ligne

 

#353 20/10/2016 14h08 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour Stan,

N’ayant pas de compétence en analyse graphique, je m’en remet humblement au fondamentaux, et AMHA, ils sont bons et prometteurs.
A J+4 après résultats CA T3, on peut dire qu’ils sont accueillis normalement, Thermador Groupe fait ce qu’il a toujours fait, et sur le long terme, que c’est payant !

Vidéo de G.Robin  suite à l’European Large & Midcap Event du 5 et 6 Octobre :

Guillaume Robin Pdg Thermador : "Nous ne faisons pas la course à la taille" - La Bourse et la Vie

A bientôt
Pandhore

Hors ligne

 

#354 20/10/2016 14h34 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   10 

Bonjour

Voici ce qu’en pense PORZAMPARC

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9148_capture_de769cran_2016-10-20_a768_142141.png

et bforbank

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9148_capture_de769cran_2016-10-20_a768_142834.png

A l’échelle de temps hebdo la rentrée dans le nuage ichimoku, zone d’incertitude, n’incite pas à prendre position

http://www.devenir-rentier.fr/uploads/9148_capture_de769cran_2016-10-20_a768_143051.png

Hors ligne

 

#355 21/10/2016 13h05 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

Article sur paru dans l’essor suite à l’intégration de Nuair chez Sectoriel:

Sectoriel acquiert Nuair et s’agrandit

Bon WE
Pandhore

Hors ligne

 

#356 30/11/2016 10h33 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

Paru sur Boursier.com

Thermador Groupe : Réaction tardive…
Publié le 17/11/2016 à 18h29
(Boursier.com) — Environnement. Le distributeur de matériel de plomberie Thermador fait profil bas en bourse, le groupe ayant dû composer avec un environnement incertain dans la construction et la rénovation de logements en France. Mais l’amélioration en cours noté par l’ensemble de la filière professionnelle, devrait finir par se faire sentir avec des mises en chantier qui ont repris de la vigueur ces derniers mois… En attendant, alors que la société a annoncé pour son troisième trimestre 2016 un chiffre d’affaires de 55,8 ME, en repli de 4% en glissement annuel, le groupe n’est pas parvenu à reproduire le 3ème trimestre record de l’année dernière qui avait été rendu possible par des conditions météo exceptionnelles.
Reprise. Le groupe constate cependant que beaucoup d’indicateurs chiffrés confirment une reprise des mises en chantier, ce qui présage de bien meilleures perspectives pour tous les acteurs du "second oeuvre" du bâtiment. Cependant, ce redémarrage est forcément progressif… Le management de Thermador Groupe reste ainsi confiant dans cette reprise de fond de son activité grâce aux investissements réalisés ces dernières années pour diversifier l’offre et accélérer le développement international. Le profil de "cyclique tardive" font de ce dossier un véhicule boursier très intéressant à suivre pour 2017, avec un rendement attractif de plus de 4% qui ne gâche rien…
L’avis de Boursier.com
Achat.
Cours à la date du conseil : 77,55€

Bonne Journée
Pandhore

Hors ligne

 

#357 02/12/2016 19h31 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

Domac, Future croissance externe !

Lien : Actualités THERMADOR GROUPE,  info en direct - Boursorama

Bon WE
Pandhore

Hors ligne

 

#358 06/12/2016 20h08 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

Interview de Guillaume Robin par La lettre de la Bourse :

Guillaume Robin, président de Thermador Groupe: "Nous avons bâti notre histoire sur un dividende qui n’a jamais baissé".Le patron de ce distributeur de produits de chauffage, de robinetterie et de plomberie pour le bâtiment revient sur le projet en cours d’acquisition de la société Domac et nous fait part de ses espoirs pour 2017.

  Lundi 5 décembre 2016 à 15:58

  La lettre de la bourse : vous venez d’annoncer l’entrée en négociations exclusive pour le rachat de la société Domac, située à Vierzon. De quoi s’agit-il ?

  Guillaume Robin : Domac vend des groupes électrogènes, des compresseurs d’air et des postes de soudage aux grandes surfaces de bricolage et aux grandes surfaces alimentaires françaises. Si les négociations avec son dirigeant et principal actionnaire, Patrice Le Ponner, aboutissent, cette acquisition permettra d’élargir notre offre à partir de la base constituée il y a un an avec le rachat de la société Mecafer, qui est un concurrent direct de Domac. Les opportunités de croissance externe étant assez rares, il était normal que nous nous intéressions à ce dossier. Domac réalise un chiffre d’affaires d’environ 7 millions d’euros, de sorte que le nouvel ensemble constitué avec Mecafer pèsera une trentaine de millions, avec des positions de leader dans les groupes électrogènes et les compresseurs d’air. C’est une taille respectable, même si nous restons très petits comparativement aux grandes enseignes du bricolage.

  La lettre de la bourse : Domac est-elle une société profitable et solide ?

  La rentabilité de Domac est positive mais pas très élevée aujourd’hui. Elle devrait s’améliorer grâce aux synergies et aux mesures d’économies mises en œuvre dans le cadre du rapprochement avec Mecafer. Quant au bilan, il est assez endetté, mais nous allons apporter à cette société une aisance financière pour qu’elle puisse se développer, notamment à travers la constitution d’un stock plus important qui lui permette de mieux servir ses clients.

  La lettre de la bourse : Thermador Groupe a souffert en 2016 avec un recul de 1,5% de son chiffre d’affaires à périmètre constant sur les neuf premiers mois de l’année. Comment l’expliquez-vous ?

  Nous attendons toujours une reprise dans le second œuvre du bâtiment alors que les statistiques relatives aux mises en chantiers et aux permis de construire laissent présager une réelle embellie. Notre filiale Dipra, spécialisée dans les pompes, la robinetterie et la plomberie sanitaire, a en outre perdu un référencement important chez Castorama, tandis que PBtub a rencontré une concurrence plus vive et des problèmes au niveau de son équipe de vente. Grâce à une base de comparaison assez faible, la tendance devrait toutefois se stabiliser au dernier trimestre, mais nos espoirs reposent surtout sur 2017, où nous comptons enfin voir les effets de la reprise des mises en chantiers.

  La lettre de la bourse : Comment se portent les filiales récemment créées ?

  La société Aello, spécialisée dans les matériels de piscine, a démarré son activité en mars et devrait générer sur l’ensemble de l’année un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,6 à 1,7 millions d’euros, ce qui est très convenable et nous avons prévu de doubler sa gamme l’année prochaine. De son côté, Axelair a poursuivi sa croissance à un bon rythme (+50%) sur le segment de la ventilation et devrait réaliser un chiffre d’affaires d’environ 1,5M€.

La lettre de la bourse : vos activités à l’international semblent marquer le pas. Qu’en est-il ?

  Nous subissons une forte pression sur les prix, notamment dans le secteur des vannes industrielles, suite aux variations tarifaires liées à la remontée du dollar face à l’euro. Sur les produits d’import, nous avons parfois des difficultés à suivre les prix de certains concurrents et nous devons désormais nous montrer plus réactifs.

  La lettre de la bourse : comment gérez-vous la hausse du dollar ?

  Il faut rappeler que nous réalisons environ 35% de nos approvisionnements en dollar et ce poids peut difficilement évoluer alors que certains fournisseurs européens ont disparu. Je pense qu’il y aura une inflation sur les produits d’import car les acteurs vont devoir répercuter la hausse du dollar sur leurs prix de vente, d’autant que les cours des matières premières repartent à la hausse. Nous avons l’avantage de disposer d’un stock important grâce à nos entrepôts, ce qui va nous permettre de gérer progressivement la transition.

  La lettre de la bourse : où en êtes-vous dans votre programme d’investissement ? Quel est le niveau de la trésorerie du groupe ?

  Cette année a été surtout marquée par l’agrandissement du bâtiment exploité par notre filiale Sectoriel, spécialisée dans la robinetterie industrielle motorisée et qui va accueillir les activités « compresseurs d’air » de la société Nuair France, acquise l’an dernier. Nos investissements devraient se monter au maximum à 5,5 millions d’euros et cette enveloppe devrait nettement diminuer, de moitié environ, en 2017, sauf si nous trouvons une opportunité sur un terrain ou un bâtiment proche de nos implantations. Notre trésorerie nette nous le permet. Elle s’élevait à 11 millions d’euros à la fin du premier semestre 2016.

  La lettre de la bourse : que peut-on attendre en matière de dividende au titre de l’exercice 2016 ?

  Nous avons bâti notre histoire sur un dividende qui n’a jamais baissé. Je ne vois pas pourquoi cela changerait aujourd’hui, même s’il ne sera pas évident d’augmenter la rémunération au titre de 2016 au regard du contexte difficile rencontré. Le coupon de 3,20 euro par action versé cette année procure tout de même un rendement de 4%.

  La lettre de la bourse : n’êtes-vous pas déçu de la sous-performance de l’action Thermador Groupe en 2016 ?

  Il faut relativiser les choses. Le parcours en 2015 a été très brillant et les investisseurs attendent logiquement des signes de retour à la croissance organique de la société. Je suis optimiste pour 2017. Nous avons beaucoup investi sur les moyens ces derniers mois, ce qui se traduit par davantage de collaborateurs et de nouveaux bâtiments. La moindre embellie au niveau de l’activité aura des effets positifs immédiats sur nos résultats.

Propos recueillis par La lettre de la bourse

A+
Pandhore

Hors ligne

 

#359 08/12/2016 14h40 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   177 

Hello Pandhore,
il faudra suivre le prix qu’ils vont payer si il finalise l’acquisition de Domac. Normalement, ils ont de bons arguments (Domac est endetté et dégage une profitabilité faible) pour ne pas payer trop cher.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions Thermador groupe.

Hors ligne

 

#360 12/12/2016 07h44 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Salut Jeyfox,

Oui ce sera intéressant de connaitre le prix de cette acquisition si elle se finalise, c’est je pense bien parti, vu ces dernières news :

Thermador discute pour le rachat de Domac, les onze emplois restent à Vierzon
Publié par vierzonitude sur 9 Décembre 2016, 17:29pm
Patrice Le Ponner, le gérant de la société Domac, aux Forges, à Vierzon, confirme que le groupe Thermador, côté en bourse, va acquérir la société Domac, à Vierzon. L’acquisition devrait être finalisée prochainement. "Thermador a déjà racheté Mécafer à Valence. Domac était un concurrent de Mécafer. Du coup, Thermador a acheté les deux leaders", explique Patrice Le Ponner.
L’entreprise vierzonnaise qui se trouvait encore dans le giron du groupe EGI (avant que l’entreprise soit revendue et démantelée) emploie actuellement onze personnes. Domac fournit exclusivement les magasins de bricolage Leroy-Merlin (Et Mécafer Castorama) en groupes électrogènes et compresseurs Michelin. Avec Domac et Mécafer dans sa poche, le groupe Thermador s’assure une bonne position sur le marché français.
Thermador avait déjà tenté d’approcher Domac mais Patrice Le Ponner voulait absolument qu’en cas de rachat de Domac, les emplois restent à Vierzon et ne partent pas ailleurs. Même souci pour l’immobilier puisque Domac est propriétaire de son local des Forges. Thermador a revu son offre et, justement, la position centrale de Domac, a fait pencher la balance pour la discussion qui s’est ouverte entre Thermador et Domac.
Avec cet impératif, celui que Domac reste à Vierzon, la transaction pouvait alors s’ouvrir. D’autant que l’entreprise, confirme Patrice Le Ponner, a des projets d’extension vers la Chine où se trouvent des fabriquants. Une double bonne nouvelle.

Pandhore
Actionnaire

Hors ligne

 

#361 28/12/2016 19h04 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

Publiés sur Boursier.com

1er article:

Entretien avec Guillaume Robin, PDG de Thermador Groupe

"Nous espérons conclure le rachat de Domac début 2017"

Publié le 15/12/2016 à 12h00

Boursier.com : Vous avez récemment annoncé des discussions pour la reprise de la société Domac. Pour quelles raisons vous intéressez-vous à elle?

G.R. : La société Domac pèse un peu moins de 7 ME de chiffre d’affaires. Il s’agit d’un concurrent direct de Mecafer depuis toujours… Nous pensons qu’il est intéressant d’être plus forts et plus structurés sur ce marché-là où les clients, grandes surfaces de bricolage, dominent. Nous discutons de manière exclusive pour réaliser cette acquisition, j’espère que nous conclurons cela début 2017.

Boursier.com : En termes de produits, postes de soudage et compresseurs, visez-vous une complémentarité par rapport à ce que vous proposez déjà?

G.R. : Nous visons la même cible que celle de Mecafer via une gamme qui serait complémentaire. Par exemple, Domac commercialise des compresseurs sous la marque Michelin. Au niveau des groupes électrogènes et des postes à souder, cela devrait renforcer nos parts de marché en France. L’intérêt de cela, c’est un meilleur accès aux fournisseurs et obtenir de meilleures conditions auprès d’eux, grâce à des volumes plus fournis et plus réguliers.

Boursier.com : D’autres synergies opérationnelles sont-elles envisageables?

G.R. : Nous avons pour projet d’être plus efficaces au niveau du service après-vente. Aujourd’hui, notre centre de Valence qui fait du diagnostic et de la réparation sur le gros outillage n’est pas forcément optimal pour l’ensemble du pays. Via cette acquisition, le fait d’avoir un pied à terre à Verzion, pouvant nous servir de base S.A.V. pour le nord de la France, serait un vrai atout en termes de services.

Boursier.com : La société est-elle rentable?

G.R. : La société ne perd pas d’argent mais sa rentabilité n’est pas du tout au niveau de celle de Thermador… Sa structure financière est assez fragile et nous lui amènerons du cash pour plus d’aisance financière. Mais compte tenu de sa taille modeste, l’enjeu est moins fort que s’il s’agissait d’une structure plus importante…

Boursier.com : Comment se déroule la fin d’année 2016 pour Thermador? Vous espériez un rebond d’activité…

G.R. : Les conditions climatiques ont été défavorables à l’activité chauffage durant le mois d’octobre très doux. En revanche, le mois de novembre a accouché de températures de saison. Au niveau de ’activité de Dipra, cela faisait quelques trimestres que nous traînions le déréférencement chez Castorama, désormais l’effet de base s’estompe et cela devrait se traduire progressivement dans les chiffres.

Boursier.com : Etes-vous confiant pour 2017?

G.R. : Les mises en chantier et les logements neufs repartent, ce qui est une bonne nouvelle. Les circonstances de marché sont clairement plus favorables pour Thermador. Les chiffres publiés par plusieurs sociétés cotées dans le domaine de la construction, sont encourageants!

2nd article

Thermador Groupe : prometteur !
Publié le 15/12/2016 à 08h29 (Boursier.com) — Conseillé moins cher mi-novembre en profitant du trou d’air récent enregistré sur le titre en Bourse sous les 80 euros, le distributeur de matériel de plomberie Thermador confirme son réveil, alors que les prévisions 2017 dans la construction et la rénovation de logements en France se font plus favorables… Cette amélioration en cours notée par l’ensemble de la filière professionnelle, devrait finir par se faire sentir avec des mises en chantier qui ont repris de la vigueur ces derniers mois. Pendant ce temps, la société reste active en conservant une politique de croissance externe ciblée… Thermador est ainsi entrée en négociation exclusive avec M. Le Ponner en vue de l’acquisition de la totalité des actions de la société Domac située à Vierzon…
Domac vend aux grandes surfaces de bricolage et grandes surfaces alimentaires françaises des groupes électrogènes, des compresseurs d’air et des postes de soudage… Outre l’extension des référencements dans cette clientèle, cette acquisition permettrait un élargissement de l’offre en produits, marques et services, et répondrait aux attentes des clients privilégiant les fournisseurs pérennes et organisés, selon Thermador. Domac a réalisé un CA proche de 7 ME en 2015. La situation de trésorerie nette du groupe (11,2 ME à fin juin) devrait lui permettre de réaliser cette opération sans difficulté.
Le groupe constate en parallèle que beaucoup d’indicateurs chiffrés confirment une reprise des mises en chantier, ce qui présage de bien meilleures perspectives pour tous les acteurs du "second oeuvre" du bâtiment… Cependant, ce redémarrage est forcément progressif… Le management de Thermador Groupe reste ainsi confiant dans cette reprise de fond de son activité grâce aux investissements réalisés ces dernières années pour diversifier l’offre et accélérer le développement international. Le profil de "cyclique tardive" font de ce dossier un véhicule boursier très intéressant à suivre pour 2017, avec un rendement attractif de 4% qui ne gâche rien…
L’avis de Boursier.com
Nous restons à l’achat.
Cours à la date du conseil : 81,75€

A toutes et tous, excellente Année 2017 !
Pandhore

Hors ligne

 

#362 13/01/2017 19h42 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Bonjour,

CA 2016 (milliers d’€ )  à 231 396  soit : + 5,1 %
à périmètre constant : 216 996 / 220 245 : - 1,5 %

Tous les résultats ici : http://www.thermador-groupe.fr/vdoc/res … 2017-17h35

Bonne Soirée

Pandhore

Hors ligne

 

#363 13/01/2017 22h28 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   177 

Hello,
si on regarde de plus près les chiffres par entités, Mecafer voit son CA reculer de 6,7% à périmètre constant. La société avait été acquise en juillet 2015.
Cheers
Jeremy
Pas d’actions Thermador.

Hors ligne

 

#364 15/01/2017 10h09 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

Salut Jeyfox,

Pour Mecafer, on sait que :
- Le CA 2014 est de 23 M€
- Le CA S2 2015 est de 11,24 M€ , on peut en déduire un CA 2015 d’environ 23 M€
- Le CA 2016 est de 22,92 M€
Compte tenu qu’il n’y a pas de référence de comparaison pour le S1 2016/2015, ces - 6,7% sont à relativiser un peu puisque cette baisse ne concerne que le S2.
D’ailleurs des chiffres, il ressort que S1 2016 est de 12,43 M€.
Donc le CA 2016 pour Mecafer est stable.
Le CA T1 2017 ( avec base de comparaison ) nous indiquera si cette baisse est plutôt récurrente au S2 ou si le problème est plus important.

A bientôt
Pandhore

Hors ligne

 

#365 15/01/2017 11h19 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   78 

Le T4 n’en demeure pas moins (très) décevant…dans un marché du bâtiment qui connaît enfin une reprise palpable.

Le communiqué du T3 laissait espérer un T4 en hausse compte tenu d’un effet de base modeste (sic).

Perso, j’attends un EBE 2016 un peu au dessus de 30 MEUR soit une VE / EBE 2016e > 11

C’est pas cadeau pour un holding de PME dans le négoce (avec valeur ajoutée certes !…)  mais le dividende historique sert de parapluie…

@+
Bons trades
Stan

Dernière modification par stanny (15/01/2017 11h58)


stock picker de small caps only

Hors ligne

 

#366 Hier 19h42 → Thermador groupe : valeur de rendement stable (dividende, rendement, robinetterie, thermador)

Membre
Réputation :   15 

2016, des succès et des difficultés

  Le groupe a publié un chiffre d’affaires annuel de 231,4M€, en ligne avec nos attentes (232,1M€) et en diminution à périmètre constant de -1,5% (+5,1% en publié). Cependant, plusieurs vents contraires se sont estompés au cours de 2016 et devraient être absents en 2017. Opinion Renforcer (2) et objectif de cours à 88€ maintenus.

  Un T4 mitigé

Le groupe a publié un CA T4 de 51,2M€ (-1,2%) également en ligne avec nos attentes (52,0M€e) avec un constat mitigé. D’une part les filiales Jetly, Sferaco, Sectoriel enregistrent des croissances de leurs ventes de respectivement +1,6% ; +1,6% et +1,9%. La filiale Dipra progresse de +2,4%, mettant ainsi un terme à 4 trimestres consécutifs de baisse suite au déréférencement chez Castorama du rayon plomberie.
D’autre part, le trimestre a été marqué par l’arrivée tardive des températures hivernales et donc du démarrage tardif des remplacements de pièces de plomberies, sur les chaudières notamment. Ainsi, les filiales Thermador et Isocel dont le CA est directement lié aux matériels de chauffage, ont vu leurs ventes reculer de respectivement -7,9% et -4,2%. La seconde déception, qui était attendue depuis le T3 par le management, provient de Pbtub dont le CA recule de -6,1% alors que les mises en chantier progressent. Cependant, la filiale semble proche d’un point d’inflexion comme la décroissance se ralentit si l’on reprend le T3 (-11,9%), T2 (-8,7%), T1 (-12,7%). Enfin, Thermador International (8,3% CA) affiche une décroissance de -0,9% vs -5,4% au T3 et met en avant les premiers effets des mesures mises en place pour contrer l’agressivité des concurrents en matière de prix.

  Une année 2016 difficile

Le chiffre d’affaires 2016 aura été marqué par 3 tendances. La première est une croissance modérée pour Jetly (+0,3%) et Sferaco (+0,9%). La deuxième correspond à la contribution en année pleine des acquisitions (Mecafer et Nuair France) et une montée en charge rapide des nouvelles filiales avec notamment Aello qui a réalisé 1,7M€ de CA pour sa 1ère année. La troisième est une diminution des ventes (par ordre décroissant) de Pbtub (-10,1%), Dipra (-7,6%), Thermador (-2,0%), Thermador International (-2,0%), Isocel (-1,1%). Pbtub a continué de souffrir du rebond plus lent que prévu de la construction. Dipra a été impacté jusqu’à la moitié du T3 par le déréférencement. Thermador International a dû faire face à des pressions sur les prix de la part de ses concurrents.

Une marge sous pression comme anticipée
La contribution au CA groupe de chacune des filiales a fortement évolué, les plus importantes sont : Jetly (19,3% vs 20,2% n-1), Sferaco (18,5% vs 19,3% n-1), Thermador (15,3% vs 16,4% n-1), Pbtub (9,6% vs 11,2% n-1), Dipra (8,1% vs 9,3% n-1), Mecafer (9,9% vs 5,1% n-1), Axelair (0,7% vs 0,4% n-1) et Aello (0,7%).
Comme 1/ les nouvelles filiales (Aello, Axelair) n’atteindront pas leur point mort 2/ la marge courante avant impôt des filiales est différente (ex : Jetly, 22,2% au S1 2016 ; Dipra, 4,0% au S1 2016), la MOC du groupe devrait ressortir selon nos estimations en retrait de 90bps.
Cependant, nous avions déjà intégré cet élément dans notre scénario. La valorisation reste attractive (VE/ROP17e 10,6x ; FCFyield 17e 5,0%) compte tenu des perspectives de progression des ventes des différentes filiales dont les vents contraires de 2016 seront absents en 2017. C’est pourquoi nous maintenons notre opinion à Renforcer (2) et notre objectif de cours à 88€.

Lien:
  http://www.thermador-groupe.fr/vdoc/res … 000ar-000/ 2017-01-18-08h15-portzamparc

Pandhore

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech