Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#126 06/09/2016 13h41 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Administrateur
Réputation :   1309 

En même temps, le téléphone et l’internet c’est vraiment des bouts de chandelles quand on facture 600 € HT la journée…

"L’optimisation" des frais n’est pas là.

Le véhicule est un poste plus stratégique (louer/acheter/barème kilométrique ?) et surtout bien réfléchir à l’allocation salaire/dividendes (en fonction de l’imposition de l’IS, de son IR, etc.).

Si l’infrastructure informatique à mettre en place est importante, même chose : faut-il acheter (et amortir) ou louer (un serveur, un emplacement dans un data center, etc.) ?

Sur la retraite, si on a plus de 50 ans, voir éventuellement le contrat retraite Madelin.

Hors ligne

 

#127 06/09/2016 16h29 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Exact.
Par contre le madelin n’est possible que pour les TNS.
Quant au véhicule, les IK me paraissent plus souple d’autant qu’en début d’activité, c’est à dire sans bilan, les financements seront difficiles à monter.

Hors ligne

 

#128 06/09/2016 17h29 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   39 

InvestisseurHeureux a écrit :

Si l’infrastructure informatique à mettre en place est importante, même chose : faut-il acheter (et amortir) ou louer (un serveur, un emplacement dans un data center, etc.) ?

Très juste ! un serveur VPS chez OVH c’est 3,99€ / mois TTC. Cela vous coutera bien moins cher que d’avoir la machine chez vous …

Setanta

Hors ligne

 

#129 06/09/2016 18h35 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Bonjour et merci pour ces retours.

J’attend un retour d’un cabinet d’expert comptable que j’ai contacté hier.

Pour rebondir sur vos remarques, oui je pense aussi que l’optimisation ne passera pas forcement par EDF et internet, mais je me posais la question du pourquoi du comment.

Le plus important est en effet de trouver la meilleur solution pour le véhicule. Puis je prendre un leasing et déduire 100% de son coût mensuels sur mes charges + les indemnités kilométriques + l’essence ?

Ensuite viendra la question du local, j’ai la maison adéquate pour y faire un local indépendant, mais si je dois faire passer tout ça en frais personnel, ça n’a pas vraiment de sens, que ce soit la construction de ce local, son mobilier, et ses charges.

Comme expliqué, je n’ai aucun base en gestion d’entreprise, encore hier je pensai que si sur mes 150000 euros / an de CA j’avais 50000 euros de charges, j’étais imposé sur 100000 euros. C’est peut être le cas je ne sais pas… par contre je pensais que si par exemple j’achetai un bureau, un ordinateur, un canapé, un projecteur pour 5000 euros je pouvais rajouter 5000 euros à mes charges, et ça ne semble pas être si facile que ça.

J’ai le mauvais exemple de l’oncle de ma compagne qui vit sur la carte bleue de sa SARL, et qui achète tout et n’importe quoi avec (électroménager, nourritures, cadeaux, high tech, tondeuse à gazon, etc), du coup il ne se verse presque pas de salaire depuis des années alors qu’il a la belle vie et ça ne semble pas inquiéter son comptable.

Bon en tout cas j’ai eu confirmation du client, j’ai son feu vert jusqu’à fin 2017 minimum, ça me permettra de me lancer sereinement, reste à bien faire les choses sur le type de société et l’optimisation de mes charges et rémunération.

Hors ligne

 

#130 07/09/2016 14h26 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   74 

coté vehicule :
soit la pmo (la personne morale : ei, sasu, eurl ) prend le leasing (tva + le total en charge ) mais avantage en nature de 30%
(auxquelles faut ajouter les charges sociales et l’ir)
Plus la tvss à payer

Soit vous achetez une voiture et les indemnités sont payées par la pmo (deduction dans les charges )

Pour les achats pro, il peut avoir des amortissements

Pour le local, beaucoup de professions liberales montent une autre societe (sci) qui loue à la pmo le local

Hors ligne

 

#131 07/09/2016 14h42 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Qu’entendez vous par avantage en nature de 30 % ?

Si je comprend bien, il vaut mieux acheter une voiture à crédit au nom de sa société que faire un leasing ?

Pour la SCI, cela voudrait dire monter une structure à qui on "lègue" moi et ma femme la maison, puis louer une partie de la maison à ma SASU ? Cela est il vraiment plus avantageux que de directement verser un loyer à ma femme par exemple ?

Je discutais ce matin avec mon artisan qui a une SARL, il me disait qu’il allait passer en SAS pour ne plus payer le RSI, et ne se verserait pas de salaire, seulement les dividendes. Il m’a confirmé lui aussi qu’il vivait sur la carte bleue de sa société pour tous les besoins personnel de sa famille et qu’il ajoutait 100% de ces frais dans ses charges pour payer moins d’IS.

C’est un sujet taboo mais réel c’est ça ?

Hors ligne

 

#132 07/09/2016 14h56 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   147 

Ce n’est tabou, c’est illégal, ça s’appelle "abus de biens sociaux" ( 5ans de prison et 375 000 euros d’amendes encourus, sans oublier les pénalités, cotisations … ).

Code de commerce - Article L241-3 | Legifrance

On ne peut pas vivrre sur la carte bleue de l’entreprise, tout simplement parce qu’un expert comptable ne validerait pas ces dépenses et qu’en cas de contrôle vous ne pourrez pas justifier que c’étaient des frais PROFESSIONNELS.

Maintenant si vous allez au restaurant avec votre femme, vous pouvez très bien dire que c’était un déjeuner avec un client mais ça commence à être borderline, autant dire que payer les couches bébés avec la CB de l’entreprise vous mènera directement à la case redressement/requalification/amendes.

Hors ligne

 

#133 07/09/2016 15h10 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Oui évidemment. Mais par exemple, qu’est ce qui prouve qu’un canapé ou une TV par exemple est un besoin pour l’entreprise plutôt que pour la maison ?

(Je vous assure, j’ai déjà une TV et un canapé big_smile) Je veux simplement comprendre le système concrètement, et pas seulement le théorique.

Hors ligne

 

#134 07/09/2016 15h21 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Le système est assez simple à comprendre "pratiquement " :
A 180 km/h sur l’autoroute sans radar, ça passe même si c’est interdit !

Hors ligne

 

#135 07/09/2016 15h38 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   147 

Farast a écrit :

Oui évidemment. Mais par exemple, qu’est ce qui prouve qu’un canapé ou une TV par exemple est un besoin pour l’entreprise plutôt que pour la maison ?

(Je vous assure, j’ai déjà une TV et un canapé big_smile) Je veux simplement comprendre le système concrètement, et pas seulement le théorique.

Vous vous posez les mauvaises questions. La bonne question : en cas de contrôle, comment allez-vous prouver l’usage 100% professionnel d’une télé ou d’un canapé ?
N’oubliez pas que contrairement à votre artisan, vous n’êtes payé ni en cash ni par chèque, tous vos mouvements sont traçables et la règle est simple : vous n’arrivez pas à prouver qu’une dépense est 100% pro = requalification.

Hors ligne

 

#136 07/09/2016 15h58 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   73 

Pour simplifier, il faut raisonner en prenant le point de vue de l’entreprise.

Est-ce que la dépense que vous envisagez sert uniquement l’entreprise et son business ?

Si vous achetez un canapé, çà peut être pour recevoir des clients.
Si vous achetez une télé, çà peut être pour projeter votre tableau de bord instantané.

mais si un inspecteur trouve le canapé dans le salon de votre maison avec vos enfants dessus entrain de jouer à la wii sur la télé, vous serez redressé.

çà paraît normal vu que l’entreprise n’a aucun intérêt à ce que le canapé et la télé soient utilisés gratuitement par votre famille. Vous pouvez toujours essayer de les louer à votre famille si vous trouvez un prix de marché de la location de ce genre de chose et que vous avez un système InternetOfThings qui mesure le temps exact que votre famille a passé sur le canapé.

En encore, çà ne passerait probablement que si dans votre objet social vous avez indiqué que vous faites de la location de canapé et de télé.

autant dire que pour tout ce qui est borderline, vous avez intérêt à garder des traces précises pour prouver qu’il ne s’agit pas d’un abus de bien social.

Il y a enfin des "dépenses somptuaires" qui ne peuvent jamais être passées en charges, comme la location d’un bateau par exemple ( BIC - Frais et charges - Dépenses somptuaires - Règles applicables à l’ensemble des dépenses somptuaires )

Il m’a confirmé lui aussi qu’il vivait sur la carte bleue de sa société pour tous les besoins personnel de sa famille et qu’il ajoutait 100% de ces frais dans ses charges pour payer moins d’IS.

si vous faites çà dans une SASU, bonjour le redressement d’ici quelques années et oubliez l’idée de confier vos comptes à un expert comptable ou même un comptable.

Dernière modification par tikou (07/09/2016 16h11)

Hors ligne

 

#137 07/09/2016 17h05 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   74 

Acheter un vehicule normal au nom de la societe est la pire des solutions :
Vous ne pouvez pas deduire la tva
Vous etes obligé de l’amortir sur 5 ans
Vous etes obligé de le payer en totalité tout de suite
Vous avez l’amortissement fiscal au dessus de 18xxx€
Votre nom est directement mis sur le retrait de point
///
Edit :
l’urssaf, les impots ont des programmes qui extrait les anomalies et un inspecteur effectue un controle sur ce fichier.
Exemple gerant et
Pas de salaire => Donc l’urssaf ou les impots vont vous tomber rapidement dessus.

Dernière modification par francoisolivier (07/09/2016 17h23)

Hors ligne

 

#138 07/09/2016 17h48 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   39 

Méfier vous de ce que vous dis votre artisan. C’est illégal, comme dis au-dessus.

Sachant qu’un gestionnaire reconnu pour une faute de gestion (j’imagine que l’abus de bien social rentre dedans) devient de facto indéfiniment redevable des dettes de la société.

Bref, stop l’illégalité. Vous ne pourrez pas vivre sur les charges de votre société.

Idem pour le passage SARL / SAS: c’est loin d’être aussi évident que je ne paye plus de RSI. Car cela équivaut aussi à ce que vous ne soyez pas couvert ! le RSI marche pas top, mais faut arrêter quand même.
Donc cela veut dire que pour être couvert en SASU par exemple, vous devrez trouver la bonne balance entre :
-  dividendes (pour limiter l’impact fiscal des charges sociales sur salaires. Assujetti qd même à IS, PS et IR)
- et salaire (pour être couvert comme un salarié. Assujetti CS.P, CS.S et IR. considéré comme charge donc réduit IS). A savoir du coup que les cotisations sociales patronales sur le salaire du président (asssimilé sécu / salarié) sont bien plus fortes que le RSI.

Setanta

Hors ligne

 

#139 07/09/2016 19h27 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   12 

Bonsoir !

Comme dit Setanta : méfiez-vous de ce que dit votre artisan. Car rien ne prouve que ce soit la vérité, et non de la bravade. Rien ne dit, non plus, que le comptable n’ait pas réintégré les dépenses comme "dépenses personnelles" payées par le compte de l’exploitant (par un simple virement interne).
Est-ce lui qui tient sa comptabilité ?

@FrançoisOlivier : j’ai un avis inverse pour le véhicule. Avec les arguments suivants :
- En achetant un véhicule au nom d’une entreprise, on a très facilement de bonnes remises (Nissan m’a proposé 20 % en décembre dernier).
- Si c’est un véhicule à TVA récupérable c’est toujours ça de pris ; si c’est un véhicule à TVA non récupérable, cette TVA passera en charges déductibles (sauf véhicule trop luxueux).
- On peut acheter comptant ou à crédit (et placer l’argent à titre personnel pour utiliser un effet de levier, d’autant plus que les intérêts et assurances-crédit seront déductibles). Ceci dit, vu les montants c’est pas ça qui rapportera une fortune. C’est plus pour le principe qu’autre chose.
- Une fois le véhicule amorti, au bout de 4 ou 5 ans, il ne vaut plus rien comptablement parlant, mais vaut encore 5000, 10000, 20000 ou plus à l’argus. Rien n’interdit alors de le revendre comptablement 100 € à un ami, qui le revendra au prix de l’argus. Après, les arrangements entre amis, ça existe…
- Tous les frais du véhicule seront déductibles, ainsi que leur TVA (partiellement). Si l’on a un autre véhicule pour usage personnel, c’est tout ; sinon, il faut réintégrer une partie des dépenses comme dépenses personnelles.
- C’est beaucoup plus simple que les frais kilométriques, pour lesquels vous êtes pratiquement obligé de tenir un carnet de bord pour justifier vos déplacements.

Quelques autres points pratiques.

Pour les locaux. Perso, j’ai affecté une pièce pour mon bureau. Et je me verse un loyer annuel, qui passe en charges déductibles (mais que je déclare comme revenus fonciers à titre personnel). Les avantages sont nombreux : réduction des charges sociales (je suis en nom propre), diminution de la base imposable professionnelle, abattement de 30 % sur le revenu foncier équivalent.
De même je déduis trois abonnements Internet, l’électricité, et divers frais. Mais je réintègre une partie (importante) comme dépenses personnelles. On reste dans la légalité.

Pour l’informatique, je suis très bien équipé (pour moi et ma secrétaire : 14 ordinateurs, 8 imprimantes, 3 connexions Internet). Cela semble beaucoup, mais c’est lié à mon activité. Par contre, ce que je conseille, c’est de ne pas mégoter, ne pas chercher à économiser sur son outil de travail.
Avoir deux connexions Internet (chez deux FAI différents) est un minimum. Il est impensable de ne pas pouvoir intervenir à distance pour un client à cause d’un FAI qui a un problème. Avec plusieurs FAI, on bascule facilement sur l’autre connexion (il suffit d’attribuer des passerelles différentes).
Pareil pour les imprimantes : j’ai une imprimante que j’ai spécialisée pour faire les chèques et les enveloppes. Que j’imprime directement à partir de mes logiciels de compta ou de facturation. C’est plus rapide qu’à la main, il n’y a pas de ressaisie, donc pas d’erreurs ; et ça présente mieux auprès des destinataires.
J’ai aussi une bonne imprimante à étiquettes (Brother QL-1060N), qui me sert énormément : pour étiqueter des machines ou des colis, pour imprimer des timbres ("montimbrenligne" est pratique lorsque vous voulez préparer un colis un dimanche, sans avoir besoin d’aller à la poste).
Pareil pour les ordinateurs. Comme un tel engin peut tomber en panne, j’ai toujours une machine de secours, prête à prendre le relais. Et comme mes sauvegardes sont triplées, je n’ai pas de soucis.

Dans le même genre, je conseille l’utilisation de DropBox (DropBox). Ce service permet aussi bien d’avoir des sauvegardes externes, que de faciliter l’échange de documents entre un smartphone et son système informatique (par exemple, je prends en photo un n° de série ou une licence, et c’est archivé directement dans un de mes serveurs).

Autre outil intéressant : IFTTT (IFTTT). C’est gratuit aussi, et ça permet des trucs du genre : lorsque j’arrive à moins de 20 km de chez moi, ça met le chauffage à 20°  ; ou encore : Si quelque ouvre l’armoire informatique d’un client, je reçois un SMS.

Dernière modification par M07 (07/09/2016 19h40)


M07

Hors ligne

 

#140 07/09/2016 21h22 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Bonsoir !

Merci pour cet exemple qui se rapproche plus ou moins de ma situation.

Concernant la voiture, j’étudierai le plus simple dans un premier temps. Si le leasing est possible et en grande partie déductible, alors j’opterai pour. L’ideal serait de pouvoir deduire ce leasing + les frais kilométriques suivant le barème URSSAF, etc.

Concernant les locaux, ça veut donc dire que c’est plus internant de se verser un loyer plutôt que de ne rien faire. J’ai même appris que du coup, il était possible de passer des frais d’aménagement de l’espace consacré à l’entreprise en charge déductibles (ex : rafraichissement du dit local, deco etc.)

Demain je vois un expert comptable et conseiller en création d’entreprise. On verra ce qu’il en ressort.

Hors ligne

 

#141 08/09/2016 12h58 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

@FrançoisOlivier :
Vous pouvez ne pas vous verser de salaire sans que l’urssaf vous tombe dessus, mais cela est limité dans le temps.
Ex : vous créez votre société suite à un licenciement ou une rupture conventionnelle et vous touchez le chômage pendant 2 ans. Durant cette période vous ne vous versez aucun salaire afin de continuer à toucher le chômage, vous pouvez éventuellement vous versez des dividendes si nécessaire.
L’urssaf ne dira rien car l’argument de votre part sera que votre société a besoin de se faire de la trésorerie les premières années.

Hors ligne

 

#142 09/09/2016 16h22 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   51 

Dans ce cas il est plus avantageux de passer par "l’Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’Entreprises" à Pole Emploi pour toucher une avance sur le chomage qui vous aurait été versé chaque mois (je crois qu’il y en a 2 en tout, sous réserve de bien prouver que vous êtes bien en création d’entreprise). Bien sûr vous avez la possibilité même sous ce régime de toucher le chomage chaque mois comme normalement.

Message édité par l’équipe de modération (09/09/2016 19h26) :
- suppression de la citation du message immédiatement précédent

Hors ligne

 

#143 09/09/2016 19h36 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Modérateur
Réputation :   1084 

@banyuls : Si vous vous "versez des dividendes", alors on peut craindre que l’argument "votre société a besoin de se faire de la trésorerie les premières années" n’ait pas beaucoup de poids.

Les petits malins qui veulent prendre l’URSSAF (ou le fisc, ou …) pour des imb…les peuvent certes essayer, mais à leurs risques et périls (et inutile de venir pleurer en martyr ensuite si ça tourne mal).


Contrôlons la finance: Finance Watch  - Parrain Fortuneo: 12356125, INGDirect: ZKCYANB, Altaprofits: MP

Hors ligne

 

#144 09/09/2016 21h20 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   12 

Re !

Juste un petit truc en passant…
Si vous créez une société, rappelez-vous que les éventuels investisseurs pourront bénéficier de la
"La réduction d’impôt sur le revenu pour souscription au capital d’une PME".
(à condition de créer 2 emplois, la réduction d’impôts sera, je crois, de 18 % ; ou 50 % de la base ISF).

Dernière modification par M07 (09/09/2016 21h30)


M07

Hors ligne

 

#145 10/09/2016 10h12 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

@Stibbons
L’avantage du chômage est de durer 2 ans au lieu de recevoir 1 an d’equivalent de chômage en 2 fois pour l’acre

@gbl
je suis d’accord, dans ce cas il suffit de se contenter du chomage et de ne pas se verser de dividendes pendant 2 ans

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech