Suivez les discussions sur : Twitter Facebook RSS   Abonnez-vous à la newsletter : Newsletters   Utilisez la recherche : 
Chercher
Membres  |  Mission

Forums des investisseurs heureux

Discussions courtoises et réfléchies sur l'investissement patrimonial pour s'enrichir, générer une rente et atteindre l'indépendance financière

Vous n'êtes pas identifié : inscrivez-vous pour échanger et participer aux discussions !

#76 23/02/2016 14h26 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   158 

banyuls a écrit :

Un créateur de SAS peut ne pas se verser de salaire contrairement à une créateur de SARL.

???

Source ?

modification : Précision …
Source du "contrairement à un créateur de SARL", signifiant "un entrepreneur (ex  un commercant, un artisan exercant sous cette forme, etc …) qui lance son activité doit obligatoirement se verser un salaire"

Dernière modification par xa (23/02/2016 14h29)

Hors ligne

 

#77 23/02/2016 15h41 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

xa a écrit :

Source ?

Un dirigent de SAS est un mandataires sociaux non soumis aux règles du code du travail donc sans smic

Hors ligne

 

#78 25/02/2016 16h09 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

banyuls a écrit :

Un créateur de SAS peut ne pas se verser de salaire contrairement à une créateur de SARL.

un gérant majoritaire de SARL peut ne pas se verser de salaire, il paiera juste le minimum imposé par le RSI.
Donc gérant de SARL/EURL ou président de SAS/SASU pour les deux le salaire peut être à 0. Après le régime diiffère, coté SAS on dépend du régime salarié (si salaire 0 alors cotisations nulles), coté SARL on dépend du régime TNS (même si salaire 0 il y a un minimum à payer au RSI).

Hors ligne

 

#79 25/02/2016 16h20 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   158 

banyuls a écrit :

xa a écrit :

Source ?

Un dirigent de SAS est un mandataires sociaux non soumis aux règles du code du travail donc sans smic

Sauf que je vous demandais "Source du "contrairement à un créateur de SARL"".

Hors ligne

 

#80 20/06/2016 14h48 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Je remonte le sujet : "Freelance informatique : comment se lancer en freelance ?"

Pour un jeune diplômé souhaitant à terme se lancer en freelance, est-il préférable de :
-Partir dans une société en CDI
-Ou aller travailler dans une SSII
(Pour prendre de l’expérience et d’assurer ses locations immobilières en attendant)

Ou bien de se lancer directement en freelance ?

Est-il possible de travailler en tant que freelance en télétravail ? Si oui cela est-il courant ? Il semblerait que c’est principalement sur Paris que la demande de freelance est forte…

Et au niveau des technologies utilisées, le java est beaucoup recherché et possède un prix jour/HT assez élevé, il est donc plus malin de se lancer dans cette technos plutôt qu’une autre non ?

Merci d’avance pour vos réponses et vos témoignages ! smile

Hors ligne

 

#81 20/06/2016 15h01 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Administrateur
Réputation :   1307 

Avant de faire des "plans sur la comète", "testez" le marché et vous verrez que comme jeune diplômé, à part des SSII, vous ne trouverez probablement rien d’autre ; sauf si vous avez fait votre stage chez un grand compte (qui peut vous embaucher dans la foulée).

Le télétravail vous êtes en concurrence avec la planète entière (marocains, etc.), c’est donc mal payé, si tant est que vous trouviez des missions.

Java est plutôt en fin de vie et corrobore le reste de votre message qui traduit, de mon point de vue, une méconnaissance dangereuse du marché…

PS : pas de condescendance dans mon propos, mais vos recherches préliminaires (qui me semblent laconiques à ce stade) doivent être à la hauteur de votre enthousiasme pour "réussir" !

Hors ligne

 

#82 20/06/2016 15h11 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   155 

Il faut déjà noter que travailler dans une SSII, c’est en général être en CDI dans une société…
Mis à part ce détail, je vais essayer de répondre à la question:

Le Freelance aura besoin d’un réseau.
Freelance dès la sortie de l’école, il faut avoir beaucoup de bons camarades capables de le pistonner et une historique de stages/CDD de qualité. Difficile, sauf pour les très bons (techniquement et commercialement)
Freelance quand on est interne dans une entreprise, c’est un peu comme à la sortie de l’école. Sauf que l’expérience acquise peut être rassurante pour les futurs clients. Mais attention: on s’emprisonne dans le confort d’un salaire.
Freelance après un temps de SSII, c’est le plus naturel: on a déjà des contacts de missions précédentes. D’anciens collègues qui ont chacun des amis qui pourraient vous pistonner. Mais c’est une voie où il faudra faire preuve de pas mal de motivation (et parfois forcer la SSII à vous changer de mission alors que ce n’est pas forcément son intérêt). Il est parfois possible de passer freelance pour travailler dans la même entreprise que sa dernière mission.
PS: beaucoup de grandes entreprises imposent aux freelances de passer par une SSII (qui prendra une belle commission)

Le télétravail en freelance… A n’aborder qu’après être entré dans une entreprise (sauf si le client en parle d’abord). Le mentionner peut suffire à perdre un prospect.

Pour le Java, c’est très demandé (positif) mais très répandu (négatif). C’est la solution par défaut: vous serez "un parmi tant d’autre". Choisir une technologie (langage ou logiciel/système) de niche peut être plus intéressant, mais plus risqué: un jeune opérationnel sur des système antiques peut être très rémunérateur… maitriser un logiciel hyper pointu/récent en analyse de données aussi…


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#83 20/06/2016 15h12 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   125 

Je confirme, pour être "chasseur de CV", que des développeurs Java de base on en trouve beaucoup.

Par contre des développeurs d’applications mobile (Android/IOS), c’est plus recherché.
Ou alors des spécialistes de la Business Intelligence.

Hors ligne

 

#84 20/06/2016 15h17 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   26 

Minipera a écrit :

Je remonte le sujet : "Freelance informatique : comment se lancer en freelance ?"

Pour un jeune diplômé souhaitant à terme se lancer en freelance, est-il préférable de :
-Partir dans une société en CDI
-Ou aller travailler dans une SSII
(Pour prendre de l’expérience et d’assurer ses locations immobilières en attendant)

Ou bien de se lancer directement en freelance ?

Est-il possible de travailler en tant que freelance en télétravail ? Si oui cela est-il courant ? Il semblerait que c’est principalement sur Paris que la demande de freelance est forte…

Et au niveau des technologies utilisées, le java est beaucoup recherché et possède un prix jour/HT assez élevé, il est donc plus malin de se lancer dans cette technos plutôt qu’une autre non ?

Merci d’avance pour vos réponses et vos témoignages ! smile

Bonjour,

Pour travailler en freelance je dirais qu’en plus d’un minimum d’expérience professionnelle et de compétences clés bien identifiées, il faut aussi un réseau professionnel suffisant pour pouvoir rebondir d’une mission à l’autre, et quelques mois de trésorerie devant soi au cas où, malgré tout, la mission suivante tarde à se présenter.

Difficile d’avoir tout ça en sortant de l’école, ce qui n’empêche pas de se lancer en freelance tout de suite mais si on parle en terme de rendement/risque cela ne me semble pas optimal.

Je dirais que le mieux serait de commencer via une Ssii et enchainer quelques missions de +/- 1 an ; en dessous de 6 mois c’est peu significatif en début de carrière, au delà de 2 ans on commence à faire partie des meubles, ce qui n’est pas l’objectif. Auquel cas ne pas hésiter à trouver une autre mission via une autre Ssii (une Ssii n’ayant que peu d’intérêt à faire bouger un consultant salarié déjà engagé sur une mission).

- sur les missions proprement dites, vous acquerrez des compétences (dans un domaine précis si vous voulez vous spécialiser, ou les plus diverses possibles si vous souhaitez développer un profil polyvalent)
- en observant et en collaborant au plus près avec les commerciaux, vous apprendrez les techniques pour prospecter et apprendre à vous vendre (vous apprendrez aussi à être vigilant et ne pas accorder votre confiance trop facilement…) ;
- au delà, imposez-vous une méthode de développement de réseau professionnel, au sein de votre Ssii, de votre(vos) client(s) et au delà (conférences, salons, etc.)
- enfin, prenez le temps de vous constituer un petit trésor de guerre en économisant autant que possible sur vos premiers salaires

Après 3-5 ans à apprendre et accumuler des compétences, des contacts et des sous, vous serez paré pour vous mettre à votre compte.

Dernière modification par dangarcia (20/06/2016 15h20)

Hors ligne

 

#85 20/06/2016 15h31 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Merci à tous pour vos réponses !

InvestisseurHeureux a écrit :

Java est plutôt en fin de vie et corrobore le reste de votre message qui traduit, de mon point de vue, une méconnaissance dangereuse du marché…

Effectivement, je ne me base que sur les récentes annonces d’offres d’emploi sur différents site, il semblerait que le java (spring, hibernate) soit parmi les plus nombreuses offres et possède un salaire décent (40k/€ en province pour 1 à 2 ans d’expérience).
Bien que je ne connaisse pas le marché ni les tendances actuelles (Nodejs ? BigData, hadoop ?)

ArnvaldIngofson a écrit :

Par contre des développeurs d’applications mobile (Android/IOS), c’est plus recherché.

Plus difficile à trouver vous voulez dire ? Parce que quand on regarde les sites d’offres d’emploi ça ne cours pas les rues !

Faith a écrit :

Mais c’est une voie où il faudra faire preuve de pas mal de motivation (et parfois forcer la SSII à vous changer de mission alors que ce n’est pas forcément son intérêt).

J’ai quand même l’impression qu’être freelance c’est prendre beaucoup de risques (Perdre son CDI "protégé" [bien que ce soit relatif comme l’a expliqué IH à la page une], prendre le risque de ne pas être payé pendant plusieurs mois [si pas de missions], risques d’impayés, de retards de paiements) et en même temps une quantité de travail assez élevée (pas beaucoup de congés, nécessité d’être "à la page", démarcher les clients, négocier, toute la partie administrative) Sans parler de la société : impossible de louer un appartement sans avoir un trésor de guerre, demander un prêt à la banque…

Pour au final gagner un peu plus que le salarié qui lui fera son boulot de développeur et/ou pissera du code et puis c’est tout (C’est ce que je constate la ou je travaille actuellement en alternance, beaucoup de vent, beaucoup de pause café et pas beaucoup de productivité)

Je me demande vraiment si le jeu en vaut la chandelle compte tenu des risques…

Dernière modification par Minipera (20/06/2016 15h32)

Hors ligne

 

#86 20/06/2016 15h37 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   125 

Par contre des développeurs d’applications mobile (Android/IOS), c’est plus recherché.
Plus difficile à trouver vous voulez dire ? Parce que quand on regarde les sites d’offres d’emploi ça ne cours pas les rues !

Oui, c’est rare et demandé, et ce qui est rare est cher …
Si en plus il connait des framework comme AngularJS, c’est encore plus cher …

BigData, hadoop

C’est du BI.

Dernière modification par ArnvaldIngofson (20/06/2016 15h40)

Hors ligne

 

#87 20/06/2016 15h47 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   155 

Minipera a écrit :

Je me demande vraiment si le jeu en vaut la chandelle compte tenu des risques…

Freelance peut être très rémunérateur quand c’est bien préparé: avoir cet objectif dès la sortie de l’école, et entretenir les contacts dans ce sens tout au long de sa carrière.

Mais c’est effectivement risqué. C’est une question de tempérament.
S’enterrer dans une grosse boite payant pas trop mal, c’est également une situation risquée : 15 ans sans progresser et sans se constituer de réseau, ça veut dire avoir quelques difficultés à se recaser si jamais on quitte/se fait virer de l’entreprise.

Dernière modification par Faith (20/06/2016 15h48)


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#88 20/06/2016 15h58 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   26 

Minipera a écrit :

J’ai quand même l’impression qu’être freelance c’est prendre beaucoup de risques (Perdre son CDI "protégé" [bien que ce soit relatif comme l’a expliqué IH à la page une], prendre le risque de ne pas être payé pendant plusieurs mois [si pas de missions], risques d’impayés, de retards de paiements)

Il est clair que travailler en freelance est plus risqué qu’en salarié (et donc ça rapporte potentiellement plus). D’où l’intérêt de prendre le temps de se construire un réseau solide pour limiter tous ces risques.

Minipera a écrit :

et en même temps une quantité de travail assez élevée (pas beaucoup de congés, nécessité d’être "à la page", démarcher les clients, négocier, toute la partie administrative)

La partie administrative peut être déléguée à un expert comptable.
La partie commerciale aussi, si ce n’est pas "votre truc", vous pouvez choisir de vous appuyer sur un réseau de commerciaux de Ssii de confiance en plus de vos clients directs. Bien sûr vous facturez moins (commission oblige), mais vous facturez, c’est l’essentiel.
Pour les congés, à vous de voir. Vous pouvez choisir de ne pas en prendre du tout (et facturer 250 jours dans l’année). Ou au contraire de prendre 3 mois de vacances entre chaque mission… Ok peut être pas dès le début, mais au bout de quelques années, quand votre business sera rodé…
 

Minipera a écrit :

Sans parler de la société : impossible de louer un appartement sans avoir un trésor de guerre, demander un prêt à la banque…

Ca c’est vrai et c’est le gros point noir en France. Pour un emprunt immo il vous faudra sans doute présenter 3 bilans, à prendre en compte au moment de vous lancer : soit vous achetez avant, soit vous attendez 3 ans.
Mais cela devra forcément évoluer, c’est d’ailleurs déjà le cas dans d’autres pays d’Europe où un freelance peut emprunter presque dans d’aussi bonnes conditions qu’un salarié)

Minipera a écrit :

Pour au final gagner un peu plus que le salarié

Peut être au début mais avec l’expérience, le salarié plafonne ; le freelance senior peut augmenter sensiblement son tarif pour au final gagner beaucoup plus à quantité de travail égale (il faut bien que tous ces risques soient rémunérés)

Hors ligne

 

#89 21/06/2016 10h11 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

ArnvaldIngofson a écrit :

Oui, c’est rare et demandé, et ce qui est rare est cher …
Si en plus il connait des framework comme AngularJS, c’est encore plus cher …

angularJs, je ne vois pas le rapport avec IOS, Android ? (A moins d’utiliser PhoneGap, Cordova ?)

J’aurais une question pour vous Investisseur Heureux, peut-être est-ce indiscret :
Vous sembliez avoir une vie confortable lorsque vous étiez développeur freelance : "liberté" de travail, salaire très confortable, ne regrettez vous pas parfois d’avoir arrêté pour vivre "uniquement" de votre rente ?
Je sais que vous avez déjà répondu plusieurs fois à cette question sur le point de vue liberté, mais moi c’est plus l’aspect financier qui m’intéresse : la réduction de salaire induite par l’arrêt de votre travail ne vous frustre pas au quotidien ? Parce que vous avez pratiquement divisé par deux vos revenus, cela doit avoir un impact psychologique ?
Ou bien vous avez arrêté en sachant que cette somme correspondait à vos besoin et que vous n’auriez pas besoin de plus ?

Hors ligne

 

#90 21/06/2016 10h19 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   38 

Minipera, si vous êtes un jour suffisamment riche selon vos besoins, vous vous rendrez compte que la richesse financière peut être infinie (il suffit de faire travailler l’argent), mais pas le temps libre, ce qui le rend beaucoup plus précieux.

Hors ligne

 

#91 21/06/2016 11h55 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Administrateur
Réputation :   1307 

Minipera a écrit :

J’aurais une question pour vous Investisseur Heureux, peut-être est-ce indiscret :
Vous sembliez avoir une vie confortable lorsque vous étiez développeur freelance : "liberté" de travail, salaire très confortable, ne regrettez vous pas parfois d’avoir arrêté pour vivre "uniquement" de votre rente ?

Parce que je n’avais aucune liberté au contraire.

Pour gagner bcp, vous devez accepter [toutes] des missions et les contraintes qui vont avec. Le plus souvent chez le client (donc avec exactement les mêmes contraintes horaires et spatiales [vivre à Paris, travailler dans des open spaces sombres] que les salariés), à faire ce que les autres rechignent à faire, avec un rendement supérieur au salarié moyen.

Et plus vous gagnez, plus vous payez d’impôts (sur la période en moyenne 15 k€ d’IR chaque année). Ça n’a l’air de rien, mais à la fin on en a raz-le-bol.

Je ne regrette pas cette période, sinon je n’en serais pas là. Mais pour rien au monde, je ne recommencerais à présent.

Hors ligne

 

#92 05/09/2016 10h13 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Bonjour à tous.

Je projette fortement de passer freelance dans les semaines à venir, dans le secteur de la sécurité informatique. Mon client que j’ai depuis 3 ans m’encourage à le faire et me "promet" de me prendre à plein temps pour au moins trois ans. Il y trouve son compte aussi car je serai toujours dispo pour lui, et je lui couterait moins cher qu’avec ma SSII actuelle. OK, mais bon comment faire quand on y connaît rien dans l’entreprenariat …

J’aimerai donc vous présenter le contexte afin que vous puissiez éventuellement me guider et mon conseiller vers les démarches et décisions à prendre :

Je vais donc prochainement me lancer dans l’aventure de freelance, avec un client final qui devrait m’assurer un taux d’activité et une rente plutôt agréable pendant les premières années. Donc environ 250 jours par an, environ 600 euros la journée facturée au client (HT, TTC, aucune idée).
Petite particularité, je vais travailler en partie de chez moi et je me déplacerai là bas régulièrement. Ce qui complique la chose, car je vais domicilier l’entreprise à mon domicile actuel, une maison que je viens d’acheter avec ma compagne (pas marié, un enfant) cet été.

Voici mes questions :

1/ Avec une base de revenus d’environ 150000 euros par an, quel statut me conseillez vous en 2016/2017 et pourquoi ? J’étais parti sur l’EI mais à vous lire c’est peut être pas intéressant financièrement parlant.

2/ Bossant en partie de chez moi, je compte donc installer un bureau et une pièce d’accueil. Tout ceci aura un coup (à terme ce sera même une maisonnette indépendante). Sachant que j’ai un crédit immobilier de 1700 euros par mois avec ma femme, puis je considérer que ma société en prend par exemple 50 % à sa charge ? Est ce intéressant ? Est ce déductible des impôts et de quelle manière ? Ai je le droit de passer des travaux immobiliers (la maisonnette indépendante) dans les charges de l’entreprise ? ex : 50000 euros

3/ Je compte prendre un leasing automobile, de la même manière puis incorporer son coût dans mes charges ? Ai je le droit à deux leasing alors que je bosse seul ? Ex : un véhicule de prêt supplémentaire pour mes clients, ou un véhicules utilitaire supplémentaire pour les gros déplacements.
Pour les déplacements d’ailleurs, que me conseillez vous de faire ? frais réels ou barème ? Sachant que j’ai en gros 100 kms / jour donc environ 2000kms / mois.

4/ Mon entreprise peut elle participer aux frais de la maison
- Entretien / réparations ?
- Internet ?
- EDF ?
- Eau ?
- Taxe d’habitation ?
- Taxe foncière ?
- Nourriture ? car repas pris chez moi le midi et le soir
- Femme ménage ? (oui j’aurai plus le temps…)
- Jardinier ? (pour ça aussi…)
- Etc…

5/ Dois demander une rupture conventionnelle pour sécuriser mon nouveau statut si jamais je me plante royalement ?

6/ Comment se passe l’achat de matériel ? Est ce entièrement déductible ? Y a t-il des limitations ? (car j’aurai rapidement besoin d’un gros serveur à domicile, d’une baie téléphonie climatisée, et j’en passe et des meilleurs, sans parler des PC, des meubles, etc…)

7/ Vais je pouvoir cotiser à une caisse de retraite ou d’assurance ? Ai je le choix et est ce intéressant ? (je suis de l’école, je prépare ma retraite moi même) Puis prendre une mutuelle santé traditionnelle ?

8/ Dernière question, simplement histoire de me remettre les idées en place, pouvez vous me simuler plus ou moins ce que je vais payer d’impôts en ayant 150000 euros de CA (je dis CA car il me semble que les bénéfices, il faut justement enlever tout ce que je vous ai cité au dessus non ?)

Vous l’aurez compris, c’est Bagdad dans ma tête, mais je pense que le jeu en vaut la chandelle pour plein de raisons personnelles, je veux juste avoir les bonnes cartes en main pour réussir, et optimiser mes revenus sans jeter d’argent par les fenêtres, ce qui est le but dans cette future belle histoire.

Merci pour votre lecture, votre patience, et vos retours.

Au plaisir de vous lire

Farast

Hors ligne

 

#93 05/09/2016 10h26 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   146 

Farast a écrit :

Je projette fortement de passer freelance dans les semaines à venir, dans le secteur de la sécurité informatique. Mon client que j’ai depuis 3 ans m’encourage à le faire et me "promet" de me prendre à plein temps pour au moins trois ans. Il y trouve son compte aussi car je serai toujours dispo pour lui, et je lui couterait moins cher qu’avec ma SSII actuelle. OK, mais bon comment faire quand on y connaît rien dans l’entreprenariat …

Bonjour,
la première chose à prendre en compte est par rapport à votre SSII actuelle, est-elle au courant de la situation et l’accepte-t-elle ?

La SSII est en droit de vous attaquer pour "détournement de clientèle" et vous demander des dommages et intérêts, sans oublier que vous avez sans doute signé une clause vous interdisant de travailler pour les clients de la SSII pendant un certain temps après votre départ de celle-ci.
Sans oublier le risque de requalification de l’URSSAF parce que vous continuez en tant que "indépendant" le même job que vous faisiez en tant que salarié.

Deuxièmement, il ne faut pas construire de plan sur les comètes, le client vous "promet" une mission de 3 ans mais pourrait très bien y mettre un terme au bout d’un mois, "les promeses n’engagent que ceux qui les reçoivent".

Hors ligne

 

#94 05/09/2016 10h33 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Bonjour merci pour ce premier retour.

Je n’ai pas de clause de non concurrence et oui ma SSII est au courant. J’ai la chance de travailler ailleurs qu’à Paris, où j’ai travaillé 5 ans déjà, et les règles sont effectivement bien moins strictes. Je ne dit pas que ma boite va être enchantée mais cela devrait bien se passer.

Pour l’URSSAF, ça fait partie des choses que j’ignore. Mais je pense que je ne suis pas le seul à passer freelance dans le domaine qu’il exerçait en étant salarié, c’est d’ailleurs le principe, j’ai du mal à croire que cela puisse poser soucis. Le job en soit sera différent, de MOE sur une techno je vais passer à chef de projet et responsable de cette techno chez mon client.

Pour finir, oui je sais qu’il ne faut pas croire en un seul homme, surtout dans ma région, cela peut aller vite. N’existe-il d’ailleurs pas de contrat régie d’un an renouvelable par exemple pour sécuriser ma situation au départ ?

Hors ligne

 

#95 05/09/2016 10h41 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   146 

La SSII est au courant mais est-elle d’accord ? Je veux dire quelle a été leur réaction ? Si j’étais patron d’une SSII et qu’un salarié ( une vache à lait ) voulait son indépendance, je n’hasiterai pas à l’attaquer en justice.

Pour les contrats, à moins que client ne vous fasse un contrat ferme de 3 ans, celà reste précaire.
Même les contrats de 1 an contiennent souvent une clause qui dit que le client est en droit de l’arrêter à condition de vous informer 1 mois à l’avance.

Hors ligne

 

#96 05/09/2016 10h51 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   155 

ZeBonder a écrit :

Si j’étais patron d’une SSII et qu’un salarié ( une vache à lait ) voulait son indépendance, je n’hasiterai pas à l’attaquer en justice.

Vous feriez dans ce cas un bien mauvais patron de SSII…
Vous n’avez pas grand chose à récupérer, et pas mal à perdre: de la part de votre client (chez qui vous avez sans doute d’autres personnes placées), et aussi de la part de vos autres salariés: un prestataire aime avoir la sensation d’être libre, pourrir la vie d’un collègue n’est pas une bonne façon de garder des troupes motivées.

Il arrive que la SSII négocie des indemnités raisonnables, ou l’emploi d’un autre prestataire pour une durée limitée (selon le client).

Pour les contrats, effectivement: être indépendant, c’est se soumettre aux aléas du travail.
Ca fait partie du job, et c’est pour ça qu’on peut espérer être mieux payé qu’en CDI.


La vie d'un pessimiste est pavée de bonnes nouvelles…

Hors ligne

 

#97 05/09/2016 11h06 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   125 

Farast a écrit :

Donc environ 250 jours par an

Pas de congés ni jours fériés ?
Pas de formation ?
Jamais malade ?

On compte plutôt 215 jours facturables.

Hors ligne

 

#98 05/09/2016 11h06 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Oui c’est ce que je pense aussi Faith, peu à gagner pour potentiellement bcp perdre. D’autant que le monde de la sécurité est petit et qu’il n’est pas dans l’intérêt de ma SSII de venir me pourrir la vie, j’ai fait mes armes chez eux, je leur ai fait gagner bcp d’argent, chacun son tour. Et en effet, ils ont encore des gens placés là bas, qui plus est financés par la personne pour qui je bosserai, donc ils y perdraient au change.

J’étais plutôt inquiet et surpris par votre remarque sur l’URSAFF.

Mon contrat de travail prévoit 220 jours par an actuellement, sachant que la j’aurai pas de RTT et peu ou pas de congés au début pour maximiser la rentabilité.

En tout cas merci pour vos retours, même si il ne répondent pas vraiment à mes questions, ça a le mérite de lancer le débat.

Amicalement

Farast

Dernière modification par Farast (05/09/2016 11h07)

Hors ligne

 

#99 05/09/2016 11h14 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   146 

Faith a écrit :

Vous feriez dans ce cas un bien mauvais patron de SSII…
Vous n’avez pas grand chose à récupérer, et pas mal à perdre: de la part de votre client (chez qui vous avez sans doute d’autres personnes placées), et aussi de la part de vos autres salariés: un prestataire aime avoir la sensation d’être libre, pourrir la vie d’un collègue n’est pas une bonne façon de garder des troupes motivées.

Alors tous les patrons de SSII Parisiennes sont mauvais smile

Pour une SSII un salarié est une vache à lait ( ou  un morceau de viande, c’est selon ).
Si le salarié perd, la SSII perd sa marge donc elle n’en a cure de sa motivation, du client …
De toutes les façons en région Parisienne, la plupart des SSII sont de mèche avec la direction des achats des grands groupes et sauf cas exceptionnels, le client ne propose jamais ce genre de deal.

Hors ligne

 

#100 05/09/2016 11h19 → Freelance informatique : comment se lancer en freelance ? (freelance informatique)

Membre
Réputation :   

Oui vous avez raison pour Paris. J’ai mal précisé mon contexte, je suis dans le Sud de la France, mon client est une grosse boite et ma SSII une petite qui n’est pas référencée rien.

Je profite pour remonter mon post original afin d’obtenir quelques réponses à mes questions :

Bonjour à tous.

Je projette fortement de passer freelance dans les semaines à venir, dans le secteur de la sécurité informatique. Mon client que j’ai depuis 3 ans m’encourage à le faire et me "promet" de me prendre à plein temps pour au moins trois ans. Il y trouve son compte aussi car je serai toujours dispo pour lui, et je lui couterait moins cher qu’avec ma SSII actuelle. OK, mais bon comment faire quand on y connaît rien dans l’entreprenariat …

J’aimerai donc vous présenter le contexte afin que vous puissiez éventuellement me guider et mon conseiller vers les démarches et décisions à prendre :

Je vais donc prochainement me lancer dans l’aventure de freelance, avec un client final qui devrait m’assurer un taux d’activité et une rente plutôt agréable pendant les premières années. Donc environ 250 jours par an, environ 600 euros la journée facturée au client (HT, TTC, aucune idée).
Petite particularité, je vais travailler en partie de chez moi et je me déplacerai là bas régulièrement. Ce qui complique la chose, car je vais domicilier l’entreprise à mon domicile actuel, une maison que je viens d’acheter avec ma compagne (pas marié, un enfant) cet été.

Voici mes questions :

1/ Avec une base de revenus d’environ 150000 euros par an, quel statut me conseillez vous en 2016/2017 et pourquoi ? J’étais parti sur l’EI mais à vous lire c’est peut être pas intéressant financièrement parlant.

2/ Bossant en partie de chez moi, je compte donc installer un bureau et une pièce d’accueil. Tout ceci aura un coup (à terme ce sera même une maisonnette indépendante). Sachant que j’ai un crédit immobilier de 1700 euros par mois avec ma femme, puis je considérer que ma société en prend par exemple 50 % à sa charge ? Est ce intéressant ? Est ce déductible des impôts et de quelle manière ? Ai je le droit de passer des travaux immobiliers (la maisonnette indépendante) dans les charges de l’entreprise ? ex : 50000 euros

3/ Je compte prendre un leasing automobile, de la même manière puis incorporer son coût dans mes charges ? Ai je le droit à deux leasing alors que je bosse seul ? Ex : un véhicule de prêt supplémentaire pour mes clients, ou un véhicules utilitaire supplémentaire pour les gros déplacements.
Pour les déplacements d’ailleurs, que me conseillez vous de faire ? frais réels ou barème ? Sachant que j’ai en gros 100 kms / jour donc environ 2000kms / mois.

4/ Mon entreprise peut elle participer aux frais de la maison
- Entretien / réparations ?
- Internet ?
- EDF ?
- Eau ?
- Taxe d’habitation ?
- Taxe foncière ?
- Nourriture ? car repas pris chez moi le midi et le soir
- Femme ménage ? (oui j’aurai plus le temps…)
- Jardinier ? (pour ça aussi…)
- Etc…

5/ Dois demander une rupture conventionnelle pour sécuriser mon nouveau statut si jamais je me plante royalement ?

6/ Comment se passe l’achat de matériel ? Est ce entièrement déductible ? Y a t-il des limitations ? (car j’aurai rapidement besoin d’un gros serveur à domicile, d’une baie téléphonie climatisée, et j’en passe et des meilleurs, sans parler des PC, des meubles, etc…)

7/ Vais je pouvoir cotiser à une caisse de retraite ou d’assurance ? Ai je le choix et est ce intéressant ? (je suis de l’école, je prépare ma retraite moi même) Puis prendre une mutuelle santé traditionnelle ?

8/ Dernière question, simplement histoire de me remettre les idées en place, pouvez vous me simuler plus ou moins ce que je vais payer d’impôts en ayant 150000 euros de CA (je dis CA car il me semble que les bénéfices, il faut justement enlever tout ce que je vous ai cité au dessus non ?)

Vous l’aurez compris, c’est Bagdad dans ma tête, mais je pense que le jeu en vaut la chandelle pour plein de raisons personnelles, je veux juste avoir les bonnes cartes en main pour réussir, et optimiser mes revenus sans jeter d’argent par les fenêtres, ce qui est le but dans cette future belle histoire.

Merci pour votre lecture, votre patience, et vos retours.

Au plaisir de vous lire

Farast

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Hébergé par Arcustech